Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : rpm

Glances, pour un aperçu condensé des signes vitaux d'une machine

Edouard Bourguignon

Vous connaissez certainement tous ces outils en mode texte pour surveiller l'activité d'une machine. Pour n'en citer que quelques uns: top, htop, iotop, vmstat, sar, collectl, iptraf...

Vient s'ajouter à cette longue liste un outil donc la vocation première est de rassembler un maximum d'information sur l'activité de la machine dans un espace le plus réduit possible: le fameux et ancestral terminal en 80x24. Et c'est là tout son intérêt.

Cet outil est codé en Python par l'auteur du blog nicolargo que vous connaissez surement aussi. Il sera bientôt disponible dans les dépôts Fedora officiels (d'ici une bonne semaine) mais vous pouvez déjà le tester depuis le dépôt de test:

yum install --enablerepo=updates-testing glances

Il sera aussi disponible sur EPEL6, par contre pour EPEL5 python est trop vieux...

La bibliothèque utilisée pour récupérer les statistiques est pystatgrab, qui sera certainement parmi les dépendances à installer.

N'hésitez pas à faire vos commentaires sur cet outil sur le billet le concernant.

A bientôt! Et bonne fêtes de fin d'année!

Migration Fedora 15 à Fedora 16 via preupgrade

Alexandre Frandemiche

fedora-16.jpgVoilà, après quelques semaines, je me décide enfin à passer à Fedora 16 ! Au vu des nouveautés je n'ai pas pu attendre plus longtemps ! (Notamment tout ce qui touche à la virtualisation ;) )

Seulement voilà, quelques petits problèmes sont apparus lors de cette mise à jour ... c'est rare, mais ca arrive !

Voici la procédure à suivre, si après le preupgrade,, vous arrivez sur un écran "Oh no! ..." ou "Oh mince! ...

Changement uid et gid

Tout d'abord il faut éditer 2 fichiers, dans lequel nous allons remplacer les uid de notre (nos) utilisateur(s), le tout avec les droits root :

# vi /etc/passwd
# vi /etc/group

J'ai passé mon uid de 500 à 1000. Rappel pour vi : i pour insérer, /monuser pour rechercher la chaine monuser, [echap]wq pour enregistrer et quitter et [echap]q! pour quitter sans enregistrer.

Ensuite :

# find / -gid 500 -exec chgrp -h 1000 {} \; # find / -uid 500 -exec chown -h 1000 {} \;

Enfin on change le propriétaire de /home/monuser :

# chown -Rf 1000 /home/monuser

Voilà, en théorie, plus de problèmes au niveau des droits ...

Problème avec Gnome

J'ai été contraints de supprimer l'ensemble des extensions :

# yum remove gnome-shell-extension*

Par sécurité, j'ai aussi enlevé le driver propriétaire Nvidia :

# yum remove *nvidia*

Après tout cela, j'avais toujours cette erreur.

# yum reinstall gnome-shell

Et voilà, je peux enfin me connecter !
Fedora 16 me voilà !

Création d'un dépôt RPM à base de Fedora

Alexandre Frandemiche

Introduction

Je vais partir du principe que nous allons créer un dépôt RPM pour Fedora 14 et CentOS/RHEL 5 dans /var/www/html/linux/. Voici l'arborescence :

/var/www/html/linux/fedora/14/i386/
/var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/
/var/www/html/linux/el5/5/i386/
/var/www/html/linux/el5/5/x86_64/

Chacun des chemins cités ci-dessus est un dépôt. Ainsi, dans ce qui suit on remplacera /path/myrepo par /var/www/html/linux/fedora/14/i386/ puis pour l'ensemble des commandes par /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/ et ainsi de suite pour chacune des architecture des distributions que concerne notre dépôt.

Vos rpm seront donc présents avant la génération de createrepo et repoview ;)
MyRepo

Préparation des chemins contenant les RPM

su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/fedora/14/i386/'
su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/'
su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/el5/5/i386/'
su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/'


Pour el5, on peut installer des pré-configuration lors de l'installation de l'OS, du coup, $releaseversion n'est pas forcément 5, mais peut être 5Workstation, 5client ou 5Server. Dans ce cas on en profite pour créer des liens symboliques :
su -lc 'ln -s /var/www/html/linux/el5/5/ /var/www/html/linux/el5/5Workstation'
su -lc 'ln -s /var/www/html/linux/el5/5/ /var/www/html/linux/el5/5Client'
su -lc 'ln -s /var/www/html/linux/el5/5/ /var/www/html/linux/el5/5Server
'

