Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Septembre 2012

Premier Samedi Date : samedi 1er septembre 2012 Horaires : de 14h00 à 18h00 Lieu : Carrefour Numérique, Cité des Sciences et de lIndustrie, Paris Pour une nouvelle installation ou pour des ajustements de votre distribution GNU/Linux Fedora, Mageia ou Ubuntu, venez nous retouver le samedi 1er septembre 2012 au Carrefour Numérique de la Cité des Sciences [...]

Firefox 15

Remi Collet

Les RPM de la nouvelle version du navigateur de la Mozilla Foundation sont disponibles dans le dépôt remi pour fedora 14, 15 et enterprise linux 6 (RHEL, CentOS, ...).

A lire : Mozilla Firefox Release Notes (notes de version, en anglais) Installation : yum --enablerepo=remi update firefoxCe paquet utilise xulrunner15, qui s'installe à côté de celui par défaut. Remarque : ce RPM est très proche de celui de firefox 15 présent dans fedora 16/17/18. Les RPM sont disponibles pour fedora 14, 15 et pour enterprise... Lire Firefox 15

Thunderbird 15

Remi Collet

Le RPM de la nouvelle version du client de messagerie de la Fondation Mozilla est disponible dans le dépôt remi pour fedora 14, 15 et enterprise linux 6 (rétro-portage de la version F-17).

Commencez par lire : Thunderbird Release Notes (Notes de version en anglais) Comme toujours : yum --enablerepo=remi update thunderbird\* L'extension enigmail (version 1.4.4) est aussi disponible. Les RPM de la version 14.0 sont disponibles ici pour fedora 14, 15, et pour enterprise linux 6.... Lire Thunderbird 15

php-redis-2.2.1

Remi Collet

Le RPM de l'extension redis pour PHP, permettant la communication avec un serveur redis est disponible dans le dépôt remi pour Fedora  et Enterprise Linux.

Comme toujours, pour l'installer : yum --enablerepo=remi install php-redisSuite à la demande d'un utilisateur de mon dépôt, j'ai découvert cette extension. Si le résultat de mes tests et vos retours sont bons, je proposerais cette extension pour les dépôts officiels. Il s'agit d'un premier RPM, je dois encore analyser une erreur de segmentation... Lire php-redis-2.2.1

Test de la faille Java 0days CVE-2012-XXXX sous Fedora

Benoît Marcelin

Je pense que vous avez tous entendu parlé de la faille 0days qui touche tout les systèmes dexploitation ayant java dans leur navigateur web.

Je suis donc partit en quête de vérifier si la faille est ouverte dans Fedora.

Voicia la version des paquets au moment du test :

  • firefox-14.0.1-1.fc17.x86_64
  • java-1.7.0-openjdk-1.7.0.5-2.2.1.fc17.9.x86_64
  • icedtea-web-1.2-2.fc17.x86_64

Jai essayé avec SeLinux activé puis en mode permissif.

Jai tester via le framework metaspoilt, il se trouve quaucune session nai été ouverte via la faille (exploit/multi/browser/java_jre17_exec avec cible Linux), et ce avec et sans SeLinux.

Cela ne veut bien sûr pas dire que tous les environnement Fedora sont seins, mais que la probabilté dêtre affecté est plus faible.

Le calendrier de Fedora 18 repoussé d'une semaine

Mehdi Bahri

Une actualité toute fraîche en ce vendredi 24 août 2012 puisqu'il s'agit du report d'une semaine de la sortie de la version Alpha de Fedora 18 avec en conséquence le décallage de tout le calendrier.

La feuille de route de la prochaine version majeure de la distribution Fedora vient d'être mise à jour mais l'annonce a été faite mercredi sur la liste de diffusion officielle. La sortie de la première pré-version de Fedora 18 a été reportée d'une semaine, entraînant en conséquence un décallage d'une semaine sur le calendrier entier :

Today at Go/No-Go meeting it was decided to slip Fedora 18 Alpha release by one week due to numerous unresolved bugs and incomplete test matrices for Alpha. See the meeting minutes for more details.

As a result, ALL MAJOR MILESTONES, and their dependent tasks, will be pushed out by one week.

Il a été décidé aujourd'hui au rassemblement Go/No-Go de décaller d'une semaine la sortie de la version Alpha de Fedora 18 dû au nombre élevé de bogues non résolus et à l'échec partiel de la version actuelle aux tests validant l'Alpha [2] [3] [4]. Voir le résumé du rassemblement pour plus de détails.

