Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

DOSBox : exemple de mise en oeuvre

Patrice Kadionik

Salut.

J'avais parlé dans un précédent billet de DOSBox, un  émulateur libre de vieux PC x86.

Je vous propose de décrire sa mise en oeuvre sur un exemple. Le but est de pouvoir utiliser le célèbre outil PCBug11 (sous Windows) pour configurer un microcontrôleur 68HC11 qui ne tourne que sur des PC de moins de 300 MHz, autant dire sur aucun PC d'aujourd'hui.

PCBug11 est un moniteur développé par Motorola qui permet d'interagir avec le microcontrôleur 68HC11 quand celui est configuré en mode bootstrap.

La première chose est de configurer DOSBox sous Windows via son fichier de configuration dosbox.conf. On émulera un vieux PC 386 avec les supports des ports série COM1 et COM2, un port COM étant utilisé pour dialoguer avec le microcontrôleur 68HC11:

[cpu]
cputype=386

[serial]
serial1=directserial realport:com1
serial2=directserial realport:com2

[autoexec]
mount c: d:\users\patrice\68hc11\pcbug11
c:

PCBug11 est utilisé avec 2 fichiers de configuration .mcr : le fichier maintain.mcr permet de configurer l'environnement de PCBug11 :

DEFM AUTOSTART
BEGIN
CONTROL BASE HEX
BF 103C e5
eeprom b600 b7ff
loadm buffalo
loadm talker
END

Le fichier talker.mcr définit une macro TALKER qui permet de flasher en mémoire EEPROM du microcontrôleur un programme appelé talker :

DEFM TALKER
BEGIN
CONTROL BASE HEX
MS $1035 0
EEPROM $B600 $B7FF
EEPROM ERASE BULK
LOADS TALKEREE
VERF TALKEREE
END

On lance ensuite DOSBox puis l'on rentre la commande suivante pour lancer PCBug11 :

c:\> pcbug11 -e port=1 macro=maintain

On obtient les images suivantes :

DOSBox1.png

DOSBox2.png

Grâce à DOSBox, j'ai pu réutiliser PCBug11 sur un PC d'aujourd'hui pour reprogrammer les vieux microcontrôleurs 68HC11 !

++

DOSBox est sous licence GPL. Ses sources sont disponibles ici.

Sources :

Gnome Shell and conky

Jonathan Mercier

Dear reader, I have write some code (bash, xslt, conky) for enhance my gnome shell experience.

Screen

What you need

  • conky
  • wget
  • xsltproc
  • internet connection

Install

It is very easy! Get archive here: conky system and weather or from command line:

$ wget http://blog.fedora-fr.org/public/bioinfornatics/conky/beautiful_conky.tar.xz

Extract files from archive:

$ tar -xvf beautiful_conky.tar.xz

Run install script whith city code, example:

$ cd beautiful_conky; ./install.sh SZXX0017

For get your city code go to weather.com

Dotclear 2.3

Remi Collet

Ça y est ! La dernière version de Dotclear est installée.

Migration en douceur, aucun problème. Mon thème fonctionne parfaitement.... Lire Dotclear 2.3

Développement Android sous Fedora x86_64

Guillaume Kulakowski

Je suis actuellement en train de me mettre au développement Android. Les gars de chez Google ont bien fait les choses (contrairement à ceux d'Apple) et ils ont privilégié un EDI Open-Source, multi-plateforme et réputé : Eclipse. Ils ont couplé cet EDI à un SDK lui aussi multi-plateforme, tournant sous Windows / Linux & MacOS.

Cependant jusqu'à présent Google a plutôt privilégié l'architecture 32 bits. Pour ceux en 64bits (comme moi) qui voudraient faire tourner ADB ainsi que l'émulateur Android, ils devront installer quelques librairies 32bits sur leur système :

Pour faire tourner ADB :

yum install glibc.i686 ncurses-libs.i686 libstdc libstdc++.i686 libzip.i686

A ce niveau, vous devriez pouvoir faire tourner ADB, mais l'émulateur devrait vous renvoyer un message d'erreur :

SDL init failure, reason is: No available video device

Pour y remédier :

yum install libX11.i686 libXrandr.i686 SDL.i686

Maintenant lémulateur se lance mais vous devez cependant avoir un warning :

emulator: warning: opening audio output failed

Pour le résoudre :

yum install alsa-plugins-pulseaudio.i686

Maintenant vous devez pouvoir commencer à Développer sous Android.

