Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : gnome

Installer mate sous Fedora 16

Antoine Wallon J’ai récemment migré mon laptop sur Fedora 16 (CentOS 6) auparavant. et par la même occasion je suis passé sous mate. Mate est un fork (Un fork, ou embranchement, est un nouveau logiciel créé à partir du code source d’un logiciel existant.) de Gnome 2 Installation de mate # yum install http://dl.dropbox.com/u/49862637/Mate-desktop/mate-desktop-fedora/releases/16/noarch/mate-desktop-release-16-5.fc16.noarch.rpm yum groupinstall MATE-Desktop Une fois installé vous pouvez [...]

Divertissement du Vendredi: wbfs-manager - Une interface de gestion de sauvegarde de ces jeux Wii

Paquet Fedora du jour

WBFS-manager Wbfs-manager est un utilitaire permettant de gérer les sauvegardes de ces jeux wii stockées sur disque dur. Il utilise pour cela, la librairie libwfs (WFS pour Wii Backup File).

Avec cette application vous pouvez gérer les isos des jeux Wii depuis votre Fedora !



Installation en ligne de commande : yum install wbfs-manager

Installation avec l'interface graphique : Autres > A WBFS manager for Linux using GTK+

Localisation dans le menu : Applications > Outils Système > WBFS Manager

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/wbfs_gtk

Site web : http://code.google.com/p/linux-wbfs-manager/

Lundi productif : gnome-session-properties : Préférences des applications au démarrage

Paquet Fedora du jour

gnome-session-properties Cet outil était jadis présent dans le menu Préférences de notre Fedora, depuis GNOME 3, cette application est toujours installée mais n'est plus présente ... un manque ... Il suffit de la lancer en ligne de commande afin d'en disposer ! Vous aurez à nouveau accès aux applications lancées au démarrage de votre session et surtout la possibilité d'en rajouter !

Installation en ligne de commande : yum install gnome-session

Installation avec l'interface graphique : GNOME > GNOME session manager

Localisation dans le menu : Pas disponible de les menus

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/gnome-session-properties

Site web : http://www.gnome.org/

Migration Fedora 15 à Fedora 16 via preupgrade

Alexandre Frandemiche

fedora-16.jpgVoilà, après quelques semaines, je me décide enfin à passer à Fedora 16 ! Au vu des nouveautés je n'ai pas pu attendre plus longtemps ! (Notamment tout ce qui touche à la virtualisation ;) )

Seulement voilà, quelques petits problèmes sont apparus lors de cette mise à jour ... c'est rare, mais ca arrive !

Voici la procédure à suivre, si après le preupgrade,, vous arrivez sur un écran "Oh no! ..." ou "Oh mince! ...

Changement uid et gid

Tout d'abord il faut éditer 2 fichiers, dans lequel nous allons remplacer les uid de notre (nos) utilisateur(s), le tout avec les droits root :

# vi /etc/passwd
# vi /etc/group

J'ai passé mon uid de 500 à 1000. Rappel pour vi : i pour insérer, /monuser pour rechercher la chaine monuser, [echap]wq pour enregistrer et quitter et [echap]q! pour quitter sans enregistrer.

Ensuite :

# find / -gid 500 -exec chgrp -h 1000 {} \; # find / -uid 500 -exec chown -h 1000 {} \;

Enfin on change le propriétaire de /home/monuser :

# chown -Rf 1000 /home/monuser

Voilà, en théorie, plus de problèmes au niveau des droits ...

Problème avec Gnome

J'ai été contraints de supprimer l'ensemble des extensions :

# yum remove gnome-shell-extension*

Par sécurité, j'ai aussi enlevé le driver propriétaire Nvidia :

# yum remove *nvidia*

Après tout cela, j'avais toujours cette erreur.

# yum reinstall gnome-shell

Et voilà, je peux enfin me connecter !
Fedora 16 me voilà !

