Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Fedora

J'ai voté

Charles-Antoine Couret J'ai voté
Fedora est en période de vote, notamment ce qui déterminera les objectifs de Fedora sur les prochains mois à venir.
Pour cela il faut être membre et avoir signé le CLA de Fedora Project (et pour l'une des 3 élections il faut être ambassadeur). Si ce n'est pas le cas, devenez contributeur de Fedora. :)" class="smiley

Les élections s'arrêtent le 20 décembre à 23h59 et 59 secondes. Votez si ce n'est déjà fait.
Pour voter c'est ici.

Fedora 10 vs Fedora 9 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.


Voilà, c'est fait ! J'ai installé Fedora 10 sur ma machine de bureau. J'en ai profité pour comparer les performances de Fedora 10 à celles de Fedora 9 pour la version 32 bits uniquement.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.


Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.


Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 10 version 32 bits avec le noyau Fedora 2.6.27.5-117.fc10.i686
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 10 et exécuté sous Fedora 10 (noyau Fedora 2.6.27.5-117.fc10.i686).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 9 et exécuté sous Fedora 9 (noyau Fedora 2.6.26.6-79.fc9.i686).
Voici les résultats obtenus :

Fedora 10 version 32 bits :

Série 1 : 693.4
Série 2 : 682.1
Série 3 : 694.2
Série 4 : 683.5
Série 5 : 691.0
Série 6 : 692.7
Série 7 : 686.2
Série 8 : 688.1
Série 9 : 691.5
Série 10 : 693.3

Moyenne : 689.6

Fedora 9 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 9 :
Série 1 : 713.5
Série 2 : 711.1
Série 3 :
Série 4 : 713.5
Série 5 : 707.6
Série 6 : 717.2
Série 7 : 707.4
Série 8 : 712.2
Série 9 : 714.0
Série 10 : 713.5

Moyenne : 712.2

Résultats :

Pour Fedora 10, on obtient un indice moyen de 689.6 pour UnixBench.

Pour Fedora 9, j'avais obtenu un indice moyen de 712.2 pour UnixBench.

On a donc une perte moyenne de près de 3.2 % de Fedora 10 32 bits par rapport à Fedora 9 32 bits.

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 10 (basé sur le noyau vanilla 2.6.27) est modestement un peu moins performant que le noyau Fedora 9 (basé sur le noyau vanilla 2.6.26).

Petit à petit, au fur et à mesure de l'embonpoint du noyau, on constate à chaque fois une perte de quelques pour cents à chaque fois.

Je proposerai dans un prochain billet un récapitulatif de l'évolution des performances du noyau Fedora en fonction des différentes versions de la distribution...


++

Rencontres Fedora ce week end à la Villette !

Thomas Canniot

Vous ne le saviez pas encore ? Et pourtant, à l'occasion de la sortie de Fedora 10, sont organisées ce week-end (samedi ET dimanche) par le Carrefour Numériques de la Cité des Sciences, Fedora-fr et Parinux, les Rencontres Fedora.

Qu'allez-vous bien pouvoir faire lors de ces rencontres ?

  • Installer Fedora sur votre pc ;
  • Transformer votre clé usb en bureau mobile de poche ;
  • Vous tenir au courant, dans les conférences, des dernières avancées du Projet ;
  • Tâter de la Fedora en vous immisçant dans les ateliers ;


C'est tout ? Et bien non !

Qui dit Rencontres Fedora, dit également « communauté ». Communauté d'hommes, de femmes, de petits, de grands, de gentils, de pas gentils, de beaux, de pas beaux, tous, sans exception, comme vous et moi.

« Tu parles ! Encore plein d'informaticiens barbus ! »

Que nenni ! La communauté Fedora, c'est du gens comme toi et moi que l'on te propose de rencontrer. De l'architecte, qui compile du logiciel dans un coin de sa chambre, de l'étudiant au lycée, qui rédige sa documentation pendant ses cours d'informatique, du traducteur, qui en redemande le soir en rentrant chez lui... bref, toi, moi, nous, tous ensemble la communauté francophone de fedora, nous t'invitons dans la bonne humeur à venir nous rencontrer.