Installer un dépôt RPM

Installation d'un serveur web

Tout d'abord commençons par installer un serveur Apache :
su -lc 'yum install httpd'

Configuration du dépôt

Pour configurer notre dépôt, nous allons utiliser l'outil createrepo :
su -lc 'yum install createrepo'

Créons dans /etc/httpd/conf.d/ un fichier de configuration pour notre dépôt dans Apache :
su -lc 'vi /etc/httpd/conf.d/repository.conf'

Voici le contenu du fichier :

<Directory /var/www/html/>
    Options Indexes
    Options Indexes FollowSymLinks
    Order allow, deny
    Allow from all
</Directory>

Création du dépôt

La commande de base pour créer une dépôt est createrepo :
createrepo /path/monrepo

Le plus souvent, on crée un dépôt en générant une base sqlite (cela nous sera utile pour repoview), pour cela, il faut utiliser l'option -d :
createrepo -d  /path/monrepo

L'option -g permet de prendre en compte un groupe de RPM définit dans un fichier comps.xml :
createrepo -d -g /path/comps.xml /path/monrepo

Ainsi, nous pourrons utiliser les commandes yum grouptruc avec notre dépôt !

L'option --unique-md-filenames semble utile, notamment lorsque 'lon a plusieurs mirroir, permet ede donner un nom unique aux metadatas.
L'option --checksum sha est indispensable pour le dépôt EL-5 (la valeur par défaut, sha256, est ok pour fedora >= 11 et EL >= 6)

Donc au final on se retrouve avec :

createrepo --unique-md-filenames --checksum sha -d -g /path/comps.xml /path/monrepo

Génération de repoview

Un dépôt, c'est bien, de quoi le parcourir avec un design sympa, c'est mieux !

Installation de Repoview

su -lc 'yum install repoview'

Utiliser l'option -d sur la commande createrepo afin de créer la base sqlite qui sera utilisée par repoview.

Création des page html via repoview

Ensuite, c'est très simple on demande à repoview de créer les pages qui permettront de naviguer dans notre dépôt !
repoview /path/monrepo

Pour terminer, assurons-nous de disposer des droits pour l'utilisateur apache :
su -lc 'chmod o+rX /path/monrepo'

Exemple de fichier Comps.xml afin de créer des groupes de rpm

Si vous désirez installer l'ensemble de vos rpm dans votre repo, ou un sous-ensemble spécifique, vous devrez créer un fichier de groupes : comps.xml. Pour notre exemple, si nous voulions que myrpm.noarch.rpm soit installé par défaut et mybinrpm.i386.rpm soit une option, nous créerions un fichier de comps.xml comme ceci :

    <comps>
    <!--  <meta> -->
    <!-- Meta information will go here eventually -->
    <!--  </meta> -->
      <group>
        <id>mygroup</id>
        <name>MyGroup</name>
        <default>true</default>
        <description>Default RPMS from MyRepo</description>
        <uservisible>true</uservisible>
        <packagelist>
          <packagereq type="default">myrpm</packagereq>
          <packagereq type="optional">mybinrpm</packagereq>
        </packagelist>
      </group>
    </comps>

Pensez à relancer createrepo afin que vos groupes soient accessibles par les personnes ayant votre dépôt de configuré !

Ajout de pages manquantes

Cette opération est effectuée qu'un seule fois à la création de l'arborescence, puis à l'ajout d'un release ou d'une distribution.

Index principal dans /var/www/html/

Notre dépôt est prêt, reste à y ajouter quelques pages et feuilles de style !
su -lc 'vi /var/www/html/index.html
Voici le contenu :

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">
<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml">
   
