Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : domotique

Domotique/Multimedia - Samsung Galaxy Tab 7" sous Android 2.3. fournie par Samsung

Alexandre Frandemiche

Bonjour à tous !

Comme je l'avais déjà expliqué lors de ce billet : Samsung Galaxy Tab et Heimdall, ma Samsung Galaxy Tab a reçu CyanogenMod, il y a un moment en version beta, depuis, voici la version 2.3.3 où visiblement tout est fonctionnel ! Je repasse donc à une version fournie par Samsung, il paraitrait que cette dernière venue est prometteuse ... à tester donc ! Tester, certes, mais toujours depuis ma Fedora et non via Odin sous Windows ...

Pour rappel, il vous suffit de décompresser le fichier disponible à l'adresse suivante : http://file.mixturecloud.com/download=PMWw2Q.

Une fois fait, vous n'avez plus qu'à respecter ce qui figure sur l'image suivante (rappel : $ heimdall-frontend ) :

Heimdall

Une fois terminé, la tablette doit redémarrer toute seule, si ce n'est pas le cas, au bout de quelques minutes, faites-le manuellement en appuyant longuement sur le bouton "power".

Il faut redémarrer en mode recovery ("power" + "volume up"), faire un wipe (restore default) puis il faut redémarrer la tablette à nouveau depuis le menu du recovery (bouton "home" = OK).

Et voilà, vous avez une tablette toute neuve, sans surcouche opérateur, mais fournie par Samsung ! Ainsi vous pouvez profiter pleinement de votre tablette et des applications made by Samsung ;) !

Enjoy !

Domotique/Multimédia - Samsung Galaxy Tab sous CyanogenMod

Alexandre Frandemiche

Cela fait longtemps que je n'ai pas abordé ce sujet, mais depuis un achat d'une Samsung Galaxy Tab en décembre dernier, la partie multimédia a pris encore un tournant ! Terminé le pc portable qui traine avec un long câble afin daccéder à Internet à tout moment !!! Cet élément couplé à XBMC que j'ai installé sur un pc dans mon salon donne une toute autre dimension à notre vie multimédia !
Samsung-galaxy-tab Et oui, disons-le franchement, j'ai craqué ! ... enfin avec ma femme on a craqué ! lol
Je ne vais pas faire ici le détail de cette tablette et de ces avantages, d'autres l'ont déjà fait et de toute façon, mon choix, lui est fait :D ! Je vais juste vous donner une procédure afin de pouvoir changer la ROM de votre Galaxy Tab et évidemment sous Fedora. A noter que l'opérateur de ma tablette est Orange, ainsi la surcouche est signée par ce même opérateur. C'est là où le bas blesse ... la surcouche graphique, le navigateur aussi ... bref, l'idée de ne aps pouvoir passer à une version supérieure d'Android sans que M Samsung et M Orange le veuille bien ! De plus, mon Samsung Galaxy Spica sous CyanogenMod doit y être pour quelque chose :) !

Bref, cessons de s'éterniser, voici la démarche à suivre pour passer en CyanogenMod (Beta donc à vos risques et périls) le tout avec une Fedora bien sûr !!!

Installation de Heimdall
Ce logiciel permet d'attaquer votre tablette via port usb afin d'y installer une nouvelle Rom ou un nouveau firmware. Ce logiciel est l'équivalent d'Odin, logiciel permettant les même opérations mais ne tournant que sur des systèmes Microsoft. Pour l'installer vous avez le fameux configure-make-make-install à partir des sources que vous trouverez sur le site du projet : http://www.glassechidna.com.au/products/heimdall/. En ce qui me concerne et comme je suis paresseux, j'ai opté pour la solution rpm qui sont fournis pour OpenSuse mais qui fonctionnent très bien sur ma Fedora 14

Pour une architecture x86 : yum install http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/i586/heimdall-1.1.1-1.1.i586.rpm http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/i586/heimdall-frontend-1.1.1-1.1.i586.rpm

Pour une architecture x86_64 : yum install http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/x86_64/heimdall-1.1.1-1.1.x86_64.rpm http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/x86_64/heimdall-frontend-1.1.1-1.1.x86_64.rpm

Pour lancer heimdall, vous pouvez soit utiliser l'interface graphique en lançant en ligne de commande heimdall-frontend soit utiliser heimdall directement en ligne de commande !

