Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Tmux sur serveur distant ( via ssh )

Frédéric Thouin

il peut être très utile d'avoir un session tmux sur un serveur distant !

ET surtout que celle ci se lance au démarrage du shell !

Par contre il est intéressant d'avoir plusieurs fenêtres ssh sur le même serveur ( même si avec tmux je vois plus trop lintérêt, bref :D )

Voila donc un exemple de mise en œuvre :

Confirmer que dans ~/.bash_profile il y est :

if [ -f ~/.bashrc ]; then
        . ~/.bashrc
fi

A mettre dans son ~/.bashrc :

## Launch Tmux :
if [ -z "$TMUX" ]; then
   ~/.tmux/tmuxserv.sh
fi

Avoir un fichier ~/tmux.conf et tmux d'installé. ( vous trouverez un exemple de fichier de conf dans cette article : tmux openbox terminator )

Et le petit script maison à mettre dans ~/.tmux/tmuxserv.sh à configuer à votre guise ( car ici il lance weechat, oui je le met partout )

#!/bin/bash
if [[ -n $(tmux list-session 2> /dev/null) ]]
        then
                read -p "Tmux session exit : Do you want to take control ? (o/O/y/Y) [default : no ] : " rep
                if [[ "$rep" = o || "$rep" = O || "$rep" = y || "$rep" = Y ]]
                        then
                                tmux attach -d
                        else
                                echo "You can take control later with ~/.tmux/tmuxserv.sh "
                fi
        else
                tmux -2  new-session -d \; new-window weechat \; attach -d

fi

Que va t-il se passer maintenant !

A votre première connexion une session tmux sera lancer avec une fenêtre weechat et une fenêtre shell

Si vous vous connectez une deuxième fois en ssh, le shell vous proposera de prendre la session tmux ou de la laisser sur l'autre fenetre ssh.

Et bien sur si vous ouvrez des fenetre shell dans votre tmux, ces nouvelles fenêtre ne demanderont pas de prendre le contre de la session tmux ( car sinon ca risque de faire un peu du inception :D )

Have fun

PHP version 5.5.24RC1 et 5.6.8RC1

Remi Collet

emblem-notice-24.pngNouveauté : les versions Release Candidate sont désormais disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont uniquement fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.

Les RPM de PHP version 5.6.8RC1 en SCL sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 19-22 et Enterprise Linux 6-7.

Les RPM de PHP version 5.5.24RC1 en SCL sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 21-22 et Enterprise Linux 6-7.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.6 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi,remi-test install php56

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.5 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi,remi-test install php55

A noter :

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (à l'exception de correctifs de sécurité).

Software Collections (php55/php56)

PHP version 5.5.24RC1 et 5.6.8RC1

Remi Collet

emblem-notice-24.pngNouveauté : les versions Release Candidate sont désormais disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont uniquement fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.

Les RPM de PHP version 5.6.8RC1 en SCL sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 19-22 et Enterprise Linux 6-7.

Les RPM de PHP version 5.5.24RC1 en SCL sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 21-22 et Enterprise Linux 6-7.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.6 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi,remi-test install php56

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.5 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi,remi-test install php55

A noter :

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (à l'exception de correctifs de sécurité).

Software Collections (php55/php56)

Les nouveautés de la Fedora 22

Edouard Bourguignon

Voici une petite selection de nouveautés attendues pour la Fedora 22. Cette dernière est prévue pour sortir à la mi-mai, si tout se passe bien.

Atomic Host

Il s'agit de proposer un OS reposant sur Fedora pour le projet Atomic. Pour info il s'agit d'un projet de refonte d'OpenShift (PaaS). Le tout est assez prometeur, il proposait avant des conteneurs applicatifs via SELinux, mais la refontre promet du Docker (piloté par l'outil Kubernetes de Google). Le site officiel: www.openshift.com.

Bind 9.10

Petite montée de version pour bind, et normalement avec en prime une configuration d'un DNS local sur la machine pour faire office de cache (et un bon moyen de sécuriser les requetes DNS entre votre client, et le serveur de noms, via DNSSEC).

Le rôle serveur de bases de données

Si vous souhaitez installer un serveur de bases de données, ce rôle s'appuie sur les mecanismes classiques de déploiement pour ce type de tâche. Le tout reposant sur l'excellent PostgreSQL.

Django18

Si Django 1.8 est disponible, il sera intégré à la Fedora 22 (paquet python-django). Il s'agit d'un excellent framework web en python, pour ceux qui ne connaitraient pas.

Elasticsearch

Il s'agit de packager dans les dépôts officiels Fedora l'excellente base de données/moteur de recherche Elasticsearch (NoSQL/Big Data).

Boost 1.58

Si Boost 1.58 est disponible se sera la cible pour la Fedora 22. Actuellement seule la version 1.57 est disponible et sera peut être utilisée pour la Fedora 22.

GCC 5

Fedora 22 sera la première Fedora à basculer (surement pas entièrement) sur le compilateur GCC en version 5.

