Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Gnome

Problèmes de rafraichissement partiel de l'ecran sous Gnome 3

Edouard Bourguignon

Si vous rencontrez des problèmes de rafraichissement partiel de l'ecran sous Gnome 3, particulièrement visible sous gnome-terminal, voici une astuce qui vaut le coup d'être testée.

Ce billet est l'occasion de partager un petit problème et sa solution, cela intéressera peut être du monde et au pire servira de note pour moi même.

J'étais concerné par ce problème depuis un certain temps (depuis le Fedora 15 me semble), sur plusieurs portables, surtout avec les drivers proprio Nvidia. En général ça me bloquait juste l'affichage de la dernière ligne sous gnome-terminal, qui finissait quand même par apparaitre. Mais sur mon portable personnel là c'était presque les 3/4 de l'écran qui restait noir. Bref cette fois il fallait faire quelque chose.

Sur le bugzilla RedHat/Fedora, un bug semble correspondre, bien que marqué comme corrigé: https://bugzilla.redhat.com/show_bug.cgi?id=720605

Et d'après les commentaires, cela semble en effet fonctionner sous Fedora 15, et ne pas concerner uniquement les drivers proprio Nvidia.

Au final, la manip consiste à créer un fichier /etc/X11/xinit/xinitrc.d/10-clutter-hack.sh avec le contenu suivant:

#!/bin/sh
export CLUTTER_PAINT=disable-clipped-redraws:disable-culling

Puis à relancer la session.

Non seulement ça corrige mes problèmes de rafraichissement partiel, mais en plus cela semble accélérer l'affichage (qui semblait avoir du plomb dans l'aile depuis la F16, surtout sous Firefox).

Fedora 17: Journée de tests pour Gnome Shell

Edouard Bourguignon

Vous utilisez Gnome Shell et vous souhaitez participer à l'amélioration de la future Fedora 17, aujourd'hui est la journée de tests consacré à ce dernier:

https://fedoraproject.org/wiki/Test_Day:2012-03-15_Gnome_Shell_and_Extensions

Il faut bien sûr avoir une Fedora 17 à jour (version alpha en ce moment), un LiveCD pourrait arrivé mais pour l'instant il est toujours manquant...

Le but de ce genre de journée est de tester un point précis (ici Gnome Shell et ses extensions) par un maximum de monde, afin de remonter le plus de problèmes, le plus tôt possible. A noter que la version Beta est prévue pour bientôt, normalement le 4 avril.

GNU/Linux : message d’avertissement au login avec Zenity.

Sébastien Natroll J’ai dû, dans le cadre de mon travail, mettre en place un message d’avertissement à chaque login sur nos ordinateurs équipés d’Ubuntu 10.04. (Alors oui, aujourd’hui on oublie Windows 8, j’étais à deux doigts de recevoir des menaces de mort. ) J’ai immédiatement pensé à Zenity pour créer facilement une fenêtre GTK+. Une ligne de La suite >

Migration Fedora 15 à Fedora 16 via preupgrade

Alexandre Frandemiche

fedora-16.jpgVoilà, après quelques semaines, je me décide enfin à passer à Fedora 16 ! Au vu des nouveautés je n'ai pas pu attendre plus longtemps ! (Notamment tout ce qui touche à la virtualisation ;) )

Seulement voilà, quelques petits problèmes sont apparus lors de cette mise à jour ... c'est rare, mais ca arrive !

Voici la procédure à suivre, si après le preupgrade,, vous arrivez sur un écran "Oh no! ..." ou "Oh mince! ...

Changement uid et gid

Tout d'abord il faut éditer 2 fichiers, dans lequel nous allons remplacer les uid de notre (nos) utilisateur(s), le tout avec les droits root :

# vi /etc/passwd
# vi /etc/group

J'ai passé mon uid de 500 à 1000. Rappel pour vi : i pour insérer, /monuser pour rechercher la chaine monuser, [echap]wq pour enregistrer et quitter et [echap]q! pour quitter sans enregistrer.

