Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Linux

qdevelop-0.25.2-4.fc9.eponyme.i386.rpm

Fabien Nicoleau

Petite mise à jour de ce RPM. J'ajoute que je mettrais bientôt en place une page dédiée afin de centraliser les infos sur les RPMs de ce logiciel.

  • Téléchargement : http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/fc9.i386/qdevelop-0.25.2-4.fc9.eponyme.i386.rpm

Fabien

qdevelop-0.25.2-3.fc9.eponyme.i386.rpm

Fabien Nicoleau

Proposition d'un RPM pour le logiciel QDevelop pour Fedora 9.

J'avais présenté rapidement dans un billet récent le logiciel QDevelop. J'avais émis l'hypothèse de créer un RPM (mon premier 'from scratch'). Et bien c'est chose faite !

Je propose donc ici le RPM pour le logiciel QDevelop (IDE dédiée au développement d'applications QT4), pour Fedora 9, et pour l'architecture i386 seulement. Je proposerai plus tard un RPM pour CentOS 5. J'ai pour le moment ouvert un billet sur le forum Fedora-fr ( http://forums.fedora-fr.org/viewtopic.php?id=31963 ). Mon but à (long) terme serait de pouvoir proposer ce package pour les dépôts officiels de Fedora, mais d'après ce que j'ai pu lire, la route est longue :). Pour ceux souhaitant utiliser ce package, il faut d'abord installer ma clé :

# rpm --import http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/RPM-GPG-KEY-NicoleauFabien

Ensuite il suffit d'utiliser yum :

# wget http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/fc9.i386/qdevelop-0.25.2-3.fc9.eponyme.i386.rpm
# yum install qdevelop-0.25.2-3.fc9.eponyme.i386.rpm

Les dépendances suivrons. Tous les retours sont les bienvenus.

Fabien

Fedora 9

Thierry D

f9release.png

La grande famille de Fedora est heureuse de vous annoncer la naissance de « Sulphur » (Fedora 9). Cette version majeure dans le développement de la distribution Fedora va vous offrir un grand nombres de nouveautés destinées à vous simplifiez la vie comme vous en avez rêvé.

Plusieurs mots symbolisent cette version :

Énergie, Rayonnement, Futur

Énergie : 7 mois de développement intense

Rayonnement : Unanimité des utilisateurs et journalistes des avancés de Fedora Futur : Perpétuelle avance sur les nouvelles technologies

Quelques nouveautées :

Coté environnement graphique :

  • KDE 4.0.3

L'arrivée de KDE4 et la constitution du groupe d'intérêt KDE au sein de FedoraProject est l'occasion de faire de KDE un citoyen de première classe dans le projet. Fedora 9 est la première distribution installer par défaut KDE 4..3 et ceci constitue le premier pas vers un meilleur bureau KDE sous Fedora.

  • Gnome 2.22

Une importante sortie pour FedoraProject avec le développement de gvfs principalement par le développeur Alexander Larsson, Fedora a également réécrit GDM pour une meilleure intégration avec {Console,Policy}Kit.

Coté bureautique :

  • OpenOffice 2.4

Coté réseau :

  • NetworkManager

Configuration réseau filaire, Wifi, GSM/CDMA et PPP en une seul interface. Configuration d'accès VPN (OpenVPN & Compatible Cisco VPN Client (VPNC)).

Coté internet :

  • Firefox 3 (Béta5).
  • Swfdec
  • Greffon libre qui vous permet de lire du contenu Flash depuis votre navigateur. Celui-ci s'appuie sur GSTREAM pour la restitution du son.

Coté système :

  • PreUpgrade

Système de mise a jours automatique de la nouvelle version Fedora sans média (cd/dvd).


  • Kernel 2.6.25
  • Upstart

Remplacement du vieillissant init ce qui a pour résultat immédiat un démarrage et une extinction du système très rapide.

  • Xorg 7.3

Dans la continuité de l'opération "Need For Speed), Fedora a consciencieusement traqué les goulots d'étranglement dans Xorg afin d'accélérer son démarrage. Fedora introduit le support optionnel du modsetting pour les cartes Intel ! La version incluse est une pré-version de Xserver 1.5 qui en combinaison avec le noyau 2.6.25 introduit une meilleure collaboration entre Xorg et le noyau, une meilleure gestion du sous-système PCI et également un meilleur support du hotplug. Désormais, le double-écran ne sera plus aussi douloureux qu'avant avec la super applet de gestion

  • Gestion centralisée des dictionnaires

Un seul et unique dictionnaire pour chaque langue, mais pour toutes les applications (OpenOffice, FireFox, Thunderbird, Gnome, KDE, ...).


  • Anaconda (Gestionnaire d'installation amélioré)

Redimensionnement de partition. Support du système de fichier Ext4 (expérimental). Chiffrement de partition. Abandon de Kudzu pour udev/hal pour meilleur reconnaissance des composants matériels.

