Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Je serai présent aux RMLL

Aurélien Bompard

C'est dans le cadre de mon travail que je serai présent aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Mont de Marsan le jeudi 3 juillet dans l'après midi et le vendredi 4.

Le vendredi 4 au matin (9h45, aux aurores quoi), je présenterai Vigilo, une suite logicielle de supervision libre basée sur Nagios et RRDtool, développée par des collègues et moi-même à CS.

Vigilo ?

Pour ceux qui n'en ont pas déjà entendu parler (sur 01net et au salon Solutions Linux), Vigilo est une solution de supervision système et réseau bâtie sur Nagios, RRDtool, SEC et d'autres encore, qui apporte deux fonctions principales :
- la possibilité de superviser des parcs de très grande taille (plusieurs milliers voire dizaines de milliers de serveurs et d'équipements réseau)
- des interfaces plus "opérationnelles", c'est à dire taillées pour les besoins des exploitants et des NOC [1].

Si vous avez des parcs informatique soit de plus de 1000 équipements, soit répartis dans plusieurs sites (avec une volonté de centralisation de l'information), alors venez découvrir Vigilo. La présentation durera 45 minutes (probablement moins parce que je préfère les questions/réponses).

Et le reste du temps ?

Je vais arriver le jeudi après-midi (c'est un peu difficile d'être à Mont de Marsan pour 9h45 en partant le même jour...), et je vais probablement passer du temps à glaner des infos pour mon travail. Toutefois, j'essaierai de passer dire un petit coucou à mes amis de Fedora-FR qui seront présents. Dans tous les cas, on pourra se voir au Repas du Libre le jeudi soir, moi j'ai pris ma place !

Après ma présentation, ceux qui sont intéressés par la supervision réseau seront comblés, puisqu'il y aura une présentation de Centreon, qui est aussi une couche fonctionnelle au-dessus de Nagios, mais à destination d'un public différent (elle est axée sur la simplicité de configuration). Et juste avant ma présentation, on parlera de FAN, Fully Automated Nagios, que je ne connais pas et qui semble être une distribution spécialisée dans la supervision Nagios.

Bref, une session à ne pas rater si le sujet vous intéresse.

CS s'engage dans le libre

Bon, c'est de la pub gratuite, mais voilà : je suis très fier de l'engagement de ma société, CS, dans le logiciel libre et plus précisément de sa présence au salon Solutions Linux puis aux RMLL cette année. Alors il ne s'agit pas d'une orientation de toute la société, d'un virage stratégique, ou quoi que ce soit (CS c'est quand même plus de 2000 personnes), mais tout de même, deux autres collègues de CS réaliseront des présentations aux RMLL 2008 :
- une sur Xenomai dans l'aérospatiale par David Chabal,
- deux sur PostgreSQL par Jean-Christophe Arnu (grand gourou de PGSQL et co-fondateur de PostgresqlFR).

Voilà, pouvoir travailler avec et sur du logiciel libre au taf, c'est quand même vraiment cool :)

Informatique

Le "pourquoi" du mercredi : les menus

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction libre de l'article : Wednesday Why: Menus écrit par Chris Tyler.

2008-06-24-wednesday_why-menus.png

Les menus des applications de Fedora listent différents programmes provenant de paquetages variés. Fedora fournit de nombreux environnements de bureaux, dont GNOME, KDE et XFCE ; chacun d'entre eux utilise sa propre structure de menu pouvant inclure ou exclure certains programmes, tels que les panneaux de contrôle propres à chacun d'eux. Chaque titre de menu ainsi que les entrées sont affichés dans la langue courante de la session. En outre, la disposition des menus fait souvent l'objet d'affinements à chaque nouvelle version de Fedora, alors que certains paquetages n'ont pas varié d'un iota au cours de la transition. Voilà quelques propriétés de ces menus dont on s'attachera à décrire les mécanismes en jeu.

