Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : dotclear

Dotclear 2.4

Remi Collet

Ça y est ! La dernière version de Dotclear est installée.

Migration en douceur, aucun problème. Comme d'habitude, j'ai simplement appliqué le patch. Mon thème fonctionne parfaitement.... Lire Dotclear 2.4

Bienvenue sur Dotclear ! - Slobberbone V4

Alexandre Frandemiche

Slobberbone V4

Ceci est votre premier billet. Quand vous serez prêt à bloguer, connectez-vous pour le modifier ou le supprimer.

Alors oui, j'étais déjà sous Dotclear avant ... mais ce message de bienvenue existe car j'ai enfin migrer mon blog qui était hébergé chez Free http://slobberbone.free.fr/ vers mon serveur dédié chez OVH et du coup installation de Dotclear tout fraiche !!!
Après avoir lancé Communauté-SLA.org en ayant installé la totalité des outils sur ce serveur dédié chez OVH, il était temps d'y mettre mon blog personnel ! Cela faisait 2 ans que Free n'avait pas écraser l'ensemble de ma base de données, il ne fallait donc pas trop attendre ...

J'espère que le thème vous plaira, moi c'est le cas et ça me donne un peu plus envie de bloguer ! :D

Allé pour la route, une petite procédure pour installer Dotclear !

Dotclear 2

Installation des prérequis

Sous CentOS/Fedora : yum install httpd mysql-server mysql php

Configuration de MySQL


/etc/init.d/mysqld start
/usr/bin/mysql_secure_installation

Préparation de MySQL


Ici l'option "-proot" où "root" est mon mot de passe pour l'utilisateur root ... il va sans dire que ce n'est qu'un exemple :-) et on part du principe que tout est en local
mysql -u root -proot

Résultats :

#Welcome to the MySQL monitor.  Commands end with ; or \g.
#Your MySQL connection id is 7
#Server version: 5.0.77 Source distribution
#
#Type 'help;' or '\h' for help. Type '\c' to clear the buffer

On crée la base de donnée du blog :
mysqlcreate database blog;

#Query OK, 1 row affected (0.01 sec)


Ici on va créer un utilisateur dotclear avec un mot de passe dotclear ( à changer bien évidemment !
mysqlgrant all on blog.* to 'dotclear'@'localhost' identified by 'dotclear';

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

On réinitialise les droits
mysqlflush privileges;

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

Et on quitte mysql !
mysqlquit

#Bye

Configuration d'Apache

Pour ajouter la configuration, il vous suffit d'ajouter dans /etc/httpd/conf.d un repertoire monpseudo

cd /etc/httpd/conf.d/
mkdir monpseudo
cd monpseudo touch blog.conf

Ensuit on édite blog.conf vi blog.conf et on réalise une configuration comme telle :

ServerName blog.mondnomdedomaine.net
<LocationMatch "^/monpseudo/dotclear/+$">
    Options -Indexes
    ErrorDocument 403 /error/noindex.html
</LocationMatch>

Ici on part du principe que Dotclear à été installé à la racine de mon répertoire monpseudo, par défaut présent dans /var/www/.
cd /var/www/
mkdir monpseudo
chown apache:apache monpseudo

On recharge la configuration d'apache :
service httpd reload
Maintenant, il ne reste plus qu'à préparer l'installation de Dotclear !

Installation de Dotclear

cd /var/www/monpseudo
wget http://download.dotclear.net/loader/dotclear2-loader.php
chown apache:apache dotclear2-loader.php
Et voilà ! Pour terminer l'installation allez sur l'url d'installation de Dotclear : http://monsite/monpseudo/dotclear2-loader.php ! Là vous sera demandé des identifiants de connexion à la base de données MySQL que l'on a crée plus haut !
A vous de bloguer !

@ très bientôt !

Dotclear 2.3

Remi Collet

Ça y est ! La dernière version de Dotclear est installée.

Migration en douceur, aucun problème. Mon thème fonctionne parfaitement.... Lire Dotclear 2.3

De l'action sur le front de la conversion ODT

Aurélien Bompard

L’été s’est révélé très fructueux pour mes différents projets logiciels autour du format ODT. Voici un petit tour d’horizon des dernières nouveautés.