Ajouter un de ses scripts au menu Applications de Gnome-Shell

Tom Dubin Lorsque lon utilise souvent ses propres scripts ou des logiciels non packagés, on na pas forcément envie dutiliser la ligne de commande pour les lancer. Voici comment créer un lanceur simplement. Ce launcher est un fichier .desktop qui peut se trouver soit dans ~/.local/share/applications/ si on veut que le lanceur soit visible uniquement de notre [...]

Evolution et le «marquer comme lut»

Patrice Ferlet

Depuis mon passage à Gnome 3 j'ai quelques mauvaises surprises dans quelques applications... Rien de bien méchant, mais il arrive que certaines nouvelles applications perdent des options que je trouvais agréables. C'est le cas pour Evolution Mail 3, j'ai cherché un bon moment avant de me rendre compte que "non je ne suis pas fou, l'option «marquer comme lut après X secondes»" a bel et bien disparut... Mais n'ayant pas donné mon dernier mot, j'ai pensé que comme beaucoup d'applications gnome, la configuration a dut passer dans "gconf"

Et je n'ai pas eut tort... en fouillant un peu dans "gconf-editor" j'ai trouvé ça:

Gconf - Evolution - Mark as read

Il a suffit de mettre cette valeur à 0 pour qu'enfin un mail soit marqué comme lut immédiatement, et pas après 1.5 secondes.

Autre méthode plus rapide, dans une console:

gconftool-2 --set /apps/evolution/mail/display/mark_seen_timeout 0 --type int

Cela revient au même...

Alors pour ne pas m'arrêter à cette mésaventure, je tiens à donner un avis sur la direction que prend Gnome dans certains cas qui me gêne. J'ai toujours été un détracteur de la base de registre Windows, selon moi c'est un truc imbuvable pour le commun des mortels et en plus de cela vous remarquez que ce n'est pas franchement trivial.

Alors qu'un fichier de configuration suffirait, et que des options aisées sont plus adéquates, surtout sur un outil aussi basique que la lecture de mails, on se retrouve à chercher un terme dans une liste énorme de valeur typée et ce dans un système de configuration imbitable.

Bien que l'interface Gnome 3 me plaise énormément, que je trouve que l'avancée ergonomique que montre le développement de ce gestionnaire de bureau est impressionnant, et que l'innovation de ce dernier m'a vraiment plut, j'ai l'impression de régresser sur le sujet de la configuration.

Oui, je conçois bien que gconf est un outil vraiment intéressant, techniquement parlant, car cela permet une homogénéité des données pour la configuration de l'environnement. Et d'autant plus que cela permet un échange de configuration inter logiciel. Mais ce coté qui force l'utilisation d'un outil de configuration pour changer des valeurs m'horripile fortement.

Bon, cela étant dit, j'ai utilisé gconf que peu de fois pour modifier ce genre de valeur... en général, les développeurs pensent bien à mettre une option dans l'interface dédiée de configuration du programme... mais pour le coup, là, Evolution porte son nom à l'envers, car on a régressé sur pas mal de points.

Seul plaisirs vraiment intéressant que je trouve à Evolution 3, outre le fait qu'il puisse se connecter à Exchange, c'est qu'il est devenu bien plus performant. Et l'interfaçage avec Google pour l'agenda et les contacts synchronisés m'ont charmé (Thunderbird peut le faire, mais honnêtement je trouve qu'Evolution le fait mieux)

Voilà pour ma partie coup de gueule du dimanche à 3h du matin...

Parlons Gnash

Patrice Ferlet

Me revoilà après quelques temps de latence obligatoires et j'ai enfin put prendre le temps de passer à Fedora 15. Non sans mal, étant donné ma configuration de machine (donc cela ne tenait qu'à moi) mais cela m'a donné une occasion de me débarrasser d'un "truc" gênant sur mon poste depuis des lustres: Flash-Plugin. Et pour être plus clair, mon passage un peu forcé (mais pas trop) à Gnash.

