Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Divertissement du Vendredi

Divertissement du Vendredi: wbfs-manager - Une interface de gestion de sauvegarde de ces jeux Wii

Paquet Fedora du jour

WBFS-manager Wbfs-manager est un utilitaire permettant de gérer les sauvegardes de ces jeux wii stockées sur disque dur. Il utilise pour cela, la librairie libwfs (WFS pour Wii Backup File).

Avec cette application vous pouvez gérer les isos des jeux Wii depuis votre Fedora !



Installation en ligne de commande : yum install wbfs-manager

Installation avec l'interface graphique : Autres > A WBFS manager for Linux using GTK+

Localisation dans le menu : Applications > Outils Système > WBFS Manager

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/wbfs_gtk

Site web : http://code.google.com/p/linux-wbfs-manager/

Divertissement du Vendredi: GnuBG - Backgammon, un jeu qu'il est bien !

Paquet Fedora du jour

GNU BackgammonVoici un jeu dont m'a parlé vince sur un article précédent.

Le Backgammon est un jeu de stratégie plus simple que le jeu de Go, il est d'origine grecque-turque. Ce jeu se joue à l'aide de dès, il laisse alors un peu de place à la chance, ce qui permet des retournements de situations incroyables (sauf si l'on joue vraiment bien !).

En Grèce tous les bars mettent à disposition des clients des plateaux, autant dire que c'est un jeu populaire ! On y joue en sirotant un café frappé :)" class="smiley Si je me souviens bien : 1 cuillère de café à diluer, 3 de sucre, rajouter un peu d'eau et passer au mixeur : ça fait plein de mousse onctueuse, rajouter des glaçons et une paille.

Bon je dois avouer que comme ça sans lire le manuel du jeu, je n'ai rien compris !!! :)" class="smiley Mais voilà de quoi tenter d'apprendre à jouer : Fédération française de backgammon.
A priori il y a un mode apprentissage, de plus vous avez visiblement ce qu'il faut pour vous aider à améliorer votre jeu à l'aide d'algorithmes permettant de donner des statistiques de réussites sur votre prochain coup.

Bonne partie !!!

Installation en ligne de commande : yum install gnubg

Installation avec l'interface graphique : Jeux > A backgammon game and analyzer

Localisation dans le menu : Applications -> Jeux -> GNU Backgammon

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/gnubg

Site web : http://www.gnubg.org/

Divertissement du Vendredi : GnuGo - QGo - Le jeu de Go

Paquet Fedora du jour

Extrait de Wikipédia : Jeu de Go

Originaire de Chine, le jeu de go (碁 ou 囲碁 : igo en japonais formel) oppose deux adversaires qui placent à tour de rôle des pierres noires (kuro) et blanches (shiro) sur un tablier, appelé goban, tentant ainsi de contrôler le plan de jeu en y construisant des « territoires » qui se comptent en moku. Chaque « pierre » représente un soldat ; les soldats encerclés deviennent des prisonniers.

Il s'agit du plus ancien jeu de stratégie combinatoire abstrait connu. Malgré son ancienneté, le jeu de go continue à jouir d'une grande popularité en Chine, en Corée et au Japon. Dans le reste du monde, où sa découverte est récente, sa notoriété est croissante. Son succès tient autant à la simplicité de ses règles qu'à sa grande richesse combinatoire et sa profondeur stratégique.

QGo Voici un jeu de stratégie comme je les aime ! Vous aimez les échecs ? Après avoir joué à Go, une partie d'échecs vous permettra de faire reposer votre cerveau ^^ !

GnuGo contient un automate auquel vous pouvez vous affronter pour une partie contre l'ordinateur, QGo est l'interface graphique vous permettant de choisir une partie contre l'ordinateur (GnuGo) ou encore d'autres joueurs présents sur des serveurs sur Internet.

Lorsque vous lancerez QGo, allez dans Préférences -> Jeu contre l'ordinateur, Dans Programme de Go saisissez gnugo et appliquez.
Ensuite Fichier -> Jouer avec un programme et vous pourrez vous entrainer !

