Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Fedora 8 vs Fedora 7 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.


Ayant récemment installé Fedora 8 sur ma machine de bureau, et suite à mon précédent billet sur les mesures de performances de Fedora 7 64 bits par rapport à Fedora 7 32 bits, j'en ai profité pour comparer les performances de Fedora 8 à celles de Fedora 7 pour la version 32 bits uniquement.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.


Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.


Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 8 version 32 bits.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 8 et exécuté sous Fedora 8.
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 7 et exécuté sous Fedora 8.
Voici les résultats obtenus :


Fedora 8 version 32 bits :

UnixBench, indice global, version compilée sous Fedora 8 :

Série 1 : 771.3
Série 2 : 753.4
Série 3 : 782.7
Série 4 : 738.7
Série 5 : 754.5
Série 6 : 737.4
Série 7 : 755.2
Série 8 : 736.0
Série 9 : 752.3
Série 10 : 742.7

Moyenne : 752.4

UnixBench, indice global, version compilée sous Fedora 7 :

Série 1 : 757.9
Série 2 : 765.0
Série 3 : 745.9
Série 4 : 762.7
Série 5 : 748.1
Série 6 : 753.3
Série 7 : 751.4
Série 8 : 756.3
Série 9 : 751.9
Série 10 : 772.5

Moyenne : 756.5


Fedora 7 version 32 bits :

Il s'agit là des résultats issus des tests précédents. J'ai ici peu de mesures...

UnixBench, indice global, version compilé sous Fedora 7 :

Série 1 : 727.1
Série 2 : 724.3
Série 3 : 715.8

Moyenne : 722.4

Résultats :

Pour Fedora 8, on obtient un indice moyen de 752.4 pour UnixBench compilé sous Fedora 8 et un indice moyen de 756.5 pour UnixBench précédemment compilé sous Fedora 7 mais exécuté ici sous Fedora 8.

La version de gcc sous Fedora 7 était :
Configured with: ../configure --prefix=/usr --mandir=/usr/share/man --infodir=/usr/share/info --enable-shared --enable-threads=posix --enable-checking=release --with-system-zlib --enable-__cxa_atexit --disable-libunwind-exceptions --enable-languages=c,c++,objc,obj-c++,java,fortran,ada --enable-java-awt=gtk --disable-dssi --enable-plugin --with-java-home=/usr/lib/jvm/java-1.5.0-gcj-1.5.0.0/jre --enable-libgcj-multifile --enable-java-maintainer-mode --with-ecj-jar=/usr/share/java/eclipse-ecj.jar --with-cpu=generic --host=i386-redhat-linux
Thread model: posix
gcc version 4.1.2 20070925 (Red Hat 4.1.2-27)

La version de gcc sous Fedora 8 est :

Configured with: ../configure --prefix=/usr --mandir=/usr/share/man --infodir=/usr/share/info --enable-shared --enable-threads=posix --enable-checking=release --with-system-zlib --enable-__cxa_atexit --disable-libunwind-exceptions --enable-languages=c,c++,objc,obj-c++,java,fortran,ada --enable-java-awt=gtk --disable-dssi --enable-plugin --with-java-home=/usr/lib/jvm/java-1.5.0-gcj-1.5.0.0/jre --enable-libgcj-multifile --enable-java-maintainer-mode --with-ecj-jar=/usr/share/java/eclipse-ecj.jar --with-cpu=generic --host=i386-redhat-linux
Thread model: posix
gcc version 4.1.2 20070925 (Red Hat 4.1.2-33)


C'est bien la même version de compilateur dans les 2 cas pour ces tests. Il est donc normal de trouver un même indice moyen pour UnixBench compilé sous Fedora 7 ou Fedora 8 et exécutés sous Fedora 8 32 bits.

Pour Fedora 7, j'avais obtenu un indice moyen de 722.4 pour UnixBench.

On a donc un gain moyen brut de près de 4 % de Fedora 8 32 bits par rapport à Fedora 7 32 bits ((752.4/722.4-1) en %).

Conclusion :

Fedora 8 32 bits est de quelques pourcents plus performant que Fedora 7 32 bits.
Est-ce significatif ? Tout est maintenant dans les commentaires de ce résultat...

Tout d'abord, il faudrait augmenter le nombre de mesures pour affiner ce résultat afin de réduire l' "incertitude statistique" liée à la taille de l'échantillon.
D'où pourrait provenir cette différence ? Du noyau.
De quel noyau parle-t-on ? Du noyau Fedora. Le noyau Fedora est le noyau officiel (noyau vanilla) qui a ensuite été patché par les mainteneurs du projet Fedora.


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 8 (basé sur le noyau vanilla 2.6.23) semble modestement un peu plus performant que le noyau Fedora 7 (basé sur le noyau vanilla 2.6.22).
On ne peut pas dire bien sûr que le noyau vanilla est 2.6.23 est plus performant que le noyau 2.6.22. Cela mérite des mesures... Peut-être un autre billet ?
Tout cela donne aussi à réfléchir sur tous les tests "X versus Y" que l'on voit fleurir dans la presse informatique. Peut-on être sûr d'un résultat sur une mesure, 10 mesures ?

Ah, les statistiques !

++

Fedora 8 : J+4. Un bilan

Patrice Kadionik

Salut.


