Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Maître Eolas : La psychiatrie est-elle impuissante ?

Aurélien Bompard

Et voilà, encore un excellent article de Maître Eolas, bien ancré dans l'actualité (une fois n'est pas coutume).

Attention Maître, ça devient vraiment une habitude. Voire un trouble... ;)


Voir en ligne : La psychiatrie est-elle impuissante ? (M. Eolas - Journal d'un avocat)
Sur le Web

L'inégalité, un mal nécessaire ?

Aurélien Bompard

Nous avons eu une discussion intéressante avec les collègues hier midi, qui se résume bien par cette question : approuvons-nous le fait qu'il y ait de très grandes différences dans le niveau de vie des populations du monde ? Il ne s'agit pas seulement de le reconnaitre, parce que c'est évident. Non, il s'agit de savoir si on est d'accord avec cet état de fait, et qu'on est prêt à l'encourager.

Personnellement, je préfèrerais un monde égalitaire, et même si ça n'arrivera jamais je pense qu'il faut essayer de viser ce but. En tout cas la situation actuelle, l'ampleur des différences de niveau de vie entre les peuples, n'est pas acceptable de mon point de vue, et de celui de mes collègues.

L'objectif de la discussion n'est pas de s'employer à résoudre les problèmes de guerre et de faim dans le monde (même si ça serait pas de refus...), mais de mettre en regard deux faits :
- nous n'acceptons pas une telle différence entre les niveaux de vie des peuples ;
- la planète Terre ne supportera pas que la totalité de la population mondiale aie le même niveau de consommation que nous.

De dernier fait n'est plus à démontrer, malheureusement... Alors que faire ?

Selon moi, nous avons plusieurs solutions pour rester compatible avec notre volonté d'égalité :

  1. diminuer drastiquement notre niveau de consommation, pour que tous aient approximativement le même et que la Terre puisse l'amortir
  2. diminuer la population mondiale
  3. espérer l'arrivée d'un deus ex machina sous la forme d'une découverte scientifique révolutionnaire qui permettrait à tous de consommer autant que nous, voire plus
  4. coloniser une autre planète

La première solution semble la plus évidente, mais n'est pas à prendre à la légère. Elle impacte très très fortement notre mode de vie actuel : quasiment plus aucune voiture individuelle, ou plus les mêmes, moins d'import de produit, moins de voyages, et des centaines d'autres impacts plus importants auquels je ne pense pas en ce moment.

La seconde population n'est pas très réjouissante non plus, et peut provoquer des blocages instinctifs (moi elle me met mal à l'aise...). Elle implique, en dehors d'une guerre mondiale ou de cataclysmes bien sûr, une politique très strict de contrôle des naissances. Pas plus d'un enfant par famille, au niveau mondial. Alors on pourra peut-être redescendre à un nombre "vivable" de terriens. C'est pas très joyeux comme solution, mais la situation ne l'est pas non plus, il faut faire des choix.

La troisième solution est assez populaire dans nos professions de techniciens bercés à la science-fiction. Attendre qu'une formidable découverte technologique vienne tout révolutionner et nous permettre de continuer à vivre comme actuellement. Depuis 40 ans, on nous dit que la fusion nucléaire va arriver dans 10 ans et que ça va tout résoudre. Mais il ne s'agit pas que d'un problème d'énergie, il y a aussi un problème de matières premières (déforestation, exploitation des gisements, etc.). Je trouve qu'attendre le Père Noël est un pari très (trop) risqué. Les chances pour que ça n'arrive pas, ou trop tard, sont énormes. Vu la situation, je dirais que la science-fiction joue un peu le rôle de l'opium du peuple : mais non, ne prenons pas de décision difficile maintenant, vous allez voir tout va s'arranger. Risqué. Trop risqué.

Enfin, la quatrième solution : coloniser une autre planète. Non seulement c'est sûr que ça arrivera trop tard, mais en plus je trouve que considérer sérieusement cette possibilité, c'est un aveu d'échec retentissant. C'est l'indéniable aveu de notre irresponsabilité en tant qu'espèce vivante. Accepter ça, c'est donner raison à l'agent Smith de Matrix : nous sommes un virus, un parasite. Nous nous multiplions jusqu'à ce que toutes les ressources de notre hôte soient épuisées, puis nous cherchons à nous implanter ailleurs.

