Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Fedora

Fedora 8 et Compiz Fusion

Patrice Kadionik

Salut.


Avec l'arrivée de Fedora 8, j'ai bien sûr voulu retrouver l'environnement graphique Beryl, environnement graphique esthétiquement très beau mais joliment inutile.

Hélas, Beryl n'est plus, vive Compiz Fusion ! Alors, c'est quoi le lien entre Compiz, Beryl et Compiz Fusion ?

Je cite Wikipedia :

"Compiz Fusion est né suite à la réunification du projet originel Compiz et de son fork, Beryl. Cet événement a donné lieu à son nouveau nom : Compiz Fusion.

Compiz et Beryl étaient tous les deux des projets ayant pour objectif d'utiliser les capacités de la carte graphique pour gérer l'affichage des fenêtres, à la place du processeur central (CPU).

Le GPU, qui est alors davantage sollicité, permet d'obtenir des effets visuels impressionnants tout en libérant le CPU de cette tâche, qui peut donc se consacrer aux fonctions qui lui sont attribuées plus rapidement..."


Ah, là, c'est clair : on se met ensemble, on se quitte, on se réconcilie ! La vie, quoi ;-)


Pour la mise en oeuvre sous Fedora 8, il faut avoir les paquetages Compiz Fusion d'installés et faire quelques manipulations.

Il faut donc installer les paquetages en compiz et compiz-fusion (on s'assurera sur sa propre machine que l'on a bien la même liste de paquetages marqués "installed", sinon on les installera par un yum install) :
# yum list *compiz*
Installed Packages
compiz.i386                              0.6.2-3.fc8            installed      
compiz-fusion.i386                       0.6.0-5.fc8            installed      
compiz-fusion-extras.i386                0.6.0-1.fc8            installed      
compiz-fusion-extras-gnome.i386          0.6.0-1.fc8            installed      
compiz-fusion-gnome.i386                 0.6.0-5.fc8            installed      
compiz-gnome.i386                        0.6.2-3.fc8            installed      
compiz-kde.i386                          0.6.2-3.fc8            installed      
compiz-manager.noarch                    0.6.0-3.fc8            installed      
gnome-compiz-manager.i386                0.10.4-2.fc8           installed      
libcompizconfig.i386                     0.6.0-3.fc8            installed      
Available Packages
compiz-bcop.noarch                       0.6.0-1.fc8            fedora         
compiz-devel.i386                        0.6.2-3.fc8            fedora         
compiz-fusion-devel.i386                 0.6.0-5.fc8            fedora         
compizconfig-python.i386                 0.6.0-1.fc8            fedora         
gnome-compiz-manager-devel.i386          0.10.4-2.fc8           fedora         
kicker-compiz.i386                       3.5.4-4.fc8            fedora         
libcompizconfig-devel.i386               0.6.0-3.fc8            fedora         


Si l'on veut avoir le décorateur de fenêtres emerald, il faut l'installer :
# yum list emerald*
Installed Packages
emerald.i386                             0.5.2-2.fc8            installed      
emerald-themes.noarch                    0.5.2-2.fc8            installed      
Available Packages
emerald-devel.i386                       0.5.2-2.fc8            fedora  

Il convient d'installer CCSM (Compiz Config Settings Manager). CCSM sert à configurer de façon simple Compiz Fusion. Il est pour l'instant dans le dépôt updates-testing :
# yum --enablerepo=updates-testing install ccsm

Tout est prêt.


Si l'on veut utiliser le décorateur de fenêtres emerald, exécuter :
$ emerald --replace &
$ compiz --replace ccp &

Si l'on veut utiliser le décorateur de fenêtres GTK, exécuter :
$ gtk-window-decorator --replace &
$ compiz --replace ccp &

Pour configurer son environnement graphique, il faut alors utiliser CCSM, soit par le menu :
Système>Préférences>Apparence>CompizConfig Settings Manager
soit en exécutant la commande :
$ ccsm 




Un grand merci à Sat pour ses explications.
Pour de l'aide, rejoignez la communauté francophone Fedora-fr !

++

Additif du 10/11/07 :
Voici 2 screenshots du résultat :




Additif du 12/11/07 :
Certains ont pu avoir le message d'erreur suivant :
compiz (core) - Error: Failed to manage screen: 0
compiz
(core) - Fatal: No manageable screens found on display :0.0

Il faudra alors essayer la solution suivante :
$ emerald --replace &
$ LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --replace ccp &


Fedora 8 : J-1

Patrice Kadionik

Salut.


