Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : mail

Configurer Mutt pour gmail

Patrice Ferlet

Il est évident que nous ne sommes pas tous accrocs aux outils en mode texte (dans un terminal) mais personnellement j'y trouve mon compte: vitesse, exécution claire, lisibilité... et modularité. Je suis un Google Fan (houuu je vais m'en prendre plein la poire moi) et j'ai beaucoup de mes données sur Google: mail, documents, agenda... Voici donc comment pouvoir envoyer des mails et lire ces derniers convenablement avec Mutt, y compris l'autocompletion des contacts Gmail

La configuration ne sera pas compliqué. Il faudra juste se farcir 3 fichiers de configurations:

  • un pour mutt lui même, configuration du compte
  • un pour permettre les macros de lecture de mail en HTML
  • un fichier netrc pour permettre à goobook de fonctionner

Bref, passons en premier lieu à l'installation proprement dite des logiciels:

su -c "yum install mutt python-setuptools links"
easy_install goobook

Le première commande installe mutt et les utilitaires pytyon pour installer un paquet python, puis links, le lecteur html en console. L'autre installe goobook, un outil qui permet de récupérer un carnet d'adresse google.

Goobook est un outil python que j'ai testé après en avoir essayé plusieurs, c'est de loin le plus pratique et le plus abouti que je connaisse. Vous pouvez voir la page du projet ici: http://pypi.python.org/pypi/goobook...

Maintenant, passons à la configuration de Mutt

#fichier ~/.muttrc

#enregistre les messages envoyés et brouillons dans Gmail
set record="+[Gmail]/Messages envoyés"
set postponed="+[Gmail]/Brouillons"

#configuration du serveur
set hostname=gmail.com
my_hdr From: PRENOM NOM <USER@gmail.com>
set use_envelope_from
set envelope_from_address="USER@gmail.com"

unignore Date Message-ID In-Reply-To

set move=no
set spoolfile=imaps://imap.gmail.com:993/INBOX
set imap_user = "USER@gmail.com"
set imap_pass= "VOTRE MOT DE PASSE"
set imap_authenticators="login"
set imap_passive="no"
set folder="imaps://imap.gmail.com:993"
set imap_check_subscribed="yes"
set imap_list_subscribed="yes"

set smtp_url="smtps://USER:VOTRE MOT DE PASSE@smtp.gmail.com:465"
set ssl_starttls="yes"

set locale="fr_FR"
set date_format="%A %d %b %Y à %H:%M:%S (%Z)"
set attribution="Le %d, %n à écrit:"
set forward_format="[Fwd: %s]"
set forward_quote

mailboxes !

set pager_index_lines="7"
set pager_stop

#gérer un cache
set message_cachedir="~/.mutt_msg_cache"
set header_cache="~/.mutt_header_cache"

#force l'utilisation d'un programme exterieur pour les mails en HTML
auto_view text/html

#et ici la config pour les contacts
set query_command="goobook query '%s'"
bind editor <Tab> complete-query
macro index,pager a "<pipe-message>goobook add<return>" "add the sender address to Google contacts"

Et enfin il faut configurer les commandes pour lire les mails HTML:

#fichier ~/.mailcap
text/html;  links %s; nametemplate=%s.html
text/html;  links -dump %s; nametemplate=%s.html; copiousoutput

Bien. Reste à gérer goobook, on commence par créer un fichier:

#~/.netrc
machine google.com
    login USER@gmail.com
    password Votre Mot de passe

Voilà, testez rapidement que ça passe en tapant:

goobook reload
goobook query un_nom_au_choix

Et bien voilà, lancez maintenant la commande mutt et appréciez un peu la lecture de mail dans un terminal.

Souvenez vous de quelques racourcis:

  • Maj+D pour supprimer un ensemble de mail correspondant à un motif que vous tapez (par exemple si vous tapez microsoft, tout les mails correspondants seront marqué comme "à supprimer")
  • d pour supprimer le message sélectionné
  • m pour envoyer un message (les contacts sont auto complétés via la touche tabulation)
  • r pour répondre
  • c por changer de dossier de mail
  • / pour chercher un mail, selon le nom, le sujet...
  • $ pour valider les changements (suppressions)

Voilà, personnellement j'ai adopté mutt et j'en suis très content. Je classe et nettoie ma boite mail en 4 fois moins de temps qu'avant.

Notez que nous pourrons ensuite utiliser mcabber pour tchater avec nos contacts google :)" class="smiley on en reparlera

EDIT: j'ai supprimé la phase de création de goobookrc qui est inutile en fait...

Evolution et le «marquer comme lut»

Patrice Ferlet

Depuis mon passage à Gnome 3 j'ai quelques mauvaises surprises dans quelques applications... Rien de bien méchant, mais il arrive que certaines nouvelles applications perdent des options que je trouvais agréables. C'est le cas pour Evolution Mail 3, j'ai cherché un bon moment avant de me rendre compte que "non je ne suis pas fou, l'option «marquer comme lut après X secondes»" a bel et bien disparut... Mais n'ayant pas donné mon dernier mot, j'ai pensé que comme beaucoup d'applications gnome, la configuration a dut passer dans "gconf"

Et je n'ai pas eut tort... en fouillant un peu dans "gconf-editor" j'ai trouvé ça:

Gconf - Evolution - Mark as read

Il a suffit de mettre cette valeur à 0 pour qu'enfin un mail soit marqué comme lut immédiatement, et pas après 1.5 secondes.

Autre méthode plus rapide, dans une console:

gconftool-2 --set /apps/evolution/mail/display/mark_seen_timeout 0 --type int

Cela revient au même...