Après une salve d'installations de Fedora 8, je peux faire le bilan personnel suivant :

  • Sur 3 installations de Fedora 8 sur des PC tous différents, je n'ai eu aucun soucis.
  • Sur l'installation de Fedora 8 sur mon portable Sony, j'ai eu un problème à l'installation avec le support du PCMCIA. Pour contourner le problème, j'ai passé l'option nopcmcia au boot de l'installation (voir ici). Après installation, je n'ai plus eu de problème. J'ai vérifié aussi le bon support du PCMCIA en testant le portable avec une carte Wifi PCMCIA.
  • Sur la mise à jour de Fedora 7 vers Fedora 8 d'un PC par un "yum upgrade", je n'ai rencontré aucun soucis. Bien que non préconisée, cette méthode marche et permet de garder la configuration courante de sa machine.

Pour ma part, tout va bien. Le loup-garou se porte bien...


++

Couche compatibilité ieee1394 pour Fedora 8

Nicolas Chauvet

Depuis Fedora 7 et l'utilisation de la pile firewire juju, certains périphériques (ohci 1.0) et autres bibliothèques (libdc1394) ne fonctionnent plus correctement avec Fedora... Voici une méthode pour installer l'ancienne pile ieee1394 avec Fedora 8. sans avoir à recompiler le kernel ni remplacer ces bibliothèques.
Since Fedora 7 and the new firewire stack (juju) some devices (with ohci 1.0) and others libraries (libdc1394) don't work as expected with Fedora... Here is a HOWTO to install the old ieee1394 stack with Fedora 8 without the need to recompile the kernel neither to replace official libraries...

Pour installer le dépôt kwizart pour Fedora 8 ( en x86 et x86_64 )

 su -
 rpm -ivh http://rpms.kwizart.net/kwizart-release-8.rpm
 yum --enablerepo=kwizart-testing install kmod-ieee1394 compat-libraw1394
 reboot

Il faut obligatoirement redémarrer pour que les bons modules soient chargés. Si lors du reboot, le module raw1394 n'est pas chargé, il faut faire

 su - 
 modprobe raw1394

Lorsque vous utilisez Fedora x86_64, il est possible que vous deviez installer manuellement la version compat-libraw1394.i386 (ou alors désinstaller la version i386 )

Si vous utilisez vlc, il est possible d'obtenir le plugins de contrôle firewire libdc1394 (Attention, vous devez utiliser le dépôt livna puisque je suis le mainteneur de ce paquet sur ce dernier).

 yum --enablerepo=kwizart-testing install vlc-plugins-dc1394
 exit
 vlc -list -vvv --no-plugins-cache |grep 1394

Cette dernière commande permet de reconstruire le cache de vlc et de vérifier que le plugin est bien disponible...

Je vais essayer de voir si d'autres modules peuvent être compilés pour utiliser libdc1394 (mplayer , avidemux voire cinelerra)

Fedora 8 et Compiz Fusion

Patrice Kadionik

Salut.


Avec l'arrivée de Fedora 8, j'ai bien sûr voulu retrouver l'environnement graphique Beryl, environnement graphique esthétiquement très beau mais joliment inutile.

Hélas, Beryl n'est plus, vive Compiz Fusion ! Alors, c'est quoi le lien entre Compiz, Beryl et Compiz Fusion ?

Je cite Wikipedia :

"Compiz Fusion est né suite à la réunification du projet originel Compiz et de son fork, Beryl. Cet événement a donné lieu à son nouveau nom : Compiz Fusion.

Compiz et Beryl étaient tous les deux des projets ayant pour objectif d'utiliser les capacités de la carte graphique pour gérer l'affichage des fenêtres, à la place du processeur central (CPU).

Le GPU, qui est alors davantage sollicité, permet d'obtenir des effets visuels impressionnants tout en libérant le CPU de cette tâche, qui peut donc se consacrer aux fonctions qui lui sont attribuées plus rapidement..."


Ah, là, c'est clair : on se met ensemble, on se quitte, on se réconcilie ! La vie, quoi ;-)


Pour la mise en oeuvre sous Fedora 8, il faut avoir les paquetages Compiz Fusion d'installés et faire quelques manipulations.

Il faut donc installer les paquetages en compiz et compiz-fusion (on s'assurera sur sa propre machine que l'on a bien la même liste de paquetages marqués "installed", sinon on les installera par un yum install) :
# yum list *compiz*
Installed Packages
compiz.i386                              0.6.2-3.fc8            installed      
compiz-fusion.i386                       0.6.0-5.fc8            installed      
compiz-fusion-extras.i386                0.6.0-1.fc8            installed      
compiz-fusion-extras-gnome.i386          0.6.0-1.fc8            installed      
compiz-fusion-gnome.i386                 0.6.0-5.fc8            installed      
compiz-gnome.i386                        0.6.2-3.fc8            installed      
compiz-kde.i386                          0.6.2-3.fc8            installed      
compiz-manager.noarch                    0.6.0-3.fc8            installed      
gnome-compiz-manager.i386                0.10.4-2.fc8           installed      
libcompizconfig.i386                     0.6.0-3.fc8            installed      
Available Packages
compiz-bcop.noarch                       0.6.0-1.fc8            fedora         
compiz-devel.i386                        0.6.2-3.fc8            fedora         
compiz-fusion-devel.i386                 0.6.0-5.fc8            fedora         
compizconfig-python.i386                 0.6.0-1.fc8            fedora         
gnome-compiz-manager-devel.i386          0.10.4-2.fc8           fedora         
kicker-compiz.i386                       3.5.4-4.fc8            fedora         
libcompizconfig-devel.i386               0.6.0-3.fc8            fedora         


