Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Vélib, j'ai testé pour vous

Aurélien Bompard

Vélib, c'est le nom du nouveau service de location de vélos courte durée à Paris, qui a été lancé le 15 juillet dernier.

J'ai eu l'occasion de le tester ces dernières semaines, et je vous dit tout de suite : j'ai trouvé ça bien sympa :)

Fonctionnement

Je vous rappelle brièvement le principe : Paris a été couvert de petites stations automatiques de location de vélos, contenant chacune entre 10 et 60 vélos, et en moyenne à 300m d'intervalle (certaines zones sont très couvertes, d'autres moins, surtout quand on s'approche de la périphérie)

Pour louer les vélos, il y a deux prix :
- un abonnement, qui peut être à la journée, à la semaine, ou à l'année
- un coût à la durée de location, sachant que les 30 premières minutes sont toujours gratuites

En fait c'est un peu comme pour les abonnements de téléphone portable, vous avez un abonnement, et un coût quand vous dépassez votre forfait de 30 minutes.

Attention, le dépassement de forfait est cher : 1 euro la demi heure de plus, 2 euros pour 1 heure de plus, 4 euros pour 1h et demie de plus, etc... Le but est de vous décourager de prendre le Vélib pour de longues durées (et ainsi ne pas faire de l'ombre aux loueurs de vélos). Mais il y a des ruses, comme on verra plus bas.

L'abonnement à la journée est à 1 euro, la semaine à 5 euros, et l'année à 30 euros. Pour être plus précis, quand on dit "la journée", il s'agit en fait de 24 heures consécutives. J'avais pris un Vélib samedi dernier en fin d'après-midi avec un abonnement à la journée, et j'ai été agréablement surpris de voir que ça marchait toujours le lendemain matin :)

Chaque prise d'abonnement se fait par carte bleue sur la borne principale, et une autorisation de prélèvement de 150 euros sera demandée pour la caution (si vous ne rendez jamais le vélo). Le compte n'est pas débité bien sûr, et il y a des gens qui ont dit avoir pu prendre des Vélib alors qu'ils sont à découvert, donc ça ne devrait pas être un problème.

Les vélos

Les vélos sont pas mal du tout, mais on voit qu'ils ont été pensés pour être utilisés par plusieurs personnes tout au long de la journée, tous les jours. C'est du costaud. Et qui dit costaud, dit forcément un peu lourd (enfin à prix équivalent). Donc oui, ils sont un peu lourds, ne montez pas la butte Montmartre avec. Mais sinon c'est tout à fait vivable

La selle est réglable, il y a un panier devant pour transporter son bazar, un antivol si vous vous arrêtez pour prendre du pain, et un dérailleur 3 vitesses assez sympa. A ce propos, la vitesse qui est censée être la plus rapide ne décoiffe pas vraiment. Vous ne ferez pas des pointes de vitesse avec le Vélib.

Les freins nécessitent une bonne poigne quand même, faut pas hésiter à serrer. La selle un peu dure, donc attention si vous êtes sensible du popotin. Les poignées un peu abrasives, si vous faites 3 heures de suite vous allez vous en rendre compte. Sinon, il est bien carréné donc on peut rouler quand il pleut sans s'en mettre partout.

Le passe Navigo

Si vous avez un passe Navigo (carte RATP Intégrale ou Imagine'R), vous pouvez vous identifier aux bornes directement, mais ça ne vous empêche pas de payer votre abonnement. Je n'ai essayé que l'abonnement à la journée jusqu'à présent, mais voilà comment ça se passe dans les deux cas :

Si vous n'avez pas de passe Navigo :
- vous allez à la borne principale
- vous payez votre euro
- la borne vous donne un ticket avec votre numéro d'abonnement, et vous demande de régler votre code secret
- vous demandez à la borne de retirer un vélo
- elle vous demande votre numéro d'abonnement
- elle vous demande votre code secret
- elle vous demande quel numéro de vélo vous voulez
- elle vous le débloque

Quand vous voudrez prendre un autre vélo dans votre période d'abonnement (les 24 heures, quoi), il faudra :
- aller à la borne principale
- entrer son code d'abonnement
- entrer son code secret
- choisir un vélo
- partir avec

Si vous avez un passe Navigo :
- vous allez à la borne principale
- vous passez votre passe dessus
- vous payez votre euro
- la borne vous donne un ticket avec votre numéro d'abonnement, et vous demande de régler votre code secret
- la borne vous demande si vous voulez retirer un vélo
- elle vous demande de repasser le passe dessus
- elle vous demande votre code secret
- elle vous demande quel numéro de vélo vous voulez
- elle vous le débloque

Donc pas beaucoup de changement par rapport à la procédure sans passe. L'intérêt apparaît quand vous prenez un autre vélo dans votre période d'abonnement :
- vous allez à la bornette à laquelle le vélo que vous voulez est attaché
- vous passez le passe Navigo dessus
- vous partez avec le vélo

En gros, si vous avez un passe Navigo, pas besoin d'aller à la borne principale après la 1ère fois, vous pouvez arriver comme une fleur, poser le passe à côté du vélo qui vous intéresse, et partir avec :)

Bugs de démarrage

Et oui, Vélib n'est pas exempt de quelques bugs de démarrage : certaines bornettes (les points d'attache des vélos) n'arrivent pas à détecter que vous avez rendu votre vélo, et vous mettent un voyant rouge (au lieu du beau voyant vert). Dans ce cas, vérifiez que le vélo est bien attaché (il met aussi une diode rouge si vous l'avez mal attaché), mais si tout vous semble OK, il faut appeler.

Le numéro est en 01, donc local, et après avoir passé une ou deux étapes du répondeur automatique, on peut avoir un télé-opérateur quasi instantanément. Ils sont au courant qu'il y a quelques bugs, et vous débloqueront votre compte directement.

Note : si je n'étais pas d'aussi bonne foi, j'expliquerais bien la présence de bugs par l'utilisation dans les bornes de Windows XP Embedded, comme le montre cet autre article d'un usager, qui a photographié le célébrissime écran bleu de plantage Windows sur la borne Vélib.

