Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Fedora

Bienvenue sur Dotclear ! - Slobberbone V4

Alexandre Frandemiche

Slobberbone V4

Ceci est votre premier billet. Quand vous serez prêt à bloguer, connectez-vous pour le modifier ou le supprimer.

Alors oui, j'étais déjà sous Dotclear avant ... mais ce message de bienvenue existe car j'ai enfin migrer mon blog qui était hébergé chez Free http://slobberbone.free.fr/ vers mon serveur dédié chez OVH et du coup installation de Dotclear tout fraiche !!!
Après avoir lancé Communauté-SLA.org en ayant installé la totalité des outils sur ce serveur dédié chez OVH, il était temps d'y mettre mon blog personnel ! Cela faisait 2 ans que Free n'avait pas écraser l'ensemble de ma base de données, il ne fallait donc pas trop attendre ...

J'espère que le thème vous plaira, moi c'est le cas et ça me donne un peu plus envie de bloguer ! :D

Allé pour la route, une petite procédure pour installer Dotclear !

Dotclear 2

Installation des prérequis

Sous CentOS/Fedora : yum install httpd mysql-server mysql php

Configuration de MySQL


/etc/init.d/mysqld start
/usr/bin/mysql_secure_installation

Préparation de MySQL


Ici l'option "-proot" où "root" est mon mot de passe pour l'utilisateur root ... il va sans dire que ce n'est qu'un exemple :-) et on part du principe que tout est en local
mysql -u root -proot

Résultats :

#Welcome to the MySQL monitor.  Commands end with ; or \g.
#Your MySQL connection id is 7
#Server version: 5.0.77 Source distribution
#
#Type 'help;' or '\h' for help. Type '\c' to clear the buffer

On crée la base de donnée du blog :
mysqlcreate database blog;

#Query OK, 1 row affected (0.01 sec)


Ici on va créer un utilisateur dotclear avec un mot de passe dotclear ( à changer bien évidemment !
mysqlgrant all on blog.* to 'dotclear'@'localhost' identified by 'dotclear';

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

On réinitialise les droits
mysqlflush privileges;

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

Et on quitte mysql !
mysqlquit

#Bye

Configuration d'Apache

Pour ajouter la configuration, il vous suffit d'ajouter dans /etc/httpd/conf.d un repertoire monpseudo

cd /etc/httpd/conf.d/
mkdir monpseudo
cd monpseudo touch blog.conf

Ensuit on édite blog.conf vi blog.conf et on réalise une configuration comme telle :

ServerName blog.mondnomdedomaine.net
<LocationMatch "^/monpseudo/dotclear/+$">
    Options -Indexes
    ErrorDocument 403 /error/noindex.html
</LocationMatch>

Ici on part du principe que Dotclear à été installé à la racine de mon répertoire monpseudo, par défaut présent dans /var/www/.
cd /var/www/
mkdir monpseudo
chown apache:apache monpseudo

On recharge la configuration d'apache :
service httpd reload
Maintenant, il ne reste plus qu'à préparer l'installation de Dotclear !

Installation de Dotclear

cd /var/www/monpseudo
wget http://download.dotclear.net/loader/dotclear2-loader.php
chown apache:apache dotclear2-loader.php
Et voilà ! Pour terminer l'installation allez sur l'url d'installation de Dotclear : http://monsite/monpseudo/dotclear2-loader.php ! Là vous sera demandé des identifiants de connexion à la base de données MySQL que l'on a crée plus haut !
A vous de bloguer !

@ très bientôt !

PackageDB-cli 1.1.0

Pierre-Yves Chibon

rpm.pngsource.png

Version 1.1.0 du client text pour pkgdb.

Release 1.1.0 of the command-line interface for pkgdb.

English version (no French)

I have pushed to testing few days ago a new version of packagedb-cli (aka pkgdb-cli).

With this new version:

  • You can adopt an orphaned package
  • The user name if not specified can be retrieved from the fedora_cert file (if presents)
  • If the package is orphaned, it is now highlighted
  • Approve all the request for someone but only the requested ACLs (not all ACLs)

There has also been some bugs fixed thanks to sochotni and ppisar who reported them on the trac.

Feel free to test and comment the updates:

Installation de Nagios sur CentOS sans RPM

Alexandre Frandemiche

Depuis le temps que j'en parlais ... voilà enfin ma procédure d'installation de Nagios 3.2 sous CentOS 5.CentOS
Alors tout d'abord, à l'époque il n'y avait pas de rpm (j'ai trouvé il y a peu un dépôt ... j'y reviendrais dans un autre billet). Donc compilation à la main !

Ensuite, les puristes crierons lorsqu'ils verront où j'installe Nagios ... le but était d'avoir quelque chose d'opérationnel assez rapidement. Faire mieux étant remis à plus tard. Si vous avez des modifications à apporter à cette procédure, je vous invite à laisser un commentaire ! Je la compléterai avec joie ! :)

Préparation de la machine

Avant toute chose, penser à bien configurer votre parefeu et SELinux. Pour un premier test, il faut désactiver le tout ! Pour le parefeu :
service iptables stop

Pour SELinux : vi /etc/selinux/config

# This file controls the state of SELinux on the system.
# SELINUX= can take one of these three values:
# enforcing - SELinux security policy is enforced.
# permissive - SELinux prints warnings instead of enforcing.
# disabled - SELinux is fully disabled.
SELINUX=disabled
# SELINUXTYPE= type of policy in use. Possible values are:
# targeted - Only targeted network daemons are protected.
# strict - Full SELinux protection.
SELINUXTYPE=targeted

Installation des pré-requis

Passage en root
su -

Installation prérequis
yum install gcc httpd mysql-server mysql-devel openssl

Téléchargement des sources Nagios
cd /usr/local/
wget http://prdownloads.sourceforge.net/sourceforge/nagios/nagios-3.2.1.tar.gz
wget http://prdownloads.sourceforge.net/sourceforge/nagiosplug/nagios-plugins-1.4.14.tar.gz
wget http://prdownloads.sourceforge.net/sourceforge/nagios/nrpe-2.12.tar.gz
wget http://prdownloads.sourceforge.net/sourceforge/nagios/ndoutils-1.4b9.tar.gz

Décompression de Nagios Core
tar xfvz nagios-3.2.1.tar.gz
cd nagios-3.2.1/

Création du groupe et utilisateur nagios
groupadd nagios
groupadd nagcmd
useradd nagios -g nagios,nagcmd

Installation de Nagios

Nagios

Compilation de Nagios Core
./configure --prefix=/usr/local/nagios --enable-mysql --disable-pgsql --with-ndo2db-user=nagios --with-ndo2db-group=nagios --with-command-group=nagcmd

Résultats :

#*** Configuration summary for nagios 3.2.1 03-09-2010 ***:
#
# General Options:
# -
# Nagios executable: nagios
# Nagios user/group: nagios,nagios
# Command user/group: nagios,nagcmd
# Embedded Perl: no
# Event Broker: yes
# Install ${prefix}: /usr/local/nagios/
# Lock file: ${prefix}/var/nagios.lock
# Check result directory: ${prefix}/var/spool/checkresults
# Init directory: /etc/rc.d/init.d
# Apache conf.d directory: /etc/httpd/conf.d
# Mail program: /bin/mail
# Host OS: linux-gnu
#
# Web Interface Options:
#
# HTML URL: http://localhost/nagios/
# CGI URL: http://localhost/nagios/cgi-bin/
# Traceroute (used by WAP): /bin/traceroute
#
#
#Review the options above for accuracy. If they look okay,
#type 'make all' to compile the main program and CGIs.