  • PackageKit

Implémentation d'un nouveau gestionnaire de paquets alternatif. L'objectif de PackageKit est de fournir un coeur commun à tout les systèmes de paquetage et faciliter la vie des distributions.

  • RPM Fusion

RPM Fusion ne fait pas à proprement parler partie de FedoraProject, mais c'est une initiative importante au sein de la communauté. Trois des principaux dépôts tiers (Dribble, Freshrpms et Livna) ont décidés de fusionner pour fournir plus de paquets, partager des ressources communes et améliorer la qualité.

  • K12Linux

Fedora intègre la distribution LTSP K12ltsp en tant que saveur officielle sous le nom de K12Linux. K12Linux est l'intégration de LTSP-5 dans FedoraProject en collaboration avec la communauté LTSP.org. Un grand merci à Eric Harrison (core developer de LTSP et fondateur de K12ltsp) et à Warren Togami (Fondateur du projet Fedora).

  • FUNC (Fedora Unified Controller)

Module en langage Python afin de facilité la gestion d'un parc informatique. Système utilisant XML-RPC/SSL.

  • LivePersistence

Vous pourrez distribuer des clés usb Fedora pré-chargées et conserver vos paramètres et données personnelles.

  • OpenJDK

Remplacement de IceTea.

Coté développeur :

  • GCC 4.3

Intégration de GCC 4.3 avec le support expérimental de C++ 0x, un mode parallèle de la STL, Fedora 9 fournira à sa sortie.

  • Eclipse 3.3 (Europa)

Cette version est fournir par défaut mais la mise à jour vers Eclipse 3.4 (Ganymède) est prévue ultérieurement.

Cette version est la première de Paul Frields nouveau Project Leader de Fedora et premier Project Leader issu de la communauté Fedora elle même.

Téléchargez vite la nouvelle version de Fedora 9 en cliquant ici

Concernant le support, l'équipe ainsi que les membres de Fedora-FR seront heureux de vous accueillir.

Les équipes de FedoraProject

Fedora 9 a.k.a Sulphur est là !

Guillaume Kulakowski

La grande famille de Fedora est heureuse de vous annoncer la naissance de « Sulphur »  (Fedora 9).
Cette version majeure, dans le développement de la distribution Fedora, va vous offrir un grand nombres de nouveautés destinées à vous simplifiez la vie comme vous en avez rêvé.

Plusieurs mots symbolisent cette version

  • Énergie : 7 mois de développement intense
  • Rayonnement : Unanimité des utilisateurs et journalistes des avancés de Fedora
  • Futur : Perpétuelle avance sur les nouvelles technologies

Quelques nouveautés

Coté environnement graphique

  • KDE 4.0.3 : L'arrivée de KDE4 et la constitution du groupe d'intérêt KDE au sein de Fedora Project est l'occasion de faire de KDE un citoyen de première classe dans le projet.
    Fedora 9 est la première distribution installer par défaut KDE 4.0.3 et ceci constitue le premier pas vers un meilleur bureau KDE sous Fedora.
  • Gnome 2.22 : Une importante sortie pour Fedora Project avec le développement de gvfs principalement par le développeur Fedora Alexander Larsson, Fedora a également réécrit GDM pour une meilleure intégration avec  Console Kit & Policy Kit.

Coté bureautique

  • OpenOffice 2.4

Coté réseau

  • NetworkManager : Configuration  réseau filaire, Wifi, GSM/CDMA et PPP en une seul interface.
  • Configuration d'accès  VPN (OpenVPN & Compatible Cisco VPN Client (VPNC)).

Coté internet

  • Firefox 3 (Béta5).
  • Swfdec : Greffon libre qui vous permet de lire du contenu Flash depuis votre navigateur. Celui-ci s'appuie sur GSTREAM pour la restitution du son