Téléchargement de CyanogenMod beta
wget http://files.deodexed.com/ModADroid-Galaxy-Tablet/Technomancer/tcm7beta.zip unzip tcm7beta.zip

Préparation de la Samsung Galaxy Tab

Root En ce qui concerne ma Galaxy Tab, celle-ci n'était pas rootée, j'ai donc utilisé z4root : market://search?q=pname:com.z4mod.z4root.
Une fois installé, activer l'usb debugging : “Menu” > “Settings” > Applications > Development > cocher “USB debugging”
Lancer z4root et taper sur le bouton “Root”, une fois fait, redémarrer la tablette et celle-ci retrouve rootée !

BootLoader Ensuite il faut s'assurer que votre tablette n'a pas son bootloader de bloqué, si tel est le cas, l'application et la procédure décrite sur le lien suivant vous permet de le débloquer : http://www.dkszone.net/unlock-samsung-galaxy-tab-bootloader.

Voilà tout est prêt, passons à l'étape ultime.

Flashage de la Samsung Galaxy Tab

Je tiens à rappeler que cette manipulation peut mal se passer, un risque existe, sachez-le ! voilà, c'est dit !

En premier lieu, la tablette ne doit pas être connectée via le port USB.

Vous avez donc Heimdall de lancé, allez chercher chacun des fichiers présents dans l'archive de CynogenMod que vous avez décompressé précédemment. Chaque fichier est suffisamment explicite pour ne pas que j'ai à préciser dans quelles cases aller les chercher je pense ... :)

Heimdall Frontend.

Une fois l'opération effectuée, il faut éteindre la Samsung Galaxy Tab puis la rallumer en appuyant simultanément sur le bouton "Home" + "volume-bas" + "Power" et les maintenir enfoncer 3 secondes. La tablette passe alors en mode "Downlod". Il reste à la connecter en USB à votre Fedora puis cliquer sur le bouton "start" dans heimdall.

L'installation du nouveau firmware s'effectue, une fois terminée la tablette démarre en mode "recovery". Utiliser les boutons de volumes pour naviguer dans les options et le bouton "Power" pour valider votre choix. Afin de réinitialiser l'ensembles des repertoires, il faut effectuer un Wipe de la tablette en séléctionnant l'option correspondante et choisir "factory reset".
Une fois revenu à l'accueil du recovery, redémarrer la tablette, celle-ci est ptrête à être configurer puis utilisée !!!

Voilà, maintenant il ne reste plus qu'à remonter les bugs et participer :) !

Domotique/Multimédia - Samsung Galaxy Tab sous CyanogenMod

Alexandre Frandemiche

Cela fait longtemps que je n'ai pas abordé ce sujet, mais depuis un achat d'une Samsung Galaxy Tab en décembre dernier, la partie multimédia a pris encore un tournant ! Terminé le pc portable qui traine avec un long câble afin daccéder à Internet à tout moment !!! Cet élément couplé à XBMC que j'ai installé sur un pc dans mon salon donne une toute autre dimension à notre vie multimédia !
Samsung-galaxy-tab Et oui, disons-le franchement, j'ai craqué ! ... enfin avec ma femme on a craqué ! lol
Je ne vais pas faire ici le détail de cette tablette et de ces avantages, d'autres l'ont déjà fait et de toute façon, mon choix, lui est fait :D ! Je vais juste vous donner une procédure afin de pouvoir changer la ROM de votre Galaxy Tab et évidemment sous Fedora. A noter que l'opérateur de ma tablette est Orange, ainsi la surcouche est signée par ce même opérateur. C'est là où le bas blesse ... la surcouche graphique, le navigateur aussi ... bref, l'idée de ne aps pouvoir passer à une version supérieure d'Android sans que M Samsung et M Orange le veuille bien ! De plus, mon Samsung Galaxy Spica sous CyanogenMod doit y être pour quelque chose :) !

Bref, cessons de s'éterniser, voici la démarche à suivre pour passer en CyanogenMod (Beta donc à vos risques et périls) le tout avec une Fedora bien sûr !!!