<meta http-equiv="content-type" content="text/html;charset=UTF-8">
<head>
        <meta content="text/html; charset=utf-8" http-equiv="content-type" />
        <title>RepoView: MyRpo</title>
        <link href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/css/repostyle.css" type="text/css" rel="stylesheet" />
        <meta content="index,follow" name="robots" />
        <link rel="shortcut icon" href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/favicon.ico" />
</head>
<body>
    <div id="page">
        <div id="top">
            <h1><span><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html">My - Packages</a></span></h1>
        </div>
        <p id="prelude"><a href="http://www.opti-time.com/">Site</a> | <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html">Dépôt</a></p>
        <div id="wrapper">
            <div id="main">
                <div id="content">
                    <h2>Download mirrors</h2>
                    <ul class="pkglist">
                        <li><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html" class="inpage">http://monurl/linux/</a> - <strong>primary</strong></li>
                    </ul>
                    <h2>Distribution choice</h2>
                    <h3>Fedora - Maintained version</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/fedora/14/index.html" class="inpage">Fedora 14 (Laughlin)</a> -
                                                        repository auto-configuration package : <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/fedora/14/x86_64/my-repo-fedora-2.0-0.0.fc14.noarch.rpm">My-repository-fc-14.rpm</a>
                        </li>
                    </ul>
                    <h3>Enterprise Linux (RHEL / CentOS / Other clones)</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/el5/5/index.html" class="inpage">Enterprise Linux 5.5</a> -
                            repository auto-configuration package : <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/el5/5/x86_64/my-repo-el5-2.0-0.0.el5.noarch.rpm">My-repository-el-5.rpm</a>
                        </li>

                    </ul>
                    <h2>Other resources</h2>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/RPM-GPG-KEY-MyRepo.gpg" class="inpage">RPM-GPG-KEY-MyRepo</a>: the GnuPG public key of the key pair used to sign MyRepo's packages
                        </li>
                    </ul>
                </div>
            </div>
        </div>
        <div id="footer">
            <ul id="w3c">
                <li>
                    <a id="vxhtml" href="http://validator.w3.org/check/referer">XHTML 1.1 valide</a>
                </li>
                <li>
                    <a id="vcss" href="http://jigsaw.w3.org/css-validator/check/referer">CSS 2.0 valide</a>
                </li>
            </ul>
            <p>
                by <a href="http://mricon.com/trac/wiki/Repoview">Repoview</a> | Designed for <a href="http://www.myRepo.org/">MyRepo</a>
            </p>
        </div>
    </div>
</body>
<meta http-equiv="content-type" content="text/html;charset=UTF-8">
</html>

su -lc 'vi /var/www/html/css/repostyle.css
Voici le contenu :

ul, ul li {
    list-style: none;
    }
a:link, a:visited {
    color: #000;
    text-decoration: underline;
    }
a:hover {
    color: #000;
    text-decoration: none;
    }
.nav {
    text-align: right;
    color: gray;
    font-size: small;
    }
.nactive {
    border-bottom: 1px dotted blue;
    background-color: lavender;
    color: blue;
    font-size: small;
    text-decoration: none;
    }
.ninactive {
    color: gray;
    font-size: small;
    }
.nlink {
    text-decoration: none;
    color: blue;
    font-size: small;
    }
.nlink:hover {
    background-color: lavender;
    border-bottom: 1px dotted blue;
    font-size: small;
    }
.inpage {
    text-decoration: none;
    color: blue;
    }
.inpage:hover {
    background-color: mistyrose;
    color: red;
    border-bottom: 1px dotted red;
    }
.levbar {
    position: absolute;
    top: 0px;
    left: 0px;
    width: 11em;
    height: 100%;
    border-right: 4px dotted gray;
    border-bottom: 4px dotted gray;
    background-color: gainsboro;
    }
.main {
    position: absolute;
    left: 13em;
    width: 75%;
    }
h1,h2,h3,h4,h5 {
    border-bottom: 1px dotted gray;
    border-top: 1px dotted gray;
    background-color: whitesmoke;
    font-weight: normal;
    }
.pagetitle {
    border-top: 1px dotted gray;
    border-bottom: 1px dotted gray;
    padding-top: 5%;
    padding-bottom: 5%;
    margin-top: 5%;
    margin-bottom: 5%;
    text-align: center;
    width: 100%;
    color: gray;
    background-color: white;
    }
dt  {
    font-weight: bold;
    margin-top: 1%;
    }
th  {
    background-color: whitesmoke;
    text-align: left;
    }
.field  {
    background-color: whitesmoke;
    text-align: right;
    }
.levbarlist {
    list-style-type: none;
    padding: 5%;
    border-top: 1px dotted gray;
    border-bottom: 1px dotted gray;
    background-color: whitesmoke;
    }
.pkglist {
    padding-top: 2%;
    padding-bottom: 2%;
    list-style-type: circle;
    }
.letterlist {
    background-color: whitesmoke;
    }
.letterlist a {
    padding-left: 0.2em;
    padding-right: 0.2em;
    }
.footernote {
    text-align: right;
    font-size: small;
    background-color: whitesmoke;
    border-top: 1px dotted gray;
    color: gray;
    }
.repoview {
    text-decoration: none;
    color: gray;
    border-bottom: 1px dotted gray;
    font-size: small;
    }
.repoview:hover {
    background-color: lavender;
    border-bottom: 1px dotted blue;
    color: blue;
    font-size: small;
    }

NB : Ce style est très fortement/probablement inspiré de celui qu'utilise Remi pour ses dépôts !