GHC 7.8

Le compilateur Haskell sera normalement fournit en version 7.8.

Gnome 3.16

La version majeure stable de Gnome est actuellement la version 3.16. Elle sera donc proposée de base dans la Fedora 22. Pour rappel, la Fedora 21 est en version Gnome 3.14.

Le système de notification a été particulièrement retravaillé, ce sera surement le point le plus visible.

GDM sur WayLand

Le serveur Wayland qui devrait un jour remplacer l'ancestral serveur X pour la partie graphique, sera utilisé pour l'affichage du gestionnaire de session GDM. L'idée est de proposer et s'orienter le plus possible faire un serveur graphique sans les droits root, pour des questions de sécurités.

Plasma 5

Très attendu par les fans du bureau KDE, Plasma 5 est le successeur de l'environnement KDE/Plasm 4. Beaucoup de changements prévus, et les applications KDE commencent à migrer vers ce nouveau framework.

DNF

DNF le futur remplacant de Yum devrait être le gestionnaire de paquets par défaut dans la Fedora 22. A voir dans la réalité, ce n'est pas la première fois que ce projet est reporté. Cependant DNF commence à bien prendre en maturité.

RpmOsTree

OsTree est déjà la mode dans la cloud pour du déploiement par image, et des mises à jours par ensemble cohérent de paquets. Proposant aussi un mecanisme de retour arrière (flip/flop de partition A/B). RpmOsTree est le penchant d'OsTree mais utilisant RPM pour constituer les images. J'avoue que je n'ai pas encore jouer avec, juste survoller le concept.

Vagrant

Toujours un peu en rapport avec la virtualisation (après le cloud), vagrant sera proposé dans Fedora, afin de faciliter la livraison et le déploiement de solution utilisant des machines virtuelles. Il s'agit d'un outil très pratique, le penchant de Docker en quelques sort, mais pour la virtualisation, et non des conteneurs applicatifs. Le travail de Fedora ici est en plus de fournir Vagrant avec le support de la libvirt, car à la base, Vagrant travail avec VirtualBox.

Voilà ce qui termine notre aperçu de la Fedora 22. A noter que d'ici quelques jours, le 14 avril prochain, la Beta devrait sortir. Ce qui sera l'occasion de tester tout ça, et de contribuer en remonter les éventuels bugs.

Dépôts Mesa version de développement

Sylvain Réault

Les fichiers pour ajouter le dépôt sur votre système ce trouvent ici : http://www.vind-depot.fr/depot/
Il faut les copier dans le répertoire /etc/yum.repo.d/ en super utilisateur (root).

Ces paquets sont basé sur les spécifications qui servent à empaqueter les paquets officiels de Fedora. Cependant il y a quelques modifications mineurs pour adapter les derniers développements de Mesa.

Une nouvelle version est mise en ligne tout les mercredi, cependant il est possible d'en avoir entre temps.

N'hésitez pas à faire savoir ce que vous en pensez et à faire des retours sur http://www.fedora-fr.org sur le sujet ouvert pour l'occasion : http://forums.fedora-fr.org/viewtopic.php?id=63060 après inscriptions. Je pense en ouvrir un par la suite ici même.

tmux wmctrl terminator openbox le bonheur

Frédéric Thouin

Tmux est un mutiplexeur de terminaux comme screen mais a mes yeux un peu plus évolué, et surtout scriptable.

L'installation est traditionnelle via votre gestionnaire de paquets.

A) Quelques raccourcis bien pratique :

1)Racourcit de base pour la gestion des fenetres ( onglets ):

<Ctrl> + <b> suivi de <c> : Créer un nouveau terminal dans la session tmux active

<Ctrl> + <b> suivi de <n> : Switcher entre les différents terminaux de la session

<Ctrl> + <b> suivi de <d> : Se détacher de la session tmux

<Ctrl> + <b> suivi de <w> : Affiche la liste des terminaux disponibles

<Ctrl> + <b> suivi de <t> : Afficher lheure dans un terminal

2)Commandes dans un Split:

<Ctrl> + <b> suivi de <«> : Split vertical du terminal courant en deux + ouverture dun terminal dans le nouveau panel

<Ctrl> + <b> suivi de <%> : Split horizontal du terminal courant en deux + ouverture dun terminal dans le nouveau panel

<Ctrl> + <b> suivi de <o> : Switcher entre les terminaux splittés

<Ctrl> + <b> suivi de <espace> : Changer lorganisation visuelle des terminaux splittés

<Ctrl> + <b> suivi de <Alt> + (flèches directionnelles) : Reduire, agrandir fenêtre du split

<Ctrl> + <b> suivi de <!> : Convertir un split en terminal seul

<Ctrl> + <b> suivi de <q> : Afficher les numéros des terminaux splittés

<Ctrl> + <b> puis saisissez :join : permet de joindre un terminal seul dans un split