Nous sommes plus qu'à J-1 de la disponibilité des images ISO de la nouvelle version de la distribution Linux Fedora : Fedora 8, qui sort officiellement le 8 novembre 2007.


Ne reste plus que quelques heures d'attente avant l'ouverture officielle des dépôts.
De longues heures...

++

kmod-acer_acpi est disponible sur livna

Nicolas Chauvet

Le module acer_acpi est désormais disponible sur le dépôt livna. Ce module est utile pour certains portables Acer (principalement) ayant un interrupteur Wifi géré par le bios (implémentation WMI ). Voici la liste des modèles supportés (liste incomplète).

Pour des raisons spécifiques à l'implémentation de ce type d'interrupteur, ce module noyau pourrait avoir plus de difficultés à être intégré directement dans le noyau Linux... Le passage sur rpm.livna.org est donc une bonne chose pour la continuité du support..
Si vous avez un portable Acer vous pouvez vérifier que le votre modèle est prit en charge. Il peut être nécéssaire d'envoyer le "fichier DSDT" au mainteneur. (Voir SupportedHardware pour cela).
Certains modèles pourrait ne fonctionner qu'avec acerhk. Je reprendrai éventuellement le support de ce module (en 32bit uniquement) si certains ont un meilleur support avec celui-ci...

Quelques nouvelles de dernière minutes:

Fedora 7 version 64 bits vs Fedora 7 version 32 bits : comparaison des performances

Patrice Kadionik

Introduction :


En décembre 2003, avec la sortie de Fedora Core 1, j'avais voulu évaluer les performances de la version 32 bits par rapport à la version 64 bits. J'avais pour cela utilisé le benchmark UnixBench 4.1. Ma machine de l'époque était un Athlon 64 3200+ avec 2 Go de RAM. J'avais trouvé la version 64 bits près de 11 % plus performante que la version 32 bits.

En cette veille de sortie de la nouvelle version de Fedora (Fedora 8), et ayant une nouvelle machine toute nue au bureau, je me suis dit qu'il était temps de refaire des tests de comparaison.

La première chose est de savoir quels benchmarks utiliser pour cette comparaison.
Il existe un HOWTO sur la question : le Benchmarking HOWTO.

Il existe aussi le projet Linux Test Project qui propose une liste d'outils à disposition en fonction des tests que l'on veut faire. LTP ne convient pas car orienté tests d'implantation de Linux.
Parmi la liste, seuls les tests de performances m'intéressent. J'en ai sélectionné 2 pour leur facilité de mise en oeuvre (ce document m'a conforté après coup sur mes choix) :

LMbench  est une suite simple de mini benchmarks écrits en langage C/ANSI. Il permet de mesurer 2 points : temps de latence et débit.
LMbench permet donc de tester les points suivants :
  • Mesures de débit : lecture de fichier en cache, copie mémoire (bcopy), lecture mémoire, écriture mémoire, pipe, TCP.
  • Mesures de temps de latence : changement de contexte, networking, création de fichier et destruction, création de processus, support des signaux, overhead sur appel système, latence sur lecture mémoire.
LMbench ne fournit pas d'incide global.


UnixBench est un vieux benchmark développé pour le test des systèmes UNIX mais il reste toujours valable. Il fournit au final un indice global, ce qui est intéressant pour des comparaisons.

Pour ces tests, ma machine de bureau est équipée d'un quad core Intel Q6600 à 2,4 GHz avec 4 Go de RAM.

  • La version LMbench    utilisée est la version 3.0-a8.
  • La version UnixBench utilisée est la version 4.1.0.

Mon protocole de tests est le suivant :
  • Installation de Fedora 7 version 64 bits.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 3 séries de tests avec LMbench.
  • 3 séries de tests avec UnixBench.
  • Installation de Fedora 7 version 32 bits.
  • La machine est placée en niveau 3 (init 3).
  • 3 séries de tests avec LMbench.
  • 3 séries de tests avec UnixBench.
Voici les résultats bruts obtenus :



Fedora 7, version 64 bits :


UnixBench, indice global :

Série 1 : 811.6
Série 2 : 835.1
Série 3 : 816.0


LMbench :

Séries 1, 2 et 3



Fedora 7, version 32 bits :



UnixBench, indice global :

Série 1 : 727.1
Série 2 : 724.3
Série 3 : 715.8


LMbench :

Séries 1, 2 et 3



Interprétation des résultats :


UnixBench :


Si l'on fait la moyenne des 3 séries, on arrive à :
  • Version 64 bits : 820,9
  • Version 32 bits : 722,4

La version 64 bits est donc 13,6 % plus rapide que la version 32 bits d'après l'indice global de UnixBench.


