Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Raspberry Pi et commandes apt

Patrice Kadionik

Salut.

Quand on utilise une carte Raspberry Pi avec une distribution Raspbian prête à l'emploi, il est fréquent à avoir à installer de nouveaux paquets et à utiliser des commandes apt Debian.

Voici pour mémoire la liste des opérations apt les plus courantes :

Mise à jour liste des paquets :

% sudo apt-get update


Mise à jour du système :

% sudo apt-get upgrade


Recherche dun  paquet :

% sudo apt-cache search nom_paquet


Informations sur un  paquet :

% sudo apt-cache show nom_paquet


Installation dun  paquet :

% sudo apt-get install nom_paquet


Suppression dun  paquet :

% sudo apt-get remove nom_paquet


Suppression dun  paquet y compris ses fichiers de configuration:

% sudo apt-get purge nom_paquet

++

Petit bilan de Rawhide, épisode 2

Charles-Antoine Couret

Comme promis, à peu près tous les mois j'essaye de tenir au courant la communauté de mes aventures avec Rawhide / la prochaine version stable. Depuis fin janvier il y a eu de l'aventures et des changements.

Séparation de Rawhide et de Fedora 26

Cela fait une semaine que la séparation a débuté, pour se terminer durant le week-end. Aujourd'hui Rawhide sera donc la future Fedora 27, la branche pour la future Fedora 26 est maintenant indépendante et en voie de stabilisation. En théorie la branche qui va mener à Fedora 26 va introduire moins de changements et plus de correctifs pour améliorer sa stabilité au quotidien et il y a du travail. ;-)" class="smiley

Personnellement j'ai basculé sur la future Fedora 26 pour suivre au mieux son développement et rapporter les anomalies que je rencontre. Par défaut, quelqu'un sous Rawhide avant la séparation restera sur Rawhide après. Si vous souhaitez basculer sur Fedora 26, il est nécessaire d'exécuter la commande suivante :

# dnf distro-sync --releasever=26

Notons que cette commande fonctionne aussi pour passer de Fedora 25 à la future F26. Elle sera probablement plus longue et risquée.

Cette séparation signifie aussi que toutes les fonctionnalités prévues pour F26 doivent être un minimum testable (pour éviter les retards). Puis on va entrer dans le cycle de gel pour la version Alpha qui devrait sortir le 21 mars. Cela signifie aussi que les mises à jour vont passer par Bodhi maintenant, et que les outils de QA vont être accessibles à nouveau comme ceux pour donner le karma aux mises à jour, ou pour tester automatiquement les images.

Une grosse étape a donc été franchie, qui a nécessité beaucoup de travail pour l'équipe de l'infrastructure et les mainteneurs de paquets. Merci à eux.

Plus d'Alpha à partir de Fedora 27 ?

Il y a deux semaines une proposition sur la liste de diffusion de développement souhaite mettre un terme aux versions Alpha dans Fedora.

Comment ? En améliorant la qualité de Fedora Rawhide ! Passage des mises à jour par Bodhi, signature des paquets, utilisation des tests automatiques de QA, etc. L'objectif en améliorant la qualité de Rawhide est de supprimer la première étape d'une nouvelle version stable, pour gagner du temps et en énergie. La Alpha pouvant n'être qu'un jalon pour les nouvelles fonctionnalités. Cela pourrait aussi améliorer grandement la qualité de vie des testeurs en limitant l'impact de certains bogues.

Mais pour l'instant il n'y a pas de validation de ce plan, il faudra être un peu patient pour connaître le fin mot de l'histoire.

Les changements constatés

Si j'utilise la version de développement, outre aider à rapporter les soucis, c'est aussi pour identifier les changements et en profiter. Et je dois dire que contrairement à la dernière fois, il y a quelques changements visibles. Je ne vais présenter que ce qui me semble notable, visible et que j'ai constaté, il est possible que j'ai loupé de gros trucs. ;-)" class="smiley

Cela tourne autours de GNOME. Déjà il y a une refonte des icônes, qui semble légère de prime abord mais qui peut surprendre (notamment licône de Nautilus toute bleue !). Cela est également visible dans les applications GNOME telles que Nautilus (pour les dossier ou les fichiers).

Nouvelles_icones.png

À voir l'étendue de ce nouveau design, mais personnellement j'apprécie.

Ensuite il y a un gros travail en cours sur l'outil de configuration de GNOME. L'objectif est de le rendre plus proche d'en point de vue design des autres applications. Mais aussi plus clair. Et on commence à visualiser ces changements sur quelques pages. Par exemple ici sur la page des utilisateurs :

Ajouter_utilisateur.png Utilisateur.png

Mais cela est visible aussi sur la page des imprimantes (mais n'en ayant pas d'installé pour l'instant, je ne peux vous le montrer, regardez du côté du développeur Felipe Borges qui communique beaucoup sur le sujet).

Il y a l'ajout du nouveau mode nuit. Vous connaissez Redshift ou équivalent ? Ces applications modifient la couleur d'affichage de votre écran suivant l'heure de la journée pour éviter de fatiguer vos yeux notamment le soir en appliquant un filtre rouge. Cette fonctionnalité n'était plus possible directement avec Wayland. Maintenant GNOME intègre cette fonctionnalité directement et cela fonctionne sous Wayland aussi :

Mode_nuit.png

J'ai testé pendant une semaine en gros, la fonctionnalité marche comme prévue mais je ne trouve pas cela pertinent. Je trouvais au contraire que cela me fatiguait plus les yeux, en plus de ne pas être forcément très pratique. En effet, techniquement il faudrait que cela tienne compte de la météo, de l'orientation des fenêtres, de l'éclairage, etc. et non seulement de l'heure et de la latitude. Puis il y a des applications où cela sert plus qu'à d'autres.

Avec mon thème sombre, ce sont surtout les pages web à fond blancs qui posent soucis. Ce serait bien d'activer ce mode sur Firefox par exemple mais pas sur le lecteur vidéo où on souhaite le respect de la couleur d'affichage par exemple. Suivant l'usage de l'ordinateur, on peut se retrouver à jongler avec l'activation de ce mode. Personnellement je l'ai coupé, mais il fonctionne comme attendu.

Enfin, il y une refonte des notifications dans GNOME Shell.

Notifications.png

On peut voir lapparition du bouton pour tout nettoyer, une interface un peu plus claire et « plat », l'ajout des informations de la météo aussi pour éviter de lancer l'application dédiée.