Les spécifications des entrées du menu sont définies de façon collaborative au sein du projet freedesktop.org. Toute paquetage Fedora induisant l'apparition d'une entrée dans le menu contient un ou plusieurs fichiers .desktop décrivant ces entrées. Par exemple, le paquetage evolution contient un fichier .desktop (ici tronqué, compte-tenu du nombre important de traductions du nom et des commentaires qu'il contient) :

$ rpm -ql evolution | grep desktop
/usr/share/applications/evolution.desktop

Celui-ci contient ainsi les informations nécessaire à l'affichage de l'entrée Evolution dans le menu :

[Desktop Entry]
Encoding=UTF-8
Name=Evolution Mail and Calendar
Name[ar]=بريد و تقويم إيفُليوشِن
Name[as]=Evolution মেইল বৰ্ষপঞ্জি
...
Name[fr]=Messagerie et calendrier d'Evolution
...
Name[zh_HK]=Evolution 郵件與行事曆
Name[zh_TW]=Evolution 郵件與行事曆
...
Comment=Manage your email, contacts and schedule
Comment[ar]=قُم بإدارة بريدك الكتروني، مراسليك وجدولك
Comment[as]=আপোনাৰ ই-মেইল অ্যাকাউন্টসমূহকে এখানে বিন্যাস কৰক
...
Comment[fr]=Gérer vos courriels, contacts et agendas
...
Comment[zh_HK]=管理你的郵件、聯絡人和行程
Comment[zh_TW]=管理您的郵件、連絡人和行程
Exec=evolution
Icon=evolution
Terminal=false
Type=Application
Categories=GNOME;GTK;Office;Email;Calendar;ContactManagement;X-Red-Hat-Base;
StartupNotify=true
X-GNOME-Bugzilla-Bugzilla=GNOME
X-GNOME-Bugzilla-Product=Evolution
X-GNOME-Bugzilla-Component=BugBuddyBugs
X-GNOME-Bugzilla-Version=2.22.x
X-GNOME-Bugzilla-OtherBinaries=evolution-data-server-2.22;evolution-exchange-storage;evolution-alarm-notify;

Comme on peut le voir, ce fichier contient le nom et la description du programme par défaut (en anglais) et celle spécifique à la langue de l'environnement choisie. Il indique également la commande lancée par l'entrée, l'icône à afficher (qui est celle du thème choisi si celui-ci propose une icône correspondant au nom spécifié), si le programme doit être lancé depuis un terminal, l'encodage à utiliser pour l'affichage du nom et de la description, la catégorie à laquelle appartient l'application, et si le programme supporte le protocole Startup Notify (grosso modo, une application implémentant ce protocole enverra chaque fois qu'elle sera lancée ou quittée un message de notification au serveur X, qui pourra être intercepté par une autre application comme une applet, etc). Quant aux champs X-GNOME-Bugzilla-* à la fin de ce fichier, ils caractérisent une entrée propre à un environnement de bureau, et qui seront ignorés par les autres (le préfixe « X- » indique que le champ n'est pas standard ou est expérimental).

Les informations contenues dans ce fichier peuvent par ailleurs être indifféremment utilisées pour décrire une entrée de menu, une icône sur un tableau de bord ou sur le bureau. L'emplacement du fichier .desktop détermine en quelque sorte la représentation associée : un fichier placé dans les répertoires /usr/share/applications/ décrira une entrée dans le menu, tandis que le même fichier placé dans le répertoire du bureau (~/Bureau/) affichera un lanceur sur ce dernier. Pour placer sur le bureau un lanceur d'une application présente dans le menu, il suffit donc simplement de copier le fichier .desktop correspondant dans /usr/share/applications/ vers ~/Bureau/.

L'organisation du menu est régie par des fichiers de configuration placés dans le répertoire /etc/xdg/menus (les spécifications de ces fichiers, au format XML, sont définies sur http://standards.freedesktop.org/me...). Ces fichiers décrivent la hiérarchie des catégories présentes dans le menu « Applications » ou « Système » par exemple, les emplacements de recherche des fichiers .desktop à afficher, etc.

Par exemple, le fichier /etc/xdg/menus/applications.menu, correspondant au menu « Applications », contient une section relative à la catégorie « Bureautique » (« Office » en anglais) :

  <!-- Office -->
  <Menu>
    <Name>Office</Name>
    <Directory>Office.directory</Directory>
    <Include>
      <And>
        <Category>Office</Category>
      </And>
    </Include>
  </Menu> <!-- End Office -->

L'entrée « Evolution » décrite plus haut est ainsi affichée dans cette catégorie, puisque défini dans le champ Categories comme appartenant à la catégorie Office. Le tag <INCLUDE> mérite qu'on s'y attarde : il spécifie quels fichiers .desktop y seront incorporés, en l'occurence, tous ceux de catégorie « Office ». Si l'on considère cette fois la section relative à la catégorie « Outils système » (« Categories ») :

