Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Fedora

Sortie de Fedora 22 Beta

Charles-Antoine Couret

En ce mardi 21 avril, le Projet Fedora est fier de vous annoncer la sortie de Fedora 22 Béta. Bien entendu, qui dit Alpha, dit instabilité, développement, tests et bugs. Ne l'installez pas si vous ne savez pas ce que vous faites.

Cependant, il est important de la tester. En rapportant les bogues maintenant, la Fedora 22 stable sera plus stable encore et aura moins de risque de sortir en retard. Les versions en développements manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts. La Fedora 22 stable devrait sortir aux alentours du 26 mai.

Par rapport à l'Alpha, si ce n'est des logiciels plus stables, il n'y a pas de changements importants. Voici un rappel de ce qu'il nous apporte :

Bureautique

  • Gnome 3.16 ;
  • Les notifications de Gnome-Shell ont été refondues, elles apparaissent dorénavant au sein du widget calendrier ;
  • Gnome terminal peut vous donner une notification quand une longue tâche est terminée ;
  • GDM, l'écran de connexion, utilise Wayland en lieu et place de X11. Le reste de Gnome utilise X11 par défaut (bien que Wayland soit disponible pour les plus courageux) ;
  • Gnome Logiciel prend la place de Gnome Packagekit pour installer les codecs ou polices additionnelles à la volée ;
  • ABRT (l'assistant de rapport de bogues) exploite les notifications et les contrôles de confidentialité de Gnome pour mieux réussir sa mission ;
  • L'intégration de Qt au sein du thème de Gnome Shell (Adwaita) est fini. De plus le thème par défaut de Gnome-Shell a été remanié ;
  • Nautilus a subi une plus forte intégration à Gnome-Shell, notamment pour les menus contextuels ;
  • libinput, celui qui gère les entrées de périphériques de Wayland, est utilisé par défaut dans X11 et Wayland, amorçant la transition vers Wayland ;
  • Plasma 5 est maintenant la version par défaut de KDE spin ;
  • WINE utilise le support de mesa pour Direct3D pour la vidéo (meilleures performances et meilleure compatibilité) ;
  • Support de qtile, un gestionnaire de fenêtre pavant en Python ;

Administration système

  • Le gestionnaire de paquet Yum, par défaut depuis Fedora Core 1, laisse place à DNF par défaut ;
  • DNF cherche et installe les extensions de langages de vos logiciels préférés (comme Libreoffice ou KDE) depuis la langue du système ;
  • Python 3 poursuit sa progression comme version par défaut du langage du système ;
  • Ajout d'un assistant de migration de version de Fedora pour s'assurer que tout se passe bien et qu'on n'oublie rien ;
  • Ajout de Vagrant, un utilitaire pour automatiser la création de VM de développement ;
  • Par ailleurs, Vagrant peut exploiter les images Fedora Atomic Host et Fedora Cloud pour générer les images ;
  • Ajout de Tunir, un logiciel d'aide à intégration continue utilisée notamment pour les images de Fedora Cloud ;
  • Ajout de dbxtool, pour autoriser la mise à jours de logiciels signés pour l'UEFI si la version utilisée du programme est vulnérable tout en refusant dans les autres cas ;
  • BIND 9.10 ;

Projet Fedora

  • Gradle 2.0 ;
  • Fedora Atomic Host : une implémentation du projet Fedora du Projet Atomic ;

Développement

  • DJango 1.8 ;
  • wXPython 3.0 ;
  • Python dateutil 2.4 ;
  • Boost 1.58 ;
  • GCC 5 ;
  • Ruby 2.2 ;
  • Ruby on Rails 4.2 ;
  • Perl 5.20 ;
  • GHC 5.8 ;
  • Glibc supporte Uricode 7.0 ;

Et d'autres encore ! Notons que les préparatifs pour Fedora 23 débutent doucement. Il est annoncé que Wayland remplacera X11 par défaut avec XWayland pour la compatibilité en option. De même, Python 3 sera installé par défaut, Python 2 ne sera disponible que dans les dépôts.