Tu pourras y poser toutes les questions, soulever tous les tabous, lancez les trolls les plus velus du monde. Tu y trouveras forcément ton compte. Alors viens, brave le froid, le vent, la pluie, les transports en commun ! Vient partager ce moment avec nous... toi et ta clef USB !

Car si Fedora 10 te plait, tu repartiras forcément avec dans ta poche. Et tu auras le choix du format, sur clé ou sur CD. Si tu ramènes ton PC, tu repartiras avec un système fonctionnel et personnalisé. Que demander de plus ? L'essayer avant de l'emporter ? Pas de problèmes les ateliers seront animés par les contributeurs les plus convaincus.

A samedi et / ou à dimanche alors !

Fedora 9 vs Fedora 8 : comparaison des performances pour les versions 32 bits

Patrice Kadionik

Salut.


Avant d'installer Fedora 10 sur ma machine de bureau, j'en ai profité pour comparer les performances de Fedora 9 à celles de Fedora 8 pour la version 32 bits uniquement.

Pour rappel, ma machine est équipée d'un Quad Core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.


Je me suis limité au benchmark UnixBench qui fournit un indice global, ce qui me simplifiera la comparaison. La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.


Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 9 version 32 bits : noyau Fedora 2.6.26.6-79.fc9.i686
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 9 et exécuté sous Fedora 9.
  • 10 séries de tests avec UnixBench compilé sous Fedora 8 et exécuté sous Fedora 8.
Voici les résultats obtenus :


Fedora 9 version 32 bits :

Série 1 : 713.5
Série 2 : 711.1
Série 3 :
Série 4 : 713.5
Série 5 : 707.6
Série 6 : 717.2
Série 7 : 707.4
Série 8 : 712.2
Série 9 : 714.0
Série 10 : 713.5

Moyenne : 712.2


Fedora 8 version 32 bits :

Voici pour rappel les résultats obtenus avec Fedora 8 :

Série 1 : 771.3
Série 2 : 753.4
Série 3 : 782.7
Série 4 : 738.7
Série 5 : 754.5
Série 6 : 737.4
Série 7 : 755.2
Série 8 : 736.0
Série 9 : 752.3
Série 10 : 742.7

Moyenne : 752.4



Résultats :

Pour Fedora 9, on obtient un indice moyen de 712.2 pour UnixBench.

Pour Fedora 8, j'avais obtenu un indice moyen de 752.4 pour UnixBench.

On a donc une perte moyenne de près de 5 % de Fedora 9 32 bits par rapport à Fedora 8 32 bits.

Conclusion :


Au moment de ces tests, le noyau Fedora 9 (basé sur le noyau vanilla 2.6.26) semble modestement un peu moins performant que le noyau Fedora 8 (basé sur le noyau vanilla 2.6.23).

Cela semble normal, non significatif et dans la marge d'erreur de toute mesure statistique.

Je vous proposerai les résultats de Fedora 10 vs Fedora 9 pour voir l'évolution entre le noyau 2.6.26 et 2.6.27...

++

Yumex au placard, place à PackageKit

Charles-Antoine Couret

Ceux qui ont testé Fedora 9 ou 10 ont du avoir une petite surprise à l'arrivée. En effet le gestionnaire de paquet est PackageKit qui remplace le couple Pup et Pirut qui étaient bogués et relativement peu puissants face à la concurrence. Ceci dit, tous les Fedoristas vous le diront, Yumex était le gestionnaire de paquet graphique qui exploitait le mieux Yum sans doute depuis un bon paquet d'années. Ce tout en 1 de Yum commence peu à peu à se faire battre par PackageKit qui ne cesse de nous surprendre à chaque version.

PackageKit c'est quoi ?

