Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Fedora

En direct des RMLL

mesa 10.2 from git for Fedora 20

Nicolas Chauvet

This has started as a attempt to test the improvements of the freedreno ARM driver, so I've made an updated mesa package (and newer libdrm) specially for testing.

You can grab it installing the kwizart-release repository and

yum update --enablerepo=kwizart-testing libdrm\* mesa\*

The updated mesa 10.2 package from git20140209 is available for i686 x86_64 and armv7hl. The final version is scheduled in 3 months from now (so it could be in Fedora 21 by default). This is a different branch from the 10.1 branch to be release soon.

I'm not interested in xorg-x11-drv-vmware in this case, and there is an ABI break behind, so

yum remove xorg-x11-drv-vmware

Also an interesting feature of the mesa 10.2 branch is the OpenMAX IL feature on AMD devices. I try to maintain libomxil-bellagio within fedora, so I'm interested in feedbacks on this topic. The AMD GPU I can test on doesn't seem to be compatible with the feature. But there are also probably few issues with libomxil-bellagio given the lack of upstream activity.

VLC from RPM Fusion should be compatible with OpenMAX IL, and gstreamer has a plugin that should enter into Fedora at some point (currently in review).

Also the packaging git work is currently ahead of the fedora rawhide spec, so there are probably few patches that can be used in the next fedora package.

Fedora 20 et Chromium

Guillaume Kulakowski

Vous le saviez peut-être, mais pour des raisons de bonnes pratiques et de fork, l'incorporation de Chromium au sein de Fedora n'est pas (encore) possible. Si vous avez loupé lexplication, je vous conseil cet excellent article de Framasoft.

Jusquà présent, Spot distribuait les RPMs de Chromium sur un dépôt tiers hébergé par FedoraPeople. Il a décidé darrêter ce support à partir de Fedora 20. De plus, le moteur v8 distribué rentre en conflit avec celui natif de Fedora, ce qui fait qu'on ne peut plus utiliser ses RPMs de F19 sous F20 (en tout cas, pas si vous voulez utiliser conjointement node.js). Cependant, pas de panique : une alternative existe grâce à nos amis russes : le dépôt Chromium Russian Fedora au travers de la plateforme Copr.

La documentation française de Fedora est dores et déjà à jour, car la question commence à devenir récurrente sur les forums de Fedora-Fr.

Fin de vie de la Fedora 18

Edouard Bourguignon

L'annonce de la date de fin de vie (EOL) pour la Fedora 18 vient de tomber.

Suite à la sortie de la Fedora 20, la Fedora 18 n'aura donc plus de mise à jour à partir du 14 janvier 2014.

Il n'y aura donc plus de support sur cette version, si vous ne mettez pas à jour vers la Fedora 19 ou 20, ce sera à vos risques et périls.

Pour rappel, le cycle de vie pour Fedora c'est une version majeure tous les 6 mois, et seulement les 2 dernières sont maintenues (mises à jour de sécurité, corrections de bugs etc).

Peut être l'occasion de tester l'outil fedup pour mettre à jour.

La Fedora 20 "Heisenbug" est sortie

Edouard Bourguignon

Et voilà, la version finale de la Fedora 20 vient de sortir. Elle coïncide avec le 10e anniversaire du projet Fedora, et ce veut aussi un hommage à Seth Vidal, developpeur principale des projets YUM, et grand contributeur de projets libres, qui nous a quitté en juillet dernier. Cette version de Fedora lui est donc dédiée.

Pour voir la liste des changements: ici sur le site officiel, ou quand j'en avais parlé précédemment.

Les notes officielles de sortie sont ici. Pour télécharger la Fedora 20, il faut aller sur la page officielle du projet.

Gnome F20

The first RPM Fusion push using Koji...

Nicolas Chauvet ... was made on ARM secondary architecture, today!

RPM Fusion is available on ARM for both softfp/hardf. But until then, the published packages was built using mock from the Everything source repositories for each Fedora releases. Right now the process is in place to track packages as soon as they hit stable updates, so they will be automatically rebuilt on ARM.