Installation de Heimdall
Ce logiciel permet d'attaquer votre tablette via port usb afin d'y installer une nouvelle Rom ou un nouveau firmware. Ce logiciel est l'équivalent d'Odin, logiciel permettant les même opérations mais ne tournant que sur des systèmes Microsoft. Pour l'installer vous avez le fameux configure-make-make-install à partir des sources que vous trouverez sur le site du projet : http://www.glassechidna.com.au/products/heimdall/. En ce qui me concerne et comme je suis paresseux, j'ai opté pour la solution rpm qui sont fournis pour OpenSuse mais qui fonctionnent très bien sur ma Fedora 14

Pour une architecture x86 : yum install http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/i586/heimdall-1.1.1-1.1.i586.rpm http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/i586/heimdall-frontend-1.1.1-1.1.i586.rpm

Pour une architecture x86_64 : yum install http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/x86_64/heimdall-1.1.1-1.1.x86_64.rpm http://download.opensuse.org/repositories/hardware/openSUSE_11.3/x86_64/heimdall-frontend-1.1.1-1.1.x86_64.rpm

Pour lancer heimdall, vous pouvez soit utiliser l'interface graphique en lançant en ligne de commande heimdall-frontend soit utiliser heimdall directement en ligne de commande !

Téléchargement de CyanogenMod beta
wget http://files.deodexed.com/ModADroid-Galaxy-Tablet/Technomancer/tcm7beta.zip unzip tcm7beta.zip

Préparation de la Samsung Galaxy Tab

Root En ce qui concerne ma Galaxy Tab, celle-ci n'était pas rootée, j'ai donc utilisé z4root : market://search?q=pname:com.z4mod.z4root.
Une fois installé, activer l'usb debugging : “Menu” > “Settings” > Applications > Development > cocher “USB debugging”
Lancer z4root et taper sur le bouton “Root”, une fois fait, redémarrer la tablette et celle-ci retrouve rootée !

BootLoader Ensuite il faut s'assurer que votre tablette n'a pas son bootloader de bloqué, si tel est le cas, l'application et la procédure décrite sur le lien suivant vous permet de le débloquer : http://www.dkszone.net/unlock-samsung-galaxy-tab-bootloader.

Voilà tout est prêt, passons à l'étape ultime.

Flashage de la Samsung Galaxy Tab

Je tiens à rappeler que cette manipulation peut mal se passer, un risque existe, sachez-le ! voilà, c'est dit !

En premier lieu, la tablette ne doit pas être connectée via le port USB.

Vous avez donc Heimdall de lancé, allez chercher chacun des fichiers présents dans l'archive de CynogenMod que vous avez décompressé précédemment. Chaque fichier est suffisamment explicite pour ne pas que j'ai à préciser dans quelles cases aller les chercher je pense ... :)

Heimdall Frontend.

Une fois l'opération effectuée, il faut éteindre la Samsung Galaxy Tab puis la rallumer en appuyant simultanément sur le bouton "Home" + "volume-bas" + "Power" et les maintenir enfoncer 3 secondes. La tablette passe alors en mode "Downlod". Il reste à la connecter en USB à votre Fedora puis cliquer sur le bouton "start" dans heimdall.

L'installation du nouveau firmware s'effectue, une fois terminée la tablette démarre en mode "recovery". Utiliser les boutons de volumes pour naviguer dans les options et le bouton "Power" pour valider votre choix. Afin de réinitialiser l'ensembles des repertoires, il faut effectuer un Wipe de la tablette en séléctionnant l'option correspondante et choisir "factory reset".
Une fois revenu à l'accueil du recovery, redémarrer la tablette, celle-ci est ptrête à être configurer puis utilisée !!!

Voilà, maintenant il ne reste plus qu'à remonter les bugs et participer :) !

Où en suis-je ?

Alexandre Frandemiche

Bonjour à tous !

Ce blog est peu actif de manière général, je n'ai pas de temps, entre la direction de Muffin, la gestion du serveur Communauté-SLA.org, la rédaction et gestion de Paquets Fedora du Jour, la gestion du projet politique EcoHumanismeRadical, mon travail au sein d'Opti-Time (qui me permet de voir beaucoup de chose dans le domaine du libre) et enfin une vie personnelle (et oui, j'en ai une !!!), je vois de plus en plus le temps pour chacun se réduire !

direction?Pas facile de gérer ... surtout qu'en fond, j'ai aussi des envies en terme de domotique, à réaliser, du coup je manque aussi de temps pour avancer dans ce projet. D'ailleurs au passage pour ceux que ça intéresse, j'ai migrer mon NAS ReadyNas Duo vers un ReadyNas Ultra 4 en Novembre dernier, je crois ! Mais ça sera l'objet d'un prochain billet ! (Tonido, transmission, Weave Server, ect sont autant d'installation que j'aimerai publier sur ce blog).