PackageKit est un projet de Freedesktop.org, et qui ne cesse de trouver des projets pour unifier GNU/Linux et empêcher que la diversité devienne nuisible au Logiciel Libre dans son ensemble en améliorant la compatibilité et une certaine unicité à bas niveau. Par exemple on peut citer Gstreamer pour le multimédia, HAL et D-bus pour le matériel, Nouveau pour le pilote libre de nVidia, Telepathy pour la messagerie instantanée, X.Org ou encore SWFdec pour le Flash libre. Car on est parti d'un constat simple, il y a multiplication de gestionnaires graphiques des paquets ce qui nuit à l'utilisateur car d'une distribution à une autre la gestion des paquets diffère. Et on sait ce cette partie du système est une base importante qu'on utilise quasiment tous les jours ne serait-ce pour les mises à jour et l'intérêt d'interfaces différentes laisse à désirer (mais à bas niveau c'est une autre histoire). Donc PackageKit doit offrir à tous les gestionnaires de paquets les mêmes options et la même interface comme Yum, APT/APTitude, Smart, etc. et ce pour n'importe quelle distribution.

Une progression constante et une adoption progressive

PackageKit est un projet qui sort des versions depuis près d'un an seulement, et les progrés sont exemplaires. On atteint la version 0.3.10 au rythme d'une version toutes les 1 à 2 semaines. Et son succès commence à se répandre. En effet en mai Fedora 9 l'intègre par défaut et le mois suivant OpenSUSE suit la danse. En septembre Mandriva l'intègre peu à peu dans sa version 2008.1. Cette adoption progressive permet d'intensifier le développement et le support des gestionnaires des paquets de chaque distribution, et ça commence à porter ses fruits. En mai, la 1ère version de Fedora 9 (la 0.1.13 de souvenir) était inutilisable au quotidien sauf pour les mises à jour : il ne gère qu'un paquet à la fois, lent, peu puissant... Aujourd'hui il commence à rivaliser parmi les plus grands en seulement quelques mois et devient à vrai régal au quotidien.

Des fonctionnalités nouvelles et intéressantes

PackageKit commence à révolutionner la gestion des paquets d'une distribution. Commençons par les mises à jour.

  • La possibilité de savoir quelle est le type de mise à jour via une icône et une séparation des paquets par type : mise à jour de sécurité, corrections de bogues, de nouvelles fonctionnalités ou mise à jour classique, etc. Ainsi on sait déjà ce qu'apporte la mise à jour et ce qu'on peut attendre de chaque paquet.
  • La vérification des mises à jour personnalisables (par heure, jour, semaines ou mois) avec possibilité d'installer le tout automatiquement ou seulement les mises à jour de sécurité. Et évidemment selon l'état de la batterie de votre portable il effectuera ou non la mise à jour (car une mise à jour coupé pendant la phase d'installation n'est pas recommandée).

Mais maintenant la gestion des paquets à installer ou supprimer :

  • La possibilité de filtrer les paquets selon la licence (libre ou pas), selon la présence ou non d'interface graphique ou encore de paquets de développements ou pour les utilisateurs normaux. Sans oublier la possibilité de n'afficher que les derniers paquets ajoutés dans la liste.
  • Pouvoir virer l'ensemble des paquets qu'on a ajouté dans la liste des choses à ajouter ou enlever.
  • À la fin de l'installation on vous propose de sélectionner des paquets de pouvoir les lancer directement à la fin. Plus besoin de chercher dans les menus le nouveau logiciel installé que vous désirez.
  • Affichage des icônes de l'application à côté du paquet ce qui permet de vérifier si c'est la bonne application ou de savoir ce qu'il fait sans lire la description...
  • La présence d'un historique des mises à jour ou installation/suppression des paquets ce qui est pratique pour savoir la date de la dernière mise à jour ou de vérifier les paquets responsables de votre dernier bogue.
  • Support de PolicyKit, plus besoin de taper le mot de passe root pour une simple mise à jour...