Bon pour vous résumer, j'ai un petit souci depuis mon redémarrage, et encore une fois, cela n'est valable que pour moi, le plugin flash a dut mal à s'installer... Et mise à part Youtube, je me disais "en fait, à quoi bon me prendre la tête..." et puis malheureusement je me suis vu devant une page Youtube, bloqué devant une vidéo qui ne voulait pas apparaitre, tout bonnement parce que la version HTML5 de Youtube a un souci... Rage profonde, je commençais à me dire "va encore falloir que j'en bave avec ce foutu plugin qui fait ramer mon poste"... et bien non !

Je me suis souvenu du projet qui est un lecteur de contenu flash et qui en plus de cela nous propose un plugin tout propre et tout bien qu'il est. Oui, Gnash est libre, sous licence GPL et s'installe depuis les paquets. Plus de souci avec les version 64bits, plus de prise de tête à se demander pourquoi chromium le voit pas... l'installation a pris 3 secondes via le bon vieux:

su -c "yum install gnash-plugin"

Arrivé devant la page Youtube, en désactivant avant tout le mode "HTML5" (et à mon grand regret, je vous assure) me revoilà devant une vidéo qui passe sans souci !

Alors, je commence à me dire "attends mais ça à l'air en plus un peu plus soft pour mon CPU" et effectivement, mon processeur me remercie de ne pas dépasser les 15% de charge. La vie est belle... mais à ce point ?

Et bien écoutez (oui lisez....) j'ai donc joué à tourner un peu sur quelque sites, la plupart du temps je me suis retrouvé devant une animation de pub (et ba ouais certain sites ont besoin de pub pouv vivre...) mais je n'ai encore pas vu de site qui perdait tout son sens avec Gnash.

Evidemment que gnash-plugin n'est pas l'égal de flash-plugin, et je suis persuadé que pas mal de site vont me hurler dessus... mais moi qui ne suit pas un mordu de ses animations qui servent à rien, ou qui pourraient fonctionner parfaitement en HTML5/CSS3... et bien gnash-plugin est une très bonne alternative. D'autant plus que je me libère du dernier système proprio de ma machine étant donné que le pilote propriétaire de ATI (AMD...) a juste trop de mal avec gnome 3 alors que le pilote Radeon (libre) fonctionne sans aucun souci...

Me voilà donc enfin avec un poste sans paquet utilisant du code propriétaire...

Pour information, voici les derniers passages de logiciels "propriétaire ou presque" dont je me suis débarrassé:

  • Google Chrome, je suis passé à Chromium qui est exactement le même produit, les informations envoyées à Google en moins
  • FGLRX (kmod-catalyst), je suis sous pilote Radeon
  • Flash-plugin, j'utilise sans aucun souci Gnash-plugin

Voilà, le libre avance on dirait, doucement, mais il avance bien !

GNOME 3 : passer de Gnome-Shell au mode restreint (et inversement) facilement

Fabien Nicoleau

Il est facile, dans la configuration de GNOME 3, de forcer le mode restreint. Il suffit d'aller dans les paramètres système, Informations système, carte graphique, et d'activer le "Mode restreint forcé". Il faut ensuite relancer sa session GNOME. C'est cette dernière étape qui me pose soucis. En effet j'ai besoin de passer en mode restreint pour pouvoir jouer confortablement aux jeux en 3D, et il devient vite contraignant de devoir relancer ma session juste pour une partie.

Pour contourner ce problème, j'ai créé un petit script qui permet de passer de Gnome-Shell au mode restreint, sans redémarrer sa session, et évidemment de passer du mode restreint à Gnome-Shell. Le seul prérequis pour que cela fonctionne est de désactiver l'option "AutoRestart" de Gnome-Shell, sinon, il essaiera de se relancer par dessus gnome-panel ...