Bref, entre la mise en place d'un serveur Nagios, d'un portail communautaire (avec accueil, forum (fluxBB), planet (BilboPlanet), chat (JappixMini), plateforme de blog (Dotclear) et wiki (Dokuwiki)), des éléments d'administration (phpMyAdmin, phpMyBackup, phpPgAdmin), de la gestion de serveurs virtuels (ESXi, Xen, VirtualBox), outils divers (TikiWiki, OpenFire, Papillon), des outils de compilations (Maven, Continuum, Saunar). Des création de rpm que j'aimerai diffuser (rpm de tomcat multiple basé sur le tomcat de yum, rpm de plugin eclipse, pour des plugin nagios, talend, birt, ect ...).

J'ai aussi des envies de partager et de communiquer sur un ETL open source Talend, sur lequel j'ai été formé récemment ...
Et dans tout ça, j'en oublie très certainement ...

Mine de rien, je pense qu'avec 3 mois de retard je viens de réaliser une sorte de billet "Bonnes résolutions 2011" ! :) !

Je vais commencer par fournir une procédure d'installation de Nagios 3.X sous Fedora et CentOS. Je vais rédiger ce billet aujourd'hui, on verra quand je le publierai réellement ;) !

Alors à bientôt et j'espère réaliser plus de billets rendez-vous dans quelques temps afin de voir ce que j'ai réalisé ... ou pas !

Domotique - MisterHouse sur un ReadyNAS Duo

Alexandre Frandemiche

ReadyNas DuoDans ce billet je vais vous expliquer comment j'ai fais fonctionner le module CM11 (la procédure est la même pour CM15) avec MisterHouse sur un serveur NetGear ReadyNas Duo.

Ce serveur tourne sur une Debian made by NetGear il me sert de serveur "fourre-tout". J'ai convaincu des collègues d'acheter le même, et il s'est avéré que l'un d'entre eux possédait déjà de la domotique au sein de son doux foyer. Et oui, encore ce fameux collègue !!! Bref, tout ça pour vous dire que con CM11 n'était pas reconnu sur ce serveur. En effet étant une installation minimaliste de Debian, beaucoup de modules ne sont pas présents, notamment le pl2303 et le usbserial. Ces modules, pourront surement me servir lors de l'installation de mon module plcbus ...

Nous avons donc le serveur d'un coté et de l'autre, ma station de travail (enfin mon portable) sous Fedora 11.

Voici les étapes à suivre afin de compiler ces 2 modules, notez que je ne décrirez pas le fichier de configuration de MisterHouse, une fois le module reconnu, il suffit de suivre la documentation afin de le faire fonctionner.

Sur la machine de compilation sous Fedora :

Installation de Cross-compiler dans /usr/local/.

Ensuite vérifiez que vous avez bien les paquets suivants d'installés : gcc gdb g++ glibc glibc-devel ncurses-devel ncurses-term kernel-devel (il est possible qu'il en manque, je vous laisse user du yum install à votre guise!)

Pour la suite des opérations, vous aurez besoin de récupérer les sources sur ce lien : http://www.readynas.com/?page_id=2324.

Voici les opérations à effectuer :
wget -q http://www.readynas.com/download/GPL/RND4_***.zip
unzip -q RND4_***.zip -d ./GPL
cd GPL/linux-x86-2.6/
cp arch/padre/defconfig .config
make ARCH=padre CROSS_COMPILE=sparc-linux- menuconfig

Maintenant aller chercher le module que vous souhaitez compiler :
|||Required modules: -> Device Drivers -> |||| USB Support -> USB Serial Converter Support -> USB Prolific 2303 Single Port Serial Driver

make modules_install
Si je me souviens bien, il va y avoir une erreur de compilation à ce moment là dû à un bogue dans cette version de noyau < 2.6.18, il faut juste effectuer un changement dans le fichier suivant :
nano scripts/mod/sumversion.c
Ajouter : #include <limits.h> en haut du fichier.
Puis on relance la compilation !
make && make modules_install

Vous trouverez GPL/linux-x86-2.6/drivers/usb/serial/usbserial.ko et drivers/usb/serial/pl2303.ko à copier/coller sur le ReadyNas Duo.