Pour plus d'information sur le jeu de Go : Site de la Fédération Française de Go
Amusez-vous bien !!!

GnuGo

Installation en ligne de commande : yum install gnugo

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Text based Go program

Localisation dans le menu : non disponible dans les menus

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/gnugo

Site web : http://www.gnu.org/software/gnugo/gnugo.html

QGo

Installation en ligne de commande : yum install qgo

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Graphical Go client and SFG editor

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > QGo

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/qgo

Site web : http://www.gnu.org/software/gnugo/gnugo.html

Divertissement du Vendredi: Pingus - Réflexion sur la banquise

Paquet Fedora du jour

pingusEntendons nous bien: il n'y a pas d'animal plus bête sur terre que le pingouin. Et ce n'est pas lobby libro-linuxo-marxiste qui nous fera avaler ses salades. Quand un pingouin veut se rendre d'un endroit à un autre, il faut le guider, il n'y arrive pas tout seul. Que dire alors d'une tribus de pingouins, tous plus stupides les uns que les autres, lâchée en pleine banquise?

Pingus est un jeu de réflexion, clone du célèbre Lemmings. Pour ceux qui n'avaient pas encore d'ordinateur dans les années 90, le principe est d'emmener vers la sortie une troupe de pingouins qui s'échappent d'une trappe. Tous les individus se dirigent mécaniquement dans une même direction. Votre rôle est de donner des ordres à certains des pingouins pour qu'ils tracent le chemin vers la sortie, en leur affectant une tâche simple (creuser en face, creuser vers le bas, construire un escalier, etc.). Pour chaque niveau, il y a un quota de pingouin à sauver.
Les premiers niveaux sont simples afin de vous familiariser avec les différentes possibilités. Plus on avance dans le jeux, plus vous serez amenés à tenter votre chance plusieurs fois pour trouver la solution.

Pingus est plutôt réussi et on retrouve rapidement les réflexes acquis avec son ainé bien des années auparavant.

Installation en ligne de commande : yum install pingus

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Guide the penguins safely home before they drop off the cliff

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > Pingus

Commande : /usr/bin/pingus

Site web : http://pingus.seul.org/

Divertissement du Vendredi: Warzone 2100 - Un jeu de stratégie futuriste

Paquet Fedora du jour

warzone2100Warzone 2100 est un RTS (Real Time Strategy), jeux de stratégie en temps réel. C'est historiquement le premier du genre à présenter des graphisme en 3D et son développement reste actif depuis la libération du code en 2004.

Dans un monde futuriste, vous êtes un général chargé de la production d'une armée afin de combattre l'ennemie. Vous puisez le pétrole qui vous permettra de faire tourner vos centrales électriques pour produire l'énergie nécessaire à votre développement. Rien qui ne semble très original pour ce genre de jeu, et pourtant Warzone 2100 présentent quelques singularités intéressantes. En effet, vous concevez vous même vos propres unités, et libre à vous de choisir le modèle de chenille, la carrosserie et la tourelle qui composera votre char parfait. Au début, les choix sont restreints, mais dans l'avancement de la partie et au gré de vos recherches technologiques, les possibilités deviennent multiples.
Warzone 2100 dispose d'une campagne solo et d'un mode multijoueur.

Installation en ligne de commande : yum install warzone2100

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Innovative 3D Real-time Strategy

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > Warzone 2100

Commande : /usr/bin/warzone2100

Site web : http://wz2100.net/

Divertissement du Vendredi: BZFlag - Jeu de capture de drapeau

Paquet Fedora du jour

bzflag Ce billet est une traduction de l'article «Friday Fun: BZFlag - Capture-the-flag in a Tank» écrit par Chris Tyler.