LMbench :

La comparaison est plus délicate car on n'a pas à disposition un indice global.
J'ai donc choisi quelques points de comparaison en faisant la moyenne des séries sur chaque point.

Communications par pipe en Mo/s :
  • Version 64 bits : 1775
  • Version 32 bits : 1194
La version 64 bits est 48,6 % plus rapide que la version 32 bits.


Lecture mémoire en Mo/s :
  • Version 64 bits : 4785
  • Version 32 bits : 4722
La différence est non significative (1,3 %).


Ecriture mémoire en Mo/s :
  • Version 64 bits : 2186,3
  • Version 32 bits : 2060
La version 64 bits est 6,1 % plus rapide que la version 32 bits.


Création de fichier de 0 Ko en µs :
  • Version 64 bits : 9,7304
  • Version 32 bits : 9,6875
La différence est non significative (0,4 %).

Addition entière 32 bits en ns :
  • Version 64 bits : 0,2433
  • Version 32 bits : 0,2766
La version 32 bits est 13,6 % plus rapide que la version 64 bits.


Addition entière 64 bits en ns :
  • Version 64 bits : 0,31
  • Version 32 bits : 0,62
La version 64 bits est 100 % plus rapide que la version 32 bits.


Il est difficile d'interpréter les résultats. Il faudrait faire plus de tests pour augmenter le nombre de séries et diminuer les erreurs de statistique. Les accès mémoire et les opérations 64 bits avantagent la version 64 bits.



Conclusion :


Il est bien difficile de quantifier exactement la différence de performances entre la version 64 bits et la version 32 bits car :
  • Un résultat dépend de la manière dont on le mesure.
  • Linux est un système complexe. Quels sont les paramètres significatifs que l'on doit mesurer ?
  • Il n'existe pas LE benchmark étalon de référence pour faire des comparaisons. Certains préconisent même de comparer par exemple le temps de compilation des sources d'un noyau Linux.
  • Pour avoir une bonne précision dans les mesures, il faut une taille d'échantillons grande (la plus grande possible) donc augmenter le nombre de tests et donc la durée globale ! Je me suis limité à 3 tests. C'est insuffisant du point de vue statistique. Mais cela m'a déjà pris 2 jours de mesures !
Existe-t-il un benchmark de performances fiable auquel on peut se référer ?

En conclusion, à la vue des résultats, il est clair que la version 64 bits est plus performante que la version 32 bits. Certainement pas d'un facteur 2 !

Le test UnixBench donne la version 64 bits près de 13 % plus rapide que la version 32 bits. Pour rappel, j'avais mesuré un gain de 11 % avec Fedora Core 1 en faveur de la version 64 bits sur une autre machine en décembre 2003. Cela se tient...


Maintenant, quelle est la véracité d'un tel chiffre ? Comment donner un simple chiffre pour résumer un système complexe ?

Pour ma part, et cela n'engage que moi, je pense qu'un gain d'environ 10 % pour la version 64 bits par rapport à la version 32 bits me semble un chiffre raisonnable et réaliste.

Alors, est-ce que cela vaut le coup de passer à la version 64 bits ?

Pour ma part, et cela n'engage que moi, je dis non. Non, simplement à la vue du nombre de posts liés à des problèmes concernant uniquement la version 64 bits que l'on peut lire dans le forum fedora-fr.org.


Seulement pour gagner 10 malheureux petits pourcent !


++

Correctif de 05/11/07 :
A lire le billet Pourquoi passer au 64 bits? ... ou pas ! du blog du Greg sur le même sujet

ATI + AIGLX, ça marche : mode d'emploi

Nicolas Rodt La dernière version des pilotes ATI fourni, parmi d'autres nouveautés, le support AIGLX. Dorénavant, il n'est plus nécessaire d'utiliser XGL pour pouvoir bénéficier de compiz ou beryl.
L'installation des drivers est assez simple :
  1. Comme on peut enfin se passer de XGL, on peut le cas échéant le désinstaller :
    wget http://nicofo.tuxfamily.org/scripts/xgl/installXGL
    sh installXGL -r
    
  2. L'installation des nouveaux drivers se fait par simple mise à jour : "yum update" ou juste "yum update kmod-fglrx".
    Remarque : yum m'a indiqué un conflit avec le driver précédent : pas de problème, il suffit de le désinstaller manuellement : "yum remove kmod-fglrx"
  3. Activer AIGLX à l'aide de livna-config-display (accessible dans le menu "Applications > System Tools")
  4. À moins de s'amuser avec les commandes du genre "service fglrx restart", il est préférable à ce stade de redémarrer Fedora.
Résultat : ça marche sur ma Radeon X300 !

