Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Le "pourquoi" du Mercredi

Le "pourquoi" du Mercredi : Fedora-esay-karma - Comment changer le karma d'un rpm

Paquet Fedora du jour

Vous avez peut-être un jour du installer un paquet depuis koji ou en activant le dépôt updates-testing ? Et vous avez remarqué un petit karma pour le paquet qui indique si le paquet passe dans les stables ou pas sous peu ?
Votre curiosité ne vous a pas poussé plus loin ? Pas grave, aujourd'hui vous allez savoir comment contribuer sans trop d'effort à ce paquet qui vous tient à cœur.

Commençons tout d'abord par créer un compte fas. Une fois ceci où que vous vous rappelez votre identifiant nous allons pouvoir continuer.

Installons notre petit module, fedora-easy-karma. Maintenant, nous allons nous en servir avec un exemple pris au moment de la rédaction de cet article :

$ fedora-easy-karma --fas-username=identifiant
Getting list of installed packages...
Getting list of packages in updates-testing...
================================================================================
texmaker-2.3-1.fc14
================================================================================
Update ID: FEDORA-2011-4410
Release: Fedora 14
Status: testing
Type: bugfix
Karma: 1
Bugs: https://bugzilla.redhat.com/660215 - Bold and Highlighted text are persistent
Notes: Update to version 2.3
Submitter: deji
Submitted: 2011-03-30 03:46:26
Comments: bodhi - 2011-03-30 03:46:42 (karma 0)
This update has been submitted for testing by deji.
bodhi - 2011-03-30 20:00:19 (karma 0)
This update has been pushed to testing
marbolangos - 2011-04-01 13:49:00 (karma 1)
Update works!

https://admin.fedoraproject.org/updates/F14/FEDORA-2011-4410

inst. RPMS: texmaker-2.3-1.fc14.x86_64 - LaTeX editor (installed 0 days ago)

Comment? -1/0/1 ->karma, other -> skip>

Il ne vous reste plus qu'à voter si le paquet corrige le problème (1), vous ne savez pas (0) ou si ça ne change rien (-1). Ensuite le programme vous demande votre mot de passe. Et c'est terminé !

Installation en ligne de commande : yum install fedora-easy-karma

Installation avec l'interface graphique : Développement > Fedora update feedback made easy

Localisation dans le menu : Pas disponible dans les menus

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/fedora-easy-karma

Site web : https://fedoraproject.org/wiki/Fedora_Easy_Karma

Le "pourquoi" du Mercredi : Fedora-esay-karma - Comment changer le karma d'un rpm

Paquet Fedora du jour

Vous avez peut-être un jour du installer un paquet depuis koji ou en activant le dépôt updates-testing ? Et vous avez remarqué un petit karma pour le paquet qui indique si le paquet passe dans les stables ou pas sous peu ?
Votre curiosité ne vous a pas poussé plus loin ? Pas grave, aujourd'hui vous allez savoir comment contribuer sans trop d'effort à ce paquet qui vous tient à cœur.

Commençons tout d'abord par créer un compte fas. Une fois ceci où que vous vous rappelez votre identifiant nous allons pouvoir continuer.

Installons notre petit module, fedora-easy-karma. Maintenant, nous allons nous en servir avec un exemple pris au moment de la rédaction de cet article :

$ fedora-easy-karma --fas-username=identifiant
Getting list of installed packages...
Getting list of packages in updates-testing...
================================================================================
texmaker-2.3-1.fc14
================================================================================
Update ID: FEDORA-2011-4410
Release: Fedora 14
Status: testing
Type: bugfix
Karma: 1
Bugs: https://bugzilla.redhat.com/660215 - Bold and Highlighted text are persistent
Notes: Update to version 2.3
Submitter: deji
Submitted: 2011-03-30 03:46:26
Comments: bodhi - 2011-03-30 03:46:42 (karma 0)
This update has been submitted for testing by deji.
bodhi - 2011-03-30 20:00:19 (karma 0)
This update has been pushed to testing
marbolangos - 2011-04-01 13:49:00 (karma 1)
Update works!

https://admin.fedoraproject.org/updates/F14/FEDORA-2011-4410

inst. RPMS: texmaker-2.3-1.fc14.x86_64 - LaTeX editor (installed 0 days ago)

Comment? -1/0/1 ->karma, other -> skip>

Il ne vous reste plus qu'à voter si le paquet corrige le problème (1), vous ne savez pas (0) ou si ça ne change rien (-1). Ensuite le programme vous demande votre mot de passe. Et c'est terminé !