Anna Ternheim : une chanteuse à découvrir.

Sébastien Natroll Il m’arrive souvent de découvrir des artistes au détour d’un film ou d’un série. Dans le cas présent (et je vous en ai déjà beaucoup parlé), il s’agit d’un jeu vidéo : Alan Wake. J’aime d’autant plus participer à la promotion d’artistes peu connus qui méritent de sortir de l’ombre. Anna Ternheim, c’est d’abord un La suite >

#DSK : Quand Twitter s’en mêle.

Sébastien Natroll Vous n’êtes pas sans savoir que Môssieur FMI, Monseigneur Dominique Strauss-Kahn, a actuellement quelques ennuis avec la justice américaine. Je ne vous parlerai pas ici de l’actualité qui en découle (les sites d’infos le font très bien) mais des réactions de la planète Twitter, qui, a défaut d’être compatissante, s’est montrée pleine d’humour (parfois douteux, La suite >

Petit résumé de Solutions Linux 2011

Guillaume Kulakowski

Le lieu

Retour aux sources. Après 2 années passées au parc des expos, cette année, Solution Linux reprenait ses droits au CNIT de la défense.

L'ambiance

Quand on vient dans le village associatif de Solutions Linux c'est pour rencontrer des gens, échanger sur nos projets mais également pour l'ambiance.

Comme chaque année, cette ambiance a été au rendez-vous. Cependant on peut déplorer que certaines associations qui bien qu'elles ont réservé un stand ne se sont pas données la peine de se déplacer. Ceci est très dommage et provoquait un assez désagréable effet de vide dans certaine allées du village.

Village associatif Solution Linux 2011 (c Sylvain Naudin)

Bien que j'ai trouvé les GCU plus calmes cette année, nous avons quand même assisté à leur délire habituel avec notamment un procès de Microsoft sur son stand avec un jury que vous imaginez bien évidement totalement impartial.

Le procès de Microsoft par les GCU (© Jiel Beaumadier, 2011)

Les rencontres

Solutions Linux est l'occasion de faire des rencontres tant sur le plan professionnel que personnel mais aussi associatif. C'est également l'occasion de faire connaitre ce que nous avons fait au cours de l'année écoulée (Fedora 15 dans le cas du stand Fedora-Fr) et de découvrir les nouveautés des autres projets ou sociétés.

Les goodies

Cette année a été particulièrement riche en goodies puisqu'en plus des tours de cou Zarafa, Mozilla, Ikoula, etc... Je suis également reparti avec un T-shirt MeeGo, un sac Google (distribué lors de la conférence "Google I/O extends") et un notebook sous MeeGo (distribué lors de la conférence Intel/MeeGo).

Solutions Linux 2011 Goodies

A l'année prochaine pour mon 7ème Solutions Linux !

phpMyAdmin version 3.4

Remi Collet

Les RPM pour installer la nouvelle version majeure de phpMyAdmin sont disponibles dans le dépôt remi pour fedora et enterprise linux (RHEL, CentOS, ...).

Site officiel : http://www.phpmyadmin.net/ Je ne sais pas si cette nouvelle version majeure sera disponible dans les mises à jour officielles de fedora ou de EPEL-6. De plus le paquet disponible dans le dépôt remi intègre directement les thèmes officiels et compatibles (même si cela est contraire aux règles fedora : 1 source = 1 paquet). Donc il... Lire phpMyAdmin version 3.4

Get pkgdb info (2)

Pierre-Yves Chibon

source.png

Amélioration du script pour pkgdb.

Improvement of the script to query pkgdb.

English version

I made some changes to my script to query pkgdb. It now returns the group which can commit, the comaintainers (with their rights) and this for all branches or just one.