Windows XP Embedded... Non mais sérieux... À quand une Playstation dans les bornes tant qu'on y est...

Trucs et astuces

Il y a quelques trucs sympa à savoir sur les Vélib :

- Quand vous arrivez au bout de vos 30 minutes, vous pouvez poser le vélo, en reprendre un autre, et repartir pour 30 minutes. Seule restriction : vous ne pouvez pas prendre deux vélos à la même borne à moins de 5 minutes d'intervalle. Donc soit vous faites une pause de 5 minutes toutes les demi-heures, soit vous marchez jusqu'à la station suivante.
- Si vous voulez rendre votre vélo mais que la station est pleine, allez badger à la borne et elle vous créditera de 15 minutes supplémentaires pour aller chercher une autre borne, donc vous avez vraiment le temps (c'est un demi abonnement !). La borne a aussi une carte des stations avoisinantes.
- Avant de choisir votre vélo, vérifiez s'il n'est pas crevé, et si la selle peut se régler correctement. Si vous le prenez, que vous vous rendez compte qu'il a une roue crevée, et que vous le rendez tout de suite, il faudra attendre 5 minutes pour prendre un autre vélo à la même borne
- Les bornes permettent aussi de consulter son solde. De cette façon on peut vérifier que le système a bien enregistré la restitution du vélo.

Conclusion

Franchement, j'ai bien aimé mes tours en Vélib. Ca permet d'aller à des endoits de Paris où on ne serait jamais allé naturellement (parce qu'il n'y a pas de métro proche, ou pas de ligne directe, etc...)

Les parcs publics sont bien desservis en stations Vélib en général, donc ça peut être un très bon plan. En plus maintenant les parcs publics ont le wifi gratuit... :)

Vélib peut être très utile aussi pour rentrer chez soi après le dernier métro, surtout que rouler la nuit à Paris ça va très vite.

Donc voilà, mon retour d'expérience est très positif, je vous encourage à essayer. La seule chose qui manque cruellement pour l'instant à mon avis, c'est un plan global de toutes les stations, comme on a un plan de métro.

Quelques liens :
- Le plan interactif des stations Vélib (excellent, il donne même le nombre de vélos et d'emplacements dispo en temps réel !)
- Vélib sur Wikipédia
- Un autre article d'un utilisateur

Ma vie, mon oeuvre...

Bug go7007-kmod for 2.6.22 kernels

Nicolas Chauvet

Here is the bug i have when i try to build make wis-go7007 kernel module with a 2.6.22 kernel :

+ make KERNELSRC=/usr/src/kernels/2.6.22.1-27.fc7-x86_64 KERNELRELEASE=2.6.22.1-27.fc7

***** Using kernel source in /usr/src/kernels/2.6.22.1-27.fc7-x86_64 *****
make modules -C /usr/src/kernels/2.6.22.1-27.fc7-x86_64 M=/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel
make[1]: Entering directory `/usr/src/kernels/2.6.22.1-27.fc7-x86_64'
CC [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/go7007-v4l2.o
CC [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/go7007-driver.o
CC [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/go7007-i2c.o
CC [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/go7007-fw.o
LD [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/go7007.o
CC [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/go7007-usb.o
CC [M] /builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.o
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:61: error: expected specifier-qualifier-list before 'snd_card_t'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:71: error: expected '=', ',', ';', 'asm' or '__attribute__' before 'go7007_snd_capture_hw'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c: In function 'parse_audio_stream_data':
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:92: error: 'snd_pcm_runtime_t' undeclared (first use in this function)
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:92: error: (Each undeclared identifier is reported only once
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:92: error: for each function it appears in.)
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:92: error: 'runtime' undeclared (first use in this function)
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:92: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'substream'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:93: warning: ISO C90 forbids mixed declarations and code
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:95: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'lock'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:96: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'hw_ptr'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:97: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'hw_ptr'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:98: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'hw_ptr'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:99: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'avail'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:100: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'lock'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:101: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:102: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:104: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:104: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:107: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:109: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:109: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:110: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:111: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'lock'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:112: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'avail'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:113: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'lock'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:116: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'avail'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:117: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'lock'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:118: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'capturing'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:119: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'substream'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c: At top level:
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:122: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:140: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:151: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:169: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:178: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:183: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:203: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:211: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:217: error: expected '=', ',', ';', 'asm' or '__attribute__' before 'go7007_snd_capture_ops'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:229: error: expected ')' before '*' token
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:240: error: expected '=', ',', ';', 'asm' or
'__attribute__' before 'go7007_snd_device_ops'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c: In function 'go7007_snd_init':
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:259: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'lock'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:260: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'hw_ptr'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:260: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'w_idx'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:260: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'avail'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:261: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'capturing'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:262: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:263: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:267: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:268: error: 'go7007_snd_device_ops' undeclared (first use in this function)
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:273: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:274: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:274: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'pcm'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:276: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:280: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:280: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:281: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:281: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:282: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:282: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:283: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:285: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'pcm'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:286: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'pcm'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:287: error: 'go7007_snd_capture_ops' undeclared (first use in this function)
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:289: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:291: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:296: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'substream'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c: In function 'go7007_snd_remove':
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:309: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.c:313: error: 'struct go7007_snd' has no member named 'card'
make[2]: *** [/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel/snd-go7007.o] Error 1
make[1]: *** [_module_/builddir/build/BUILD/wis-go7007-linux-0.9.8/_kmod_build_/kernel] Error 2
make[1]: Leaving directory `/usr/src/kernels/2.6.22.1-27.fc7-x86_64'
make: *** [all] Error 2
error: Bad exit status from /var/tmp/rpm-tmp.17436 (%build)

Bug - OpenCascade 6.2.0

Nicolas Chauvet

J'expérimente un bug lors de la compilation d'OpenCascade 6.2.0 sur Fedora Core 6 - x86_64..., si vous avez une idée, ou que vous avez déja rencontré ce problème et l'avez résolu : ...