Dokuwiki

J’ai publié une nouvelle version de mon plugin d’export ODT pour Dokuwiki. Le changement principal est la prise en compte de la coloration syntaxique fournie par Dokuwiki. Vous pouvez voir un exemple de ce que ça donne sur cette page de mon wiki. Les couleurs du wiki et celles du document ODT ne sont pas exactement les mêmes, c’est normal :

C’est une fonctionnalité qu’on m’avait déjà demandé par le passé, et il s’est avéré que ce n’était pas si compliqué que ça à réaliser, principalement grâce au fait que la syntaxe CSS et la syntaxe des styles dans ODT XML sont très similaires. Ça c’est un format bien conçu, chapeau.

La nouvelle version du plugin est disponible en téléchargement depuis la page officielle du plugin ou directement chez moi. Vérifiez la signature GPG si vous le voulez/pouvez.

XHTML2ODT

Mon projet principal autour du format ODT est clairement XHTML2ODT, le convertisseur XHTML vers ODT (comme son nom l’indique :)" class="smiley ). Au début de la semaine, j’ai publié la version 1.0, ce qui est toujours une étape importante dans un projet logiciel. Le code qui la constitue a servi de fondation à deux plugins d’export depuis plusieurs mois maintenant, et est très largement couvert par plus d’une centaine de tests unitaires.

J’ai profité des jours suivants dans la semaine pour avancer le développement du projet sur certaines fonctionnalités qui semblaient intéressantes. Dans la même veine que pour le plugin Dokuwiki, j’ai ajouté la prise en compte de la coloration syntaxique fournie par deux moteurs : Pygments (en Python) et GeSHi (en PHP). Tout n’est pas encore parfaitement géré, mais le fonctionnement de la coloration syntaxique pour GeSHi ouvre peut-être la voie à une gestion plus large des styles CSS inclus directement dans le code HTML, par le biais de la balise <style> (c’est ainsi que GeSHi procède).

Enfin, GeSHi a aussi une fonctionnalité amusante : il peut numéroter les lignes du code. Cette fonctionnalité est aussi prise en compte et conservée lors de la conversion en ODT.

Tout ce nouveau code a été publié dans la version 1.1 de XHTML2ODT, que vous pourrez trouver sur la page de téléchargement. Au passage, j’en ai profité pour corriger un petit bug dans la conversion des espaces en mode préformaté, et pour ajouter un petit script de conversion en bash. Le but n’est pas de l’amener au même niveau de fonctionnalités que ses cousins Python et PHP, mais de montrer simplement comment mettre en œuvre les feuilles XSL.

Enfin, autre changement non technique mais non moins important : la licence s’est assouplie. J’ai passé le code de GPL v2 ou plus à LGPL v2 ou plus. Concrètement, cela signifie que si vous insérer le code dans une autre application, et que vous la distribuez, vous n’avez plus besoin de mettre votre application sous GPL. La seule contrainte restante est de publier les changements que vous avez fait sur le code XHTML2ODT lui-même, si vous en avez fait. C’est tout, rien d’autre.

Dernière petite nouvelle, j’ai écrit un article de quatre pages pour le magazine (papier !) Programmez! au sujet d’XHTML2ODT, il devrait sortir à la rentrée. Je vous tiendrai au courant, ça va de soi :)" class="smiley

Export ODT pour Trac

J’ai publié une nouvelle version du plugin d’export Trac, pour profiter des évolutions de la bibliothèque principale en ce qui concerne la coloration syntaxique. Vous pouvez voir le résultat en vous rendant sur la page WikiProcessing (fournie par défaut dans Trac) et en cliquant tout en bas sur le lien “OpenDocument”. Ou plus directement, en cliquant ici. Tada ! Le petit bout de code en C au milieu de la page est colorisé.

Dans cette nouvelle version, j’ai aussi tiré parti du système d’ajout de styles proposé maintenant directement dans XHTML2ODT, ce qui simplifie grandement le plugin. Si vous voulez faire un plugin d’export ODT pour une appli en Python, le plugin Trac peut être une bonne source d’inspiration.