Pour que cette modification n'affecte que ma session, j'ai importé dans mon compte le fichier de lancement de Gnome-Shell :

$ cp /usr/share/applications/gnome-shell.desktop ~/.config/autostart/

On désactive ensutie l'AutoRestart :

$ sed -i -e 's/AutoRestart=true/AutoRestart=false/' ~/.config/autostart/gnome-shell.desktop

Il faut maintenant redémarrer votre session GNOME pour que cette option soit prise en compte. Une fois votre session réouverte, vous pouvez utiliser ce script (téléchargeable dans les fichiers joints au billet) , que j'ai nommé gnome-mode.sh :

#!/bin/sh
case $1 in
   "panel"|0)
      gnome-panel --replace &
      killall gnome-shell
      metacity --replace &
      break
      ;;
   "shell"|1)
      gnome-shell --replace &
      break
      ;;
   *)
      echo "usage : $0 panel|shell"
esac

Il est assez simple. Lorsque vous utilisez Gnome-Shell, pour passer en mode restreint (avec gnome-panel) :

$ ./gnome-mode.sh panel

Notez que l'on peut utiliser 0 au lieu de panel comme paramètre.

Lorsque vous êtes en mode restreint, pour réactiver Gnome-Shell :

$ ./gnome-mode.sh shell

Notez que l'on peut utiliser 1 au lieu de shell comme paramètre.

Voilà, ce petit script vous permettra donc de passer d'un mode à l'autre facilement, quand le besoin s'en fait sentir, pour les jeux par exemple, quand comme moi, votre configuration matériel ne permet pas de faire tourner Gnome-Shell en même temps que des applciations 3D.


Fabien (eponyme)

GNOME 3 : passer de Gnome-Shell au mode restreint (et inversement) facilement

Fabien Nicoleau

Il est facile, dans la configuration de GNOME 3, de forcer le mode restreint. Il suffit d'aller dans les paramètres système, Informations système, carte graphique, et d'activer le "Mode restreint forcé". Il faut ensuite relancer sa session GNOME. C'est cette dernière étape qui me pose soucis. En effet j'ai besoin de passer en mode restreint pour pouvoir jouer confortablement aux jeux en 3D, et il devient vite contraignant de devoir relancer ma session juste pour une partie.

Pour contourner ce problème, j'ai créé un petit script qui permet de passer de Gnome-Shell au mode restreint, sans redémarrer sa session, et évidemment de passer du mode restreint à Gnome-Shell. Le seul prérequis pour que cela fonctionne est de désactiver l'option "AutoRestart" de Gnome-Shell, sinon, il essaiera de se relancer par dessus gnome-panel ...

Pour que cette modification n'affecte que ma session, j'ai importé dans mon compte le fichier de lancement de Gnome-Shell :

$ cp /usr/share/applications/gnome-shell.desktop ~/.config/autostart/

On désactive ensutie l'AutoRestart :

$ sed -i -e 's/AutoRestart=true/AutoRestart=false/' ~/.config/autostart/gnome-shell.desktop

Il faut maintenant redémarrer votre session GNOME pour que cette option soit prise en compte. Une fois votre session réouverte, vous pouvez utiliser ce script (téléchargeable dans les fichiers joints au billet) , que j'ai nommé gnome-mode.sh :

#!/bin/sh
case $1 in
   "panel"|0)
      gnome-panel --replace &
      killall gnome-shell
      metacity --replace &
      break
      ;;
   "shell"|1)
      gnome-shell --replace &
      break
      ;;
   *)
      echo "usage : $0 panel|shell"
esac

Il est assez simple. Lorsque vous utilisez Gnome-Shell, pour passer en mode restreint (avec gnome-panel) :

$ ./gnome-mode.sh panel

Notez que l'on peut utiliser 0 au lieu de panel comme paramètre.

Lorsque vous êtes en mode restreint, pour réactiver Gnome-Shell :

$ ./gnome-mode.sh shell

Notez que l'on peut utiliser 1 au lieu de shell comme paramètre.