Si l'on veut avoir le décorateur de fenêtres emerald, il faut l'installer :
# yum list emerald*
Installed Packages
emerald.i386                             0.5.2-2.fc8            installed      
emerald-themes.noarch                    0.5.2-2.fc8            installed      
Available Packages
emerald-devel.i386                       0.5.2-2.fc8            fedora  

Il convient d'installer CCSM (Compiz Config Settings Manager). CCSM sert à configurer de façon simple Compiz Fusion. Il est pour l'instant dans le dépôt updates-testing :
# yum --enablerepo=updates-testing install ccsm

Tout est prêt.


Si l'on veut utiliser le décorateur de fenêtres emerald, exécuter :
$ emerald --replace &
$ compiz --replace ccp &

Si l'on veut utiliser le décorateur de fenêtres GTK, exécuter :
$ gtk-window-decorator --replace &
$ compiz --replace ccp &

Pour configurer son environnement graphique, il faut alors utiliser CCSM, soit par le menu :
Système>Préférences>Apparence>CompizConfig Settings Manager
soit en exécutant la commande :
$ ccsm 




Un grand merci à Sat pour ses explications.
Pour de l'aide, rejoignez la communauté francophone Fedora-fr !

++

Additif du 10/11/07 :
Voici 2 screenshots du résultat :




Additif du 12/11/07 :
Certains ont pu avoir le message d'erreur suivant :
compiz (core) - Error: Failed to manage screen: 0
compiz
(core) - Fatal: No manageable screens found on display :0.0

Il faudra alors essayer la solution suivante :
$ emerald --replace &
$ LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --replace ccp &


Fedora 8 : J-1

Patrice Kadionik

Salut.


Nous sommes plus qu'à J-1 de la disponibilité des images ISO de la nouvelle version de la distribution Linux Fedora : Fedora 8, qui sort officiellement le 8 novembre 2007.


Ne reste plus que quelques heures d'attente avant l'ouverture officielle des dépôts.
De longues heures...

++

Metamorphose 1.1.0

Pierre-Yves Chibon

rpm.png

Metamorphose 1.1.0 is out !

Metamorphose 1.1.0 est sorti !!

French version

Avec un peu de retard je tenais quand même à annoncer qu'une nouvelle version de metamorphose est sorti.

La version 1.1.0 prend en compte pas mal de changement que le programme a subit ces derniers temps dont une révision du makefile ainsi que la correction de certains bugs (notamment bug graphique sous kde).

Cette version est dispo en rpm directement sur la page du projet.

Cette version devrait cependant être la dernière version stable jusque la prochaine génération de métamorphose, métamorphose2 !

Testez, aimez (ou pas) et en cas de problème n'hésitez pas à rapporter !!


English version

I am a little bit late, but I would like to announce that the last version of metamorphose is out.

The newest version 1.1.0 take into account the changes that happened on the project since some month (review of the makefile, some bug (ie on KDE)) these bugs have been corrected on this version.

the release should be the last one before the new version of metamorphose, metamorphose2 !

On the site of the project the rpm of the newest version is available to download.

Try, enjoy (or not), and in case you face a problem do not hesistate to report it !!!

Galette 0.63 RC2

Johan Cwiklinski

La seconde Release Candidate pour la version 0.63 de Galette vient de voir le jour !

La « bête » est disponible sur l'espace de téléchargement de Gna! :
http://download.gna.org/galette/galette-0.63-RC2.tgz

N'hésitez pas à tester cette mouture, à la pousser dans ses derniers retranchements, et éventuellement à rapporter les bogues et autres coquilles que vous pourriez constater (en espérant qu'il n'y en aie pas :-p).

kmod-acer_acpi est disponible sur livna

Nicolas Chauvet

Le module acer_acpi est désormais disponible sur le dépôt livna. Ce module est utile pour certains portables Acer (principalement) ayant un interrupteur Wifi géré par le bios (implémentation WMI ). Voici la liste des modèles supportés (liste incomplète).

Pour des raisons spécifiques à l'implémentation de ce type d'interrupteur, ce module noyau pourrait avoir plus de difficultés à être intégré directement dans le noyau Linux... Le passage sur rpm.livna.org est donc une bonne chose pour la continuité du support..
Si vous avez un portable Acer vous pouvez vérifier que le votre modèle est prit en charge. Il peut être nécéssaire d'envoyer le "fichier DSDT" au mainteneur. (Voir SupportedHardware pour cela).
Certains modèles pourrait ne fonctionner qu'avec acerhk. Je reprendrai éventuellement le support de ce module (en 32bit uniquement) si certains ont un meilleur support avec celui-ci...

Quelques nouvelles de dernière minutes:

Fedora 7 version 64 bits vs Fedora 7 version 32 bits : comparaison des performances

Patrice Kadionik

Introduction :


En décembre 2003, avec la sortie de Fedora Core 1, j'avais voulu évaluer les performances de la version 32 bits par rapport à la version 64 bits. J'avais pour cela utilisé le benchmark UnixBench 4.1. Ma machine de l'époque était un Athlon 64 3200+ avec 2 Go de RAM. J'avais trouvé la version 64 bits près de 11 % plus performante que la version 32 bits.