Coté système

  • PreUpgrade : Système de mise à jours automatique de la nouvelle version Fedora sans média (cd/dvd).
  • Kernel 2.6.25
  • Upstart : Remplacement du vieillissant ''init'' ce qui a pour résultat immédiat un démarrage et une extinction du système très rapide.
  • Xorg 7.3 : Dans la continuité de l'opération "Need For Speed", Fedora a consciencieusement traqué les goulot d'étranglement dans Xorg afin d'accélérer son démarrage.
    Fedora introduit le support optionnel du modsetting pour les cartes Intel ! La version incluse est une pré-version de Xserver 1.5 qui en combinaison avec le noyau 2.6.25 introduit une meilleure collaboration entre Xorg et le noyau, une meilleure gestion du sous-système PCI et également un meilleur support du hotplug.
    Désormais, le double-écran ne sera plus aussi douloureuse qu'avant avec la super applet de gestion
  • Gestion centralisée des dictionnaires : Un seul et unique dictionnaire pour chaque langue, mais pour toutes les applications (OpenOffice, FireFox, Thunderbird, Gnome, KDE, ...).
  • Anaconda : (Gestionnaire d'installation amélioré)
    • Redimentionnement de partition dont le NTFS.
    • Support du système de fichier Ext4 (expérimental).
    • Chiffrement de partition.
    • Abandon de Kudzu pour udev/hal pour meilleur reconnaissance des composants matériels.
  • PackageKit : Implémentation d'un nouveau gestionnaire de paquets alternatif.
    L'objectif de PackageKit est de fournir un cœur commun à tout les systèmes de paquetage et faciliter la vie des distributions.
  • RPM Fusion : RPM Fusion ne fait pas à proprement parler partie de FedoraProject, mais c'est une initiative importante au sein de la communauté.
    Trois des principaux dépôts tiers (Dribble, Freshrpms et Livna) ont décidés de fusionner pour fournir plus de paquets, partager des ressources communes et améliorer la qualité.
  • K12Linux : Fedora intègre la distribution LTSP K12ltsp en tant que saveur officielle sous le nom de K12Linux. K12Linux est l'intégration de LTSP-5 dans FedoraProject en collaboration avec la communauté LTSP.org.
    Un grand merci à Eric Harrison (core developer de LTSP et fondateur de K12ltsp) et à Warren Togami (Fondateur du projet Fedora).
  • FUNC : (Fedora Unified Controller) Module en langage Python afin de facilité la gestion d'un parc informatique. Système utilisant XML-RPC/SSL.
  • LivePersistence :Vous pourrez distribuer des clés usb Fedora pré-chargées et conserver vos paramètres et données personnelles.
  • OpenJDK :Remplacement de IceTea.

Coté développeur

  • GCC 4.3 : Intégration de GCC 4.3 avec le support expérimental de C++ 0x, un mode parallèle de la STL, Fedora 9 fournira à sa sortie.
  • Eclipse 3.3 (Europa) Cette version est fournir par défaut mais la mise à jour vers Eclipse 3.4 (Ganymède) est prévue ultérieurement.



Cette opus 9 est le premier avec Paul Frields en tant que Project Leader de Fedora et premier Project Leader issu de la communauté Fedora elle même.

Afin d'obtenir cette nouvelle version, vous pouvez aller sur cette page.

Concernant le support des francophones, l'équipe ainsi que les membres de Fedora-FR seront heureux de vous accueillir à cette adresse.

Fedora 9 Sulphur est parmi nous !

Tom Dubin

Ca y'est, elle vient de sortir et est disponible en téléchargement depuis quelques heures ! Les liens dans la suite ! Enfin, Fedora 9, nom de code Sulphur est disponible au téléchargement depuis maintenant quelques heures sur les miroirs du projet Fedora ! Petit tour rapide des nouveautés : PackageKit : Pour ceux qui n'aiment... Lire Fedora 9 Sulphur est parmi nous !

xchat-2.8.4-16.fc9.eponyme

Fabien Nicoleau

Proposition d'un RPM pour le logiciel xchat, incluant un patch permettant de modifier le temps d'apparition des "balloons".

J'avais présenté il y a quelque temps dans un billet un rpm de xchat que j'avais reconstruis à partir de l'officiel (pour F8) comportant un patch permettant de réduire le temps d'apparition des "balloons" qui est fixé à 20 secondes "en dur" dans le code. En effet, je trouve que 20 secondes c'est énorme, quand par exemple on joue et que quelqu'un vient parler en pv. La hauteur totale de l'écran se retrouve alors remplie de balloons. Et puis de toute façon, ne serait ce que pour le principe, je trouve qu'il serait intéressant que cette valeur soir paramètrable. A la suite de ce billet, Remi avait construit un paquet contenant un patch bien plus élaboré permettant depuis la fenêtre de configuration de paramétrer cette valeur et avait remonté l'information au projet.

Fedora 9 ayant pointé le bout de son nez, j'ai reconstrui le package d'xchat officiel pour cette version de notre distro préférée et y ai intégré, avec son autorisation, le patch de Remi. De plus, j'ai supprimé le patch désactivant par défaut l'utilisation de l'icône dans le systray.

Pour les personnes souhaitant utiliser ce paquet, voilà la marche à suivre :

# rpm --import http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/RPM-GPG-KEY-NicoleauFabien
# rpm -Uvh http://nicoleau.fabien.free.fr/rpms/fc9.i386/xchat-2.8.4-16.fc9.eponyme.i386.rpm

J'espère que cette feature pourra être un jour intégrée par défaut (ou au moins discutée ;)). Elle n'a pour le moment sucité aucune réaction.

Fabien

En direct de Fedora 9

Fabien Nicoleau

Et bien la voila ! Enfin sous Fedora 9 version finale (Sulphur). Comme à chaque fois je me dis que je ferrais mieu d'attendre, et evidemment je ne résiste pas. Un petit tour rapide des premières impressions.