BZFlag est un jeu d'équipe en 3D de capture de drapeau (jusqu'à 5 équipes). Vous devez manœuvrer un tank entre des pyramides, des bâtiments formant une véritable arène de béton, le tout en tirant sur le maximum d'ennemis afin de capturer le drapeau adverse. Ceci vous permettra de gagner la partie (mode capture-flag) ou gagner des addons (mode free-for-all).
Vous pouvez jouer en réseau local ou via Internet.

Installation en ligne de commande : yum install bzflag

Installation avec l'interface graphique : Jeux > 3D multi-player tank battle game

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > BZFlag

Commande : /usr/bin/bzflag

Site web : http://bzflag.org/

Divertissement du Vendredi : Marble - Le globe de bureau

Paquet Fedora du jour

marbleUn ami vous a fièrement annoncé: "Cet été, je pars en vacances à Cochabamba!" Si vous aviez installé Marble sur votre ordinateur et que vous aviez passé beaucoup de temps à jouer avec, vous auriez pu alors répondre: "Cochabamba? La quatrième ville de Bolivie par son nombre d'habitants? J'adorerais visiter sa cathédrale diocésaine!" Mais vous avez seulement dit: "C'est où?" et tout le monde s'est moqué de vous.

Marble est un globe de bureau. C'est l'équivalent libre du fameux Google Earth. Il permet l'affichage de différents types de cartes: atlas, historique, OpenStreetMap, et bien d'autres encore, en vue globe, planisphère ou Mercator. Vous pouvez même télécharger très facilement d'autres cartes depuis l'interface et si vous êtes intéressés par ce qui se trouve au dessus de votre tête plutôt que sous vos pieds, vous pouvez obtenir des vues de la Lune, de Mars ou de Venus.

La navigation est aisée avec la souris ou avec le panneau de recherche. Marble s'interface avec Wikipedia pour obtenir plus d'informations, intègre la météo et propose même un affichage, encore un peu rudimentaire, de quelques photos.

Installation en ligne de commande : yum install kdeedu-marble

Installation avec l'interface graphique : Educations > A World Atlas

Localisation dans le menu : Applications > Éducation > Marble

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/marble

Site web : http://edu.kde.org/marble/

Divertissement du Vendredi : Rhythmbox - Le lecteur audio officiel de GNOME

Paquet Fedora du jour

rhythmboxJe termine cette série d'article par Rhythmbox, le lecteur de musique officiel du projet GNOME.
Derrière son interface un peu austère mais bien pratique, ce lecteur est peut être finalement le compromis idéal.
Il comprends une gestion de la bibliothèque par les tags et un éditeur pour ces tags, le téléchargement des pochettes et des paroles, la prise en charge des iPods, une gestion des listes de lecture, des podcasts, des radios en ligne et les très sympathiques boutiques Magnatune et Jamendo pour écouter, aimer et télécharger de la musique gratuitement.

Reste un défaut: le manque de possibilité de naviguer dans le système de fichiers, plutôt que dans la bibliothèque de tags, ce qui n'est pas l'idéal si votre collection est mal taggée mais bien classée en repertoire.

Installation en ligne de commande : yum install rhythmbox

Installation avec l'interface graphique : Multimédia > Music Management Application

Localisation dans le menu : Applications > Sons et vidéo > Rhythmbox

Commande : /usr/bin/rhythmbox

Site web : http://projects.gnome.org/rhythmbox/

Divertissement du Vendredi : Quod Libet - Un lecteur de musique très complet

Paquet Fedora du jour

quodlibetQuodlibet est développé en Python et s'appuie sur Gstreamer. Sa particularité est de proposer 9 modes d'affichages différents pour répondre à l'utilisation qui serait la plus adaptée pour vous et notamment par recherches dans votre bibliothèque, par album, par liste de lecture, par radio, et d 'autres encore.

Une autre particularité intéressante de Quod Libet est un éditeur de tag avancé puisqu'il est possible de mettre par exemple plusieurs genre pour un même morceau.