The packages was published to free and nonfree updates repositories from f17 (even if it was EOL) to f19. But some packages still FTBFS on ARM. Nothing is started with fedora 20 on ARM yet.

This is a good step to have RPM Fusion to switch to Koji on x86 (primary) arches, but there is still lot of area to improve.

Migration sous Fedora 20 via FedUp

Guillaume Kulakowski

Après mon PC portable, c'est au tour de ma station de travail de passer sous Fedora 20 alpha. Et avec FedUp, c'est simple :

1. Lancement de la migration via FedUp :

fedora-upgrade --network 20

Attention : si vous n'avez pas assez d'espace, vous allez saturer votre /var/tmp ! Ma solution : je fais un lien symbolique de /var/tmp/fedora-upgrade sur mon bureau.

2. Reboot.

3. Nettoyage de FedUp :

fedora-upgrade --clean

4. Mise à jour :

yum clean all
yum update

5. Ensuite un peu de ménage, on force la mise à jour de ce qu'il pourrait subsister en f19 :

rpm -qa --qf "%{NAME}@%{release}\n" | grep fc19 | cut -d'@' -f1 | sort| tee list
yum reinstall $(cat list)

6. Et on contrôle :

package-cleanup --problems
package-cleanup --dupes

7. Pour finir on joue avec ll /etc/**.rpmnew (je suis en ZSH) et diff pour contrôler les nouvelles options des fichiers de configurations.

Les fonctionnalités attendues pour la Fedora 20

Edouard Bourguignon

Les fonctionnalités attendues pour la Fedora 20 Heisenbug, qui doit sortir en cette fin d'année, sont les suivantes:

Environnements graphiques

GNOME 3.10

La version alpha de la Fedora 20 propose une préversion de Gnome 3.10, la version 3.9.90. Gnome 3.10 proposera de nouvelles applications et fonctionnalités, comme gnome-music, gnome-map, une refonte du menu de status, et le support Zimbra dans Evolution.

Il y aura aussi un support préliminaire de Wayland, même si ce dernier ne sera pas dans les paquets par défaut. La couche Wayland étant un potentiel remplacant du serveur graphique ancestral X11.

KDE Plasma Workspaces 4.11

La Fedora 20 apportera KDE 4.11, qui inclut certaines évolutions, comme un indexage plus rapide avec Nepomuk, l'amélioration de Kontact, l'intégration de KScreen dans KWin, le support des metalinks/HTTP dans KGet et bien d'autres encore.

Architecture ARM

L'architecture ARM devient officiellement supportées. J'en ai déjà parlé ici. Voir aussi ce que ça apporte dans les sujets liés à la virtualisation.

Améliorations sur NetworkManager

Le CLI pour manipuler facilement ces connexions en ligne de commande s'améliore. Il sera possible via nmcli d'ajouter, éditer, supprimer, activer et desactiver des connexions réseaux. Pratique pour ceux qui ne veulent pas user leur souris.

NetworkManager supportera aussi les aggrégats de cartes réseaux (bonding) ainsi que les ponts ethernet (bridge). Des solutions déjà courament utilisées en entreprise, pour la haute disponibilité, ou encore la virtualisation. Vivement cette intégration dans RedHat Entreprise Linux (ou CentOS) du coup.

Plus de sendmail ou syslog par défaut

Certains services que certains pouvaient trouvés inutiles ne seront plus installés par défaut. Ils restent bien sûr possible de les installer à posteriori.

Cela concerne tout d'abord sendmail, car il n'est en effet plus nécessaire sur un poste de travail d'avoir un serveur de messagerie (MTA).

Syslog est aussi touché, vu que systemd peut prendre en charge la journalisation des évènements système (log).

Amélioration de la virtualisation

Fedora toujours à la pointe sur ce sujet:

  • Support du LVM Thin Provisionning dans l'installeur, améliorant aussi les fonctionnalités de snapshots.
  • virt-manager supporte les snapshots/checkpoints des machines virtuelles.
  • Contrôle d'accès basé sur des rôles pour la Libvirt.
  • ARM sur x86 avec la libvirt, virt-install et virt-manager.