Si l'aventure vous intéresse, les images sont disponibles par Torrent : http://torrent.fedoraproject.org/ En cas de bogue, n'oubliez pas de relire la documentation pour signaler les anomalies sur le BugZilla.

Bons tests à tous !

XPS 13 :: Solution au problème de retour de veille

Marc Bessière J’ai enfin trouvé ce qui clochait avec le retour de veille sur le Dell XPS 13 2015 sous Linux. En fait, ce n’est pas un problème de gestion d’énergie, mais un soucis avec la gestion de laccélération matérielle du driver vidéo. J’ai trouvé la solution sur la page consacrée à cette machine sur le wiki […]

Les nouveautés de la Fedora 22

Edouard Bourguignon

Voici une petite selection de nouveautés attendues pour la Fedora 22. Cette dernière est prévue pour sortir à la mi-mai, si tout se passe bien.

Atomic Host

Il s'agit de proposer un OS reposant sur Fedora pour le projet Atomic. Pour info il s'agit d'un projet de refonte d'OpenShift (PaaS). Le tout est assez prometeur, il proposait avant des conteneurs applicatifs via SELinux, mais la refontre promet du Docker (piloté par l'outil Kubernetes de Google). Le site officiel: www.openshift.com.

Bind 9.10

Petite montée de version pour bind, et normalement avec en prime une configuration d'un DNS local sur la machine pour faire office de cache (et un bon moyen de sécuriser les requetes DNS entre votre client, et le serveur de noms, via DNSSEC).

Le rôle serveur de bases de données

Si vous souhaitez installer un serveur de bases de données, ce rôle s'appuie sur les mecanismes classiques de déploiement pour ce type de tâche. Le tout reposant sur l'excellent PostgreSQL.

Django18

Si Django 1.8 est disponible, il sera intégré à la Fedora 22 (paquet python-django). Il s'agit d'un excellent framework web en python, pour ceux qui ne connaitraient pas.

Elasticsearch

Il s'agit de packager dans les dépôts officiels Fedora l'excellente base de données/moteur de recherche Elasticsearch (NoSQL/Big Data).

Boost 1.58

Si Boost 1.58 est disponible se sera la cible pour la Fedora 22. Actuellement seule la version 1.57 est disponible et sera peut être utilisée pour la Fedora 22.

GCC 5

Fedora 22 sera la première Fedora à basculer (surement pas entièrement) sur le compilateur GCC en version 5.

GHC 7.8

Le compilateur Haskell sera normalement fournit en version 7.8.

Gnome 3.16

La version majeure stable de Gnome est actuellement la version 3.16. Elle sera donc proposée de base dans la Fedora 22. Pour rappel, la Fedora 21 est en version Gnome 3.14.

Le système de notification a été particulièrement retravaillé, ce sera surement le point le plus visible.

GDM sur WayLand

Le serveur Wayland qui devrait un jour remplacer l'ancestral serveur X pour la partie graphique, sera utilisé pour l'affichage du gestionnaire de session GDM. L'idée est de proposer et s'orienter le plus possible faire un serveur graphique sans les droits root, pour des questions de sécurités.

Plasma 5

Très attendu par les fans du bureau KDE, Plasma 5 est le successeur de l'environnement KDE/Plasm 4. Beaucoup de changements prévus, et les applications KDE commencent à migrer vers ce nouveau framework.

DNF

DNF le futur remplacant de Yum devrait être le gestionnaire de paquets par défaut dans la Fedora 22. A voir dans la réalité, ce n'est pas la première fois que ce projet est reporté. Cependant DNF commence à bien prendre en maturité.

RpmOsTree

OsTree est déjà la mode dans la cloud pour du déploiement par image, et des mises à jours par ensemble cohérent de paquets. Proposant aussi un mecanisme de retour arrière (flip/flop de partition A/B). RpmOsTree est le penchant d'OsTree mais utilisant RPM pour constituer les images. J'avoue que je n'ai pas encore jouer avec, juste survoller le concept.