Voilà, ce petit script vous permettra donc de passer d'un mode à l'autre facilement, quand le besoin s'en fait sentir, pour les jeux par exemple, quand comme moi, votre configuration matériel ne permet pas de faire tourner Gnome-Shell en même temps que des applciations 3D.


Fabien (eponyme)

Me voilà sous Fedora 15

Fabien Nicoleau

Ces derniers temps, j'étais peu (ou moins) enthousiaste lors des sorties de nouvelles versions de Fedora. J'installais, ça tournait, et puis voilà ... Cette fois-ci les choses sont assez différentes, car parmi les nombreuses nouveautées se cache une qui va changer mon quotidien : GNOME 3. Avec les pré-versions de F15, je l'avais testé rapidement, sans vraiment m'y mettre. La, plus le choix ! Et franchement mes craintes se sont vites envolées, je m'y suis habitué en une soirée, et ce grâce à llaumgui et trashy qui ont rédigé cette documentation qui a répondu à beaucoup de mes questions.

Une autre bonne surprise, pour moi, sera la disparition de ce vieu bogue de son. Plus besoins de remonter le volume à chaque démarrage, ca sera un petit confort.

Il me reste encore trois soucis, qui trouveront peut être solution dans les commentaires :

  • De nombreuses applications (xchat, amsn, quodlibet, packagekit) n'ont plus d'icône dans le systray. C'est vraiment gênant et je suis surpris de ne pas trouver d'info la dessus sur le net
  • Je ne trouve pas l'endroit ou indiquer les applications que je souhaite lancer au démarrage de gnome, comme conky
  • Je n'arrive plus à cacher un utilisateur dans la fenêtre de login, le fichier custom.conf de gdm ne semble plus faire effet

Il me restera à trouver un jeu d'icones et un nouveau thème pour les fenêtres car je ne suis pas un grand fan de celui par défaut, mais ca n'est pas le plus important pour le moment.

Il faut noter que GNOME 3 n'utilise plus gconf mais gsettings (avec dconf-editor, son interface graphique). Pour, sous Nautilus, être en mode "saisie de l'emplacement" par défaut, j'ai donc utilisé cette commande :

$ gsettings set org.gnome.nautilus.preferences always-use-location-entry true

Et vous, sous Gnome 3, ça va ? :D


Fabien (eponyme)

Me voilà sous Fedora 15

Fabien Nicoleau

Ces derniers temps, j'étais peu (ou moins) enthousiaste lors des sorties de nouvelles versions de Fedora. J'installais, ça tournait, et puis voilà ... Cette fois-ci les choses sont assez différentes, car parmi les nombreuses nouveautées se cache une qui va changer mon quotidien : GNOME 3. Avec les pré-versions de F15, je l'avais testé rapidement, sans vraiment m'y mettre. La, plus le choix ! Et franchement mes craintes se sont vites envolées, je m'y suis habitué en une soirée, et ce grâce à llaumgui et trashy qui ont rédigé cette documentation qui a répondu à beaucoup de mes questions.

Une autre bonne surprise, pour moi, sera la disparition de ce vieu bogue de son. Plus besoins de remonter le volume à chaque démarrage, ca sera un petit confort.

Il me reste encore trois soucis, qui trouveront peut être solution dans les commentaires :

  • De nombreuses applications (xchat, amsn, quodlibet, packagekit) n'ont plus d'icône dans le systray. C'est vraiment gênant et je suis surpris de ne pas trouver d'info la dessus sur le net
  • Je ne trouve pas l'endroit ou indiquer les applications que je souhaite lancer au démarrage de gnome, comme conky
  • Je n'arrive plus à cacher un utilisateur dans la fenêtre de login, le fichier custom.conf de gdm ne semble plus faire effet

Il me restera à trouver un jeu d'icones et un nouveau thème pour les fenêtres car je ne suis pas un grand fan de celui par défaut, mais ca n'est pas le plus important pour le moment.