make all

Résultats :

#*** Compile finished ***
#
#If the main program and CGIs compiled without any errors, you
#can continue with installing Nagios as follows (type 'make'
#without any arguments for a list of all possible options):
#
# make install
# - This installs the main program, CGIs, and HTML files
#
# make install-init
# - This installs the init script in /etc/rc.d/init.d
#
# make install-commandmode
# - This installs and configures permissions on the
# directory for holding the external command file
#
# make install-config
# - This installs *SAMPLE* config files in /usr/local/nagios//etc
# You'll have to modify these sample files before you can
# use Nagios. Read the HTML documentation for more info
# on doing this. Pay particular attention to the docs on
# object configuration files, as they determine what/how
# things get monitored!
#
# make install-webconf
# - This installs the Apache config file for the Nagios
# web interface
#
#
#*** Support Notes *******************************************
#
#If you have questions about configuring or running Nagios,
#please make sure that you:
#
# - Look at the sample config files
# - Read the HTML documentation
# - Read the FAQs online at http://www.nagios.org/faqs
#
#before you post a question to one of the mailing lists.
#Also make sure to include pertinent information that could
#help others help you. This might include:
#
# - What version of Nagios you are using
# - What version of the plugins you are using
# - Relevant snippets from your config files
# - Relevant error messages from the Nagios log file
#
#For more information on obtaining support for Nagios, visit:
#
# http://www.nagios.org/support/
#
#*************************************************************

make install
make install-init
make install-commandmode
make install-config
make install-webconf

Démarrage à  vide de Nagios
/etc/init.d/nagios start

Résultat :

#Starting nagios: done.

Installation et Configuration de MySQL si non installée

yum install mysql-server mysql
/etc/init.d/mysqld start
/usr/bin/mysql_secure_installation

Préparation de MySQL

Ici l'option "-proot" où "root" est mon mot de passe pour l'utilisateur root ... il va sans dire que ce n'est qu'un exemple :-) mysql -u root -proot

Résultats :

#Welcome to the MySQL monitor. Commands end with ; or \g.
#Your MySQL connection id is 7
#Server version: 5.0.77 Source distribution
#
#Type 'help;' or '\h' for help. Type '\c' to clear the buffer.

mysql> create database nagios;

#Query OK, 1 row affected (0.01 sec)

mysql> grant all on nagios.* to 'nagios'@'localhost' identified by 'nagios';

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> flush privileges;

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> quit

#Bye

Installation du module base de données NDO
architecture_ndo.jpg

Décompression de NDO
cd /usr/local/
tar xvfz ndoutils-1.4b9.tar.gz
cd ndoutils-1.4b9

Compilation NDO
./configure

Résultats :

#*** Configuration summary for ndoutils 1.4b9 10-27-2009 ***:
#
# General Options:
# -
# NDO2DB user: nagios
# NDO2DB group: nagios
#
#
#Review the options above for accuracy. If they look okay,
#type 'make' to compile the NDO utilities.

make

Mise en place de la librairie NDO dans Nagios
cp src/ndomod-3x.o /usr/local/nagios/bin/ndomod.o
cp src/ndo2db-3x /usr/local/nagios/bin/ndo2db

Création base Nagios
cd db
./installdb -u nagios -p nagios -h localhost -d nagios

Résultats :

#DBD::mysql::db do failed: Table 'nagios.nagios_dbversion' doesn't exist at ./installdb line 51.
#** Creating tables for version 1.4b9
# Using mysql.sql for installation...
#** Updating table nagios_dbversion
#Done!

cp /usr/local/ndoutils-1.4b9/config/ndo2db.cfg-sample /usr/local/nagios/etc/ndo2db.cfg
cp /usr/local/ndoutils-1.4b9/config/ndomod.cfg-sample /usr/local/nagios/etc/ndomod.cfg

Éditer les fichiers de configuration
cd /usr/local/nagios/etc/
vi ndo2db.cfg

Dans ce fichier vous renseignerez l'utilisateur de mysql :

# SOCKET TYPE
# This option determines what type of socket the daemon will create
# an accept connections from.
# Value:
# unix = Unix domain socket (default)
# tcp = TCP socket

#socket_type=unix
socket_type=tcp
...
# DATABASE USERNAME/PASSWORD
# This is the username/password that will be used to authenticate to the DB.
# The user needs at least SELECT, INSERT, UPDATE, and DELETE privileges on
# the database.

db_user=nagios
db_pass=nagios

vi ndomod.cfg
Modifier le type socket :

...
#output_type=file
output_type=tcpsocket
#output_type=unixsocket
...
#output=/usr/local/nagios/var/ndo.dat
output=127.0.0.1
#output=/usr/local/nagios/var/ndo.sock

vi nagios.cfg

Modifier le partie event_broker (/event_broker pour rechercher sous Vi)
-
# EVENT BROKER OPTIONS
# Accepte des datas de l'extérieur (dont NDO)
# Controls what (if any) data gets sent to the event broker.
# Values: 0 = Broker nothing
# -1 = Broker everything
# <other> = See documentation
event_broker_options=-1
broker_module=/usr/local/nagios/bin/ndomod.o config_file=/usr/local/nagios/etc/ndomod.cfg
-

Arrêt de Nagios
/etc/init.d/nagios stop

Démarrage du deamon NDO2DB
/usr/local/nagios/bin/ndo2db -c /usr/local/nagios/etc/ndo2db.cfg

Démarrage de Nagios
/etc/init.d/nagios start

Vérification du démarrage de Nagios
vi /usr/local/nagios/var/nagios.log
NB : Si Code 127 : Nagios Plugin non compilé

Installation des plugins Nagios

Décompression de Nagios Plugin
cd /usr/local
tar xvfz nagios-plugins-1.4.14.tar.gz

Compilation de Nagios Plugin
cd nagios-plugins-1.4.14
./configure

Résultats :

# --with-apt-get-command:
# --with-ping6-command: /bin/ping6 -n -U -w %d -c %d %s
# --with-ping-command: /bin/ping -n -U -w %d -c %d %s
# --with-ipv6: yes
# --with-mysql: /usr/bin/mysql_config
# --with-openssl: yes
# --with-gnutls: no
# --enable-extra-opts: no
# --with-perl: /usr/bin/perl
# --enable-perl-modules: no
# --with-cgiurl: /nagios/cgi-bin
# --with-trusted-path: /bin:/sbin:/usr/bin:/usr/sbin
# --enable-libtap: no

make
make install

Vérification des modules
ls /usr/local/nagios/libexec/
/etc/init.d/nagios restart

Changer authentification
vi /usr/local/nagios/etc/cgi.cfg
Exemple de configuration :

...
use_authentication=1
use_ssl_authentication=0
...