Problèmes rencontrés

Comme d'habitude, Fedora Rawhide nous réserve des surprises en terme de stabilité. Comme la dernière fois, je n'en ai pas rencontré tant que cela, seulement quatre mais qui sont assez importantes.

Le premier est que depuis quelques temps GNOME Wayland crashe plutôt régulièrement avec ma configuration. Cela semble lié au pilote graphique nouveau. Je vais essayer d'obtenir d'autres traces pour faire avancer le sujet.

Le deuxième j'en avais déjà parlé lors du compte rendu du FOSDEM. Je n'ai pas fait de rapport car je n'arrive pas à le reproduire. Cela ressemble un peu à celui-là mais je n'en suis pas sûr même si les symptômes et conditions sont similaires (j'avais en effet changé la disposition par défaut de mon clavier il y a peu).

Le troisième bogue est après la reconstruction générale des paquets avec GCC 7 (le compilateur par défaut de F26), Firefox devenait inutilisable. L'interface n'était pas cohérente, pas chargée entièrement, les pages Web non plus… Cela est due sans doute à une trop grande optimisation du code par GCC qui a cassé le fonctionnement. Quelques jours après le rapport, problème corrigé. :-)" class="smiley

Notons que le bogue que j'avais identifié concernant la lecture des vidéos semble résolue. Enfin ! J'attends encore un peu avant de signaler cela sur le Bugzilla histoire d'être sûr (bogue à caractère aléatoire qui nécessite donc plusieurs essais pour vérifier sa disparition).

Enfin, le dernier est un problème du noyau Linux lié au Wifi pour certains modèles de carte (dont ma carte évidemment). Le noyau crashait partiellement lors de son activation ce qui était plutôt pénible et obligeait de garder un vieux noyau en secours. N'ayant pas encore la connexion par câble à la maison, c'était plutôt embêtant. Mais c'est corrigé. Ouf.

Ce sera tout pour cette fois, ce qui me semble déjà chargé. Je vous donne rendez-vous dans 1 mois pour la suite des aventures.

Petit problème dans les élections du FAmSCo

Charles-Antoine Couret

J'en avais parlé il y a peu des résultats des différentes élections au sein du projet Fedora, dont le FAmSCo, l'organe qui gère les ambassadeurs du projet.

Cependant dans ces résultats, une polémique a eu lieu.

Une information passée inaperçue

La polémique a concerné Frederico Lima qui est un contributeur brésilien. C'est même un contributeur plutôt connu et respecté dans l'ensemble ce qui explique peut être le manque de vigilance (ou l'absurdité des règles) qui a entouré son élection.

En effet, même si c'est un bon contributeur, le fait est que s'il avait souhaité devenir ambassadeur, son mentor n'était pas actif ou disponible jusqu'au jour de l'élection. Et plutôt que de renoncer à la candidature ou de contacter un autre mentor, l'élection s'est poursuivie. Peu après, des gens ont constaté que formellement il n'était pas ambassadeur et ne peut donc siéger au FAmSCo qui gère les ambassadeurs.

Résolution

S'en est suivi forcément une situation de crise autour de ce contexte. Le FAmSCo a saisi le Conseil pour obtenir un avis, qui a renvoyé le FAmSCo face à sa propre procédure en cas de siège vacant.

Le FAmSCo va donc proposer quelques noms pour remplacer le siège vacant à la communauté afin de procéder à un changement. Voici les noms : Zacharias Mitzelos, Sirko Kemter et… Frederico Lima lui même. Et oui entre temps il est devenu formellement un ambassadeur.

À l'heure actuelle, je ne sais pas où en est la procédure. D'autant qu'entre temps les liens fedorahosted sont morts définitivement, et c'est là bas qu'avait commencé la procédure.

Conclusion

Cet évènement a entrainé une grosse discussion sur les listes de diffusions (dont je peine à retrouver la trace) pas particulièrement agréables sur ce qui semble être une situation absurde.

Ce genre d'évènements plaident pour la mise à mal du statut d'ambassadeur, et que tout contributeur un minimum sérieux et impliqué devrait l'être d'office pour éviter ce genre de bévues. Il est assez étonnant de considérer un contributeur actif de plusieurs années ne puisse pas remplir le rôle d'un ambassadeur. Et peut être qu'il va retrouver son siège qu'il avait obtenu, car durant le laps de temps il a rempli la formalité nécessaire pour être un ambassadeur auprès du projet.

En tout cas on peut espérer que les leçons vont être tirées du cette histoire. Soit en vérifiant ce genre de formalités même pour des membres « connus » de longue date, ou en supprimant ce statut formellement.

Nettoyage de printemps de la documentation francophone

Charles-Antoine Couret

Pour l'arrivée du printemps, le site fedora-fr.org se modernise un peu (suppressions de pages inutiles / obsolètes, passage en HTTPS, remplacement de Google Analytics par Piwik). La documentation francophone aussi. Depuis quelques années elle n'était plus suffisamment maintenue et nous souhaitons y remédier.

Pour cela quelques rédacteurs se mettent au travail pour retravailler le Wiki, taguer les pages obsolètes comme telles, réécrire les articles ayant besoin d'un rafraichissement ou même écrire du nouveau contenu pour nous adapter aux besoins des utilisateurs d'aujourd'hui. L'objectif est de retrouver un wiki plutôt à jour et de qualité pour aider les utilisateurs de Fedora au quotidien.

Vous êtes bien sûr invités à contribuer à cet effort collectif, il y a toujours besoin d'aide que ce soit pour la réalisation des articles, la relecture, ou même des tâches annexes (comme tagguer les pages correctement). Si vous êtes intéressés, vous pouvez commencer par suivre la page de présentation pour contribuer.

Si vous avez des idées de contenus à ajouter pour répondre aux besoins d'aujourd'hui (par exemple une page sur Wayland), merci de donner votre avis sur le forum.

En espérant que cette initiative vous sera utile et vous plaira. :-)" class="smiley

Apéro PHP à Reims

Remi Collet

L'Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) organise ce Jeudi 9 mars un Super Apéro PHP qui se déroulera simultanément dans 14 grandes villes.

Pour la première fois, Reims rejoint le mouvement, en partenariat avec l'association Logiciel Libre en Champagne-Ardenne (LoLiCA) et organise le premier Apéro PHP rémois.

