Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

phpMyAdmin version 4.5

Remi Collet

Les RPM pour installer la nouvelle version majeure de phpMyAdmin sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora et remi-test pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS...).

 

Site officiel : http://www.phpmyadmin.net/

Annonce de la version : phpMyAdmin 4.5.0 Release Notes

Je ne sais pas encore si cette nouvelle version majeure sera rapidement disponible dans les mises à jour officielles de Fedora (actuellement en 4.4.x), mais la version 4.0.x devrait rester dans EPEL-6 (pré-requis sur MySQL 5.5) et la version 4.4.x fans EPEL-7 (pré-requis sur PHP 5.4). Donc il est déjà disponible pour fedora 19 à 23 dans le dépôt remi et pour enterprise linux 5 à 7 dans le dépôt remi-test.

Comme toujours, pour Fedora :

yum --enablerepo=remi install phpMyAdmin

Ou pour Enterprise Linux

yum --enablerepo=remi,remi-php56 install phpMyAdmin

Je vous laisse découvrir cette nouvelle version qui intègre beaucoup de nouveautés, et remonter vos impressions.

emblem-important-4-24.png Attention, pour l'instant je laisse cette version dans remi-test car le dépôt remi contient uniquement PHP 5.4, mais comme il est désormais non maintenu, je pense rapidement mettre les nouvelles versions d'applications nécessitant PHP 5.5 (ou supérieur) dans le dépôt remi, notament pour encourager la migration vers PHP 5.5 ou 5.6.

Venez tester la Fedora 23 Beta !

Charles-Antoine Couret

En ce mardi 22 septembre, les contributeurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de la bêta de la future Fedora 23, la version définitive étant prévue pour d'en un mois environ.

Malgré les risques concernant son utilisation, il est important de la tester. En rapportant les bogues maintenant, la Fedora 23 stable sera plus stable encore et aura moins de risque de sortir en retard. Les versions en développements manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts.

Voici les nouveautés annoncées pour cette version :

Bureautique :

  • Fedora Spin Cinnamon fait son apparition ;
  • L'environnement du feu OLPC : Sugar, passe à la version 0.106 ;
  • La liste des caractères Unicode passe à la version 8.0 ;
  • IBus migre à la version 1.5.11, ajoutant la gestion de KDE5 et des environnements à base du fichier .XCompose ;
  • ibus-libzhuyin est employé par défaut comme méthode de saisie du chinois traditionnel, employé à Taiwan ;
  • LibreOffice 5 est également de la partie ;

Administration système :

  • Fedup a été fusionné dans DNF, le successeur de Yum des Fedora antérieures à Fedora 22 ;
  • Ajout d'une interface graphique pour gérer le contrôleur de domaine FreeIPA à travers Cockpit ;
  • À partir de la spécification Nulecule, les "rôles de serveurs" peuvent être déployés comme des applications conteneurisés ;
  • Les versions de Fedora Atomic ne sont plus basées sur le cycle traditionnel de Fedora, les versions sont maintenant délivrées toutes les deux semaines au lieu des 6 mois en moyenne auparavant ;
  • Création de nouvelles types d'images à base de Docker ;

Sécurité :

  • Tous les paquets sont compilés avec des options de compilation améliorant la sécurité de ceux-ci ;
  • Les algorithme de chiffrement obsolètes RC4 et SSL3 ont été supprimés des logiciels le proposant ;
  • Les politiques SELinux ont été remaniées. Enregistrées maintenant dans /var au lieu de /etc, amélioration des performances et possibilité d'étendre la politique de la distribution plus facilement ;
  • Les logiciels supportant des politiques de mots de passe, à savoir respecter des règles pour avoir un mot de passe valide, ont une politique commune et peuvent être adaptés en un seul endroit pour tous. Cela concerne les outils de créations d'utilisateurs de Gnome, Anaconda ou encore l'outil passwd ;
  • Ajout d'un utilitaire pour mettre à jour les firmwares UEFI ;

Développement :

  • Python 3 devient la version par défaut du langage, Python 2 reste disponible pour les applications le nécessitant ;
  • Perl passe à la 5.22 ;
  • La bibliothèque Boost sera en 1.59 ;
  • Quant à Mono ce sera la version 4 ;
  • Disponibilité de la boîte à outils web pour Python et JavaScript nommé Frappe ;
  • Docker passe à la version 1.8 ;

La bêta est la première occasion de tester la fonctionnalités de mise à niveau via dnf au lieu de fedup. Vous pouvez l'essayer depuis un poste sous Fedora 22 comme suit (dans un terminal avec les droits super-utilisateurs) :

# dnf install dnf-plugin-system-upgrade
# rpm --import /etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-fedora-23-$(uname -i)
# dnf upgrade
# dnf clean all
# dnf --releasever=23 --setopt=deltarpm=false distro-sync --nogpgcheck

Cette méthode est nouvelle et a besoin d'un maximum de retours pour la stabiliser.