ATI AIGLX compiz fusion
Problèmes rencontrés
  • Le défilement des pages dans Firefox est assez lent avec compiz ou beryl, ce qui n'était pas le cas avec XGL. Juste un problème de réglage ?
  • Alors que beryl fonctionne sans problème du premier coup, c'est un peu plus compliqué avec compiz fusion : il m'affiche les erreurs
    compiz (core) - Fatal: GLX_EXT_texture_from_pixmap is missing
    compiz (core) - Error: Failed to manage screen: 0
    compiz (core) - Fatal: No manageable screens found on display :0.0
    
    La solution consiste à utiliser "fusion-icon" ou à lancer compiz fusion avec la commande "LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --replace".
  • Le curseur de la souris est parfois un peu bizarre (lignes horizontales qui s'ajoutent...)
  • Compiz-fusion et Fedora 7 : en cas de problèmes, sachez qu'il existe une mise à jour de Compiz-fusion pour Fedora 7 (compiz version 0.6.2) : téléchargez l'archive ici, décompressez-la puis mettez à jour les rpm qui y sont contenus (yum update *.rpm). Ça pourrait résoudre certains de vos problèmes.
  • Compiz-fusion et Fedora 8
    Compiz-fusion ne fonctionne pas sur Fedora 8 ? Slander donne une solution dans le commentaire ci-dessous.
  • Compiz-fusion et Fedora 8 et fglrx (ATI)
    Vous obtenez désespérément l'erreur No GLX_EXT_texture_from_pixmap with direct rendering context... nor with indirect rendering, this isn't going to work!. Slander donne aussi la solution dans le même commentaire. (merci Slander !)
Enfin, j'ai testé quelques jeux genre enemy-territory, True Combat: Elite : la fluidité est parfaite ! Même si je n'avais pas vraiment de problèmes de ce côté là avec les anciens drivers, je crois qu'on peut dire qu'ATI / AMD nous a enfin fourni des drivers linux dignes de ce nom...

À voir aussi
  • Installer Compiz Fusion sur Fedora (fonctionne aussi sans XGL) :
    wget http://nicofo.tuxfamily.org/scripts/xgl/installXGL
    sh installXGL -cb
    
  • Lancer Compiz (fusion) ou Beryl automatiquement au démarrage de votre session Gnome / KDE / XFCE. J'ai adapté mon script chooseCompositeWM pour qu'il fonctionne dans toutes les situations (plus uniquement XGL). Pour l'installer :
    wget http://nicofo.tuxfamily.org/scripts/demarrage3D.tar.gz
    tar -xzf demarrage3D.tar.gz
    ./installDemarrage3D
    
    Le résultat : votre session se lance avec compiz ou beryl. En outre vous pouvez à tout moment changer de gestionnaire de fenêtres via le menu "Système > Préférences > Démarrage automatique de Compiz/Beryl" ou chooseCompositeWM.
chooseCompositeWM beryl compiz fusion

Fedora à l'ENSEIRB

Patrice Kadionik

Salut.


trashy, dans un précédent billet de son blog, nous avait montré une salle de l'IUT de Cachan équipée de Fedora Live CD.

L'ENSEIRB (Ecole Nationale Supérieure d'Electronique, Informatique et Radiocommunications de Bordeaux) n'est pas en reste et possède elle-aussi des salles équipées en "dur" de Fedora Core 5 et Fedora 7.

Suite au billet précédent, voici quelques photos montrant la salle de TP que j'ai équipée de Fedora 7 pour le département Electronique ainsi qu'une salle équipée de Fedora Core 5 du département Informatique. Tout est fin prêt pour faire des TP Linux Temps Réel...

C'est fou comme j'aime la couleur bleue en ce moment...

La galerie des photos prises est disponible ici.

++

Salle 1 équipée de Fedora 7 :




Salle 2 équipée de Fedora Core 5 (<edit> merci pika ;-) ):

JDLL : Booth set up

Maxime Carron

JDLL[1] (Journées Du Logiciel Libre, ie Free Software Days) in Lyon, France start today.

We (Benoît Marcelin and I) spent our afternoon in CPE and land a hand to prepare everything.

dsc04995.jpg dsc04997.jpg dsc05001.jpg dsc05003.jpg

Haïkel Guemar joined us this morning.

Our demo machines :

  • a workstation running Rawhide
  • a macbook running F-7
  • a laptop running Rawhide

Let's show us how Fedora rocks!!