The script


French version

J'ai fait quelques modifications à mon script qui récupère les informations de pkgdb. Maintenant, les comainteneurs (avec leur droits) et les groupes qui peuvent commiter sur le paquet sont affichés et ce pour toutes les branches ou juste pour une.

Le script


Output/Sortie:

$ ./pkgdb.py R-qtl f14
Fedora Package Database -- R-qtl
Tools for analyzing QTL experiments
f14   Owner:          ellert
     Group:          provenpackager
     Comaintainer(s):
       pingou        watchbugzilla watchcommits  commit        
     Last build:     2011-01-20 by ellert for R-qtl-1.19.20-1.fc14 in Updates
$ ./pkgdb.py guake devel
Fedora Package Database -- guake
Drop-down terminal for GNOME
devel Owner:          pingou
     Group:          packager        provenpackager
     Comaintainer(s):
       maxamillion   watchbugzilla watchcommits                
     Last build:     2011-02-09 by ausil for guake-0.4.2-3.fc15 in Updates

bluegriffon-1.0

Remi Collet

Le RPM de BlueGriffon version 1.0, un nouvel éditeur WYSIWYG de contenu pour le Web, est disponible dans le dépôt remi pour fedora.

Lire l'annonce de la version : BlueGriffon 1.0 now available! Comme toujours, yum --enablerepo=remi install bluegriffonCe paquet utilise son propre moteur Gecko (qui contient quelques correctifs indispensables, pas encore validés par Mozilla). Bien entendu, je compte sur nos amis développeurs Web, pour nous faire part de leurs impressions. Les... Lire bluegriffon-1.0

Get pkgdb info

Pierre-Yves Chibon

Un petit script pour interroger pkgdb

A small script to query pkgdb.

English version

Yesterday I worked a little bit on how to retrieve information for a given package from pkgdb. I found out that python-fedora contains a xmlrpc client which can call pkgdb.

Combining this client with Koji's client I could retrieve easily the owner of the package on each branch and the lastest version of the package in updates and updates-testing repository.

Below are some examples.

The script



French version

Hier, je me suis amusé à récupérer des informations sur un package par pkgdb. J'ai trouvé que python-fedora contient un client xmlrpc qui peut interroger pkgdb.

En combinant ce client avec Koji, on peut récupérer facilement le mainteneur d'un paquet ainsi que la dernière version disponible dans les dépôts updates et updates-testing.

Ci-dessous, quelques exemples.

Le script

The examples / Les exemples:

$ ./pkgdb.py guake
Fedora Package Database -- guake
devel   pingou
         last build: 2011-02-09 by ausil for guake-0.4.2-3.fc15 in Updates
f15     pingou
         last build: 2011-02-09 by ausil for guake-0.4.2-3.fc15 in Updates
f14     pingou
         last build: 2010-08-24 by pingou for guake-0.4.2-2.fc14 in Updates
F-13    pingou
         last build: 2010-08-24 by pingou for guake-0.4.2-2.fc13 in Updates
$ ./pkgdb.py kernel
Fedora Package Database -- kernel
devel   kernel-maint
         last build: 2011-05-09 by kyle for kernel-2.6.39-0.rc6.git6.0.fc16 in Updates
f15     kernel-maint
         last build: 2011-05-06 by airlied for kernel-2.6.38.5-24.fc15 in Updates
f14     kernel-maint
         last build: 2011-05-03 by cebbert for kernel-2.6.35.13-91.fc14 in Updates
F-13    kernel-maint
         last build: 2011-02-17 by kyle for kernel-2.6.34.8-68.fc13 in Updates
         last build: 2011-05-03 by cebbert for kernel-2.6.34.9-69.fc13 in Updates-testing
OLPC-2  johnp
         last build: 2007-11-01 by cebbert for kernel-2.6.23.1-21.fc7 in Updates

mysql-5.5.12

Remi Collet

Les RPM de MySQL Community Server 5.5.12 GA sont disponibles dans le dépôt remi pour fedora et pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS, ...).

