Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : e-learning

Journées de l'ingénieur pédagogique, Rennes - Journée 2

Thomas Canniot Kunsthal

Après une bonne nuit de sommeil, la deuxième journée a débuté sous un soleil printanier du plus bel effet. Au menu : suite de la présentation des projets pédagogiques intégrant les TICE, avec deux interventions programmées.

La première conférence concernait la valorisation de l’engagement numérique des enseignants et la diffusions des usages présidentiels enrichis et a été présentée par Antoinette Bouziane de l’Université Paris Descartes. Fort de 46 000 étudiants, l’Université Paris Descartes utilise différentes plateformes pédagogiques en fonction des modalités d’enseignements (présentiel enrichi, formation professionnelle à distante). Le dispositif est constitué de 2600 professeurs environ, pour lesquels 1950 sont actifs sur les plateformes pédagogiques. Vu la taille de l’institution, des enseignants relais ont été sélectionnés par leur niveau d’implication et sur la qualité des réalisations pédagogiques sur les plateformes. Ces professeurs ont pour mission de partager les bonnes pratiques d’ingénierie pédagogique avec leurs homologues afin de toucher l’ensemble des professeurs. Une enquête de satisfaction a également été réalisée pour détecter les besoins. Ils se répartissent de la manière suivante : publication de ressources (97%), communication avec les étudiants (58%), évaluation des étudiants (54%). La création de la communauté de professeurs au sein de l’Université va encore plus loin suite à la création de “Carrefours Moodle”. Ces carrefours aboutissent à la création d’un kit pour les professeurs nouvellement arrivants dans l’institution (vitrine de cours, cours bac à sable…). L’ingénieur pédagogique exerce plusieurs missions au sein de ces carrefours : des missions d’organisation des rencontres, la sélection des intervenants avec leur collaboration, l’émergence de nouveaux besoins de formations.

La seconde intervention abordait l’implication de l’ingénieur pédagogique dans un projet FOAD. Jeanine Berthier, de l’Université de Caen Basse Normandie, prenait en exemple la réalisation d’un module de droit d’urbanisme en FOAD, en prenant soin d’identifier les acteurs et leurs missions au sein du projet. Différentes phases jalonnent la mise en place du projet : une première phase d’analyse comprenant la réalisation d’un cahier des charges accompagné d’un budget, puis une phase de conception impliquant fortement l’enseignant dans la mise en place du scénario pédagogique. S’en suit le lancement du projet en termes de planning et de répartition des tâches avant d’amorcer le début de la phase de production. Une fois l’espace de cours créé sur la plateforme pédagogique, une phase dite d’”élaboration du rythme” est initiée. Elle permet de définir dans le temps les interventions des différents acteurs : enseignants, intervenants, étudiants. Cette phase permet également de former les différentes personnes impliquées dans le dispositif. Enfin, la dernière phase permet de proposer des améliorations au dispositif, des outils de sondage des étudiants et des enseignants afin d’obtenir un retour sur leur vécu du dispositif.

La matinée s’est terminée par une table ronde sur les rôles et les missions des ingénieurs pédagogiques, leurs parcours de formation et professionnel, leurs compétences acquises et à acquérir, illustrés par le référentiel de compétences “BAP F Ingénieur en Technologie de la formation” et en parallèle avec le métier de conseiller pédagogique. Il ressort de cette table ronde que malgré des intitulés de postes, des compétences et des parcours hétérogènes, les missions des personnes à des postes d’ingénierie pédagogiques sont très similaires et font face à des problématiques partagées. Au delà des missions et des personnes, les intervenants de cette table ronde s’accordent sur le fait que la réussite d’un dispositif dépend fortement de l’appui politique de l’institution qui souhaite le voir mettre en place. Enfin, une question importante sur la place de la pédagogie dans nos missions a été soulevée. Qu’est-ce qu’un ingénieur pédagogique lorsqu’il n’est pas perçu par l’institution comme un professionnel de la pédagogie ? Comment redéfinir notre identité d’ingénieur ? Comment faire passer nos messages autrement ? Une réponse donnée à cette question recommande d’éluder l’aspect pédagogique de la mission et de s’appuyer sur les outils pour faire revenir la pédagogie par la petite porte. Elle doit rester présente dans toutes les composantes de notre métier, mais ne doit, peut-être, pas être opposée frontalement à une population d’autres professionnels de la pédagogie, les enseignants.

Cette matinée s’est terminée par un buffet durant lequel nous avons pu échanger sur l’avenir de ces journées. Vivement l’année prochaine !

Journées de l'ingénieur pédagogique, Rennes - Journée 1

Thomas Canniot Adapting the monolithic

Ça y est, le premier jour des journées de l’ingénieur pédagogique est terminé. Petit bilan sur cette journée qui s’est montrée riche en conférences et en rencontres.