Ensuite :

# find / -gid 500 -exec chgrp -h 1000 {} \; # find / -uid 500 -exec chown -h 1000 {} \;

Enfin on change le propriétaire de /home/monuser :

# chown -Rf 1000 /home/monuser

Voilà, en théorie, plus de problèmes au niveau des droits ...

Problème avec Gnome

J'ai été contraints de supprimer l'ensemble des extensions :

# yum remove gnome-shell-extension*

Par sécurité, j'ai aussi enlevé le driver propriétaire Nvidia :

# yum remove *nvidia*

Après tout cela, j'avais toujours cette erreur.

# yum reinstall gnome-shell

Et voilà, je peux enfin me connecter !
Fedora 16 me voilà !

GNOME 3 est une abomination.

Sébastien Natroll Lorsque j’ai installé Fedora 16, je savais que j’allais devoir me frotter à GNOME 3, LA mise à jour majeure de cet environnement que n’aime pas Linus Torvalds. Je cite : « Dans GNOME 3 les développeurs ont apparemment pensé qu’il était trop compliqué de faire du vrai travail sur votre bureau et ont décidé de La suite >

Erreur lors de l'installation d'Eclipse sous CentOS 5

Alexandre Frandemiche

Bonjour à tous,

Ce matin en voulant rejouer un bug de notre solution d'optimisation et de planification de techniciens mobiles (Opti-Time RMS et GOS). J'ai eu besoin d'installer un environnement de debug sur une CentOS 5 Server. D'ailleurs, vous aurez remarqué (ou pas) que le site Internet d'Opti-Time est flambant neuf !! Et sous Drupal ! Le libre s'installe de plus en plus chez nous et ce n'est pas pour me déplaire !

J'ai d'abord dû installer une interface graphique :
su -lc 'yum groupinstall "X Window System" "Environnement de bureau GNOME"'

Puis vient le moment d'installer Eclipse : su -lc 'yum install eclipse-platform' Hors en voulant installer le paquet 'eclipse-platform' j'ai obtenu l'erreur suivante :

Missing Dependency: /usr/bin/rebuild-security-providers is needed by package java-1.4.2-gcj-compat-1.4.2.0-40jpp.115.x86_64 (installed)

En effet, il se peut qu'au niveau de mes dépôts, entre EPEL, CentOS Plus et surtout ceux d'Opti-Time, il y ait des petits soucis au niveau de java ... même si je ne vois pas trop où ... par soucis d'efficacité, je n'ai pas chercher à comprendre !

Voici la solution détaillée : JPackage jpackage-utils compatibility for CentOS 5.x , sinon vous pouvez tout simplement faire ce qui suit :
su -lc 'rpm ivh http://plone.lucidsolutions.co.nz/linux/centos/images/jpackage-utils-compat-el5-0.0.1-1.noarch.rpm/at_download/file'

Attention à bien autoriser l'installation malgré la clé gpg inconnue !

Une fois fait, on peut reprendre l'installation d'Eclipse :
su -lc 'yum install eclipse-platform'

Et voilà, maintenant, je n'ai plus qu'à récupérer mes sources ... mais là, ça ne vous intéresse plus ;) !

Erreur lors de l'installation d'Eclipse sous CentOS 5

Alexandre Frandemiche

Bonjour à tous,

Ce matin en voulant rejouer un bug de notre solution d'optimisation et de planification de techniciens mobiles (Opti-Time RMS et GOS). J'ai eu besoin d'installer un environnement de debug sur une CentOS 5 Server. D'ailleurs, vous aurez remarqué (ou pas) que le site Internet d'Opti-Time est flambant neuf !! Et sous Drupal ! Le libre s'installe de plus en plus chez nous et ce n'est pas pour me déplaire !

J'ai d'abord dû installer une interface graphique :
su -lc 'yum groupinstall "X Window System" "Environnement de bureau GNOME"'

Puis vient le moment d'installer Eclipse : su -lc 'yum install eclipse-platform' Hors en voulant installer le paquet 'eclipse-platform' j'ai obtenu l'erreur suivante :

Missing Dependency: /usr/bin/rebuild-security-providers is needed by package java-1.4.2-gcj-compat-1.4.2.0-40jpp.115.x86_64 (installed)

En effet, il se peut qu'au niveau de mes dépôts, entre EPEL, CentOS Plus et surtout ceux d'Opti-Time, il y ait des petits soucis au niveau de java ... même si je ne vois pas trop où ... par soucis d'efficacité, je n'ai pas chercher à comprendre !