Pour le reste voici une brève explication :

  • authorized_for_system_information : indiquent quels sont les utilisateurs pouvant voir l'état des services
  • authorized_for_configuration_information : indiquent quels sont les utilisateurs pouvant voir la configuration de serveur Nagios
  • authorized_for_system_commands : indiquent quels sont les utilisateurs pouvant exécuter des commandes systèmes au travers de l'interface de Nagios
  • authorized_for_all_services : indiquent quels sont les utilisateurs pouvant voir l'état de tout les services (par défaut, on voit uniquement les services pour lesquels l'utilisateur est une personne de contact)
  • authorized_for_all_hosts : idem que ci-dessus mais pour les hôtes (les machines)
  • authorized_for_all_service_commands : indiquent quels sont les utilisateurs pouvant exécuter des commandes pour tous les services (par défaut, on peut exécuter des commandes uniquement sur les services pour lesquels l'utilisateur est une personne de contact)
  • authorized_for_all_host_commands : idem que ci-dessus mais pour les hôtes (les machines)

Je vous laisse le soin de compléter la configuration des personnes autorisées ou non à agir sur l'interface de Nagios !

Déclarer le user nagiosadmin
htpasswd -c /usr/local/nagios/etc/htpasswd.users nagiosadmin

NB :Pour ajouter un utilisateur
htpasswd /usr/local/nagios/etc/htpasswd.users <username>

Changer le propriétaire du répertoire Nagios
chown -Rf nagios:nagios /usr/local/nagios/

Redemarrer le module NDO et Nagios
ps -e | grep ndo2db
kill PID
/usr/local/nagios/bin/ndo2db -c /usr/local/nagios/etc/ndo2db.cfg
/etc/init.d/nagios restart

Modification du script de démarrage de nagios pour prendre en compte ndo2db
vi /etc/init.d/nagios

-
...
start) echo -n "Starting nagios:"
$NagiosBin -v $NagiosCfgFile > /dev/null 2>&1;
if $? -eq 0; then
########################################################################
###############################A Ajouter################################
su - $NagiosUser -c "/usr/local/nagios/bin/ndo2db -c /usr/local/nagios/etc/ndo2db.cfg"
########################################################################
su - $NagiosUser -c "touch $NagiosVarDir/nagios.log $NagiosRetentionFile"
...
stop)
echo -n "Stopping nagios: "
pid_nagios
killproc_nagios nagios
########################################################################
###############################A Ajouter################################
su - $NagiosUser -c "skill ndo2db"
########################################################################
...
-

Installation du skin Vautour
J'utilise un skin très agréable nommé Vautour car il faut avouer que l'interface de base de Nagios est repoussante ... Comme tout projet il faut savoir le vendre et celà passe par l'esthétique !
wget http://www.be-root.com/downloads/nagios/vautour/vautour_style.zip
unzip vautour_style.zip -d /usr/local/nagios/share/

Merci à l'équipe de Be-Root !

Voici un exemple :
Vautour

Et voilà votre installation de Nagios doit être prête ! Il ne reste plus qu'à configurer notre nagios pour qu'il surveille nos serveurs ! Mais ça c'est dans un prochain billet ;) !

Rappel

Vérifier la configuration
/usr/local/nagios/bin/nagios -v /usr/local/nagios/etc/nagios.cfg

Faire des propositions d'optimisation (juste pour avoir la commande ;) )
/usr/local/nagios/bin/nagios -s /usr/local/nagios/etc/nagios.cfg

Cerveauuuuuu

Frédéric Thouin

Inutile donc indispensable !! faire son petit Zombi maison :D

Si vous êtes curieux et voulez voir comment ressemble à un zombie, vous pouvez créer un zombie avec ce programme c:

Source code:

#include <stdlib.h>
#include <sys/types.h>
#include <unistd.h>

int main ()
{
  pid_t child_pid;

  child_pid = fork ();
  if (child_pid > 0) {
    sleep (60);
  }
  else {
    exit (0);
  }
  return 0;
}

Enregistrez-le sous zombie.c, le compiler avec:

gcc zombie.c -o zombie

et exécutez-le avec:

./zombie

Maintenant, vérifier la sortie de cette commande (en 1 minute) dans une autre fenêtre:

ps -el | grep " Z "

Man of MAN !!!

Frédéric Thouin

Fait par l'un des meilleurs membres du forum fedora-fr.org
voila UNE référence à ne pas louper !!!! http://marionpatrick.free.fr/

configuration du clavier en AZERTY pour l'utilisation de VINO

Frédéric Thouin

Vino est un logiciel permetant la prise de controle à distance du bureau d'un utilisateur. Hors depuis Fedora 15 je rencontrais un petit problème de clavier !

Sur la machine physique le clavier était en AZERTY mais dans la fenêtre de controle à distance le clavier était en QWERTY.

Pour résoudre cela il va faloir créer un script qui sera lancer à l'ouverture de session utilisateur.

créer un script : vino.sh

setxkbmap fr

puis le rendre executable :

chmod u+x vino.sh

puis lancer la commande

gnome-session-properties

Et ajouter le script.

cela génère un fichier dans : ~/.config/autostart nommé vino.sh.desktop

[Desktop Entry]
Type=Application
Exec=/home/penthium/vino.sh
Hidden=false
X-GNOME-Autostart-enabled=true
Name[fr_FR]=vino.sh
Name=vino.sh
Comment[fr_FR]=reconfiguration du clavier pour vino
Comment=reconfiguration du clavier pour vino

Le tour est joué ! a chaque ouverture de session le clavier est remis en phase pour que les connexions vino soit en azerty \o/

PackageDB-cli 1.0.0

Pierre-Yves Chibon

rpm.pngsource.png

Version 1.0.0 du client text pour pkgdb.

Release 1.0.0 of the command-line interface for pkgdb.

English version (no French)

This morning has just been reviewed and approved the rpm for packagedb-cli (Thanks Elad!).

I am waiting for the SCM to be validated and I will upload and build this first release.


I am looking forward to hear your suggestions, comments and bug reports on the trac of the project



PS: If you rebuild the src.rpm from the review, I was pointed out that the USAGE in --help is not quite accurate, this is already fixed in git and will fixed at import.

Fin de vie pour la Fedora 13

Edouard Bourguignon

Un bref rappel pour ceux qui seraient encore en Fedora 13, celle-ci est arrivée au terme de son cycle de maintenance (End of Life). Les cycles des Fedora se terminent en général 1 mois après la sortie de la version N+2.

Depuis le 24 juin 2011, 1 mois après la sortie de la Fedora 15, la Fedora 13 ne reçoit donc plus aucune mise à jour, il est de ce fait très important de passer à une version plus récente et encore maintenue comme la Fedora 14, voire mieux, la Fedora 15.

Annonce officielle

Instructions de mise à niveau

Pour info, la Fedora 14 est sortie le 02/11/2010 et devrait voir sa fin de vie après l'arrivée de la Fedora 16, grosso modo pour la fin de cette année. Quant à la Fedora 15, sortie le 24/05/2011, elle a encore de beaux jours devant elle. La Fedora 17 ne devrait sortir que dans 1 an...

Calendrier de la Fedora 16

Si le cycle Fedora de 6 mois vous semble trop court, il y a la distribution RedHat (il faut payer une souscription) et ses clones (gratuits), comme la Scientific Linux 6. Là le cycle de vie est de 10 ans, comme expliqué ici.

Fin de vie pour la Fedora 13

Edouard Bourguignon

Un bref rappel pour ceux qui seraient encore en Fedora 13, celle-ci est arrivée au terme de son cycle de maintenance (End of Life). Les cycles des Fedora se terminent en général 1 mois après la sortie de la version N+2.