En cette veille de sortie de la nouvelle version de Fedora (Fedora 8), et ayant une nouvelle machine toute nue au bureau, je me suis dit qu'il était temps de refaire des tests de comparaison.

La première chose est de savoir quels benchmarks utiliser pour cette comparaison.
Il existe un HOWTO sur la question : le Benchmarking HOWTO.

Il existe aussi le projet Linux Test Project qui propose une liste d'outils à disposition en fonction des tests que l'on veut faire. LTP ne convient pas car orienté tests d'implantation de Linux.
Parmi la liste, seuls les tests de performances m'intéressent. J'en ai sélectionné 2 pour leur facilité de mise en oeuvre (ce document m'a conforté après coup sur mes choix) :

LMbench  est une suite simple de mini benchmarks écrits en langage C/ANSI. Il permet de mesurer 2 points : temps de latence et débit.
LMbench permet donc de tester les points suivants :
  • Mesures de débit : lecture de fichier en cache, copie mémoire (bcopy), lecture mémoire, écriture mémoire, pipe, TCP.
  • Mesures de temps de latence : changement de contexte, networking, création de fichier et destruction, création de processus, support des signaux, overhead sur appel système, latence sur lecture mémoire.
LMbench ne fournit pas d'incide global.


UnixBench est un vieux benchmark développé pour le test des systèmes UNIX mais il reste toujours valable. Il fournit au final un indice global, ce qui est intéressant pour des comparaisons.

Pour ces tests, ma machine de bureau est équipée d'un quad core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

  • La version LMbench    utilisée est la version 3.0-a8.
  • La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 7 version 64 bits.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 3 séries de tests avec LMbench.
  • 3 séries de tests avec UnixBench.
  • Installation de Fedora 7 version 32 bits.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 3 séries de tests avec LMbench.
  • 3 séries de tests avec UnixBench.
Voici les résultats bruts obtenus :



Fedora 7, version 64 bits :


UnixBench, indice global :

Série 1 : 811.6
Série 2 : 835.1
Série 3 : 816.0


LMbench :

Séries 1, 2 et 3



Fedora 7, version 32 bits :



UnixBench, indice global :

Série 1 : 727.1
Série 2 : 724.3
Série 3 : 715.8


LMbench :

Séries 1, 2 et 3



Interprétation des résultats :


UnixBench :


Si l'on fait la moyenne des 3 séries, on arrive à :
  • Version 64 bits : 820,9
  • Version 32 bits : 722,4

La version 64 bits est donc 13,6 % plus rapide que la version 32 bits d'après l'indice global de UnixBench.


LMbench :

La comparaison est plus délicate car on n'a pas à disposition un indice global.
J'ai donc choisi quelques points de comparaison en faisant la moyenne des séries sur chaque point.

Communications par pipe en Mo/s :
  • Version 64 bits : 1775
  • Version 32 bits : 1194
La version 64 bits est 48,6 % plus rapide que la version 32 bits.


Lecture mémoire en Mo/s :
  • Version 64 bits : 4785
  • Version 32 bits : 4722
La différence est non significative (1,3 %).


Ecriture mémoire en Mo/s :
  • Version 64 bits : 2186,3
  • Version 32 bits : 2060
La version 64 bits est 6,1 % plus rapide que la version 32 bits.


Création de fichier de 0 Ko en µs :
  • Version 64 bits : 9,7304
  • Version 32 bits : 9,6875
La différence est non significative (0,4 %).

Addition entière 32 bits en ns :
  • Version 64 bits : 0,2433
  • Version 32 bits : 0,2766
La version 32 bits est 13,6 % plus rapide que la version 64 bits.


Addition entière 64 bits en ns :
  • Version 64 bits : 0,31
  • Version 32 bits : 0,62
La version 64 bits est 100 % plus rapide que la version 32 bits.


Il est difficile d'interpréter les résultats. Il faudrait faire plus de tests pour augmenter le nombre de séries et diminuer les erreurs de statistique. Les accès mémoire et les opérations 64 bits avantagent la version 64 bits.



Conclusion :


Il est bien difficile de quantifier exactement la différence de performances entre la version 64 bits et la version 32 bits car :
  • Un résultat dépend de la manière dont on le mesure.
  • Linux est un système complexe. Quels sont les paramètres significatifs que l'on doit mesurer ?
  • Il n'existe pas LE benchmark étalon de référence pour faire des comparaisons. Certains préconisent même de comparer par exemple le temps de compilation des sources d'un noyau Linux.
  • Pour avoir une bonne précision dans les mesures, il faut une taille d'échantillons grande (la plus grande possible) donc augmenter le nombre de tests et donc la durée globale ! Je me suis limité à 3 tests. C'est insuffisant du point de vue statistique. Mais cela m'a déjà pris 2 jours de mesures !
Existe-t-il un benchmark de performances fiable auquel on peut se référer ?

En conclusion, à la vue des résultats, il est clair que la version 64 bits est plus performante que la version 32 bits. Certainement pas d'un facteur 2 !

Le test UnixBench donne la version 64 bits près de 13 % plus rapide que la version 32 bits. Pour rappel, j'avais mesuré un gain de 11 % avec Fedora Core 1 en faveur de la version 64 bits sur une autre machine en décembre 2003. Cela se tient...