En conséquence, TOUTES LES ETAPES MAJEURES, et les tâches en dépendant, seront repoussées d'une semaine.

Encore un peu de patience donc ! :-)" class="smiley

L'annonce officielle.

Nouvel agencement des paquets PEAR

Remi Collet

Le dossier /usr/share/pear, utilisé pour l'installation des extensions PEAR sous Fedora et Enterprise Linux contient beaucoup de fichiers qui n'ont pas leur place ici. En particulier parce que ce dossier fait partie de l'include_path par défaut.

A partir de Fedora 18, cela s'améliore.

1. Documentation Les extensions stockent leur documentation dans /usr/share/pear/doc. Ce dossier est déplacé (depuis Fedora 15) dans /usr/share/doc/pear (valeur de la macro %{pear_docdir}). Pas d'incidence sur les paquets existant, puisque par définition, la documentation n'est pas nécessaire lors de l'utilisation. 2. Méta-données des RPM Les... Lire Nouvel agencement des paquets PEAR

Apache : réserver l'accès à un dossier à certaines IP choisies

Mehdi Bahri

Lorsqu'un souhaite protéger un dossier sur un serveur HTTP, la solution la plus évidente est la protection par mot de passe. Cependant, il peut être intéressant de se passer de mot de passe en réservant l'accès à certaines IP (ex : votre IP fixe).

J'utilise ce type de protection et dernièrement on (*tousse* Casper *tousse*) m'a demandé comment j'avais fait. Dans le cas du serveur HTTP Apache, il suffit de placer un fichier .htaccess dans le dossier à protéger contenant :

AuthName "NOM"
AuthType Basic
<Limit GET POST>
order deny,allow
deny from all
allow from IP_1
allow from IP_2
...
allow from IP_n
</Limit>

Explications :

  1. On donne un nom à l'authentification
  2. On règle le type d'authentification sur "Basic"
  3. On choisit de limiter l'accès par les requêtes HTTP GET et POST
  4. On donne l'ordre dans lequel les directives seront évaluées
  5. On interdit l'accès à tout le monde
  6. On autorise ensuite certaines IP à accéder au dossier

Dorénavant, tout hôte dont l'IP n'est pas explicitement autorisée dans le .htaccess recevra une jolie erreur 403.

Attention : comme toute protection, elle n'est pas inviolable !

Un nouveau domaine !

Mehdi Bahri

J'ai finalement sauté le pas ! J'ai acheté ce soir même un "vrai" nom de domaine, chez OVH : end-of-file.eu.

Vous pourrez donc désormais me suivre à l'adresse : http://www.end-of-file.eu/.

L'ancien domaine http://mehdinux.co.cc/ reste actif (il est gratuit de toute façon) afin de ne pas casser de liens, mais une redirection va être mise en place.

Bonne lecture !

Désactiver le touchpad lors de la frappe, version améliorée

Mehdi Bahri

Lors de la frappe au clavier sur un ordinateur portable, il peut arriver, surtout si vous avez de grandes mains, que les pouces ou la paume touchent le touchpad et fassent se balader le curseur. Il arrive parfois que cela joue des tours désagréables comme cliquer au milieu de la phrase, vous tapez alors du texte à un endroit non approprié et vous perdez du temps en corrections.

Pour répondre à ce problème, certains environnements de bureau comme Gnome 3 et KDE proposent de désactiver automatiquement le touchpad pendant la frappe. Si je ne connais pas les possibilités offertes par KDE de ce point de vue, il faut reconnaître que Gnome 3 est plutôt limité. En effet : le seul paramètre est une case à cocher, une fois la fonction activée, le touchpad est automatiquement désactivé entièrement pendant deux secondes à la suite de n'importe quelle frappe au clavier. Les touches "modificatrices" ne sont cependant pas prises en compte. A force, c'est extrêmement énervant et contre-productif.

Dans le présent billet, je vais vous présenter une méthode indépendante de l'environnement de bureau. A vrai dire, c'est ce que fait Gnome 3 en arrière plan, sans la possiblité de personnalisation.

Présentation de syndaemon et de ses options

Syndaemon est un logiciel conçu pour automatiser la désactivation des touchpads Synaptics pendant la frappe.