Voici le bug en question :

g++ -DHAVE_CONFIG_H -I. -I. -I../../.. -I../../../inc -I../../../drv/DBC -I../../../src/DBC -I../../../drv/PCollection -I../../../src/PCollection -I../../../drv/PColStd -I../../../src/PColStd -I../../../drv/PMMgt -I../../../src/PMMgt -I../../../drv/PShort -I../../../src/PShort -I../../../drv/PStandard -I../../../src/PStandard -I../../../drv/PTColStd -I../../../src/PTColStd -I../../../drv/ObjMgt -I../../../src/ObjMgt -O2 -g -pipe -Wall -Wp,-D_FORTIFY_SOURCE=2 -fexceptions -fstack-protector --param=ssp-buffer-size=4 -m64 -mtune=generic -Wno-deprecated -D_OCC64 -ffriend-injection -fpermissive -MT DBC_VArrayNodeOfVArrayOfCharacter_0.lo -MD -MP -MF .deps/DBC_VArrayNodeOfVArrayOfCharacter_0.Tpo -c ../../../drv/DBC/DBC_VArrayNodeOfVArrayOfCharacter_0.cxx -fPIC -DPIC -o DBC_VArrayNodeOfVArrayOfCharacter_0.lo
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx:107: error: 'DBC_DBVArray' does not name a type
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx:108: error: expected ',' or '...' before 'p'
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx:108: warning: ISO C++ forbids declaration of 'DBC_DBVArray' with no type
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx:126: error: 'DBC_DBVArray' does not name a type
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx: In member function 'void DBC_BaseArray::_CSFDB_SetDBC_BaseArraymyData(int)':
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx:108: error: 'myData' was not declared in this scope
../../../inc/DBC_BaseArray.hxx:108: error: 'p' was not declared in this scope
make[3]: *** [DBC_VArrayNodeOfVArrayOfCharacter_0.lo] Error 1
make[3]: Leaving directory `/home/builder/rpmbuild/BUILD/OpenCASCADE6.2.0/ros/adm/make/PTKernel'
make[2]: *** [all-recursive] Error 1
make[2]: Leaving directory `/home/builder/rpmbuild/BUILD/OpenCASCADE6.2.0/ros/adm/make'
make[1]: *** [all-recursive] Error 1
make[1]: Leaving directory `/home/builder/rpmbuild/BUILD/OpenCASCADE6.2.0/ros'
make: *** [all] Error 2
erreur: Mauvais status de sortie pour /var/tmp/rpm-tmp.65422 (%build)

Dell XPS M1210 et second slot mémoire

Maxime Carron

en.gif How to access to both memory slots on Dell XPS M1210?

fr.gif Si comme moi pour des raisons d'économie vous n'aviez pas fait le choix de l'option 1Go de RAM en une seule barrette, afin de laisser un emplacement de libre et pouvoir en ajouter plus tard, vous vous sentez maintenant coincé.

En effet un des slots mémoire est très facilement accessible par une trappe sous l'ordinateur. Quant au second... je n'en avais aucune idée.
J'ai entendu à peu près toutes les versions possibles :

  • la deuxième barrette mémoire est soudée, ça leur coute moins cher, donc c'est mort,
  • il faut tout démonter, ...

Finalement, après moult dévissages, tentatives d'ouverture, ... sur les conseils d'un ami, nous avons entrepris de voir ce qu'il se passait sous le clavier. Quelques recherches sur le net nous confirmèrent que c'était bien par là que ça se passait.

Voici donc en photo la suite des évènements :

  • On voit la trappe sous l'ordinateur (slot n°2) ;
  • Le slot n°1 est (assez) facile d'accès (sous le clavier) ;
  • Faire sauter la partie au dessus du clavier ;
  • Retirer les 3 vis, maintenant accessibles ;
  • Soulever le clavier par le haut, en faisant attention à la nappe qui se situe au niveau de la barre d'espace.

Dell XPS M1210 et second slot mémoire

Maxime Carron

en.gif How to access to both memory slots on Dell XPS M1210?

fr.gif Si comme moi pour des raisons d'économie vous n'aviez pas fait le choix de l'option 1Go de RAM en une seule barrette, afin de laisser un emplacement de libre et pouvoir en ajouter plus tard, vous vous sentez maintenant coincé.

En effet un des slots mémoire est très facilement accessible par une trappe sous l'ordinateur. Quant au second... je n'en avais aucune idée.
J'ai entendu à peu près toutes les versions possibles :

  • la deuxième barrette mémoire est soudée, ça leur coute moins cher, donc c'est mort,
  • il faut tout démonter, ...

Finalement, après moult dévissages, tentatives d'ouverture, ... sur les conseils d'un ami, nous avons entrepris de voir ce qu'il se passait sous le clavier. Quelques recherches sur le net nous confirmèrent que c'était bien par là que ça se passait.

Voici donc en photo la suite des évènements :

  • On voit la trappe sous l'ordinateur (slot n°2) ;
  • Le slot n°1 est (assez) facile d'accès (sous le clavier) ;
  • Faire sauter la partie au dessus du clavier ;
  • Retirer les 3 vis, maintenant accessibles ;
  • Soulever le clavier par le haut, en faisant attention à la nappe qui se situe au niveau de la barre d'espace.

Dell XPS M1210 et second slot mémoire

Maxime Carron

en.gif How to access to both memory slots on Dell XPS M1210?

fr.gif Si comme moi pour des raisons d'économie vous n'aviez pas fait le choix de l'option 1Go de RAM en une seule barrette, afin de laisser un emplacement de libre et pouvoir en ajouter plus tard, vous vous sentez maintenant coincé.

En effet un des slots mémoire est très facilement accessible par une trappe sous l'ordinateur. Quant au second... je n'en avais aucune idée.
J'ai entendu à peu près toutes les versions possibles :

  • la deuxième barrette mémoire est soudée, ça leur coute moins cher, donc c'est mort,
  • il faut tout démonter, ...