<!-- Accessories submenu -->
  <Menu>
    <Name>Accessories</Name>
    <Directory>Accessories.directory</Directory>
    <Include>
      <And>
        <Category>Utility</Category>
        <Not>
          <Category>System</Category>
        </Not>
      </And>
    </Include>
  </Menu> <!-- End Accessories -->

on constate que le bloc <Include> contient un sous-bloc Utility : tous les fichiers .desktop de catégorie « Utility » seront affichés dans le menu dans cette catégorie. En révanche étant suivi d'un bloc <Not> de négation contenant la catégorie System, un fichier marqué à la fois Utility ET System ne sera pas affiché (ceux-ci étant affichés sous Fedora dans le menu dans le menu « Système »).

eZFluxBB : Quand eZ Publish se connecte à FluxBB / PunBB

Guillaume Kulakowski

Étape n°2 de la migration de Fedora-Fr vers le CMS open source eZ Publish : après le planet, c'est au tour de l'accueil d'amorcer son virage sous eZ...

Pour le moment rien n'est visible en prod', mais j'ai commité ce week-end un début d'extension permettant à eZ Publish de récupérer des informations issues de PunBB / FluxBB.

Actuellement, cette extension eZ ne fait pas grand chose, puisque que la seule action possible et un fetch current_user permettant de récupérer les informations sur l'utilisateur courant.

Première version d'eZFluxBB

Ce qui reste à faire :

  • fetch sur les topics (derniers topics, extraction de news, etc..)
  • fetch sur les stats
  • fetch sur les utilisateurs en ligne
  • Rendre le code de ma classe eZFluxBBDB moins ridicule et lui permettre de connecter un eZ et un FluxBB sur des bases de données et des serveurs différents
  • Documenter !

Ce que l'extension ne fera pas :

  • Synchronisation des utilisateurs eZ / FluxBB.
    Mon choix est clairement de garder eZ pour de la publication et FluxBB pour la partie user input/ gestion de compte.

Utilisation d'eZFlux dans l'administration d'eZ Publish

A suivre...

CentOS 5.2 et DédiBoite V1

Guillaume Kulakowski

Aujourd'hui, la version 5.2 de CentOS est sortie.
Vous pouvez consulter l'annonce sur le site francophone (je suis fan de l'admin qui a posté cette news;-)) et consulter les notes de version officielles (très conseillé avant de vous lancer dans un yum update frénétique !).

A noter que j'ai fais ma mise à jour très rapidement pendant ma pause déjeuné et que j'ai lancé le reboot de ma DédiBoite V1 avant de partir en réunion et ce de façon un peu légère... Bilan : interruption du service tout l'après-midi...

Après une rapide discussion avec l'ami Remi sur le chan IRC de fedora-fr (faut qu'on fasse un chan CentOS -Fr !) il semblerait que le problème vienne encore et toujours de l'initrd...

Pour citer un sage :

RemiFedora : surement un initrd vérolé...
RemiFedora : la maladie des migrations

Bref, après une petite étude de l'initrd de CentOS 5.2 comparé à celui de la 5.1, il semblerait que les seules différences soient (merci Remi pour les lignes de commandes) :

llaumgui@enterprise ~/Bureau> gunzip -dc 5.2/initrd-2.6.18-9*.img | cpio -id
llaumgui@enterprise ~/Bureau> gunzip -dc 5.1/initrd-2.6.18-53*.img | cpio -id
llaumgui@enterprise ~/Bureau> diff 5.1/init  5.2/init
43,46d42
< echo "Loading uhci-hcd.ko module"
< insmod /lib/uhci-hcd.ko
< echo "Loading ohci-hcd.ko module"
< insmod /lib/ohci-hcd.ko
48a45,48
> echo "Loading ohci-hcd.ko module"
> insmod /lib/ohci-hcd.ko
> echo "Loading uhci-hcd.ko module"
> insmod /lib/uhci-hcd.ko

Bilan de la situation actuelle : en attendant une piste, llaumgui.com (et scenario-paintball.com) tournent sur une CentOS 5.2 avec un kernel de 5.1 (2.6.18-53.1.21.el5 )...

A suivre...

RMLL 2008 : J-7

Patrice Kadionik
Salut.

L'échéance arrive à grand pas maintenant.

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, prochain moment fort du Libre, démarrent dans une semaine, mardi 1er juillet à Mont de Marsan.

A bientôt !


Plus d'informations :
++

Mardi artistique : Cinepaint - Editeur graphique haute définitiion

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction libre de l'article : Artsy Tuesday: Cinepaint - High-color-depth Editor écrit par Chris Tyler.

cinepaintThe Gimp est une excellent éditeur d'images ... aussi longtemps que vous n'avez pas besoin de couleur codés sur plus de 8 bits. Lorsque vous avez besoin d'avoir 24 bits par pixel, il ne vous reste alors qu'à utiliser l'éditeur d'image d'Hollywood : CinePaint.