Les options de lancement disponibles sont :

Usage: syndaemon [-i idle-time] [-m poll-delay] [-d] [-t] [-k]
  -i How many seconds to wait after the last key press before
     enabling the touchpad. (default is 2.0s)
  -m How many milli-seconds to wait until next poll.
     (default is 200ms)
  -d Start as a daemon, i.e. in the background.
  -p Create a pid file with the specified name.
  -t Only disable tapping and scrolling, not mouse movements.
  -k Ignore modifier keys when monitoring keyboard activity.
  -K Like -k but also ignore Modifier+Key combos.
  -R Use the XRecord extension.
  -v Print diagnostic messages.

Celles qui vont le plus nous intéresser sont -K, -i et -t :

  • -i : définit le temps pendant lequel le touchpad est désactivé
  • -t : permet de ne pas bloquer les mouvements du touchpad mais uniquement le clic par tapottement (tapping) et le défilement (scrolling)
  • -K : permet de ne pas bloquer le touchpad lorsqu'on appuie sur les touches modificatrices (ctrl, shift,alt) mais également lorsqu'on utilise une combinaison touche modificatrice + autre touche (utile pour ceux qui comme moi ont des raccourcis claviers)

Personnellement, j'ai choisi la combinaison -i 1.0 car je pense qu'une seconde est largement assez, -t car avoir le curseur bloqué pendant deux secondes me rendait complètement fou, et -K car j'ai de nombreux raccourcis claviers persos.

Note : il faut activer XRecord

Commande finale : syndaemon -i 1.0 -K -R -t

Lancer syndaemon à l'ouverture de la session

Il suffit d'utiliser l'outil graphique adéquat (gnome-session-properties ou autre), ou de modifier le bon fichier texte (~/.fluxblox/startup par exemple).

Alternativement, voici le fichier .desktop généré par gnome-session-properties chez moi, vous pouvez le placer directement dans ~/.config/autostart :

[Desktop Entry]
Type=Application
Exec=syndaemon -i 1.0 -K -R -t
Hidden=false
X-GNOME-Autostart-enabled=true
Name[fr_FR]=Syndaemon
Name=Syndaemon
Comment[fr_FR]=Désactive le touchpad pendant la frappe
Comment=Désactive le touchpad pendant la frappe

Et voilà, à la prochaine ouverture de votre session, votre touchpad sera automatiquement désactivé pendant la frappe selon vos critères. Si vous cherchez une solution rapide, je ne saurais que trop recommander les paramètres que j'ai moi même adopté ;-)" class="smiley

ImageMagick-last

Remi Collet

Un RPM de la dernière version de la bibliothèque ImageMagick est disponible dans le dépôt remi pour Fedora <=16 et Enterprise Linux.

J'ai construit ce RPM afin de pouvoir bénéficier de l'ensemble des fonctions de l'extension imagick lors de l'installation du paquet php-pecl-imagick. Il remplace l'ancien ImageMagick2, avec une répartition un peu différente. Le paquet ImageMagick-last-libs est conçu pour s'installer à côté de ImageMagick du dépôt officiel. Les applications... Lire ImageMagick-last

php-5.3.16 et php-5.4.6

Remi Collet

Les RPM de PHP 5.3.16 sont disponibles pour Enterprise Linux dans le dépôt remi.

Les RPM de PHP 5.4.6 sont disponibles pour Fedora dans le dépôt remi et pour Enterprise Linux dans le dépôt remi-test.

Utilisez YUM pour les installer : yum --enablerepo=remi update php-\* Ces versions seront aussi prochainement des mises à jour officielles pour : Pour toute question ou demande d'aide, merci d'utiliser les Forums.... Lire php-5.3.16 et php-5.4.6

Réactiver son touchpad dans Gnome 3

Mehdi Bahri

Il arrive qu'après avoir utilisé l'interrupteur matériel, l'état du touchpad de votre ordinateur portable soit mal détecté par Gnome 3. Ce soir même, après avoir mis en veille l'ordinateur avec le touchpad désactivé matériellement, j'ai eu la désagréable surprise de voir qu'il restait désactivé même après un redémarrage complet de la machine. Pire : Gnome 3 le détectait actif quand je le désactivais à l'aide de l'interrupteur et vice versas.