Index de redirection dans /var/www/html/linux/

su -lc 'vi /var/www/html/linux/index.html'
Voici le contenu :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">
<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml">
<head>
<meta http-equiv="content-type" content="text/html; charset=UTF-8" />
<meta http-equiv="refresh" content="0; url=../index.html" />
<title>Repository MyRepo</title>
<meta name="robots" content="noindex,follow" />
<link href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../css/repostyle.css" type="text/css" rel="stylesheet" />
</head>

<body>
<p><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../index.html">Packages MyRepo</a></p>
</body>
</html>

Index dans chacun des dépôts

Ici placez cet index autant de fois que de distributions supportée par votre dépôt
su -lc 'vi /var/www/html/linux/fedora/14/index.html'
Voici le contenu :

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">
<html>
<head>
    <meta content="text/html; charset=utf-8" http-equiv="content-type" />
    <title>Opti-Time - Fedora 14</title>
    <link href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/i386/repoview/layout/repostyle.css" type="text/css" rel="stylesheet" />
    <meta content="index,follow" name="robots" />
    <link rel="shortcut icon" href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../../favicon.ico" />
</head>
<body>
    <div id="page">
        <div id="top">
            <h1><span><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../../../index.html">MyRepo- Packages</a></span></h1>
        </div>
        <p id="prelude"><a href="http://www.myrepo.com/">Site</a> | <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html">Dépôt</a></p>
        <div id="wrapper">
            <div id="main">
                <div id="content">
                        <h2>Fedora 14 (Laughlin)</h2>
                    <h3>MyRepo</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/i386/repoview/index.html" class="inpage">i386</a>
                        </li>
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/x86_64/repoview/index.html" class="inpage">x86_64</a>
                        </li>
                    </ul>
                    <!--<h3>MyRepo-test</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/test/i386/repoview/index.html" class="inpage">i386</a>
                        </li>
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/test/x86_64/repoview/index.html" class="inpage">x86_64</a>
                        </li>
                    </ul>-->
                </div>
            </div>
            <div id="sidebar">
                <h2>fedora 14</h2>
                <ul class="levbarlist">
                    <li>
                        <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../../../index.html" class="nlink" title="Back to distribution choice">Back to distribution choice</a>
                    </li>
                </ul>
            </div>
        </div>
        <div id="footer">
            <ul id="w3c">
                <li>
                    <a id="vxhtml" href="http://validator.w3.org/check/referer">XHTML 1.1 valide</a>
                </li>
                <li>
                    <a id="vcss" href="http://jigsaw.w3.org/css-validator/check/referer">CSS 2.0 valide</a>
                </li>
            </ul>
            <p>
                by <a href="http://mricon.com/trac/wiki/Repoview">Repoview</a> | Designed for <a href="http://www.myrepo.com/">MyRepo</a>
            </p>
        </div>
    </div>
</body>

<meta http-equiv="content-type" content="text/html;charset=UTF-8">
</html>

NB : changez donc fedora et 14 par el5 et 5 pour CentOS et RHEL.

Terminons par redonner la propriété du répertoire /var/www/html/ à apache :
su -lc 'chown -Rf apache:apache /var/www/html/'Merci Remi !
su -lc 'chmod o+rX /path/monrepo'

Scripts de régénération automatique des dépôts

Tâche que vous allez vous trouvez à faire souvent, voici donc un script pour le dépôt el5.5 (effectué avec les droits root) :

#!/bin/sh

chown -R apache:apache /var/www/html/linux/el5/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/el5/5/i386/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/
repoview /var/www/html/linux/el5/5/i386/
repoview /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/
#permet d'avoir le même style que l'index.html
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/el5/5/i386/repoview/layout/
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/repoview/layout/
/etc/init.d/httpd reload

Et pour Fedora 14 :