Les plus :

  • Packagekit : enfin une gui qui pourra me faire oublier de temps en temps l'utilisation de yum en console. Très pratique et intuitive, je la trouve vraiment bien. Cependant mon premier réflèxe reste toujours la console. Packagekit remplace pirut et pupplet. De plus son intégration avec PolicyKit est judicieuse
  • Rapidité : c'étais prévu, le boot à été accéléré. La différence est saisissante, tant à l'allumage qu'à l'extinction
  • Thème : le thème par défaut me convient tout à fait. Je n'aimais pas le fond d'écran qui avait été utilisé dans les premières version de tests. J'ai donc été agréablement surpris par ce nouveau fond d'écran qui reprend la petite feature utilisée dans F8, faisant changer les couleurs en fonction de l'heure de la journée
  • RAM : et oui ! J'en avais parlé lors de mon apssage de F7 à F8, ou j'avais noté une consommation un peu moindre de RAM dès le démarrage. J'ai pu encore noter une baisse, ce qui est toujours agréable
  • YUM :  nouvel affichage,  tant lors du téléchargement que lors d'une recherche.
  • YUM (encore) : ne bloque plus lorsqu'une instance est déja lancée. Il attends simplement que celle-ci se termine puis effectue les actions demandées. Très agréable lorsque l'on a oublié de mettre un package à installer dans une longue liste : on à juste à relancer et il se débrouille pour attendre son tour.
  • Le nouveau KDE : je n'utilise que GNOME, mais j'ai été content de pouvoir découvrir la nouvelle version de KDE, même si celle-ci n'est pas réputée très stable
  • Le dernier Firefox (3.0b5) : même si j'en disposais déja avec le dépôt de Remi, ca fait toujours plaisir de l'avoir ici par défaut (pour ceux qui se souviennent de FF2 qui était arrivé assez tard ...)
Les moins :
  • Le theme par défaut de GDM : je n'aime pas du tout. Heureusement ca se change facilement (je crois que jamais je ne serais aussi séduit que par celui de la FC6)
  • Les drivers NVIDIA propriétaires ne fonctionnent pour le moment pas avec le nouveau serveur Xorg. Un peu de patience devrait résoudre le problème (coté utilisateur je parle... pas développeut évidemment ;)
  • J'ai du créer des fichier fdi pour HAL afin qu'il me mette mes partitions dans le menu "Raccourcis" de GNOME. J'ai pour cela recherché sur le forum de Fedora-fr ou liho m'avait déjéja bien aidé
Ces remarques ne sont issues que d'un tour rapide de la nouvelle distribution, et ont plus une vision "estétique". Mais les nouveautées apportées par Fedora 9 sont nombreuses, et ont étées présentées déja de nombreuses fois.
Comme à chaque fois je suis immédiatement séduit par la nouvelle mouture fraichement sortie. Mais je me connais, d'ici quelques mois je serais déja impatient de voir Fedora 10. Il est à noter que cette Fedora 9 pourrait servir "de base" à la future RHEL (et donc CentOS).

Fabien

Samsung E900 et Linux

Guillaume Kulakowski

En attendant que je m'achète un téléphone digne de ce nom sous Android ou OpenMoko, je rencontre quelques problèmes de synchronisation entre mon téléphone Samsung E900 et mon PC sous Fedora 8.

Jusqu'à présent, j'utilisais la solution VirtualBox. Pour cela, je plugais mon portable en USB que je passais à VirtualBox (besoin de la version non open-source :-() puis j'utilisais le logiciel fourni avec le téléphone.
Ici, la compatibilité était de 100%.

L'autre solution est de passer par le couple Wammu/Gammu. J'essaie depuis quelques temps (sans trop m'y attarder) de passer mon téléphone à Wammu via Bluetooth mais je me heurte à un petit problème :

Problème Bluetooth avec mon SGH900

Hier, j'ai testé, sans y croire, de le passer via USB... Et bien Wammu reconnait parfaitementacceptablement mon E900.

SGH900 et Wammu

La compatibilité est pour le moment de 50% :

  • Récupération des informations [OK]
  • Récupération des contacts [OK]
  • Récupération des appels [KO]
  • Récupération des messages [KO]
  • Récupération des "A faire" [KO]
  • Récupération du calendrier [KO]
  • Appel d'un contact [Marche à 50%]
  • Envoi de SMS à un contact [OK]

SGH900 et Wammu

Bilan pour faire le ménage dans mes textos (mémoire saturée, je dois passer par VirtualBox)...

Vivement les prochains SmartPhones sous Linux !

Votre machine supporte elle Compiz ?