Ce problème avait autrefois pour solution l'utilisation de gconftool-2 pour modifier une clé dans gconf et réactiver manuellement le touchpad. A titre historique, là commande était :

gconftool-2 --type bool --set /desktop/gnome/peripherals/touchpad/touchpad_enabled true

Malheureusement, cette clé n'a plus d'effet sur Gnome Shell et la réponse est à chercher dans dconf. Voici la commande qui vous permettra de faire comprendre à Gnome que le touchpad est actif :

dconf write /org/gnome/settings-daemon/peripherals/touchpad/touchpad-enabled true

Et là, comme par magie (ou presque), votre touchpad reviendra à son comportement normal !

En espérant que cette astuce profite à d'autres, on ne trouve en effet que des solutions pour Gnome 2 sur Google ;-)" class="smiley

mysql-workbench-5.2.41

Remi Collet

MySQL Worbench, l'outil de modélisation graphique, de développement, de requêtage et d'administration des bases de données MySQL passe en version 5.2.41 (GA = stable). Les RPM pour fedora et Enterprise Linux 6 sont disponibles dans le dépôt remi.

Voir la documentation (en anglais) la liste des modifications : Changes in MySQL Workbench 5.2.41. Les RPM sont dans mon dépôt pour Fedora 14 à 17 et Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS, ...) Comme toujours : yum --enablerepo=remi install mysql-workbench Bien sur, il a été construit avec MySQL 5.5.27 Cette version utilise à nouveau... Lire mysql-workbench-5.2.41

Fonctionnalités de la Fedora 18

Edouard Bourguignon

This is not a bug! It's a feature!

Depuis le 7 août, les fonctionnalités pour la future Fedora 18 (nom de code: "vache sphérique"...) sont gelées, non pas pour actes de terrorisme ou autre fricotage avec wikileaks mais bien parce que c'est prévu dans le processus classique du cycle de vie de chaque version de Fedora. Donc plus aucune proposition ne sera acceptée (même les plus indécentes), ce qui permettra aux différents contributeurs du projet de pouvoir se focaliser sur leurs intégrations. Le but étant de peaufiner de manière complètement assumée et décontractée les détails pour la sortie finale, toujours prévue pour début novembre 2012 (le 6/11/2012 pour l'instant).

Nous en savons donc un peu plus sur ce que cette prochaine version nous proposera:

  • Le tout jeune Samba 4 (s'il sort à temps)
  • Le fork de Gnome 2 aka "MATE", pour les conservateurs allergiques à Gnome 3 (il en faut)
  • Python en version 3.3 (on ne l'arrête plus)
  • (Free)IPA pour le support de délégation de confiance sur des domaines Active Directory (pour les gens encore sous Windows)
  • Quelques bonnes choses pour la virtualisation (QXL/Spice, oVirt, OwnCloud etc)
  • Pour la sécurité, firewalld, SELinux intégré à Systemd pour la gestion des accès

Mais les plus remarquables sont:

  • DNF, qui à terme remplacera le gestionnaire de paquets yum après de si longues années de service (snif)
  • Le support de 256 couleurs pour les terminaux (youhou!!!! comment on a pu vivre sans jusqu'à présent??)
  • KDE 4.9, Gnome 3.6, XFCE 4.10 pour les principaux enjoliveurs de bureau

Et le meilleur pour la fin, remarquable par son absence: BtrFS (ou le Duke Nukem Forever des Files System)... Aller on y croit ce sera pour la Fedora 19!

Pour suivre le calendrier de la Fedora 18, c'est par ici.

Pour en apprendre plus sur ses fonctionnalités, c'est par .

Fonctionnalités de la Fedora 18

Edouard Bourguignon

This is not a bug! It's a feature!

Depuis le 7 août, les fonctionnalités pour la future Fedora 18 (nom de code: "vache sphérique"...) sont gelées, non pas pour actes de terrorisme ou autre fricotage avec wikileaks mais bien parce que c'est prévu dans le processus classique du cycle de vie de chaque version de Fedora. Donc plus aucune proposition ne sera acceptée (même les plus indécentes), ce qui permettra aux différents contributeurs du projet de pouvoir se focaliser sur leurs intégrations. Le but étant de peaufiner de manière complètement assumée et décontractée les détails pour la sortie finale, toujours prévue pour début novembre 2012 (le 6/11/2012 pour l'instant).