Bref, la situation n'est pas rose, et je pense qu'il faut se mettre au boulot tout de suite, parce qu'il y a du chemin. Un composé de (1) et (2) me semble un bon départ : réduire considérablement notre impact écologique, et ne pas avoir plus de deux enfants, un si possible, et aucun au mieux.

De toute façon, vu le monde qu'on va leur laisser....

Écologie et société

L'inégalité, un mal nécessaire ?

Aurélien Bompard

Nous avons eu une discussion intéressante avec les collègues hier midi, qui se résume bien par cette question : approuvons-nous le fait qu'il y ait de très grandes différences dans le niveau de vie des populations du monde ? Il ne s'agit pas seulement de le reconnaitre, parce que c'est évident. Non, il s'agit de savoir si on est d'accord avec cet état de fait, et qu'on est prêt à l'encourager.

Personnellement, je préfèrerais un monde égalitaire, et même si ça n'arrivera jamais je pense qu'il faut essayer de viser ce but. En tout cas la situation actuelle, l'ampleur des différences de niveau de vie entre les peuples, n'est pas acceptable de mon point de vue, et de celui de mes collègues.

L'objectif de la discussion n'est pas de s'employer à résoudre les problèmes de guerre et de faim dans le monde (même si ça serait pas de refus...), mais de mettre en regard deux faits :
- nous n'acceptons pas une telle différence entre les niveaux de vie des peuples ;
- la planète Terre ne supportera pas que la totalité de la population mondiale aie le même niveau de consommation que nous.

De dernier fait n'est plus à démontrer, malheureusement... Alors que faire ?

Selon moi, nous avons plusieurs solutions pour rester compatible avec notre volonté d'égalité :

  1. diminuer drastiquement notre niveau de consommation, pour que tous aient approximativement le même et que la Terre puisse l'amortir
  2. diminuer la population mondiale
  3. espérer l'arrivée d'un deus ex machina sous la forme d'une découverte scientifique révolutionnaire qui permettrait à tous de consommer autant que nous, voire plus
  4. coloniser une autre planète

La première solution semble la plus évidente, mais n'est pas à prendre à la légère. Elle impacte très très fortement notre mode de vie actuel : quasiment plus aucune voiture individuelle, ou plus les mêmes, moins d'import de produit, moins de voyages, et des centaines d'autres impacts plus importants auquels je ne pense pas en ce moment.

La seconde population n'est pas très réjouissante non plus, et peut provoquer des blocages instinctifs (moi elle me met mal à l'aise...). Elle implique, en dehors d'une guerre mondiale ou de cataclysmes bien sûr, une politique très strict de contrôle des naissances. Pas plus d'un enfant par famille, au niveau mondial. Alors on pourra peut-être redescendre à un nombre "vivable" de terriens. C'est pas très joyeux comme solution, mais la situation ne l'est pas non plus, il faut faire des choix.

La troisième solution est assez populaire dans nos professions de techniciens bercés à la science-fiction. Attendre qu'une formidable découverte technologique vienne tout révolutionner et nous permettre de continuer à vivre comme actuellement. Depuis 40 ans, on nous dit que la fusion nucléaire va arriver dans 10 ans et que ça va tout résoudre. Mais il ne s'agit pas que d'un problème d'énergie, il y a aussi un problème de matières premières (déforestation, exploitation des gisements, etc.). Je trouve qu'attendre le Père Noël est un pari très (trop) risqué. Les chances pour que ça n'arrive pas, ou trop tard, sont énormes. Vu la situation, je dirais que la science-fiction joue un peu le rôle de l'opium du peuple : mais non, ne prenons pas de décision difficile maintenant, vous allez voir tout va s'arranger. Risqué. Trop risqué.

Enfin, la quatrième solution : coloniser une autre planète. Non seulement c'est sûr que ça arrivera trop tard, mais en plus je trouve que considérer sérieusement cette possibilité, c'est un aveu d'échec retentissant. C'est l'indéniable aveu de notre irresponsabilité en tant qu'espèce vivante. Accepter ça, c'est donner raison à l'agent Smith de Matrix : nous sommes un virus, un parasite. Nous nous multiplions jusqu'à ce que toutes les ressources de notre hôte soient épuisées, puis nous cherchons à nous implanter ailleurs.

Bref, la situation n'est pas rose, et je pense qu'il faut se mettre au boulot tout de suite, parce qu'il y a du chemin. Un composé de (1) et (2) me semble un bon départ : réduire considérablement notre impact écologique, et ne pas avoir plus de deux enfants, un si possible, et aucun au mieux.