Vagrant

Toujours un peu en rapport avec la virtualisation (après le cloud), vagrant sera proposé dans Fedora, afin de faciliter la livraison et le déploiement de solution utilisant des machines virtuelles. Il s'agit d'un outil très pratique, le penchant de Docker en quelques sort, mais pour la virtualisation, et non des conteneurs applicatifs. Le travail de Fedora ici est en plus de fournir Vagrant avec le support de la libvirt, car à la base, Vagrant travail avec VirtualBox.

Voilà ce qui termine notre aperçu de la Fedora 22. A noter que d'ici quelques jours, le 14 avril prochain, la Beta devrait sortir. Ce qui sera l'occasion de tester tout ça, et de contribuer en remonter les éventuels bugs.

XPS 13 :: Rendre le menu de Grub2 visible

Marc Bessière Avec une résolution de 3200 x 1800 sur le Dell XPS 13 2015, on a bien du mal à lire le menu de Grub. J’ai donc cherché un moyen d’y voir plus clair. Tout d’abord, j’ai essayé de changer la résolution avec la commande GRUB_GFXMODE= »1600×900″ dans le fichier de configuration, mais Grub2 n’en a pas […]

XPS 13 :: Rendre le menu de Grub2 plus lisible

Marc Bessière Avec une résolution de 3200 x 1800 sur le Dell XPS 13 2015, on a bien du mal à lire le menu de Grub. J’ai donc cherché un moyen d’y voir plus clair. Tout d’abord, j’ai essayé de changer la résolution avec la commande GRUB_GFXMODE= »1600×900″ dans le fichier de configuration, mais Grub2 n’en a pas […]

XPS 13 :: Fedora 21 installé

Marc Bessière Fedora 21 est désormais installé en dual-boot EFI avec Windows 8.1 sur mon Dell XPS 13. Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières lors de l’installation, tout se déroule normalement et extrêmement rapidement. Mais il subsiste néanmoins des problèmes : Je n’ai pas encore réussi à faire fonctionner la carte son. Il semble que seule […]

Fedora 21 vs Fedora 20 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.

Voici les résultats comparatifs de Fedora 21 vs Fedora 20.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 21 version 32 bits avec le noyau Fedora 3.18.5-201.fc21.i686.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 21 et exécuté sous Fedora 21 (3.18.5-201.fc21.i686).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 20 et exécuté sous Fedora 20 (noyau Fedora 3.17.8-200.fc20.i686).
Voici les résultats obtenus :

Fedora 21 version 32 bits :

Série 1 : 755.5
Série 2 : 779.5
Série 3 : 766.1
Série 4 : 803.1
Série 5 : 772.9
Série 6 : 760.2
Série 7 : 751.3
Série 8 : 753.3
Série 9 : 762.4
Série 10 : 758.5

Moyenne : 766,3

Fedora 20 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 20 :
Série 1 : 765.0
Série 2 : 768.0
Série 3 : 759.4
Série 4 : 772.2
Série 5 : 770.7
Série 6 : 769.1
Série 7 : 764.5
Série 8 : 769.1
Série 9 : 767.3
Série 10 : 768.9

Moyenne : 767,4

Résultats :

Pour Fedora 21, on obtient un indice moyen de 766,3 pour UnixBench.
Pour Fedora 20, j'avais obtenu un indice moyen de 767,4 pour UnixBench.


On a donc une baisse non significative de 0.1 % de Fedora 21 32 bits par rapport à Fedora 20 32 bits...
On assiste cette fois-ci à une stabilisation des performances avec cette version de Fedora comme montré sur la figure suivante :

perfs_fedora_F21.png

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 21 (basé sur le noyau vanilla 3.18.5) reste stable par rapport au noyau Fedora 20 (basé sur le noyau vanilla 3.17.8).


++

Fedora 20 vs Fedora 19 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.