Maintenant, quelle est la véracité d'un tel chiffre ? Comment donner un simple chiffre pour résumer un système complexe ?

Pour ma part, et cela n'engage que moi, je pense qu'un gain d'environ 10 % pour la version 64 bits par rapport à la version 32 bits me semble un chiffre raisonnable et réaliste.

Alors, est-ce que cela vaut le coup de passer à la version 64 bits ?

Pour ma part, et cela n'engage que moi, je dis non. Non, simplement à la vue du nombre de posts liés à des problèmes concernant uniquement la version 64 bits que l'on peut lire dans le forum fedora-fr.org.


Seulement pour gagner 10 malheureux petits pourcent !


++

Correctif de 05/11/07 :
A lire le billet Pourquoi passer au 64 bits? ... ou pas ! du blog du Greg sur le même sujet

Mise à jour de mock

Pierre-Yves Chibon

After the update mock changes !

Changement de mock après sa mise à jour

French version

Avec la dernière mise à jour mock change !

Venant de faire face à ce problème, je vous met ici un petit mot pour vous dire que la manière de faire marcher mock a changé avec la dernière mise à jour. En effet au lieu de passer par le traditionnel

mock chemin/to/fichier.src.rpm

ou

setarch i386 mock -r fedora-7-i386 chemin/to/fichier.src.rpm

Il faut dorénavant passer par

mock rebuild chemin/to/fichier.src.rpm

ou

setarch i386 mock -r fedora-7-i386 rebuild chemin/to/fichier.src.rpm

Ce rebuild vous évite une jolie erreure...

Bon mock :)

PS La réponse fut trouvé grace à nphilipp de #fedora-devel et à cette discussion de la list fedora-devel



English version

With the last update of mock the way to use it has also changed !

Because I have just faced that problem, I write down here few words to explain the situation With the new update, your way to use mock:

mock path/to/file.src.rpm

or

setarch i386 mock -r fedora-7-i386 path/to/file.src.rpm

do not work anymore.

I should for now use

mock rebuild path/to/file.src.rpm

or

setarch i386 mock -r fedora-7-i386 rebuild path/to/file.src.rpm

Enjoy your mock :)

PS the awnswer has been found thanks to nphilipp from #fedora-devel and this thread on the mailing list Fedora-devel

ATI + AIGLX, ça marche : mode d'emploi

Nicolas Rodt La dernière version des pilotes ATI fourni, parmi d'autres nouveautés, le support AIGLX. Dorénavant, il n'est plus nécessaire d'utiliser XGL pour pouvoir bénéficier de compiz ou beryl.
L'installation des drivers est assez simple :
  1. Comme on peut enfin se passer de XGL, on peut le cas échéant le désinstaller :
    wget http://nicofo.tuxfamily.org/scripts/xgl/installXGL
    sh installXGL -r
    
  2. L'installation des nouveaux drivers se fait par simple mise à jour : "yum update" ou juste "yum update kmod-fglrx".
    Remarque : yum m'a indiqué un conflit avec le driver précédent : pas de problème, il suffit de le désinstaller manuellement : "yum remove kmod-fglrx"
  3. Activer AIGLX à l'aide de livna-config-display (accessible dans le menu "Applications > System Tools")
  4. À moins de s'amuser avec les commandes du genre "service fglrx restart", il est préférable à ce stade de redémarrer Fedora.
Résultat : ça marche sur ma Radeon X300 !

ATI AIGLX compiz fusion
Problèmes rencontrés
  • Le défilement des pages dans Firefox est assez lent avec compiz ou beryl, ce qui n'était pas le cas avec XGL. Juste un problème de réglage ?
  • Alors que beryl fonctionne sans problème du premier coup, c'est un peu plus compliqué avec compiz fusion : il m'affiche les erreurs
    compiz (core) - Fatal: GLX_EXT_texture_from_pixmap is missing
    compiz (core) - Error: Failed to manage screen: 0
    compiz (core) - Fatal: No manageable screens found on display :0.0
    
    La solution consiste à utiliser "fusion-icon" ou à lancer compiz fusion avec la commande "LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --replace".
  • Le curseur de la souris est parfois un peu bizarre (lignes horizontales qui s'ajoutent...)
  • Compiz-fusion et Fedora 7 : en cas de problèmes, sachez qu'il existe une mise à jour de Compiz-fusion pour Fedora 7 (compiz version 0.6.2) : téléchargez l'archive ici, décompressez-la puis mettez à jour les rpm qui y sont contenus (yum update *.rpm). Ça pourrait résoudre certains de vos problèmes.
  • Compiz-fusion et Fedora 8
    Compiz-fusion ne fonctionne pas sur Fedora 8 ? Slander donne une solution dans le commentaire ci-dessous.
  • Compiz-fusion et Fedora 8 et fglrx (ATI)
    Vous obtenez désespérément l'erreur No GLX_EXT_texture_from_pixmap with direct rendering context... nor with indirect rendering, this isn't going to work!. Slander donne aussi la solution dans le même commentaire. (merci Slander !)
Enfin, j'ai testé quelques jeux genre enemy-territory, True Combat: Elite : la fluidité est parfaite ! Même si je n'avais pas vraiment de problèmes de ce côté là avec les anciens drivers, je crois qu'on peut dire qu'ATI / AMD nous a enfin fourni des drivers linux dignes de ce nom...