Pour les développeurs

A noter:

  • Ruby on Rails 4.0
  • Perl 5.18

Fedora 20 Alpha disponible

Edouard Bourguignon

Pour vous les gens qui aimez être à la pointe de la technologie, qui aimez vivre dangereusement, que rien n'effraie, sachez que la Fedora 20 en version alpha vient tout juste de sortir.

Elle est disponible à l'adresse suivante: http://fedoraproject.org/get-prerelease

Elle était à l'origine prévue pour le 17 septembre dernier, mais elle a pris une semaine de retard.

Il est important, comme toujours, de tester, tester, et tester encore, dans des conditions les plus réelles possibles (genre en VM c'est bien, mais sur du vrai matos c'est mieux) les pré-versions, afin de remonter au plus tôt les éventuels problèmes. En espérant que ce ne soit pas des Heisenbug.

La prochaine étape après cette version alpha, sera, suspens... la version beta. Celle-ci reste pour l'instant prévue pour le 29 octobre 2013.

La version finale, si tout se passe bien, est prévue pour le 3 décembre 2013. Le calendrier est visible ici.

Fedora: 10 ans déjà!

Edouard Bourguignon

Le 22 septembre dernier, le projet Fedora fêtait ses 10 ans. En effet, la distribution communautaire de chez RedHat avait vu le jour en 2003, avec la Fedora Core 1, abandonnant de fait les versions RedHat Linux pour passer aux RedHat Entreprise Linux. Ces dernières s'appuyent sur les avancés de Fedora et le travail de la communauté, mais avec un cycle beaucoup plus lent pour permettre plus de stabilité.

Entre temps, le nom Fedora Core a lui aussi évolué pour ne laisser que Fedora. C'est plus court.

Pour rappel, les RedHat Entreprise Linux 5 s'appuient sur la Fedora Core 6, et pour la branche 6, sur la Fedora 13. Les rumeurs vont bon train concernant la RHEL7, sur son arrivée assez imminente compte tenu de la "jeunesse" de la RHEL 6. Peut être cela permettra de combler un vide entre des versions très (voire trop pour certains) rapprochées chez Fedora, et des versions trop lente (et donc rapidement vieillissante) pour RedHat (qui tourne autour des 10 ans).

Finalement, avec le recul, une sortie prévue initialement tous les 6 mois, Fedora n'a pas pris tant de retard que ça en 10 ans. Nous en sommes à la Fedora 19. La Fedora 20 devrait sortir en décembre 2013.

Bon anniversaire au projet, et longue vie encore!

La Fedora 20 s'appellera...

Edouard Bourguignon

Heisenbug. Voilà pour son petit nom. Comme il contient le mot bug, les trolls seront faciles, c'est toujours ça de pris. De toute façon, ça colle avec sa définition qui correspond à un type de bugs bien particuliers, ceux qui disparaissent quand on commencent à vouloir les éradiquer... pas si rares que ça...

Le résultat complet du vote, avec les autres propositions:

1549 :: Heisenbug 1291 :: Eigenstate

961 :: Félicette
879 :: Superego
826 :: Cherry Ice Cream
808 :: Chateaubriand
750 :: Santa Claus
653 :: Österreich
  1 :: 20

Au moins ça enterre complètement l'idée de ne plus donner de nom (1 vote pour le nom 20...). La Fedora 20 est pour l'instant prévue pour le 26 novembre 2013.

Fedora pour ARM bientôt en support officiel

Edouard Bourguignon

Le projet Fedora s'organise actuellement pour ajouter le support ARM, au même titre que les architectures historiques déjà supportées. Ce qui voudra dire qu'à terme, tous les paquets de Fedora devront compiler et supporter l'architecture ARM, en plus du i386 et du x86_64.

Il n'y a pas si longtemps encore, le projet ne voyait pas l'intérêt de supporter l'ARM. Fedora part donc aujourd'hui avec un certain retard, même si le support ARM existe déjà plus ou moins depuis certaines versions de Fedora. Là l'idée est bien d'améliorer ce support, en le rendant officiel.