Le premier temps fort de cette journée à sans aucun doute été l’accueil qui a formalisé la rencontre dans le monde réel de ce début de communauté des ingénieurs pédagogiques. Le plaisir d’être tous réunis, enfin. Le plaisir de retrouver des connaissances et des gens que l’on a déjà croisé dans nos carrières. “Ah mais je crois qu’on s’est déjà vu quelque part…” Oui effectivement, je pensais arriver au milieu d’une foule d’inconnus mais ça n’a pas été le cas. Des anciens du Master 2 IPM de Lille 1, des connaissances professionnelles, des collègues… Ces journées sont arrivées à point nommé pour formaliser ces retrouvailles et ces rencontres. La communauté existait déjà et je ne m’en étais pas rendu compte ?

Puis vint le temps de la première conférence : Présentation de projets pédagogiques intégrants les TICE.

La première intervention était celle d’Éric Castex et d’Éric Ferrante, qui ont présenté le dispositif d’aide à la conception, à la documentation, à la production et à la mise en ligne de ressources pédagogiques de l’Université Toulouse II - Le Mirail. Ce dispositif est composé de services de prestation pédagogique, de production audiovisuelle et d’un atelier de développement internet et multimédia avec pour objectif l’évolution des contenus et des modalités de formation pour une démarche qualité. Le dispositif est un point d’accès unique pour les professeurs et propose un accompagnement autour de la plateforme pédagogique Moodle : communication sur le dispositif, animation d’un réseau de professeurs relais, action de sensibilisation sur les TICE (formation, démonstration, …). Aspect intéressant, le dispositif est également au cœur des préoccupations étudiantes en les faisant participer à la politique d’ingénierie pédagogique de l’Université. Après avoir été recrutés sur dossier puis formés, ils interviennent en soutien auprès des professeurs et assurent les permanences du dispositif. Les services proposés au sein de l’Université incluent des prestations d’ingénierie (diagnostic, scénarisation, conception, conseil…), de production de contenus (réalisation de screencast, de films, une aide à la génération documentaires allant du PDF à la chaîne éditoriale), des services de documentation (aide personnalisé à la recherche de ressources numériques, création de dépôt de ressources pédagogiques…), des services d’initiation à la qualité (présentation des espaces de cours, nomenclatures des ressources, clarté des parcours…).

 
La deuxième intervention a porté sur l’utilisation des TICE pour des examens partiels en groupe avec un grand nombre d’étudiants, présentée par Grace Kraska et Michel Goldberg, de l’Université La Rochelle. Ce projet a été réalisé avec la cellule @ctice de l’Université, qui propose d’accompagner les professeurs dans leur utilisation des TICE. Le présent projet a pour objectif de proposer une méthode innovante dans le travail de groupe lors d’un examen de contrôle continu. Le travail de groupe est fortement encadré par l’attribution de rôles au sein du groupe afin de favoriser l’implication de tous les acteurs. L’utilisation des TICES, et plus particulièrement de la plateforme pédagogique Moodle, a permis de cadrer le travail des groupes de travail. Ils devaient utiliser les supports de cours mis à disposition sur Moodle, rechercher des informations sur Internet et remettre leur travaux dans une activité de remise de devoir sur la plateforme. Les étudiants se sont bien appropriés l’activité comme l’atteste certains indicateurs : négociation de délais de travail supplémentaire avec le professeur encadrant, l’utilisation des espaces informatiques de l’Université voire d’emplacements de travail variés comme la cafeteria. En plus d’apporter une plus-value pédagogique dans l’organisation du travail de groupe, les TICE apportent leur lot d’avantages auprès des professeurs et de l’institution : meilleures notes lors de l’évaluation, gain de temps lors de la correction des devoirs, économie de papier (en respect des politique d’éco-responsabilité, répandues dans nos établissements d’enseignement supérieur). Cette expérience est un mariage réussi entre la mise en place des pédagogies actives et d’un contrôle continu collaboratif.

Le troisième projet présenté concernait la pédagogie par projet assistée par les TICE, à l’initiative de Julien Morice et de Nicolas Noiret, tous deux de l’École Nationale Supérieure de Chimie. La politique pédagogique de l’institution a fait le choix de la pédagogie par projet. Au cours de leur cursus, les étudiants doivent réaliser des projets pédagogiques, à raison d’un par an. Le projet présenté concernait les étudiants en deuxième année sur la thématique de l’hygiène, la sécurité et l’environnement. Au sein de cette thématique, plusieurs thèmes sont proposés aux étudiants. Dans la plateforme pédagogique, chaque thème correspond à un groupe de travail dans lesquels les étudiants échangent sur le thème sélectionné afin d’élaborer un support multimédia, un support de synthèse écrit et un support de cours d’une heure. Les étudiants sont encadrés dans leurs apprentissages numériques par Julien Morice, qui les assiste dans les phases d’utilisation des TICE au fur et à mesure de leur avancée au cours de l’année. L’utilisation des TICE est entièrement justifiée dans la démarche pédagogique : il s’agit d’un facteur motivant pour les étudiants, mais aussi d’une volonté pédagogique de favoriser le travail collaboratif.