À voir aussi
  • Installer Compiz Fusion sur Fedora (fonctionne aussi sans XGL) :
    wget http://nicofo.tuxfamily.org/scripts/xgl/installXGL
    sh installXGL -cb
    
  • Lancer Compiz (fusion) ou Beryl automatiquement au démarrage de votre session Gnome / KDE / XFCE. J'ai adapté mon script chooseCompositeWM pour qu'il fonctionne dans toutes les situations (plus uniquement XGL). Pour l'installer :
    wget http://nicofo.tuxfamily.org/scripts/demarrage3D.tar.gz
    tar -xzf demarrage3D.tar.gz
    ./installDemarrage3D
    
    Le résultat : votre session se lance avec compiz ou beryl. En outre vous pouvez à tout moment changer de gestionnaire de fenêtres via le menu "Système > Préférences > Démarrage automatique de Compiz/Beryl" ou chooseCompositeWM.
chooseCompositeWM beryl compiz fusion

ATI : enfin !

Nicolas Rodt ATI Ça y est, comme tous les mois, AMD/ATI a sorti sa nouvelle version des drivers pour Linux (fglrx). Cependant cette version 8.42.3 n'est pas qu'une simple mise à jour. Il s'agit d'une des versions les plus ambitieuses qu'ATI nous aie préparée. Par rapport à la version précédente 8.40.4 (je ne parle pas de la 8.41.7, qui peut être vue comme une version intermédiaire mais non finalisée pour les cartes moins récentes), une bonne partie du code a été réécrit. Et les nouveautés sont nombreuses :
  • support d'AIGLX, enfin !
  • performances accrues de façon drastique pour certains types de cartes (séries R300 à R500)
  • support des dernières cartes (R600)
  • panneau de configuration (AMD Catalyst Control Center) étoffé
  • et bien d'autres (support Xorg 1.4, vidéo playback amélioré, ...)
La principale nouveauté est donc le support tant attendu d'AIGLX (plus d'un an après nVidia quand même...) Ces nouveaux drivers permettront ainsi de jouer avec les effets 3D (compiz et beryl) directement (sans l'intermédiaire d'XGL).

Mais comment les installer? Ces nouveaux drivers sont maintenant disponibles dans les dépôts des principales distributions (livna pour Fedora). La mise à jour s'effectue comme d'habitude. Cependant, si vous utilisiez XGL, vous pouvez le désinstaller (installXGL -r). Une petite modification du xorg.conf est aussi à faire si vous voulez activer AIGLX (pour Fedora, plus détails sur la page ATI + AIGLX, ça marche : mode d'emploi).

Fedora à l'ENSEIRB

Patrice Kadionik

Salut.


trashy, dans un précédent billet de son blog, nous avait montré une salle de l'IUT de Cachan équipée de Fedora Live CD.

L'ENSEIRB (Ecole Nationale Supérieure d'Electronique, Informatique et Radiocommunications de Bordeaux) n'est pas en reste et possède elle-aussi des salles équipées en "dur" de Fedora Core 5 et Fedora 7.

Suite au billet précédent, voici quelques photos montrant la salle de TP que j'ai équipée de Fedora 7 pour le département Electronique ainsi qu'une salle équipée de Fedora Core 5 du département Informatique. Tout est fin prêt pour faire des TP Linux Temps Réel...

C'est fou comme j'aime la couleur bleue en ce moment...

La galerie des photos prises est disponible ici.

++

Salle 1 équipée de Fedora 7 :




Salle 2 équipée de Fedora Core 5 (<edit> merci pika ;-) ):

JDLL : Booth set up

Maxime Carron

JDLL[1] (Journées Du Logiciel Libre, ie Free Software Days) in Lyon, France start today.

We (Benoît Marcelin and I) spent our afternoon in CPE and land a hand to prepare everything.

dsc04995.jpg dsc04997.jpg dsc05001.jpg dsc05003.jpg

Haïkel Guemar joined us this morning.

Our demo machines :

  • a workstation running Rawhide
  • a macbook running F-7
  • a laptop running Rawhide

Let's show us how Fedora rocks!!

[1] http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/FrenchTeam/Evenements/JDLL07

JDLL : Booth set up

Maxime Carron

JDLL[1] (Journées Du Logiciel Libre, ie Free Software Days) in Lyon, France start today.

We (Benoît Marcelin and I) spent our afternoon in CPE and land a hand to prepare everything.

dsc04995.jpg dsc04997.jpg dsc05001.jpg dsc05003.jpg

Haïkel Guemar joined us this morning.

Our demo machines :

  • a workstation running Rawhide
  • a macbook running F-7
  • a laptop running Rawhide

Let's show us how Fedora rocks!!

[1] http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/FrenchTeam/Evenements/JDLL07

JDLL : Booth set up

Maxime Carron

JDLL[1] (Journées Du Logiciel Libre, ie Free Software Days) in Lyon, France start today.

We (Benoît Marcelin and I) spent our afternoon in CPE and land a hand to prepare everything.

dsc04995.jpg dsc04997.jpg dsc05001.jpg dsc05003.jpg

Haïkel Guemar joined us this morning.

Our demo machines :

  • a workstation running Rawhide
  • a macbook running F-7
  • a laptop running Rawhide

Let's show us how Fedora rocks!!