Voici la solution détaillée : JPackage jpackage-utils compatibility for CentOS 5.x , sinon vous pouvez tout simplement faire ce qui suit :
su -lc 'rpm ivh http://plone.lucidsolutions.co.nz/linux/centos/images/jpackage-utils-compat-el5-0.0.1-1.noarch.rpm/at_download/file'

Attention à bien autoriser l'installation malgré la clé gpg inconnue !

Une fois fait, on peut reprendre l'installation d'Eclipse :
su -lc 'yum install eclipse-platform'

Et voilà, maintenant, je n'ai plus qu'à récupérer mes sources ... mais là, ça ne vous intéresse plus ;) !

Supprimer la liste des utilisateurs sous GDM

Edouard Bourguignon

Une courte astuce pour masquer la liste des utilisateurs courants sous l'écran de connexion GDM.

Sur une poste de travail, surtout un poste multi-utilisateur, ce n'est pas forcément intéressant, ni une bonne pratique question sécurité, d'avoir une liste d'utilisateurs disponibles sur le poste. Normalement GDM affiche les utilisateurs courants qui ont l'habitude de se connecter à la machine. Bref il n'y a plus le login à taper, juste le mot de passe...

Pour désactiver cette affichage, il faut modifier une entrée gconf pour l'utilisateur gdm, car le démon GDM tourne sous cet utilisateur. Pour faire cela, en root, il faut taper la commande suivante:

gconftool-2 --set /apps/gdm/simple-greeter/disable_user_list true -t boolean

En relançant GDM, la liste des utilisateurs a disparu, il faut maintenant entrer son login utilisateur et son mot de passe.

Gnome 3 et le double-écran

Edouard Bourguignon

Gnome 3 apporte un nombre impressionnant de nouveautés, et aussi forcement son lot de changement d'habitude pour l'utilisateur qui va avec. Le premier point visible concerne la gestion du bureau et des espaces de travail (ou bureau virtuel, workspace en anglais). Préparez vous mentalement, les bureaux virtuels ne sont plus collés entre eux par la tranche verticale, mais par la tranche horizontale. Ainsi le 2e bureau virtuel n'est plus à la droite du 1er, mais en dessous. Si ça c'est pas de la révolution! Du même coup on passe d'un bureau à l'autre avec la combinaison ctrl+alt+flèche bas/haut.

Autant ce premier point n'est pas gênant, autant le deuxième concernant le double écran est plus déroutant. En effet, quand vous branchez un deuxième écran, celui-ci est correctement détecté grâce à xrandr (si votre pilote graphique le supporte) et devient tout de suite utilisable. C'était déjà le cas depuis un bon moment sous Gnome, donc jusque là rien de nouveau. Mais Gnome 3 propose par défaut, au niveau de la gestion des bureaux virtuels, que votre écran secondaire soit en fait qu'une sorte d'écran de statut. C'est à dire que toutes les fenêtres que vous y mettrez seront visibles peu importe dans quel bureau virtuel vous êtes. On est donc assez loin de la gestion habituelle du double-écran où le bureau s'étendait simplement sur la totalité des deux écrans.

Je ne sais pas si c'est très clair, je donne donc un exemple tout simple du fonctionnement par défaut. Si j'ouvre Firefox sur l'écran principal dans le 1er bureau virtuel, et un terminal sur l'écran secondaire toujours dans le 1er bureau. Je vois donc Firefox et le terminal sur chaque écran. Si je change de bureau virtuel, pour par exemple lancer evolution, j'aurais toujours le terminal sur l'écran secondaire.

