Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : mysql

php-pecl-mysqlnd-ms-1.2.2

Remi Collet

Le RPM Plugin de réplication Mysqlnd et de balance de charge est disponible dans le dépôt remi et en attente de revue pour fedora >= 16.

Cette extension pour mysqlnd permet de gérer la réplication de charge entre les serveurs maitre et esclaves, gérée par l'application ou de manière transparente. Site pecl : mysqlnd_ms Documentation : Plugin de réplication Mysqlnd et de balance de charge Revue pour fedora : Revue request #742729 Installation, après avoir replacé php-mysql par... Lire php-pecl-mysqlnd-ms-1.2.2

Quand MySQL WorkBench cherche ses tables ...

Alexandre Frandemiche

MySQL WorkBenchDepuis hier, je me suis rendu compte que MySQL Workbench n'arrivait plus à lister les tables de mes schémas MySQL.

Dès que je voulais afficher les tables, "Fetching" apparaissait de manière interminable et systématique ... Serait-ce parce que le paquet fourni par Fedora est corrompu ???

# yum reinstall mysql-workbench ne change rien ...

Je passe alors par le dépôt de Remi, mais rien n'y fait ... Cela doit alors provenir de mes données ... seulement voilà, avec un bon vieux MySQL Query, cela fonctionne ... Il m'aura fallu chercher 2 secondes pour tomber sur cet incident ouvert chez MySQL, lire quelques réponses et tester ce qui suit :

$ mysql-upgrade -u myuser -pmypassword -P myport -h myhost

Je relance MySQL WorkBench et ... tadaaa ! Voilà mes tables !!!

Je pensais que partager cette astuce pourrait servir ou me servir à nouveau ;) !

php-pecl-mysqlnd-ms-1.1.0

Remi Collet

Le RPM Plugin de réplication Mysqlnd et de balance de charge est disponible dans le dépôt remi et en attente de revue pour fedora >= 16.

Cette extension pour mysqlnd permet de gérer la réplication de charge entre les serveurs maitre et esclaves, gérée par l'application ou de manière transparente. Site pecl : mysqlnd_ms Documentation : Plugin de réplication Mysqlnd et de balance de charge Revue pour fedora : Revue request #742729 Installation, après avoir replacé php-mysql par... Lire php-pecl-mysqlnd-ms-1.1.0

CentOS + Tomcat + beaucoup d'ouvertures de fichiers = java.net.SocketException: Too many open files

Alexandre Frandemiche

ExceptionTout est dans le titre !!! Comme d'habitude, c'est plus un pense-bête qu'un véritable article ... si ça peut aider ...

J'ai eu une surprise ce matin sur un serveur client de constater cette erreur :

java.net.SocketException: Too many open files


C'est un serveur sous CentOS 5.5 hébergeant un serveur MySQL, un serveur tomcat avec plusieurs Webapps, un serveur Apache et enfin un serveur propriétaire qui utilise pas mal de socket et a une base de donnée en interne ...

Cocktail génial pour visiblement dépasser la limite par défaut du système s'élevant à 1024 que l'on obtient en faisant un :

ulimit -n

Il y a 2 valeurs possibles à modifier, celle présente dans le fichier /proc/sys/fs/file-max par défaut, celle-ci est assez élevée (plus de 64000). Au besoin il faut modifier la ligne suivante :

...

fs.file-max = 64000

...

Si (comme tel était mon cas) la valeur de ce fichier est plus élevée, il reste à ajouter une entrée au fichier /etc/security/limits.conf :

user         -          nofile          8192

ou

@group         -          nofile          8192

La première colonne désigne l'utilisateur ou le groupe (grâce à @) ou encore n'importe qui grâce à *.
La seconde colonne, on détermine si la limite est soft ou hard, ou les 2 grâce à -.
La troisième colonne indique sur quel paramètre cette configuration s'exécute, ici nofile correspond au paramètre open files retourné par ulimit.
Enfin la dernière colonne indique la valeur.
Dans mon cas, j'ai rajouté :

@tomcat         -          nofile          8192
optitime           -          nofile          8192

Il est indiqué sur la documentation Red Hat de redémarrer le serveur pour que cela prenne effet. La solution peut consister à relancer le ou les services concernés ainsi que les sessions utilisateurs.

Voilà, en espérant que ça puisse aider et surtout m'éviter de rechercher cette information à nouveau ;) !

php-pecl-mysqlnd-qc-1.0.1

Remi Collet

Le RPM Plugin de cache des résultats de requêtes Mysqlnd est disponible dans le dépôt remi et en attente de revue pour fedora >= 16.

Cette extension pour mysqlnd permet de gérer un cache du résultat des requêtes, géré par l'application ou de manière transparente. Site pecl : mysqlnd_qc Documentation : Plugin de cache des résultats de requêtes Mysqlnd Revue pour fedora : Revue request #739367 Installation, après avoir replacé php-mysql par php-mysqlnd : yum --enablerepo=remi... Lire php-pecl-mysqlnd-qc-1.0.1

PHP avec MySQL Client Library ou MySQL Native Driver

Remi Collet

PHP est fournit, depuis la version 5.3, avec mysqlnd, le pilote natif MySQL, un pilote pour l'accès aux bases MySQL permettant de ne pas utiliser la bibliothèque cliente MySQL (libmysqlclient de mysql-libs).

Les utilisateurs de fedora >= 16 et ceux du dépôt remi, auront le choix.