Désormais, cette version stable (Generally Available (GA) Release) est dans le dépôt remi et remplace donc la version 5.1.  A lire : Introduction to MySQL 5.5 Changes in MySQL 5.5.12 MySQL 5.5 Reference Manual Cette construction utilise un fichier spec proche de celui de Rawhide. ATTENTION : avant la mise à jour, une sauvegarde de vos... Lire mysql-5.5.12

My TODOs

Pierre-Yves Chibon

The ideas I would like to do/see.

Une petite liste d'idées que je voudrais faire/voir.

English format

The good point of spending 2 weeks without touching a keyboard is that it gives you ideas on what you want to do or see done.

There is what I have been thinking of:

  • R2spec is a tool to create spec file, and now rpm, for R packages. It has quite evolve since I first write it and my python knowledge for sure has changed. I therefore would like to clean it and rewrite it to a more logical and hopefully cleaner code.
  • cran2rpm, this is a tool to generate the order in which the R packages should be built for a given repo. This would be used with R2spec to generate RPMs for the whole CRAN or Bioconductor. There has been some thoughts about it on the Fedora-R-devel mailing-list and it is something I would like to help as I don't think I'd have time to do it myself.
  • Revelation is a password management tool. If I had time I would like to remove its warnings and even implement a pgp encryption for the database. At some point I started to rewrite it but it would be simpler to just work on revelation rather than rewrite everything.
  • pkgdb-cli would be a tool to query the package database of Fedora. It would give you the version of the package in the different repo, the owner of the package on the different branches and if possible maybe it could also handle ACL request. So basically a CLI version of pkgdb.
  • Make yum-utils a python library. At the moment most of yum-utils' code are simple python file, I was thinking that making it a python library would be nice as it would allow people to import yumutils and use the code easily.
  • ABRT report upstream. This is something I have been thinking about but I never shared it nor did I check if the discussion already happened, but I was thinking that there cases were one would like ABRT to report its bug to the bug tracker of the project rather than Fedora's bugzilla. I was thinking that there could be a plugin system on ABRT with a plugin for each bug tracker system (trac, bugzilla, google code...) and a small database containing for each packages concerned the url of the bug tracker, its system and username and password. When a bug would be detected, ABRT would check if the package is present in the database, if it is, then the bug is opened against this bug tracker otherwise it is opened in Fedora's bugzilla.

So there are my few ideas. I don't know whether they are good nor if I will have time to work on them. But what do you think about them?

If there are people interested about them, maybe I could make some time ;-)

AndroidVNC, couchpotato style !

Sébastien Natroll Y a des jours où, bien calé au fond de son lit, on a pas envie d’y bouger, mais on a également la furieuse envie d’écouter de la musique et de pouvoir gérer sa playlist comme on l’entend. Prenez votre mobile Android, et récupérez l’application AndroidVNC. Maintenant (c’est bien le problème), lancez les préférences de La suite >

Rencontres Fedora 15 à Paris

Association Borsalinux-Fr

L'association Fedora-Fr vous donne rendez-vous les 4 et 5 juin 2011 à Universciences à Paris pour les Rencontres Fedora 15.

Informations générales

  • 4 juin 2011 de 14h à 18h (discussions et installations)
  • 5 juin 2011 de 12h à 18h (hackfest !)
  • Carrefour Numérique d'Universciences, Paris, France
  • Le site communautaire francophone est disponible à l'adresse fedora-fr.org

Programme des festivités

Pour cette nouvelle version de Fedora, pleine de nouveautés, ces Rencontres sont organisées en 2 jours. La première journée est axée découverte, discussion et installation, alors que la seconde journée est centrée sur la contibution. Vous souhaitez contribuer, sans vraiment savoir par ou commencer ? Alors rejoignez une équipe de contributeur sur le sujet qui vous intéresse !