L'objectif est évidement de passer un moment convivial entre passionnés de PHP et d'échanger autour de ce langage, mais aussi de discuter de l'organisation régulière de ce type de rencontre, de la création d'une antenne officielle de l'AFUP à Reims, et pourquoi pas de trouver des entreprises intéressées pour nous aider (sponsoriser) pour l'organisation d'une rencontre plus formelle (meetup) ou serait proposé quelques conférences.

N'hésitez pas à nous rejoindre (inscrivez vous, même si cela n'est pas obligatoire) ou à me laisser un message si vous ne pouvez venir, mais seriez intéressés par ces actions et de futures rencontres. Pour nous trouver, cherchez l'éléPHPant qui sera présent à notre table.

Aussi présent sur l'Agenda du Libre.

PHP version 7.0.17RC1 et 7.1.3RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests. (uniquement pour x86_64) et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.0.17RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 25 ou remi-php70-test pour Fedora 22 et Enterprise Linux6.

Les RPM de PHP version 7.1.3RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-php71-test pour Fedora 22 et Enterprise Linux6.

PHP Version 5.6 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.0 :

yum --enablerepo=remi-test install php70

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.1 :

yum --enablerepo=remi-test install php71

Mise à jour, de PHP 7.0 :

yum --enablerepo=remi-php70,remi-php70-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.1:

yum --enablerepo=remi-php71,remi-php71-test update php\*

A noter : la version 7.1.3RC1 est aussi disponible dans Fedora 26/rawhide et la 7.0.17RC1 dans updates-testing pour Fedora 25.

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité).

Software Collections (php70, php71)

Paquets standards (php)

ZipArchive avec cryptage

Remi Collet

Un petit point d'avancement du développement de l'extension zip version 1.14.0 qui intègre désormais le support des archives cryptées.

L'implémentation de cette nouvelle fonctionnalité repose sur l'utilisation de la bibliothèque libzip version 1.2.0 récemment publiée.

Actuellement seule la compilation avec la bibliothèque système offre ce support, mais une mise à jour de la version embarquée est prévue.

Lorsque tout sera validé, la version sera publiée et intégrée aux sources de php (ext/zip), sans doute pour PHP 7.2.

il s'agit d'un développement en cours, rien n'est définitif, et les méthodes proposées peuvent encore changer.

Installation en RPM

Le paquet php-pecl-zip-1.4.0.0-0.2.20170301dev est disponible dans le dépôt remi-test (et remi-php70-test, remi-php71-test).

Installation depuis les sources

Depuis un clone des sources disponibles dans github :

$ phpize
$ ./configure --with-libzip
...
checking for libzip... from pkgconfig: version 1.2.0 found in /usr/lib64
checking for zip_open in -lzip... yes
checking for zip_file_set_encryption in -lzip... yes
...
$ make
...
Build complete.
Don't forget to run 'make test'.
$ make test
...
PASS ZipArchive::setEncryption*() functions [tests/oo_encryption.phpt]

Création d'un archive cryptée

Trois méthodes permettent de gérer le cryptage

ZipArchive::setEncryptionName($name, $method [, $password]);
ZipArchive::setEncryptionIndex($index, $method [, $password]);
ZipArchive::setPassword($password);

La méthode de cryptage devant être une des constantes ZipArchive::EM_NONE, ZipArchive::EM_AES_128, ZipArchive::EM_AES_192 ou , ZipArchive::EM_AES_256.

Exemple :

$zip = new ZipArchive;
$zip->open(__DIR__ . '/encrypted.zip',   ZIPARCHIVE::CREATE | ZipArchive::OVERWRITE);
$zip->addFile(__FILE__, 'foo.php');
$zip->setEncryptionName('foo.php', ZipArchive::EM_AES_256, 'secret');
$zip->close();

Lecture d'une archive cryptée

Exemple :

$zip = new ZipArchive;
$zip->open(__DIR__ . '/encrypted.zip');
print_r($zip->statName($file));
$zip->setPassword('secret');
$text = $zip->getFromName('foo.php');
$zip->close();

A noter :

  • utilisation de la méthode setPassword qui positionne le mot de passe utilisé par défaut.
  • la sortie de la méthode statName retourne une nouvelle information : encryption_method (259 pour ZipArchive::EM_AES_256)

Lecture d'un archive cryptée via les flux

Il est nécessaire de passer le mot de passe en utilisant un context.

Exemple :

$ctx = stream_context_create(array(
    'zip' => array(
        'password' => 'secret'
    )
));
$text = file_get_contents('zip://' . __DIR__ . '/encrypted.zip#foo.php', false, $ctx);

Conclusion

Le script utilisé dans les exemples ci-dessus est disponible dans les sources de l'extension : encryption.php

Cette nouvelle fonctionnalité me semble intéressante, et permet une meilleure compatibilité avec les outils existants, comme WinZip sous Windows ou 7za sous Linux.

Pour Fedora, cette évolution devrait être disponible dans Fedora 26 qui dispose déjà de libzip 1.2.0.

Paquet PHP suplémentaires pour RHSCL

Remi Collet

Point de situation sur les dépôts officiels fournissant les Software Collections de PHP pour les utilisateurs de RHEL et de CentOS.

Depuis la publication de RHSCL 2.3, les utilisateurs de RHEL peuvent installer PHP 5.6 ou PHP 7.0 sans altérer leur système en utilisant le canal approprié.

Ces paquets sont aussi disponibles pour les utilisateurs de CentOS dans les dépôts SCL, géré par le groupe d'intérêt SCLo (SCLo SIG) :

# yum --enablerepo=extras install centos-release-scl

Le project CentOS fournit donc l'infrastructure et l'hébergement de 4 dépôts:

  • centos-sclo-rh : fournissant le même contenu que RHSCL
  • centos-sclo-sclo : fournissant des collections supplémentaires maintenues par la communauté
  • centos-sclo-rh-testing : fournissant les paquets à tester (version beta de RHSCL)
  • centos-scl-sclo-testing : fournissant les paquets à tester maintenus par la communauté

Les utilisateurs de RHEL souhaitant utiliser les paquets supplémentaires peuvent configurer le dépôt centos-sclo-sclo en utilisant le dépôt Copr centos-release-scl :

# cd /etc/yum.repos.d/
# wget https://copr.fedorainfracloud.org/coprs/rhscl/centos-release-scl/repo/epel-7/rhscl-centos-release-scl-epel-7.repo
# yum install centos-release-scl

Si vous êtes intéressés par ces paquets, je vous recommande de suivre la liste de diffusion sclorg@redhat.com ou sont discutés les éventuels problèmes et annoncées les évolutions. Merci d'utiliser cette liste pour vos retours (paquets en test) et toute autre demande.