Depuis le 24 juin 2011, 1 mois après la sortie de la Fedora 15, la Fedora 13 ne reçoit donc plus aucune mise à jour, il est de ce fait très important de passer à une version plus récente et encore maintenue comme la Fedora 14, voire mieux, la Fedora 15.

Annonce officielle

Instructions de mise à niveau

Pour info, la Fedora 14 est sortie le 02/11/2010 et devrait voir sa fin de vie après l'arrivée de la Fedora 16, grosso modo pour la fin de cette année. Quant à la Fedora 15, sortie le 24/05/2011, elle a encore de beaux jours devant elle. La Fedora 17 ne devrait sortir que dans 1 an...

Calendrier de la Fedora 16

Si le cycle Fedora de 6 mois vous semble trop court, il y a la distribution RedHat (il faut payer une souscription) et ses clones (gratuits), comme la Scientific Linux 6. Là le cycle de vie est de 10 ans, comme expliqué ici.

Mise à jour de la carte Software Wars

Thomas Canniot Vous connaissez certainement la carte « Software Wars », par Steven Hilton et Andy Tai. Et bien comme cette dernière n’était plus à jour depuis des années, j’ai occupé mon week-end à la mettre à jour et la refaire en SVG.

Je vous en propose donc la consultation ci-dessous ou depuis la page prévue à cet effet.

software_wars_small.png




N’hésitez pas à laisser un petit commentaire, si j’ai fais une erreur quelque part, sait-on jamais !

guide du surffeur fou en init 3 (ou La méthode Casper)

Frédéric Thouin

Ha les joies de l'init 3 !

une mauvaise mise à jour ! PAF init 3

un soft qui explose gnome 3 ! PAF init 3

Mais alors ! comment faire pour surffer et chatter avec la communauté dans ces cas là ?

Cet article va décrire plusieurs petits softs vous permettant de survivre en milieu hostile ( ou pas ).

Cet article va aussi vous permettre par exemple d'utiliser une connection SSH pour accéder à vos outils de surf et chat quand vos voyager et que vous ne pouvez pas avoir vos soft de chat, mais que vous pouvez avoir une conexion SSH.

Voila donc 4 logiciels important :

1) SCREEN

Certainement le principal lors de l'utilisation de conexion SSH.

Un article est déja present sur ce site, donc je ne reviendrais pas trop dessus. (cf Article :Screen ).

Il permet surtout de garder les logiciels ouvert dans ses session, meme quand votre conexion SSH se coupe ou que vous la coupiez vous meme (dans ce cas la je vous conseil l'utilisation de la combinaison : "Ctrl+a x", elle permet de locker la session en cours).

2) ELINKS

elinks

Le navigateur WEB sous console. il existe d'autres navigateurs comme lynx, mais j'ai une préference pour elinks. Son installation est facile puisse qu'il est déjà intégré au depot fedora :

su -c "yum install elinks"

Le lancement est aussi simple :

elinks
ou 
elinks fedora-fr.org

L'utilisation n'est pas trop compliquer une fois qu'on a compris qu'il faut valider le champs qui nous interesse avec la touche ENTREE.

On poura se déplacer dans une page avec la touche ESPACE pour descendre et Ctrl-B pour monter. Mais la MOLETTE de la sourie marche très bien.

pour plus d'info : elink Keys

3) IRSSI

IRSSI

Irssi est un client IRC, je ne referais pas une documentation sur ce logiciel mais je vous invite plutot à aller voir le wiki fedora qui est très bien fait : wiki fedora Irssi

Je rajouterais juste l'explication de l'installation du script Nicklist.pl et la connection SSL vers un serveur qui l'autorise.

Nicklist.pl : ce script permetera d'avoir une "barre" sur le coté avec la liste des utilisateurs connecter au chan.

installation :
$ mkdir -pv $HOME/.irssi/scripts/autorun && cd $HOME/.irssi/scripts
$ wget http://www.irssi.org/scripts/scripts/nicklist.pl
$ cd autorun
$ ln -sv ../nicklist.pl
configuration et utilisation :

changer la largeur le la bare des speudo :

/set nicklist_width <number>

Faire que la bare de speudo soit lancer au démarage de Irssi:

/set nicklist_automode screen

Déplacement dans la bare de speudo :

/nicklist scroll <+|-number>

ex :

/nicklist scroll -10

Il est possible dassigner des raccourcis clavier :

/bind something command nicklist scroll -10 
/bind something-else command nicklist scroll +10
Conexion SSL :

Pour avoir une conection SSL qui fonction il faudra avant tout installer les références aux certificats racines :

su -c "yum install ca-certificates"

Puis dans le fichier de configuration de irssi, dans la section serveur on ajoute :

use_ssl = "yes";
ssl_verify = "yes";

soit par exemple pour le serveur freenode :

servers = (
  {
    address = "chat.freenode.net";
    chatnet = "freenode";
    port = "7000";
    term_type = "uth-8";
    use_ssl = "yes";
    ssl_verify = "yes";
    autoconnect = "yes";
  }
);

4) MCABBER

mcabber

mcabber est un client Jabber incluant les fonctionnalités suivantes : support de SSL, journalisation des discussions, complètement des commandes, déclenchement d'actions externes.

installation :
su -c "yum install mcabber"
configuration :

Vous pouvez lancer mcabber sans fichier de configuration, il faudra alors paramétrer les options manuellement. Pour créer un fichier de configuration rapidement, copiez et renommez le fichier exemple :

mkdir ~/.mcabber
chmod 0700 ~/.mcabber
cp /usr/share/doc/mcabber-0.10.1/mcabberrc.example ~/.mcabber/mcabberrc

Ensuite, éditez le fichier. Renseignez votre login et le serveur Jabber et ajouter l'option : set ssl_ignore_checks = 1

Exemple de fichier de conf :

set jid = foo@jabber.fr
set password = "foo"
set server = im.apinc.org
set ssl_ignore_checks = 1
set nickname = foobar
...

Il y a bien sur d'autre setting disponible comme les alias, mais pour cela je vous invite à aller sur le site de mcabber : wiki mcabber

utilisation :

La fenêtre mcabber est divisée en 4 zones. Le roster, alias buddylist (liste de contacts), se trouve à gauche, et la zone de discussion, ou chat buffer, à droite. La zone de commandes est au bas de la fenêtre, sous la zone d'informations. Deux barres d'état entourent la zone d'informations. La barre d'état inférieure est la "barre d'état principale" et reflète l'état général du logiciel (votre état, en somme). L'autre barre est la "barre d'état de la discusion" et affiche l'état du contact actuellement sélectionné.

Pour afficher l'historique des discussions, vous devrez rentrer en mode discussion (Chat Mode). Pour activer ce mode, appuyez sur la touche Entrée, pour en sortir appuyez sur la touche ESC. Envoyer un message permet aussi d'activer le mode discussion.

Utilisez les touches PageUp/PageDown pour vous déplacer dans le roster.

Je vous invite à lire le manuel ( en anglais ) pour prendre connaissance de toutes les fonctionnatlités : Manuel mcabber

Conclusion

Avec c'est 4 outils vous êtes près à pouvoir surffer, chatter, même quand votre interface graphique vous fait défaut, vous permettant ainsi de trouver une solution à votre problème ( en interrogeant par exemple la communauté Fedora sur irc ).