Tom Dubin

Vous souhaitez installer Compiz ? Vous ne savez pas si votre machine le supportera ? Alors ce script est fait pour vous ! En ces beaux jours, les nouvelles versions de distributions commencent à pointer le bout de leur nez. Après Ubuntu 8.04, cela sera bientôt au tour de Fedora 9 ... Bref, que de bonnes occasions pour avoir une... Lire Votre machine supporte elle Compiz ?

ATI : enfin (2) !

Nicolas Rodt ATI Dans mon précédent billet "ATI : enfin !", il semble que j'avais été un peu optimiste avec les nouveaux drivers fglrxCatalyst d'ATI. Certes ils apportaient le support d'AIGLX mais les performances étaient jusqu'alors moins bonnes qu'avec l'ancienne solution XGL.
Je viens d'installer la dernière mise à jour de ces drivers (la 8.04) et là j'ai enfin de bonnes nouvelles :
  • le défilement dans firefox est redevenu normal (auparavant il était tellement lent que ça rendait firefox quasi inutilisable). Il s'agissait pour ma part du dernier gros point noir de ces drivers
  • même si ce problème de défilement était moins marqué dans les autres applications (gedit, oo, etc.), il ne pose plus de problèmes là non plus
  • de même concernant compiz, même si les effets restaient fluides, j'étais déçu que XGL apportait un meilleur rendu général. Dorénavant, XGL est définitivement oublié et AIGLX adopté ;-)" class="smiley
  • "Suspend the computer" fonctionne enfin (je n'y croyais plus !)

Précisions: ma carte est une radeon X300 ; je n'ai pas pu tester les drivers 8.02 ni 8.03 car non disponibles pour Fedora 7. Il est donc possible que les éléments ci-dessus aient été apportés par ces versions.
À noter: tout n'est pas encore parfait mais ces drivers s'améliorent de version en version : pour le moment il ne me manque plus que le support XVideo avec AIGLX.

Fedora 9 + drivers radeon + gnome-display-properties = bluffant

Guillaume Kulakowski

Histoire de ne pas galérer avec le rétro-projecteur lors de ma présentation durant les 2ème Live eTIC Party de Montpellier, je me suis entrainé au dual-screen sur ma télé. J'avais en mémoire de mauvais souvenirs avec les drivers radeon et mon ATI Mobility X700 et je m'apprêtais à passer une bonne heure avec vim et mon xorg.conf.
Et bien non ! Fedora 9 intègre Xorg 7.3 et gnome-display-properties (accessible via Système / Préférences / Matériel / Résolution de l'écran) avec lesquels la configuration d'un dual-screen prend à présent 30 secondes montre en main ! Et ce, même avec les drivers libres radeon !

Bref, dans le cas d'une ATI Mobility X700, je le redis, fglrx ne se justifie pas !

Des screencasts avec recordMyDesktop

Guillaume Kulakowski

Pour illustrer ma présentation de Fedora lors des 2ème Live eTIC Party de Montpellier, j'ai fait le choix de screencasts.
Le screencast est à la vidéo ce que la capture d'écran est à l'image : cela revient donc à enregistrer les actions qui se passent à l'écran.

Pour le choix du logiciel, la question a vite été tranchée puisque les 2 plus connus sont Byzanz et Istanbul et comme le premier ne permet que l'export en GIF animé, je me suis donc rué sur les vidéos au format (libre) OGG d'Istanbul.

Puis, c'est presque par hasard, en fouillant dans mon YUMex, que j'ai découvert recordMyDesktop disponible à la fois sous GNOME (pyGTK) et sous KDE (pyQT4).

Assez méconnu, ce logiciel ne manque pourtant pas de mérites. Il y est possible de paramétrer la qualité de l'image et du son et de le configurer pour que la compression se fasse après coup et non à la volé. Le fait de pouvoir paramétrer une compression post-screencaste lui permet de ne pas bouffer le CPU comme Istanbul et, au final, d'obtenir des vidéos plus fluides. C'est pour cela et pour toutes les autres options, que je l'ai adopté.

Version pyGTK :

yum install gtk-recordmydesktop

Version pyQT4 :

yum install qt-recordmydesktop

Fedora 8 et le nombre d'abonnés sur un flux RSS

Thierry D

fluxrss.png On le sait tous la mode est aux flux RSS, ils sont apparus partout, sur tous les sites, tous les blogs, sur nos navigateurs et même sur nos téléphones mobiles.

Beaucoup d'autres nous n'utilisent que leur agrégateur pour suivre l'actualité de leurs sites web préférés.
Je me disais donc qu'il serait interessant d'avoir des statistiques sur le nombre de visiteurs provenant des flux RSS, après quelques recherches, il apparaît que la seule solution actuelle est d'utiliser les services de feedburner.

Ne puis-je pas avoir simplement le nombre de lecteur sur un flux RSS sans envoyer mes visiteurs sur un site tiers où leur "intimité" sera surement "violée" ?