[1] http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/FrenchTeam/Evenements/JDLL07

Fedora 8 le test de la petite

Pierre-Yves Chibon

Just some feed back from my test of Fedora 8

Quelques retours sur mon test de Fedora 8

French version

Je viens d'installer la toute belle fedora 8. Sur mon ordi du boulot, ce trouve en effet depuis quelques heure Fedora 8.

Pour l'installer j'ai essayé divers méthodes:

  • Un upgrade via yum, je me suis pour cela basé sur les infos données par William sur le forum. Force fut de constater que pour moi cette méthode n'a pas marché. J'ai tout d'abord eu quelques soucis de dépendances sur certains programmes, j'avoue que yum remove à résolu quelques problèmes...

Par contre lors du yum update suivant j'ai eu droit à une liste d'erreur commençant par un joli "Security". Malgré le changement de bootsplash au reboot et l'apparition des thèmes (bureau, icônes...) lors du reboot (sur un kernel F7, le F8 semblant lent) je ne pu encore une fois finir le yum update.

  • Une netinstall, la connexion internet du boulot étant bonne, c'est par cette méthode que je suis finalement passé pour installer ma Fedora 8.

A noté que l'activation du dépôt de Fedora au cours de l'installation permet d'avoir accès à beaucoup plus de logiciel que ceux contenu sur le DVD. En revanche cela ralenti significativement l'installation et nécessite une connexion rapide et stable. Mieux vaut donc choisir une installation légère que l'on complètera après coup...

De fait au reboot de celle-ci j'ai encore eu droit à un bug (dans la reconnaissance du disque dur à priori).

Je suis donc passé par une troisième solution:

  • Netinstall de Fedora 7 puis passage directe en Fedora 8 par upgrade via yum.

Là après quelques ennuis de paquets non signés et un --exclude pour cause de conflict j'ai finalement pu finir d'installer ma Fedora 8.

Première chose faite ensuite... Via Pirut réinstaller tous les logiciels que je n'avais pas installé pour cause de netinstall.

Conclusion

  • C'est cool d'avoir un ordi de test sur lequel on peux jouer un peu :)
  • Côté graphisme, j'aime beaucoup, les couleurs bien que très brillantes sont très jolies et rendent l'interphace très sobre mais en même temps très "design". On peut en plus personnaliser à souhaits les couleurs utilisées.
  • Côté GNOME quelques changements mais on reste dans la ligne de Fedora 7.
  • Côté KDE, on peux récupérer la nouvelle version KDE4 dans les dépôts mais pas à l'installation ( vous devez faire le changements de version vous même).

Bref, une très jolie version mais il m'a fallu être patient ...



English version I have just set up the Fedora 8 at work to test this new release.

I had some problem to install it so I try by different ways:

  • Upgrade via yum, based on some advice given on the forum Fedora-fr I tried to upgrade from Fedora 7 to Fedora 8 through yum. I met some dependancies problem that a yum remove tried to solve. However that has not been enough. I indeed met other "Security" problem later on the yum update.

I tried to reboot, I saw the new bootsplash and the new theme but I could start the F8 kernel neither finish the yum update on the F7 kernel.

  • Netinstall, I finally decided to try this solution, burning the boot.iso onto a CD and using it to install Fedora 8 downloaded directly the package through internet.

To do this I was glad that my internet connection was fast and stable enough. When you do such install, you can download more package from the Fedora repository increasing significantly the number of pacakages available for the installation. However due to connection limits, I do advice to do a light install at first and to use pirut or directly yum to improve the installation later on.

This try led me again to another bug. When I started the computer it seemed to fail to recognize the hard disk. so I went to a third solution:

  • Netinstall of Fedora 7 and direct upgrade via yum to Fedora 8.

This method worked properly except some details about packages not signed or somes files in conflict, but I could manage to discard these problems quite easily.

So I have now a clean Fedora 8 on which I have start but set up all the softwares that I need to work, and that I did not set up before due to the netinstall process.

Conclusion:

  • It is nice to have a test computer to play with :)
  • For the design I have to recognized that I really like it, it is sober but looks quit modern. It is very different from what we have been used to but still very good. I believe they made a great work !! I also like the fact that you can personnalize the colors of your menu, windows...
  • For GNOME there is some changes, but I would say that you stay in the line present on Fedora 7.
  • For KDE the last version of KDE (KDE4) is avalaible on the Fedora repository but not when you install it, ( you have to do the upgrade by yourself).

To conclude of this first impression, I believe this new release will be very nice, at least it is looking like a very good one.

R 2.6 et Bioconductor 2.1

Pierre-Yves Chibon

R 2.6 is out and Bioconductor 2.1 to

R 2.6 est sortie et Bioconductor 2.1 aussi

French version

R  2.6 est sortie !!

J'ai beau être en retard sur sa sortie (le 3 octobre), je voulais faire un petit mot pour dire que la dernière version de R est sortie et est maintenant disponible sous Fedora Core 6, Fedora 7 et la version encore en développement de Fedora la Fedora 8.

R 2.6 inclu quelques nouveautées:

  • En tant que packagers de bibliothèques R je suis intéressé par l'addition d'une copie de la license utilisé par la bibliothèque aux sources de celle-ci.
  • À noté par contre que comme chaque changement de version certaines fonction deviennet obsolètes et que par conséquent il faudras sans doute revoir certaine commande dans vos scripts...