Si l'aventure vous intéresse, les images sont aussi disponibles par Torrent. En cas de bogue, n'oubliez pas de relire la documentation pour signaler les anomalies sur le BugZilla.

Bons tests à tous !

PHP version 5.6.14RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont uniquement fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.

Les RPM de PHP version 5.6.14RC1 en SCL sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 19-23 et Enterprise Linux 6-7.

La branche PHP 5.5 étant en mode "maintenance de sécurité"; il n'y a plus de RC.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.6 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi-test install php56

A noter :

  • la version 5.6.14RC1 est aussi disponible dans Fedora rawhide.
  • la version 7.0.0RC3 est aussi disponible

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité).

Software Collections (php56)

Apache HTTP Server et répartiteur de charge vers PHP FPM

Remi Collet

L'un des avantages de FPM et de séparer et d'isoler proprement le frontal web du serveur d'application.

Voici un exemple de configuration utilisant Apache en répartiteur de charge entre plusieurs instances FPM.

 

La configuration de base est vraiment (trop) simple

    # Creation du repartiteur et de ces membres
    <Proxy balancer://phpfpmlb/>
        BalancerMember fcgi://10.0.0.12:9000
        BalancerMember fcgi://10.0.0.34:9000
    </Proxy>
    # Redirection de l'execution PHP vers le repartiteur
    <FilesMatch \.php$>
        SetHandler "proxy:balancer://phpfpmlb/"
    </FilesMatch>

Pour aller plus loin, voir la documentation :

 

Accès aux fichiers Windows depuis Linux

Remi Collet

Voici quelques information sur l'extension libsmbclient-php que je viens de découvrir.

En fouillant dans le code de owncloud et dans ses dépendances, j'ai remarqué quelques bibliothèques et une extension PHP :

Dans tous les scenarii, pour accéder à des fichier Windows depuis Linux, il faudra utiliser les outils du logiciel Samba.

Bien que je comprenne le besoin d'une implémentation pur PHP (icewind/smb), je pense qu'encapsuler les appels à la commande smbclient est remarquablement laid, et vraiment pas robuste.

Après une première étude, le projet libsmbclient-php m'a semblé intéressant mais un peu tordu à utiliser, car il est nécessaire d'utiliser un ensemble de fonctions dédiées (smbclient_*).

Par exemple, pour afficher le contenu d'un fichier Windows vous devez écrire :

// Creation d'un état
state = smbclient_state_new();
// Initialisation avec le domaine, nom d'utilisateur et mot de passe:
smbclient_state_init($state, null, 'testuser', 'password');
// Ouverture du fichier
$file = smbclient_open($state, 'smb://server/testshare/file.txt', 'r');
if ($file) {
  // Lecture séquentielle et affichage
  while ($data = smbclient_read($state, $file, 1000)) {
    echo $data;
  }
}
// Fermeture 
smbclient_close($state, $file)
// Liberation
smbclient_state_free($state);

Pas très amusant ;) évidement, il est possible de créer un streamWrapper pour simplifier l'utilisation, comme celui fournit par icewin/smb.

J'ai donc commencé à contribuer à ce projet pour l'améliorer :

Il est donc désormais possible d'écrire plus simple l'exemple précédent :

readfile("smb://testuser:password@server/testshare/file.txt");

Il reste d'autres travaux en cours :

Dans le futur, il pourrait aussi être intéressant de remplacer l'utilisation des ressources par des objects (e.g; SmbClient\State, SmbClient\File, SmbClient\Dir).

Évidement, les RPM de php-libsmbclient sont disponibles dans mon dépôt, la version 0.7.0 dans remi, remi-php55 et remi-php56 ou la version 0.8.0-dev dans remi-test et remi-php70.

Retour et commentaires sont les bienvenus.