[1] http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/FrenchTeam/Evenements/JDLL07

JDLL : Booth set up

Maxime Carron

JDLL[1] (Journées Du Logiciel Libre, ie Free Software Days) in Lyon, France start today.

We (Benoît Marcelin and I) spent our afternoon in CPE and land a hand to prepare everything.

dsc04995.jpg dsc04997.jpg dsc05001.jpg dsc05003.jpg

Haïkel Guemar joined us this morning.

Our demo machines :

  • a workstation running Rawhide
  • a macbook running F-7
  • a laptop running Rawhide

Let's show us how Fedora rocks!!

[1] http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/FrenchTeam/Evenements/JDLL07

JDLL : Booth set up

Maxime Carron

JDLL[1] (Journées Du Logiciel Libre, ie Free Software Days) in Lyon, France start today.

We (Benoît Marcelin and I) spent our afternoon in CPE and land a hand to prepare everything.

dsc04995.jpg dsc04997.jpg dsc05001.jpg dsc05003.jpg

Haïkel Guemar joined us this morning.

Our demo machines :

  • a workstation running Rawhide
  • a macbook running F-7
  • a laptop running Rawhide

Let's show us how Fedora rocks!!

[1] http://fedoraproject.org/wiki/Ambassadors/FrenchTeam/Evenements/JDLL07

ffmpeg-compat: support des codecs AMR et Dirac

Nicolas Chauvet

Voici une version de ffmpeg compilée pour supporter les codecs AMR et Dirac. 0.7.0
Here is a ffmpeg version built with AMR and Dirac 0.7.0 codecs support

ffmpeg-compat n'est pas un paquet de remplacement de la version ffmpeg provenant de rpm.livna.org. Il s'installe en parallèle sans perturber l'installation existante. Il faut compiler et installer les codecs AMR à partir du rpm "nosrc" au préalable.

Les sources des codecs AMR sont disponibles au téléchargement. Pour autant, la license ne permet pas la redistribution ni l'utilisation commerciale de ce codec. Par conséquent. Il est nécéssaire de le compiler soi-même.

ffmpeg-compat isn't a replacement package from the rpm.livna.org ffmpeg version. It can install along without conflicting the system one. You need to build and install AMR codecs from the "nosrc" package first.

Voici la procédure à adopter: / Here is what you need to do:
(Nécéssite un accès internet / Internet acces needed).

su -
yum groupinstall "Development Tools"
exit
wget http://kwizart.free.fr/fedora/nosrc/amrnb-7.0.0.0-1.nosrc.rpm
wget http://kwizart.free.fr/fedora/nosrc/amrwb-7.0.0.2-1.nosrc.rpm
cd $(topdir)/SOURCES
wget -N http://www.3gpp.org/ftp/Specs/archive/26_series/26.204/26204-700.zip
wget -N http://www.3gpp.org/ftp/Specs/archive/26_series/26.104/26104-700.zip
cd -
rpmbuild --rebuild amr*.nosrc.rpm
rm $(topdir)/RPMS/$(uname -m)/amr*debuginfo*.rpm
rpm -ivh $(topdir)/RPMS/$(uname -m)/amr{nb,wb}*.rpm

Ensuite, vous pourrez installer ffmpeg-compat / Then, install ffmpeg-compat (Fedora 7 i386/x86_64)

yum --enablerepo=kwizart install ffmpeg-compat

Les commandes pour utiliser ffmpeg-compat sont alors: / commands for ffmpeg-compat will become:

rpm -ql ffmpeg-compat |grep bin

Vous pouvez aussi compiler ffmpeg en remplacement de la version utilisée par livna. Cela n'est pas recommandé. Le résulat est suceptible d'être remplacé si le paquet livna est mis à jours...(il faudra recommancer la procédure). L'avantage est que les applications l'utilisant pourront bénéficier du support des codecs AMR et Dirac sans recompilation (testé avec vlc, devrait fonctionner avec mplayer).