Information et documentation sur https://www.softwarecollections.org/.

Le développement est suivi sur le git de sclorg-distgit.

Pour information, voici les paquets supplémentaires disponibles dans centos-sclo-sclo le 23 février 2017:

# Paquet Version Distribution Remarques
  sclo-php56-php-pecl-apcu
sclo-php70-php-pecl-apcu
4.0.10
5.18
6, 7  
  sclo-php70-php-pecl-apcu-bc 1.0.3 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-apfd
sclo-php70-php-pecl-apfd
1.0.1 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-geoip
sclo-php70-php-pecl-geoip
1.1.1 7  
  sclo-php56-php-pecl-http
sclo-php70-php-pecl-http
2.5.6
3.0.1
6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-igbinary
sclo-php70-php-pecl-igbinary
2.0.1 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-imagick
sclo-php70-php-pecl-imagick
3.4.3 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-lzf
sclo-php70-php-pecl-lzf
1.6.5 6, 7  
  sclo-php70-php-pecl-memcached 3.0.3 7 testing
  sclo-php56-php-pecl-mongodb
sclo-php70-php-pecl-mongodb
1.1.10 6, 7  
  sclo-php70-php-pecl-msgpack 2.0.2 6, 7 testing
  sclo-php56-php-pecl-propro
sclo-php70-php-pecl-propro
1.0.2
2.0.1
6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-raphf
sclo-php70-php-pecl-raphf
1.1.2
2.0.0
6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-redis
sclo-php70-php-pecl-redis
3.1.1 6, 7 testing
  sclo-php56-php-pecl-selinux
sclo-php70-php-pecl-selinux
0.4.1 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-solr2
sclo-php70-php-pecl-solr2
2.4.0 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-uploadprogress
sclo-php70-php-pecl-uploadprogress
1.0.3.1 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-uuid
sclo-php70-php-pecl-uuid
1.0.4 6, 7  
  sclo-php56-php-pecl-xattr
sclo-php70-php-pecl-xattr
1.3.0 6, 7  
  sclo-php70-php-pecl-xdebug 2.4.1 6, 7  

 

PHP version 7.0.16 et 7.1.2

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.1.12 sont disponibles dans le dépôt remi-php71 pour Fedora 23-25 et Enterprise Linux (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.0.16 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 25 et dans le dépôt  remi-php70 pour Fedora 22-24 et Enterprise Linux (RHEL, CentOS).

emblem-important-2-24.pngPHP version 5.5 a atteint sa fin de vie et n'est plus maintenu par le projet.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections.

Pas de correctifs de sécurité ce mois ci, donc pas de mise à jour de la 5.6.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.1 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php71
yum update

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.1 (x86_64 uniquement) :

yum install php71

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.0 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php70
yum update

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.0 (x86_64 uniquement) :

yum install php70

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • la version EL7 est construite avec RHEL-7.3
  • la version EL6 est construite avec RHEL-6.8
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php56 / php70)

Compte rendu de l'Assemblée Générale de Borsalinux-fr du 11 février 2017

Association Borsalinux-Fr

Le samedi 11 février 2017 a eu lieu l'Assemblée Générale de l'association Borsalinux-fr au café des 3 arts à Paris.

Les 13 membres présents ou représentés ont approuvé le bilan moral et financier de l'année 2016.

Par la suite, un 6e Conseil d'administration a été élu et est composé de :

-Charles-Antoine Couret (Renault) - Président

-Guillaume Kulakowski (llaumgui) - Vice-président

-Nicolas Chauvet (kwizart) - Trésorier

-Alexandre Moine (nobraska) - Trésorier adjoint)

-Emmanuel Seyman (eseyman) - Secrétaire

-Aurélien Rivière (?)

Ce conseil a un mandat de 2 ans.

Emmanuel a soutenu lidée dorganiser des rencontres de Fedora de manière plus fixe et prévisible afin de faciliter la venue des sympathisants de loin et en nombre. De manière similaire à ce qui se fait pour Ubuntu-fr.

Les goodies sont revenus au centre de lattention. Manquant toujours de volontaires pour demander les devis, commander et recevoir les colis. Les chiffons microfibre, les webcam ou les dessous de verre ont été suggérés.

Puis Charles-Antoine Couret a demandé des retours concernant la communication effectuée depuis 2 ans par ses soins. Guillaume a conseillé de communiquer plus encore sur et à propos de Fedora-fr.

De même, il a demandé sil y avait des volontaires ou remarques concernant la documentation dont la refonte est en cours. Si globalement plusieurs personnes sont prêts à donner un coup de main, il a été abordé la question du Wiki en lui même. Un chantier a été amorcé pour mettre à jour le Wiki et simplifier les contributions.

Nicolas a suggéré sil nétait pas possible dutiliser le compte FAS pour se connecter sur le Wiki. Daprès Guillaume cela pourrait être un peu compliqué, pour linstant les comptes du Wiki sont liés à ceux du forum, mais il va y réfléchir. Guillaume a proposé un lien pour quon soumette des idées concernant fedora-fr.org et quon suive lavancement des travaux.

PHPUnit 6.0

Remi Collet

Les RPM de PHPUnit version 6.0 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora ≥ 22 et pour Enterprise Linux (CentOS, RHEL...)

Documentation : PHPUnit 6.0 manual et Release Announcement for PHPUnit 6.0.0 (en anglais)

emblem-notice-24.pngCette nouvelle version nécessite PHP ≥ 7.0 et n'est pas rétro-compatible avec les versions précédentes, donc s'installe en parallèle de la version 5.

Installation, Fedora :

dnf --enablerepo=remi install phpunit6 

Installation, Enterprise Linux :

yum --enablerepo=remi install phpunit6 php-phpunit-dbunit3

Une fonction de compatibilité a été intégrée aux versions 4.8.35 et 5.7 qui permet d'utiliser les nouveaux espaces de nommages, l'adaptation étant simple (examples : fedora/autoloader ou GLPI).

Remarque: cet outil est une pièce essentielle de la QA PHP dans Fedora. Cette version, et ses dépendances sont déjà en attente de revue pour les dépôts officiels de Fedora (revue #1420381). Je prévois aussi une mise à jour dans Fedora 25 prochainement.