Bien sûr avec de l'habitude, ce mode de fonctionnement par défaut est peut être intéressant. En tout cas, ce qui fait aujourd'hui défaut à Gnome 3, c'est un outil de configuration. Car il est en effet possible de revenir à un comportement plus classique du double écran en modifiant une valeur dans gconf.

Voici donc l'astuce:

yum install gconf-editor
gconf-editor

Puis dans /desktop/gnome/shell/windows, décocher workspaces_only_on_primary. Relancer la session pour que ce soit pris en compte.

Gnome3 dualhead

Au final, Gnome 3 reste très intéressant, très réactif, il faut juste prendre le temps de retrouver ses repères.

Fedora 14 est sortie !

Paquet Fedora du jour

f14releaseFedora est un système d'exploitation et une plate-forme, basé sur Linux, que tout le monde peut utiliser, modifier et distribuer librement. Il est développé par une large communauté de personnes qui s'efforcent de fournir le meilleur du libre, de l'open source et des standards. Fedora est une partie du Projet Fedora, sponsorisé par Red Hat, Inc.

(Disponible en versions CD/Live CD Gnome/Live CD KDE/DVD, pour les architectures i386/i686/x86_64/ppc)

  • Voir toutes les nouveautés de Fedora 14 : Notes de version depuis le site du Projet Fedora

Quelles sont les nouveautés de Fedora 14?

Pour les utilisateurs du Bureau

Une multitude de nouvelles fonctionnalités pour les utilisateurs :

  • libjpeg-turbo Charger et sauvegarder des images au format JPEG n'aura jamais été aussi rapide que sous Fedora 14 !

libjpeg-turbo est une implémentation optimisée qui divise par deux le temps de compression/décompression des images sur les machines disposant des jeux d'instructions MMX/SSE et un léger boost (de l'ordre de 25%) pour les autres. libjpeg-turbo étant compatible ABI/API avec libjpeg, tout les logiciels peuvent en bénéficier sans réécriture, ni recompilation. Merci à Adam Tkac.

  • Spice (Simple Protocol for Independent Computing Environments) fournit aux utilisateurs une expérience du bureau distant amélioré.

Celui-ci pose les fondations pour la prise en charge de l'accélération matérielle graphique, du chiffrement, du curseur "matériel" mais également de l'audio. Pour le moment, le support de Spice a été intégré dans l'hyperviseur Qemu/KVM et des pilotes pour les systèmes invités X11 et Windows (XP, Vista et 7) sont disponibles. Spice est une technologie libéré par RedHat en décembre 2009 suite au rachat de Qumranet en 2008. Qumranet est également à l'origine de l'hyperviseur KVM intégré au noyau Linux. Merci à l'équipe virtualisation de Red Hat à l'origine de ce projet.

"Pour les développeurs"

Les développeurs ont été particulièrement gâtés:

  • Prise en charge de Milkymist Les développeurs pourront développer sur Milkymist, une carte de développement embarqué libre sur Fedora 14.

Merci à l'équipe du Fedora Electronic Lab.

  • D Fedora 14 introduit la prise en charge de D, un langage de programmation système combinant la puissance et les performances de C++ et la productivité des langages modernes tels que Python et Ruby.

L'environnement est basé sur le compilateur LDC qui repose sur l'infrastructure LLVM et la bibliothèque standard Tango, d'autres bibliothèques sont disponibles (Mango pour le réseau, Derelict pour le multimédia etc ...) sur les dépôts standard ou le dépôt D. Merci à Jonathan Mercier.

  • Mise à jour de Python 2 La version système de Python passe en version 2.7.

Python 2.7 facilite la migration vers Python 3.1 et constitue la dernière version majeure de Python 2.x. Merci à Dave Malcolm.

  • GNUStep Un framework de développement pour le langage de programmation Objective-C.

Merci à Jochen Schmitt.

  • Outils de débogage mémoire Le nouveau paquetage "gdb-heap" ajoute la commande "heap" à gdb qui permet d'analyser l'utilisation de la mémoire dynamique par un processus.

Merci à Dave Malcolm qui a développé cette fonctionnalité au sein de Fedora.

  • Rakudo Star Une implémentation de Perl 6.