You can also rebuild ffmpeg to replace the livna version. This is not recommanded. The result may be updated by the livna version (you will need to start again the procedure). But it will bring AMR and Dirac support within your apps without rebuilding them. (tested with vlc, should work with mplayer).

wget http://kwizart.free.fr/fedora/7/SRPMS/ffmpeg-compat-0.4.9-0.39.20070503.kwizart.fc7.src.rpm
rpm -ivh ffmpeg-compat-0.4.9-0.39.20070503.kwizart.fc7.src.rpm
sed -i -e 's|with_suffix 1|with_suffix 0|' $(topdir)/SPECS/ffmpeg-compat.spec
yum install zlib-devel lame-devel libvorbis-devel libtheora-devel faad2-devel xvidcore-devel SDL-devel gsm-devel imlib2-devel texi2html faac-devel x264-devel libdca-devel dirac-devel a52dec-devel
rpmbuild -ba $(topdir)/SPECS/ffmpeg-compat.spec
rm $(topdir)/RPMS/$(uname -m)/ffmpeg*debuginfo*.rpm
rpm -Uvh $(topdir)/RPMS/$(uname -m)/ffmpeg*.rpm

Réunion du 01/10/2007

Benoît Marcelin

Ce premier octobre 2007 avait lieu la première réunion Fedora-Lyon de l'année scolaire 2007/2008

Les habituels lyonnais était présent : Pingoomax, RedKarl (Karl_le_rouge, Sat, ...), Cerber666, Killwin (qui veut changer de pseudo) et moi-même.

Le sujet du jour fut les JDLL qui auront lieu le 19/20 de ce même mois. Je ne sais pas ce qu'on as bu, mais pas moyen d'en parler plus de 2min d'affilié ...

En conclusion on est arrivé à la ceci :

  • les ambassadeur Fedora ne mettent pas de casquette RedHat lorsqu'il parlent du projet en tant qu'ambassadeur ...
  • qu'on avait pas de CD à distribué
  • ni de flyers
  • ni de goodies
  • et qu'on aurait honte en face des gars d'ubuntu avec leurs matos ...

Sinon comme d'habitude, on a parler de plein de choses inutiles ... (liste trop longue pour y énuméré)

Wifi - firmwares disponibles pour Fedora

Nicolas Chauvet

Voici un récapitulatif des firmwares actuellement disponibles pour Fedora 7. Ils sont nécéssaire pour certains pilotes wifi. Ces firmwares seront installés par défault dans la prochaine version de Fedora, permettant une utilisation immédiate du wifi "out of the box".

Firmwares installés par défault dans Fedora 7:
ipw2100-firmware
ipw2200-firmware
iwlwifi-firmware (déprécié, utiliser iwl3945-firmware).
zd1211-firmware

Firmwares disponibles dans le dépôt updates pour Fedora 7(disponibles par défault pour Fedora 8).
atmel-firmware
iwl3945-firmware
iwl4965-firmware
rt61pci-firmware
rt73usb-firmware

Les utilisateurs de Fedora Core 6 pourront installer ces firmwares, mais il est recommandé d'utiliser Fedora 7. Il est surtout préférable d'utiliser un kernel récent...Pour Rappel, Fedora Core 6 ne permet pas la redistribution des firmwares. La licence de Fedora 7 a été modifiée pour permettre cela.

Il manque à l'appel les firmwares broadcom qui ne permettent pas d'être redistribué dans Fedora (pas de licence explicite pour cela). Voir la doc bcm43xx pour savoir comment extraire le firmware à partir de vos pilotes windows ou mac. Il est possible d'envisager un paquet rpm pour les pilotes bcm43xx (renommé en b43-legacy) et bcm43xx-mac80211 (b43), mais il ne pourraient théoriquement pas être redistribué.

Fedora-FR aux JDLL 2007

Maxime Carron

Bambanes, caquenanos et libristes de France et de Navarre, enfilez vagnotte, réveillez fenotte et agrapez-y la main, embarquez-y dans l'automaboule, des gones esprités, ramboullant de leur agriâble Croix-Rousse vous attendent au pays de Guignol, de la piave, du mâchon pour la 9ème édition des JDLL (Journées Du Logiciel Libre).

Alors que les planet sont envahis de billets relatant des non-évenements, Lyon capitale des Gaules (et de la gastronomie) accueillera fin Octobre 2007 (Vendredi 19 et Samedi 20) les Journées Du Logiciel Libre.

Biensûr les gones de l'ALDIL n'y sont pas pour rien. Cette année aura lieu la neuvième édition des JDLL à CPE Lyon sur le campus de la DOUA (comme d'habitude pour ceux qui sont déjà venu).

Biensûr je serai présent pour animer le stand Fedora-FR avec mes compères Guillaume Kulakowski, Benoît Marcelin et Haïkel Guémar.

Pour plus de renseignements, visitez :

Pour ceux qui hésiteraient encore, qui ne seraient pas encore assez séduits par le traditionnel mâchon des bouchons, la bonne odeur du saussisson cuit et des quenelles, la croix rousse vous offre ses pentes en images, et peut-etre qu'au détour d'une ruelle vous aurez la chance de croiser l'ancienne qui saura vous apprendre la langue de chez nous.