Quelques manques assez gênants

Malgré toutes ces améliorations ou possibilités que l'on voit rarement dans une interface graphique, il y a des manques mais sans doute imputable à la jeunesse du projet.

  • Impossibilité de savoir si cette mise à jour nécessite un redémarrage pour l'appliquer correctement (comme celui du noyau Linux) et ne propose pas de redémarrage même s'il y a besoin à la fin.
  • On ne peut pas tout ajouter ou tout enlever dans la liste des paquets visibles (pour les mises à jour ou l'installation après une recherche de paquets).
  • Pas d'ajout ou suppression de dépôts possible, juste l'activation ou désactivation des dépôts le sont.
  • Encore un peu lent pour actualiser la liste des paquets.
  • L'intégration de KDE bien qu'à son balbutiement reste peu aboutie pour le moment, l'écart avec la version GTK est assez conséquente.

Conclusion

Même si on peut regretter certaines choses, le support de Yum est bon, le progrès du projet est rapide et suffisamment abouti pour remplacer sans problème un Yumex en perte de vitesse. On peut regretter que Ubuntu et Debian n'annoncent rien en ce qui concerne une possible adoption dans l'année 2009 ce qui serait un pas important en avant pour le projet. Vous pouvez voir l'évolution des fonctionnalités que PackageKit supporte pour chaque gestionnaire ici et vous pouvez dégoter quelques captures d'écran ici. En ce qui me concerne Yumex ne va servir qu'en cas de problèmes majeurs dorénavant, PackageKit a beaucoup murit. Pour ceux qui ont quelques réticences depuis leur dernier essai : essayez la 0.3.10 et vous serez probablement convaincus de son évolution.

Le P2P est le mal, sauf pour télécharger Fedora !

Charles-Antoine Couret

Ah le P2P, ce doux mot tant décrié par les médias et certaines personnes du public accusant à tort et à travers ses méfaits. Il est vrai que de télécharger des contenus sous droits d'auteur avec n'est pas ce qu'on pourrait qualifier de légal, mais ces logiciels sont utiles surtout pour les gros projets du Logiciel Libre comme Fedora ou même la plupart des distributions GNU/Linux ou les autres OS Libre.

À chaque nouvelle version d'une distribution comme mardi dernier pour Fedora, on a le droit à la vague qui pendant 2-3 jours téléchargent à fond la nouvelle version mais souvent directement via les serveurs. Ceci dit Fedora comme les autres proposent une astuce sympathique : Bittorrent. Pourquoi l'utiliser après tout ? Un principe simple : la communauté unie est plus forte, et le Logiciel Libre le prouve constamment et c'est l'occasion ou jamais d'y participer. Les gains d'utiliser Bittorrent sont réels, on va faire une analogie assez débile mais bon. Imaginez que nous sommes un centre d'une hotline de 20 récepteurs téléphoniques, ces 20 récepteurs sont des serveurs officiels du projet. Durant l'année, quand on a quelques clients qui appels pendant plusieurs heures, c'est gérable, on a même souvent de la place de disponible constamment. Mais si cela se passe dans l'intervalle d'une nouvelle version de Fedora, tous vos téléchargements directs sur le serveur (via votre navigateur) c'est comme si tout le monde utilisait la ligne pendant plusieurs heures à son compte. Au bout d'un moment ça sature, le téléchargement ralenti, etc. Bref personne n'est content car ça met du temps. De l'autre côté vous avez un central avec 1 seul employé, mais quand quelqu'un appel, cette personne peut recevoir l'appel d'un autre, ainsi de suite. Quand on est 1 ou 2 c'est nul, mais quand on est 20-30 ou plus, bah on surpasse les capacités de l'autre centrale car nous on est jamais surchargé ! Cette analogie pourrie doit vous faire retenir plusieurs choses :