Perl 6 est la dernière itération du langage Perl qui fut à l'origine de nombreuses innovations des langages de programmation. Merci à Gerd Pokorra, Christoph Wickert et Marcela Mašláňová.

"Pour les administrateurs systèmes"

Et nous n'avons pas oubliés les administrateurs systèmes:

  • Une image Fedora 14 (AMI) sera disponible pour les utilisateurs du service de cloud computing EC2 d'Amazon, qui sortira en parallèle de la version "classique". Merci à Justin M. Forbes.
  • ipmiutil Fedora intégre un utilitaire de gestion de serveur IPMI amélioré avec ipmiutil. Merci à Andy Cress qui est également le mainteneur upstream du projet.
  • virt-v2v facilite la migration des machines virtuelles Xen vers l'hyperviseur KVM.
  • Un dépôt Virtualization Technology Preview permet de tester les derniers développements en matière de virtualisation. Merci à l'équipe virtualisation de Red Hat.
  • Varnish a été mis à jour et apporte une meilleure mise à l'échelle ainsi que des nouvelles fonctionnalités de journalisation.
  • Apache a été mis à jour et inclus un grand nombre de modules et mises à jour de sécurité.
  • Systemd En dernier mais pas le moindre, Fedora 14 intégre une tech preview de systemd, le système d'init nouvelle génération pour un démarrage plus rapide et une multitude de fonctionnalités avancés. Merci à Lennart Poettering qui est également le mainteneur upstream.

Liens

Et ce n'est qu'un début ! Des mises à jours de nombreux paquetages comme d'habitude seront disponibles dans Fedora 14. Une liste plus complète des nouvelles fonctionnalités intégrées à Fedora 14 est disponible sur: http://fedoraproject.org/wiki/Releases/14/FeatureList

Il ne vous reste plus qu'à la télécharger. N'attendez plus ! http://get.fedoraproject.org/

Si vous mettez à jour depuis une version précédente de Fedora, référez vous à: http://fedoraproject.org/wiki/Upgrading Fedora a pris soin de faire de preupgrade une solution plus robuste et de corriger des bogues dans les précédentes versions de Fedora afin de faciliter la mise à jour vers Fedora 14.

Pour un tour rapide des fonctionnalités dans Fedora 14, visitez nos notes de versions abrégées: http://fedoraproject.org/wiki/F14_one_page_release_notes

Les notes de versions de Fedora 14 et divers guides disponibles dans différents langages sont à votre disposition sur: http://docs.fedoraproject.org/

Les bogues connus de Fedora 14 sont répertoriés sur cette page: https://fedoraproject.org/wiki/Common_F14_bugs

Fedora Spins

Les spins Fedora sont des versions alternatives de Fedora, conçus pour divers usages avec une sélection d'applications ou personnalisations différentes. Ils sont disponibles à l'adresse: http://spins.fedoraproject.org

Cela comprends les spins:

  • Mobility MeeGo est un système d'exploitation et kit de développement pour les plateformes mobiles nouvelle génération, issu de la fusion des projets Moblin et Maemo (respectivement maintenu par Intel et Nokia).
  • Sugar Un spin basé sur l'environnement d'apprentissage collaboratif Sugar.
  • KDE Un spin utilisant KDE comme environnement de bureau par défaut.
  • XFCE Un spin utilisant XFCE comme environnement de bureau par défaut.

Contribuez

Pour plus de renseignements sur les bogues connus, et des conseils sur la bonne manière de rapporter les bogues, veuillez vous référer aux notes de versions: http://docs.fedoraproject.org

Il y a différentes manières de contribuer au-delà des rapports de bogues. Vous pouvez aider à traduire les logiciels et contenus, tester et faire des retours sur les mises à jours, écrire de la documentation, créer des graphismes, aider à promouvoir Fedora, empaqueter des logiciels libres pour les millions d'utilisateurs de Fedora à travers le monde. Pour commencer, visitez dès maintenant http://join.fedoraproject.org !