CinePaint ressemble à une ancienne version de The Gimp, ceci s'explique en partie parce qu'à l'origine CinePaint était un fork de The Gimp, depuis il a été réécrit. Cependant, un coup d'oeil rapide à la boite de dialogue "Nouvelle Image", nous montre clairement qu'il ya des différences : les options de précision de couleur d'image montent à la virgule flottante près (jusqu'à 32 bits).
CinePaint supporte également le système de gestion de couleur de LittleCMS, les formats de haute définition d'image tels que DPX et OpenEXR, et une impression de 16 bits par canal ... la référence dans le domaine de la photo de haute qualité.

Installation en ligne de commande : yum install cinepaint

Installation depuis le gestionnaire de paquetages graphique : utiliser la fonction de recherche du gestionnaire

Entrée dans le menu : Applications > Graphique > CinePaint

Commande : /usr/bin/cinepaint

Site du projet : http://www.cinepaint.org/

A noter : un projet concernant des drivers non libres de très haute qualité pour les imprimantes, basés sur Cups à l'adresse suivante : http://www.turboprint.info/

Installer Opera sur Fedora

Tom Dubin

Opéra est un navigateur web très réussi (entre autres car il respecte très bien les standards) et qui est une alternative très intéréssante à firefox. Malheureusement celui ci ne se trouve pas dans les dépôts. Voici la procédure pour l'installer sur Fedora Linux. Tout d'abord, téléchargez le RPM à cette adresse en choisissant Fedora et la... Lire Installer Opera sur Fedora

Mardi artistique : metapixel, un générateur de photomosaïques

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction libre de l'article : Artsy Tuesday: Metapixel - Create photomosaics écrit par Chris Tyler.

2007-04-10-metapixel.jpg

Metapixel est un outil en ligne de commande de création de photomosaïques, i.e. d'images composée d'images.

Pour utiliser ce logiel, vous aurez besoin de deux choses : d'une part d'une collection fournie d'images, si possible présentant des teintes assez variées, et d'autre part d'une image d'entrée à partir de laquelle la photomosaïque sera générée. Le fichier résultant sera ainsi l'image d'entrée reconstituée à partir de vignettes des images de votre collection.

Pour créer une mosaïque en un laps de temps raisonnable, metapixel doit au préalable redimensionner et indexer les images de votre collection. Cette étape est réalisée par la commande metapixel-prepare, qui prend en paramètres le répertoire de la collection à utiliser (ici images) et le répertoire de stockage des vignettes ainsi générées (ici metapixel-library) :

$ mkdir metapixel-library
$ metapixel-prepare images metapixel-library

Si votre collection contient des milliers d'images, mieux vaut s'armer de patience...

Une fois la base de vignettes générée, la commande metapixel va pouvoir générer une mosaïque à partir d'une image d'entrée (dans l'exemple, input.jpg) :

$ metapixel --metapixel input.jpg output.png --library metapixel-library

Metapixel peut tout autant générer un photocollage, similaire à une photomosaïque à la différence que les vignettes composant le résultat ne sont pas de la même taille et disposées selon une grille régulière, mais voient leurs proportions originales respectées :

$ metapixel --collage input.jpg output.png --library metapixel-library

Il est aussi possible de créer une mosaïque à partir de vignettes extraites de l'image d'entrée même : celles-ci sont réordonnées pour reconstituer une image proche de l'originale (voir illustration) :

$ metapixel --antimosaic input.jpg -f 2 --metapixel input.jpg output.png

Metapixel propose plusieurs options qui ne sont pas décrites dans sa page de manuel. On se réfèrera à l'aide de la commande (metapixel --help) ou à la documentation installée dans /usr/share/doc/metapixel-1.0.2/README, ou encore au site du projet, pour plus de détails.

Installation en ligne de commande : yum install metapixel

Installation depuis le gestionnaire de paquetages graphique : utiliser la fonction de recherche du gestionnaire

Entrée dans le menu : Aucune (outil en ligne de commande)

Commande : /usr/bin/metapixel

Site du projet : http://www.complang.tuwien.ac.at/schani/metapixel/

trustyRC 0.1.1 : les RPMs

Fabien Nicoleau

les RPMs de trustyRC sont prêts. Ils sont dispo pour Fedora 8 et 9, seulement pour l'architecture i386. "trustyrc" est le kernel du bot, trustyrc-plugins contient les plugins "vitaux", et trustyrc-plugins-extras contient les plugins supplémentaires.