Installation en ligne de commande : yum install fedora-easy-karma

Installation avec l'interface graphique : Développement > Fedora update feedback made easy

Localisation dans le menu : Pas disponible dans les menus

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/fedora-easy-karma

Site web : https://fedoraproject.org/wiki/Fedora_Easy_Karma

Le "pourquoi" du Mercredi : Personaliser le menu de démarrage de Grub

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction libre de l'article : "Wednesday Why: Customizing the Grub Splash Screen" écrit par Chris Tyler.

2008-02-13-grub-splash.png Le processus de démarrage d'un système Fedora commence habituellement par l'affichage par le chargeur d'amorçage Grub d'un écran (ou menu) de démarrage. L'arrière-plan de cet affichage est fourni par la merveileusement talentueuse équipe Fedora artTeam. L'image se trouve dans le fichier : /boot/grub/splash.xpm.gz du paquet fedora-logos.

La personnalisation de l'écran de démarrage avec votre photo préférée, le logo de votre société, ou même un dessin est assez simple :

  • Préparer une image adéquate. Elle doit être de 640x480 pixels et ne posséder qu'au maximum 14 couleurs parce que le mode utilisé par l'écran VGA pendant le démarrage a une résolution de 640x480 pixels avec 16 couleurs dont deux sont réservées au texte (le noir et le blanc). Si vous utilisez le logiciel Gimp, assurez- vous simplement de la résolution dans la barre de titre de l'image puis selectionnez le menu Image > Mode > Indexé, et renseigner le "nombre maximum de couleurs" à 14.
  • Sauvez votre image dans votre répertoire /boot/grub avec l'extension .xpm.gz
  • Éditez le fichier /boot/grub/grub.conf et modifiez le de telle façon que le paramètre splashimage pointe vers votre votre nouvelle image. Ce chemin sera relatif à la racine de votre partition /boot donc /boot/grub/myimage.xpm.gz devrait s'écrire (hdX,Y)/grub/myimage.xpm.gz (où X est le numéro du disque BIOS/Grub et Y le numéro de la partition BIOS/Grub).
# grub.conf generated by anaconda
#
# Note that you do not have to rerun grub after making changes to this file
# NOTICE: You have a /boot partition. This means that
# all kernel and initrd paths are relative to /boot/, eg.
# root (hd0,0)
# kernel /vmlinuz-version ro root=/dev/concord3/f8root
# initrd /initrd-version.img
#boot=/dev/md0
default=0
timeout=5
splashimage=(hd0,0)/grub/myimage.xpm.gz
hiddenmenu
title Fedora (2.6.23.15-137.fc8)
root (hd0,0)
kernel /vmlinuz-2.6.23.15-137.fc8 ro root=/dev/concord3/f8root rhgb quiet
initrd /initrd-2.6.23.15-137.fc8.img
title Fedora (2.6.23.14-115.fc8)
root (hd0,0)
kernel /vmlinuz-2.6.23.14-115.fc8 ro root=/dev/concord3/f8root rhgb quiet
initrd /initrd-2.6.23.14-115.fc8.img

2008-02-13-grub-splash2.png Redémarrez pour voir le résultat.

Le format XPM utilisé par Grub est très inhabituel: il s'agit en fait d'une snippet (bribe) de code C contenant une table de correspondance entre des caractères ASCII et des codes de couleur ainsi que l'image encodée en art ASCII. Vous pouvez la voir en décompressant le fichier et en l'ouvrant avec un éditeur de texte.

Astuces pour la préparation d'une image de fond pour Grub:

  • Choisissez une image avec un faible nombre de couleurs afin d'éviter un tramage ou une solarisation trop importants lors de la réduction de nombre de couleurs.
  • Grub affiche le texte en blanc avec une ombre portée noire, ce qui devrait le rendre visible devant n'importe quelle couleur de fond -- mais il est tout de même conseillé d'éviter d'utiliser du blanc ou des couleurs très claires pour un maximum de lisibilité.

Le "pourquoi" du mercredi : les menus

Paquet Fedora du jour

Ce billet est une traduction libre de l'article : Wednesday Why: Menus écrit par Chris Tyler.