De toute façon, vu le monde qu'on va leur laisser....

Écologie et société

Faille de sécurité monstre dans Debian et ses dérivées

Aurélien Bompard

Ouch celle-là elle fait mal...

Bon courage aux admins de grands parcs en Debian. C'est un jour noir pour le projet, bon courage les gars :(

Edit : Et vous trouvez ça drôle ?... ;)

Faille de sécurité monstre dans Debian et ses dérivéesSur le Web

Faille de sécurité monstre dans Debian et ses dérivées

Aurélien Bompard

Ouch celle-là elle fait mal...

Bon courage aux admins de grands parcs en Debian. C'est un jour noir pour le projet, bon courage les gars :(

Edit : Et vous trouvez ça drôle ?... ;)


Voir en ligne : Faille de sécurité monstre dans Debian et ses dérivées
Sur le Web

Fedora 9

Thierry D

f9release.png

La grande famille de Fedora est heureuse de vous annoncer la naissance de « Sulphur » (Fedora 9). Cette version majeure dans le développement de la distribution Fedora va vous offrir un grand nombres de nouveautés destinées à vous simplifiez la vie comme vous en avez rêvé.

Plusieurs mots symbolisent cette version :

Énergie, Rayonnement, Futur

Énergie : 7 mois de développement intense

Rayonnement : Unanimité des utilisateurs et journalistes des avancés de Fedora Futur : Perpétuelle avance sur les nouvelles technologies

Quelques nouveautées :

Coté environnement graphique :

  • KDE 4.0.3

L'arrivée de KDE4 et la constitution du groupe d'intérêt KDE au sein de FedoraProject est l'occasion de faire de KDE un citoyen de première classe dans le projet. Fedora 9 est la première distribution installer par défaut KDE 4..3 et ceci constitue le premier pas vers un meilleur bureau KDE sous Fedora.

  • Gnome 2.22

Une importante sortie pour FedoraProject avec le développement de gvfs principalement par le développeur Alexander Larsson, Fedora a également réécrit GDM pour une meilleure intégration avec {Console,Policy}Kit.

Coté bureautique :

  • OpenOffice 2.4

Coté réseau :

  • NetworkManager

Configuration réseau filaire, Wifi, GSM/CDMA et PPP en une seul interface. Configuration d'accès VPN (OpenVPN & Compatible Cisco VPN Client (VPNC)).

Coté internet :

  • Firefox 3 (Béta5).
  • Swfdec
  • Greffon libre qui vous permet de lire du contenu Flash depuis votre navigateur. Celui-ci s'appuie sur GSTREAM pour la restitution du son.

Coté système :

  • PreUpgrade

Système de mise a jours automatique de la nouvelle version Fedora sans média (cd/dvd).


  • Kernel 2.6.25
  • Upstart

Remplacement du vieillissant init ce qui a pour résultat immédiat un démarrage et une extinction du système très rapide.

  • Xorg 7.3

Dans la continuité de l'opération "Need For Speed), Fedora a consciencieusement traqué les goulots d'étranglement dans Xorg afin d'accélérer son démarrage. Fedora introduit le support optionnel du modsetting pour les cartes Intel ! La version incluse est une pré-version de Xserver 1.5 qui en combinaison avec le noyau 2.6.25 introduit une meilleure collaboration entre Xorg et le noyau, une meilleure gestion du sous-système PCI et également un meilleur support du hotplug. Désormais, le double-écran ne sera plus aussi douloureux qu'avant avec la super applet de gestion

  • Gestion centralisée des dictionnaires

Un seul et unique dictionnaire pour chaque langue, mais pour toutes les applications (OpenOffice, FireFox, Thunderbird, Gnome, KDE, ...).


  • Anaconda (Gestionnaire d'installation amélioré)

Redimensionnement de partition. Support du système de fichier Ext4 (expérimental). Chiffrement de partition. Abandon de Kudzu pour udev/hal pour meilleur reconnaissance des composants matériels.

  • PackageKit

Implémentation d'un nouveau gestionnaire de paquets alternatif. L'objectif de PackageKit est de fournir un coeur commun à tout les systèmes de paquetage et faciliter la vie des distributions.