Finalement, après moult dévissages, tentatives d'ouverture, ... sur les conseils d'un ami, nous avons entrepris de voir ce qu'il se passait sous le clavier. Quelques recherches sur le net nous confirmèrent que c'était bien par là que ça se passait.

Voici donc en photo la suite des évènements :

  • On voit la trappe sous l'ordinateur (slot n°2) ;
  • Le slot n°1 est (assez) facile d'accès (sous le clavier) ;
  • Faire sauter la partie au dessus du clavier ;
  • Retirer les 3 vis, maintenant accessibles ;
  • Soulever le clavier par le haut, en faisant attention à la nappe qui se situe au niveau de la barre d'espace.

Applet de notification de mises à jour (yum, smart)

Nicolas Rodt

<Mis à jour> 04/10/07 - Correction pour smart !

Voici une petite applet qui vous informe des mises à jour disponibles sur votre Fedora : checkUpdate.
Elle fonctionne aussi bien sous Gnome que sous KDE (installez au besoin zenity avec yum).

<notification de mises à jour>
Il s'agit en fait de la mise à jour du script déjà présenté précédemment avec les améliorations suivantes :
  • Mise à jour pour Fedora 7
  • Permet de faire les mises à jour à l'aide de yum, pup ou smart

<demande de mise à jour>
Mise à jour
Vous pouvez choisir d'utiliser yum, smart ou pup pour effectuer vos mises à jour. Vous pouvez pour cela modifier la variable MAJ au début du script. Si vous choisissez yum ou smart, vous pouvez décider de devoir donner le mot de root (su -c yum/smart) ou non (sudo yum/smart). Pensez à configurer sudo dans ce cas.
Vous pouvez choisir les paquets à exclure des mises à jour en adaptant la variable NON_UPDATE au début du script.

Configuration de sudo
  • Ce script a besoin de pouvoir utiliser un yum check-update avec sudo. Il faut donc ajouter la ligne suivante dans /etc/sudoers (avec visudo) :
    <votre user> ALL=NOPASSWD:/usr/bin/yum check-update
  • À partir de Fedora 6, si vous lancez ce script automatiquement au démarrage de la session, il vous faudra aussi décommenter la ligne Defaults requiretty du fichier /etc/sudoers.
  • Enfin, ajouter selon vos besoins un ligne pour autoriser le lancement de yum/smart avec sudo :
    <votre user> ALL=[NOPASSWD:]/usr/bin/yum OU smart
Utilisation
  • Sauver le script (par exemple dans ~/bin) et le rendre exécutable.
  • Ajuster la localisation des 3 icônes de notification dans les premières lignes du script (par défaut, va les chercher dans $HOME/bin/icons).
  • Vous pouvez le lancer au démarrage de la session gnome via le menu 'Bureau->Préférences->Préférences supplémentaires->Sessions'.
Télécharger le script

RMLL07 : Mercredi - 2ème jour, la fin pour moi

Maxime Carron

Mercredi : Dès le matin, on reçoit le journal des petits reporters des RMLL. Des enfants d'une dizaines d'années qui viennent poser des questions sur chacun des stands, et manger toutes nos madeleines :-)" class="smiley
Un petit quiz à la fin, et une question à laquelle je ne savait pas répondre :
rmll-logo.jpg
Pourquoi Armelle est-elle la mascotte des RMLL?

Pas trop de monde sur le stand... jusqu'à ce que Alan Cox arrive et s'installe à notre table. Les gens défilent, posent des questions, font des photos. J'avoue, on a la classe!! J'étais très déçu avant le début des RMLL que si peu de monde se soit décidé/dévoué à venir participer. Peu d'ambassadeurs francophones. LittleCharly, DrPixel, pour la semaine, moi les 3 premiers jours , puis Thomas et P-Y le samedi. C'est peu si on veut pouvoir se relayer et profiter nous aussi des RMLL en tant que visiteur. Finalement Benoît s'ajoute à la dernière minute. J'étais aussi déçu que Max Spevack ou une personne du FAmSCo ne se soit pas déplacé.
Finalement la vue de Alan Cox est une bonne nouvelle et un joli cadeau. Il semble toujours plongé dans sa présentation, mais réponds volontiers à toutes les questions et ce prête facilement au jeu des photos.

Après la pose midi, évidement il y a 14h. Et à 14h, il y a la présentation de la fameuse guest star. Beaucoup de monde, beaucoup de bruit d'allers-retours et de grincements de porte, ce qui ne facilite pas la compréhension de l'anglais. Présentation sur SMP, pas si révolutionnaire que ça pour ceux qui savent ce qu'est une architecture NUMA et qui on déjà fait de la programmation concurrentielle (éventuellement en espace noyau).

L'après midi, deuxième surprise, deuxième guest star, et encore jackpot pour notre stand, mais un peu moins pour nos réserves de thé et de madeleines, nous accueillons un tout mignon OLPC/.

Le stand de l'APRIL n'est vraiment pas loin du notre, j'en profite pour adhérer.

Je finis mon tour des stands. Il faut que je prenne le train ce soir. Ha!! On annonce une Key Signing Party.

19H30, tout le monde est déjà parti au pot boire des coups, pendant ce temps, on ferme le stand et je m'en retourne sur Paris.

Merci l'EPPLUG pour l'organisation. Je ne vous en veux pas de nous avoir dit que le RU fermait à 14H30 alors qu'il fermait en réalité à 13H15 et que mon repas à 1€ m'ait couté 6€ de plus que prévu.

Je laisse la parole aux autres ambassadeurs présents pour la suite.

RMLL07 : Mercredi - 2ème jour, la fin pour moi

Maxime Carron

Mercredi : Dès le matin, on reçoit le journal des petits reporters des RMLL. Des enfants d'une dizaines d'années qui viennent poser des questions sur chacun des stands, et manger toutes nos madeleines :-)" class="smiley
Un petit quiz à la fin, et une question à laquelle je ne savait pas répondre :
rmll-logo.jpg
Pourquoi Armelle est-elle la mascotte des RMLL?