La motivation vient du fait que l'ARM gagne de plus en plus de terrain dans l'informatique, y compris sur les serveurs. La monté en puissance des puces ARM (support 64bits, virtualisation, etc), leur polyvalence (voire omniprésence dans l'embarqué du moins), et surtout, tant que Intel ne se reveille pas, leur efficacité face à leur consommation electrique, y est surement pour quelque chose. En bref, une part de marché grandissante qui interesse RedHat et qui bénéficiera forcément du retour d'expérience d'avoir une Fedora ARM.

La cible est établie pour la Fedora 20 comme expliqué ici.

ps: Pour ceux qui veulent jouer avec une Fedora 18 ARM, et qui dispose d'un RaspberryPi => Pidora

Installation du lecteur de carte d'identité belge

Nicolas Rodt eID Pour pouvoir utiliser le lecteur de carte d'identité électronique sous linux, rendez-vous sur la page officielle du gouvernement. Vous y trouverez les liens pour installer les programmes "eid-mw" et "eid-viewer" sous Fedora et Ubuntu.
Pour Fedora, les programmes ne sont disponibles que jusque Fedora 16 (alors que Fedora 19 est sortie avant-hier), mais ces versions sont néanmoins utilisables pour Fedora 17 et 18 (à vérifier pour F19).

Logiciel eID middleware
Seul ce logiciel est nécessaire pour pouvoir s'identifier avec sa carte d'identité sur internet (par exemple pour utiliser taxonweb).
L'installation se fait en installant le rpm de Fedora 16 associé à votre architecture. Par exemple :
sudo yum install http://eid.belgium.be/fr/binaries/eid-mw-4.0.4-0.1253.fc16.i686_tcm226-178314.rpm
Ensuite redémarrer votre navigateur et ... remplissez vos impôts :-(" class="smiley

eID viewer
Ce logiciel permet juste de visualiser les données contenues sur votre carte d'identité électronique, d'en changer le code PIN, ...
L'installation est plus délicate car requiert java openjdk 1.6 or seule la version 1.7 est disponible à partir de Fedora 17. Cependant pas de soucis, eid-viewer fonctionne aussi avec cette version 1.7 : on peut forcer son installation par (pour la version 32 bits) :
sudo rpm -Uhv --nodeps http://eid.belgium.be/fr/binaries/eid-viewer-4.0.4-0.146.fc16.i686_tcm226-178469.rpm

vlc-2.1.0-pre1 available for fedora on x86 and ARM

Nicolas Chauvet

The first pre-release version of the new vlc 2.1.x branch is available for fedora 18 users.

This realease has seen a lot of license changes for certains modules from GPLv2+ to LGPLv2+.

Others main changes for Linux are: {{Core:

- Audio core rewrite
- Add an audio fingerprinter

Decoders:

- Support for libopus
- Hardware acceleration improvements

Encoders:

-high10, high422 and high444 encoding support in h264

Access:

- Various improvements in DASH support
- HTTP support for Internationalized Domain Names
- Add support for VNC/rfb in view only mode
- Add support for Remote Desktop/RDP in view only mode

Specifically for the ARM build:

- Various NEON optmizations
- OpenMAX IL Videout output

}} This package is a rebuilt form the version already available in RPM Fusin for Rawhide/Fedora 20. I will made vlc 2.1 available for Fedora 19 as a regular RPM Fusion update once stable.

The build are available in my kwizart-testing repository for i686, x86_64, arm and armhfp for Fedora 18 only for now.

$ sudo yum install vlc --enablerepo=kwizart-testing

You can eventually report a bug on the RPM Fusion bugzilla tracking Rawhide if needed.

Fin de vie de la Fedora 17

Edouard Bourguignon

Forcément, comme toujours, la Fedora 19 venant de sortir, l'annonce de la fin de vie pour la version N-2 arrive. La Fedora 17 n'aura donc plus de mise à jour à partir du 30 juillet 2013. Il n'y aura donc plus de support sur cette version, si vous ne mettez pas à jour, ce sera à vos risques et périls (danger de mort qui tue, etc)...

Peut être l'occasion de tester l'outil fedup pour mettre à jour.

La Fedora 19 est-elle à la fois sortie ET pas sortie?