 

 

PHP version 5.4.45, 5.5.29 et 5.6.13

Remi Collet

Les RPM de PHP version 5.6.13 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 21 et remi-php56 pour Fedora ≤ 20  et Enterprise Linux (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 5.5.29 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora ≤ 20 et dans le dépôt remi-php55 pour Enterprise Linux.

Les RPM de PHP version 5.4.45 sont disponibles dans le dépôt remi pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS...).

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections.

security-medium-2-24.pngCes versions corrigent plusieurs failles de sécurité, la mise à jour est donc vivement recommandée.

Annonces des versions :

emblem-important-2-24.png La version 5.4.45 est la dernière mise à jour. La branche 5.4 est donc non maintenue. Cette version représente toujours environ 50% des téléchargements, il est donc urgent d'envisager la mise à jour (en 5.6).

emblem-important-2-24.png La version 5.5.27 était la dernière mise à jour corrigeant des bugs. La branche 5.5 est donc en maintenance de sécurité uniquement (jusqu'en Juillet 2016).

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.6 (le plus simple) :

yum --enablerepo=remi-php56 update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.6 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php56

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.5 (le plus simple) :

yum --enablerepo=remi-php55 update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.5 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php55

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.4 (entreprise uniquement) :

yum --enablerepo=remi update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.4 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php54

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • la version EL7 est construite avec RHEL-7.1
  • la version EL6 est construite avec RHEL-6.7
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php54/php55)

Fedora 22, Dell XPS 13 & hibernation

Guillaume Kulakowski

<Off topic>Le Mac addict est quelqu'un d'irrationnel: pour lui il n'existe rien de mieux qu'un Mac ! Un Mac est compatible avec 100% du matériel (oui, le Mac addict ne sais pas qu'on peut acheter des choses ailleurs que dans un Apple Store), le Mac est beau, le Mac est parfait, il y a un logo avec une pomme sur un Mac et en plus elle s'allume ! Bref vous l'aurez compris, toute discussion avec un Mac addict est inutile... Il y a cependant une feature que je trouve géniale sur Mac c'est la facilité d'hiberner et de revenir sur son espace de travail après une hibernation.</Off topic>

Jusqu'à présent je n'avais pas configuré mon portable pour hiberner mais force est de constater que cette fonctionnalité est appréciable. Voici donc les étapes que j'ai exécuté pour activer l'hibernation sur mon Dell XPS 13 :

  1. Désactiver le secure boot de Windows dans le BIOS (F12 lors du boot).
  2. Installer Fedora avec une swap au minimum égale à la quantité de RAM disponible (l'installateur de Fedora le fait automatiquement si vous le laissez faire, ou du moins le laissez commencer puis optimisez le truc).
  3. Dans le fichier /etc/default/grub, rajouter un argument resum avec le chemin de votre swap comme argument du kernel, personnellement je suis en LVM avec un cryptage luks et ça donne ça :
GRUB_CMDLINE_LINUX="rd.lvm.lv=vg00/swap rd.luks.uuid=luks-22a56aa5-01c9-49a4-9d32-d48344322b06 rd.lvm.lv=vg00/root resume=/dev/mapper/vg00-swap rhgb quiet"
  1. Reconstruire grub (dans mon cas j'ai un boot EFI) :
grub2-mkconfig -o /boot/efi/EFI/fedora/grub.cfg
  1. Rajouter l'extension Hibernate Status Button (bien pratique).

Et c'est tout !

Pour fignoler les choses, il peut être intéressant de mettre le portable en hibernation lors de la fermeture du capot. Pour cela, éditez le fichier "/etc/systemd/logind.conf" en rajoutant sous la ligne suivante :

HandleLidSwitch=hibernate

octobre 2015

Premier Samedi Date : samedi 3 octobre 2015 Horaires : de 14h00 à 18h00 Lieu : Carrefour Numérique, Cité des Sciences et de lIndustrie, Paris Pour une nouvelle installation ou pour des ajustements de votre distribution GNU/Linux Fedora, Mageia ou Ubuntu, venez nous retrouver le samedi 3 octobre 2015 au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences […]

stargazer, mon nouveau portable (Dell XPS 13) !

Guillaume Kulakowski

Après plusieurs années de bons et loyaux services, ma station de travail (enterprise) ainsi que mon portable (zhukov) viennent de prendre leur retraite (pour le portable pas vraiment car je l'ai recyclé pour ma femme...). Je suis donc, depuis 1 semaine, le (très) heureux possésseur d'un Dell XPS 13" / Core i7 / 8Go de RAM / SSD / Full HD.