#!/bin/sh

chown -R apache:apache /var/www/html/linux/fedora/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/fedora/14/i386/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/
repoview /var/www/html/linux/fedora/14/i386/
repoview /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/
#permet d'avoir le même style que l'index.html
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/fedora/14/i386/repoview/layout/
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/repoview/layout/
/etc/init.d/httpd reload

Génération de la clé GPG et du fichier myrepo.repo

Pour finaliser votre dépôt, il vous faut une clé GPG qui va authentifier vos rpm présents sur le dépôt, je vous invite à lire GnuPG : Signature et Chiffrement afin de créer votre propre clé GPG.
Ensuite, il va falloir ajouter la définition de votre dépôt et la clé GPG à chacun de vos "clients" de votre dépôt.
Voici le fichier qui sera dans /etc/yum.repo.d/
su -lc 'vi /etc/yum.repo.d/myrepo.repo'

[MyRepo]
name=MyRepo Repository for Enterprise Linux $releasever - $basearch
baseurl=http://repository.opti-time.net:81/linux/el5/$releasever/$basearch/
enabled=1
#failovermethod=priority
metadata_expire=7d
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-MyRepo.gpg

Et comme un exemple est toujours mieux qu'un beau discours, voici le contenu de mon fichier myrepo.spec qui me permet de générer un rpm pour ajouter MyRepo !

Name:           myrepo-repo-el5
Version:        1.0
Release:        0.0%{?dist}
Summary:        This package is the repository of MyRepo

Group:          Applications/ProjectManagement
License:        GPL
URL:            http://www.myrepo.org/linux/
Vendor:        Slobberbone
Source0:        %{name}.tar.gz
BuildRoot:      %{_tmppath}/%{name}-%{version}-%{release}-root-%(%{__id_u} -n)
BuildArch:    noarch

%description
Repository RHEL / Centos for MyRepo

%prep

%setup -q

%install
rm -rf %{buildroot}
mkdir -p %{buildroot}%{_sysconfdir}/yum.repos.d/
mkdir -p %{buildroot}%{_sysconfdir}/pki/rpm-gpg/
install -c -m 755  optitime.repo %{buildroot}%{_sysconfdir}/yum.repos.d/
install -c -m 755 RPM-GPG-KEY-Opti-TimeSA.gpg %{buildroot}%{_sysconfdir}/pki/rpm-gpg/

%clean
rm -rf %{buildroot}

%files
%defattr(-,root,root,-)
%{_sysconfdir}/yum.repos.d/optitime.repo
%{_sysconfdir}/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-Opti-TimeSA.gpg

%changelog
* Wed  Aug 17 2011 MyRepo <slobberbone@myrepo.org> 1.0-1.1
- initial release

Bien-sur, il faudra en faire un pour Fedora 14, en remplaçant el5 par fc ;)
Il ne faut pas oublier que lorsque vous mettez vos RPM sur le dépôt que ceux-ci soient signés grâce à la commande :
rpmsign --addsign monrpm.rpm

Conclusion

Vous voilà fin prêt ! La technique n'est peut-être pas orthodoxe, mais ça a le mérite de fonctionner ! Comme d'habitude, je vous invite à me laisser des commentaires afin de l'améliorer !

Darktable 0.9

Edouard Bourguignon

Voilà enfin une nouvelle version de l'excellent logiciel d'édition de photo darktable. Après la version 0.8 sortie en février dernier, la 0.9 sortie ce matin devrait arriver dans les dépôts testing sous peu. Si vous êtes courageux et voulez contribuer à la chasse aux bugs, vous pouvez récupérer les paquets là:

Vous pouvez aussi attendre que ça arrive gentilment dans les dépôts testings, ce qui ne devrait pas tarder. Ensuite il faudra au minimum une semaine avant que ça arrive dans les dépôts stables si aucun problème n'est remonté.

Si vous êtes déjà en rawhide/F16, il en faut, cela devrait se faire tout seul lors des prochaines mises à jour. Et si vous êtes encore en Fedora 13 (ou encore plus vieux), pas de chance... Mettez à jour.

Voici la liste des changements, traduction de l'annonce officielle:

  • Detection automatique d'un support pour l'accéleration GPU (pas testé encore sous Fedora)
  • Operations de mixage (blend)
  • Outil de suppression des points (cramés?)
  • Outil de vision en faible luminosité
  • Filtre antibruit basé sur des moyennes non locales (?)
  • Première partie du Google summer of Code de darktable déjà ajoutée
  • Plugin d'ajout de cadre (pour ajouter des bordures carte postale)
  • Travail sur une gamme étendue (tonemapping) bien plus rapide (pour le HDR par ex)
  • Les images modifiées arrivent avec le tag "changed"
  • etc

Et bien sûr l'habituel lot de bugs corrigés et autres améliorations (notamment en terme de rapidité). Merci à l'équipe de développeurs ;) Plus d'information sur le site officiel.