Sur le ReadyNas Duo :

cp usbserial.ko /lib/modules/2.6.17ReadyNas/kernel/drivers/usb/serial/
cp pl2303.ko /lib/modules/2.6.17ReadyNas/kernel/drivers/usb/serial/
Puis on va ajouter le chargement des modules au lancement du serveur :
nano /etc/modprobe.d/aliases
On ajoute le chemin vers les 2 modules, puis :
modprobe usbserial
modprobe pl2303
ou directement :
insmod /lib/modules/2.6.17ReadyNas/kernel/drivers/usb/serial/usbserial.ko
insmod /lib/modules/2.6.17ReadyNas/kernel/drivers/usb/serial/pl2303.ko

pour vérifier que les modules sont bien reconnus :

dmesg -c

Et voilà !!!

Au cas où pour la version 4.1.6 du firmware du ReadyNas Duo, voici les modules compilés : pl2303.ko et usbserial.ko, ça vous évitera le travail du dessus ;-) !

Domotique - Quelques compléments ...

Alexandre Frandemiche

DomogikCe billet est plus un complément du dernier, je ne vais donc rien vous apprendre de nouveau, seulement lister un certain nombre de liens :

Domotique

Des sites traitant de la domotique :

Constructeurs

Quelques sites constructeurs :

Boutiques X10

Les boutiques où l'ont peut trouver des produits de domotique :

Logiciels Libres

Des solutions logicielles de domotique libres :

J'étais parti sur MisterHouse comme solution retenue, mais je n'avais pas regarder de plus près Domogik ... j'avoue que l'interface Web est très agréable ! Je vais donc installer les 2 sur des machines virtuelles et tenter de les comparer.

La suite au prochain billet !

Domotique - Les normes, le matériel, les solutions logicielles ... que choisir ?

Alexandre Frandemiche

x10_logoChose promise, chose due ! Voici le 2 ème billet de cette Saga consacrée à la domotique ! Pour rappel, j'envisage d'équiper ma maison de domotique. voir Billet précédent

La domotique

Je pense que l'on peut définir ce terme de la façon suivante :
La domotique est lensemble des technologies existantes mises à disposition afin d'apporter des fonctions de confort au sein d'un habitat. Cela concerne aussi bien la diffusion et la disponibilité de contenu multimédia à travers la maison que le déclenchement de l'arrosage à heure définie, l'allumage des éclairages extérieurs lors de la détection d'un mouvement, l'envoi d'email lors d'une présence devant sa porte d'entrée ou encore, et la liste ne s'arrête pas là, l'ouverture du portail lorsque son mobile communique des coordonnées GPS précisant que l'on se rapproche de chez soi ! Vous l'aurez compris, la domotique n'a comme limite que votre imagination ... et votre compte en banque ! Pour une définition plus poussée, je vous propose de continuer la lecture sur wikipedia.

Les normes

Bon, les technologies au service de l'homme et de son nid douillé, c'est bien mais concrètement, comment mettre tout ça en œuvre ?
Je me concentre plus particulièrement sur les technologies liées à l'informatique, la télécommunication et à l'automatisme. Les modes de transmission tels que l'infrarouge, le courant porteur, les ondes radio sont utilisés, ainsi que les liaisons filaires, cependant, lorsque vous choisissez d'équiper une maison de ce genre de technologie, la plupart du temps, rien n'a été créé dans ce but, pas de câble Ethernet, pas de modules incorporés ... Dans mon cas, la maison existe depuis 8 ans et rien n'a été prévu pour ça ! Je me suis donc tourné naturellement vers les solutions se basant sur la communication via courant porteur (CPL) et plus particulièrement le protocole X10. L'avantage est qu'il s'intègre très facilement dans une maison existante, de plus ce protocole même s'il a certaines limites (débit faible, non gestion des collisions de paquets, etc ...), est accessible par des outils open source.

tabbeeLe matériel

ReadyNas Duo

Comme je l'ai écris dans mon billet précédent, je dispose actuellement d'un serveur Netgear ReadyNas Duo faisant office de serveur multimédia, serveur de téléchargement (pour les différentes distributions GNU/Linux que je télécharge bien évidemment), serveur d'impression, serveur de fichier, serveur DHCP, serveur FTP/SSL, et j'en oublie probablement, un vrai couteau suisse ! Le tout tournant sur une Debian "compiled by NetGear", donc totalement libre !!! Comme je considère cette aventure comme un projet, je pense qu'il est intéressant de donner le coût de chacun des matériels utilisés afin de savoir dans quoi on s'embarque. En ce qui concerne le ReadyNas Duo, vous pouvez le trouver sur internet à un prix de 180 € sans disque dur. En ce qui concerne les disques, vu leur faible coût (1To = 90€), je ne peux que vous conseiller des "Power Green" afin de limiter la consommation d'énergie.