Cela peut aussi vous permettre de chatter surffer dans une connexion SSL sous putty...

Bref il est clair que ce ne sont pas des outils qu'on utilise tous les jours ( quoi que.....) mais les avoir présent sur son système et déjà paramétré pourra dans certain cas vous sauver la vie ( enfin celle de votre système)...

Je remercie Casper pour toutes les infos et aide sur la config et le partage et ses connaissances sur ces logiciels.

PackageDB-cli

Pierre-Yves Chibon

source.png

Un client text pour pkgdb.

A command-line interface for pkgdb.

English version (no French)

With the help and advices from abadger1999 I have recently been working on pkgdb-cli, a command line version of the famous tool pkgdb.

The idea behind this tool is to allow you to do everything you do on pkgdb without having to use the website. Using it, you can therefore:

  • request ACL for a package
  • approve/deny ACL to someone's ACL request
  • orphan a package
  • check the ACL for a package
  • list the package for a user
  • list all the package in pkgdb
  • and some more :-)

The code is now in a decent shape, nothing fancy but it should work and for now what it needs is testers.

So if you have to request/approve/deny acl, if you want to see the list of packages owned by someone, if you what to check the ACL for your packages and if you feel like, feel free to test it.

And of course, if you run into bugs please report them !

PS: Also Thanks to Haikel for his help

Supprimer la liste des utilisateurs sous GDM

Edouard Bourguignon

Une courte astuce pour masquer la liste des utilisateurs courants sous l'écran de connexion GDM.

Sur une poste de travail, surtout un poste multi-utilisateur, ce n'est pas forcément intéressant, ni une bonne pratique question sécurité, d'avoir une liste d'utilisateurs disponibles sur le poste. Normalement GDM affiche les utilisateurs courants qui ont l'habitude de se connecter à la machine. Bref il n'y a plus le login à taper, juste le mot de passe...

Pour désactiver cette affichage, il faut modifier une entrée gconf pour l'utilisateur gdm, car le démon GDM tourne sous cet utilisateur. Pour faire cela, en root, il faut taper la commande suivante:

gconftool-2 --set /apps/gdm/simple-greeter/disable_user_list true -t boolean

En relançant GDM, la liste des utilisateurs a disparu, il faut maintenant entrer son login utilisateur et son mot de passe.

Supprimer son nom dans le panel Gnome Shell

Guillaume Kulakowski

Mon nom complet (Guillaume Kulakowski) est assez long et prend quelque peu de place sur mon panel Gnome Shell. Cela est d'autant plus pénalisant sur un netbook de 10".

Sans status-only-icon

En me basant sur l'extension noim de Finnbarr P. Murphy, je me suis fait une extension status-only-icon.

Avec status-only-icon

Cette extension est disponible en attachement à ce billet.

Not that bad...

Thomas Canniot

[mrtom@localhost ~]$ systemd-analyze
Startup finished in 3240ms (kernel) + 3616ms (initrd) + 19751ms (userspace) = 26608ms

Vi mon ami pour la vie

Frédéric Thouin

Qui n'a pas touché une fois à VI n'a rien fait dans linux.

Mais bon ya tout de meme VIM qui est un peu plus convivial.

Dans ma configuration, il y a bien sur la gestion de la couleur, mais surtout une ligne me permettant de tout de suite savoir où je suis dans mon édition, et une configuration qui me permet quand je quitte un fichier et que je le ré-ouvre un peu plus tard que VIM le ré-ouvre exactement a la ligne ou j'étais.

voici a quoi ressemble mon VIM :

vi le .vimrc dans la suite.

if v:lang =~ "utf8$" || v:lang =~ "UTF-8$"                                                                                                                                       
   set fileencodings=ucs-bom,utf-8,latin1
endif

set nocompatible        " Use Vim defaults (much better!)
set bs=indent,eol,start         " allow backspacing over everything in insert mode
"set ai                 " always set autoindenting on
"set backup             " keep a backup file
set viminfo='20,\"50    " read/write a .viminfo file, don't store more
                        " than 50 lines of registers
set history=50          " keep 50 lines of command line history
set ruler               " show the cursor position all the time

" Only do this part when compiled with support for autocommands
if has("autocmd")
  augroup fedora
  autocmd!
  " In text files, always limit the width of text to 78 characters
  " autocmd BufRead *.txt set tw=78
  " When editing a file, always jump to the last cursor position
  autocmd BufReadPost *
  \ if line("'\"") > 0 && line ("'\"") <= line("$") |
  \   exe "normal! g'\"" |
  \ endif
  " don't write swapfile on most commonly used directories for NFS mounts or USB sticks
  autocmd BufNewFile,BufReadPre /media/*,/mnt/* set directory=~/tmp,/var/tmp,/tmp
  " start with spec file template
  autocmd BufNewFile *.spec 0r /usr/share/vim/vimfiles/template.spec
  augroup END
endif

if has("cscope") && filereadable("/usr/bin/cscope")
   set csprg=/usr/bin/cscope
   set csto=0
   set cst
   set nocsverb
   " add any database in current directory
   if filereadable("cscope.out")
      cs add cscope.out
   " else add database pointed to by environment
   elseif $CSCOPE_DB != ""
      cs add $CSCOPE_DB
   endif
   set csverb
endif
" Switch syntax highlighting on, when the terminal has colors
" Also switch on highlighting the last used search pattern.
if &t_Co > 2 || has("gui_running")
  syntax on
  set hlsearch
endif

filetype plugin on

if &term=="xterm"
     set t_Co=8
     set t_Sb=^[[4%dm
     set t_Sf=^[[3%dm
endif

" Don't wake up system with blinking cursor:
" http://www.linuxpowertop.org/known.php
let &guicursor = &guicursor . ",a:blinkon0"

" Ajout perso"
set cursorline
highlight CursorLine guibg=#001000
"reouverture a la meme position
if has("autocmd")
        filetype plugin indent on
        autocmd FileType text setlocal textwidth=78
autocmd BufReadPost *
        \ if line ("'\"") > 0 && line("'\"") <= line("$") |
        \ exe "normal g`\"" |
        \ endif
endif

Tuning Bash

Frédéric Thouin

Avoir un bash intéressant et jolie.

voila ce que ca donne :

bash

Il y a une detection de l'utilisateur et si l'utilisateur est ROOT le premier carré devient rouge, sinon il reste bleu.

De plus si une commande à générer un retour d'erreur le deuxième carré devient rouge.

La première ligne est aussi réserver a afficher le chemin du répertoire courant, ce qui est très utile quand on navigue profondément dans larborescence.

la configuration complète dans la suite.

* Configuration de bash :

Pour bien faire tout cela il faudra configuré les fichier ~/.bashrc de votre utilisateur et celui de root.
il suffit d'insérer ces quelques lignes :

 GRAY="\[\e[0;30m\]"
CYAN="\[\e[0;36m\]"
LIGHT_CYAN="\[\e[01;36m\]"
RED="\[\e[1;31m\]"

SQUARE='\342\226\210'

if [ "$UID" -eq "0" ]  # Si root 
then
    PS1="\n$RED$SQUARE $CYAN\u @ $LIGHT_CYAN\w\n\`if [ \$? = "0" ]; then echo '${LIGHT_CYAN}'; else echo '${RED}'; fi\`$SQUARE $CYAN\t $GRAY#\!$LIGHT_CYAN $ \[\033[0;39m\]"
else
    PS1="\n$LIGHT_CYAN$SQUARE $CYAN\u @ $LIGHT_CYAN\w\n\`if [ \$? = "0" ]; then echo '${LIGHT_CYAN}'; else echo '${RED}'; fi\`$SQUARE $CYAN\t $GRAY#\!$LIGHT_CYAN $ \[\033[0;39m\]"
fi 

Screen

Frédéric Thouin

Où comment gardez une session "ouverte" malgrès une coupure SSH.