Un nom pour Fedora 8

Maxime Carron

Fedora 8 sort bientôt. Les membres du projet Fedora sont invités à voter pour un nom. Le choix est limité cette fois-ci :

  • Kwass
  • Werewolf

Fin des votes : 5 Oct 2007, 23h 59min 59s

Un nom pour Fedora 8

Maxime Carron

Fedora 8 sort bientôt. Les membres du projet Fedora sont invités à voter pour un nom. Le choix est limité cette fois-ci :

  • Kwass
  • Werewolf

Fin des votes : 5 Oct 2007, 23h 59min 59s

Un nom pour Fedora 8

Maxime Carron

Fedora 8 sort bientôt. Les membres du projet Fedora sont invités à voter pour un nom. Le choix est limité cette fois-ci :

  • Kwass
  • Werewolf

Fin des votes : 5 Oct 2007, 23h 59min 59s

Filezilla 3 est sorti

Maxime Carron

Filezilla est surement le plus célèbre et performant des clients FTP sous windows. Il est de surcroit libre.
Une version pour Linux en GTK vient de sortir.

Il est déjà disponible pour fedora dans le dépôt de kwizart et sera intégré dans Fedora 8.

La configuration du dépôt kwizart est décrite dans la documentation de fedora-fr.

Sortie de FileZilla 3.0.0

Nicolas Chauvet

Le Client FTP FileZilla est désormais disponible en version finale. Ce logiciel sera intégré directement dans Fedora 8. Les dépendences pour les versions Fedora 7 et Fedora Core 6 ne pouvant être satisfaites, je propose donc FileZilla depuis le dépôt kwizart-testing

Pour installer FileZilla:

Apres avoir installé la définition du dépôt kwizart pour votre version de Fedora, installez FileZilla au moyen de la commande:
yum --enablerepo=kwizart-testing update gnutls gnutls-utils
yum --enablerepo=kwizart-testing install filezilla

Si vous installez seulement FileZilla , Il ne devrait pas y avoir de problèmes majeurs, cependant mieux vaut avoir une version de gnutls\* >= 1.5.4 qui était nécéssaire lors de la compilation de FileZilla

La version FC6 sera disponible prochainement (sur le dépôt kwizart au lieu de kwizart-testing)...

Pour information, le Review Request de filezilla est le #252124 - si jamais vous avez des problèmes lors de l'utilisation, vous pourrez le rapporter sur ce bug ou en créer un autre... Il est aussi possible de rapporter un bug directement sur le site du projet.

VirtualBox-1.5.0 is out !

Xavier Lamien

VirtualBox 1.5.0 est de sortie.
Vous pourrez trouver le changelog des améliorations et corrections apportés à cette dernière à l'adresse suivante: ici.

Malheureusement, je ne pourrais fournir pour l'instant de paquets Fedora{-C?,?} pour cause de déménagement (pas d'UC multi-arch en ce moment :-()
Il vous faudras donc, vous contentez pour l'instant, des paquets Fedora 7 «closed-source» disponible chez vitualbox.org ci-dessous:

Lire la suite

Installation automatique de Compiz-fusion sur Fedora (mise à jour de installXGL)

Nicolas Rodt
Pour mettre à jour...
il suffit de relancer le script installXGL.

10/08/2007 - Installation automatique de compiz-fusion & compatibilité des scripts avec

Deux mises à jours ont été apportées, toutes en rapport avec compiz-fusion :

1. Les scripts ont été mis à jour pour être compatibles avec compiz-fusion. chooseCompositeWM propose dorénavant compiz-fusion dans sa liste pour permettre le démarrage avec sa session gnome/kde de compiz-fusion (avec ou sans fusion-icon) :

compiz-fusion chooseCompositeWM xgl

2. Les paquets de compiz-fusion ne sont pas encore dans les dépôts officiels de Fedora. Son installation passe par un dépôt tiers. Vous pouvez toutefois l'installer très facilement à l'aide de installXGL :
installXGL -cb
Le script vous propose en effet d'installer compiz, compiz-fusion et/ou beryl.
Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'utiliser XGL : ce script peut donc être utilisé par tous.

Remarque : sous XGL, le plus simple pour lancer compiz-fusion ou fusion-icon est d'utiliser chooseCompositeWM. Mais si vous lancez compiz manuellement, utilisez l'une des commandes suivantes :
LD_LIBRARY_PATH=/usr/lib/ compiz --replace --sm-disable --ignore-desktop-hints ccp &
LD_LIBRARY_PATH=/usr/lib/ fusion-icon &
En 64 bits, remplacer /usr/lib/ par /usr/lib64/. Retours attendus.