Dell XPS 13Dell XPS 13

J'ai mis pas mal de temps à valider cette config' car je recherchais :

  • Un PC 100% compatible Linux / Fedora,
  • Une configuration solide mais si possible pas typée gamer (ça c'est plus dur),
  • 1 seule carte graphique ! J'en avais marre de mon ancien portable avec 2 cartes qui m'obligent à rebooter pour utiliser mon port HDMI !
  • Quelque chose qui me permette de travailler mais aussi de me déplacer (bref remplacer ma station et mon portable).

Bref, c'est pour toutes ces raisons que j'ai retenu l'XPS et je dois dire que je ne suis pas déçu ! Mis à part l'hibernation (qui fera l'objet d'un prochain article) le support de Fedora y est 100% out-of-the-box ! L'installation à partir d'une clef USB bootable a pris moins de 5 minutes et mon disque dur s'est automatiquement rempli grâce à Mirall, le client de synchronisation d'ownCloud. J'ai profité de ce nouveau PC pour faire quelques changements :

stargazer_bureau.jpg 

Concernant l'écran, possédant une tablette, je ne voyais pas l'intérêt d'un écran tactile, et la résolution Full HD sur un 13" est, selon moi, largement suffisante, c'est donc pour ça (et la différence de prix) que je me suis tourné sur une résolution full HD et non qHD.

Pour finir, restant fidèle à mes règles de nommage, le nouvel hostname de cette machine est stargazer !

SeedboxSync 0.9.0: syncronisez votre NAS avec votre seedbox

Guillaume Kulakowski

Imaginons que vous soyez fan de distribution linux et que vous ayez des scripts maisons pour écouter toutes les dernières sorties de distributions Linux et pour les télécharger automatiquement sur votre NAS avec BitTorrent. Imaginez ensuite que vous ne souhaitiez pas télécharger ces fichiers par vous-même (pour une raison X ou Y…) mais que vous louiez une seedbox pour ça.

C'est alors que SeedboxSync entre en jeu ! Ce script Python permet :

  • De synchroniser un répertoire local (celui contenant vos fichiers .torrent) avec un répertoire distant (le blackhole de votre seedbox par exemple).
  • De lister tous les fichiers dans votre répertoire de téléchargements finis et de télécharger automatiquement ceux qui nont pas encore été téléchargés (utilisation dune base SQLite pour cela).

Le script est naturellement Open Source avec des sources disponibles sur GitHub, mais vous pouvez aussi linstaller directement via la commande pip :

pip install seedboxsync.

Pour le moment seul le protocole sFTP est géré, mais jai pour projet de rendre possible dautre méthode assez rapidement.

Pour finir, si vous préférez utiliser Sick Beard, Sick Rage et CouchPotato pour télécharger dautres types de torrents, seedboxsync marche aussi…

report des paquets.

Sylvain Réault

Comme mes tentatives de construction des paquets échouent pour le moment, je vais reporter la mise en ligne quelques temps le temps de retrouver une connexion internet du à mon déménagement.

Je vais voir si il est possible de mettre en ligne au moins une version qui fonctionne.

Sur ce j'espère être de retour rapidement avec normalement une connexion potable.

tor 0.2.6.10-1.fc21

Matthieu Saulnier

[Global Notice]

Les utilisateurs de la fonctionnalité hidden service du routeur Tor sont actuellement touchés par un problème de droits SELinux. En effet dans la dernière version des règles SELinux (3.13.1-105.20.fc21), Tor ne parvient pas à accèder aux répertoires racine des services à cause d'un blocage SELinux. Les utilisateurs de la version 22 ainsi que 21 de Fedora sont impactés, le blocage empèche radicalement le service Tor de démarrer s'il est configuré avec des services hébergés.

Un bug a déjà été rapporté.

En attendant la mise à jour du paquet selinux-policy-targeted, il est possible de générer un module de règles SELinux avec audit2allow. Pour celà il suffit de récupérer la ligne « AVC » dans le fichier journal audit.log, puis de rediriger cette ligne dans l'entrée standard de audit2allow.

Par ailleurs, les opérateurs de relais auront remarqué avec la dernière version que la limite minimale de bande passante a été augmenté à 75Kio/s, l'ancienne limite de 25Kio/s a semble-t-il été jugé trop faible...