2008-06-24-wednesday_why-menus.png

Les menus des applications de Fedora listent différents programmes provenant de paquetages variés. Fedora fournit de nombreux environnements de bureaux, dont GNOME, KDE et XFCE ; chacun d'entre eux utilise sa propre structure de menu pouvant inclure ou exclure certains programmes, tels que les panneaux de contrôle propres à chacun d'eux. Chaque titre de menu ainsi que les entrées sont affichés dans la langue courante de la session. En outre, la disposition des menus fait souvent l'objet d'affinements à chaque nouvelle version de Fedora, alors que certains paquetages n'ont pas varié d'un iota au cours de la transition. Voilà quelques propriétés de ces menus dont on s'attachera à décrire les mécanismes en jeu.

Les spécifications des entrées du menu sont définies de façon collaborative au sein du projet freedesktop.org. Toute paquetage Fedora induisant l'apparition d'une entrée dans le menu contient un ou plusieurs fichiers .desktop décrivant ces entrées. Par exemple, le paquetage evolution contient un fichier .desktop (ici tronqué, compte-tenu du nombre important de traductions du nom et des commentaires qu'il contient) :

$ rpm -ql evolution | grep desktop
/usr/share/applications/evolution.desktop

Celui-ci contient ainsi les informations nécessaire à l'affichage de l'entrée Evolution dans le menu :

[Desktop Entry]
Encoding=UTF-8
Name=Evolution Mail and Calendar
Name[ar]=بريد و تقويم إيفُليوشِن
Name[as]=Evolution মেইল বৰ্ষপঞ্জি
...
Name[fr]=Messagerie et calendrier d'Evolution
...
Name[zh_HK]=Evolution 郵件與行事曆
Name[zh_TW]=Evolution 郵件與行事曆
...
Comment=Manage your email, contacts and schedule
Comment[ar]=قُم بإدارة بريدك الكتروني، مراسليك وجدولك
Comment[as]=আপোনাৰ ই-মেইল অ্যাকাউন্টসমূহকে এখানে বিন্যাস কৰক
...
Comment[fr]=Gérer vos courriels, contacts et agendas
...
Comment[zh_HK]=管理你的郵件、聯絡人和行程
Comment[zh_TW]=管理您的郵件、連絡人和行程
Exec=evolution
Icon=evolution
Terminal=false
Type=Application
Categories=GNOME;GTK;Office;Email;Calendar;ContactManagement;X-Red-Hat-Base;
StartupNotify=true
X-GNOME-Bugzilla-Bugzilla=GNOME
X-GNOME-Bugzilla-Product=Evolution
X-GNOME-Bugzilla-Component=BugBuddyBugs
X-GNOME-Bugzilla-Version=2.22.x
X-GNOME-Bugzilla-OtherBinaries=evolution-data-server-2.22;evolution-exchange-storage;evolution-alarm-notify;

Comme on peut le voir, ce fichier contient le nom et la description du programme par défaut (en anglais) et celle spécifique à la langue de l'environnement choisie. Il indique également la commande lancée par l'entrée, l'icône à afficher (qui est celle du thème choisi si celui-ci propose une icône correspondant au nom spécifié), si le programme doit être lancé depuis un terminal, l'encodage à utiliser pour l'affichage du nom et de la description, la catégorie à laquelle appartient l'application, et si le programme supporte le protocole Startup Notify (grosso modo, une application implémentant ce protocole enverra chaque fois qu'elle sera lancée ou quittée un message de notification au serveur X, qui pourra être intercepté par une autre application comme une applet, etc). Quant aux champs X-GNOME-Bugzilla-* à la fin de ce fichier, ils caractérisent une entrée propre à un environnement de bureau, et qui seront ignorés par les autres (le préfixe « X- » indique que le champ n'est pas standard ou est expérimental).

Les informations contenues dans ce fichier peuvent par ailleurs être indifféremment utilisées pour décrire une entrée de menu, une icône sur un tableau de bord ou sur le bureau. L'emplacement du fichier .desktop détermine en quelque sorte la représentation associée : un fichier placé dans les répertoires /usr/share/applications/ décrira une entrée dans le menu, tandis que le même fichier placé dans le répertoire du bureau (~/Bureau/) affichera un lanceur sur ce dernier. Pour placer sur le bureau un lanceur d'une application présente dans le menu, il suffit donc simplement de copier le fichier .desktop correspondant dans /usr/share/applications/ vers ~/Bureau/.