Des améliorations sur ma plateforme de projets

Guillaume Kulakowski

Je viens de terminer un gros chantier de migration. Comme vous le savez peut-être, le serveur qui héberge llaumgui.com a récemment été changé, et la nouvelle machine est bien plus musclée que la précédente. J'en ai donc profité pour migrer ma plateforme de projets vers la dernière version d'Indefero. L'occasion également pour moi de mettre à jour les RPMs disponibles dans mon dépôt et actuellement en cours de review (#575940, #716615 & #575956).

Une fois Indefero mis à jour, j'ai entrepris de migrer le SCM de SVN vers GIT (plus fashion). Pour migrer les dépôts SVN en Git, je me suis basé sur cet excellant article. Certains des projets sont même mirrorés sur GitHub (Fork me, I'm famous) avec l'aide de ce tutoriel.

Pour finir, la plateforme Indefero gérant les accès à GIT (via clés), je me suis dit que la passer en https serait une bonne chose. J'ai donc fait l'acquisition d'un certificat SSL chez Gandi pour la modique somme de 12€.

Voila, maintenant que je suis bien équipé, il ne me reste plus qu'à coder ! Par exemple : finir l'application Android de Fedora-Fr.

Le "pourquoi" du Mercredi : Fedora-esay-karma - Comment changer le karma d'un rpm

Paquet Fedora du jour

Vous avez peut-être un jour du installer un paquet depuis koji ou en activant le dépôt updates-testing ? Et vous avez remarqué un petit karma pour le paquet qui indique si le paquet passe dans les stables ou pas sous peu ?
Votre curiosité ne vous a pas poussé plus loin ? Pas grave, aujourd'hui vous allez savoir comment contribuer sans trop d'effort à ce paquet qui vous tient à cœur.

Commençons tout d'abord par créer un compte fas. Une fois ceci où que vous vous rappelez votre identifiant nous allons pouvoir continuer.

Installons notre petit module, fedora-easy-karma. Maintenant, nous allons nous en servir avec un exemple pris au moment de la rédaction de cet article :

$ fedora-easy-karma --fas-username=identifiant
Getting list of installed packages...
Getting list of packages in updates-testing...
================================================================================
texmaker-2.3-1.fc14
================================================================================
Update ID: FEDORA-2011-4410
Release: Fedora 14
Status: testing
Type: bugfix
Karma: 1
Bugs: https://bugzilla.redhat.com/660215 - Bold and Highlighted text are persistent
Notes: Update to version 2.3
Submitter: deji
Submitted: 2011-03-30 03:46:26
Comments: bodhi - 2011-03-30 03:46:42 (karma 0)
This update has been submitted for testing by deji.
bodhi - 2011-03-30 20:00:19 (karma 0)
This update has been pushed to testing
marbolangos - 2011-04-01 13:49:00 (karma 1)
Update works!

https://admin.fedoraproject.org/updates/F14/FEDORA-2011-4410

inst. RPMS: texmaker-2.3-1.fc14.x86_64 - LaTeX editor (installed 0 days ago)

Comment? -1/0/1 ->karma, other -> skip>

Il ne vous reste plus qu'à voter si le paquet corrige le problème (1), vous ne savez pas (0) ou si ça ne change rien (-1). Ensuite le programme vous demande votre mot de passe. Et c'est terminé !

Installation en ligne de commande : yum install fedora-easy-karma

Installation avec l'interface graphique : Développement > Fedora update feedback made easy

Localisation dans le menu : Pas disponible dans les menus

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/fedora-easy-karma

Site web : https://fedoraproject.org/wiki/Fedora_Easy_Karma

Darktable 0.8

Edouard Bourguignon

Darktable est un logiciel de traitement d'images orienté photographie. Il supporte un grand nombre de formats bruts (raw) de la plus part des constructeurs d'appareil photo. Il se distingue par l'utilisation de deux modes bien connus des photographes, un mode table lumineuse et un mode chambre noire. La première sert au classement des photos, trie, notation, etc, la deuxième sert à l'édition de nombreux réglages affectant le rendu de la photo (contraste, correction du grain/bruit, des aberrations chromatiques, des déformations de l'objectif, des couleurs etc). Tous ces réglages sont en fait disponibles sous forme de plug-ins, ce qui rend le logiciel très modulaire.