B) Votre tmux est hautement configurable

Le fichier de conf de tmux est à placer dans votre home : ~/.tmux.conf voila le mien :

#Utilisation de crtl-w plutot que crtl-b ( c'est plus facile )
unbind C-b
set -g prefix C-w
bind C-a send-prefix
#navigation entre les fefètre avec ctrl les flèche : ( adieu ctrl-w n )
bind-key -n C-right next
bind-key -n C-left prev
#####
#On change les raccourcis pour faire du split vertical et horizontal
##On utilise la touche "|" (pipe) pour faire un split vertical
bind | split-window -h
##Et la touche "-" pour faire un split horizontal
bind - split-window -v
#####
# setting varié :
set-option -g status-utf8 on
set-window-option -g utf8 on
set -g default-terminal "screen-256color"
set -g history-limit 1000
setw -g window-status-current-bg blue
setw -g monitor-activity on
set -g visual-activity on
setw -g automatic-rename on

#On met les panneaux non actif en gris
set -g pane-border-fg colour244
set -g pane-border-bg default
# 
#On met le panneau actif en rouge
set -g pane-active-border-fg colour124
set -g pane-active-border-bg default
#  
#On met la barre de status en gris
set -g status-interval 60
set -g status-left-length 30
set -g status-left '#[fg=black](#S) #(whoami)@#H#[default]'
set -g status-fg colour235
set -g status-bg colour250
set -g status-attr dim
#   
# On surligne les fenêtres actives dans la barre de status en gris foncés
set-window-option -g window-status-current-fg colour15
set-window-option -g window-status-current-bg colour-0

C) Et la cerise sur le gateau :

Un petit script maison qui permet de lancer un terminator avec tmux,

voir lancer une application dans un tmux ( comme weechat ).

Lintérêt de ce script est que :

si vous avec par exemple weechat de lancé et que vous fermer la fenêtre du terminal en relançant le script il se positionne directement dans votre fenêtre de weechat
Si vous avez 2 fenêtres d'ouvertes ( l'une en shell, l'autre en weechat ) le script trouvera la bonne fenêtre tmux et l'ouvrira.

voila ce script : que j'ai placé ici : ~/.tmux/tmuxperr.sh ( son emplacement est important pour openbox :D )

#!/bin/bash
#########################################################################
#DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO PUBLIC LICENSE
#Version 2, December 2004
#
#Copyright (C) 2015 Frédéric THOUIN
#Everyone is permitted to copy and distribute verbatim or modified
#copies of this license document, and changing it is allowed as long
#as the name is changed.
#
#DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO PUBLIC LICENSE
#TERMS AND CONDITIONS FOR COPYING, DISTRIBUTION AND MODIFICATION
#
#0. You just DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO.
#########################################################################
## Tmux Under Terminator : Version 0.9
#########################################################################
## Dependence : 
##      terminator
##      tmux
##      wmctrl
#########################################################################       
## Usage :
## tmuxperr.sh <sessionnane> <application>
## to launch a shell just put "bash" on application argument
#########################################################################

## Variable definition :
WINDOW_NAME="Viperr TMUX Terminal"
TERM_EXIST=$(wmctrl -l|grep "$WINDOW_NAME")
#############################################
## Test syntax :
if [[ -z $1 ||-z $2 ]]; then
    echo "Please give a session name"
    echo -e "\nExample : ./terminux.sh Viperr application"
    exit 0
fi
#############################################
## start point : 
# test if a terminal exist with your given name :
if [ -z "$TERM_EXIST" ]
#NO 
then
        # test if TMUX session exist :
        if [[ -z $(tmux list-session) ]]
            then
                # test if application argument is bash ( no session exist )
                if [[ "$2" = "bash" ]] 
                    then
                        # yes : launch new Tmux session under your shell :
                        terminator  -T "$WINDOW_NAME" -e "tmux -2 new-session -A -D -s $1" &
                    else
                        # no : launch your application under tmux :
                        terminator -T "$WINDOW_NAME"  -e "tmux -2 new-session -A -D -n $2 -s $1 $2 " &
                fi
            else
                # test if application argument is bash ( session exist )
                if [[ "$2" = "bash" ]]
                    then
                        # yes : test if window for your shell exist : 
                        if [[ -n $(tmux list-window -a -F '#{window_name}' | sed -n "/$LOGNAME/ s/\(.*\)@.*$/\1/p") ]]
                            then
                            #Yes : launch terminator and attach your shell windows ( if your have multi shell windows, this script attche only the first found )
                                terminator -T "$WINDOW_NAME" -e "tmux -2 attach -d -t $(tmux list-window  -a -F '#{window_name}|#{window_index}.#{pane_index}' | sed -n '/'$LOGNAME'/s/^.*|\(.*\)$/\1/p' | head -1) " &
                        