Retour du FOSDEM

Charles-Antoine Couret

Et voilà, le FOSDEM c'est terminé. Pour une fois que l'occasion se présente d'y assister, il fallait que je vive sur place. :-)" class="smiley

De manière générale c'est un très bel évènement, bravo aux organisateurs car malgré la complexité de l'emploi du temps et du monde présent, cela s'est bien passé selon moi. Pour avoir déjà organisé des évènements de taille modeste en comparaison (maximum 100 visiteurs), j'imagine la quantité de travail nécessaire pour aboutir à ce résultat.

C'est d'ailleurs le caractère frustrant de ce type d'évènements. Trop peu de temps pour tant de choses à faire ou à voir.

Conférences

Pour ma part, le programme des conférences était celui-ci (dans le désordre) :

Dans l'ensemble c'était intéressant, de quoi collecter des noms, liens ou idées pour approfondir ces sujets. Comme cela peut se voir, j'ai plutôt privilégié les systèmes embarqués / systèmes d'exploitation, en lien avec mon travail et ma spécialité. J'ai regretté de ne pas avoir pu assister à celle sur RedoxOS, salle déjà comble à mon arrivée (pourtant j'étais en avance !).

Petit bémol sur la conf pour la modularité (qui provient de Fedora.next avec premier jet pour F26 Server), si cela a bien expliqué l'architecture de la chose, j'ai un peu de mal concrètement à saisir ses répercutions pour l'utilisateur et comment il va l'exploiter. Va falloir que je teste un peu pour l'annonce de F26. :-)" class="smiley

Des rencontres...

Avec un évènement de cette taille, il est évident que l'on retrouve du beau monde et on passe du temps à discuter.

Cela a bien sûr été l'occasion de retrouver la communauté de Fedora-fr : Emmanuel, Haikel, Pierre-Yves, Nicolas, Marianne, Michael dont on a partagé un repas le vendredi soir très agréable. De rencontrer des membres du projet Fedora ou de Red-Hat que je ne connaissais pas personnellement comme spot ou Benjamin Tissoires.

Hélas j'ai manqué Jean-Baptiste (malgré nos tentatives de se fixer un rendez-vous dans la journée) et Kévin dont j'ai appris son passage après l'évènement (via la page des badges de l'évènement pour les contributeurs de Fedora). Mais bon, vu la taille et le monde, c'est difficile de voir tout le monde facilement.

J'ai aussi pu enfin voir un membre de Zeste de Savoir (et du feu Site du Zér0) : Thomas Citharel. Ou encore des membres de la communauté de mon téléphone Jolla et de son système Sailfish OS.

Bien entendu j'ai pu croiser des collègues de ma nouvelle entreprise Essensium - Mind.

Cela a bien sûr été l'occasion de discuter auprès de certains projets ou d'en découvrir. Comme GRUB, OpenAutomotive Linux ou encore Mozilla. Mozilla qui a récupéré gentiment mon ZTE Open C sous Firefox OS qui traînait dans un tiroir. Et me voilà armé pour apprendre Rust, en projet.

... et des bogues !

Et oui, être sous Rawhide réserve son lot de surprises. C'est une aventure constante, même aux moments où on en a le moins envie car on n'a pas le temps ou le matériel pour réparer. Effet démo / loi de Murphy sans doute.

Et cela est arrivé lors de la conf... de la modularité de Fedora. C'est sans doute fait exprès. C'est LUKS qui au lancement de la machine refusait de déchiffrer mes partitions. Pourtant j'ai testé plein de fois le mot de passe, en QWERTY, AZERTY ou BÉPO au cas où, rien n'y faisait. J'ai également essayé avec un noyau plus ancien. Il a fallut un LiveCD (merci Emmanuel) et monter les partitions avec pour que la situation revienne à la normale. Bogue assez gênant dont je ne comprends pas l'origine. Je vais devoir creuser.

Conclusion

Ce fut un week-end très sympathique avec deux amis. Je comprends mieux la réputation de cet évènement, et très clairement j'en serai l'année prochaine.

Peut être que j'irais moins aux conférences cette fois pour plus profiter des gens encore, je ne sais pas. Après tout certaines conférences seront disponibles sur Internet (du moins je l'espère).

Retour du FOSDEM

Charles-Antoine Couret

Et voilà, le FOSDEM c'est terminé. Pour une fois que l'occasion se présente d'y assister, il fallait que je vive sur place. :-)" class="smiley

De manière générale c'est un très bel évènement, bravo aux organisateurs car malgré la complexité de l'emploi du temps et du monde présent, cela s'est bien passé selon moi. Pour avoir déjà organisé des évènements de taille modeste en comparaison (maximum 100 visiteurs), j'imagine la quantité de travail nécessaire pour aboutir à ce résultat.

C'est d'ailleurs le caractère frustrant de ce type d'évènements. Trop peu de temps pour tant de choses à faire ou à voir.

Conférences

Pour ma part, le programme des conférences était celui-ci (dans le désordre) :

Dans l'ensemble c'était intéressant, de quoi collecter des noms, liens ou idées pour approfondir ces sujets. Comme cela peut se voir, j'ai plutôt privilégié les systèmes embarqués / systèmes d'exploitation, en lien avec mon travail et ma spécialité. J'ai regretté de ne pas avoir pu assister à celle sur RedoxOS, salle déjà comble à mon arrivée (pourtant j'étais en avance !).

Petit bémol sur la conf pour la modularité (qui provient de Fedora.next avec premier jet pour F26 Server), si cela a bien expliqué l'architecture de la chose, j'ai un peu de mal concrètement à saisir ses répercutions pour l'utilisateur et comment il va l'exploiter. Va falloir que je teste un peu pour l'annonce de F26. :-)" class="smiley

Des rencontres...

Avec un évènement de cette taille, il est évident que l'on retrouve du beau monde et on passe du temps à discuter.

Cela a bien sûr été l'occasion de retrouver la communauté de Fedora-fr : Emmanuel, Haikel, Pierre-Yves, Nicolas, Marianne, Michael dont on a partagé un repas le vendredi soir très agréable. De rencontrer des membres du projet Fedora ou de Red-Hat que je ne connaissais pas personnellement comme spot ou Benjamin Tissoires.

Hélas j'ai manqué Jean-Baptiste (malgré nos tentatives de se fixer un rendez-vous dans la journée) et Kévin dont j'ai appris son passage après l'évènement (via la page des badges de l'évènement pour les contributeurs de Fedora). Mais bon, vu la taille et le monde, c'est difficile de voir tout le monde facilement.