J'ai donc tenté d'utiliser les logs fournis par Apache pour calculer moi même le nombre de visiteurs utilisant mon Flux RSS par jours.
J'y suis, je pense, arrivé avec cette commande :

zcat ~titax/logs/access.log.3 |grep "feed/rss2" |awk '{print $1}' |sort |uniq |wc |awk '{print $1}'
117

Conscient que ce résultat ne pourrait qu'être approximatif, en effet je compte le nombre d'adresses IP différentes qui ont fait une requète sur l'url "feed/rss2", donc ne sont pas pris forcément en compte les personnes utilisant la même adresse IP pour consulter ce flux ( ex : abonnés via Netvibes ou encore Google Reader ...), mais cela donne une idée.

Donc pour la journée du 21 avril 2008 j'ai eu 117 abonnés différents, peut-être même que je pourrais grapher ces résultats avec Artichow ?

Et vous vous avez une meilleure idée pour faire comme feedburner ?

pcmanfm : concurrent à nautilus ?

Fabien Nicoleau

pcmanfm (PCMan File Manager) est un gestionnaire de fichiers pour Gnome, tel nautilus.

Rien de bien particulier à dire, si ce n'est que celui-ci (contrairement à nautilus) gère les onglets, ce qui me plait assez :



Installation :

# yum install pcmanfm

Fabien

history

Fabien Nicoleau

Bon ben ... pour une fois qu'être à la mode ne coûte pas grand chose :

[fabien@EPONYME ~]$ history | awk '{a[$2]++ } END{for(i in a){print a[i] " " i}}'|sort -rn|head
487 make
104 ./trustyrc
70 cd
44 su
37 ./client
30 man
19 ssh
16 g++
14 if
14 grep


Fabien

XvMC pour nVidia

Nicolas Chauvet

Voici quelques astuces pour configurer XvMC avec les cartes nVidia utilisant le pilote propriétaire.

XvMC permet d'utiliser les fonctions de décodage du GPU pour les flux Mpeg-1/2. Il n'est pas disponible avec les flux Mpeg-4. L'avantage est de proposer une économie de l'ordre de 75% sur la consommation CPU par rapport à une sortie purement logicielle.

Configuration de XvMC pour nVidia.

Il n'est pas nécessaire de recompiler quoi que ce soit pour faire fonctionner XvMC si le logiciel est supporté. Il faut par contre vérifier que la compilation utilise bien libXvMCW qui est un "wrapper", c'est à dire une bibliothèque qui va faire le lien entre les différentes implémentations de XvMC pour chaque puce graphique. Dans la plupart des cas, cette détection est automatique; mais pour nVidia, il faut la renseigner.

Edition du fichier /etc/X11/XvMCConfig pour ajouter le chemin de la bibliothèque XvMC nVidia.

/usr/lib/nvidia/libXvMCNVIDIA_dynamic.so.1

Bien sûr, il faut modifier le chemin par /usr/lib64 sur les système 64bits, et modifier la version de la bibliothèque nVidia à chaque mise à jour. Il est possible que cette partie de la configuration soit prise en charge par livna-config-display à l'avenir.

Attention!

Livna utilise quelques options pour configurer le chargement du module nvidia.ko (depuis /etc/modprobe.d/nvidia ) , Certaines options connues pour améliorer les performances de l'AGP sont incompatibles avec les fonctions XvMC. Donc... à éviter.

Utilisation de XvMC dans les lecteurs Multimédia:

mplayer

$ mplayer -vo xvmc -vc ffmpeg12mc Flux_Multimedia_mpeg1/2

xine

$ xine -Vxvmc Flux_Multimedia_mpeg1/2

ou (pour les implémentation étendues et non standard de VLD XvMC supporté par certaines les chipsets Via):

$ xine -Vxxmc Flux_Multimedia_mpeg1/2

vlc-0.9.0 La version stable de vlc (actuellement vlc-0.8.6f) ne supporte pas la sortie XvMC. Pour cela, il faut prendre la version de développement. Pour autant, leur implémentation n'est pas fonctionnelle avec les chipsets nVidia à ce jour.

Fedora 8 et mon "History"

Thierry D

gnome-eterm.png Pour suivre la mode du planet de fedoraproject, voici mon histoire.

titax@eko ~$ history | awk '{a[$2]++ } END{for(i in a){print a[i] " " i}}'|sort -rn|head
98 ls
55 grep
39 su
35 rm
24 tail
21 cd
14 ps
12 kill
11 host
11 freeplayer

J'en profite pour vous inciter à faire la promotion de la future sortie de la nouvelle version de Fedora (Sulphur), en ajoutant sur votre site le compte à rebour ci-dessous :

N'hésitez pas à ajouter ce code sur votre site :

<script id="fedora-banner" type="text/javascript" src="http://fedoraproject.org/static/js/release-counter-ext.js?lang=fr"></script>

A+

vlc-0.8.6f - PulseAudio et autres astuces.