PlayStation 3

En plus de ce serveur, je dispose aussi d'une PS3, comme certains m'ont posé la question, non je n'ai pas installé de distribution GNU/Linux dessus comme une Fedora par exemple, tout simplement, parce qu'il faudrait un autre HDD, et qu'il faudrait aussi que j'en ai l'utilité. Certes, la PS3 n'embarque pas de firmeware libre, mais son rôle de platine multimédia est parfaitement rempli ! Lecteur BlueRay, DVD, CD, DivX en tout genre (ou presque, certains encodages Audio pèchent encore ... et pas de MKV, a noter que l'utilisation d'une distribution GNU/Linux à base Red Hat comme Fedora ou CentOS permet de remédier à ce genre de désagrément), client multimédia, décodeur + enregistreur TNT (avec le module prévu à cet effet) et accessoirement console de jeux. Prix : 300 €.

Interface PC <-> X10

principe_X10Afin de permettre au serveur ReadyNas dans mon cas, vous l'aurez compris, de piloter les différents modules X10, il faut l'interfacer avec ce que l'on appelle un CM11 ou plus récemment un CM15. Ce matériel permet à une application comme MisterHouse ou Heyru de piloter les différents modules présents dans votre maison. Par défaut, ces interfaces utilisent des ports série, ou des ports USB (simulant une interface série). Il faut donc que votre serveur hébergeant l'application et connecté au CM15, dispose d'un port usb/serie et surtout, si vous l'exécutez sous GNU/Linux, comme c'est mon cas, que les pilotes pour ce matériel soit présents ! Ce qui bien sûr n'est pas le cas par défaut sur le noyau Debian utilisé par mon ReadyNas. :-) ! Ce matériel coute environ 70 € (http://www.maison-domotique.com/modules/x10/informatique.php).

D'autres moyens permettant la gestion de différents modules sont disponibles :

Module X10

En ce qui concerne les modules, là il y a le choix ! An niveau des récepteurs : l'interrupteur ON/OFF classique, avec variateur, interrupteur volet, etc ... : http://www.maison-domotique.com/modules/x10/recepteurs.php. En ce qui concerne mon projet, je vais m'intéresser plus particulièrement à la gestion des éclairages extérieurs, gestion des volets, gestion de la porte du garage et gestion du chauffage. Je reviendrais sur chacun des modules au fur et à mesure de leur mise en place.

Du fun !

Du X10, du Linux, du Fun ! (chanté en prenant un voix d'abricot d'une marque de boisson française bien connue)

Un dernier matériel inutile et donc forcement indispensable : une console tactile permettant de gérer l'ensemble de ces modules : une Tabbee, en plus ca tourne sur une distribution GNU/Linux "made by Orange" ! Que demander de plus, c'est une des consoles tactiles les moins cher, surtout si vous disposez d'une borne Wifi chez vous ! (Merci ma Freebox !) Coût : 250€

Ah, j'allais oublier ! Je terminerai par le renouvellement de mon téléphone portable, en investissant dans un HTC Hero disposant d'une antenne GPS, cela me permettra de détecter à partir de ma position GPS la demande d'ouverture de la porte de mon garage !!! Je reviendrai aussi sur ce point lorsque j'y serai ! lol Évidemment, Ce téléphone tourne avec l'OS libre de Google : Androïd.

Les solutions logicielles

mh_logoIl existe différentes solutions logicielles afin de manipuler et de contrôler les différents matériels que nous venons de voir. Au vu de ce que je veux faire, il faut aussi que le logiciel en question propose un WebService ... ça tombe bien MisterHouse le fait ! Voici les principales fonctionnalités que propose ce logiciel :

  • Exécuter des actions depuis de nombreuses sources : par voix, via navigateur Web, par instruction X10 comme une température, un luminosité, etc ..
  • Communique avec le module CM11 et CM15
  • plein d'autres choses que je vous laisse découvrir en français ou en anglais.

Voilà, je pense que là tout est assez précis, dans un prochain billet je vous expliquerez comment installer le CM15 sur le ReadyNas Duo. Le suspens est intense ... seul mon collègue sait si ça fonctionne !!! Et oui rappelez-vous, je dispose d'un environnement similaire chez un collègue. Il dispose déjà de plusieurs modules et avait installer MisterHouse sur un PC sous Ubuntu. Allons-nous pouvoir faire tourner cette application sur le Nas ???

La suite au prochain billet !