La sortie officielle de la version 0.8 de Darktable vient d'être annoncée. En traduction "adaptée" de l'annonce, voici les principales nouveautés:

  • Un chargement des images plus rapide grâce à rawspeed
  • Beaucoup d'amélioration de performance dans les caches et unités de traitement des pixels
  • Utilisation d'OpenCL pour utiliser les capacitiés de traitement du GPU (si disponible, pas pour l'instant sur la Fedora)
  • Encore plus de plugins
  • Depixelisation des images plus rapide
  • HDR (encore un peu expérimental)
  • Support de l'upload vers flickr
  • Nouveaux langages: thai et japonais
  • De nouvelles matrices de couleurs et des pré-réglages de la balance des blancs
  • Des corrections de bugs

Darktable 0.8 utilise maintenant la bibliothèque little CMS en version 2, pour la gestion des couleurs, ce qui malheureusement met sur la touche les utilisateurs de Fedora 13 (qui ne dispose que de la little CMS en version 1). La dernière version de Darktable sur la Fedora 13 sera donc la 0.7.1.

Les paquets de cette nouvelle version sont arrivés sur les dépôts updates-testing avec pas mal de difficultés vu que les développeurs du projet sont passés à cmake pour la compilation. Il y a eu aussi quelques soucis avec le nouveau GCC des prochaines Fedora (> F14) qui tolère encore moins certaines choses (par exemple les variables définies mais jamais utilisées). Mais tout ceci est fait dans un but d'amélioration du code donc c'est une bonne chose.

Pour tester ces paquets:

yum install darktable --enable-repo=updates-testing

D'ici quelques jours ou semaines, s'il n'y a pas de problème majeur, ces paquets arriveront dans les dépôts stables.

Passage de Fedora 12 à Fedora 13

Edouard Bourguignon

La procédure se répète comme pour chaque nouvelle Fedora, à croire que maintenant yum se sort de presque toutes les situations possibles. Mais cela n'empêche pas de faire une sauvegarde avant, et surtout de tester la procédure dans une machine virtuelle par exemple. Vaut mieux être prudent.

Il faut d'abord télécharger les informations pour les RPMs de la Fedora 13, à savoir les paquets fedora-release et fedora-release-notes. Ils sont disponibles sur n'importe quel mirroir:

A installer avec yum install paquet.rpm ou rpm -Uvh paquet.rpm.

Ensuite on met comme toujours en priorité à jour yum et rpm:

yum upgrade yum
yum upgrade rpm

Et enfin terminer par la mise à jour globale:

yum update

On termine par un redemarrage, histoire de passer sur le kernel de la Fedora 13. Et voilà!

Passage de Fedora 11 à Fedora 12

Edouard Bourguignon

On suit la méthode habituelle, en commençant par un éventuel nettoyage des RPMs installés sur la machine avec la commande package-cleanup. Le but étant de trouver les doublons et les paquets orphelins (qui ne sont plus dans les dépôts). Normalement seuls les paquets en double peuvent poser problème.

package-cleanup --cleandupes
package-cleanup --orphans

Il peut être intéressant aussi avant de faire une mise à jour d'une telle ampleur de vérifier les fichiers de configuration non actualisés (les .rpmnew).

find / -name "*.rpmnew"

Nous pouvons commencer la mise à jour, en mettant d'abord à jour les paquets fedora-release:

rpm -Uvh ftp://ftp.free.fr/mirrors/fedora.redhat.com/fedora/linux/releases/12/Fedora/i386/os/Packages/fedora-release-12-1.noarch.rpm ftp://ftp.free.fr/mirrors/fedora.redhat.com/fedora/linux/releases/12/Fedora/i386/os/Packages/fedora-release-notes-12.0.0-4.fc12.noarch.rpm

Maintenant que notre Fedora pense être une Fedora 12, nous pouvons lancer la mise à jour à proprement parler:

yum clean all
yum upgrade rpm yum

Il vaut mieux commencer par nettoyer la base yum, histoire que celui-ci télécharge bien les informations des dépôts de la Fedora 12. Ensuite il est recommandé de mettre à jour yum et rpm, afin de gérer de nouvelles fonctionnalités éventuelles dans la gestion des paquets RPM.