Alors pour ne pas m'arrêter à cette mésaventure, je tiens à donner un avis sur la direction que prend Gnome dans certains cas qui me gêne. J'ai toujours été un détracteur de la base de registre Windows, selon moi c'est un truc imbuvable pour le commun des mortels et en plus de cela vous remarquez que ce n'est pas franchement trivial.

Alors qu'un fichier de configuration suffirait, et que des options aisées sont plus adéquates, surtout sur un outil aussi basique que la lecture de mails, on se retrouve à chercher un terme dans une liste énorme de valeur typée et ce dans un système de configuration imbitable.

Bien que l'interface Gnome 3 me plaise énormément, que je trouve que l'avancée ergonomique que montre le développement de ce gestionnaire de bureau est impressionnant, et que l'innovation de ce dernier m'a vraiment plut, j'ai l'impression de régresser sur le sujet de la configuration.

Oui, je conçois bien que gconf est un outil vraiment intéressant, techniquement parlant, car cela permet une homogénéité des données pour la configuration de l'environnement. Et d'autant plus que cela permet un échange de configuration inter logiciel. Mais ce coté qui force l'utilisation d'un outil de configuration pour changer des valeurs m'horripile fortement.

Bon, cela étant dit, j'ai utilisé gconf que peu de fois pour modifier ce genre de valeur... en général, les développeurs pensent bien à mettre une option dans l'interface dédiée de configuration du programme... mais pour le coup, là, Evolution porte son nom à l'envers, car on a régressé sur pas mal de points.

Seul plaisirs vraiment intéressant que je trouve à Evolution 3, outre le fait qu'il puisse se connecter à Exchange, c'est qu'il est devenu bien plus performant. Et l'interfaçage avec Google pour l'agenda et les contacts synchronisés m'ont charmé (Thunderbird peut le faire, mais honnêtement je trouve qu'Evolution le fait mieux)

Voilà pour ma partie coup de gueule du dimanche à 3h du matin...

RPM repository for R packages

Pierre-Yves Chibon

A RPM repository for R packages is being built

Un dépôts de RPM pour les bibliothèques R est en cours de création

English version

At the moment I wrote this lines there is a group of people who have joined their effort to create a RPM repository for R packages in a similar way than Dirk's work for APT.

On the technical point, the RPMs will be built using R2rpm which have some consequences regarding the RPM generation (there is no -devel sub-packages and rpmlint is not silent for example).

We are busy at the moment trying to get and set up the architecture since we would like to support 4 versions:

- CentOS/RHEL 5 i386 and x86_64
- The latest version of Fedora i686 and x86_64

For that we will need some "builders" most likely some VM.

In order to discuss the creation of this project we have set up a mailing list available at: http://www.bioinformatics.org/mailman/listinfo/r-repo-dev

Feel free to join the list to get some more information about its development and to help us making the project reality.



French version

Il y a à l'heure actuelle un petit groupe de personnes qui s'est constitué avec pour objectif de construire un dépôt RPM pour les bibliothèques R. Ce projet est très proche du projet de Dirk pour APT.

D'un point de vue technique, les RPMs seront construits avec R2rpm ce qui a quelque conséquences sur les RPMs généré (pas de sous paquet -devel et rpmlint n'est pas silencieux par exemple).

À l'heure actuelle nous sommes en train d'essayer de réunir l'infrastructure. Nous souhaitons supportés 4 versions:

- CentOS/RHEL 5 i386 and x86_64
- La dernière version de Fedora i686 and x86_64

Il nous faut donc pour ça quelques "builder" vraisemblablement des machines virtuelles.

Pour discuter de ce projet nous venons de mettre en place une liste de diffusion, disponible à : http://www.bioinformatics.org/mailman/listinfo/r-repo-dev

N'hésitez pas à nous rejoindre pour suivre le projet ou pour nous aider à en faire une réalité.

Claws-mail et les listes de diffusion

Maxime Carron

claws-mail.png
Je rejoins MrTom et continue dans la saga claws-mail.

Suivant un peu l'actualité du projet Fedora et faisant partie de l'équipe de Fedora-FR, je suis pas mal de mailing lists.
Pour s'en sortir partir les ~1500 mails qui arrivent par semaine, les filtres sont indispensables. Je ne compte pas détailler ici l'utilisation des filtres avec claws-mail, mais juste de donner une petite astuce, retour de mon expérience.

Tout d'abbord il faut savoir que les filtres sont appliqués dans l'ordre dans lequel ils apparaissent dans le panneau de configuration des filtres. D'où l'importance de faire des filtres précis, pour que chaque mail ne corresponde exclusivement qu'à un filtre.

Mais il arrive que le même mail corresponde à deux catégories.
Typiquement, c'est le cas d'un mail qui est envoyé à plusieurs mailing lists (disons A et B).
Habituellement, je filtrais sur le destinataire (to: ml_A@redhat.com). Mais si le fameux mail est envoyé à la ml A et la ml B, alors je vais recevoir ce mail en double (puisque je suis abonné aux deux listes), et le premier filtres va envoyés les deux mails dans le même dossier (normal ce sont les mêmes).
Certes, mais ça n'est pas vraiment ce qu'on attend. L'un devait aller dans le dossier pour la ml A et l'autre dans le dossier pour la ml B.

Heureusement mailman (le gestionnaire de mailing lists du projet GNU) nous laisse des indices facilement traitables par claws-mail.
claws-mail-ml.png
En effet, chaque mail list a un petit agent qui se charge d'envoyer les mails aux destinataires, et celui-ci laisse grâcieusement son emprunte dans l'entete de mail sender.

Il suffit donc d'indiquer à claws-mail que l'on veut que le critère de notre filtre soit le champs sender et non plus le champs destinataire.
claws-mail-filtres-entete-sender.png

Êtes-vous encore satisfait de votre client mail?