                            else
                                #No : Launch terminator with new shell window
                                terminator -T "$WINDOW_NAME" -e "tmux -2 attach-session \; new-window" &
                        fi
                    else
                        #No : test if window for your application exist : 
                        appli=$(tmux list-window -a -F '#{window_name}' | grep -i "$2"| cut -d " " -f 1)
                        if [[ -n  $appli ]]
                            then
                                #Yes : launch terminator and attach your application
                                terminator -T "$WINDOW_NAME" -e "tmux -2 attach -d -t $1:$appli" &

                            else
                                #No : Launch terminator with new window for your application
                                terminator -T "$WINDOW_NAME" -e "tmux -2 attach-session \; new-window $2" &
                        fi
                fi
        fi
#YES 
else
    # test if application argument is bash ( terminal open )
    if [[ "$2" = "bash" ]]
        then
            #yes : test if a shell windows exist : 
            if [[ "$LOGNAME" = $(tmux list-window -a -F '#{window_name}' | sed -n "/$LOGNAME/ s/\(.*\)@.*$/\1/p") ]]
                then
                    #yes : Select the First shell window
                    tmux -2 select-window -t "$1:$(tmux list-window -a -F '#{window_name}' | grep "$LOGNAME")"
                else
                    #No : Start new shell window
                    tmux -2 new-window -t "$1"
            fi

        else
            # NO : test if your application windows exist : 
            if [[ -n  $(tmux list-window -a -F '#{window_name}' | grep -i "$2") ]]
                then
                    #yes : Select your application window
                    tmux -2 select-window -t "$1:$(tmux list-window -a -F '#{window_name}' | grep -i "$2")"
                else
                    #no : Start new window for your application 
                    tmux -2 new-window -t "$1" -n "$2" "$2"
            fi
    fi
fi
#Focus on your terminal
wmctrl -a "$WINDOW_NAME"

D) Enfin on passe a l'intégration dans openbox :

Dans votre menu vous pouvez donc ajouter ceci pour le terminal :

                <item label="Terminal">
                        <action name="Execute">
                                <execute>~/.tmux/tmuxperr.sh Viperr bash</execute>
                        </action>
                </item>

Et pour weechat par exemple ( ou tout autre application en cli :

               <item label="weechat">
                        <action name="Execute">
                                <execute>~/.tmux/tmuxperr.sh Viperr weechat</execute>
                        </action>
                </item>

Enfin si vous avez un key binding dans votre openbox pour lancer votre terminal il faudra le modifier dans votre rc.xml

       Exemple chez moi la touche "Windows+t" nous donne :
    <keybind key="W-t">
      <action name="Execute">
        <startupnotify>
          <enabled>true</enabled>
          <name>Terminal</name>
        </startupnotify>
        <command>/home/fthouin/.tmux/tmuxperr.sh Viperr bash</command>
      </action>
    </keybind>

Have fun

source :

http://denisrosenkranz.com/tuto-personnalisation-de-tmux-via-son-fichier-de-configuration/

http://gerard.geekandfree.org/blog/2010/11/10/tmux-loutil-magique-pour-gerer-vos-terminaux-1/

http://gerard.geekandfree.org/blog/2011/05/24/tmux-loutil-magique-pour-gerer-vos-terminaux-partie-2/

http://tmux.sourceforge.net/

Channel irc : irc.freenode.net chan #tmux

phpMyAdmin version 4.4

Remi Collet

Les RPM pour installer la nouvelle version majeure de phpMyAdmin sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL, CentOS...).

Site officiel : http://www.phpmyadmin.net/

Annonce de la version : phpMyAdmin 4.4.0 Release Notes

Je ne sais pas encore si cette nouvelle version majeure sera rapidement disponible dans les mises à jour officielles de Fedora ou de EPEL-7 (actuellement en 4.3.x), mais la version 4.0.x devrait rester dans EPEL-6 (pré-requis sur MySQL 5.5). Donc il est déjà disponible pour fedora 18 à 22 et enterprise linux 5 à 7 dans le dépôt remi.

Comme toujours :

yum --enablerepo=remi install phpMyAdmin

Je vous laisse découvrir cette nouvelle version qui intègre beaucoup de nouveautés, et remonter vos impressions.

phpMyAdmin version 4.4

Remi Collet

Les RPM pour installer la nouvelle version majeure de phpMyAdmin sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL, CentOS...).

Site officiel : http://www.phpmyadmin.net/

Annonce de la version : phpMyAdmin 4.4.0 Release Notes

Je ne sais pas encore si cette nouvelle version majeure sera rapidement disponible dans les mises à jour officielles de Fedora ou de EPEL-7 (actuellement en 4.3.x), mais la version 4.0.x devrait rester dans EPEL-6 (pré-requis sur MySQL 5.5). Donc il est déjà disponible pour fedora 18 à 22 et enterprise linux 5 à 7 dans le dépôt remi.

Comme toujours :

yum --enablerepo=remi install phpMyAdmin

Je vous laisse découvrir cette nouvelle version qui intègre beaucoup de nouveautés, et remonter vos impressions.

Paquets Mesa git en cours de transfert

Sylvain Réault

Et bien ils arrivent! Les poissons d'Avril!