  • Télécharger directement les fichiers ISO sur le serveur (ce qui prend 30 min à plusieurs heures) avec l'effet de masse ralenti les serveurs qui servent notamment à installer les logiciels ou mettre à jour le système après l'installation. Ce ralentissement est énervant pour tout le monde car on ne profite pas directement de la distribution fraichement installée.
  • Mais en plus, plus on télécharge directement, plus on utilise la bande passante. Il faut savoir qu'elle est très chère et que Fedora ne vous demande rien comme argent de même que les personnes qui prêtent leurs serveurs pour faire des miroirs. Vous êtes un surcout important pour eux que vous ne remboursez pas.
  • Torrent fonctionne avec l'effet de masse. Comme on l'a montré avec l'analogie, plus il y a des gens qui rejoignent le groupe, plus les possibilités augmentent. Au final vous pouvez télécharger à des plafonds records qu'on obtient rarement avec le téléchargement direct sur les serveurs. Autant en profiter et faire profiter le monde. Car Torrent c'est le partage, après l'avoir télécharger, n'oubliez aps de continuer le « téléchargement » pour envoyez vos données aux autres et faire profiter votre connexion à ceux qui n'ont pas encore finis.
  • Sans compter que dans Torrent il y a des « contrôleurs » pour que le fichier à l'arrivée soit tout beau, tout propre. En effet en téléchargement classique (surtout pour les gros fichiers) il y a un risque important que certaines données se téléchargent mal voire pas du tout, résultat votre fichier ne fonctionnera pas bien. Torrent vérifie progressivement le téléchargement et corrige ces problèmes comme un grand. Résultat vous économisez du temps, des CDs/DVDs et en plus vous n'avez pas besoin de faire la vérification de l'état du CD avant l'installation.

Le seul problème de Torrent, c'est que certains FAI ou réseaux (université ou de boulot) les brident ce qui gène son utilisation. Mais si vous en avez la possibilité, aidez Fedora, aidez le Libre en utilisez les Torrent au lieu des serveurs directement ! Ceci est applicable à tout projet libre qui propose des Torrent comme alternative, pensez-y la prochaine fois et le Libre vous remerciera. ;-)" class="smiley

En direct depuis Fedora 10...

Wael Ammar

Me revoila après une longue absence due a mon emploi de temps qui devient de plus en plus chargé :)

J'aime bien ma nouvelle Fedora, elle est vraiment superbe, belle et fluide... comment décrire ce Plymouth?? il est parfais !!! une autre chose que j'ai remarqué c'est que les effets 3D marchent sans prob et je ne me suis pas cassé la tête à installer un pilote ou a le configurer... notez bien que j'ai une ATI X1400 :)

J'espère que je serai moins absent sur le blog dans les jours à venir... En attendant l'install party de Fedora par la communauté tunisienne...

à suivre...

Install Party – fedora 10

Carlos Vassalo La nouvelle version de notre os préféré, la fedora 10 (Cambridge) vient de sortir. A cette occasion, une Install Party est organisée à la cité des sciences et de l’industrie, à Paris, le 6 et 7 décembre 2008. Au programme, des installations de fedora, bien sûr, mais aussi des conférences et divers ateliers. Je ne [...]

Fedora 10 : jour J !

Patrice Kadionik

Salut.

Fedora 10 (Cambridge) est sortie aujourd'hui et est téléchargeable à l'adresse :

Bonne installation :-)" class="smiley

++

Plus d'informations :

Fedora 10

Thierry D

Après 6 mois de développement, Fedora 10 (surnommée Cambridge) est aujourd'hui disponible au téléchargement.