L'un des grand intéret de screen est que c'est utilitaire permettant d'ouvrir plusieurs terminaux dans une même console, de passer de l'un à l'autre et de les récupérer plus tard. Ceci explique sa désignation de «multiplexeur de terminaux».

Le plus important étant le fichier de configuration :
Il sera à placer dans le home de l'utilisateur ~/.screenrc

startup_message off
deflogin on
vbell off
vbell_msg " !!! "
hardstatus off
hardstatus string "%h%? users: %u%?"
caption always "%{+u wk}%?%-w%?%{+b rk}/%n:%t\%{-b wk}%?%+w%?%{-u}%=%{+b wk}%H%{gk} %c %{yk}%d/%m/%Y%-0=%{wk}"
termcapinfo xterm ti@:te@

bindkey -k k8 prev
bindkey -k k9 next
  • Gérer des fenêtres de console

Un des autres intérêts de screen, cest de pouvoir gérer plusieurs consoles. Dans lidée des crtl + Fx sur son poste de travail.

Sur une même session, on peut donc faire plusieurs traitements en parallèle comme lancer une commander et visualiser laide associée.
ctrl a + c : créer une nouvelle fenêtre
ctrl a + k : pour fermer une fenêtre
ctrl a + " : pour lister les fenêtres

  • Se déplacer entre consoles

Une fois quon sait créer autant de consoles que voulues, il faut pouvoir passer de lune à lautre.

F8 : fenêtre précédente
F9 : fenêtre suivante

  • Se déplacer dans une console

Contrairement à un terminal normal, on ne peut se deplacer verticalement dans la console (scroller). Heureusement screen propose un raccourcis clavier pour se mettre en mode copie et ainsi parcourir la fenetre active.

ctrl a + echap : se mettre en mode copie echap : annuler le mode copie

  • Découper lécran

Lorsquon veut voir à la fois un fichier de log et lancer la commande associée, il serait pratique de découper lécran et voir les 2 consoles en meme temps.

ctrl a +S : découper lécran (Attention S majuscule)
ctrl a + tab : pour se déplacer entre zone
ctrl a + X : pour fermer la zone active

  • Rendre la connexion à Screen automatique :

Il suffit d'ajouter ces trois ligne dans le fichier ~/.bachrc

# test la présence de screen et si il n'est pas présent lancement d'une session screen :
ps aux | grep SCREEN$ > /dev/null
if [[ $? = "0" ]]; then screen -r >/dev/null; else screen >/dev/null; fi


  • Source :

http://km.azerttyu.net/Screen-ssh-q...

http://en.gentoo-wiki.com/wiki/Scre...

http://fiat-tux.fr/fr/2010/06/scree...

Fedora 15

Thierry D

f15release.png

Fedora est un système d'exploitation libre qui ne cesse d'apporter des fonctionnalités innovantes au plus grand nombre, avec une version tous les six mois.
Nous sommes fiers de vous annoncer la sortie de la dernière et meilleure version en date : Fedora 15 !
Rejoignez-nous pour partagez les joies du logiciel libre avec votre entourage. Nous avons inclus plusieurs fonctionnalités majeures avec un soin particuliers apporté aux environnements bureautiques, développeurs, la virtualisation et l'administration système.
Quoi de neuf dans Fedora 15 (Lovelock) ?

Environnements bureautiques

f15_banner_foreground.png

Une multitude de nouvelles fonctionnalités pour les utilisateurs :

  • Environnement de bureau GNOME 3

GNOME 3 constitue une évolution majeure du bureau GNOME avec une interface utilisateur entièrement revisitée.
Il offre un bureau moderne et révolutionnaire adapté aux technologies et besoins d'aujourd'hui.
Fedora 15 est la première distribution majeure à fournir GNOME 3 par défaut. Les développeurs de Red Hat et les contributeurs Fedora ont collaborés étroitement avec GNOME pour la sortie de GNOME 3.
GNOME Shell, le nouveau visage de GNOME 3, est poli, robuste et extensible. De plus les dépôts logiciels Fedora fournissent diverses extensions GNOME Shell ainsi que l'outil de configuration GNOME tweak tool.
Merci aux développeurs GNOME et à l'équipe Fedora Desktop.

  • Btrfs

Btrfs, le système de fichiers dernière génération développé par Oracle, les développeurs de Red Hat et bien d'autres.
Btrfs est désormais disponible dans le programme d'installation (sauf pour les images lives qui ne supportent que le format ext4) et ce sans nécessiter une option spéciale comme auparavant.
Cela constitue une étape importante avant que Btrfs ne devienne le système de fichiers par défaut de Fedora pour la prochaine version. Le programme vérifiant l'intégrité d'un système de fichiers Btrfs btrfsck est en développement actif avec l'appui du projet Fedora mais reste encore limité et nous recommandons des sauvegardes régulières (ce qui est une bonne idée de toute manière, faites toujours des sauvegardes !).
Merci à Josef Bacik, développeur Btrfs pour sa participation active et l'intégration de cette fonctionnalité dans Fedora comprenant entre autre un greffon yum (yum-plugin-fs-snapshot), qui permet de revenir en arrière après une mise à jour grâce aux clichés Btrfs.

  • Indic typing booster

Indic typing booster est un outil de frappe prédictive pour la plateforme ibus. Il suggère des mots complets à partir d'un début de frappe et les utilisateurs peuvent simplement sélectionner un mot de la liste de suggestion, optimisant leur vitesse et précision de frappe.
Merci à Pravin Satpute et Naveen Kumar pour avoir développé cet outil.

  • Un meilleur outil de rapport d'anomalies ABRT

ABRT l'outil de rapport d'anomalies de Fedora peut désormais effectuer une partie de l'analyse des erreurs à distance sur un serveur du projet Fedora.
Le traitement à distance des traces d'erreur évite aux utilisateurs de télécharger inutilement une quantité importante d'information de débogage et tends à fournir des rapports de meilleur qualité.
Le serveur permet également de générer des traces plus pertinente qu'en local la plupart du temps.

  • L'outil de diagnostic SELinux amélioré

SELinux troubleshooter est un outil de diagnostic pour SELinux qui fournit des solutions aux problèmes communs rencontrés. Pour cette version, il a été revisité afin d'être plus simple d'utilisation, tout en étant plus pertinent.
Merci à Dan Walsh pour avoir développé cette fonctionnalité.

  • Une meilleure compression des images lives

Les images lives utilisent désormais la compression XZ au lieu de gzip, réduisant d'environ 10 % la taille de l'image, ou permettant d'y inclure plus d'applications.
Merci à Bruno Wolff III pour avoir mis à jour les outils Fedora Live CD.
Merci également à Phillip Lougher pour son travail sur squashfs et Lasse Collin pour la prise en charge de squashfs XZ dans le noyau Linux.