Mais non, je parle bien sur des paquets mesa de développement pour F20 à Fedora Rawhide (version de développement permanente). Ils seront disponible d'ici 16h.

Par la suite il y aura une mise à jour des fichiers de configuration du dépôt pour s'adapter aux nouveaux répertoires. Pour l'instant rien ne change.

Pas grand chose à dire sur cette version, l'OpenCL plante toujours mais moins qu'avant, mais il y a quand même un niveau de performances en hausse et c'est tout de même très stable d'après les premiers retours que j'ai.

N'hésitez pas à commenter si vous avez des remarques positives ou non sur le sujet ;).

Ouverture des commentaires

Sylvain Réault

Je viens d'activer la possibilité de commenter les articles.

Pour éviter les dérives, il faut l'approbation d'un administrateur pour qu'ils soient visible.

Passage d'Eclipse à Netbeans

Guillaume Kulakowski

Après des années et des années de bons et loyaux services, j'ai décidé d'arrêter d'utiliser Eclipse.

Les raisons sont multiples :

  • Eclipse est de plus en plus lourd alors que la mode est aux IDE de plus en plus légers (SublimeText, Atom.io, etc...).
  • Je ne fais plus de Java depuis longtemps. J'ai besoin d'un IDE qui permette de faire du web (CSS, HTML, JS, Less, etc...), PHP, Node, Ruby, shell. Or Eclipse devient de plus en plus inadapté pour cela.
  • J'ai besoin d'un IDE avec une thème dark. Alors sous Linux pas de problème, mais au travail, sous Windows (sniff), je n'ai jamais pu avoir de thème dark sans un détourage désagréable des icônes.

C'est pour toutes ces raisons que j'ai souhaité changer de crèmerie. Mais je n'étais pas prêt pour passer à un truc trop light, je suis donc allé chercher la solution d'en face : Netbeans. Alors ne nous emballons pas, avec Netbeans tout n'est pas rose :

  • Netbeans permet d'avoir une syntaxe par langage, mais ça veut direz coder tous les frameworks PHP de la même façon... Du Drupal et du Symfony2, ça ne se code pas pareil (hélas).
  • Le plugin GIT est simple et efficace mais un peu trop simple quand même.

Mais il y a des trucs qui sont en train de me devenir indispensables :

  • Terminal intégré nativement.
  • Plugin Vagrant.
  • Stack d'outils PHP qui fonctionnent sans PEAR.
  • Support de Composer, NPM, Bower et du Less out-of-the-box.

Après avoir changé le moteur, j'ai également changé la carrosserie :

Et voici le résultat :

Netbeans.png

Présentation des machines de tests et d'empaquetage des paquets.

Sylvain Réault

Voici donc les deux machines qui servent actuellement aux tests, mais aussi pour faire les paquets.

Donc ma machine perso :
Intel i7 4771 3,5Ghz@3,9 turbo
2x8 Go de ram 1866Mhz Corsair Vengeance en Cas 9.10.9.27
AMD Radeon R9 270x 2Go de ram 256 bits 1030Mhz@1080 et 1400Mhz (5,6Gbps) pour la ram
AMD Radeon HD4850 OC MSI 512Mo de ram
Carte mère MSI Gamer Z87-GD65
Alimentation LEPA 800watt GM max Gold édition (80+gold)
SSD Crucial M400 128Go (SATA3), disque système Fedora 22-Rawhide
Disque dur WesternDigital Black édition 2To (SATA3), Disque de données importantes et sauvegardes
Disque dur WesternDigital Black édition 500Go (SATA2), Disque CentOS 7 et autres
Disque dur Seagate barracuda 7200.14 2To (SATA3), Disque MS windows 8.1 et partitions dédiés à la virtualisation.

2 écrans dont actuellement :
ASUS LCD 19" (DVI-D)
Asus LCD 21,6" (VGA)

L'autre machine est le serveur sous CentOS 7:
Intel Atom N2800
4Go de RAM DDR3
Hitachi 2To (SATA3 mais en SATA2)
C'est un bon petit serveur qui fait très bien sont travail.

Pour le moment les tests sont effectué sur avec des Radeon et des Intel. D'ici peu il y aura au moins deux cartes provenant de chez Nvidia, ainsi qu'une puce ARM.

Viendra s'ajouter dans un premier temps :
AMD Athlon X2 AM2 4600+
Kingston Hyper X 2x2 Go
Disque dur à voir
Alimentation Cooler Master 520w

Et par la suite un bi-xeon avec 48Go de ram sur rack 1U (à définir quand il sera temps de le prendre) au moins.

Je mettrai des photos prochainement.

Ouverture du site Vind-Depot

Sylvain Réault

Et bien nous voici sur mon dépôt consacré principalement au paquets pour Fedora et CentOS.