L'organisation du menu est régie par des fichiers de configuration placés dans le répertoire /etc/xdg/menus (les spécifications de ces fichiers, au format XML, sont définies sur http://standards.freedesktop.org/me...). Ces fichiers décrivent la hiérarchie des catégories présentes dans le menu « Applications » ou « Système » par exemple, les emplacements de recherche des fichiers .desktop à afficher, etc.

Par exemple, le fichier /etc/xdg/menus/applications.menu, correspondant au menu « Applications », contient une section relative à la catégorie « Bureautique » (« Office » en anglais) :

  <!-- Office -->
  <Menu>
    <Name>Office</Name>
    <Directory>Office.directory</Directory>
    <Include>
      <And>
        <Category>Office</Category>
      </And>
    </Include>
  </Menu> <!-- End Office -->

L'entrée « Evolution » décrite plus haut est ainsi affichée dans cette catégorie, puisque défini dans le champ Categories comme appartenant à la catégorie Office. Le tag <INCLUDE> mérite qu'on s'y attarde : il spécifie quels fichiers .desktop y seront incorporés, en l'occurence, tous ceux de catégorie « Office ». Si l'on considère cette fois la section relative à la catégorie « Outils système » (« Categories ») :

<!-- Accessories submenu -->
  <Menu>
    <Name>Accessories</Name>
    <Directory>Accessories.directory</Directory>
    <Include>
      <And>
        <Category>Utility</Category>
        <Not>
          <Category>System</Category>
        </Not>
      </And>
    </Include>
  </Menu> <!-- End Accessories -->

on constate que le bloc <Include> contient un sous-bloc Utility : tous les fichiers .desktop de catégorie « Utility » seront affichés dans le menu dans cette catégorie. En révanche étant suivi d'un bloc <Not> de négation contenant la catégorie System, un fichier marqué à la fois Utility ET System ne sera pas affiché (ceux-ci étant affichés sous Fedora dans le menu dans le menu « Système »).

Le "pourquoi" du Mercredi : Changement d'utilisateur rapide

Paquet Fedora du jour

fus-gnome.png Ce billet est une traduction du billet Wednesday Why: Fast User Switching rédigé par Chris Tyler.

Le changement d'utilisateur permet à plusieurs utilisateurs d'ouvrir simultanément une session personnelle sur un ordinateur partagé et permet également de passer rapidement d'une session ouverte à l'autre.

Sous Fedora, avec Gnome, le changement d'utilisateur rapide est accessible via une petite application de bureau visible dans la barre de menu. Avec KDE, cette fonction est accessible dans le menu K. Dans les deux cas, vous aurez la possibilité de passer sur une session préalablement ouverte ou bien d'en ouvrir une nouvelle.

fus-kde2.png Lorsque vous demanderez l'ouverture d'une nouvelle session, gdm (Gnome Display Manager, ndlr) démarre un server X supplémentaire sur un nouveau terminal virtuel ( ou console virtuelle) et y affiche un écran d'identification. Il y a jusqu'à 63 terminaux virtuels disponibles ; l'utilisateur peut accéder à chacun des 12 premiers d'entre eux en pressant Ctrl+Alt+une des touches F1 à F12. Dans la configuration par défaut, Fedora démarre en mode console sur les terminaux virutels 1 à 6, ainsi les serveurs X démarrent sur les terminaux virtuels 7 et suivant. Lors des utilisateurs supplémentaires s'identifient, ConsolKit établi l'accès aux prériphériques tels que la carte son et le lecteur optique (CD/DVD), et relie chaque utilisateur à son terminal virtuel et son affichage respectif. Le passage à une autre session déjà ouverte est géré par simple changement de terminal virtuel, exactement comme cela se passerait si vous utilisiez la combinaison de touches pour sélectionner ce terminal virtuel.

Vous pouvez lancer une nouvelle session en ligne de commande en utilisant la commande gdmflexiserver. Si Xnest est installé, vous pouvez également lancer une nouvelle session sur un affichage Xnest en utilisant l'option -n. La commande chvt vous permet de passer d'un terminal virtuel à un autre.

Le changement d'utilisateur rapide utilise des fonctionnalités qui existent depuis de nombreuses années dans le noyau Linux et X Window System les rend simplement facilement accessibles et faciles d'utilisation.

La page Wiki de Fedora à propos de du changement d'utilisateur rapide (discution antérieure à F7) : http://fedoraproject.org/wiki/Desktop/FastUserSwitching