Export ODT pour Dotclear

Là aussi, j’ai publié une nouvelle version du plugin d’export Dotclear pour profiter des avancées de la bibliothèque. Dotclear ne fait pas de coloration syntaxique par défaut, mais il existe un plugin pour cela, qui s’appelle syntaxehl, et qui utilise GeSHi en dessous. Le plugin peut fonctionner avec ou sans numérotation des lignes, les deux modes sont traduits en ODT.

Pour que ce soit plus parlant, voici un exemple de ce qui est produit par le plugin SyntaxeHL :

/* Commentaire */
class syntaxeHl
{   
 
    public static function registerFunc($wiki2xhtml)

    {   
        $dir = dirname(__FILE__).'/geshi/geshi/';
        $od = opendir($dir);

        while($f = readdir($od))
        {   
            if(is_file($dir.$f) && substr($f,-4,4)=='.php')

            {   
                $lang = str_replace('.php','',$f);
                $wiki2xhtml->registerFunction('macro:['.$lang.']',array('syntaxeHl','parse'));

            }
        }
    }
 
    public static function parse($text,$args)

    {   
        global $core;
        $settings = $core->blog->settings->syntaxehl;

 
        $text = trim($text);
        $args = preg_replace("/^(\[(.*)\]$)/","$2",$args);

        $geshi = new GeSHi($text,$args);
 
        if(!$settings->get('syntaxehl_enable_klink'))  $geshi->enable_keyword_links(false);

        if($settings->get('syntaxehl_enable_linenum')) $geshi->enable_line_numbers(GESHI_NORMAL_LINE_NUMBERS);
        //if($settings->get('syntaxehl_enable_css_classes')) $geshi->enable_classes();

        $geshi->enable_classes();

Et maintenant, avec la numérotation des lignes :


  1. /* Commentaire */
  2. class syntaxeHl
  3. {
  4.  
  5. public static function registerFunc($wiki2xhtml)
  6. {
  7. $dir = dirname(__FILE__).'/geshi/geshi/';
  8. $od = opendir($dir);
  9. while($f = readdir($od))
  10. {
  11. if(is_file($dir.$f) && substr($f,-4,4)=='.php')
  12. {
  13. $lang = str_replace('.php','',$f);
  14. $wiki2xhtml->registerFunction('macro:['.$lang.']',array('syntaxeHl','parse'));
  15. }
  16. }
  17. }
  18.  
  19. public static function parse($text,$args)
  20. {
  21. global $core;
  22. $settings = $core->blog->settings->syntaxehl;
  23.  
  24. $text = trim($text);
  25. $args = preg_replace("/^(\[(.*)\]$)/","$2",$args);
  26. $geshi = new GeSHi($text,$args);
  27.  
  28. if(!$settings->get('syntaxehl_enable_klink')) $geshi->enable_keyword_links(false);
  29. if($settings->get('syntaxehl_enable_linenum')) $geshi->enable_line_numbers(GESHI_NORMAL_LINE_NUMBERS);
  30. //if($settings->get('syntaxehl_enable_css_classes')) $geshi->enable_classes();
  31. $geshi->enable_classes();

Pour voir ce que cela donne en ODT, il vous suffit d’exporter ce billet de blog (le bouton est en haut à droite). Sympathique, non ?

Enfin, comme pour le plugin Trac, j’en ai profité pour déléguer l’ajout des styles à XHTML2ODT lui-même, ce qui simplifie grandement le code. Si vous cherchez à faire un plugin d’export ODT en PHP, le plugin d’export Dotclear est un bon candidat pour chercher l’inspiration.

Vous pouvez télécharger et installer le plugin depuis sa page sur DotAddict.