Fedora 15

Alors même que nous continuons à fournir des mises à jour pour améliorer Fedora 14, nous sommes déjà en train de développer notre prochaine version, Fedora 15 en parallèle et ce depuis plusieurs mois déjà. Nous prévoyons une sortie à partir de fin Avril 2011.

https://fedoraproject.org/wiki/Releases/15/Schedule

Source : http://forums.fedora-fr.org/viewtopic.php?pid=436123#436123 (Merci à Sat )

Gnome Gmail 1.7

Guillaume Kulakowski

Je viens de soumettre la version 1.7 de Gnome Gmail dans Fedora updates-testing pour les branches f12 à f15 ainsi que pour el6.

Cette nouvelle version apporte son lot de nouveautés comme :

  • support d'OpenOffice.org via setOOmailer,
  • support de l'internationalisation,
  • ajout de page au manuel (man),
  • etc...

Notons que cette application fait partie des notes de version de Fedora 14 (§2.2.10).

A savoir également qu'un bug subsiste sur ce paquet et que je n'arrive pas à le solutionner :

  • Si je créé un raccourcis à la main avec gnome-gmail comme exécutable : pas de problème, l'icône arrive automatiquement.
  • Si je passe par "application préféré" et que je change de Evolution à gnome-gmail, je casse l'icône. Je peux mettre n'importe quoi (firefox, revelation, gnome-terminal) comme client mail préféré, l'icône suit toujours immédiatement sauf lors que je mets gnome-gmail....

Toute aide est la bienvenue.

Simple applet Wifi

Nicolas Rodt Le script showWifi permet d'ajouter une icône dans la zone de notification indiquant l'état du réseau Wifi : qualité du signal ou réseau déconnecté. showWifi
Différents thèmes d'icônes sont disponibles. La liste des thèmes s'obtient par "showWifi --help". Par exemple, utilisez "showWifi knm" pour obtenir le thème d'icônes de knetworkmanager (celui-ci devant au préalable être installé). showWifi thème d'icônes
Ce script est particulièrement utile si, comme moi, vous n'utilisez pas (k)Network Manager pour gérer votre Wifi. Il vous permet de savoir de manière simple si le réseau est bien connecté.
Pour lancer ce script au démarrage de votre session :
  • sous GNOME : System > Preferences > Startup Applications > Add
  • sous KDE : systemsettings > Advanced > Autostart > Add Script
download Télécharger le script : showWifi

gnome-gmail : intégration de Gmail avec Gnome

Guillaume Kulakowski

J'ai découvert aujourd'hui gnome-gmail. Ce paquet permet de définir Gmail comme client mail par défaut de Gnome.

Applications préférées avec gnome-gmail

Comme le logiciel n'était pas disponible dans Fedora, j'en ai profité pour faire un RPM et enchainer sur une review request qui vient d'être validée, le paquet devrait donc arriver dans Fedora d'ici quelques jours.

Mise à jour (27/07/2010) : Disponible dans les dépôts de fedora-testing.

GNOME DO, donnez vie à votre bureau GNOME

Inal Djafar GNOME DO est un logiciel qui a pour principale tâche de vous faciliter la navigation sur votre bureau GNOME. Bourré de fonctionnalités et facile d'utilisation, ce petit bijoux permet de faire des recherches de données sur vos disques ainsi que sur le web, lancements d'applications, de commandes et bien plus... 1- Comment ça marche? Très [...]

Comment lancer Compiz au démarrage de Gnome en UNE instruction

Nicolas Rodt Voici une petite astuce qui permet de lancer Gnome avec Compiz directement activé: exécutez simplement l'instruction suivante :
  • si vous avez une version de Gnome ≥ 2.24 (ex. : Fedora 10) :
gconftool-2 --set --type string /desktop/gnome/session/required_components/windowmanager "env LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --sm-client-id default1 ccp"
  • si vous avez une version de Gnome plus ancienne (ex. : Fedora ≤ 9) :
gconftool-2 --set --type string /apps/gnome-session/rh/window_manager "env LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --sm-client-id default1 ccp"
ensuite déloguez-vous et reloguez-vous (1). Gnome s'exécutera avec Compiz directement, c'est-à-dire sans passer par metacity (le gestionnaire de fenêtres classique de Gnome), ce qui est beaucoup plus efficace.