Nicolas Chauvet

Voici quelques astuces pour faire fonctionner vlc en utilisant le plugin natif pour PulseAudio. (à la place de la couche de compatibilité ESounD).

Certaines distributions ont intégrées le patch de PulseAudio pour vlc-0.8.6f. (dont le dépôt livna depuis vlc-0.8.6e). Fedora 8 utilise ce serveur de son par défaut. Voici quelques astuces pour faire fonctionner PulseAudio avec vlc. Le but de la manœuvre est de lancer un flux audio depuis un poste pour utiliser la sortie audio d'un autre poste connecté par le réseau local.

Pour une bonne configuration de PulseAudio, vous devez avoir le paquet paman installé

Pour le serveur PA

Configuration du pare-feu pour le serveur PA:

Édition du fichier /etc/sysconfig/iptables:
Ces deux ports permettent la communication de la configuration avec dbus et l'envoie au serveur PA

-A RH-Firewall-1-INPUT -m state --state NEW -m tcp -p tcp -s 192.168.XX.0/24 --dport 5353 -j ACCEPT
-A RH-Firewall-1-INPUT -m state --state NEW -m tcp -p tcp -s 192.168.XX.0/24 --dport 4713 -j ACCEPT

Je ne reviens pas sur la configuration du freeplayer, l'article de Titax est très complet à ce sujet.

A propos du multiposte, il semble que la configuration du parefeu ait changée. J'ai juste autorisé l'accès depuis l'adresse de diffusion (212...) vers l'interface (ethX) et à destination de mon poste (XX à remplacer). Il est certainement possible d'affiner, (restriction de ports), Le multiposte semble utiliser tcp à présent (au lieu de udp). Et il est possible aussi de spécifier quels ports seront utilisés (configuration uniport).

-A RH-Firewall-1-INPUT -m state --state NEW -i ethX --source 212.27.38.253 --destination 192.168.XX.XX -j ACCEPT

Ne pas oublier de faire:

 # services iptables restart

Configuration des préférences du serveur PulseAudio

PAPrefs

PAPrefs2

Pour le client:

Ajouter votre utilisateur au groupe pulse-rt. Cela n'est théoriquement pas requis. (mais fonctionne parfois mieux). A ajouter aussi sur le serveur éventuellement.

 # sudo usermod -G pulse-rt -a kwizart

Activation du plugin PA dans vlc. Il faut configurer la sortie audio de vlc pour utiliser PulseAudio (Il est activé par défaut dans la version 0.8.6f chez livna).

PA_vlc

Il faut ensuite relancer le flux pour activer la nouvelle sortie audio (alors que pour changer la sortie vidéo, il faut quitter, puis relancer vlc).

En cas de problème: Vérifications des paquets pour PulseAudio:

 pulseaudio-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-module-lirc-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-libs-glib2-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-module-gconf-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-module-zeroconf-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-module-bluetooth-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-utils-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-core-libs-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-libs-zeroconf-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-module-x11-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-libs-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-module-jack-0.9.8-5.fc8
 pulseaudio-esound-compat-0.9.8-5.fc8
 pavumeter-0.9.3-0.2.svn20070925.fc8
 pavucontrol-0.9.5-0.4.svn20070925.fc8
 paprefs-0.9.6-0.2.svn20070925.fc8
 padevchooser-0.9.4-0.3.svn20070925.fc8
 paman-0.9.4-0.1.svn20070816.fc8

Vérification de la présence du daemon pulseaudio:

 $ ps aux |grep pulse
 kwizart   3193  1.3  0.2 265488  5536 ?        S<l  12:15   8:52 /usr/bin/pulseaudio --log-target=syslog
 kwizart   3198  0.0  0.0  42544  1832 ?        S    12:15   0:00 /usr/libexec/pulse/gconf-helper@@

Lancement de pulseaudio si il n'était pas déjà présent: (Utilisateur non-root)

 $ pulseaudio -D

Fedora 9 et la version Beta

Thierry D

f9-beta.png

La version Beta de la prochaine version de Fedora est d'ores et déjà disponible en téléchargement.

N'hésitez pas à installer cette version afin de rapporter le maximum de Bug pour que la version finale soit la meilleure possible.

Vous avez toujours la possibilité d'utiliser une machine virtuelle pour tester cette nouvelle version.

- Télécharger Fedora 9 Beta
- Plus d'informations

IRC : faire du DCC derrière un pare-feu/routeur/proxy

Fabien Nicoleau

Il arrive souvent qu'on ne puisse pas faire de DCC SEND/CHAT lorsque l'on est derrière un routeur, pare-feu, ou proxy. Une bonne configuration du client IRC et du routeur permet de résoudre le problème.