Edouard Bourguignon

En tout cas, chat de Schödinger ou pas, elle est bien disponible. Pour rappel les nouveautés apportées par cette nouvelle Fedora 19 (nom de code Schrödinger's Cat) sont:

  • Le remplacement de MySQL par MariaDB
  • Le support de OpenShift Origin et OpenStack Grizzly (supers outils de déploiement)
  • Des packages pour Node.js
  • De nouveaux outils autour de l'impression 3D (c'est à la mode)

Et son lot d'évolutions habituelles mais pas des moindres:

  • Systemd s'améliore encore (support des containeurs)
  • Gnome 3.8
  • KDE 4.10 et l'ensemble des bureaux alternatifs (MATE 1.6, Cinnamon, LXDE etc).

Quelques mises à jour un peu plus underground:

  • BIND10
  • checkpoint et restauration de processus, carrément. Intéressant il faudra tester ça!
  • PHP 5.5
  • Pilote KMS pour QXL/Spice (pour la virtualisation, vers de la 3D dans les VMs)
  • RPM 4.11
  • Le support de migration de VM sans stockage partagé (enfin)
  • yum qui supporte les snapshots LVM sur des lv thinp (dommage que Anaconda ne sache pas encore créer ça)

A vos mises à jour!

La liste des fonctionnalités de la F19 ici.

Pour télécharger la Fedora 19 (privilegiez le torrent): ici.

Mise à jour de mon portable (Zhukov) sous Fedora 19

Guillaume Kulakowski

Je viens de profiter des vacances pour mettre à jour mon portable sous Fedora 19, actuellement en version alpha. Jusqu'à présent, j'utilisais preupgrade, mais comme fedup deviendra bientôt la solution officielle, j'ai voulu tenter le coup.

preupgrade proposait une interface graphique qui permettait rapidement de passer à la version n+1. fedup, passe par un client en ligne de commande. Certes, c'est plus ardu mais ça permet de mettre à jour une Fedora sans interface graphique. Malheureusement, le passage par anaconda oblige toujours de devoir avoir un accès physique sur la bécane ou à minima un KVM Over IP.

Si vous aussi vous voulez tâter de l'alpha :

fedup-cli --disablerepo remi --disablerepo fedora-chromium-stable --disablerepo Dropbox --disablerepo google-musicmanager --disablerepo llaumgui --network 19 --debuglog fedupdebug.log --instrepo http://dl.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/test/19-Alpha/Fedora/x86_64/os/

Fedora 18 vs Fedora 17 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.

C'est encore avec beaucoup de retard, après une fin d'année 2012 très compliquée pour moi, que je vous livre ces dernières mesures...

Voici les résultats comparatifs de Fedora 18 vs Fedora 17.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 18 version 32 bits avec le noyau Fedora 3.6.10-4.fc18.i686.PAE.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 18 et exécuté sous Fedora 18 (noyau Fedora 3.6.10-4.fc18.i686.PAE).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 17 et exécuté sous Fedora 17 (noyau Fedora 3.3.4-5.fc17.i686).
Voici les résultats obtenus :


Fedora 18 version 32 bits :

Série 1 : 755.2
Série 2 : 747.9
Série 3 : 757.8
Série 4 : 771.8
Série 5 : 764.7
Série 6 : 759.2
Série 7 : 764.8
Série 8 : 759.0
Série 9 : 766.7
Série 10 : 748.7

Moyenne : 759.6

Fedora 17 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 17 :
Série 1 : 720.6
Série 2 : 720.1
Série 3 : 717.1
Série 4 : 728.1
Série 5 : 735.0
Série 6 : 736.3
Série 7 : 727.2
Série 8 : 719.6
Série 9 : 738.5
Série 10 : 719.7

Moyenne : 726.2



Résultats :

Pour Fedora 18, on obtient un indice moyen de 759.6 pour UnixBench.
Pour Fedora 17, j'avais obtenu un indice moyen de 726.2 pour UnixBench.