Fedora 10 est très attendue vu les nouveautés annoncées et le nouveau thème graphique qui a beaucoup fait parlé de lui et qui au passage est splendide :)" class="smiley

fedora10.png Voici les quelques nouveautés tant attendu et qui mérite vraiment l'installation de Fedora 10

  • Ajout des environnements de bureau LXDE et SUGAR
  • Gestion des imprimantes facilitée.
  • Démarrage plus rapide et entièrement graphique grâce au remplacement de RHGB par Plymouth.
  • Nouvelle version de PulseAudio plus réactive et consommant moins de ressources.
  • Nouveau NetworkManager avec partage de connexion WiFi.
  • Meilleure gestion des télécommandes et liaisons infrarouges.
  • Gestion facilitée et plus rapide des logiciels grâce à PackageKit et RPM 4.6.
  • Sectool, un framework d'audit et de sécurité.
  • Intégration du thème graphique « Solar ».
  • Kernel 2.6.27.5 avec notamment un meilleur support WiFi et Webcam (plus de 250 nouveaux modèles sont supportés).

L'ensemble des nouveautés et bien plus encore peuvent être consulté en cliquant ici

Vous pourrez admirer un petit exemple du nouveau thème Solar qui est vraiment très agréable à l'utilisation :

bureau-cambridge_screenshot.resized.jpg

Télécharger Fedora 10
Documentation d'installation (en Anglais)
Support francophone
Documentation francophone

Fedora 10 est sortie…

Inal Djafar Tant attendue, là voila! Fedora 10 est disponible dès maintenant en téléchargement direct ou en torrent. Si vous souhaitez en savoir d’avantage sur les nouveautés de cette version, Sébastien a déjà fait le tour de la chose ici. Tout le monde est invité à la télécharger et la tester. Liens de Téléchargement : Live CD [...]

Wallpaper « Fedora Linux » by inalgnu

Inal Djafar Voici donc le premier wallpaper que je publie sur le blog, consacré à Fedora. Ceux qui me connaissent « bien », diront que c’est mon brush préféré, avec ma couleur préférée, pour ma distribution préférée. =) Je publie le wallpaper dans plusieurs résolutions 1280x800px, 1280x1024px et 1024x768px, en format JPEG avec les sources XCF, voila comme ça [...]

Fedora et l'Install'party de Paris 12-2008

Thierry D

Les ambassadeurs Francophone du projet Fedora vous invitent à une Install'Party qui se déroule à Paris (Cité des Sciences de la Villette) les Samedi 6 et dimanche 7 décembre 2008, de 12h00 à 18h00.

fedora10-paris-medium-decal.png Que vous soyez débutant, confirmé ou non Linuxien, c'est la meilleure occasion pour pouvoir échanger vos avis, vos idées et vos suggestions avec les autres personnes participants au projet Fedora.

Des conférences se dérouleront tout au long de la journée dans la salle Agora afin de vous faire découvrir les principaux avantages de Fedora. Bien entendu vous pouvez venir avec votre matériel afin qu'il y soit installé Fedora et que l'on puisse vous expliquer les bases de l'utilisation de votre nouveau système d'exploitation.

Linuxien confirmé, ou débutant ou simple curieux n'hésitez pas, l'entrée est totalement gratuite, plusieurs ambassadeurs Francophone et plusieurs membres de la communauté Fedora-fr seront présent alors rencontrons NOUS.

Date : Les Samedi 6 et dimanche 7 décembre 2008, de 12h00 à 18h00.
Lieu : Cité des sciences et de l'industrie. 30 avenue Corentin Cariou. 75019 Paris
Accès : Métro : ligne 7, station Porte de la Villette ou Bus : 75, 139, 150, 152, 249, PC
Plan d'accès : cliquez ici

On compte sur vous !

Fedora et l'Install'party de Paris 12-2008

Thierry D

Les ambassadeurs Francophone du projet Fedora vous invitent à une Install'Party qui se déroule à Paris (Cité des Sciences de la Villette) les Samedi 6 et dimanche 7 décembre 2008, de 12h00 à 18h00.

fedora10-paris-medium-decal.png Que vous soyez débutant, confirmé ou non Linuxien, c'est la meilleure occasion pour pouvoir échanger vos avis, vos idées et vos suggestions avec les autres personnes participants au projet Fedora.