Enfin, le logiciel intègre une liste de greffons impressionnante, couvrant l'ensemble des possibilités présentées pour les autres lecteurs (Last.fm, téléchargement des pochettes, et beaucoup, beaucoup d'autres). Quod Libet est sans doute le lecteur le plus complet.
Ses qualités engendrent pourtant un petit défaut: les multitudes d'options et de modes d'affichage pénalisent finalement un peu son interface que l'on pourrait trivialement qualifier de "pas très claire".

Installation en ligne de commande : yum install quodlibet

Installation avec l'interface graphique : Multimédia > A music management program

Localisation dans le menu : Applications > Sons et vidéo > Quod Libet

Commande : /usr/bin/quodlibet

Site web : http://code.google.com/p/quodlibet/

Divertissement du Vendredi : Muine - Juste la musique

Paquet Fedora du jour

muine Muine est développé en Mono et est un lecteur très simple et épuré mais malgré tout sympathique. Son interface de base présente simplement la liste de lecture dans laquelle on rajoute des chansons ou des albums entiers à jouer.

Mis à part le téléchargement des pochettes, Muine n'a pas d'autres fonctionnalités avancées.
Il pourrait être le lecteur idéal si vous n'avez pas une grosse collection musicale où si vous voulez juste écouter de la musique sans vous embarrasser d'autres fonctionnalités superflues.



Installation en ligne de commande : yum install muine

Installation avec l'interface graphique : Multimédia > Music Player for GNOME

Localisation dans le menu : Applications > Sons et vidéo > Lecteur de musique Muine

Commande : /usr/bin/muine

Site web : http://muine.gooeylinux.org/

Divertissement du Vendredi : Decibel - Un autre lecteur de musique pour GNOME

Paquet Fedora du jour

decibelDecibel est écrit en python et mise sur la légèreté. On navigue ici entre les répertoires de son système de fichier tout simplement. Il est malgré tout possible de créer une bibliothèque par tag. Il intègre également un plugins Last.fm pour envoyer ses informations et un plugins de notifications des morceaux en écoute sur les messageries instantanés et... c'est presque tout. Pour Décibel, point d'éditeur de tag, ni d'écoute de radio en ligne, ni récupération des paroles. La simplicité avant tout.

Installation en ligne de commande : yum insall decibel-audio-player

Installation avec l'interface graphique : Multimédia > Music player for GNOME

Localisation dans le menu : Applications > Sons et vidéo > Decibel Music Player

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/decibel-audio-player

Site web : http://decibel.silent-blade.org/

Divertissement du Vendredi : Listen - Musique, GNOME, tout ça...

Paquet Fedora du jour

listen Listen est un lecteur de musique développé en Python mais qui se distingue un peu des autres par son interface légèrement différente et bien intuitive.
Il intègre de nombreuses fonctionnalités, encore et toujours Last.fm, mais aussi, la récupération des pochettes, des paroles, des dates de concert, le lien vers les pages Wikipedia des artistes, un lecteur de radio en ligne, une gestion agréable des listes de lecture et la gestion des iPods. Il est possible de naviguer dans sa discothèque par tags ou par répertoires.

Listen est un des lecteurs les plus complets du marchés avec une interface agréable à l'utilisation.

Installation en ligne de commande : yum install listen

Installation avec l'interface graphique : Pas disponible dans l'arborescence utilisez la recherche

Localisation dans le menu : Applications > Sons et vidéo > Lecteur de musique Listen

Commande : /usr/bin/listen

Site web : https://www.listen-project.org/

Divertissement du Vendredi : Banshee - Un lecteur de musique pour GNOME

Paquet Fedora du jour

Il n'y a encore pas si longtemps, GNOME souffrait d'un manque réel d'un bon lecteur de musique face à KDE et à son fameux Amarok. Aujourd'hui les choses ont changées et il y a beaucoup de possibilités. Difficile alors de s'y retrouver.
Exaile a déjà été présenté ici (Divertissement du Vendredi: Exaile - Lecteur de musique), mais les autres ?
Voici une petite série d'article du vendredi, j'espère un peu vous éclairer.

bansheeLe lecteur Banshee utilise les bibliothèques Mono et s'appuie sur Gstreamer.
Il intègre notamment Last.fm, pour enrichir son profil, mais surtout donne des conseils de découverte d'autres artistes directement dans l'interface et sans être forcément inscrit au site. Les chansons sont classées uniquement par tag ce qui peut être gênant si ces derniers ne sont pas bien renseignés. Il embarque malgré tout un éditeur pour améliorer ces tags.