Pas trop de monde sur le stand... jusqu'à ce que Alan Cox arrive et s'installe à notre table. Les gens défilent, posent des questions, font des photos. J'avoue, on a la classe!! J'étais très déçu avant le début des RMLL que si peu de monde se soit décidé/dévoué à venir participer. Peu d'ambassadeurs francophones. LittleCharly, DrPixel, pour la semaine, moi les 3 premiers jours , puis Thomas et P-Y le samedi. C'est peu si on veut pouvoir se relayer et profiter nous aussi des RMLL en tant que visiteur. Finalement Benoît s'ajoute à la dernière minute. J'étais aussi déçu que Max Spevack ou une personne du FAmSCo ne se soit pas déplacé.
Finalement la vue de Alan Cox est une bonne nouvelle et un joli cadeau. Il semble toujours plongé dans sa présentation, mais réponds volontiers à toutes les questions et ce prête facilement au jeu des photos.

Après la pose midi, évidement il y a 14h. Et à 14h, il y a la présentation de la fameuse guest star. Beaucoup de monde, beaucoup de bruit d'allers-retours et de grincements de porte, ce qui ne facilite pas la compréhension de l'anglais. Présentation sur SMP, pas si révolutionnaire que ça pour ceux qui savent ce qu'est une architecture NUMA et qui on déjà fait de la programmation concurrentielle (éventuellement en espace noyau).

L'après midi, deuxième surprise, deuxième guest star, et encore jackpot pour notre stand, mais un peu moins pour nos réserves de thé et de madeleines, nous accueillons un tout mignon OLPC/.

Le stand de l'APRIL n'est vraiment pas loin du notre, j'en profite pour adhérer.

Je finis mon tour des stands. Il faut que je prenne le train ce soir. Ha!! On annonce une Key Signing Party.

19H30, tout le monde est déjà parti au pot boire des coups, pendant ce temps, on ferme le stand et je m'en retourne sur Paris.

Merci l'EPPLUG pour l'organisation. Je ne vous en veux pas de nous avoir dit que le RU fermait à 14H30 alors qu'il fermait en réalité à 13H15 et que mon repas à 1€ m'ait couté 6€ de plus que prévu.

Je laisse la parole aux autres ambassadeurs présents pour la suite.

RMLL07 : Mercredi - 2ème jour, la fin pour moi

Maxime Carron

Mercredi : Dès le matin, on reçoit le journal des petits reporters des RMLL. Des enfants d'une dizaines d'années qui viennent poser des questions sur chacun des stands, et manger toutes nos madeleines :-)" class="smiley
Un petit quiz à la fin, et une question à laquelle je ne savait pas répondre :
rmll-logo.jpg
Pourquoi Armelle est-elle la mascotte des RMLL?

Pas trop de monde sur le stand... jusqu'à ce que Alan Cox arrive et s'installe à notre table. Les gens défilent, posent des questions, font des photos. J'avoue, on a la classe!! J'étais très déçu avant le début des RMLL que si peu de monde se soit décidé/dévoué à venir participer. Peu d'ambassadeurs francophones. LittleCharly, DrPixel, pour la semaine, moi les 3 premiers jours , puis Thomas et P-Y le samedi. C'est peu si on veut pouvoir se relayer et profiter nous aussi des RMLL en tant que visiteur. Finalement Benoît s'ajoute à la dernière minute. J'étais aussi déçu que Max Spevack ou une personne du FAmSCo ne se soit pas déplacé.
Finalement la vue de Alan Cox est une bonne nouvelle et un joli cadeau. Il semble toujours plongé dans sa présentation, mais réponds volontiers à toutes les questions et ce prête facilement au jeu des photos.

Après la pose midi, évidement il y a 14h. Et à 14h, il y a la présentation de la fameuse guest star. Beaucoup de monde, beaucoup de bruit d'allers-retours et de grincements de porte, ce qui ne facilite pas la compréhension de l'anglais. Présentation sur SMP, pas si révolutionnaire que ça pour ceux qui savent ce qu'est une architecture NUMA et qui on déjà fait de la programmation concurrentielle (éventuellement en espace noyau).

L'après midi, deuxième surprise, deuxième guest star, et encore jackpot pour notre stand, mais un peu moins pour nos réserves de thé et de madeleines, nous accueillons un tout mignon OLPC/.

Le stand de l'APRIL n'est vraiment pas loin du notre, j'en profite pour adhérer.

Je finis mon tour des stands. Il faut que je prenne le train ce soir. Ha!! On annonce une Key Signing Party.

19H30, tout le monde est déjà parti au pot boire des coups, pendant ce temps, on ferme le stand et je m'en retourne sur Paris.

Merci l'EPPLUG pour l'organisation. Je ne vous en veux pas de nous avoir dit que le RU fermait à 14H30 alors qu'il fermait en réalité à 13H15 et que mon repas à 1€ m'ait couté 6€ de plus que prévu.

Je laisse la parole aux autres ambassadeurs présents pour la suite.

Sacré anaconda !

Nicolas Rodt Hier était LE jour où je décidai d'installer Fedora 7. Depuis FC3, j'ai suivi toutes les mises à jour de Fedora, celle-ci ne devait donc pas à priori me poser de problème. Mais c'était sans compter les petits caprices d'anaconda, l'installeur de Fedora !
Tout se passa bien jusqu'au moment d'appuyer sur le fameux bouton Install. À ce moment, anaconda se décida à formater les partitions que je lui avais demandées - normal jusque là. C'est alors que j'eus d'abord droit à l'écran qui tue :

anaconda écran qui tue
Mouais, c'est joli mais bon... M'enfin, cet écran disparut au premier mouvement de souris pour laisser place quelques instants plus tard à

anaconda erreur
(et cet écran là ne disparut pas :-( ).
Après 2 autres tentatives similaires (et bien sûr un check du DVD), toujours le même résultat (même si l'erreur concerna un autre rpm). Prêt à abandonner, je tentai alors un dernier essai : Et si je changeais de lecteur DVD. Ce fut la ruse suprême ! Mais la bonne :-) Même si j'eus encore droit au "X qui tue" (toujours aussi joli d'ailleurs), j'obtins ensuite, soulagé :

anaconda installataion

Et le reste ne fut plus alors qu'une formalité...
C'est jusque que Monsieur anaconda était exigeant hier... Monsieur ne voulait pas le graveur DVD. Monsieur préférait le lecteur...