Voici les résultats comparatifs de Fedora 20 vs Fedora 19.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 20 version 32 bits avec le noyau Fedora 3.17.8-200.fc20.i686+PAE.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 20 et exécuté sous Fedora 20 (noyau Fedora 3.17.8-200.fc20.i686+PAE).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 19 et exécuté sous Fedora 19 (noyau 3.9.5-301.fc19.i686.PAE).
Voici les résultats obtenus :

Fedora 20 version 32 bits :

Série 1 : 765.0
Série 2 : 768.0
Série 3 : 759.4
Série 4 : 772.2
Série 5 : 770.7
Série 6 : 769.1
Série 7 : 764.5
Série 8 : 769.1
Série 9 : 767.3
Série 10 : 768.9

Moyenne : 767,4

Fedora 19 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 19 :
Série 1 : 723.9
Série 2 : 724.7
Série 3 : 729.0
Série 4 : 730.4
Série 5 : 730.3
Série 6 : 726.3
Série 7 : 743.7
Série 8 : 732.0
Série 9 : 732.3
Série 10 : 740.4

Moyenne : 731,3

Résultats :

Pour Fedora 20, on obtient un indice moyen de 767,4 pour UnixBench.
Pour Fedora 19, j'avais obtenu un indice moyen de 731,3 pour UnixBench.


On a donc une augmentation moyenne de près de 4.9 % de Fedora 20 32 bits par rapport à Fedora 19 32 bits...
On assiste cette fois-ci à une augmentation des performances avec cette version de Fedora comme montré sur la figure suivante :

perfs_fedora_F20.png

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 20 (basé sur le noyau vanilla 3.17.8) propose une hausse de 4.9 % par rapport au noyau Fedora 19 (basé sur le noyau vanilla 3.9.5), ce qui le ramène au niveau de Fedora 7, premier noyau Fedora que j'avais testé.


++

Fedora 19 vs Fedora 18 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.

C'est encore avec beaucoup de retard que je vous livre ces dernières mesures...

Voici les résultats comparatifs de Fedora 19 vs Fedora 18.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 19 version 32 bits avec le noyau Fedora 3.9.5-301.fc19.i686.PAE.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 19 et exécuté sous Fedora 19 (noyau Fedora 3.9.5-301.fc19.i686.PAE).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 18 et exécuté sous Fedora 18 (noyau 3.6.10-4.fc18.i686.PAE).
Voici les résultats obtenus :

Fedora 19 version 32 bits :

Série 1 : 723.9
Série 2 : 724.7
Série 3 : 729.0
Série 4 : 730.4
Série 5 : 730.3
Série 6 : 726.3
Série 7 : 743.7
Série 8 : 732.0
Série 9 : 732.3
Série 10 : 740.4

Moyenne : 731,3

Fedora 18 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 18 :
Série 1 : 755.2
Série 2 : 747.9
Série 3 : 757.8
Série 4 : 771.8
Série 5 : 764.7
Série 6 : 759.2
Série 7 : 764.8
Série 8 : 759.0
Série 9 : 766.7
Série 10 : 748.7

Moyenne : 759.6



Résultats :

Pour Fedora 19, on obtient un indice moyen de 731,3 pour UnixBench.
Pour Fedora 18, j'avais obtenu un indice moyen de 759.6 pour UnixBench.


On a donc une perte moyenne de près de 3.7 % de Fedora 19 32 bits par rapport à Fedora 18 32 bits...
On assiste cette fois-ci à une légère baisse des performances avec cette version de Fedora comme montré sur la figure suivante :

perfs_fedora_F19.png

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 19 (basé sur le noyau vanilla 3.9.5) propose une baisse de 3.7 % par rapport au noyau Fedora 18 (basé sur le noyau vanilla 3.6.10), ce qui le ramène au niveau de Fedora 8.


++

Interdiction par défaut de se connecter en root via ssh pour Fedora 22

Edouard Bourguignon

Si vous avez l'habitude de vous connecter en root à vos Fedora via SSH, vous devriez perdre cette mauvaise habitude dès la prochaine Fedora 22.

En effet, toujours dans l'idée de renforcer la sécurité, les connexions root à distance seront par défaut interdites dans la configuration du démon sshd.

Concrêtement les prochaines versions du paquet openssh-server fourniront une configuration avec :

PermitRootLogin=no

Les utilisateurs seront ainsi obligés de suivre les bonnes pratiques, à savoir d'utiliser un compte utilisateur normal, surtout à distance (ssh), et éventuellement, en cas de besoin, de passer par su ou sudo.