4 juin : rencontres

Lors de cette journée, vous pourrez demander une démonstration et une installation de Fedora 15 mais aussi parler de tous ce qui concerne le logiciel libre ! Au programme :

  • Dans l'Agora
    • 14h - 15h (format conférence) ouverture des festivités avec la découverte de Fedora 15 et ses nouveautés (GNOME 3, systemd...)
    • 15h30 - 18h (format atelier) La virtualisation sous Fedora 15 avec BoxGrinder (mieux vaut avoir des bases)
  • Dans l'Atelier
    • 14h - 15h Les outils de MAO (traitement de musique et son)
    • 15h Atelier sur le LaTeX
  • Dans la classe numérique
    • 14h - 18h Discussions, démonstrations, installations

5 juin : contribution

Accessible à tous, animé par des contributeurs du Projet Fedora

Venez rejoindre une équipe de contributeur sur l'un des sujets qui vous intéresse. Aucune inscription n'est nécessaire, venez, regardez puis rejoignez si cela vous plait.

Au programme, de 12h à 18h, il y en aura pour tous les goûts :

  • Empaquetage RPM
  • Développement (création d'un template LXC pour Fedora, développement dun)
  • Traduction fr
  • Résolution de tickets Fedora-fr.org

Après l'événement

Cet événements a regroupé de nombreux contributeurs et une centaines de visiteurs sont venus le samedi. Le dimanche était plus calme, avec une dizaine de contributeurs francophones et des visiteurs intéressés par la contribution. C'est ainsi que nous avons eu l'occasion de rencontrer de nouveaux membres du forum.

Merci à tous les visiteurs, à bientôt !

Voici les supports utilisés durant l'événement :

Quelques photos :

Rf15_1.JPG Rf15_2.JPG

Patrick, les enfants du Rock te disent merci !

Sébastien Natroll Étant un grand (très grand) amateur de rock, je ne pouvais pas passer à côté d’un tel article. Vous le savez probablement, Patrick Roy, député socialiste de la 19ème circonscription du Nord, est mort le mardi 3 mai des suites de son cancer du pancréas. Hors de toute considération politique (mon travail m’imposant d’ailleurs un La suite >

SSD sur le Vaio SZ

Marc Bessière Il y a environ un an, j’avais monté un disque dur plus rapide sur mon Vaio SZ7, mais j’avais toujours gardé à l’esprit que cette solution n’était que temporaire et qu’un jour j’installerai un SSD. Et bien, ce jour est venu. En novembre dernier, j’ai profité de mon passage aux Etats-Unis pour acheter un SSD [...]

Fedora 15 : c'est parti !

Johan Cwiklinski

C'est parti, en ce qui me concerne en tous cas ;-)" class="smiley

La version 15 de Fedora n'est pas encore sortie, elle n'est prévue que pour 25 mai à l'heure où j'écris ces lignes. Vous pouvez vérifier si la date a changé sur le calendrier des versions de Fedora 15.

Cependant, la version Beta est disponible au téléchargement depuis 19 avril, et j'ai décidé d'y regarder de près. Je gère, entre le travail et la maison, 6 stations de travail qui tournaient sous Fedora 14 ; j'ai commencé par migrer la moins critique d'entre elles (qui sert très peu à vrai dire), principalement pour pouvoir me faire une idée de Gnome 3 (et de gnome-shell évidemment !).
Mes précédentes expériences avec gnome-shell n'étaient pas des plus positives, car elles dataient des vieilles versions disponibles dans les dépôts de Fedora 14, ou via jhbuild (qui ne fonctionnait pas à tous les coups), et qui était de toutes façons une version de développement.

Ces versions plus anciennes, ont pu me donner un aperçu de ce que serait gnome 3, mais ce n'était pas forcément très bien intégré au système en place. La première mise en route de Fedora 15 Beta m'a conquis. Certains aiment Gnome 3, d'autres pas... Moi, j'aime.
J'ai été utilisateur de KDE pendant des années, pour me détourner de ce gestionnaire de bureau petit à petit à l'arrivée de KDE4 et des programmes qui suivaient (à commencer par Amarok que j'ai remplacé par gmusicbrowser, puis akregator remplacé par liferea, etc, et enfin KDE lui même remplacé par Gnome après plusieurs versions j'ai testé quand même). Mon épouse aime aussi, et son poste de travail fut le suivant à migrer.