RMLL07 : Mardi - 1er jour, ouverture au public

Maxime Carron

Mardi : Ouverture des RMLL, 9H. Réveil : 8H30. Douche pti-dej.
9H30 : on ouvre le stand. Pas grand chose à faire. Assez rapidement, je rencontre Patrice Kadionik et Pierre Ficheux qui supervisent le thème Système/Système Embarqué. Voilà déjà du beau monde sur notre stand.
Dans la matinée Christophe arrive.

Puis... à coté de moi, le monsieur du train avec ses cheveux blancs. J'entame la discutions. Un Québecois, ça fait plaisir. Puis, plein de Québecois. et même Valérie que j'avais rencontré à l'assemblée générale de la FACIL l'an dernier à Montréal (Avec un grand sourire sur le stand Wikipédia).

J'ai eu l'occasion de découvrir OpenStreetMap un projet de cartographie libre. J'ai vraiment été conquis pas le concept. Le principe est simple. Il suffit de disposer d'un GPS. Celui-ci demande sa position chaque seconde. Pendant une ballade, un déplacement quelconque (aller chez le boulanger, ou un paris-amiens en voiture) on se met en mode capture. Un repère est retenu chaque seconde, et ainsi on dessine les routes de maniere assez précise. Une fois à la maison, avec le logiciel disponible sur le site, on fait l'acquisition de tout ça et on l'enrichie. Type de routes (chemin, route, autoroute), noms de rue, sens unique, ... La carte mondiale est encore peu fournie, mais certaines villes sont très bien représentées (ex : London). Gageons que Amiens sera bientôt sur cette carte ;-)" class="smiley

J'ai aussi assister aux minis conférences de lprod qui présentait régulièrement les outils pour faire de la vidéo (acquisition, montage, ...).

Sur le stand Fedora, on grave des DVD et des LiveCD. Les magazines font plutôt un bon effet. (Note : On l'a retrouvé finalement le mag volé ;-)" class="smiley C'était la faute de Harry) Quelques personnes semblent motivées, de tout milieu, toute profession. Un administratif marocain, une prof de techno, des étudiants, un grand-père, même les collègues de chez Ubuntu viennent aux nouvelles pour voir un peu ce qui se passe chez nous.

Fin de journée, tout le monde se fait sortir de la salle à 20h. Je vais poser mes affaires en face, dans ma chambre aux résidences du CROUS. Il parait qu'il y a une nocturne. Ca n'est écrit nulle part. Il parait que c'est 20 rue Béranger à une vingtaine de minutes de la fac de Math. Bon, en attendant allons manger. Ca sera une crêperie avec les gars de Freenews TV et divergencefm. Puis on fini à la nocture. Je n'ai pas de photo, dommage ça valait le coup. Semi-drôle, semi-pitoyable. Des geeks de partout qui ont tous amenés leur portable et qui jour à xmoto ou frozzen buble sur un rétro-projecteur, code, font des démo de ce que peut faire le capteur de choc de leur cher IBM.

Puis la rumeur circule. Alan Cox devrait passer ce soir. Il parait même qu'il ferait un pti truc. Les gars de FreenewsTv vont lui parler pour négocier une interview pour demain. Je continue quelques minutes. Il ne dénote pas, il est lui aussi sur son ordi, apparemment il retouche sa présentation de demain. Seule différence, la taille de la barbe. Certains disent que c'est proportionnel aux nombres de lignes de code que l'on écrit par jour.

2H : Cassos, dodo. En plus une voiture me ramène :-)" class="smiley et de toute façon, il ne parlera pas ce soir.

RMLL07 : Mardi - 1er jour, ouverture au public

Maxime Carron

Mardi : Ouverture des RMLL, 9H. Réveil : 8H30. Douche pti-dej.
9H30 : on ouvre le stand. Pas grand chose à faire. Assez rapidement, je rencontre Patrice Kadionik et Pierre Ficheux qui supervisent le thème Système/Système Embarqué. Voilà déjà du beau monde sur notre stand.
Dans la matinée Christophe arrive.

Puis... à coté de moi, le monsieur du train avec ses cheveux blancs. J'entame la discutions. Un Québecois, ça fait plaisir. Puis, plein de Québecois. et même Valérie que j'avais rencontré à l'assemblée générale de la FACIL l'an dernier à Montréal (Avec un grand sourire sur le stand Wikipédia).

J'ai eu l'occasion de découvrir OpenStreetMap un projet de cartographie libre. J'ai vraiment été conquis pas le concept. Le principe est simple. Il suffit de disposer d'un GPS. Celui-ci demande sa position chaque seconde. Pendant une ballade, un déplacement quelconque (aller chez le boulanger, ou un paris-amiens en voiture) on se met en mode capture. Un repère est retenu chaque seconde, et ainsi on dessine les routes de maniere assez précise. Une fois à la maison, avec le logiciel disponible sur le site, on fait l'acquisition de tout ça et on l'enrichie. Type de routes (chemin, route, autoroute), noms de rue, sens unique, ... La carte mondiale est encore peu fournie, mais certaines villes sont très bien représentées (ex : London). Gageons que Amiens sera bientôt sur cette carte ;-)" class="smiley

J'ai aussi assister aux minis conférences de lprod qui présentait régulièrement les outils pour faire de la vidéo (acquisition, montage, ...).