Banshee récupère les pochettes de disques automatiquement depuis internet, gère les iPods et offre la possibilité d'ajouter des signets sur un moment précis d'un morceau.
Il s'intègre plutôt bien à GNOME avec les notifications pour les changements de morceaux et un lien vers Brasero pour graver des CD. Quelques plugins mineurs supplémentaires sont également activables.

Installation en ligne de commande : yum install banshee

Installation avec l'interface graphique : Multimédia > Easily import, manage, and play selections from your music collection

Localisation dans le menu : Applications > Sons et vidéo > Banshee

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/banshee-1

Site web : http://banshee-project.org/

Divertissement du Vendredi : Monkey Bubble - Encore des Bulles!

Paquet Fedora du jour

monkeybubbleRéunion à la rédaction de Paquet Fedora du Jour: "- L'autre jour, ton article sur Frozen Bubble - Oui et alors? - Ben un lecteur nous a dit d'essayer MonkeyBubble, parce que c'était plus fun? J'ai testé et il a raison - M*****, on passe pour des !#§*ù$ là, qu'est ce qu'on fait? - On publie un article discrètement sur ce jeu, l'air de rien, et tête basse - Ok, ok... - Au fait, ça va avec ta femme? -..."
La suite de la conversation n'a que peu d'importance pour le sujet qui nous concerne.

Dans la famille des clones de Puzzle Bobble, je demande le petit frère, Monkey Bubble! Le principe reste identique: Tirer des bulles de couleur sur les amas situés en haut de l'écran. Si au moins trois bulles de la même couleur se touchent, elles tombent en entrainant toutes les bulles retenues seulement par elles. Si les bulles atteignent le bas de l'écran, vous perdez. Si au contraire vous arrivez à vider l'écran, vous gagnez.
Monkey Bubble présente de simples graphismes cartoon en 2D, mais très bien finis. La petite bande son roots est des plus agréables et vous donnera envie de vous jeter furieusement vers votre bar pour vous préparer un mojito.
Monkey Bubble prévoit également le multijoueur avec un mode deux joueurs sur le même écran ou le jeu en réseau.

Ne vous trompez pas, Monkey Bubble est bien le jeu de Puzzle qu'il vous faut, si vous n'avez rien à faire pendant les deux heures suivantes bien entendu, car vous allez forcément y rester accroché.

Installation en ligne de commande : yum install monkey-bubble

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Game in the spirit of Frozen Bubble

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > Monkey Bubble

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/monkey-bubble

Site web : http://home.gna.org/monkeybubble/

Divertissement du Vendredi : Frozen Bubble - Un jeu d'arcade amusant

Paquet Fedora du jour

Frozen BubbleCe billet est une traduction de l'article «Friday Fun: Frozen Bubble - Multiplayer arcade fun» écrit par Chris Tyler.

Frozen Bubble est un jeu d'arcade simple mais addictif. Vous contrôlez un manchot qui tir des bulles de couleurs gelées qui se colleront sur les bulles déjà présentes. Si au moins trois bulles de la même couleur se touchent, elles vont tomber et toutes les bulles accrochées par celles ci vont aussi tomber. Si la grappe de bulles remplie la place disponible, vous perdez. Si vous nettoyez toutes les bulles, vous gagnez. Pour rendre les choses intéressantes, la place disponible diminue sans arrêt et vous devez créer des réactions en chaine pour vraiment garder une chance.

Les couleurs pastels, la bande son cool, et la simplicité de Frozen Bubble en font un divertissement pour des joueurs de tous âges. Les adultes et les enfants peuvent jouer les uns contre les autres grâce au mode multijoueur: parfait divertissement familial.