Des conférences se dérouleront tout au long de la journée dans la salle Agora afin de vous faire découvrir les principaux avantages de Fedora. Bien entendu vous pouvez venir avec votre matériel afin qu'il y soit installé Fedora et que l'on puisse vous expliquer les bases de l'utilisation de votre nouveau système d'exploitation.

Linuxien confirmé, ou débutant ou simple curieux n'hésitez pas, l'entrée est totalement gratuite, plusieurs ambassadeurs Francophone et plusieurs membres de la communauté Fedora-fr seront présent alors rencontrons NOUS.

Date : Les Samedi 6 et dimanche 7 décembre 2008, de 12h00 à 18h00.
Lieu : Cité des sciences et de l'industrie. 30 avenue Corentin Cariou. 75019 Paris
Accès : Métro : ligne 7, station Porte de la Villette ou Bus : 75, 139, 150, 152, 249, PC
Plan d'accès : cliquez ici

On compte sur vous !

Drivel, pour blogguer facilement

Inal Djafar J’étais entrain de rédiger un article pour mon blog depuis mon interface d’administration WordPress, quand j’ai pensé à un utilitaire qui me permettrai d’écrire et de publier mes articles depuis mon bureau Gnome. Après peu de recherche et je tombe sur Drivel. Drivel est un client de journal pour bureau Gnome, qui permet de se [...]

Have you taste Fedora-fr.org documentation?

Thomas Canniot

I know it is Google translated, but have you already tasted the French Fedora-fr.org documentation?

What do you think about it?

Running for FAMSCo again

Thomas Canniot

As I woke up this morning, I decided to run for FAMSCo again. Isn't this day getting off for a good start?

Plymouth

Carlos Vassalo A deux jours de la sortie de la preview de F10 (sauf retard de dernière minute) et vu l’engouement actuel pour Plymouth, le remplaçant de RHGB, nous allons voir comment changer le thème par défaut… Les thèmes disponibles sont, une fois installés avec notre gestionnaire de packages habituel, stockés dans /usr/lib/plymouth/. Par défaut, c’est le [...]

Fedora 9 et le jeu Urban Terror

Thierry D

Vous êtes fan de Counter Strike ?, Vous aimez vous prendre pour une tireur d'élite de la police anti-terroriste ?

Vous trouviez qu'il était difficile de trouver un moyen simple et efficace de retrouver cette ambiance sur votre Linux ? et en particulier sur Fedora ?
Je vous présente donc le jeu Urban Terror, qui sera vous ravir tout en vous permettant de vous défouler tranquillement devant votre écran !

urbanterror.png

Installation

Rien de plus simple pour installer Urban Terror sur votre Fedora 9, notre gestionnaire de paquets YUM va nous y aider :

yum install urbanterror

Description

Urban Terror est un logiciel gratuit multijoueur de tire à la première personne, qui (grâce à ioquake3) ne nécessite pas Quake III Arena.

Urban Terror peut être décrit comme un jeu de tir tactique réaliste, le jeu est fluide et très agréable à jouer

Voici quelques images du jeu :

urbanterror-shoot2.jpg urbanterror-shoot1.jpg

Vous pourrez trouver plus d'informations directement sur le Site officiel du jeu bien évidement.
Vous voilà prêt pour quelques heures de décontraction et d'adrénaline avec ce jeu :)" class="smiley

A+

Humour

Michaël Ughetto

Dans un grande enseigne dont je tairais le nom :

  • Bonjour, je voudrais cet ordinateur portable, mais sans Windows Vista
  • Vous allez en faire quoi ?
  • Installer Linux dessus, ou faire un multi-boot, je ne suis pas encore sur.
  • Aaaaah, par contre monsieur je dois vous prévenir, Linux ne saura pas gérer les 4Go de RAM.

Encore un vendeur qui devrait errer sur wikipédia au lieu de regarder la Star'Ac.

Bref, demain partira la demande de remboursement de Windows Vista