Mon poste de travail au bureau « n'a pas supporté » la migration... Mon dossier home est sur un volume LVM chiffré à part, et n'est pas monté automatiquement au démarrage ; ce dernier ne se termine pas :-(" class="smiley

Les 4 autres postes sont passés sans soucis ; une fois exécuté un yum remove \*nvidia\* pour supprimer définitivement les appels aux pilotes propriétaires qui étaient nécessaires sur ces postes sous Fedora 14. Une décision que je n'ai pas eue à regretter, toutes mes cartes semblent bien fonctionner pour gnome-shell avec les pilotes nouveau.

La mise à jour de ma machine personnelle est toujours un peu plus critique, beaucoup de services, de fichiers, etc. dont j'ai besoin en dépendent. C'est donc celle là qui est passée en dernier, pour me réserver deux jolies surprises...

Mon bureau gnome-shell

Tout d'abord, le paquet python-urwid n'a pas pu être mis à jour. C'était environ le 1800ème sur 2200 ! Il a juste suffit que je relance le processus de mise à jour, et les seuls paquets restants ont alors été téléchargés et installés avec succès. Il est à noter que le processus de mise à jour fonctionne comme yum : il installe le paquet dans un premier temps, et nettoie dans un second temps. Pour les 1800 premiers paquets, le nettoyage n'avait pas été fait, la commande package-cleanup --cleandupes me les a supprimés (exécutée depuis l'installation chrootée en mode rescue ; vous comprendrez rapidement pourquoi).

Le second problème, et non des moindres : un kernel panic au démarrage. Aie. Cela m'a remémoré mon premier contact avec Fedora, FC 2 à l'époque, pour laquelle j'avais du reconstruire le initrd du média d'installation, ce dernier ne fonctionnait pas sur la carte mère que je possédais... Sympathique souvenir, mais je préfère toujours éviter ce genre d'ennuis :-D" class="smiley

Menu utilisateur

Après moult tests et corrections (notamment les package-cleanup), je n'avais toujours pas réussi à corriger le souci, et j'ai tenté en dernière instance un yum reinstall kernel qui a fonctionné à merveille, et me permet depuis de profiter gentillement de ma toute nouvelle Fedora 15, ainsi que de participer à la rédaction d'un article sur gnome 3/gnome-shell sur le wiki de fedora-fr.org

Pourquoi je diffuse librement mon livre.

Sébastien Natroll Je viens de me poser cette question, et je me suis dit que d’autres personnes se le demandent peut-être aussi. Ainsi j’ai décidé d’y répondre en étayant mon point de vue. Écrire est un acte de création, cela demande du temps et du travail. Il apparaît donc normal qu’un écrivain lambda ne diffuse son travail La suite >

Pourquoi systemd?

Edouard Bourguignon

Voici une traduction rapide de la page: why systemd?. Article très complet qui liste les avantages de systemd par rapport à ces "concurrents" directs. Très intéressant.

Traduction:

systemd est encore un projet jeune, mais il n'est plus un bébé maintenant. L'annonce initiale a été posté il y a exactement un an. Depuis, la plus part des distributions majeures ont décidé de l'adopter, d'une manière ou d'une autre, alors que des distributions plus petites l'utilisent déjà. La première distribution importante utilisant systemd par défaut sera la Fedora 15, pour la fin du mois de mai. On peut s'attendre à ce que les autres distributions suivent le mouvement un peu plus tard (avec une exception). Beaucoup de développeurs l'ont déjà adopté, et il y a même déjà une entreprise qui propose des services et une expertise spécialisés sur systemd. En bref, en un an systemd est devenu un projet prometteur.

Malgré cela, il y a encore des gens qui n'ont pas été convaincu. Si vous faites partie d'une de ces catégories, alors veuillez lire la comparaison des systèmes d'init qui va suivre:

  • Vous travaillez sur des projets pour de l'embarqué, et vous vous demandez s'ils devraient être basés sur systemd.
  • Vous êtes un utilisateur ou un administrateur et vous vous demandez quelle distribution choisir, et vous hesitez si elle doit être basée ou nonn sur systemd.
  • Vous êtes un utilisateur ou un administrateur et vous vous demandez si votre distribution favorite utilisera systemd, même si tout marche déjà bien jusqu'à présent.
  • Vous developpez une distribution qui n'a pas encore basculé sur systemd, et vous vous demandez s'il faut investir du travail pour basculer sur systemd.
  • Et même si vous ne faites pas partie de ces catégories, vous pourriez trouver cette comparaison intéressante.