  • Gestion d'énergie amélioré

Fedora 15 arrive avec des versions améliorées de powertop, tuned et pm-utils pour une gestion d'énergie plus efficace.
Le paquet tuned contient un service qui adapte dynamiquement la configuration système pour une gestion fine des performances et de la consommation d'énergie. Il permet également d'adapter le noyau en accord avec le profil choisi.
Cette nouvelle version de tuned arrive avec des correctifs d'anomalies et une plus grande efficacité. Merci à Jaroslav Škarvada pour l'intégration des nouvelles versions de powertop et pm-utils ainsi que son travail de mesure et d'optimisation de la consommation d'énergie.
Merci à Jan Včelák pour avoir développé tuned.

  • Suite bureautique LibreOffice

LibreOffice est une suite bureautique personnelle libre et maintenu par une organisation à but non-lucratif, la Documentent Foundation.
C'est un fork d'OpenOffice.org développé par la communauté open source avec l'appui de sociétés telles que Red Hat, Novell et bien d'autres.
LibreOffice remplace donc OpenOffice.org à partir de cette version. Merci à Caolán McNamara pour maintenir LibreOffice au sein de Fedora et sa participation au projet upstream.

Une nouvelle version majeure du navigateur web développé par la fondation Mozilla.
Firefox 4 apporte un moteur javascript jusqu'à six fois plus rapide que dans les versions précédentes, la possibilité de synchroniser plusieurs navigateurs avec Firefox Sync, la prise en charge native du format multimédia ouvert WebM et de HTML5 ainsi qu'une interface utilisateur améliorée.
Merci aux contributeurs de la communauté pour avoir intégré Firefox 4 dans cette version.

  • Les environnements de bureaux KDE plasma workspaces 4.6 et Xfce 4.8

Fedora 15 fournit les dernières versions majeures de ces environnements de bureaux alternatifs.
Fedora fournit également des images lives installable dédiées à KDE et Xfce. Merci aux groupes d'intérêts spéciaux KDE et Xfce.

  • Plateforme éducative Sugar .92

Sugar est un environnement de bureau conçu à l'origine pour le projet OLPC et qui a évolué pour devenir une plateforme éducative maintenu par la fondation à but non-lucratif Sugar Labs.
Cette version fournit des améliorations majeures pour l'écran de la première connexion et le panneau de contrôle ainsi que de nouvelles fonctionnalités comme la prise en charge des réseaux 3G.
Merci à Peter Robinson et Sebastian Dziallas pour avoir participé à l'intégration de cette fonctionnalité.

Développeurs

Pour les développeurs, diverses nouveautés :

  • Suite Robotique

Fedora 15 inclut désormais la suite robotique, une collection de paquets fournissant un environnement de développement et de simulation robotique utilisable sans efforts.
Cette suite comporte des cadriciels robotiques, des environnements de simulations facilement installables et une prise en charge du matériel à jour. Référez-vous à la page https://fedoraproject.org/wiki/Robotics pour plus de détails.
Merci à Tim Niemueller et Rich Mattes pour leur travail.

  • GCC 4.6

GCC 4.6 est désormais le compilateur par défaut de Fedora 15. Les développeurs peuvent donc profiter des optimisations de code et des nouvelles fonctionnalités de GCC 4.6, incluant la prise en charge améliorée de C++0x, prise en charge du langage Go, de REAL*16 en Fortran, etc.
Merci à Jakub Jelinek pour sa participation à GCC et l'intégration de GCC 4.6 dans Fedora.

  • GDB 7.3

GDB 7.3 arrive simultanément avec Archer ainsi que des extensions pour Fedora afin d'améliorer le débogage en rendant le correcteur d'anomalies plus fiable.
La plupart de ces fonctionnalités ont été développés par l'équipe outils de compilation de Red Hat et mises à dispositions de tous les utilisateurs de GDB. Les nouvelles fonctionnalités dans Fedora 15 incluent l'arrivée de nouvelles sondes SystemTap, la possibilité d'utiliser les labels dans le code source, la prise en charge d'OpenCL, le débogage des threads dans traces mémoires et un scriptage python amélioré. De nombreux paquets Fedora sont précompilés avec la prise en charge des sondes statiques SystemTap et peuvent être utilisés comme points d'arrêts dans GDB.
Merci à Jan Kratochvil et autres développeurs GDB.

Langages de Programmation :

  • Python 3.2 : l'environnement Python 3 passe en version 3.2 (l'environnement Python 2 reste quant à lui en version 2.7), apportant des corrections d'anomalies et des performances à la hausse.
  • OCaml 3.12 : OCaml 3.12 est une version majeure du langage arrivant avec le langage de macros camlp4, apportant diverses bibliothèques et ainsi que CDuce pour le traitement XML.
  • Rails 3.0.5 : Rails 3 est une mise à jour majeure du cadriciel web Ruby on Rails web. Il apporte de nouvelles fonctionnalités comme une nouvelle API de routage, de nouvelles API activemailer et activerecords ainsi que bien d'autres avancées.
  • Maven 3

Maven 3.0 offre une fiabilité accrue et de meilleures performances par rapport aux précédentes versions.
Pour cette nouvelle version majeure, l'écriture de plugins maven a été simplifiée et maven gère beaucoup mieux la compilation parallèle.
Plus d'informations sur https://maven.apache.org/docs/3.0/release-notes.html.
Fedora continue de fournir maven2 pour la compatibilité quand c'est nécessaire.
Merci à Stanislav Ochotnický pour l'intégration de cette fonctionnalité.

Administrateurs systèmes

Nous n'avons pas oublié les administrateurs systèmes :

  • Le gestionnaire de système et de sessions systemd

systemd est un gestionnaire de système et de sessions pour Linux, compatible avec les scripts d'initialisation SysV et LSB. Systemd fournit des fonctionnalités de parallélisation plus agressives, utilise l'activation D-Bus et des sockets pour démarrer les services et permet le démarrage à la demande des services. Mais aussi, il trace les processus à l'aide de l'API Linux CGroups, prends en charge la création et restauration des clichés de l'état du système, maintient les points de montage manuels et automatiques et implémente un contrôle transactionnel des services et de leurs dépendances très avancés. Il peut également fonctionner comme un remplaçant direct pour sysvinit.
Merci à Lennart Poettering, Rahul Sundaram, Michal Schmidt, Bill Nottingham pour avoir développé et intégré systemd comme le système d'initialisation par défaut dans cette version ainsi qu'aux béta-testeurs pour leurs retours.

  • Pare-feu dynamique

Le fonctionnement du pare-feu actuel requiert de redémarrer le pare-feu à chaque changement, mais cela est fondamentalement incompatible avec un suivi des connexions par états.
Ce fonctionnement est dès lors trop rigide pour les cas d'utilisations modernes comme le VPN ou la virtualisation. Fedora 15 inclut un service de pare-feu dynamique nommé firewalld extrêmement souple et capable de maintenir des connexions persistantes tout en permettant de configurer à chaud le pare-feu sans devoir le redémarrer. l'utilitaire firewall-cmd est un outil très simple mais constitue une alternative puissante à la commande iptables. Par exemple, « firewall-cmd enable service=samba --timeout=10 » ouvre les ports appropriés pour le service samba pour une durée de dix secondes.
Pour le moment, firewalld n'est pas installé par défaut, mais c'est prévu pour la prochaine version.
Merci à Thomas Woerner d'avoir développé cette fonctionnalité.