On a donc un gain moyen de près de 4.6 % de Fedora 18 32 bits par rapport à Fedora 17 32 bits...
On assiste encore une fois à une légère amélioration des performances avec cette nouvelle version de Fedora comme montré sur la figure suivante :

perfs_fedora_F18.png

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 18 (basé sur le noyau vanilla 3.6.10) propose un gain de 4.6 % par rapport au noyau Fedora 17 (basé sur le noyau vanilla 3.3.4), ce qui le ramène au niveau de Fedora 7 (soit au début de mes tests !).


++

Nouveau Conseil d'Administration pour Borsalinux-Fr

Guillaume Kulakowski

Je viens de rempiler pour un 4ème mandat (consécutif) au sein du conseil d'administration de l'association Borsalinux-Fr : l'association française de loi 1901 constituée de bénévoles et dédiée à la promotion de la distribution Fedora et des logiciels libres dans tous les pays francophones.

Lassemblée générale qui a eu lieu Samedi dernier a permis d'élire un nouveau CA ainsi qu'un nouveau bureau :

  • Emmanuel Seyman (eseyman) - Président
  • Pierre-Yves Chibon (pingou) - Vice-Président
  • Nicolas Chauvet (kwizart) - Trésorier
  • Pablo Martin-Gomez (bouska) - Trésorier adjoint
  • Charles-Antoine Couret (renault) - Secrétaire
  • Kévin Raymond (shaiton) - Secrétaire adjoint
  • Guillaume Kulakowski (llaumgui)

Il est cependant a déplorer que le nombre dadhérents baisse et que je suis l'un des 2 derniers membres fondateurs... Alors il n'est pas trop tard pour adhérer :

Adhérer à Borsalinux-Fr

Mais où est passé systemd-analyze?

Edouard Bourguignon

Si vous venez de faire une installation toute fraîche de Fedora 18 vous serez peut être étonné que la commande systemd-analyze n'est plus disponible de base. Cette commande très utile est dans le paquet "systemd-analyze", qu'il suffit d'installer:

yum install systemd-analyze

Et voilà! Utile pour diagnostiquer un démarrage lent:

$ systemd-analyze blame
  2055ms postfix.service
   601ms systemd-udev-settle.service
   530ms firewalld.service
   476ms fedora-storage-init.service
   451ms iscsid.service
   335ms bluetooth.service
   229ms abrt-ccpp.service
   222ms systemd-binfmt.service
   204ms NetworkManager.service
   199ms fedora-storage-init-late.service
   195ms systemd-logind.service
   185ms avahi-daemon.service
   169ms ntpd.service
   162ms cpupower.service
   159ms acpid.service
   158ms fedora-loadmodules.service
   127ms systemd-udev-trigger.service
   105ms sshd.service
   103ms systemd-readahead-collect.service
   101ms abrt-vmcore.service
    98ms ksmtuned.service
    93ms gdm.service
    93ms lvm2-monitor.service
    92ms sys-kernel-debug.mount
    90ms systemd-readahead-replay.service
    85ms ksm.service
    80ms dev-mqueue.mount
    79ms udisks2.service
    78ms proc-sys-fs-binfmt_misc.mount
    68ms dev-hugepages.mount
    67ms systemd-vconsole-setup.service
    66ms systemd-remount-fs.service
    66ms systemd-tmpfiles-setup.service
    65ms home.mount
    62ms rpcbind.service
    60ms fedora-readonly.service
    59ms bacula-fd.service
    53ms colord.service
    52ms iscsi.service
    51ms tmp.mount
    51ms systemd-sysctl.service
    48ms polkit.service
    47ms systemd-modules-load.service
    45ms boot.mount
    45ms auditd.service
    42ms sys-kernel-config.mount
    29ms wpa_supplicant.service
    27ms accounts-daemon.service
    27ms systemd-udevd.service
    23ms upower.service
    12ms rtkit-daemon.service
     9ms systemd-user-sessions.service

Pas mal cette Fedora 18, assez propre sans rien faire (et encore j'ai perdu 2 secondes au boot en installant postfix). La transition vers systemd est de plus en plus complète, vu ce qu'il reste dans init.d:

$ ls /etc/init.d/
ebtables  functions  iscsi  iscsid  libvirt-guests  netcf-transaction  netconsole  network  README

A suivre!