Dans un premier temps je me consacre au des paquets pour la bibliothèque graphique Mesa, en version de développement, pour les versions de Fedora de 20 à 22 et Rawhide (version de développement permanente). Plus tard, il y aura l'ouverture d'un dépôt pour CentOS.
Par la suite je m'occuperai petit à petit d'autres paquets sur d'autres projets.

Le thème du site, logo et couleurs, sera à l'image (d'ici quelques jours) des trois principaux concepteur de processeurs graphique.
Donc le Rouge d'AMD (anciennement ATI)
Le vert de Nvidia (qui était aussi celui d'AMD avant le rachat d'ATI)
Le Bleu d'Intel

Ce site ne concerne pas les pilotes propriétaires, mais les pilotes libres :
Radeon = pilote pour les processeurs graphique AMD (radeon, radeonhd, evergreen, radeonSI)
Nouveau = pilote pour les processeurs graphique Nvidia
Intel = pilote pour... les processeurs graphique Intel (qui sont principalement intégré aux processeurs de la marque) (i915, i965, gma)

Pourquoi faire ce site et ce dépôt plutôt qu'intégrer copr et/ou koji pour mettre à disposition officiellement les paquets mesa sur Fedora/CentOS?
C'est juste histoire de me faire la main et d'avoir plus de maitrise dans le domaine, sans compter que généralement il faut que ce soit les paquets "stable" qui soient sur Koji ou en passe de l'être, je préfère avoir de l'avance à fin de tests, débogages et pour faire des rapports de bogues. Mais aussi pour bénéficier avant l'heure de technologies qui demandent parfois trop longtemps avant d'être dans la branche stable.

Comme il n'y a rien d'insurmontable pour revenir en arrière, il n'y a aucune restriction à l'utilisation de ces paquets de la branche de développement de Mesa.

Une version stable pour les versions supportés de Fedora sera mis en place, car souvent il arrive que le support de Mesa ne soit pas suivi par les dépôts officiels.

Vindic.

XPS 13 :: Rendre le menu de Grub2 visible

Marc Bessière Avec une résolution de 3200 x 1800 sur le Dell XPS 13 2015, on a bien du mal à lire le menu de Grub. J’ai donc cherché un moyen d’y voir plus clair. Tout d’abord, j’ai essayé de changer la résolution avec la commande GRUB_GFXMODE= »1600×900″ dans le fichier de configuration, mais Grub2 n’en a pas […]

XPS 13 :: Rendre le menu de Grub2 plus lisible

Marc Bessière Avec une résolution de 3200 x 1800 sur le Dell XPS 13 2015, on a bien du mal à lire le menu de Grub. J’ai donc cherché un moyen d’y voir plus clair. Tout d’abord, j’ai essayé de changer la résolution avec la commande GRUB_GFXMODE= »1600×900″ dans le fichier de configuration, mais Grub2 n’en a pas […]

Configuration basique d'OpenVswitch

Edouard Bourguignon

OpenVswitch est composé de plusieurs parties:

  • Une partie noyau qui gère vraiment les flux, très performante car elle s'appuie sur les mécanismes de datapath intégrés au kernel
  • Une partie utilisateur (userland) composée:
    • d'un démon de configuration, qui lit régulièrement sa base de configuration (ovsdb-server)
    • dun démon qui contrôle et gère les switchs virtuels (ovs-vswitchd)
    • d'une partie utilisateur, qui fournit les commandes systèmes (ovs-*) pour intéragir avec tout ça.

Le but de ce billet est de configurer OpenVswitch sur CentOS 7 dans un cas simple, où l'hyperviseur n'aurait qu'une seule carte réseau (au hasard, comme sur mon Proliant N54L).

Voici le schema du "câblage"/fonctionnement interne dans l'hyperviseur :

ovs.png

Notre switch virtuel (appelé aussi bridge) sera nommé "br0". Notre interface réseau physique "eth0" sera intégralement gérée par OpenVswitch. Elle sera donc concidérée comme un port de ce switch. Ici c'est la grande force d'OpenVswitch d'utiliser directement des trames ethernet pour les échanges. Ainsi quand le traffic sort par une carte réseau physique, c'est transparent. Cela permet de relier facilement la partie réseau virtuel au monde physique.

A noter que dans notre exemple, eth0 est relié à un switch qui ne gère aucun VLAN. Nous allons abritrairement associé l'accès à ce réseau physique au VLAN 10 au sein de notre switch virtuel. Toutes les interfaces qui seront associées à ce VLAN 10 (futures VMs par ex) pourront donc communiquer avec le réseau physique. Comme les trames sortantes sur le swtich physique ne doivent pas avoir de VLAN, il faut utiliser le terme native_untagged (contribution d'un collègue).