Nous en savons donc un peu plus sur ce que cette prochaine version nous proposera:

  • Le tout jeune Samba 4 (s'il sort à temps)
  • Le fork de Gnome 2 aka "MATE", pour les conservateurs allergiques à Gnome 3 (il en faut)
  • Python en version 3.3 (on ne l'arrête plus)
  • (Free)IPA pour le support de délégation de confiance sur des domaines Active Directory (pour les gens encore sous Windows)
  • Quelques bonnes choses pour la virtualisation (QXL/Spice, oVirt, OwnCloud etc)
  • Pour la sécurité, firewalld, SELinux intégré à Systemd pour la gestion des accès

Mais les plus remarquables sont:

  • DNF, qui à terme remplacera le gestionnaire de paquets yum après de si longues années de service (snif)
  • Le support de 256 couleurs pour les terminaux (youhou!!!! comment on a pu vivre sans jusqu'à présent??)
  • KDE 4.9, Gnome 3.6, XFCE 4.10 pour les principaux enjoliveurs de bureau

Et le meilleur pour la fin, remarquable par son absence: BtrFS (ou le Duke Nukem Forever des Files System)... Aller on y croit ce sera pour la Fedora 19!

Pour suivre le calendrier de la Fedora 18, c'est par ici.

Pour en apprendre plus sur ses fonctionnalités, c'est par .

TexLive 2012 sous Fedora 17

Mehdi Bahri

La version de la distribution LaTeX TeXLive fournie avec Fedora 17 est toujours la version 2007. Cela ne posera pas problème pour une grande partie des usages, et cette version est stable et totalement sûre. Cependant, certaines technologies n'ont été introduites dans le monde LaTeX qu'après 2007. Je pense notamment à PGF, la bibliothèque de dessin vectoriel dont une des applications majeure pour la rédaction de documents scientifiques est PGFPlots, un grapheur vectoriel totalement intégré à LaTeX produisant des graphiques de haute qualité et très personnalisable. À titre informatif, PGF est apparu en 2008.

Si vous avez besoin de ces paquets, une méthode est d'installer manuellement TeXLive dans sa dernière version, ou encore d'installer les paquets LaTeX nécessaires à la main avec tous les problèmes que peut comporter le fait d'installer des packages récents sur une distribution ancienne, mais il y a beaucoup plus propre et pratique.

Le mainteneur officiel de LaTeX sous Fedora dispose également d'un dépot où sont hébergés les versions 2011 et 2012 de LaTeX pour différentes versions de Fedora (dont 16 et 17), et nous allons l'utiliser pour obtenir TeXLive 2012 sous F17.

Installation du dépot TeXLive

yum install http://jnovy.fedorapeople.org/texlive/2012/packages.fc17/texlive-release.noarch.rpm

Installation de TeXLive 2012

Si vous avez au préalable installé la version 2007 : yum update devrait suffire à passer à la version 2012 (les paquets nécessaires seront rajoutés)

Autrement, yum install texlive

Le dépôt texlive est activé par défaut, vous n'avez donc pas besoin de spécifier son activation et toute installation de paquets LaTeX se fera désormais depuis ce dépôt.

Déployer Dotclear sur votre Fedora

Jonathan Mercier

Bonjour cher lecteur,

Récemment j'ai souhaité installé dotclear sur ma fedora et mal-grès une documentation présente. J'ai bloqué sur quelques points non discuté dans cette dernière. Pour cela je vais lister les étapes effectué.

Je n'entre pas dans les détaille mais j'explique de façon itérative et concise la manière de parvenir à un déploiement dotclear fonctionnel .

Objectif

Nous allons déployer dotclear avec postgresql et apache.

Dépendances

Pour installer les outils nécessaires au bon fonctionnement il suffit de faire la commande toute prête pour vous

$ su -c 'yum install httpd-manual php-cli php postgresql postgresql-server php-pgsql pgadmin3 php-mbstring php-xml'

Vous voilà prêt pour passer à l'étape déploiement de postrgesql.