Tout est disponnible sur la page dédiée à trustyRC.

Fabien

A little bit of report

Thomas Canniot

Here is a little bit of report about the Fedora Install Fest that we had last Sunday.

Everything started on Saturday, in fact, as our Fedora local Paris user group organised a meal at a restaurant. Being altogether and speaking abour Fedora is always a great moment to live and I would like to thank everybody who attend this meal. We were 22 people at the restaurant and the room was very busy. It was hard to talk to people and I regret not having been able to talk everyone. So I also would like to apologize for not having been able to be with every one of you.
I aslo would like to thank Yaakov for his visit. Having someone from the Fedora Project for an event here in France was the first time for the community. I really hope everything went well for him and that he had a great journey and time with us all.
Finally, I wanted to thank Max for all the gifts he gave Yaakov for us. Be sure we will make good use of them for the sake of the Fedora Community.

Everything started slowly. And this was a bit of a relief, letting us time to acomodate and be able to organize ourselves for the conferences. We installed about 10 Fedora. Only on laptops.

Among all the topics that were discussed, I don't think people are very interested in at first sight about how the whole Project works, but much more in "how I can do this and this on my computer". Of course, these things are important for them to know about and it is our role to help them getting out of their problems and aware, little by little, of how all the Fedora project works.

We had conferences. all of the plained session could not have been done due to lack of time unfortunately. They were all very interesting ones, but it seems people were not that well informed about the planning. Moreover, it remains very hard to know what the audience will be. Some people among the crowd were aware and had already strong knowledge of what people were talking about. Unfortunately, this was not the case of every one. There are some solutions about this we could figure out to help people know if is is "experienced" enough to attend.

About schwags, we had badges, and we offered one badge for each person who came inside the Fedora room. People were happy about this it seems. We could sell stickers as well and we gave as many Fedora live cds as we could. Some ambassadors took more back to give to relatives of friends. More than half of the CDs Matthieu could brought back from LinuxTag are away then, we will us the remaining ones for the RMLL.

We could also sign 2 or 3 CLA this week end, for new very active people in France who were not Ambassadors *yet*. :)

A little bit of report

Thomas Canniot

Here is a little bit of report about the Fedora Install Fest that we had last Sunday.

Everything started on Saturday, in fact, as our Fedora local Paris user group organised a meal at a restaurant. Being altogether and speaking abour Fedora is always a great moment to live and I would like to thank everybody who attend this meal. We were 22 people at the restaurant and the room was very busy. It was hard to talk to people and I regret not having been able to talk everyone. So I also would like to apologize for not having been able to be with every one of you.
I aslo would like to thank Yaakov for his visit. Having someone from the Fedora Project for an event here in France was the first time for the community. I really hope everything went well for him and that he had a great journey and time with us all.
Finally, I wanted to thank Max for all the gifts he gave Yaakov for us. Be sure we will make good use of them for the sake of the Fedora Community.

Everything started slowly. And this was a bit of a relief, letting us time to acomodate and be able to organize ourselves for the conferences. We installed about 10 Fedora. Only on laptops.

Among all the topics that were discussed, I don't think people are very interested in at first sight about how the whole Project works, but much more in "how I can do this and this on my computer". Of course, these things are important for them to know about and it is our role to help them getting out of their problems and aware, little by little, of how all the Fedora project works.

We had conferences. all of the plained session could not have been done due to lack of time unfortunately. They were all very interesting ones, but it seems people were not that well informed about the planning. Moreover, it remains very hard to know what the audience will be. Some people among the crowd were aware and had already strong knowledge of what people were talking about. Unfortunately, this was not the case of every one. There are some solutions about this we could figure out to help people know if is is "experienced" enough to attend.

About schwags, we had badges, and we offered one badge for each person who came inside the Fedora room. People were happy about this it seems. We could sell stickers as well and we gave as many Fedora live cds as we could. Some ambassadors took more back to give to relatives of friends. More than half of the CDs Matthieu could brought back from LinuxTag are away then, we will us the remaining ones for the RMLL.