  • RPM Fusion

RPM Fusion ne fait pas à proprement parler partie de FedoraProject, mais c'est une initiative importante au sein de la communauté. Trois des principaux dépôts tiers (Dribble, Freshrpms et Livna) ont décidés de fusionner pour fournir plus de paquets, partager des ressources communes et améliorer la qualité.

  • K12Linux

Fedora intègre la distribution LTSP K12ltsp en tant que saveur officielle sous le nom de K12Linux. K12Linux est l'intégration de LTSP-5 dans FedoraProject en collaboration avec la communauté LTSP.org. Un grand merci à Eric Harrison (core developer de LTSP et fondateur de K12ltsp) et à Warren Togami (Fondateur du projet Fedora).

  • FUNC (Fedora Unified Controller)

Module en langage Python afin de facilité la gestion d'un parc informatique. Système utilisant XML-RPC/SSL.

  • LivePersistence

Vous pourrez distribuer des clés usb Fedora pré-chargées et conserver vos paramètres et données personnelles.

  • OpenJDK

Remplacement de IceTea.

Coté développeur :

  • GCC 4.3

Intégration de GCC 4.3 avec le support expérimental de C++ 0x, un mode parallèle de la STL, Fedora 9 fournira à sa sortie.

  • Eclipse 3.3 (Europa)

Cette version est fournir par défaut mais la mise à jour vers Eclipse 3.4 (Ganymède) est prévue ultérieurement.

Cette version est la première de Paul Frields nouveau Project Leader de Fedora et premier Project Leader issu de la communauté Fedora elle même.

Téléchargez vite la nouvelle version de Fedora 9 en cliquant ici

Concernant le support, l'équipe ainsi que les membres de Fedora-FR seront heureux de vous accueillir.

Les équipes de FedoraProject

Fedora 9 a.k.a Sulphur est là !

Guillaume Kulakowski

La grande famille de Fedora est heureuse de vous annoncer la naissance de « Sulphur »  (Fedora 9).
Cette version majeure, dans le développement de la distribution Fedora, va vous offrir un grand nombres de nouveautés destinées à vous simplifiez la vie comme vous en avez rêvé.

Plusieurs mots symbolisent cette version

  • Énergie : 7 mois de développement intense
  • Rayonnement : Unanimité des utilisateurs et journalistes des avancés de Fedora
  • Futur : Perpétuelle avance sur les nouvelles technologies

Quelques nouveautés

Coté environnement graphique

  • KDE 4.0.3 : L'arrivée de KDE4 et la constitution du groupe d'intérêt KDE au sein de Fedora Project est l'occasion de faire de KDE un citoyen de première classe dans le projet.
    Fedora 9 est la première distribution installer par défaut KDE 4.0.3 et ceci constitue le premier pas vers un meilleur bureau KDE sous Fedora.
  • Gnome 2.22 : Une importante sortie pour Fedora Project avec le développement de gvfs principalement par le développeur Fedora Alexander Larsson, Fedora a également réécrit GDM pour une meilleure intégration avec  Console Kit & Policy Kit.

Coté bureautique

  • OpenOffice 2.4

Coté réseau

  • NetworkManager : Configuration  réseau filaire, Wifi, GSM/CDMA et PPP en une seul interface.
  • Configuration d'accès  VPN (OpenVPN & Compatible Cisco VPN Client (VPNC)).

Coté internet

  • Firefox 3 (Béta5).
  • Swfdec : Greffon libre qui vous permet de lire du contenu Flash depuis votre navigateur. Celui-ci s'appuie sur GSTREAM pour la restitution du son