Dotclear 2.8

Remi Collet

Ça y est ! La dernière version de Dotclear est installée.

Migration en douceur, aucun problème. Comme d'habitude, j'ai simplement appliqué le patch. Non, je n'utilise pas la fonction intégrée de MAJ qui nécessite des réglages à l'encontre des règles de sécurité.

Mon thème fonctionne parfaitement.

P.S. j'ai aussi du copier manuellement les nouvelles images, car elles ne sont pas dans le patch.

Fedora 23 Alpha, enfin disponible !

Charles-Antoine Couret

En ce mardi 11 août, les contributeurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de l'alpha de la future Fedora 23, en plein Flock qui se déroule actuellement aux États-Unis.

Malgré les risques concernant son utilisationt, il est important de la tester. En rapportant les bogues maintenant, la Fedora 23 stable sera plus stable encore et aura moins de risque de sortir en retard. Les versions en développements manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts.

Voici les nouveautés annoncées pour cette version :

Bureautique :

  • Fedora Spin Cinnamon fait son apparition ;
  • L'environnement du feu OLPC : Sugar, passe à la version 0.106 ;
  • La liste des caractères Unicode passe à la version 8.0 ;
  • IBus migre à la version 1.5.11, ajoutant la gestion de KDE5 et des environnements à base du fichier .XCompose ;
  • ibus-libzhuyin est employé par défaut comme méthode de saisie du chinois traditionnel, employé à Taiwan ;

Administration système :

  • Fedup a été fusionné dans DNF, le successeur de Yum des Fedora antérieures à Fedora 22 ;
  • Ajout d'une interface graphique pour gérer le contrôleur de domaine FreeIPA à travers Cockpit ;
  • À partir de la spécification Nulecule, les "rôles de serveurs" peuvent être déployés comme des applications conteneurisés ;
  • Les versions de Fedora Atomic ne sont plus basées sur le cycle traditionnel de Fedora, les versions sont maintenant délivrées toutes les deux semaines au lieu des 6 mois en moyenne auparavant ;
  • Création de nouvelles types d'images à base de Docker ;

Sécurité :

  • Tous les paquets sont compilés avec des options de compilation améliorant la sécurité de ceux-ci ;
  • Les algorithme de chiffrement obsolètes RC4 et SSL3 ont été supprimés des logiciels le proposant ;
  • Les politiques SELinux ont été remaniées. Enregistrées maintenant dans /var au lieu de /etc, amélioration des performances et possibilité d'étendre la politique de la distribution plus facilement ;
  • Les logiciels supportant des politiques de mots de passe, à savoir respecter des règles pour avoir un mot de passe valide, ont une politique commune et peuvent être adaptés en un seul endroit pour tous. Cela concerne les outils de créations d'utilisateurs de Gnome, Anaconda ou encore l'outil passwd ;
  • Ajout d'un utilitaire pour mettre à jour les firmwares UEFI ;

Développement :

  • Python 3 devient la version par défaut du langage, Python 2 reste disponible pour les applications le nécessitant ;
  • Perl passe à la 5.22 ;
  • La bibliothèque Boost sera en 1.59 ;
  • Quant à Mono ce sera la version 4 ;
  • Disponibilité de la boîte à outils web pour Python et JavaScript nommé Frappe ;

Si l'aventure vous intéresse, les images sont disponibles par Torrent. En cas de bogue, n'oubliez pas de relire la documentation pour signaler les anomalies sur le BugZilla.

Bons tests à tous !

Nouvelles

Sylvain Réault

Après une pause estivale dû à ma reprise de travail et aussi certains soucis avec les températures estivales, me voici de retour aux affaires.

J'ai repris le système de refroidissement de la machine de compilation qui avait son CPU à plus de 70°C avec le ventirad d'origine.
Sans compter la carte graphique à plus de 90°C suite à la destruction des pales des ventilateurs d'origine.

Donc le cpu est équipé d'un bloc de refroidissement liquide Corsaire H100i GTX avec 2 ventilateurs de 12x12cm : http://www.corsair.com/en-us/hydro-series-h100i-gtx-extreme-performance-...
La carte graphique est équipé d'un Artic Xtrem IV 280X : http://www.arctic.ac/eu_en/accelero-xtreme-iv-280-x.html

Les températures ne montent pas au dessus de 42°C pour le processeur en mode silence et 55°C pour la carte graphique toujours en mode silence.
Je parle avec 30/35°C dans la pièce, sinon à 19°C cela ne monte plus qu'à 29°C pour le processeur et 40°C pour la carte graphique.