J'ai aussi pu enfin voir un membre de Zeste de Savoir (et du feu Site du Zér0) : Thomas Citharel. Ou encore des membres de la communauté de mon téléphone Jolla et de son système Sailfish OS.

Bien entendu j'ai pu croiser des collègues de ma nouvelle entreprise Essensium - Mind.

Cela a bien sûr été l'occasion de discuter auprès de certains projets ou d'en découvrir. Comme GRUB, OpenAutomotive Linux ou encore Mozilla. Mozilla qui a récupéré gentiment mon ZTE Open C sous Firefox OS qui traînait dans un tiroir. Et me voilà armé pour apprendre Rust, en projet.

... et des bogues !

Et oui, être sous Rawhide réserve son lot de surprises. C'est une aventure constante, même aux moments où on en a le moins envie car on n'a pas le temps ou le matériel pour réparer. Effet démo / loi de Murphy sans doute.

Et cela est arrivé lors de la conf... de la modularité de Fedora. C'est sans doute fait exprès. C'est LUKS qui au lancement de la machine refusait de déchiffrer mes partitions. Pourtant j'ai testé plein de fois le mot de passe, en QWERTY, AZERTY ou BÉPO au cas où, rien n'y faisait. J'ai également essayé avec un noyau plus ancien. Il a fallut un LiveCD (merci Emmanuel) et monter les partitions avec pour que la situation revienne à la normale. Bogue assez gênant dont je ne comprends pas l'origine. Je vais devoir creuser.

Conclusion

Ce fut un week-end très sympathique avec deux amis. Je comprends mieux la réputation de cet évènement, et très clairement j'en serai l'année prochaine.

Peut être que j'irais moins aux conférences cette fois pour plus profiter des gens encore, je ne sais pas. Après tout certaines conférences seront disponibles sur Internet (du moins je l'espère).

PHP version 7.0.16RC1 et 7.1.2RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt remi-test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests. (uniquement pour x86_64) et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.0.16RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 25 ou remi-php70-test pour Fedora 22 et Enterprise Linux6.

Les RPM de PHP version 7.1.2RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-php71-test pour Fedora 22 et Enterprise Linux6.

PHP Version 5.6 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.0 :

yum --enablerepo=remi-test install php70

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.1 :

yum --enablerepo=remi-test install php71

Mise à jour, de PHP 7.0 :

yum --enablerepo=remi-php70,remi-php70-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.1:

yum --enablerepo=remi-php71,remi-php71-test update php\*

A noter : la version 7.1.2RC1 est aussi disponible dans Fedora rawhide.

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité).

Software Collections (php56, php70, php71)

Paquets standards (php)

Résultats des élections de Fedora

Charles-Antoine Couret

Comme je vous le rapportais il y a peu, Fedora a organisé des élections pour renouveler partiellement le collège de ses organes.

Le scrutin est comme toujours un vote par valeurs. Nous pouvons attribuer à chaque candidat un certain nombre de points, dont la valeur maximale est celui du nombre de candidat, et le minimum 0. Cela permet de montrer l'approbation à un candidat et la désapprobation d'un autre sans ambiguïté. Rien n'empêchant de voter pour deux candidats avec la même valeur.

Les résultats pour le Conseil sont (seul le premier est élu) :

  # votes |  noms
- --------+----------------------
     743  | Robert Mayr (robyduck)
- --------+----------------------
     738  | Justin W. Flory (jflory7)
     466  | Giannis Konstantinidis (giannisk)
     413  | Charles Profitt (cprofitt)
     393  | Itamar Reis Peixoto (itamarjp/itamarjp)

À titre indicatif le score maximal possible était de 5 * 260 (pour 260 votants) soit 1300.

Les résultats pour le FESCo sont (seuls les cinq premiers sont élus) :

  # votes |  noms
- --------+----------------------
    1401  | Kevin Fenzi (nirik / kevin)
    1075  | Adam Miller (maxamillion / maxamillion)
     988  | Jared Smith (jsmith / jsmith)
     735  | Justin Forbes (jforbes / jforbes)
     691  | Kalev Lember (kalev / kalev)
- --------+----------------------
     558  | Itamar Reis Peixoto (itamarjp / itamarjp)
     539  | Frederico Lima (fredlima / fredlima)

À titre indicatif le score maximal possible était de 7 * 267 (pour 267 votants) soit 1869.

Les résultats pour le FAmSCo sont donc (seuls les sept premiers sont élus) :

  # votes |  noms
- --------+----------------------
    1623  | Robert Mayr (robyduck)
    1576  | Jona Azizaj (jonatoni)
    1274  | Gabriele Trombini (mailga)
    1168  | Giannis Konstantinidis (giannisk)
    1110  | Itamar Reis Peixoto (itamarjp)
    1010  | Frederico Lima (fredlima)
     964  | Sylvia Sanchez (Kohane / lailah)
- --------+----------------------
     944  | Sirko Kemter (gnokii)
     920  | Zacharias Mitzelos (mitzie)
     862  | Marcel Ribeiro Dantas (mribeirodantas)
     856  | Daniel Lara (danniel)
     735  | Lucas Landim (landim)
     731  | Tulio Macedo (_Teseu_ / teseu)

À titre d'indication, la valeur maximale possible est de 13 * 247 (car il y a eu 247 votants) soit 3211.

Nous pouvons noter que globalement le nombre de votants pour chaque scrutin était proche aux alentours de 250 votants.. Les scores sont aussi plutôt éparpillés, avec souvent quelques membres assez largement en tête de chaque scrutin. Kevin a par contre écrasé le vote pour l'accès au FESCo, démontrant la qualité apprécié de son travail depuis des années.

Bravo aux participants et aux élus, que le projet Fedora avance. :-)" class="smiley

Résultats des élections de Fedora

Charles-Antoine Couret

Comme je vous le rapportais il y a peu, Fedora a organisé des élections pour renouveler partiellement le collège de ses organes.

Le scrutin est comme toujours un vote par valeurs. Nous pouvons attribuer à chaque candidat un certain nombre de points, dont la valeur maximale est celui du nombre de candidat, et le minimum 0. Cela permet de montrer l'approbation à un candidat et la désapprobation d'un autre sans ambiguïté. Rien n'empêchant de voter pour deux candidats avec la même valeur.