Il a même été prévu, pour ceux qui n'aurait qu'un compte root sur le Fedora (WTF?), sans autre compte utilisateur, que cette option ne soit pas touchée, histoire de pas les enfermer dehors...

Pour rappel, la Fedora 22 est prévue pour le mois de mai 2015.

Fin de vie de la Fedora 19

Edouard Bourguignon

Suite à la sortie de la F21, la Fedora 19 n'aura donc plus de mise à jour à partir du 06 janvier 2014. 

Il n'y aura donc plus de support sur cette version, si vous ne mettez pas à jour vers la Fedora 20 ou 21, ce sera à vos risques et périls.

Pour rappel, seules es 2 dernières versions majeures de Fedora sont maintenues (mises à jour de sécurité, corrections de bugs etc).

L'outil pour mettre à jour : fedup

Fedora 21 disponible

Edouard Bourguignon

La Fedora 21 (plus vraiment de petit nom, à part Twenty One), après de nombreux mois de travail, compte tenus des très nombreux changement apportés au projet, vient de sortir.

Au programme, pleins de nouveautés!

Fedora se voulant toujours à la pointe des technologies libres, propose maintenant avec l'initiative Fedora.next 3 variantes de sa distribution:

  • une variante dédié au "cloud"
  • une variante dédié serveur
  • une variante classique poste de travail (et orientée développement de logiciels)

A voir à l'usage si c'est intéressant. Je reviendrais peut être plus en détails sur les différentes variantes.

Je vais donc principalement parler des nouveautés dans la Fedora poste de travail dite "Workstation".

Le bureau graphique Gnome est toujours à l'honneur et sera en version 3.14. Bien sûr comme toujours, les autres bureaux graphiques sont présents dans les dépôts. Les "spins" Fedora existent toujours et permettront de simplifier l'installation pour ceux qui veulent autre chose que Gnome.

Je ne vais pas présenter les nouveautés de Gnome 3.14, celui-ci étant sorti il y a déjà un certains temps.

Présenté comme une nouveauté, la gestion du pare-feu. Toujours firewallD qu'on apprend de plus en plus à connaitre au fil des versions de Fedora. Mais maintenant il est dit "orienté développeur". Ce qui, je trouve, peut faire peur. Et pour cause, les ports inférieurs à 1024 seront toujours bloqués (sauf ssh, samba me semble), ce qui est bien, mais ceux au dessus seront autorisés par défaut... Car le développeur c'est bien connu, n'aime pas se prendre la tête avec la sécurité. Heureusement ce comportement peut être changé et ne sera surement pas présent sur la variante serveur.

Autre changement important, le packaging modulaire pour le noyau. Le paquet kernel est donc maintenant un meta-paquet qui tirera par dépendance les paquets kernel-core et kernel-modules. Cela permet surtout de réduire la taille dans les environnements virtualisés en supprimant le kernel-modules.

L'installeur supporte maintenant l'utilisation de la zRAM (mémoire compressée) sur les systèmes disposant de peu de mémoire (<2Go). A voir à l'usage.

Autre mise à jour importante, python est maintenant en version 3.4.

RPM aussi, comme toujours, en profite pour faire un bond de version. Il passe ainsi en version 4.12 avec notamment le support des fichiers empaquetés dépassant les 4Go (du coup rpm2cpio est remplacé par rpm2archive), et grosse nouveauté, les dépendances faibles (à creuser).

D'autres points en vrac qui nintéresseront vraiment que les développeurs:

  • Ruby passe en version 2.1 et RoR 4.1
  • TCL/TK en 8.6
  • KDE Framework 5
  • Eclipse Luna
  • OpenJDK 8
  • PHP 5.6

La Fedora 21 est disponible depuis le 9 décembre 2014. L'adresse pour télécharger Fedora : http://fedoraproject.org/fr/get-fedora

Screenshot_fedora21_2014-12-09_16_18_14.png

En direct des RMLL

En direct des RMLL

En direct des RMLL

En direct des RMLL

mesa 10.2 from git for Fedora 20

Nicolas Chauvet

This has started as a attempt to test the improvements of the freedreno ARM driver, so I've made an updated mesa package (and newer libdrm) specially for testing.