nonus allons comparer les 3 principaux système d'init utilisés sous Linux: sysvinit, Upstart et systemd. Bien sûr, il y a d'autres systèmes d'init qui existent, mais ils ne jouent virtuellement aucun rôle majeure dans le tableau. A moins que vous utilisez Android (qui est une bete à part de toute façon), vous avez surement déjà utilisé un des ces trois systèmes d'init sur votre nonyau Linux. (OK, ou busybox, mais alors grossièrement vous n'êtes pas en train d'utiliser un système d'init du tout). A moins que vous ayez un besoin exotique il n'y a pas besoin d'aller voir plus loin. Et aussi parce que je suis un peu paresseux, et que je ne veux pas passer du temps à analyser ces autres systèmes en détails pour être complètement honnête avec ceux-ci.

En parlant d'honnêteté, je suis bien sûr l'un des créateurs de systemd. J'essayerais de faire de mon mieux pour être juste envers les deux autres concurrents, mais au final, à prendre quand même avec des pincettes. Je suis sûr que même si je devrais être injuste ou d'une manière incorrect, quelqu'un le signalera dans les commentaires, donc n'hesitez pas à les lire aussi, avant de mettre trop de confiance dans ce que je dis.

nonus ne regarderons que les fonctionnalités déjà implémentées dans une version déjà disponible. Les fonctionnalités futures ne comptent pas.

Fonctionnalités générales

sysvinit Upstart systemd
Interface avec D-Bus non oui oui
Démarrage sans Shell non non oui
Services modulaires codés en C disponibles très tôt au boot non non oui
Read-Ahead non non[1] oui
Activation basée sur surveillance de socket non non[2] oui
Activation basée sur surveillance de socket: compatibilité avec inetd non non[2] oui
Activation évènementielle par surveillance d'un bus non non[3] oui
Activation évènementielle par un matériel non non[4] oui
Configuration des dépendances matériel avec des règles udev non non oui
Activation évènementielle par surveillance d'un chemin (inontify) non non oui
Activation basée sur un timer non non oui
Gestion de mount non non[5] oui
Gestion de fsck non non[5] oui
Gestion des quota non non oui
Gestion de automount non non oui
Gestion de la swap non non oui
Prise dinstantanés de l'état du système non non oui
Support de XDG_RUNTIME_DIR non non oui
Suppression optionnelle des processus restants quand un utilisateur se delogue non non oui
Intégration des Control Groups Linux non non oui
Génération d'enregistrement pour audit des services démarrés non non oui
Intégration de SELinux non non oui
Intégration de PAM non non oui
Support des disques durs encryptés (LUKS) non non oui
Gestion du certificat SSL ou du mot de passe pour LUKS, incluant Plymouth, Console, wall(1), TTY et les agents GnonME non non oui
Gestion du périphérique loopback pour le réseau non non oui
Gestion de binfmt_misc non non oui
Gestion de la localisation globale du système non non oui
Configuration de la Console et du clavier setup non non oui
Infrastructure pour créer, supprimer et nettoyer les fichiers temporaires et volatiles non non oui
Gestion de sysctl pour /proc/sys non non oui
Intégration de Plymouth non non oui
Sauvegarde/restauration d'un random seed non non oui
Chargement statique des modules kernel non non oui
Gestion automatique de la console série non non oui
Gestion d'un identifiant unique de la machine non non oui
Gestion dynamique du nonm d'hôte et des meta données de la machine non non oui
Arrêt fiable des services non non oui
Enregistrements /dev/log très tôt au boot non non oui
Démon minimal de syslog basé sur kmsg pour un usage embarqué non non oui
Relance sur plantage de service sans perte de connectivité non non oui
Mises à jour de service sans indispo non non oui
UI graphique non non oui
Outils et profilage intégrés non non oui
Services instanciés non oui oui
Intégration de PolicyKit non non oui
Accès distant/Support Cluster intégrés dans les outils clients non non oui
Peut lister tous les processus d'un service non non oui
Peut identifier le service d'un processus non non oui
CPU Cgroups automatiques par service, pour contrôler l'utilisation CPU non non oui
Cgroups automatiques par utilisateur non non oui
Compatibilité SysV oui oui oui
Services SysV contrôlables de la même manière que les services natifs oui non oui
/dev/initctl compatible SysV oui non oui
Re-exécution avec une sérialisation complète des états oui non oui
Démarrage interactif non[6] non[6] oui
Support des container (remplacement évolué de chroot()) non non oui
Démarrage basé sur des dépendances non[7] non oui
Désactivation de services sans éditer un fichier de configuration oui non oui
Masquage de services sans éditer un fichier de configuration non non oui
Arrêt du système robuste avec le PID 1 non non oui
Support intégré de kexec non non oui
Génération dynamique de service non non oui
Support en amont depuis d'autres composants de l'OS oui non oui
Fichiers de service compatibles entre distributions non non oui
Transmission de signaux vers services non non oui
Arrêt fiable des sessions utilisateurs avec l'arrêt du système non non oui
Support de utmp/wtmp oui oui oui
Fichiers de services facilement compréhensible, parfait pour la manipulation avec des outils de gestion non non oui