Les résultats pour le Conseil sont (seul le premier est élu) :

  # votes |  noms
- --------+----------------------
     743  | Robert Mayr (robyduck)
- --------+----------------------
     738  | Justin W. Flory (jflory7)
     466  | Giannis Konstantinidis (giannisk)
     413  | Charles Profitt (cprofitt)
     393  | Itamar Reis Peixoto (itamarjp/itamarjp)

À titre indicatif le score maximal possible était de 5 * 260 (pour 260 votants) soit 1300.

Les résultats pour le FESCo sont (seuls les cinq premiers sont élus) :

  # votes |  noms
- --------+----------------------
    1401  | Kevin Fenzi (nirik / kevin)
    1075  | Adam Miller (maxamillion / maxamillion)
     988  | Jared Smith (jsmith / jsmith)
     735  | Justin Forbes (jforbes / jforbes)
     691  | Kalev Lember (kalev / kalev)
- --------+----------------------
     558  | Itamar Reis Peixoto (itamarjp / itamarjp)
     539  | Frederico Lima (fredlima / fredlima)

À titre indicatif le score maximal possible était de 7 * 267 (pour 267 votants) soit 1869.

Les résultats pour le FAmSCo sont donc (seuls les sept premiers sont élus) :

  # votes |  noms
- --------+----------------------
    1623  | Robert Mayr (robyduck)
    1576  | Jona Azizaj (jonatoni)
    1274  | Gabriele Trombini (mailga)
    1168  | Giannis Konstantinidis (giannisk)
    1110  | Itamar Reis Peixoto (itamarjp)
    1010  | Frederico Lima (fredlima)
     964  | Sylvia Sanchez (Kohane / lailah)
- --------+----------------------
     944  | Sirko Kemter (gnokii)
     920  | Zacharias Mitzelos (mitzie)
     862  | Marcel Ribeiro Dantas (mribeirodantas)
     856  | Daniel Lara (danniel)
     735  | Lucas Landim (landim)
     731  | Tulio Macedo (_Teseu_ / teseu)

À titre d'indication, la valeur maximale possible est de 13 * 247 (car il y a eu 247 votants) soit 3211.

Nous pouvons noter que globalement le nombre de votants pour chaque scrutin était proche aux alentours de 250 votants.. Les scores sont aussi plutôt éparpillés, avec souvent quelques membres assez largement en tête de chaque scrutin. Kevin a par contre écrasé le vote pour l'accès au FESCo, démontrant la qualité apprécié de son travail depuis des années.

Bravo aux participants et aux élus, que le projet Fedora avance. :-)" class="smiley

Aidez Firefox à généraliser Electrolysis

Charles-Antoine Couret

Et oui, tester Fedora, c'est aussi tester et aider les projets libres qu'il met à disposition afin de rendre le tout meilleur. Or, Mozilla Firefox est le navigateur par défaut de Fedora, l'un des plus utilisés de la communauté et personnellement c'est celui de mon quotidien depuis ses débuts en 2004.

Et actuellement Firefox a besoin d'un petit coup de main pour accélérer le déploiement d'une nouvelle technologie : Electrolysis.

Vous avez 5-10 minutes et vous aimez Firefox ? Cet article est fait pour vous !

Qu'est-ce que Electrolysis ?

Le concept est que Firefox soit multiprocess. Pas un processus par onglet mais dans un premier temps pour séparer la gestion des pages web de l'interface du navigateur. Cela devrait améliorer la fluidité dans un certain nombre de cas, mais aussi améliorer la stabilité de l'ensemble en évitant que le navigateur crash entièrement à cause d'un site web mal conçu.

C'est un projet complexe à mettre en œuvre car remettant en cause l'ancienne architecture du navigateur. Cela fait plusieurs mois voire années que ce chantier est en cours.

Et si Electrolysis se déploie de plus en plus, cela se fait par vagues et il est nécessaire d'aider pour que la diffusion soit totale le plus vite possible. En effet, Firefox n'active pas ce mode si l'utilisateur a au moins une extension dont on ignore la compatibilité avec ce changement. Or, il y a beaucoup d'extensions dont le status n'est pas connu. En plus du fait que Firefox repose aujourd'hui énormément sur sa collection d'extensions.

Vous pouvez voire manuellement sur ce site si vos extensions sont compatibles ou non avec ce mécanisme. Sachant que seuls ceux contenant le champs compatible le sont.

Comment aider ?

Tout d'abord, vérifiez si Electrolysis n'est pas déjà activé. Pour cela saisissez about:support dans la barre d'adresse. Cherchez le champs Fenêtres multi-processus. Si vous avez 1/1, il est déjà activé et vous n'avez rien de spécial à tester. Si c'est 0/1, vous pouvez poursuivre la lecture.

Ensuite, il suffit de forcer Electrolysis, d'utiliser Firefox et de faire un retour plus tard sur si cela s'est bien ou mal passé. Pour aider, il est préférable d'avoir la version 51.0 ou supérieur de Firefox.

Pour forcer Electrolysis, vous devez aller dans le about:config (à saisir dans la base d'adresses). Ensuite un clique droit pour créer une nouvelle valeur booléenne avec pour nom browser.tabs.remote.force-enable. Vous mettrez la valeur à True.

Ensuite, il est nécessaire d'installer l'extension Add-On compatibility reporter. Vous pouvez redémarrer Firefox et le tester.

Soyez naturels, utilisez Firefox normalement pendant quelques heures voire jours. Testez évidemment vos extensions. Si vous le voyez aucun soucis, vous pouvez utiliser l'extension pour déclarer toutes vos extensions comme compatibles. Sinon il faut éventuellement en désactiver certaines pour déceler celle qui pose soucis.

Si une extension pose problème, n'hésitez pas à contacter son auteur pour qu'il soit au courant et qu'il corrige cela.

Vous pouvez désactiver Electrolysis si vous le souhaitez en remettant browser.tabs.remote.force-enable à False.

Et voilà, vous avez fini. Grâce à votre retour, de plus en plus d'extensions seront validées et Electrolys pourra fonctionner sur de plus en plus de machines par défaut, dont vos machines.

Aidez Firefox à généraliser Electrolysis

Charles-Antoine Couret

Et oui, tester Fedora, c'est aussi tester et aider les projets libres qu'il met à disposition afin de rendre le tout meilleur. Or, Mozilla Firefox est le navigateur par défaut de Fedora, l'un des plus utilisés de la communauté et personnellement c'est celui de mon quotidien depuis ses débuts en 2004.