Coté système

  • PreUpgrade : Système de mise à jours automatique de la nouvelle version Fedora sans média (cd/dvd).
  • Kernel 2.6.25
  • Upstart : Remplacement du vieillissant ''init'' ce qui a pour résultat immédiat un démarrage et une extinction du système très rapide.
  • Xorg 7.3 : Dans la continuité de l'opération "Need For Speed", Fedora a consciencieusement traqué les goulot d'étranglement dans Xorg afin d'accélérer son démarrage.
    Fedora introduit le support optionnel du modsetting pour les cartes Intel ! La version incluse est une pré-version de Xserver 1.5 qui en combinaison avec le noyau 2.6.25 introduit une meilleure collaboration entre Xorg et le noyau, une meilleure gestion du sous-système PCI et également un meilleur support du hotplug.
    Désormais, le double-écran ne sera plus aussi douloureuse qu'avant avec la super applet de gestion
  • Gestion centralisée des dictionnaires : Un seul et unique dictionnaire pour chaque langue, mais pour toutes les applications (OpenOffice, FireFox, Thunderbird, Gnome, KDE, ...).
  • Anaconda : (Gestionnaire d'installation amélioré)
    • Redimentionnement de partition dont le NTFS.
    • Support du système de fichier Ext4 (expérimental).
    • Chiffrement de partition.
    • Abandon de Kudzu pour udev/hal pour meilleur reconnaissance des composants matériels.
  • PackageKit : Implémentation d'un nouveau gestionnaire de paquets alternatif.
    L'objectif de PackageKit est de fournir un cœur commun à tout les systèmes de paquetage et faciliter la vie des distributions.
  • RPM Fusion : RPM Fusion ne fait pas à proprement parler partie de FedoraProject, mais c'est une initiative importante au sein de la communauté.
    Trois des principaux dépôts tiers (Dribble, Freshrpms et Livna) ont décidés de fusionner pour fournir plus de paquets, partager des ressources communes et améliorer la qualité.
  • K12Linux : Fedora intègre la distribution LTSP K12ltsp en tant que saveur officielle sous le nom de K12Linux. K12Linux est l'intégration de LTSP-5 dans FedoraProject en collaboration avec la communauté LTSP.org.
    Un grand merci à Eric Harrison (core developer de LTSP et fondateur de K12ltsp) et à Warren Togami (Fondateur du projet Fedora).
  • FUNC : (Fedora Unified Controller) Module en langage Python afin de facilité la gestion d'un parc informatique. Système utilisant XML-RPC/SSL.
  • LivePersistence :Vous pourrez distribuer des clés usb Fedora pré-chargées et conserver vos paramètres et données personnelles.
  • OpenJDK :Remplacement de IceTea.

Coté développeur

  • GCC 4.3 : Intégration de GCC 4.3 avec le support expérimental de C++ 0x, un mode parallèle de la STL, Fedora 9 fournira à sa sortie.
  • Eclipse 3.3 (Europa) Cette version est fournir par défaut mais la mise à jour vers Eclipse 3.4 (Ganymède) est prévue ultérieurement.



Cette opus 9 est le premier avec Paul Frields en tant que Project Leader de Fedora et premier Project Leader issu de la communauté Fedora elle même.

Afin d'obtenir cette nouvelle version, vous pouvez aller sur cette page.

Concernant le support des francophones, l'équipe ainsi que les membres de Fedora-FR seront heureux de vous accueillir à cette adresse.

Disponibilité de Fedora 9

Thomas Canniot C'est la fête de part le monde, Fedora 9 est disponible ! N'hésitez pas, pendant le téléchargement, à lire et relire les notes de version, qui pour la première fois, ont pu être traduites en français ! Have fun !

Disponibilité de Fedora 9

Thomas Canniot C'est la fête de part le monde, Fedora 9 est disponible ! N'hésitez pas, pendant le téléchargement, à lire et relire les notes de version, qui pour la première fois, ont pu être traduites en français ! Have fun !

Fedora 9

Marc Bessière Voilà, c’est officiel ! Fedora 9 est disponible depuis près de 15 minutes à l’heure où j’écris ce billet. J’ai lancé le téléchargement depuis mon ftp préféré - non, je ne vous donnerai pas l’URL Et si tout vas bien, dans environ 3h, je serais capable de procéder à la première installation sur la machine [...]

Fedora 9

Marc Bessière

Voilà, c'est officiel !

Fedora 9 est disponible depuis près de 15 minutes à l'heure où j'écris ce billet.

J'ai lancé le téléchargement depuis mon ftp préféré - non, je ne vous donnerai pas l'URL ;-)

Et si tout vas bien, dans environ 3h, je serais capable de procéder à la première installation sur la machine de test qui attend ça depuis quelques jours déjà.

Cette Fedora 9 sera l'occasion pour moi d'alimenter mon blog, alors restez à l'écoute...

Fedora 9 Sulphur est parmi nous !

Tom Dubin

Ca y'est, elle vient de sortir et est disponible en téléchargement depuis quelques heures ! Les liens dans la suite ! Enfin, Fedora 9, nom de code Sulphur est disponible au téléchargement depuis maintenant quelques heures sur les miroirs du projet Fedora ! Petit tour rapide des nouveautés : PackageKit : Pour ceux qui n'aiment... Lire Fedora 9 Sulphur est parmi nous !

xchat-2.8.4-16.fc9.eponyme

Fabien Nicoleau

Proposition d'un RPM pour le logiciel xchat, incluant un patch permettant de modifier le temps d'apparition des "balloons".