Je détaille dans ce billet la procédure et la configuration avec xchat.

Introduction

Le protocole DCC (Direct Client Connection) permet lorque l'on est sur un serveur IRC d'ouvrir une communication (conversation ou transfert de fichier) directement d'un client à l'autre, sans passer par le serveur. Cela permet de s'affranchir des règles de modération du serveur, notemment pour l'excess flood. 

Le principe

Lors d'une communication DCC, un utilisateur envoie une demande à un autre utilisateur (pour un transfert ou une conversation). Cette demande contient une adresse de connexion, un port, et quelques autres arguments (un nom de fichier par exemple dans le cas d'un DCC SEND). En même temps que la demande est faite, l'initiateur de la connexion se mets "en écoute" sur le port donné dans la demande. Si la personne contactée accepte la connexion, elle se connecte alors vers l'adresse et le port indiqués dans la demande.

Contrairement à ce qu'on pourrait donc penser, l'initiateur de la connexion fait donc office de serveur, tandis que le contacté fait office de client.

Routage et pare-feu

A partir de la, les règles pour le routage et le pare-feu sont les mêmes que pour n'importe quel service. Par exemple si vous avez un serveur apache, vous devrez ouvrir le port 80 de votre pare-feu, et configurer votre routeur pour qu'il redirige le trafic arrivant sur le port 80 vers votre serveur. Ici c'est exactement le même principe, puisqu'en effectuant une demande de connexion, vous devenez serveur (dans le sens ou vous êtes en attente/écoute). La seule différence est que le port envoyé par défaut dans la demande de connexion est aléatoire (numéro généré par l'initiateur). Pour pouvoir configurer le pare-feu et le routeur, la seule chose à faire est de fixer ce port.

Pour cela, dans xchat, allez dans Paramètres > Préférences > Réseau > Transferts de fichiers. Mettez pour Premier port DCC Send et Dernier port DCC Send la même valeur (1024 par exemple). C'est cette valeur (1024 dans mon exemple) qu'il faudra utiliser pour configurer le pare-feu (port entrant à ouvrir) et le routeur (port pour lequel le traffic doit etre routé).

Ensuite, si vous êtes derrière un routeur, et que vous faites une demande de connexion, c'est votre adresse IP locale qui sera envoyée dans la demande. Le récepteur de la demande tentera alors de se connecter sur cette adresse au lieu de votre IP internet. La connexion n'aboutira donc évidemment jamais. Pour palier à cela, la personne initialisant la connexion peut demander à ce que l'adresse de connexion soit fournie par le serveur IRC (qui lui, connait votre IP internet). Ainsi le récepteur disposera de la bonne adresse pour vous contacter. Pour cela, dans xchat, toujours dans Paramètres > Préférences > Réseau > Transferts de fichiers, cochez la case obtenir mon adresse depuis le serveur IRC.

Avec cette configuration, vos demande de DCC pourrons enfin aboutir.

Cas du proxy (BNC)

Un proxy IRC (aussi appelé bouncer, ou BNC) est un service se mettant entre vous et le serveur IRC. Les intérêts sont multiples : anonymat (l'ip vue par le serveur est celle du proxy), utilisation d'une plage IP différente pour échapper à GLINE, connexion permanente (quand vous quitter votre client IRC, le proxy lui reste connecté) pour conserver son nick, son identification, enregistrement des messages privés ... Le plus connu et répendu des proxy IRC est psyBNC. psyBNC comme d'autres proxy IRC permet de recevoir les fichiers de DCC. La première chose à faire est de désactiver cette option afin que ce soit votre client IRC qui recoive les fichiers. Ensuite, comme vu plus haut, lorsque vous faites une demande de DCC, votre IP internet doit être fournie. Vous pouvez faire en sorte que ce soit le serveur qui la fournisse si vous êtes derrière un routeur par exemple.

Seulement avec un proxy, le serveur ne connait pas votre adresse IP, mais celle du proxy. Si vous faites une demande de DCC, l'adresse de connexion sera donc celle du proxy, et il n'y aura donc pas de connexion entre vous et l'autre utilisateur. La seule solution dans ce cas est de donner explicitement votre adresse IP internet. Pour cela, toujours dans Paramètres > Préférences > Réseau > Transferts de fichiers, saisissez votre adresse IP internet dans la zone Adresse IP DCC et décochez la case Obtenir mon adresse IP depuis le serveur IRC. Ainsi l'adresse donnée lors de la demande de connexion DCC sera bien votre adresse IP internet et la connexion pourra donc aboutir. Pour info, lorsque vous êtes derrière un routeur, cette commande vous indique votre adresse IP internet :

$ wget -O - www.adresseip.com 2>/dev/null | grep -A 2 '<SPAN ID="copytext" STYLE="">' | head -n -1 | tail -n -1 | tr -d " "  | sed 's/.\{1\}$//g'


Fabien