Installation d'OpenVswitch

Sur CentOS 7 (voire même 6), la partie noyau d'OpenVswitch fait déjà partie du noyau :

[root@hyperivseur] # modinfo openvswitch
filename:       /lib/modules/3.10.0-123.20.1.el7.x86_64/kernel/net/openvswitch/openvswitch.ko
license:        GPL
description:    Open vSwitch switching datapath
srcversion:     1241855A733802E089FD201
depends:        libcrc32c,vxlan,gre
intree:         Y
vermagic:       3.10.0-123.20.1.el7.x86_64 SMP mod_unload modversions
signer:         CentOS Linux kernel signing key
sig_key:        18:2E:BB:09:CD:40:C9:4C:A0:C3:CE:4E:E3:F7:1D:F5:20:B4:DA:80
sig_hashalgo:   sha256

Donc rien de plus à faire à ce niveau.

Pour la partie userland afin de gérer tout ça, nous passons par le dépôt RDO, qui est la partie communautaire d'OpenStack pour RedHat. Pour installer ce dépôt RDO :

[root@hyperivseur] # yum install https://repos.fedorapeople.org/repos/openstack/openstack-juno/rdo-release-juno-1.noarch.rpm

Pour installer les outils OpenVswitch :

[root@hyperivseur] # yum install openvswitch

Voilà!

Configuration OpenVswitch

Depuis quelques version, les paquets OpenVswitch fournissent les scripts de configuration (auxquels j'ai pu apporter une modeste contribution) pour supporter les distributions RedHat&co. Il est donc possible de faire la configuration d'OpenVswitch en passant uniquement par les habituels fichiers ifcfg.

Pour rappel, ces fichiers de configuration se trouvent dans /etc/sysconfig/network-scripts/ et il est de plus conseiller de ne pas passer par NetworkManager :

[root@hyperviseur] # systemctl disable NetworkManager
[root@hyperivseur] # systemctl enable network

Attention, avant de procéder, il faut s'assurer d'avoir un accès console à la machine.

Fichier de configuration ifcfg-br0 du switch virtuel br0 :

DEVICE=br0
ONBOOT=yes
DEVICETYPE=ovs
TYPE=OVSBridge

Fichier de configuration ifcfg-eth0 de notre interface réseau physique eth0 qui sera intégrée au br0 :

DEVICE=eth0
ONBOOT=yes
DEVICETYPE=ovs
TYPE=OVSIntPort
OVS_BRIDGE=br0
OVS_OPTIONS="tag=10 vlan_mode=native-untagged"

Fichier de configuration ifcfg-vi0 de notre interface virtuelle vi0 qui portera l'adresse IP de notre hyperviseur (pour son exploitation) :

DEVICE=vi0
ONBOOT=yes
DEVICETYPE=ovs
TYPE=OVSIntPort
OVS_BRIDGE=br0
OVS_OPTIONS="tag=10"
IPADDR=192.168.10.101
NETMASK=255.255.255.0

Attention c'est bien vi0 qui portera notre adresse IP. Elle est "taggué" sur le VLAN 10 ce qui lui permet de sortir par notre interface eth0 aussi associée à ce VLAN 10.

Il ne reste plus qu'à activer le service OpenVswitch:

[root@hyperivseur] # systemctl enable openvswtich

Validation

Pour vérifier que la configuration est correcte et effective, il est conseillé d'effectuer un redemarrage complet (pour valider que les services sont bien activées etc, rien n'est plus efficace).

Après le rédemarrage, la comamnde suivante donnera la configuration actuelle du switch virtuel :

[root@hyperivseur] # ovs-vsctl show

En sortie devrait apparaitre notre switch br0 et ses ports, donc notre vi0 et notre eth0.

Un prochain billet expliquera comment intégrer automatiquement les VM dans ce switch virtuel.

 

PHP 7.0 en Software Collection

Remi Collet

Les RPM de la prochaine version majeure de PHP 7.0, sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 20, 21, 22 et Enterprise Linux 6, 7 (RHEL, CentOS, ...) dans une nouvelle Software Collection (php70) permettant son installation en parallèle de la version système.

Comme je crois fortement au potentiel des SCL pour fournir un moyen simple d'installer plusieurs versions en parallèle, et qu'il me semble utile d'offrir cette possibilité pour PHP 5.6 afin de permettre aux développeurs de tester leur application, aux sysadmin de préparer une migration, ou simplement d'utiliser cette version pour une application spécifique, j'ai décidé de créer cette nouvelle SCL.

Installation :

yum --enablerepo=remi,remi-test install php70

emblem-important-2-24.pngA noter :

  • la SCL est totalement indépendante du système, et ne le modifie pas
  • cette SCL est dans le dépôt remi-test
  • l'installation est dans le dossier /opt/remi
  • le module pour Apache, php70-php, est disponible, mais évidement un seul mod_php peut être utiliser (il faudrait donc désactiver ou désinstaller tout autre module afin de l'utiliser, celui fournit par le paquet "php" reste prioritaire)
  • le service FPM (php70-php-fpm) est disponible, il écoute par défaut sur le port 9000, il faudrait donc adapter la configuration si vous souhaitez utiliser plusieurs services FPM en même temps.
  • la commande php70 permet d'accéder simplement à cette version, cependant l'utilisation de la commande scl reste la meilleure méthode (ou module)
  • Il s'agit pour l'instant de la version 7.0.0-dev, mais les versions alpha/beta devrait être rapidement disponibles.
  • les extensions PECL seront aussi progressivement disponibles dans la collection.
  • seulement pour  x86_64, pas de plan pour les autres architectures.

emblem-notice-24.pngLire aussi les autres articles concernant les SCL.