Flattr

Ça fait plusieurs semaines que j’entends parler de Flattr, ce nouveau service qui veut révolutionner le micro-paiement. Tuxicoman y a même consacré un article assez élogieux. En deux mots, la différence par rapport à PayPal, c’est qu’on affecte avant toute chose un “budget”, c’est à dire une somme fixe d’argent, qui sera distribuée entre les différentes choses pour lesquelles vous aurez cliqué sur le bouton “Flattr”. Son concernés bien évidemment les logiciels (libres ou pas), mais aussi la musique, les vidéos, les écrits, et autres.

À la fin du mois, votre budget mensuel est donc réparti, et si vous n’avez cliqué sur rien il est distribué à des organisation caritatives. Le budget minimum est de deux euros, c’est donc pas la mort. Si vous ne remplissez plus votre compte, il est désactivé temporairement bien sûr.

Le fait d’affecter un budget mensuel fixe, qui partira de toute façon, est à mon avis ce qui fait toute la différence. J’ai décider de me créer un compte pour voir ce que ça donne à l’usage, et pour soutenir les projets qui me plaisent. Bien sûr, j’en ai profité pour enregistrer les projets dont je suis l’auteur, mais que ce soit clair : je ne m’attends pas à rouler sur l’or du jour au lendemain ;-)" class="smiley Toutefois, si mes quelques bouts de code vous plaisent et que vous avez un compte sur Flattr, vous trouverez tous les liens sur mon profil. Les projets de conversion ODT ci-dessus sont normalement tous enregistrés.

À vous les studios

Voilà pour le flash nouveautés concernant mes projets de conversion ODT, j’espère que ces nouvelles versions vous plairont. N’hésitez pas à remonter les bugs sur les trackers associés, que vous pourrez trouve à partir de ma page d’index.

Bon, OK, certaines personnes pourraient objecter qu’il y aurait de meilleures façons de passer ses vacances.

Nouveau plugin pour Dotclear : notes de bas de page

Aurélien Bompard

Quand on écrit un billet avec Dotclear, on dispose de deux modes : le mode “wiki” ou le mode “xhtml”.

En mode wiki, on dispose d’une syntaxe codifiée et simplifiée, mais il faut apprendre cette syntaxe, et ce qui est affiché à l’écran est très différent de ce qui sera affiché sur le site ensuite. Il y a quelques temps, je préférais ce mode de rédaction (c’est plus rigolo :)" class="smiley ), mais c’est moins facile d’accès pour les débutants, et après tout, on ne fait pas des programmes que pour les informaticiens.

Le second mode affiche le texte dans la zone d’édition avec le formatage qu’il aura à l’affichage final, un peu comme votre traitement de texte préféré[1]. En plus, et c’est important pour moi, il y a un onglet “source” qui permet de voir le XHTML généré, et éventuellement de faire des retouches, ou d’ajouter des blocs de code.

Mais voilà, le mode wiki a beaucoup plus de fonctionnalités que ce qui est repris dans la barre de formatage du mode xhtml. Notamment, il y en a une que j’aime bien utiliser : les notes de bas de page[2]. En mode wiki, on entoure la note par des symboles “$$”, et Dotclear génère automatiquement l’appel de note, la note de bas de page, et les liens entre les deux. C’est très pratique, je voulais retrouver cette possibilité en mode xhtml.

J’ai donc fait un plugin pour Dotclear qui ajoute un bouton à la barre de formatage, et qui génère les appels de note, la zone de notes de bas de page, les liens entre les notes, tout en s’occupant d’incrémenter le numéro de note à chaque fois. Le plugin s’appelle footnotesToolbar, et il est disponible sur le lab Dotclear. Si vous pensez qu’il peut vous être utile, n’hésitez pas à le télécharger et à me donner votre avis !

Bonne rédaction :)" class="smiley

Mise à jour : j’ai aussi ajouté un bout de code pour lui faire afficher les notes de bas de page au survol de l’appel de notes. C’est une très bonne idée que j’ai piquée à Dokuwiki, sur conseil d’antistress (voir commentaires ci-dessous).

Notes :

[1] par exemple OpenOffice.org.

[2] c’est ça

Mise à jour vers Dotclear 2.0

Mehdi Bahri

Le blog a été mis à jour vers Dotclear 2.0, la mise à jour s'est faite sans encombres.