Jusqu'à présent, il n'était possible de construire une bibliothèque partagée de mysqlnd, donc impossible de fournir les extensions pour les 2 pilotes. Grâce à la résolution du bug PHP #55609, c'est désormais possible. À partir de fedora 16, les utilisateurs des extensions mysql, mysqli ou pdo_mysql auront le choix. Voir : php-5.3.8-2.fc16 (annonce... Lire PHP avec MySQL Client Library ou MySQL Native Driver

Bienvenue sur Dotclear ! - Slobberbone V4

Alexandre Frandemiche

Slobberbone V4

Ceci est votre premier billet. Quand vous serez prêt à bloguer, connectez-vous pour le modifier ou le supprimer.

Alors oui, j'étais déjà sous Dotclear avant ... mais ce message de bienvenue existe car j'ai enfin migrer mon blog qui était hébergé chez Free http://slobberbone.free.fr/ vers mon serveur dédié chez OVH et du coup installation de Dotclear tout fraiche !!!
Après avoir lancé Communauté-SLA.org en ayant installé la totalité des outils sur ce serveur dédié chez OVH, il était temps d'y mettre mon blog personnel ! Cela faisait 2 ans que Free n'avait pas écraser l'ensemble de ma base de données, il ne fallait donc pas trop attendre ...

J'espère que le thème vous plaira, moi c'est le cas et ça me donne un peu plus envie de bloguer ! :D

Allé pour la route, une petite procédure pour installer Dotclear !

Dotclear 2

Installation des prérequis

Sous CentOS/Fedora : yum install httpd mysql-server mysql php

Configuration de MySQL


/etc/init.d/mysqld start
/usr/bin/mysql_secure_installation

Préparation de MySQL


Ici l'option "-proot" où "root" est mon mot de passe pour l'utilisateur root ... il va sans dire que ce n'est qu'un exemple :-) et on part du principe que tout est en local
mysql -u root -proot

Résultats :

#Welcome to the MySQL monitor.  Commands end with ; or \g.
#Your MySQL connection id is 7
#Server version: 5.0.77 Source distribution
#
#Type 'help;' or '\h' for help. Type '\c' to clear the buffer

On crée la base de donnée du blog :
mysqlcreate database blog;

#Query OK, 1 row affected (0.01 sec)


Ici on va créer un utilisateur dotclear avec un mot de passe dotclear ( à changer bien évidemment !
mysqlgrant all on blog.* to 'dotclear'@'localhost' identified by 'dotclear';

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

On réinitialise les droits
mysqlflush privileges;

#Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

Et on quitte mysql !
mysqlquit

#Bye

Configuration d'Apache

Pour ajouter la configuration, il vous suffit d'ajouter dans /etc/httpd/conf.d un repertoire monpseudo

cd /etc/httpd/conf.d/
mkdir monpseudo
cd monpseudo touch blog.conf

Ensuit on édite blog.conf vi blog.conf et on réalise une configuration comme telle :

ServerName blog.mondnomdedomaine.net
<LocationMatch "^/monpseudo/dotclear/+$">
    Options -Indexes
    ErrorDocument 403 /error/noindex.html
</LocationMatch>

Ici on part du principe que Dotclear à été installé à la racine de mon répertoire monpseudo, par défaut présent dans /var/www/.
cd /var/www/
mkdir monpseudo
chown apache:apache monpseudo

On recharge la configuration d'apache :
service httpd reload
Maintenant, il ne reste plus qu'à préparer l'installation de Dotclear !

Installation de Dotclear

cd /var/www/monpseudo
wget http://download.dotclear.net/loader/dotclear2-loader.php
chown apache:apache dotclear2-loader.php
Et voilà ! Pour terminer l'installation allez sur l'url d'installation de Dotclear : http://monsite/monpseudo/dotclear2-loader.php ! Là vous sera demandé des identifiants de connexion à la base de données MySQL que l'on a crée plus haut !
A vous de bloguer !

@ très bientôt !

Installation de Symfony sous Fedora

Inal Djafar Dans ce tutoriel je vais montrer une installation SVN du framwork Php Symfony sur une Fedora, cette installation est destinée surtout aux développeurs qui veulent être à jour avec les nouvelles versions, et contribuer au développement de Symfony. Vous retrouverez aussi une vidéo qui montre les différentes étapes. 1-Pré-requis : Avant de passer à l’installation [...]

Astuce Fedora du Week-End - Oracle Sql Developer

Alexandre Frandemiche

Oracle SQL DeveloperOracle SQL Developer est un outil développé par Oracle qui souhaite proposer une alternative à PL/SQL Developer ou TOAD (plus orienté administration). Il fonctionne sur des instances Oracle à partir de de la version 9i. C'est le seul outil gratuit de ce panel.

Le gros avantage de cet outil est de disposer de connexions sur des bases de données Oracle 9i, 10g, 11h mais aussi MySQL, SQL Server 2005, PostgreSQL, SyBase, etc ...

Pour la connexion à la base de données, Oracle SQL Developer utilise des drivers odbc. Ainsi, il suffit de specifier à Oracle SQL Developer les jars suivant : mysql-connector-java.jar, jtds.jar, ect ...

Voici donc un outil non libre mais gratuit (une simple identification est demandée) qui fait partie des ces petites applications comme on les aime, en tant que developpeur !

Cette version fonctionne avec le JDK 5, il faudra donc l'installer afin de lancer Oracle SQL Developer, si vous n'avez pas cette version du JDK installee, téléchargez l'ancienne version de Oracle SQL Developer (1.2) qui fonctionne bien avec openJDK6 d'installe sur votre Fedora 9.

Installation en ligne de commandes : rpm -ivh sqldeveloper-1.*.*.*.*-*.noarch.rpm

Installation via l'installateur graphique : double click sur le fichier sqldeveloper-1.*.*.*.*-*.noarch.rpm

Localisation dans le menu apres installation : Applications -> Programmation -> SQL Developer

Lancement en ligne de commande : /opt/sqldeveloper/sqldeveloper/bin

Site internet : http://www.oracle.com/technology/software/products/sql/index.html