Le mail d'annonce de la sortie de R 2.6 vous en apprendras plus sur les nouveautés de cette version.

Bioconductor 2.1 est sortie !!

Bioconductor est un dépôt de bibliothèques R orientées analyse bioinformatique et puces à ADN, on y retrouve les bibliothèque telle que Affy ou Biobase qui sont très utilisé dans l'analyse statistique de ces dites puces à ADN. Dans cette nouvelle version de Bioconductor compilé pour R 2.6 vous trouverez un certain nombres de nouveautées dans les bibliothèque précédement proposées mais aussi un certain nombre de nouvelles.

Le mail de publication de la nouvelle version de bioconductor vous en apprendras plus sur ces changements et les nouveautées.



English version

R  2.6 is out !!

Even late on the event, I wanted to do a small post about the new release of R2.6, thanks to the work done by Spot R 2.6 is now available for Fedora Core 6, Fedora 7 and the rawhide version Fedora 8.

R 2.6 includes some new things:

  • As package of R libraries I am interested in the fact that now R libraries should include a copy of the license under which they are published.
  • You should know that as with all new release some commands are deprecated, so some scripts might have to be revised.

The annoucement should learn you more about these changes.

Bioconductor 2.1 is out !!

Some days later the new version of Bioconductor has been released to. Bioconductor is a R repository for libraries oriented on bioinformatic and microarrays. You will find there some libraries like Affy and Biobase that are really well used for the statistical analysis of microarrays. This new release done for R 2.6 includes quite some change in the previous libraries but also put some new libraries as stable.

The annoucement should give you more information about these changes.

Anglophobie.

Johan Cwiklinski

Certains me saoulent...

Sous prétexte qu'ils sont anglais ou américains, il ne leur est pas tolérable de se retrouver de temps en temps face à un texte écrit dans une autre langue. Je parle ici du planet Fedora, duquel Lennart Poettering se plaint, car, malheur, horreur, etc, il a du se retrouver une fois ou deux devant un texte qui lui est incompréhensible (ce qui soit dit en passant arrive tous les jours sous Fedora aux personnes non anglophones).

Quelques statistiques :

  • entre le 1er octobre 2007 et la parution de son superbe billet (en date du 12 octobre), 222 billets ont paru sur ce Planet.
  • sur ces 222 billets, 201 étaient en anglais, 9 en français, 3 en italien et 9 en allemand.
  • Sur les 9 billets en français, 2 étaient traduits (ou partiellement traduits) en anglais, ainsi que 1 billets sur les 3 italiens.

Si l'on regarde bien, et si je sais toujours bien compter, on se retrouve avec 204 billets sur 222 en anglais. Soit la simple bagatelle de 91% de billets en anglais sur ce planet et sur cette période.

Il m'apparaît évident que certains manquent cruellement d'ouverture d'esprit (et je mesure mes propos), et ce n'est certainement pas comme cela que le libre avancera.
Merci donc à Lennart Poettering, qui parle de nuisances (et oui, rien que ça), alors que la pire nuisance que j'ai pu constater sur cette période, c'est son billet.

Heureusement, certains ne sont pas de son avis (Mairin Duffy,Seth Vidal, John Babich, Pete Zaitcev, entre autres).

Rappelons ici qu'une polémique de ce genre avait déjà été lancée sur le blog de Thomas il y a quelque temps. Vraiment, je trouve on ne peut plus stérile ce genre de comportement, qui par malheur se retrouve trop fréquemment à mon goût...

Quel est le problème au juste ?
La publication de billets dans différentes langues sur le Planet d'un projet mondial ?
Ou la totale incapacité de certains à reconnaître que le fait de ne pas comprendre quelque chose ne les rend pas forcément inutiles et non avenues ?

J'aurai pu traduire ce billet en anglais, mais...

Association Fedora-fr, il se passe quoi ?

Johan Cwiklinski

L'association Fedora-fr, qui a vu le jour cette année, est désormais opérationnelle.

Nous sommes en train actuellement de mener différentes actions et investigations, dont voici une liste exhaustive (à titre purement indicatif) :

  • Création de stickers pour remplacer ceux fournis d'office sur la plupart des ordinateurs. Un vote a été soumis à la communauté, le gagnant ressemble à ceci :

sticker.png

  • Création d'affiches et d'une banderole vinyle, pour assurer le marketing lors de différents événement, comme par exemple le salon Linux Solutions qui se tiendra à Paris du 29 au 31 janvier 2008.
  • Ouverture d'une boutique en ligne avec différents produits à acheter, pour le plaisir d'avoir Fedora ailleurs que sur votre ordinateur. Parmi les produits qui seront disponibles :
    • T-Shirts,
    • mugs,
    • casquettes,
    • ...
  • Pressage de DVD ou CD pour la future Fedora 8

Hormis la création de stickers qui est en bonne voie (on vous en dira plus en temps utiles), pour le reste, nous en sommes au stade des demandes de devis et/ou de la réflexion (sauf peut-être pour un autre des éléments de la liste, mais il va falloir attendre pour le savoir ! :-p)...

Un peu de patience donc, nous essayons de faire avancer les choses, mais sans confondre vitesse et précipitation...

J'en profite également pour remercier les actuels adhérents de l'association, et vous encourage à devenir membre de l'association Fedora-fr si vous ne l'êtes pas encore ;-)

Page générée le 08 nov 2018 à 23:05