Sur le stand Fedora, on grave des DVD et des LiveCD. Les magazines font plutôt un bon effet. (Note : On l'a retrouvé finalement le mag volé ;-)" class="smiley C'était la faute de Harry) Quelques personnes semblent motivées, de tout milieu, toute profession. Un administratif marocain, une prof de techno, des étudiants, un grand-père, même les collègues de chez Ubuntu viennent aux nouvelles pour voir un peu ce qui se passe chez nous.

Fin de journée, tout le monde se fait sortir de la salle à 20h. Je vais poser mes affaires en face, dans ma chambre aux résidences du CROUS. Il parait qu'il y a une nocturne. Ca n'est écrit nulle part. Il parait que c'est 20 rue Béranger à une vingtaine de minutes de la fac de Math. Bon, en attendant allons manger. Ca sera une crêperie avec les gars de Freenews TV et divergencefm. Puis on fini à la nocture. Je n'ai pas de photo, dommage ça valait le coup. Semi-drôle, semi-pitoyable. Des geeks de partout qui ont tous amenés leur portable et qui jour à xmoto ou frozzen buble sur un rétro-projecteur, code, font des démo de ce que peut faire le capteur de choc de leur cher IBM.

Puis la rumeur circule. Alan Cox devrait passer ce soir. Il parait même qu'il ferait un pti truc. Les gars de FreenewsTv vont lui parler pour négocier une interview pour demain. Je continue quelques minutes. Il ne dénote pas, il est lui aussi sur son ordi, apparemment il retouche sa présentation de demain. Seule différence, la taille de la barbe. Certains disent que c'est proportionnel aux nombres de lignes de code que l'on écrit par jour.

2H : Cassos, dodo. En plus une voiture me ramène :-)" class="smiley et de toute façon, il ne parlera pas ce soir.

RMLL07 : Mardi - 1er jour, ouverture au public

Maxime Carron

Mardi : Ouverture des RMLL, 9H. Réveil : 8H30. Douche pti-dej.
9H30 : on ouvre le stand. Pas grand chose à faire. Assez rapidement, je rencontre Patrice Kadionik et Pierre Ficheux qui supervisent le thème Système/Système Embarqué. Voilà déjà du beau monde sur notre stand.
Dans la matinée Christophe arrive.

Puis... à coté de moi, le monsieur du train avec ses cheveux blancs. J'entame la discutions. Un Québecois, ça fait plaisir. Puis, plein de Québecois. et même Valérie que j'avais rencontré à l'assemblée générale de la FACIL l'an dernier à Montréal (Avec un grand sourire sur le stand Wikipédia).

J'ai eu l'occasion de découvrir OpenStreetMap un projet de cartographie libre. J'ai vraiment été conquis pas le concept. Le principe est simple. Il suffit de disposer d'un GPS. Celui-ci demande sa position chaque seconde. Pendant une ballade, un déplacement quelconque (aller chez le boulanger, ou un paris-amiens en voiture) on se met en mode capture. Un repère est retenu chaque seconde, et ainsi on dessine les routes de maniere assez précise. Une fois à la maison, avec le logiciel disponible sur le site, on fait l'acquisition de tout ça et on l'enrichie. Type de routes (chemin, route, autoroute), noms de rue, sens unique, ... La carte mondiale est encore peu fournie, mais certaines villes sont très bien représentées (ex : London). Gageons que Amiens sera bientôt sur cette carte ;-)" class="smiley

J'ai aussi assister aux minis conférences de lprod qui présentait régulièrement les outils pour faire de la vidéo (acquisition, montage, ...).

Sur le stand Fedora, on grave des DVD et des LiveCD. Les magazines font plutôt un bon effet. (Note : On l'a retrouvé finalement le mag volé ;-)" class="smiley C'était la faute de Harry) Quelques personnes semblent motivées, de tout milieu, toute profession. Un administratif marocain, une prof de techno, des étudiants, un grand-père, même les collègues de chez Ubuntu viennent aux nouvelles pour voir un peu ce qui se passe chez nous.

Fin de journée, tout le monde se fait sortir de la salle à 20h. Je vais poser mes affaires en face, dans ma chambre aux résidences du CROUS. Il parait qu'il y a une nocturne. Ca n'est écrit nulle part. Il parait que c'est 20 rue Béranger à une vingtaine de minutes de la fac de Math. Bon, en attendant allons manger. Ca sera une crêperie avec les gars de Freenews TV et divergencefm. Puis on fini à la nocture. Je n'ai pas de photo, dommage ça valait le coup. Semi-drôle, semi-pitoyable. Des geeks de partout qui ont tous amenés leur portable et qui jour à xmoto ou frozzen buble sur un rétro-projecteur, code, font des démo de ce que peut faire le capteur de choc de leur cher IBM.

Puis la rumeur circule. Alan Cox devrait passer ce soir. Il parait même qu'il ferait un pti truc. Les gars de FreenewsTv vont lui parler pour négocier une interview pour demain. Je continue quelques minutes. Il ne dénote pas, il est lui aussi sur son ordi, apparemment il retouche sa présentation de demain. Seule différence, la taille de la barbe. Certains disent que c'est proportionnel aux nombres de lignes de code que l'on écrit par jour.

2H : Cassos, dodo. En plus une voiture me ramène :-)" class="smiley et de toute façon, il ne parlera pas ce soir.

RMLL07 : Alan Cox on fedora-fr booth

Maxime Carron

First and little post from RMLL (the world metting of free software).

It was a good surprise and a really great pleasure to have Alan Cox on our booth (a bit serious before his talk :-)" class="smiley )

RMLL07 : Alan Cox on fedora-fr booth

Maxime Carron

First and little post from RMLL (the world metting of free software).

It was a good surprise and a really great pleasure to have Alan Cox on our booth (a bit serious before his talk :-)" class="smiley )

RMLL07 : Alan Cox on fedora-fr booth

Maxime Carron

First and little post from RMLL (the world metting of free software).