We could also sign 2 or 3 CLA this week end, for new very active people in France who were not Ambassadors *yet*. :)

Jouer avec une Ati Radeon Xpress1100 (ou 200M)

Tom Dubin

Je suis l'heureux possesseur d'un laptop sous Fedora et je cherchais depuis quelques temps la possibilité de me divertir simplement et avec des gens pas forcément linuxiens ! Alors là, tout le monde commence à me crier dessus : WINE ! WINE ! Je n'aime pas le vin Je n'ai pas envie de me prendre la tête (car Wine, c'est un... Lire Jouer avec une Ati Radeon Xpress1100 (ou 200M)

Lundi productif : units, un convertisseur d'unités en ligne de commande

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction libre de l'article : Productive Monday: Units - Command-line measurement converter écrit par Chris Tyler.

2007-04-23-units.serendipityThumb.png

Units est un utilitaire de conversions d'unités en ligne de commande. Vous pourrez l'utiliser pour convertir rapidement et précisément vos mesures en des dizaines d'unités différentes et variées (unités du Système International, anglo-saxonnes, etc).

Lorsque vous lancez units, vous êtes invité à saisir la quantité et l'unité de départ (disons « 10 gallons »), puis l'unité d'arrivée (« litres »). Le programme vous affichera alors la quantité convertie en l'unité d'arrivée, suivie d'une nouvelle invite. Il est aussi possible de saisir les unités sans valeur (« litres » et « teaspoons » par exemple) pour afficher le facteur de conversion correspondant. Vous pourrez par ailleurs, après entrée de la quantité de départ, saisir un « ? » à la seconde invite pour voir la liste des unités de conversion disponibles pour l'unité de départ spécifiée.

Ce programme supporte la complétion automatique avec la touche TAB, et peut être configuré pour supporter d'autres unités personnelles, comme décrit dans la page de manuel d'units. Enfin, il suffit simplement de taper CTRL-D pour quitter le programme à tout instant.

Units ne dispose pas d'une interface tape-à-l'œil, certes... Mais ne s'en révèle pas moins pratique !

Installation en ligne de commande : yum install units

Installation depuis le gestionnaire de paquetages graphique : Applications → Ingénierie et Scientifique → units

Entrée dans le menu : Aucune (outil en ligne de commande)

Commande : /usr/bin/units

Site du projet : http://www.gnu.org/software/units/units.html

A Hello through the World !

Pierre-Yves Chibon

Un Hello autour du monde

Hello world around the world !

English version (Français dessous)

I had an idea (ok we were two, the idea comes from my office mate and I)... I know this is crazy, we should not do that...

But since we did, let me try to explain it to you.

We are now using web services for our work, these are biomoby web services (written in Java for those that I do). With this services you can have a work-flow approach of different services, with it you can link different web services, let them do their job and get the output.

Our idea, (prepare yourself) would be to use such services to build the biggest HELLO WORLD never made (it could be registered as a Guinness book record maybe ?).

What is needed:

  • A bunch of people with few time in front of them all around the world.
  • Very few knowledge on how to write web services (you can chose the language of your choice- perl, java...)
  • A bit more knowledge on how to deploy the service :)

The idea is to create all around the world, web services that receive a string as input, add a letter (pick your choice) and return the new string as output.

With this we could create a Hello world, around the world ! :-)

Ok it is now time for me to sleep a bit more (too much thought) :-p but think about it could be fun to do, isn't it ? ;-)

French version

J'ai eu une idée (j'en partage l'origine avec mon voisin de bureau, on est deux sur ce coup là ), je sais on devrai pas... promis c'est la dernière avant la prochaine :-D

Mais bon comme je l'ai eu cette idée laissez moi vous la présenter.

Pour notre travail on utilise en ce moment des services web biomoby, écris en java pour ce qui nous concerne. L'avantage de ces services c'est la possibilité de les utiliser les uns après les autres constituant ainsi ce qu'on appel un "workflow". Les différents services s'appelent alors les uns après les autres.

Notre idée est donc de créer le plus grand Hello world du monde ! (un autre record ?)

Ce dont nous aurions besoin:

  • Quelques personnes motivés tout autour du globe
  • Très peu de connaissance en programmation serai requis
  • Quelques connaissances pour le déploiement du service sera par contre nécessaire

L'idée est donc de créer tout autour du monde une serie de services qui récupère une chaine en entrée, y ajoute une lettre (parmis celle de "Hello world") et retourne cette chaine en sortie.

Ainsi on pourrait faire le plus grand "Hello world" du monde :-D

Bon aller il est tant d'aller dormir je crois que j'en ai besoin (trop de réflexions...), mais bon pensez-y ça peut être marrant à faire :-)

A Hello through the World !

Pierre-Yves Chibon

Un Hello autour du monde

Hello world around the world !