Le dernier projet présentait l’organisation des appels à projets TICE au sein de l’Université Claude Bernard Lyon 1, par Siara Isaac. Siara part du postula que l’adoption des nouvelles technologies est influencée par les croyances individuelles. En d’autres termes, l’adoption des TICE se fait en fonction de l’expérience de chacun vis à vis des nouvelles technologies. La réalisation d’appels à projets permet d’amener la pédagogie numérique par l’utilisation des outils orientés TICE. Le processus des appels à projet est le suivant : élaboration et dépôt du dossier, entretien avec une conseillère pédagogique puis évaluation finale et entière de l’ensemble des dossiers déposés. Un comité de pilotage étudie les demandes et valide les projets en fonction de différents critères (analyse de l’existant, clarté des objectifs pédagogiques, faisabilité, degré d’innovation, niveau de mutualisation des ressources). Une fois le projet validé, des ressources financières et humaines lui sont attribuées afin d’amorcer son développement (septembre) pour une mise à disposition en juin de l’année suivante. Enfin, un suivi est effectué pour dresser un bilan de la mise en place du projet.

La journée s’est achevée par un tour de la ville (pour les plus motivés) et par un repas dans une brasserie sur la place Charles de Gaulle de cette belle ville de Rennes. Les moments d’échanges informels sont très importants pour bâtir son réseau professionnel et pour continuer d’échanger sur les problématiques quotidiennes de nos métiers.

My today FOSDEM experience

Thomas Canniot img_0343.jpg

I have been to FOSDEM today. This was a terrific moment. I first attend FOSDEM in February 2006. See the photo upwards. We were three on the booth. Today, I don’t even attend the booth to welcome people as it is very very crowded by Fedora Ambassadors. This is so great to see so many Fedora people at the same time. About my personal experience, FOSDEM is no conference day. 99% of them are much too difficult for me to understand as I am no developer at all. However, this is a great place to be to meet people and talk about how things are going inside the French Community.

So nearly as soon as I arrived, I met Frédéric Hornain, my first Belgium buddy I set up a booth with back in February 2006. Every year, I have a little chat with him. Today, I explained how my feelings were mixed inside the Fedora Project as a contributor. Actually, I feel sometimes tired about explaining the same things to people about Fedora again. I’m looking for another way to contribute inside the Project and certainly a place where I could avoid the very user base of the Project. Deeper inside translation and maybe inside some learning Project that I talk about later in this blog post.

Once I could reach the Fedora booth (wow, FOSDEM is even more crowded this year than it was last year!!) I met Dimitri Glezos and exchanged about our lives, about how good the Indifex company is. We were joined by Max Spevack and Jared Smith, who I first met today. It was a delight to see all of you at the same time. Jared, you’re right. We have to meet people to achieve a full circle of right communication. We decided to run a meeting with Pierre-Yves Chibon, vice-president of the French Fedora NPO and looked for Nicolas Chauvet to join us.

We discuss about the future of the French NPO. I’m glad to say that we are doing everything we can to be really back in business. The last two years were a bit confusing and slow pace unfortunately. I refuse to bear this again for the two upcoming years. Communication, again, is the key. Meeting Max and Jared was so good, that we dealt with all our topics in 40 minutes no more. At the end of the discussion, we talk about having Moodle inside the Fedora Project Moodle with Max and Jared and we were so excited about all this! I really want to help doing the right thing on this project. I just can’t wait for it.

We then decided it was time for lunch. We went to eat a very nice couscous in Brussels with some ambassadors, of whom two Tunisian ambassadors. I was very happy to meet them again and see they are safe after what they endured in their country few weeks ago. Guys, you really rock!!! I had a talk with Gerold Kassube which helped me understand the death of the Fedora EMEA e.V. NPO. Too bad it ended like this. During the meal, I listened to some very interesting conversation about “what does being an ambassador mean?”. Very hard question to answer, even 5 or 6 years after the creation of the first ambassador group by Alex Maier.

When we came back to the booth we tried to settle a money problem with the last CD order of the Tunisian guys. This is going to be solved very soon thanks to the good will of everybody and the French NPO. Glad it exists. Then I met up my former colleagues from Mageia, bought them a t-shirt and discussed how they are doing. I’m really looking forward testing the first ISO of this new distribution.

Finally, I had some quick talks again with Dimitris about how Transifex.net could save the Fedora Translation Project and how far we can delegate translation management in the hand of the community. These are really great stuff I’m looking forward to playing with. Just before I left, I met Pablo Martin-Gomez and we discussed about translation and again how Transifex.net seems to be the last valuable option we have to enjoy a workable translation environment that would not afraid people anymore.

I can’t wait for all these projects to get realised. I can’t wait for next year FOSDEM, to look back on what we have achieved in that friendship altogether. Thank you to all of you guys, you rock, see you next year!!

Formation GIMP en vidéo et gratuite

Thomas Canniot

Les formations video gimp sont gratuites sur formationvideo.fr, on en profite, on en profite messieurs zé mes mesdames !

Formation GIMP en vidéo et gratuite

Thomas Canniot

Les formations video gimp sont gratuites sur formationvideo.fr, on en profite, on en profite messieurs zé mes mesdames !