  • Créateur d'appliances BoxGrinder

BoxGrinder est un jeu d'outils libres pour créer des appliances (images iso/machines virtuelles) pour diverses plateformes (KVM, Xen, VMware, EC2).
BoxGrinder crée des appliances à partir d'un simple fichier de définition au format texte.
Merci à Marek Goldmann pour avoir développé et intégré cette fonctionnalité dans Fedora.

  • Intégration de Spice dans Virt Manager

Avec Fedora 15, virt-manager a été mis à jour pour prendre en charge Spice, la solution libre d'interaction avec les bureaux virtuels (VDI). Il est maintenant possible de créer une machine virtuel incluant la prise en charge de Spice sans jamais devoir passer par la ligne de commande et de profiter des avancées de Spice directement depuis virt-manager. Comparé à VNC, Spice offre de meilleures performances et des fonctionnalités supplémentaires comme le copier/coller entre l'hôte et l'invité. Grâce à la bibliothèque spice-gtk, il est possible de développer un nouveau client en C, Python ou n'importe quel langage pris en charge par l'introspection gobject.
Merci à Marc-André Lureau pour le développement de cette fonctionnalité.

  • Nommage consistant des cartes réseaux

Les machines serveurs offrent souvent plusieurs ports Ethernets, soit embarqués sur la carte-mère, soit sous la forme de cartes PCI. Linux nomme traditionnellement ces ports ethX, mais cela sans correspondances avec l'étiquette associée sur le châssis - le nommage ethX n'est pas déterministe. À partir de Fedora 15, les ports Ethernets utilise un nouveau schéma de nommage correspondant aux emplacements physiques plutôt que le générique ethX. Grâce à celà, les administrateurs systèmes n'auront plus à deviner à quel port physique correspond le port eth7 ou bien utiliser des solutions de contournement pour les renommer à leur guise.
Cette fonctionnalité est disponible sur les machines qui exposent les informations de nommage des ports réseaux dans SMBIOS 2.6 ou supérieur.
Merci à Jordan Hargrave, Matt Domsch et autres ingénieurs de Dell pour avoir collaboré avec le projet Fedora pour le développement et l'intégration de cette fonctionnalité.

  • Au revoir Setuid

Fedora 15 remplace le setuid par l'utilisation des capacités Posix dans plusieurs applications afin d'améliorer la sécurité et de réduire l'impact des vulnérabilités potentielles dans ces applications.
Merci à Dan Walsh d'avoir mené à bien l'intégration de cette fonctionnalité.

  • Prise en charge améliorée des répertoires personnels chiffrés

Fedora 15 améliore la prise en charge de eCryptfs, un système de fichiers chiffrés pour Linux. Dès Fedora 15, authconfig est capable de monter automatiquement un répertoire personnel chiffré à la connexion d'un utilisateur.
Merci à Paolo Bonzini pour l'intégration de cette fonctionnalité.

  • Gestionnaire de paquets RPM 4.9.0

RPM 4.9.0 apporte de nombreuses améliorations à Fedora comme la possibilité de greffer un générateur de dépendances, le filtrage intégré des dépendances, un mécanisme optionnel de priorisation des dépendances optionnelles, des performances améliorées sans oublier la correction d'anomalies.
Merci à Panu Matilainen et aux autres développeurs RPM.

  • Progiciel de gestion intégré Tryton

Tryton est une plateforme applicative trois-tiers et la base d'un progiciel de gestion intégré (ERP). Actuellement, les principaux modules disponibles pour Tryton sont : comptabilité, facturation, gestion de ventes et d'achat, analyse comptable et gestion d'inventaire.
Merci à Dan Horák pour l'intégration de cette fonctionnalité.

Et ce n'est qu'un début ! Liste plus complète avec moult détails sur les nouvelles fonctionnalités de Fedora 15.

Les notes de versions complètes de Fedora et différents guides disponibles dans de nombreux langages sont disponibles à l'adresse suivante : https://docs.fedoraproject.org/

Les anomalies connus de Fedora 15 sont listés sur cette page: https://fedoraproject.org/wiki/Common_F15_bugs.

Spins Fedora

Les spins Fedora sont des versions personnalisées de Fedora taillées pour différentes catégories d'utilisateurs à travers un choix spécifique d'applications et de configurations. Ces versions peuvent inclure des environnements de bureaux alternatifs tels que KDE, Xfce et LXDE par défaut mais il existe également des versions plus spécialisés à l'instar de Fedora Security Lab (orienté sécurité informatique), Fedora Electronics Lab (orienté conception électronique) et Fedora Design Suite (orienté graphisme).
Plus d'informations sur les différents versions à l'adresse suivante : https://spins.fedoraproject.org

En prévision de Fedora 16 (Verne)

Le nom de code de notre prochaine version, Fedora 16, a été choisi en l'honneur de Jules Verne.
Jules Verne est considéré comme étant le père de la science-fiction, connu pour ses romans de science-fiction comme « Vingt milles lieues sous les mers ».

Et bien que nous continuons à améliorer Fedora 15, notre prochaine version, Fedora 16 est déjà en développement actif depuis quelques mois.
Nous avons un calendrier prévisionnel avec une sortie fin octobre 2011 : https://fedoraproject.org/wiki/Releases/16/Schedule

Parmi les nouveautés prévues pour Fedora 16 : utilisation par défaut de Btrfs comme système de fichiers, du chargeur de démarrage Grub2 et des améliorations prévues pour le gestionnaire de session systemd, ainsi que le pare-feu dynamique par défaut, etc.
Plus de détails sur la page recensant les fonctionnalités prévues pour Fedora 16 : https://fedoraproject.org/wiki/Releases/16/FeatureList

Rejoignez-nous dès aujourd'hui pour aider à améliorer le logiciel libre et ouvrir la voie à Linux.

Rejoignez-nous !

Notre cycle de version rapide et nos fonctionnalités innovantes résultent du développement de milliers de projets en amont et de la collaboration d'une large communauté de contributeurs à travers le monde participant à la communauté open source et Fedora. Le projet Fedora a pour but de rassembler tous ces projets, de fournir un système d'exploitation cohérent et d'offrir un point d'accès à ceux-ci à nos utilisateurs et contributeurs. Notre partenaire Red Hat est le fournisseur leader de solutions open source et un sponsor majeur du projet Fedora. Pour pouvoir continuer à avancer et à vous fournir rapidement une sélection robuste des meilleurs logiciels libres, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux contributeurs. Vous n'avez pas à être un super développeur pour pouvoir nous rejoindre (bien que Fabrice Bellard soit également le bienvenu !) Il y a de nombreuses façons de contribuer au-delà de la programmation. Vous pouvez rapporter des anomalies, traduire les logiciels, du contenu, tester et faire des retours sur les mises à jours, écrire de la documentation, améliorer les graphismes, faire de l'administration système, aider à promouvoir le projet et bien plus, pour nos millions d'utilisateurs à travers le monde.
Que vous soyez un développeur noyau ou un débutant, il y a une place pour vous.

Rejoignez-nous dès aujourd'hui en visitant la page https://join.fedoraproject.org !

Contact

Si vous êtes journaliste, vous trouverez des informations supplémentaire sur : https://fedoraproject.org/wiki/Press