English version (Français dessous)

I had an idea (ok we were two, the idea comes from my office mate and I)... I know this is crazy, we should not do that...

But since we did, let me try to explain it to you.

We are now using web services for our work, these are biomoby web services (written in Java for those that I do). With this services you can have a work-flow approach of different services, with it you can link different web services, let them do their job and get the output.

Our idea, (prepare yourself) would be to use such services to build the biggest HELLO WORLD never made (it could be registered as a Guinness book record maybe ?).

What is needed:

  • A bunch of people with few time in front of them all around the world.
  • Very few knowledge on how to write web services (you can chose the language of your choice- perl, java...)
  • A bit more knowledge on how to deploy the service :)" class="smiley

The idea is to create all around the world, web services that receive a string as input, add a letter (pick your choice) and return the new string as output.

With this we could create a Hello world, around the world ! :-)" class="smiley

Ok it is now time for me to sleep a bit more (too much thought) :-p but think about it could be fun to do, isn't it ? ;-)" class="smiley

French version

J'ai eu une idée (j'en partage l'origine avec mon voisin de bureau, on est deux sur ce coup là ), je sais on devrai pas... promis c'est la dernière avant la prochaine :-D" class="smiley

Mais bon comme je l'ai eu cette idée laissez moi vous la présenter.

Pour notre travail on utilise en ce moment des services web biomoby, écris en java pour ce qui nous concerne. L'avantage de ces services c'est la possibilité de les utiliser les uns après les autres constituant ainsi ce qu'on appel un "workflow". Les différents services s'appelent alors les uns après les autres.

Notre idée est donc de créer le plus grand Hello world du monde ! (un autre record ?)

Ce dont nous aurions besoin:

  • Quelques personnes motivés tout autour du globe
  • Très peu de connaissance en programmation serai requis
  • Quelques connaissances pour le déploiement du service sera par contre nécessaire

L'idée est donc de créer tout autour du monde une serie de services qui récupère une chaine en entrée, y ajoute une lettre (parmis celle de "Hello world") et retourne cette chaine en sortie.

Ainsi on pourrait faire le plus grand "Hello world" du monde :-D" class="smiley

Bon aller il est tant d'aller dormir je crois que j'en ai besoin (trop de réflexions...), mais bon pensez-y ça peut être marrant à faire :-)" class="smiley

A Hello through the World !

Pierre-Yves Chibon

Un Hello autour du monde

Hello world around the world !

English version (Français dessous)

I had an idea (ok we were two, the idea comes from my office mate and I)... I know this is crazy, we should not do that...

But since we did, let me try to explain it to you.

We are now using web services for our work, these are biomoby web services (written in Java for those that I do). With this services you can have a work-flow approach of different services, with it you can link different web services, let them do their job and get the output.

Our idea, (prepare yourself) would be to use such services to build the biggest HELLO WORLD never made (it could be registered as a Guinness book record maybe ?).

What is needed:

  • A bunch of people with few time in front of them all around the world.
  • Very few knowledge on how to write web services (you can chose the language of your choice- perl, java...)
  • A bit more knowledge on how to deploy the service :)" class="smiley

The idea is to create all around the world, web services that receive a string as input, add a letter (pick your choice) and return the new string as output.

With this we could create a Hello world, around the world ! :-)" class="smiley

Ok it is now time for me to sleep a bit more (too much thought) :-p but think about it could be fun to do, isn't it ? ;-)" class="smiley

French version

J'ai eu une idée (j'en partage l'origine avec mon voisin de bureau, on est deux sur ce coup là ), je sais on devrai pas... promis c'est la dernière avant la prochaine :-D" class="smiley

Mais bon comme je l'ai eu cette idée laissez moi vous la présenter.

Pour notre travail on utilise en ce moment des services web biomoby, écris en java pour ce qui nous concerne. L'avantage de ces services c'est la possibilité de les utiliser les uns après les autres constituant ainsi ce qu'on appel un "workflow". Les différents services s'appelent alors les uns après les autres.

Notre idée est donc de créer le plus grand Hello world du monde ! (un autre record ?)

Ce dont nous aurions besoin:

  • Quelques personnes motivés tout autour du globe
  • Très peu de connaissance en programmation serai requis
  • Quelques connaissances pour le déploiement du service sera par contre nécessaire

L'idée est donc de créer tout autour du monde une serie de services qui récupère une chaine en entrée, y ajoute une lettre (parmis celle de "Hello world") et retourne cette chaine en sortie.