En effet, l'autre moyen d'avoir Compiz à chaque démarrage consiste à ajouter fusion-icon dans les programmes exécutés au démarrage de Gnome (Système > Préférences > Personnel > Session). À chaque nouvelle session, Gnome est alors démarré normalement avec metacity, puis fusion-icon est exécuté, lequel lance compiz en remplacement de metacity. Ce dernier a donc été exécuté... pour rien !

(1)
Si vous l'aviez ajouté, n'oubliez pas de supprimer fusion-icon des programmes lancés au démarrage de Gnome.

Continuer à utiliser fusion-icon
Si vous voulez toujours avoir fusion-icon à portée de main (ou de clic), ajoutez "fusion-icon -n" dans les programmes exécutés au démarrage de Gnome. L'option -n empêche juste fusion-icon de relancer Compiz une nouvelle fois.

Help, je n'ai pas de contours de fenêtres
Pas de panique, ceci pourrait se produire si vous n'avez encore jamais utilisé Compiz. Lancez fusion-icon, puis clic droit sur son l'icône (dans la barre des tâches) > Select Window Decorator > GTK Window Decorator.
Une autre solution est d'utiliser emerald comme décorateur de fenêtres. En effet c'est celui-ci qui est utilisé par défaut par Compiz.

Ne plus utiliser compiz
Vous voulez supprimer le démarrage de Compiz avec Gnome ? Lancez :
  • si vous avez une version de Gnome ≥ 2.24 (ex. : Fedora 10) :
gconftool-2 --set --type string /desktop/gnome/session/required_components/windowmanager metacity
  • si vous avez une version de Gnome plus ancienne (ex. : Fedora ≤ 9) :
gconftool-2 --set --type string /apps/gnome-session/rh/window_manager metacity

À voir aussi : Fedora et Compiz Fusion : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Compiz, fusion-icon, emerald, etc...

Astuce Fedora du Week-End - Personnaliser les barres de tâches Gnome

Alexandre Frandemiche

Lorsque vous installez votre Fedora sur votre ordinateur avec l'environnement Gnome, vous obtenez ceci : Gnome Fedora

Le fond d'écran est plutôt sympa, mais ces barres de tâches toute grise ne sont pas spécialement jolies ... bon tout ceci n'est qu'une question de goût, mais j'avoue préférer des barres un peu stylées tout en restant sobre.

Voici donc ce que je vous propose, il y en a pour tout les goût, il ne reste plus qu'à choisir !

En noir :

Screen_Black_Transparent

En bleu :

Screen_Blue_Full

En vert :

Screen_Green_Transparent

En rouge :

Screen_Red_Full

En marron :

Screen_Maroon_Transparent

En violet :

Screen_Violet_Transparent

En jaune :

Screen_Yellow_Full


Comme vous pouvez le voir, vous pouvez soit obtenir une barre pleine ou transparente, afin d'obtenir ce résultat, téléchargez l'image qui vous convient :

En noir :

Full_Panel(24px)_black Transparent_Panel(24px)_black

En bleu :

Full_Panel(24px)_blue Transparent_Panel(24px)_blue

En vert :

Full_Panel(24px)_green Transparent_Panel(24px)_green

En marron :

Full_Panel(24px)_maroon Transparent_Panel(24px)_maroon

En rouge :

Full_Panel(24px)_red Transparent_Panel(24px)_red

En violet :

Full_Panel(24px)_violet Transparent_Panel(24px)_violet

Et enfin en jaune :

Full_Panel(24px)_yellow Transparent_Panel(24px)_yellow

Faites un clic droit sur l'image qui vous convient, puis Enregistrer l'image. Une fois l'image téléchargée, il vous reste à faire un clic droit sur chacune des barres des tâches -> Propriétés, allez sur l'onglet Arrière Plan et enfin dans L'image d'arrière plan, séléctionnez l'image en question. Voilà le tour est joué, vous disposez de barres de tâches personnalisées !