Note Technique: Frozen Bubble est codé en Perl et utilise SDL (Simple Direct media Layer). Appuyez sur F à n'importe quel moment pour passer en mode plein écran.

Installation en ligne de commande : yum install frozen-bubble

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Frozen Bubble Arcade Game

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > Frozen Bubble

Commande : /usr/bin/frozen-bubble

Site web : http://www.frozen-bubble.org/

Divertissement du Vendredi: Ri-li - Conduisez un train en bois

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction de l'article Friday Fun: Ri-li - Run a wooden train par Chris Taylor.

ri-li Vous vous souvenez avoir eu un train en bois quand vous étiez petit? Ri-li est un petit jeu soigné qui vous rappellera cette époque. Jouer à Ri-li est simple: il y a un circuit de rail en bois, un petit train et des wagons dispersés sur la piste. Pendant que le train avance, vous pouvez commander chaque aiguillage pour lui faire prendre la direction que vous souhaitez. Vous pouvez seulement régler l'aiguillage qui se trouve juste devant le train; pour commander les autres, vous devez atteindre que le train s'en approche. Votre but est de collecter tous les wagons, et la difficulté réside dans le fait que chaque wagon collecté est ajouté sur votre train, augmentant la possibilité de percuter son propre arrière-train.

Ce jeu est simple mais est très bien réalisé. Il est traduit en 19 langues, a trois vitesses et de nombreux niveaux. Il a une simplicité classique (comme Tetris ou Same-gnome) qui fait de lui un très bon passe-temps.

Installation en ligne de commande : yum install Ri-li

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Arcade game where you drive a toy wood engine

Localisation dans le menu : Applications > jeux > Ri-li

Commande : /usr/bin/Ri_lie

Site web : http://ri-li.org/

Divertissement du vendredi : Gbirthday - N'oubliez plus les anniversaires !

Paquet Fedora du jour

gbirthdaySi comme moi vous avez un problème avec les dates et que vos amis et votre famille vous en veulent à mort si vous oubliez leurs anniversaires, alors Gbirthday est fait pour vous.

Ce petit programme s'insère dans la zone de notification de Gnome et de KDE et vous informe de l'anniversaire de vos proches. Il gère aussi bien les contacts d'Evolution, de Thunderbird que de Sunbird. Il est également possible de créer votre propre liste d'anniversaires, dans un fichier au format CSV ou une base de donnée MySQL. Vous pouvez ajouter une nouvelle date simplement par un clic droit sur l'icône.

Le jour donné, l'icône clignote pour vous avertir et vous n'aurez plus qu'à passer un coup de téléphone à la personne, lui rappelant ainsi qu'elle compte beaucoup à vos yeux et que jamais, oh grand dieu jamais, vous n'oublieriez sa date d'anniversaire. Bien sûr, il faut allumer son ordinateur ce jour-là, mais nous sommes tous des geek, non?

Gbirthday a malgré tout encore un grave défaut, il ne donne pas d'idées de cadeau, ni de recettes de gâteau. Peut être des fonctionnalités à développer?

Installation en ligne de commande : yum install gbirthday

Installation avec l'interface graphique : Bureautique > Birthday reminder for Evolution and some others

Localisation dans le menu : Applications > Bureautique > Gbirthday

Commande : /usr/bin/gbirthday

Site web : http://gbirthday.sourceforge.net/

Divertissement du vendredi : Blobby Volley 2 - un jeu de volley amusant

Paquet Fedora du jour

blobbyBlobby Volley est un des jeux libres les plus populaires, il est disponibles sous différents systèmes d'exploitation dont notre distribution GNU/Linux, la bien aimée Fedora.
Que dire de plus si ce n'est : Essayez !!!! Et vous l'adopterez !