Et actuellement Firefox a besoin d'un petit coup de main pour accélérer le déploiement d'une nouvelle technologie : Electrolysis.

Vous avez 5-10 minutes et vous aimez Firefox ? Cet article est fait pour vous !

Qu'est-ce que Electrolysis ?

Le concept est que Firefox soit multiprocess. Pas un processus par onglet mais dans un premier temps pour séparer la gestion des pages web de l'interface du navigateur. Cela devrait améliorer la fluidité dans un certain nombre de cas, mais aussi améliorer la stabilité de l'ensemble en évitant que le navigateur crash entièrement à cause d'un site web mal conçu.

C'est un projet complexe à mettre en œuvre car remettant en cause l'ancienne architecture du navigateur. Cela fait plusieurs mois voire années que ce chantier est en cours.

Et si Electrolysis se déploie de plus en plus, cela se fait par vagues et il est nécessaire d'aider pour que la diffusion soit totale le plus vite possible. En effet, Firefox n'active pas ce mode si l'utilisateur a au moins une extension dont on ignore la compatibilité avec ce changement. Or, il y a beaucoup d'extensions dont le status n'est pas connu. En plus du fait que Firefox repose aujourd'hui énormément sur sa collection d'extensions.

Vous pouvez voire manuellement sur ce site si vos extensions sont compatibles ou non avec ce mécanisme. Sachant que seuls ceux contenant le champs compatible le sont.

Comment aider ?

Tout d'abord, vérifiez si Electrolysis n'est pas déjà activé. Pour cela saisissez about:support dans la barre d'adresse. Cherchez le champs Fenêtres multi-processus. Si vous avez 1/1, il est déjà activé et vous n'avez rien de spécial à tester. Si c'est 0/1, vous pouvez poursuivre la lecture. Notons, si vous utiliser Fedora, normalement ce sera toujours désactivé par défaut pour le moment.

Ensuite, il suffit de forcer Electrolysis, d'utiliser Firefox et de faire un retour plus tard sur si cela s'est bien ou mal passé. Pour aider, il est préférable d'avoir la version 51.0 ou supérieur de Firefox.

Pour forcer Electrolysis, vous devez aller dans le about:config (à saisir dans la base d'adresses). Ensuite un clique droit pour créer une nouvelle valeur booléenne avec pour nom browser.tabs.remote.force-enable. Vous mettrez la valeur à True.

Ensuite, il est nécessaire d'installer l'extension Add-On compatibility reporter. Vous pouvez redémarrer Firefox et le tester.

Soyez naturels, utilisez Firefox normalement pendant quelques heures voire jours. Testez évidemment vos extensions. Si vous le voyez aucun soucis, vous pouvez utiliser l'extension pour déclarer toutes vos extensions comme compatibles. Sinon il faut éventuellement en désactiver certaines pour déceler celle qui pose soucis.

Si une extension pose problème, n'hésitez pas à contacter son auteur pour qu'il soit au courant et qu'il corrige cela.

Vous pouvez désactiver Electrolysis si vous le souhaitez en remettant browser.tabs.remote.force-enable à False.

Et voilà, vous avez fini. Grâce à votre retour, de plus en plus d'extensions seront validées et Electrolys pourra fonctionner sur de plus en plus de machines par défaut, dont vos machines.

Assemblée Générale Ordinaire le 11 février 2017 à Paris

Association Borsalinux-Fr

L'Assemblée Générale Extraordinaire et Ordinaire de l'association a lieu à partir de 14h au café les 3 arts à l'adresse à l'adresse 21, rue des Rigoles 75020 Paris.

L'ordre du jour de l'AG est le suivant :

1- Présentation du bilan moral de l'activité de l'association par le Conseil d'Administration;

2- Présentation du bilan financier de l'activité de l'Association par le Conseil d'Administration et du budget 2017.

3- Élection du Conseil d'Administration pour un mandat de 2 ans ;

4- Élection du Bureau de l'association pour un mandat de 2 ans ;

5- Démission de l'actuel Conseil d'administration et de son bureau ;

6- Présentation des événements et des actions pour l'année 2017.

À qui envoyer sa procuration ?

Pour les procurations vous pouvez vous baser sur ce modèle. Vous pouvez transmettre vos procurations par courrier postale, ou par courrier électronique à condition que celui-ci soit signé.

Attention, un membre actif ne pourra détenir plus de deux procurations, conformément à notre règlement intérieur.

Ci-dessous est la liste des personnes qui ont confirmé leur venue à cette Assemblée Générale du 11 février 2017 et acceptant les procurations :

  • Charles-Antoine Couret (Avenue général Mellier, 40 - 5030 Gembloux - Belgique)
  • Emmanuel Seyman (133 rue de Silly, 92100 Boulogne-Billancourt)
  • Nicolas Chauvet

Assemblée Générale Ordinaire le 11 février 2017 à Paris

Association Borsalinux-Fr

L'Assemblée Générale Extraordinaire et Ordinaire de l'association a lieu à partir de 14h au café les 3 arts à l'adresse à l'adresse 21, rue des Rigoles 75020 Paris.

L'ordre du jour de l'AG est le suivant :

1- Présentation du bilan moral de l'activité de l'association par le Conseil d'Administration;

2- Présentation du bilan financier de l'activité de l'Association par le Conseil d'Administration et du budget 2017.

3- Élection du Conseil d'Administration pour un mandat de 2 ans ;

4- Élection du Bureau de l'association pour un mandat de 2 ans ;

5- Démission de l'actuel Conseil d'administration et de son bureau ;

6- Présentation des événements et des actions pour l'année 2017.

À qui envoyer sa procuration ?

Pour les procurations vous pouvez vous baser sur ce modèle. Vous pouvez transmettre vos procurations par courrier postale, ou par courrier électronique à condition que celui-ci soit signé.

Attention, un membre actif ne pourra détenir plus de deux procurations, conformément à notre règlement intérieur.

Ci-dessous est la liste des personnes qui ont confirmé leur venue à cette Assemblée Générale du 11 février 2017 et acceptant les procurations :

  • Charles-Antoine Couret (Avenue général Mellier, 40 - 5030 Gembloux - Belgique)
  • Emmanuel Seyman (133 rue de Silly, 92100 Boulogne-Billancourt)

Page générée le 23 fév 2018 à 01:25