J'avais présenté il y a quelque temps dans un billet un rpm de xchat que j'avais reconstruis à partir de l'officiel (pour F8) comportant un patch permettant de réduire le temps d'apparition des "balloons" qui est fixé à 20 secondes "en dur" dans le code. En effet, je trouve que 20 secondes c'est énorme, quand par exemple on joue et que quelqu'un vient parler en pv. La hauteur totale de l'écran se retrouve alors remplie de balloons. Et puis de toute façon, ne serait ce que pour le principe, je trouve qu'il serait intéressant que cette valeur soir paramètrable. A la suite de ce billet, Remi avait construit un paquet contenant un patch bien plus élaboré permettant depuis la fenêtre de configuration de paramétrer cette valeur et avait remonté l'information au projet.

Fedora 9 ayant pointé le bout de son nez, j'ai reconstrui le package d'xchat officiel pour cette version de notre distro préférée et y ai intégré, avec son autorisation, le patch de Remi. De plus, j'ai supprimé le patch désactivant par défaut l'utilisation de l'icône dans le systray.

Pour les personnes souhaitant utiliser ce paquet, voilà la marche à suivre :

# rpm --import http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/RPM-GPG-KEY-NicoleauFabien
# rpm -Uvh http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/fc9.i386/xchat-2.8.4-16.fc9.eponyme.i386.rpm

J'espère que cette feature pourra être un jour intégrée par défaut (ou au moins discutée ;)). Elle n'a pour le moment sucité aucune réaction.

Fabien

En direct de Fedora 9

Fabien Nicoleau

Et bien la voila ! Enfin sous Fedora 9 version finale (Sulphur). Comme à chaque fois je me dis que je ferrais mieu d'attendre, et evidemment je ne résiste pas. Un petit tour rapide des premières impressions.

Les plus :

  • Packagekit : enfin une gui qui pourra me faire oublier de temps en temps l'utilisation de yum en console. Très pratique et intuitive, je la trouve vraiment bien. Cependant mon premier réflèxe reste toujours la console. Packagekit remplace pirut et pupplet. De plus son intégration avec PolicyKit est judicieuse
  • Rapidité : c'étais prévu, le boot à été accéléré. La différence est saisissante, tant à l'allumage qu'à l'extinction
  • Thème : le thème par défaut me convient tout à fait. Je n'aimais pas le fond d'écran qui avait été utilisé dans les premières version de tests. J'ai donc été agréablement surpris par ce nouveau fond d'écran qui reprend la petite feature utilisée dans F8, faisant changer les couleurs en fonction de l'heure de la journée
  • RAM : et oui ! J'en avais parlé lors de mon apssage de F7 à F8, ou j'avais noté une consommation un peu moindre de RAM dès le démarrage. J'ai pu encore noter une baisse, ce qui est toujours agréable
  • YUM :  nouvel affichage,  tant lors du téléchargement que lors d'une recherche.
  • YUM (encore) : ne bloque plus lorsqu'une instance est déja lancée. Il attends simplement que celle-ci se termine puis effectue les actions demandées. Très agréable lorsque l'on a oublié de mettre un package à installer dans une longue liste : on à juste à relancer et il se débrouille pour attendre son tour.
  • Le nouveau KDE : je n'utilise que GNOME, mais j'ai été content de pouvoir découvrir la nouvelle version de KDE, même si celle-ci n'est pas réputée très stable
  • Le dernier Firefox (3.0b5) : même si j'en disposais déja avec le dépôt de Remi, ca fait toujours plaisir de l'avoir ici par défaut (pour ceux qui se souviennent de FF2 qui était arrivé assez tard ...)
Les moins :
  • Le theme par défaut de GDM : je n'aime pas du tout. Heureusement ca se change facilement (je crois que jamais je ne serais aussi séduit que par celui de la FC6)
  • Les drivers NVIDIA propriétaires ne fonctionnent pour le moment pas avec le nouveau serveur Xorg. Un peu de patience devrait résoudre le problème (coté utilisateur je parle... pas développeut évidemment ;)
  • J'ai du créer des fichier fdi pour HAL afin qu'il me mette mes partitions dans le menu "Raccourcis" de GNOME. J'ai pour cela recherché sur le forum de Fedora-fr ou liho m'avait déjéja bien aidé
Ces remarques ne sont issues que d'un tour rapide de la nouvelle distribution, et ont plus une vision "estétique". Mais les nouveautées apportées par Fedora 9 sont nombreuses, et ont étées présentées déja de nombreuses fois.
Comme à chaque fois je suis immédiatement séduit par la nouvelle mouture fraichement sortie. Mais je me connais, d'ici quelques mois je serais déja impatient de voir Fedora 10. Il est à noter que cette Fedora 9 pourrait servir "de base" à la future RHEL (et donc CentOS).

