Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : Terminal

La GUI du Jeudi : Remmina - Une interface de gestion de connexion à distance

Paquet Fedora du jour

remmina Remmina est une application de gestion d'accès aux machines type Unix et Windows. Ce logiciel libre est un gestionnaire de connexions disponible sous notre distribution préférée qui permet de conserver, classer et échanger différentes connexions à des serverus ou pc.

Il permet de se connecter via les protocoles suivants :

  • RDP (Terminal Server)
  • VNC (VNC Server)
  • NX (FreeNX Server)
  • XDMCP (X11 Server)

Personnelement, je trouve dans un cet outil un bon remplaçant de tsclient !

Installation en ligne de commande : yum install remmina remmina-plugins-rdp remmina-plugins-vnc remmina-plugins-nx remmina-plugins-xdmcp

Installation avec l'interface graphique : Outils d'administration > Remote Desktop Client

Localisation dans le menu : Applications > Internet > Client de bureau à distance Remmina

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/remmina

Site web : http://remmina.sourceforge.net

Une CLI pour Revelation

Pierre-Yves Chibon

source.png

Une petite interface en ligne de commande pour Revelation.

French version (English version)

Revelation est un logiciel qui vous permet de gérer vos mot de passe comme vous le souhaitez. Vous pouvez les organiser en list ou par catégorie avec des dossiers, et le tout est sauvegarder dans un fichier chiffré.

Je l'utilise depuis quelques temps mais bon, je ne souhaite pas me promener tous les jours avec le dit fichier sur une clé USB (même si celle-ci est chiffrée elle-même).

Du coup j'ai écrit une petite interface en ligne de commande qui permet d'interroger une base de donnée de Revelation par ssh.

Voir le contenu du fichier:

$ ./revelationcli.py revelation.db --showtree
Password: 
Database:
  | \_ test1
  | \_ test2
  | \_ folder1
  |   | \_ folder2
  |   |   | \_ test4
  |   |   | \_ test2
  |   | \_ test3

Voir les information à propos d'un mot de passe:

$ ./revelationcli.py revelation.db test4
Password: 
  Name : test4
  Database : test

Voir toutes les informations à propos d'un mot de passe (y compris le mot de passe lui même):

$ ./revelationcli.py revelation.db test4 --show
Password: 
  Name : test4
  Password : HYoJx7W8
  Database : test

Le projet est pour le moment disponible à : http://project.pingoured.fr/revelationcli/

Voyons si ça vaut le coup de le développer plus que ça ;-)

New repoquery

Pierre-Yves Chibon

rpm.png

The new version of repoquery can do nice things.

English version (French version)

You might remember that sometime ago I played a bit with dependency tree, I have made it up to propose a patch to yum-utils to change repoquery directly.

This patch has been accepted and is now part of the latest version (v1.1.31) of yum-utils (currently in updates-testing).

There has therefore been quite some changes in repoquery. The old function --tree-* while still present and still working are no longer displayed in the --help.

In order to generate a similar output the command has changed to:

 for --tree-requires -> --requires --output=ascii-tree
 for --tree-conflicts -> --conflicts --output=ascii-tree
 for --tree-obsoletes -> --obsoletes --output=ascii-tree
 for --tree-whatrequires -> --whatrequires --output=ascii-tree

But you remember the last time you run --tree-requires R or something similar ? The output is really really big.

With this new version of repoquery comes the --level argument which enables you to specify how many levels you want to see (1,2,3..., all). So you can do

$ repoquery --requires R --output=ascii-tree --level=1
  R-2.13.1-1.fc15.x86_64 [cmd line]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]

or

$ repoquery --requires R --output=ascii-tree --level=2 
  R-2.13.1-1.fc15.x86_64 [cmd line]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  bzip2-devel-1.0.6-3.fc15.i686 [1: bzip2-devel]
   |   \_  bzip2-devel-1.0.6-3.fc15.x86_64 [1: bzip2-devel]
   |   \_  gcc-c++-4.6.0-10.fc15.x86_64 [1: gcc-c++]
   |   \_  gcc-gfortran-4.6.0-10.fc15.i686 [1: gcc-gfortran]
   |   \_  gcc-gfortran-4.6.0-10.fc15.x86_64 [1: gcc-gfortran]
   |   \_  libX11-devel-1.4.3-1.fc15.i686 [1: libX11-devel]
   |   \_  libX11-devel-1.4.3-1.fc15.x86_64 [1: libX11-devel]
[...]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  bzip2-devel-1.0.6-3.fc15.i686 [1: bzip2-devel]
[...]

But I promised repoquery could make us some pictures so check this:

$ repoquery --requires fedora-packager --output=dot-tree --level=2 > fedora-packager.dot
$ twopi -Tpng fedora-packager.dot -o fedora-packager-twopi.png

This gives you this nice pictures: fedora-packager-twopi.png

Another example:

$ repoquery --requires --output=dot-tree --level=1 R-Biobase R-tkWidgets R-DynDoc R-widgetTools > Rtree.dot
$ dot -Tpng Rtree.dot -o Rtree-dot.png

Which gives you this nice graph showing nicely the order in which this packages can be built: Rtree-dot.png

Une nouvelle version de repoquery

Pierre-Yves Chibon

rpm.png

La nouvelle version de repoquery permet de faire des choses amusantes.

French version (English version)

La nouvelle version de repoquery (v1.1.31, dans updates-testing) inclut un patch que j'ai soumis suite à mes essais sur les graph de dépendances.

Avec cette version les commandes changent un petit peu puisque même si toutes les commandes --tree* sont encore disponible et fonctionnelles, elles ne sont plus affiché dans le --help.

À la place, vous devez maintenant spécifier le format de sorti:

 for --tree-requires -> --requires --output=ascii-tree
 for --tree-conflicts -> --conflicts --output=ascii-tree
 for --tree-obsoletes -> --obsoletes --output=ascii-tree
 for --tree-whatrequires -> --whatrequires --output=ascii-tree

De même, vous pouvez en limiter la taille:

$ repoquery --requires R --output=ascii-tree --level=1
  R-2.13.1-1.fc15.x86_64 [cmd line]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]

Enfin vous pouvez en faire des image:

$ repoquery --requires fedora-packager --output=dot-tree --level=2 > fedora-packager.dot
$ twopi -Tpng fedora-packager.dot -o fedora-packager-twopi.png

Ce qui vous donne: fedora-packager-twopi.png

Un autre exemple:

$ repoquery --requires --output=dot-tree --level=1 R-Biobase R-tkWidgets R-DynDoc R-widgetTools > Rtree.dot
$ dot -Tpng Rtree.dot -o Rtree-dot.png

Ce qui retourne cette image, montrant les dépendances entre les paquets: Rtree-dot.png

Créer un terminal serveur avec un serveur Openldap et FreeNX sur CentOS

Antoine Wallon Pré-requis Avoir un serveur openldap fonctionnel Être en root (su -) Avoir gnome d’installer sur le serveur avec cette commande [root@server ~]# yum groupinstall "GNOME Desktop Environment" Installation de freeNX sur le serveur « terminal server » Dans un premier temps installez FreeNX [root@server ~]# yum install nx freenx Création du fichier minimal de configuration [root@server ~]# cd /etc/nxserver ; cp node.conf.sample node.conf Décommentez à la ligne [...]