Simple, rapide à prendre en main. Comme son nom l'indique, vous effectuez une partie de volley dans différents décors, représenté par une sorte de barbe à papa en gelée qui fait ce qu'elle peut pour renvoyer la balle. A installer d'urgence !

Installation en ligne de commande : yum install blobby

Installation avec l'interface graphique : Jeux > Volley-ball game

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > Glest

Commande : /usr/bin/glest

Site web : http://blobby.sourceforge.net/

Divertissement du Vendredi : Teeworlds - Combattre l'ennui

Paquet Fedora du jour

Quoi de mieux pour mon premier billet sur ce blog, que de vous présenter le jeu qui rythmera surement vos petits moments d'ennuis, je veux bien sur parler de  Teeworlds

Teeworlds est un TPS en 2D et qui se joue uniquement en multi-joueurs. Le principe est simple, vous êtes un Tee, une petite créature ronde avec dans sa main droite, un grappin et dans sa main gauche une arme (ou peut être est ce l'inverse...). Parmi l'armada disponible : un maillet, un pistolet, un fusil à pompe ou encore un katana. 

Le principe est donc relativement simple, on se balade dans le niveau en essayant de tuer ses adversaires... Et pour les tuer, on a besoin de se déplacer vite, très vite ! C'est là que le grappin prend toute son utilité ! Que ça soit pour sauter d'îlot en îlot ou bien pour capturer ses adversaires, on prend vite le coup de main (ou de souris devrais je dire !)

Parmis les modes de jeu, c'est du classique : 

- DeathMatch : chacun pour soi, que le meilleur gagne

- Team DeathMatch : en équipe

- Capture The Flag : ramener son drapeau chez soi !

Bref, un jeu très fun, simple mais fluide et léger, qui lors d'un petit coup de barre au boulot, vous permettra de vous détendre avec quelques collègues, avant de vous relancer dans des calculs savants pour lesquels vous vous donnez tant de mal ! ;-)

Note : il existe une communauté francophone http://www.teeworlds.fr/

Installation en ligne de commandes : yum install teeworlds

Installation via l'installateur graphique : Jeux > Online multi-player plateform 2D shooter

Localisation dans le menu après installation : Applications > Jeux > Teeworlds

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/teeworlds

Site internet : http://www.teeworlds.com/

Divertissement du vendredi : Glest - Un superbe jeu de stratégie

Paquet Fedora du jour

glestGlest est un jeu de stratégie en temps réel, entièrement en 3D et aux graphismes aboutis. La bande son (musique, bruitages et voix) est également bien travaillée, rendant le tout très agréable.
Deux armées, les Techs et les Magic s'affrontent dans un monde médiéval fantastique. La section des Techs base sa puissance sur l'évolution technologique et mécanique pour aboutir à des machines volantes et des robots de guerre, archaïques mais efficaces. Les Magic quand à eux, spécialistes des sorts et invocations, appellent en renforts une armée de démons et de dragons pour vaincre l'ennemi. Les Techs sont peut être un peu plus simples à prendre en main, leur mode de fonctionnement étant proche des autres jeux du genre, à privilégier donc si vous débutez.

Plusieurs modes de jeux sont disponibles, didacticiels, partie en réseau, scénarios et parties libres contre l'intelligence artificielle, pas si simple à battre que cela. Un petit programme externe, Glest Map Editor, est même installé pour vous permettre de créer vos propres cartes: n'hésitez pas à les partager!

Bien que l'équipe de développement reste assez fermée et que les contributions externes sont rarement intégrés, Glest profite d'une communauté de joueurs et de contributeurs assez élargie et plusieurs cartes, décors, et même armées sont disponibles sur la toile et intégrables dans le jeu. Un projet parallèle, Glest Advanced Engine, est en cours de développement incluants ces créations et ajoutant quelques fonctionnalités au moteur du jeu.

Installation en ligne de commande : yum install glest

Installation avec l'interface graphique : Jeux > glest

Localisation dans le menu : Applications > Jeux > Glest

Commande : /usr/bin/glest

Site web : http://glest.org/en/index.php