Le tout monté dans un nouveau boitier plus petit et plus léger : http://www.corsair.com/en-us/carbide-series-330r-titanium-edition-silent...

L'ancien boitier sera utilisé comme serveur ailleurs.

J'ai de plus remplacé mon SSD Crucial M4 128Go par un Samsung 850 Evo 250Go plus grand et plus rapide.

Voilà en ce qui concerne la machine qui me sert pour l'empaquetage et les tests en attendant les nouvelles cartes graphiques.

Pour la partie sur Mesa, sachez que l'OpenGL 4.0 et 4.1 est disponible sur la version de développement pour certaines Radeon, Nvidia et Intel le supportant.

Les nouvelles puces Radeon en GCN 1.2 sont supporté avec le noyau 4.2 et Mesa en version 11 (du coup).

La nouvelle version des paquets devrait être disponible d'ici Vendredi si tout ce passe bien. N'ayant pas vraiment de temps à y consacrer pour le moment. Vu que je dois déménager plus vite que prévu, cela retarde encore les choses.

A voir comment faire pour améliorer cela.

PHP version 5.4.44, 5.5.28 et 5.6.12

Remi Collet

Les RPM de PHP version 5.6.12 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 21 et remi-php56 pour Fedora ≤ 20  et Enterprise Linux (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 5.5.28 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora ≤ 20 et dans le dépôt remi-php55 pour Enterprise Linux.

Les RPM de PHP version 5.4.44 sont disponibles dans le dépôt remi pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS...).

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections.

security-medium-2-24.pngCes versions corrigent plusieurs failles de sécurité, la mise à jour est donc vivement recommandée.

Annonces des versions :

emblem-important-2-24.png La version 5.4.33 était la dernière mise à jour corrigeant des bugs. La branche 5.4 est donc en maintenance de sécurité uniquement et sera très bientôt non maintenue (Septembre 2015). Cette version représente environ 50% des téléchargements, il est urgent d'envisager la mise à jour (en 5.6).

emblem-important-2-24.png La version 5.5.27 était la dernière mise à jour corrigeant des bugs. La branche 5.5 est donc en maintenance de sécurité uniquement (jusqu'en Juillet 2016).

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.6 (le plus simple) :

yum --enablerepo=remi-php56 update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.6 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php56

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.5 (le plus simple) :

yum --enablerepo=remi-php55 update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.5 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php55

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.4 (entreprise uniquement) :

yum --enablerepo=remi update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.4 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php54

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • la version EL7 est construite avec RHEL-7.1
  • la version EL6 est construite avec RHEL-6.6
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php54/php55)

PHPUnit 4.8

Remi Collet

Les RPM de PHPUnit version 4.8 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora et Enterprise Linux (CentOS, RHEL...)

Documentation : PHPUnit 4.8 manual et Release Announcement for PHPUnit 4.8.0 (english)

Installation :

yum --enablerepo=remi install phpunit

Merci de tester cette nouvelle version, qui est déjà dans Rawhide et sera bientôt disponible dans Fedora 21, 22, 23et EPEL-7.

Remarque: cet outil est un epièce essentielle de la QA PHP dans Fedora.

les RMLL 2015 (compte-rendu)

Emmanuel Seyman

J'étais donc aux RMLL 2015, à Beauvais, pour tenir le stand de Borsalinux-Fr, Renault ayant représenté l'association pendant le weekend de l'évènement.

Le stand de Borsalinux-Fr était dans la salle reservée aux distributions. C'est donc avec plaisir qu'on a retrouvé nos amis de OpenSuse, Mageia et Ubuntu-Fr. D'entrée de jeu, je me fais interpeller par Misc qui m'explique que les DVD Fedora 22 sont arrivés le matin même dans les locaux de Red Hat France, un chouia trop tard pour que je puisse passer la-bas les prendre.

S'en est suivi une mobilisation quasi-générale pour trouver un moyen d'acheminer les goodies et DVD jusqu'à Beauvais. C'est finalement grace à William Hoffman et Corinne Luiggi que tout a pu se débloquer (un grand merci à eux). J'ai donc pu distribuer des DVD F22 pendant le reste de la semaine.