Le résultat ? Ben ça marche ;-) :

compiz-fusion Fedora xgl


22/06/2007 - Mise à jour pour Fedora 7

Ça y est, le script d'installation automatique de XGL est enfin disponible pour Fedora 7.
Nouveautés pour installXGL :
  • il supporte les dernières versions de Fedora : Fedora 6, Fedora 7 (et les versions à venir...)
  • il reprend en compte les architectures 64 bits
  • les rpm de XGL sont maintenant pris sur ce site
Remarque : comme d'habitude, les drivers graphiques doivent être installés pour utiliser XGL.



01/06/2007 - Mise à jour majeure pour Fedora 6

Le script installXGL a été complètement revu. Il installe dorénavant une version à jour de XGL (pour FC6).

installXGL v5
Au niveau des améliorations :
  • XGL est maintenu à jour au fil de ses mises à jour (rpm pris ici.)
  • le script propose directement l'installation de Beryl et Compiz
  • ceux-ci proviennent des dépôts officiels de Fedora
  • possibilité d'installer "gset-compiz", un outil de configuration de Compiz
  • l'installation est simplifiée (moins de rpm à installer, pas de dépôt particulier à ajouter)
En conséquence, Compiz et surtout Beryl sont maintenant plus stables que jamais !

download Télécharger le script :
  • Fedora 6 et 7 : installXGL
  • Fedora 5 : installXGL_FC5 - fonctionne aussi sur les versions ultérieures de Fedora mais utilise les paquets FC5 de Compiz et de XGL



11/04/2007

Correction d'un bug avec startCompositeWM --restartBeryl.



03/04/2007

Il arrive que beryl plante et que vous n'ayez plus accès à votre bureau. Ce n'est maintenant plus un problème. Il suffit de programmer un raccourci associé à la commande startCompositeWM --restartBeryl :
  1. Lancez beryl-manager
  2. Dans General Options > General Options > Commands > Command <x>, tapez startCompositeWM --restartBeryl
  3. Dans General Options > General Options > Shortcuts > Commands > Run command <x>, tapez votre raccourci, par exemple <Shift><Control>F12
Et maintenant, en 3 touches <Shift><Control>F12, c'est arrangé : beryl est reparti !



01/04/2007

Cette mise à jour concerne uniquement le script d'installation :
  • il prend maintenant en compte les architectures 64 bits
  • il gère mieux, le cas échéant, l'installation des dépendances de XGL
  • + ajout de diverses petites améliorations



11/03/2007

Une nouvelle fonctionnalité vient d'être ajoutée pour faciliter l'utilisation des jeux (ou de tout autre programme nécessitant la 3D) sous XGL : la commande noXgl.
Si un jeu ne fonctionne pas sous XGL, lancez-le simplement avec noXgl. Par exemple, au lieu de lancer Doom via
prboom -iwad /usr/share/doom-shareware/DOOM2.WAD
utilisez
noXgl prboom -iwad /usr/share/doom-shareware/DOOM2.WAD



09/03/2007

Nouvelles mises à jour :
  • Le script d'installation installXGL a été mis à jour pour pouvoir facilement désinstaller XGL : lancer simplement installXGL -r.
  • Si vous utilisez xscreensaver, celui-ci est dorénavant lancé sur le display 0 afin de bénéficier d'une meilleure accélération 3D.



19/02/2007

L'installation et la configuration de XGL ont été mises à jour, notamment pour profiter d'une meilleure intégration avec Gnome. Les corrections concernent entre autres :
  • la réapparition du bouton "Shut Down..." dans le menu Système de Gnome
  • les fenêtres ouvertes avec certains raccourcis clavier multimédias s'ouvrent dans le bon display
  • beryl est lancé correctement à chaque démarrage
Shutdown XGL


06/02/2007

Fini le problème du cube blanc avec beryl. Si vous utiliser XGL, vous pouvez dorénavant jouer avec beryl ! Le script d'installation de XGL a été mis à jour pour :
  • supprimer ce problème du cube blanc avec beryl (la commande est "beryl-xgl --use-copy")
  • ajouter un outil qui permet de basculer entre Beryl et Compiz : chooseCompositeWM
Dorénavant, beryl est entièrement opérationnel avec XGL :

xgl FC6 chooseCompositeWM

Pour mettre à jour...
il suffit de relancer le script installXGL.

Toutes les infos pour installer XGL, beryl et compiz sur votre Fedora : ici