It was a good surprise and a really great pleasure to have Alan Cox on our booth (a bit serious before his talk :-)" class="smiley )

RMLL07 : Lundi - orga

Maxime Carron

Lundi : Puisque je tenais le stand fedora, j'étais convié ce jour à venir préparer la salle et plus particulièrement notre table.
Evidemment, il y a toujours des contre-temps. Je devais rester au travail lundi matin, puis aller chercher les affiches que Armel avait envoyées à Thierry. Naturellement, je travaille dans le sud-ouest de paris et Thierry dans le nord est, presque au bout de la ligne de RER (ça aurait été trop facile). Bref affiche récupérées vers 16h. Je repars direction Gare du Nord pour prendre un train vers Amiens. Je n'ai pas du tout l'habitude de la gare du nord, je suis un peu paumé. Ha!! Une borne. 17H29, cool un train à 17h31. Timing parfait. Bon on speed quand un peu. Où sont les voies? Allez on se pousse dans les Escalators. Youh!! Le panneau d'affichage. HAAAAAA!! Le train n'est plus affiché. Nooooon!!! Vite un agent SNCF! "Monsieur, monsieur, ce train, il part sur quelle voie? Houla! La 15, Dépêchez-vous." Ha il est encore là. Plus de la contrôleuse qui qu'il tient la porte ouverte en attendant le coup de sifflet. Allez Sprint final. "Atteeeeeeeeeeeeendez-moi!!". Dans ma tête : "Ne pas marcher sur mon lacet défait, ne pas marcher sur mon lacet défait, ne pas faire tomber le tube d'affiche en équilibre sur le sac de bouffe qui pèse au moi 5Kg". Yahhh! Je monte, le train part. Fiou...

Aller dodo... Ben oui très fatigué, pcq le WE précédent, je bossais sur le festival Musiques et Jardins (Concerts dans les parcs et jardins du 18è arr. de Paris) qui continue le WE prochain (samedi 14 et dimanche 15 Juillet).
Un coup de fil de Benoît me réveille. "Ha tu seras là au RMLL. C'est bien, mais c'est cool aussi de prévenir plutôt, c'est mieux pour l'orga." Un monsieur avec des cheveux blanc frisé n'a pas l'air content que mon téléphone sonne. Tant pis pour lui.

Arrivée 18H40. Haaaaaaaaaaa!!! Toute la puissance du Maxime en action. Aucune adresse de notée, ni celle de la fac, ni celle de la où je passe la nuit. PAR-FAIT! Note mentale : Limiter le nombre d'info considérée comme "Arfff... C'est un détail ça!"
Bon après quelques coups de fils infructueux, je me rends compte que l'orga a fait ça bien. C'est fléché depuis la gare. Est ce que je vais arriver à temps pour la préparation? Il est déjà 19h10. Ça ne me dit pas où je dors ce soir. Bon de toute façon, je n'ai que ça.
Nous y voilà, même pas fermé! Charles est là. On me donne tous les papiers pour manger, récupérer la chambre, acceder au réseau sans fil, et meme une malette de survie avec guide d'Amiens, un linux mag et une framakey! MA-GNI-FI-QUE! The small voice inside of my head "t'es vraiment le King de l'organisation. Timing parfait!!!"
20h on se fait sortir de la salle, et tout est prêt pour nous. Bouffe sous la table pour demain. Affiches bien accrochées. Multiprises en place. Cables réseaux tirés.

Petite soirée pépère avec Charles, pizza-ricard puis on rentre et on se sépare vers 23h30. La ville est un peu morte. Oh un bar animé devant les résidences. Je ne vais pas y aller tout seul. Bah, ÇA, c'est un détail. Il n'est jamais trop tard pour un dernier verre. Café Bissap. Mmmm du Bissap, c'est bon ça!!! (Merci à Thierno du 6ème continent pour m'avoir fait gouter ça). Plus de Bissap? Eh ben un Ricard!

RutilT v0.15 disponible (à tester)

Nicolas Chauvet

L'utilitaire de configuration des cartes Ralink, RutilT a été mis à jours en version 0.15. Cette version devrait corriger quelques bugs. RutilT devrait de plus en plus pouvoir prendre en charge les fonctions spéciales des nouveaux drivers rt2x00 intégré au kernel Fedora 7.

Il reste un problème lors de l'obtention des droits root pour cet utilitaire. La solution de facilité consiste à "setuid root" l'utilitaire (su - ; chmod 4755 /usr/sbin/rutilt_helper ). Mais cela est une faille potentielle dans la sécurité. Je ne propose pas cette solution. En attendant de trouver une solution viable, il est nécéssaire de lancer l'utilitaire depuis un terminal (su -; rutilt)

Dans le cas des modules rt61pci et rt73usb, n'oubliez pas d'installer les firmware relatifs (rt61-firmware et rt71w-firmware).

Pour télécharger RutilT, rendez-vous ici. ou téléchargez le au moyen de yum (F7 uniquement pour l'instant...)

Kernel F7 patché pour iwlwifi (et 4965AGN )

Nicolas Chauvet

J'ai recompilé un kernel Fedora 2.6.21-1.3228.fc7 pour intégrer les dernières évolutions des modules iwl3945 et iwl4965. celui-ci est disponible pour architecture i686 (x86_64 ultérieurement).

Pour installer ce kernel, il faut le récupérer ici Mieux vaut mettre à jour le kernel en utilisant rpm -Uvh à partir du kernel 3228.fc7 officiel

A priori les modules externes ne seront pas compatibles avec ce kernel, mais il est possible que certains fonctionnent tout de même.

Dans le cas des tout récents iwl4965 il est nécéssaire de récupérer le firmware supplémentaires ici et l'extaire dans /lib/firmware. Il est possible aussi que le firmware pour iwl3945 ne soit pas assez récent et vous pourrez le mettre à jour à partir d'ici

N'hésitez pas à me donner des retours sur ce kernel (évidemment pas de bug sur bugzilla de redhat dans ce cas).

Page générée le 13 oct 2018 à 08:21