Il faut noter que GNOME 3 n'utilise plus gconf mais gsettings (avec dconf-editor, son interface graphique). Pour, sous Nautilus, être en mode "saisie de l'emplacement" par défaut, j'ai donc utilisé cette commande :

$ gsettings set org.gnome.nautilus.preferences always-use-location-entry true

Et vous, sous Gnome 3, ça va ? :D


Fabien (eponyme)

Gnome Shell and conky

Jonathan Mercier

Dear reader, I have write some code (bash, xslt, conky) for enhance my gnome shell experience.

Screen

What you need

  • conky
  • wget
  • xsltproc
  • internet connection

Install

It is very easy! Get archive here: conky system and weather or from command line:

$ wget http://blog.fedora-fr.org/public/bioinfornatics/conky/beautiful_conky.tar.xz

Extract files from archive:

$ tar -xvf beautiful_conky.tar.xz

Run install script whith city code, example:

$ cd beautiful_conky; ./install.sh SZXX0017

For get your city code go to weather.com

Coup de coeur : Calendrier intégré à gnome-shell

Tom Dubin Depuis quelques temps, je test Fedora 15 alpha et donc Gnome-Shell qui va avec… Et, même si le passage par rapport à Gnome 2 est assez perturbant, je m’étonne tout les jours de la rapidité et de la fluidité du bureau. Qui plus est, je commence à prendre en main les fonctionnalités et il est [...]

Divertissement du Vendredi: GnuBG - Backgammon, un jeu qu'il est bien !

Paquet Fedora du jour

GNU BackgammonVoici un jeu dont m'a parlé vince sur un article précédent.

Le Backgammon est un jeu de stratégie plus simple que le jeu de Go, il est d'origine grecque-turque. Ce jeu se joue à l'aide de dès, il laisse alors un peu de place à la chance, ce qui permet des retournements de situations incroyables (sauf si l'on joue vraiment bien !).

En Grèce tous les bars mettent à disposition des clients des plateaux, autant dire que c'est un jeu populaire ! On y joue en sirotant un café frappé :)" class="smiley Si je me souviens bien : 1 cuillère de café à diluer, 3 de sucre, rajouter un peu d'eau et passer au mixeur : ça fait plein de mousse onctueuse, rajouter des glaçons et une paille.

Bon je dois avouer que comme ça sans lire le manuel du jeu, je n'ai rien compris !!! :)" class="smiley Mais voilà de quoi tenter d'apprendre à jouer : Fédération française de backgammon.
A priori il y a un mode apprentissage, de plus vous avez visiblement ce qu'il faut pour vous aider à améliorer votre jeu à l'aide d'algorithmes permettant de donner des statistiques de réussites sur votre prochain coup.

Bonne partie !!!

Installation en ligne de commande : yum install gnubg

Installation avec l'interface graphique : Jeux > A backgammon game and analyzer

Localisation dans le menu : Applications -> Jeux -> GNU Backgammon

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/gnubg

Site web : http://www.gnubg.org/

Fedora 14 est sortie !

Paquet Fedora du jour

f14releaseFedora est un système d'exploitation et une plate-forme, basé sur Linux, que tout le monde peut utiliser, modifier et distribuer librement. Il est développé par une large communauté de personnes qui s'efforcent de fournir le meilleur du libre, de l'open source et des standards. Fedora est une partie du Projet Fedora, sponsorisé par Red Hat, Inc.

(Disponible en versions CD/Live CD Gnome/Live CD KDE/DVD, pour les architectures i386/i686/x86_64/ppc)

  • Voir toutes les nouveautés de Fedora 14 : Notes de version depuis le site du Projet Fedora

Quelles sont les nouveautés de Fedora 14?