You can grab it installing the kwizart-release repository and

yum update --enablerepo=kwizart-testing libdrm\* mesa\*

The updated mesa 10.2 package from git20140209 is available for i686 x86_64 and armv7hl. The final version is scheduled in 3 months from now (so it could be in Fedora 21 by default). This is a different branch from the 10.1 branch to be release soon.

I'm not interested in xorg-x11-drv-vmware in this case, and there is an ABI break behind, so

yum remove xorg-x11-drv-vmware

Also an interesting feature of the mesa 10.2 branch is the OpenMAX IL feature on AMD devices. I try to maintain libomxil-bellagio within fedora, so I'm interested in feedbacks on this topic. The AMD GPU I can test on doesn't seem to be compatible with the feature. But there are also probably few issues with libomxil-bellagio given the lack of upstream activity.

VLC from RPM Fusion should be compatible with OpenMAX IL, and gstreamer has a plugin that should enter into Fedora at some point (currently in review).

Also the packaging git work is currently ahead of the fedora rawhide spec, so there are probably few patches that can be used in the next fedora package.

Fedora 20 et Chromium

Guillaume Kulakowski

Vous le saviez peut-être, mais pour des raisons de bonnes pratiques et de fork, l'incorporation de Chromium au sein de Fedora n'est pas (encore) possible. Si vous avez loupé lexplication, je vous conseil cet excellent article de Framasoft.

Jusquà présent, Spot distribuait les RPMs de Chromium sur un dépôt tiers hébergé par FedoraPeople. Il a décidé darrêter ce support à partir de Fedora 20. De plus, le moteur v8 distribué rentre en conflit avec celui natif de Fedora, ce qui fait qu'on ne peut plus utiliser ses RPMs de F19 sous F20 (en tout cas, pas si vous voulez utiliser conjointement node.js). Cependant, pas de panique : une alternative existe grâce à nos amis russes : le dépôt Chromium Russian Fedora au travers de la plateforme Copr.

La documentation française de Fedora est dores et déjà à jour, car la question commence à devenir récurrente sur les forums de Fedora-Fr.

Fedora 20 et Chromium

Guillaume Kulakowski

Vous le saviez peut-être, mais pour des raisons de bonnes pratiques et de fork, l'incorporation de Chromium au sein de Fedora n'est pas (encore) possible. Si vous avez loupé lexplication, je vous conseil cet excellent article de Framasoft.

Jusquà présent, Spot distribuait les RPMs de Chromium sur un dépôt tiers hébergé par FedoraPeople. Il a décidé darrêter ce support à partir de Fedora 20. De plus, le moteur v8 distribué rentre en conflit avec celui natif de Fedora, ce qui fait qu'on ne peut plus utiliser ses RPMs de F19 sous F20 (en tout cas, pas si vous voulez utiliser conjointement node.js). Cependant, pas de panique : une alternative existe grâce à nos amis russes : le dépôt Chromium Russian Fedora au travers de la plateforme Copr.

La documentation française de Fedora est dores et déjà à jour, car la question commence à devenir récurrente sur les forums de Fedora-Fr.

Fedora 20 et Chromium

Guillaume Kulakowski

Vous le saviez peut-être, mais pour des raisons de bonnes pratiques et de fork, l'incorporation de Chromium au sein de Fedora n'est pas (encore) possible. Si vous avez loupé lexplication, je vous conseil cet excellent article de Framasoft.

Jusquà présent, Spot distribuait les RPMs de Chromium sur un dépôt tiers hébergé par FedoraPeople. Il a décidé darrêter ce support à partir de Fedora 20. De plus, le moteur v8 distribué rentre en conflit avec celui natif de Fedora, ce qui fait qu'on ne peut plus utiliser ses RPMs de F19 sous F20 (en tout cas, pas si vous voulez utiliser conjointement node.js). Cependant, pas de panique : une alternative existe grâce à nos amis russes : le dépôt Chromium Russian Fedora au travers de la plateforme Copr.

La documentation française de Fedora est dores et déjà à jour, car la question commence à devenir récurrente sur les forums de Fedora-Fr.