Ainsi on pourrait faire le plus grand "Hello world" du monde :-D" class="smiley

Bon aller il est tant d'aller dormir je crois que j'en ai besoin (trop de réflexions...), mais bon pensez-y ça peut être marrant à faire :-)" class="smiley

A Hello through the World !

Pierre-Yves Chibon

Un Hello autour du monde

Hello world around the world !

English version (Français dessous)

I had an idea (ok we were two, the idea comes from my office mate and I)... I know this is crazy, we should not do that...

But since we did, let me try to explain it to you.

We are now using web services for our work, these are biomoby web services (written in Java for those that I do). With this services you can have a work-flow approach of different services, with it you can link different web services, let them do their job and get the output.

Our idea, (prepare yourself) would be to use such services to build the biggest HELLO WORLD never made (it could be registered as a Guinness book record maybe ?).

What is needed:

  • A bunch of people with few time in front of them all around the world.
  • Very few knowledge on how to write web services (you can chose the language of your choice- perl, java...)
  • A bit more knowledge on how to deploy the service :)

The idea is to create all around the world, web services that receive a string as input, add a letter (pick your choice) and return the new string as output.

With this we could create a Hello world, around the world ! :-)

Ok it is now time for me to sleep a bit more (too much thought) :-p but think about it could be fun to do, isn't it ? ;-)

French version

J'ai eu une idée (j'en partage l'origine avec mon voisin de bureau, on est deux sur ce coup là ), je sais on devrai pas... promis c'est la dernière avant la prochaine :-D

Mais bon comme je l'ai eu cette idée laissez moi vous la présenter.

Pour notre travail on utilise en ce moment des services web biomoby, écris en java pour ce qui nous concerne. L'avantage de ces services c'est la possibilité de les utiliser les uns après les autres constituant ainsi ce qu'on appel un "workflow". Les différents services s'appelent alors les uns après les autres.

Notre idée est donc de créer le plus grand Hello world du monde ! (un autre record ?)

Ce dont nous aurions besoin:

  • Quelques personnes motivés tout autour du globe
  • Très peu de connaissance en programmation serai requis
  • Quelques connaissances pour le déploiement du service sera par contre nécessaire

L'idée est donc de créer tout autour du monde une serie de services qui récupère une chaine en entrée, y ajoute une lettre (parmis celle de "Hello world") et retourne cette chaine en sortie.

Ainsi on pourrait faire le plus grand "Hello world" du monde :-D

Bon aller il est tant d'aller dormir je crois que j'en ai besoin (trop de réflexions...), mais bon pensez-y ça peut être marrant à faire :-)

Can we domesticate germs ?

Aurélien Bompard

In this incredible talk at TED, Paul Ewald tells us how we can control the evolution of viruses and pathogens, just by understanding how they can be transmitted.

A very interesting, fresh view on immunology and prevention VS cure. If you know the rules (of evolution), you can best play the game (of life).


Voir en ligne : Can we domesticate germs ? (Paul Ewald on TED)
Sur le Web

Can we domesticate germs ?

Aurélien Bompard

In this incredible talk at TED, Paul Ewald tells us how we can control the evolution of viruses and pathogens, just by understanding how they can be transmitted.

A very interesting, fresh view on immunology and prevention VS cure. If you know the rules (of evolution), you can best play the game (of life).


Voir en ligne : Can we domesticate germs ? (Paul Ewald on TED)
Sur le Web

Fedora FR ce qui a été fais

Pierre-Yves Chibon

Fedora FR, un point de vue extérieur

Fedora FR a new point of view

French version (English below)

Ce week end nous avons reçut Yaakov Nemoy lors de notre Install Party à Paris.

Nous avons aussi pu aussi discuter de Fedora-FR, ce qui nous faisons, comment et dans quel but.

Il nous livre ici ces retours, c'est en anglais mais google translate peut aider ;-)

Merci Yaakov d'avoir fais ce déplacement et de nous livrer tes impressions à bientôt à Paris ou ailleurs

Merci aussi pour tous les cadeaux que tu nous as fais :-D

English version

This week end for the Install fest in Paris we welcome Yaakov Nemoy.

It has been the occasion for him to meet Fedora FR, to see what we are doing and how.

He gives us back his impression about Fedora FR.

Thanks Yaakov to have made this trip and thanks to give us back what you think of the work we have done.

Hope to see you again in a Fedora Fest in Paris or somewhere else...

Thanks also for all the gifts you gave us :-D

Page générée le 27 mai 2016 à 21:59