Pour les utilisateurs du Bureau

Une multitude de nouvelles fonctionnalités pour les utilisateurs :

  • libjpeg-turbo Charger et sauvegarder des images au format JPEG n'aura jamais été aussi rapide que sous Fedora 14 !

libjpeg-turbo est une implémentation optimisée qui divise par deux le temps de compression/décompression des images sur les machines disposant des jeux d'instructions MMX/SSE et un léger boost (de l'ordre de 25%) pour les autres. libjpeg-turbo étant compatible ABI/API avec libjpeg, tout les logiciels peuvent en bénéficier sans réécriture, ni recompilation. Merci à Adam Tkac.

  • Spice (Simple Protocol for Independent Computing Environments) fournit aux utilisateurs une expérience du bureau distant amélioré.

Celui-ci pose les fondations pour la prise en charge de l'accélération matérielle graphique, du chiffrement, du curseur "matériel" mais également de l'audio. Pour le moment, le support de Spice a été intégré dans l'hyperviseur Qemu/KVM et des pilotes pour les systèmes invités X11 et Windows (XP, Vista et 7) sont disponibles. Spice est une technologie libéré par RedHat en décembre 2009 suite au rachat de Qumranet en 2008. Qumranet est également à l'origine de l'hyperviseur KVM intégré au noyau Linux. Merci à l'équipe virtualisation de Red Hat à l'origine de ce projet.

"Pour les développeurs"

Les développeurs ont été particulièrement gâtés:

  • Prise en charge de Milkymist Les développeurs pourront développer sur Milkymist, une carte de développement embarqué libre sur Fedora 14.

Merci à l'équipe du Fedora Electronic Lab.

  • D Fedora 14 introduit la prise en charge de D, un langage de programmation système combinant la puissance et les performances de C++ et la productivité des langages modernes tels que Python et Ruby.

L'environnement est basé sur le compilateur LDC qui repose sur l'infrastructure LLVM et la bibliothèque standard Tango, d'autres bibliothèques sont disponibles (Mango pour le réseau, Derelict pour le multimédia etc ...) sur les dépôts standard ou le dépôt D. Merci à Jonathan Mercier.

  • Mise à jour de Python 2 La version système de Python passe en version 2.7.

Python 2.7 facilite la migration vers Python 3.1 et constitue la dernière version majeure de Python 2.x. Merci à Dave Malcolm.

  • GNUStep Un framework de développement pour le langage de programmation Objective-C.

Merci à Jochen Schmitt.

  • Outils de débogage mémoire Le nouveau paquetage "gdb-heap" ajoute la commande "heap" à gdb qui permet d'analyser l'utilisation de la mémoire dynamique par un processus.

Merci à Dave Malcolm qui a développé cette fonctionnalité au sein de Fedora.

  • Rakudo Star Une implémentation de Perl 6.

Perl 6 est la dernière itération du langage Perl qui fut à l'origine de nombreuses innovations des langages de programmation. Merci à Gerd Pokorra, Christoph Wickert et Marcela Mašláňová.

"Pour les administrateurs systèmes"

Et nous n'avons pas oubliés les administrateurs systèmes:

  • Une image Fedora 14 (AMI) sera disponible pour les utilisateurs du service de cloud computing EC2 d'Amazon, qui sortira en parallèle de la version "classique". Merci à Justin M. Forbes.
  • ipmiutil Fedora intégre un utilitaire de gestion de serveur IPMI amélioré avec ipmiutil. Merci à Andy Cress qui est également le mainteneur upstream du projet.
  • virt-v2v facilite la migration des machines virtuelles Xen vers l'hyperviseur KVM.
  • Un dépôt Virtualization Technology Preview permet de tester les derniers développements en matière de virtualisation. Merci à l'équipe virtualisation de Red Hat.
  • Varnish a été mis à jour et apporte une meilleure mise à l'échelle ainsi que des nouvelles fonctionnalités de journalisation.
  • Apache a été mis à jour et inclus un grand nombre de modules et mises à jour de sécurité.
  • Systemd En dernier mais pas le moindre, Fedora 14 intégre une tech preview de systemd, le système d'init nouvelle génération pour un démarrage plus rapide et une multitude de fonctionnalités avancés. Merci à Lennart Poettering qui est également le mainteneur upstream.