La fréquentation cette année m'a semblé très faible par rapports aux RMLL auxquels j'ai participé. N'étant pas allé à Montpellier l'année dernière, je ne peux pas comparer la fréquentation de cette année par rapport à la précédente

Toujours est-il que le grand public semble avoir boudé l'évènement. Pendant le repas du Libre, j'ai discuté avec des amis et nous avons discuté de la possibilité de transformer les RMLL en un évènement pendant lequel les associations du Libre se retrouvent et discutent ensemble des actions à mener pendant l'année scolaire qui suit.

Ce serait l'occasion de faire le point sur les initiatives que mene chaque association (la vente liée, la définition juridique de l'intéropérabilité, etc...) et d'intégrer les personnes qui souhaitent s'impliquer davantage.

Bien sur, ça implique un changement radical de format (exit le village des associations, par exemple).

Synchro de Google Music à partir d'OpenMediaVault 2.1 (Debian Wheezy)

Guillaume Kulakowski

Je continue à jouer avec mon NAS DIY... Bien que jessaie, au travers d'OwnCloud, de rapatrier un max de services chez moi, j'aime encore synchroniser ma musique avec Google Music Manager. Le problème c'est que maintenant que ma musique n'est plus sur mon PC mais sur mon NAS, il me faut synchroniser avec Google Music en ligne de commande. Certains utilisent le Google Music Manager via X11VNC, mais je recherchais une solution plus CLI.

J'ai donc opté pour gmusicapi-scripts un script en Python basé sur Unofficial-Google-Music-API. Sur OpenMediaVault 2.1, basé sur Debian Wheezy, la première étape pour l'installer est d'installer pip pour Python 2.7. En effet, python-pip n'est pas proposé de base sous Wheezy et si vous faite un apt-get python-pip, vous vous retrouverez avec du Python 2.6...

sudo apt-get install python-mutagen python-openssl
wget https://bootstrap.pypa.io/get-pip.py
sudo python get-pip.py
sudo pip install gmusicapi
sudo pip install docopt
sudo mkdir -p /opt/thebigmunch
cd /opt/thebigmunch
sudo git clone https://github.com/thebigmunch/gmusicapi-scripts.git

Remarque : la version 6.0.0 de gmusicapi souffre de warning pénibles sur urllilb3, du coup j'ai préféré partir sur la version de développement qui fixe ce problème :

sudo pip install git+https://github.com/simon-weber/gmusicapi.git@develop

Et maintenant je peux synchroniser ma musique !

openmediavault_-_cron.png

Fedora 22 vs Fedora 21 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.

Voici les résultats comparatifs de Fedora 22 vs Fedora 21.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 22 version 32 bits avec le noyau Fedora 4.0.4-303.fc22.i686.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 22 et exécuté sous Fedora 22 (4.0.4-303.fc22.i686).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 21 et exécuté sous Fedora 21 (3.18.5-201.fc21.i686).
Voici les résultats obtenus :


Fedora 22 version 32 bits :

Série 1 : 797.4
Série 2 : 801.7
Série 3 : 784.6
Série 4 : 790.2
Série 5 : 789.0
Série 6 : 800.2
Série 7 : 801.4
Série 8 : 810.2
Série 9 : 794.4
Série 10 : 802.7

Moyenne : 797,2

Fedora 21 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 21 :
Série 1 : 755.5
Série 2 : 779.5
Série 3 : 766.1
Série 4 : 803.1
Série 5 : 772.9
Série 6 : 760.2
Série 7 : 751.3
Série 8 : 753.3
Série 9 : 762.4
Série 10 : 758.5

Moyenne : 766,3

Résultats :

Pour Fedora 22, on obtient un indice moyen de 797,2 pour UnixBench.
Pour Fedora 21, j'avais obtenu un indice moyen de 766,3 pour UnixBench.


On a donc une hausse de 4 % de Fedora 22 32 bits par rapport à Fedora 21 32 bits :


perfs_fedora_F21.png

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 22 (basé sur le noyau vanilla 4.0.4) est meilleur de près de 4 % que le noyau Fedora 21 (basé sur le noyau vanilla 3.18.5).

Le noyau Fedora 22 est même le meilleur en termes de performances de tous les noyaux Fedora que j'ai pu tester depuis Fedora 7 !


++

Page générée le 24 juil 2016 à 05:15