$ scl enable php70 'php -v'
PHP 7.0.0-dev (cli) (built: Mar 25 2015 14:40:01) 
Copyright (c) 1997-2015 The PHP Group
Zend Engine v3.0.0-dev, Copyright (c) 1998-2015 Zend Technologies
    with Zend OPcache v7.0.4-dev, Copyright (c) 1999-2015, by Zend Technologies

Comme d'habitude, vos retours sont les bienvenus, un forum dédié aux SCL est ouvert.

PHP 7.0 en Software Collection

Remi Collet

Les RPM de la prochaine version majeure de PHP 7.0, sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora 20, 21, 22 et Enterprise Linux 6, 7 (RHEL, CentOS, ...) dans une nouvelle Software Collection (php70) permettant son installation en parallèle de la version système.

Comme je crois fortement au potentiel des SCL pour fournir un moyen simple d'installer plusieurs versions en parallèle, et qu'il me semble utile d'offrir cette possibilité pour PHP 7.0 afin de permettre aux développeurs de tester leur application, aux sysadmin de préparer une migration, ou simplement d'utiliser cette version pour une application spécifique, j'ai décidé de créer cette nouvelle SCL.

Installation :

yum --enablerepo=remi,remi-test install php70

emblem-important-2-24.pngA noter :

  • la SCL est totalement indépendante du système, et ne le modifie pas
  • cette SCL est dans le dépôt remi-test
  • l'installation est dans le dossier /opt/remi
  • le module pour Apache, php70-php, est disponible, mais évidement un seul mod_php peut être utiliser (il faudrait donc désactiver ou désinstaller tout autre module afin de l'utiliser, celui fournit par le paquet "php" reste prioritaire)
  • le service FPM (php70-php-fpm) est disponible, il écoute par défaut sur le port 9000, il faudrait donc adapter la configuration si vous souhaitez utiliser plusieurs services FPM en même temps.
  • la commande php70 permet d'accéder simplement à cette version, cependant l'utilisation de la commande scl reste la meilleure méthode (ou module)
  • Il s'agit pour l'instant de la version 7.0.0-dev, mais les versions alpha/beta devrait être rapidement disponibles.
  • les extensions PECL seront aussi progressivement disponibles dans la collection.
  • seulement pour  x86_64, pas de plan pour les autres architectures.

emblem-notice-24.pngLire aussi les autres articles concernant les SCL.

$ scl enable php70 'php -v'
PHP 7.0.0-dev (cli) (built: Mar 25 2015 14:40:01) 
Copyright (c) 1997-2015 The PHP Group
Zend Engine v3.0.0-dev, Copyright (c) 1998-2015 Zend Technologies
    with Zend OPcache v7.0.4-dev, Copyright (c) 1999-2015, by Zend Technologies

Comme d'habitude, vos retours sont les bienvenus, un forum dédié aux SCL est ouvert.

On me dit que c'est le printemps

Fedora Paris

C'est le printemps et Fedora Paris a décidé de se réunir en soirée pour fêter ça. Nous nous réunirons le mercredi 1er avril à 20h au restaurant "El Cervantes", 46, rue Daubenton dans le Vième arrondissement. Comme d'habitude, je vais vous demander de laisser un commentaire si vous venez (histoire de faciliter la réservation).... Lire On me dit que c'est le printemps

PHP version 5.4.39, 5.5.23 et 5.6.7

Remi Collet

Les RPM de PHP version 5.6.7 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 21 et remi-php56 pour Fedora ≤ 20  et Enterprise Linux (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 5.5.23 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora ≤ 20 et dans le dépôt remi-php55 pour Enterprise Linux.

Les RPM de PHP version 5.4.39 sont disponibles dans le dépôt remi pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS...).

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections.

security-medium-2-24.pngCes versions corrigent quelques failles de sécurité, la mise à jour est vivement recommandée.

Annonces des versions :

emblem-important-2-24.pngLa version 5.4.33 était la dernière mise à jour corrigeant des bugs. La branche 5.4 est donc en maintenance de sécurité uniquement.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.6 (le plus simple) :

yum --enablerepo=remi-php56,remi update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.6 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php56

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.5 (le plus simple) :

yum --enablerepo=remi-php55,remi update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.5 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php55

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 5.4 (entreprise uniquement) :

yum --enablerepo=remi update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 5.4 (x86_64 uniquement) :

yum --enablerepo=remi install php54

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • la version EL7 est construite avec RHEL-7.0
  • la version EL6 est construite avec RHEL-6.6
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php54/php55)

Page générée le 29 juil 2015 à 10:19