Liens

Et ce n'est qu'un début ! Des mises à jours de nombreux paquetages comme d'habitude seront disponibles dans Fedora 14. Une liste plus complète des nouvelles fonctionnalités intégrées à Fedora 14 est disponible sur: http://fedoraproject.org/wiki/Releases/14/FeatureList

Il ne vous reste plus qu'à la télécharger. N'attendez plus ! http://get.fedoraproject.org/

Si vous mettez à jour depuis une version précédente de Fedora, référez vous à: http://fedoraproject.org/wiki/Upgrading Fedora a pris soin de faire de preupgrade une solution plus robuste et de corriger des bogues dans les précédentes versions de Fedora afin de faciliter la mise à jour vers Fedora 14.

Pour un tour rapide des fonctionnalités dans Fedora 14, visitez nos notes de versions abrégées: http://fedoraproject.org/wiki/F14_one_page_release_notes

Les notes de versions de Fedora 14 et divers guides disponibles dans différents langages sont à votre disposition sur: http://docs.fedoraproject.org/

Les bogues connus de Fedora 14 sont répertoriés sur cette page: https://fedoraproject.org/wiki/Common_F14_bugs

Fedora Spins

Les spins Fedora sont des versions alternatives de Fedora, conçus pour divers usages avec une sélection d'applications ou personnalisations différentes. Ils sont disponibles à l'adresse: http://spins.fedoraproject.org

Cela comprends les spins:

  • Mobility MeeGo est un système d'exploitation et kit de développement pour les plateformes mobiles nouvelle génération, issu de la fusion des projets Moblin et Maemo (respectivement maintenu par Intel et Nokia).
  • Sugar Un spin basé sur l'environnement d'apprentissage collaboratif Sugar.
  • KDE Un spin utilisant KDE comme environnement de bureau par défaut.
  • XFCE Un spin utilisant XFCE comme environnement de bureau par défaut.

Contribuez

Pour plus de renseignements sur les bogues connus, et des conseils sur la bonne manière de rapporter les bogues, veuillez vous référer aux notes de versions: http://docs.fedoraproject.org

Il y a différentes manières de contribuer au-delà des rapports de bogues. Vous pouvez aider à traduire les logiciels et contenus, tester et faire des retours sur les mises à jours, écrire de la documentation, créer des graphismes, aider à promouvoir Fedora, empaqueter des logiciels libres pour les millions d'utilisateurs de Fedora à travers le monde. Pour commencer, visitez dès maintenant http://join.fedoraproject.org !

Fedora 15

Alors même que nous continuons à fournir des mises à jour pour améliorer Fedora 14, nous sommes déjà en train de développer notre prochaine version, Fedora 15 en parallèle et ce depuis plusieurs mois déjà. Nous prévoyons une sortie à partir de fin Avril 2011.

https://fedoraproject.org/wiki/Releases/15/Schedule

Source : http://forums.fedora-fr.org/viewtopic.php?pid=436123#436123 (Merci à Sat )

GNOME DO, donnez vie à votre bureau GNOME

Inal Djafar GNOME DO est un logiciel qui a pour principale tâche de vous faciliter la navigation sur votre bureau GNOME. Bourré de fonctionnalités et facile d'utilisation, ce petit bijoux permet de faire des recherches de données sur vos disques ainsi que sur le web, lancements d'applications, de commandes et bien plus... 1- Comment ça marche? Très [...]

Drivel, pour blogguer facilement

Inal Djafar J’étais entrain de rédiger un article pour mon blog depuis mon interface d’administration WordPress, quand j’ai pensé à un utilitaire qui me permettrai d’écrire et de publier mes articles depuis mon bureau Gnome. Après peu de recherche et je tombe sur Drivel. Drivel est un client de journal pour bureau Gnome, qui permet de se [...]