Déploiement de postrgesql

Modifier /var/lib/pgsql/data/pg_hba.conf afin d'avoir ceci

# "local" is for Unix domain socket connections only
local   all             all                                 md5
# IPv4 local connections:
host    all             all             127.0.0.1/32        md5
# IPv6 local connections:
host    all             all             ::1/128             md5

Dans le fichier /var/lib/pgsql/data/postgresql.conf changer la valeur attribuer à listen_addresses

listen_addresses = '*'

Démarrage de postgres

# systemctl start postgresql.service

Connection à l'utilisateur postgres

$ su -c "su - postgres"

Création d'un utilisateur nommé dotclear

$ createuser -A -D -P dotclear
Saisir le mot de passe pour le nouveau rôle : 
Le saisir de nouveau : 
Le nouveau rôle est-il autorisé à créer de nouveaux rôles ? (o/n) n
Mot de passe : 

Création d'une base de donnée nommé dotclear

$ createdb -O  dotclear dotclear
Mot de passe : 

Vérification que l'on peut accéder à la base dotclear avec l'utilisateur dotclear

$ psql -d dotclear -U dotclear
Mot de passe : 
psql (9.1.4)

Configurer Apache

Créer le fichier /etc/httpd/conf.d/messites.conf .Vous pouvez bien évidement donner un autre nom au fichier de configuration ;-)" class="smiley . Il a pour contenu

# Valeur PHP par défaut
php_admin_value memory_limit 128M
php_flag register_globals off
php_flag display_errors Off

# activation des hôtes virtuels
NameVirtualHost *:80

# Hôte virtuel par défaut
<VirtualHost *:80>
        # home du site : URL = http://dotclear/
        ServerName   dotclear
        DocumentRoot /var/www/dotclear/

        # Cette vieille application nécessite cette horreur !
        php_flag register_globals on

        <Directory /var/www/dotclear/>
                Options MultiViews Indexes SymLinksIfOwnerMatch IncludesNoExec
                AllowOverride AuthConfig
        </Directory>
</VirtualHost>

Créer un nom de domaine pour son blog

Afin de pouvoir accéder simplement au blog en tapant dotclear dans la barre d'adresse j'ajoute ce nom dans /etc/hosts somme ci-dessous

127.0.0.1   dotclear localhost localhost.localdomain localhost4 localhost4.localdomain4
::1         localhost localhost.localdomain localhost6 localhost6.localdomain6

Déployer Dotclear

$ wget http://download.dotclear.net/latest.tar.gz
$ tar xvf latest.tar.gz dotclear/
$ su -m
# cp -r dotclear /var/www/ 
# chown -R apache:apache /var/www/dotclear/

Configurer SeLinux

$ su -
# restorecon -R -v /var/www/html
# setsebool -P  httpd_can_network_connect_db on
# setsebool -P  httpd_can_network_connect on
# semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t /var/www/dotclear/cache
# semanage fcontext -a -t httpd_sys_rw_content_t '/var/www/dotclear/themes(/.*)?'
# restorecon -v /var/www/dotclear/cache
# restorecon -v  /var/www/dotclear/themes/

Démarrage de la procédure d'installation

$ su -
# systemctl restart postgresql.service
# systemctl restart httpd.service

Ouvrir votre navigateur et rendez vous à l'adresse http://dotclear/admin/install/ où bien via la console

$ xdg-open http://dotclear/admin/install/

Suivez le formulaire et commencez vos premier billet.

Autre lecture sur le même sujet

Nouveau thème : "Package Monkey"

Remi Collet

J'espère que vous l'aviez remarqué, mes blog, dépôt et forum disposent d'un nouveau thème !

Lors de la création de ce site, à l'époque très peu significatif, je m'étais contenté de récupérer une image sur la toile. Pas vraiment libre et donc pas vraiment compatible avec mes convictions. J'ai donc décidé de changer pour un nouveau logo et une nouvelle palette de couleurs qui me correspondent mieux en faisant appel à des connaissances.... Lire Nouveau thème : "Package Monkey"

mysql-5.5.27

Remi Collet

Les RPM de MySQL Community Server 5.5.27 GA sont disponibles dans le dépôt remi pour fedora et pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS, ...).

A lire : Introduction to MySQL 5.5 Changes in MySQL 5.5.27 MySQL 5.5 Reference Manual Cette construction utilise un fichier spec proche de celui de Rawhide. ATTENTION : avant la mise à jour, une sauvegarde de vos bases de données est très vivement conseillée (un vidage avec mysqldump par exemple).    L'installation la plus simple... Lire mysql-5.5.27

Page générée le 22 sept 2016 à 08:37