Fabien

Annonce Fedora 9

Fedora Tunisia

La grande famille de Fedora est heureuse de vous annoncer la naissance de « Sulphur » (Fedora 9).

read more

Une pincée de soufre pour épicer votre soirée ?

Fedora Paris

Fedora | Paris poursuit son tour du monde des tables ! Apres le Portugal, le Mexique et la Bretagne, nous ferons escale en Thaïlande à l'occasion de la sortie de Fedora 9 : quoi de plus naturel en effet qu'une soirée épicée pour la plus sulfureuse des versions de Fedora ?

Rendez-vous est ainsi donné ce vendredi 16 à 19h au restaurant « Madame Shawn » (28 rue Duret, Paris 16ème). Ne manquez pas la station « Argentine » sur la ligne 1 si vous souhaitez vous y rendre en métro.

Merci de laisser un petit commentaire sur ce billet si vous souhaitez venir, cela afin de pouvoir faire la réservation assez rapidement.

Samsung E900 et Linux

Guillaume Kulakowski

En attendant que je m'achète un téléphone digne de ce nom sous Android ou OpenMoko, je rencontre quelques problèmes de synchronisation entre mon téléphone Samsung E900 et mon PC sous Fedora 8.

Jusqu'à présent, j'utilisais la solution VirtualBox. Pour cela, je plugais mon portable en USB que je passais à VirtualBox (besoin de la version non open-source :-() puis j'utilisais le logiciel fourni avec le téléphone.
Ici, la compatibilité était de 100%.

L'autre solution est de passer par le couple Wammu/Gammu. J'essaie depuis quelques temps (sans trop m'y attarder) de passer mon téléphone à Wammu via Bluetooth mais je me heurte à un petit problème :

Problème Bluetooth avec mon SGH900

Hier, j'ai testé, sans y croire, de le passer via USB... Et bien Wammu reconnait parfaitementacceptablement mon E900.

SGH900 et Wammu

La compatibilité est pour le moment de 50% :

  • Récupération des informations [OK]
  • Récupération des contacts [OK]
  • Récupération des appels [KO]
  • Récupération des messages [KO]
  • Récupération des "A faire" [KO]
  • Récupération du calendrier [KO]
  • Appel d'un contact [Marche à 50%]
  • Envoi de SMS à un contact [OK]

SGH900 et Wammu

Bilan pour faire le ménage dans mes textos (mémoire saturée, je dois passer par VirtualBox)...

Vivement les prochains SmartPhones sous Linux !

Greendex : votre indice d'écologie

Aurélien Bompard

Moi je fais 64. Plus c'est haut, moins on est un boulet pour les générations futures.

Et vous, combien ?

Greendex : votre indice d'écologieÉcologie et société

Greendex : votre indice d'écologie

Aurélien Bompard

Moi je fais 64. Plus c'est haut, moins on est un boulet pour les générations futures.

Et vous, combien ?


Voir en ligne : Greendex : votre indice d'écologie
Écologie et société

Pétition pour l’accessibilité numérique des services publics

Thomas Canniot

Je me permets de relayer l'information de Johan, qui me semble, importante. Merci à lui de m'avoir informé sur le sujet !

Je vous parlais il y a quelque temps d'un exemple de sémantique à ne surtout pas suivre.

Le webmaster du site incriminé aurait du consulter le Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations (RGAA), mais il semble que le site destiné à héberger ce dernier ne soit toujours pas en ligne...

L'absence de mise en ligne de la version finale de ce référentiel, ainsi que le manque d'application de nombreux sites web gouvernementaux a conduit divers acteurs de l'accessibilité sur le web à la création d'une pétition en ligne :
http://www.web-pour-tous.org/spip.php?page=petition-accessibilite

Un bon geste, signez-la !

Page générée le 17 avr 2015 à 12:54