¹ L'implémentation de Read-Ahead pour Upstart est disponible via un paquet séparé "ureadahead", nécessite un patch non standard sur le kernel.

² L'implémentation de l'activation par socket pour Upstart est disponible en tant que "preview", mais ne supporte pas la parallélisation et du coup rate complètement lintérêt de l'activation par socket.

³ L'implémentation de l'activation par Bus pour Upstart disponible comme patch, pas encore intégré.

⁴ L'implémentation de l'évènementiel via udev sur les périphérique au niveau d'Upstart est disponible en tant que "preview", en transmettant intégralement la base udev, peu pratique.

⁵ L'utilitaire de gestion mount "mountall" pour Upstart est disponible dans un paquet séparé, ne couvrant que les montages lors du boot, avec un système très limité de dépendance.

⁶ Certaines distributions offrent cette implémentation dans le shell.

⁷ Les scripts d'init LSB supportent ceci, s'ils sont utilisés.

Réglages disponibles sur les services natifs

sysvinit Upstart systemd
Ajustement de l'OOM non oui[1] oui
Répertoire de travail non oui oui
Répertoire racine (chroot()) non oui oui
Variables d'environnement non oui oui
Variables d'environnement depuis un fichier extérieur non non oui
Limitation des ressources non some[2] oui
umask non oui oui
Groupement des Utilisateurs/Groupes/Groupes supplémentaires non non oui
Classe/priorité de l'ordonnancement des IO non non oui
Valeur de nice pour l'ordonnancement CPU non oui oui
Politique/priorité d'ordonnancement CPU non non oui
Contrôle de la remise à zero de l'ordonnanceur CPU sur fork() non non oui
Affinité CPU non non oui
Timer Slack non non oui
Contrôle des capacités non non oui
Contrôle du bit de sécurité non non oui
Contrôle des Control Groups non non oui
Contrôle d'un espace de nommage de haut niveau sur le système de fichiers: rendre des répertoires inacessibles non non oui
Contrôle d'un espace de nommage de haut niveau sur le système de fichiers: rendre un répertoire en lecture seul non non oui
Contrôle d'un espace de nommage de haut niveau sur le système de fichiers: /tmp privé non non oui
Contrôle d'un espace de nommage de haut niveau sur le système de fichiers: héritage de montage non non oui
Entrée depuis la Console oui oui oui
Sortie via Syslog non non oui
Sortie via kmsg/dmesg non non oui
Sortie sur un TTY donné non non oui
Contrôle du signal Kill non non oui
Exécution conditionnelle: par l'identification d'une virtualisation CPU /container non non oui
Exécution conditionnelle: par la présence d'un fichier non non oui
Exécution conditionnelle:: par un framework de sécurité non non oui
Exécution conditionnelle: par ligne de commande kernel non non oui

Page générée le 01 mai 2016 à 00:41