Ensuite nous terminons avec la mise à jour globale:

yum update

NB: Pour rappel je teste ces mises à jour sur des machines virtuelles avant de passer aux machines physiques. Et celà concerne des Fedora installées pour jouer le rôle de serveur, donc avec un minimum de RPMs. Sur une installation classique (bureautique), il y aura plus de RPMs installés (> 1000 paquets), et donc d'autant plus de chance qu'un problème de dépendance se glisse dans votre mise à jour. N'oubliez donc pas de sauvegarder avant!

PS: désolé du retard, je n'ai pas eu le temps de valider la procédure plus tôt. Celle pour passer de F12 à F13 ne devrait pas tarder.

Darktable 0.7

Edouard Bourguignon

Darktable vient de sortir en version 0.7 dont voici les principales nouveautés:

  • .xmp est maintenant utilisé à la place des .dt
  • utilisation de libraw avec dcraw 9.05
  • des changements au niveau des plugins, avec des nouveautés comme zone system, relight, graduated neutral density et watermark
  • les changements peuvent maintenant être sauvegardés dans des styles de traitement nommés
  • un panneau pour les préférences initiales a été ajouté
  • des paramètres modifiables sur la prise de vue ont été ajouté dans le mode "tethering"
  • un manuel utilisateur a été ecrit et traduit. Il est disponible en anglais, allemand, français, hollandais et suédois.
  • utilisation du standard xdg pour le fichier de configuration
  • langues disponibles: ca cs de es fi fr gl it nl pl ru sq sv
  • remise à zero des étiquettes: double clic sur l'étiquette la remet à zero, et non plus tout le plugin concerné.
  • une image recadrée peut être de nouveau recadrée sans remettre à zero tout le plugin concerné (appuyer sur backspace)
  • de nouveaux appareils photos avec un support amelioré (profils d'entré et niveau)
  • importation d'image recursif
  • et des corrections de bugs

Le paquet RPM est donc dès à présent disponible sur le dépôt fedora "updates-testing". N'hesitez pas à le tester ;) D'ici quelques jours (ou semaines) il sera sur les dépôts stables.

Gnome Gmail 1.7

Guillaume Kulakowski

Je viens de soumettre la version 1.7 de Gnome Gmail dans Fedora updates-testing pour les branches f12 à f15 ainsi que pour el6.

Cette nouvelle version apporte son lot de nouveautés comme :

  • support d'OpenOffice.org via setOOmailer,
  • support de l'internationalisation,
  • ajout de page au manuel (man),
  • etc...

Notons que cette application fait partie des notes de version de Fedora 14 (§2.2.10).

A savoir également qu'un bug subsiste sur ce paquet et que je n'arrive pas à le solutionner :

  • Si je créé un raccourcis à la main avec gnome-gmail comme exécutable : pas de problème, l'icône arrive automatiquement.
  • Si je passe par "application préféré" et que je change de Evolution à gnome-gmail, je casse l'icône. Je peux mettre n'importe quoi (firefox, revelation, gnome-terminal) comme client mail préféré, l'icône suit toujours immédiatement sauf lors que je mets gnome-gmail....

Toute aide est la bienvenue.

Darktable

Edouard Bourguignon

Si vous êtes passionnés de photo, ou simplement que vous disposez d'un reflex numérique, il existe déjà quelques bons logiciels sous Linux pour traiter les images RAW. Il y a depuis peu un petit nouveau très prometteur, il s'agit de Darktable (on apprecie le clin d'oeil dans le nom en rapport avec Adobe Lightroom).

darktable 0.6

Darktable est sortie en version 0.6 à la fin du mois d'août et il est déjà suffisamment fonctionnel pour l'utiliser. Il dispose des fonctionnalités principales suivantes:

  • Une édition des images complètement non destructive (souvent les logiciels de traitement ne savent pas prendre en compte toutes les informations de l'image).
  • Les opérations sur les images sont modulaires et extensibles (support des plug-ins)
  • Des requêtes de base de données flexibles, gestion avancée des tags
  • Notation des images
  • Support de nombreux standards pour l'importation (jpeg, cr2, hdr, pfm, etc)
  • Une interface sans latence, plein écran et zoomable
  • Des opérations évoluées sur les images: rotation/rognage, correction des couleurs, gestion des profils de couleurs, contrôle de l'exposition, zone flexible de correspondance des couleurs (ex rendre toutes les couleurs monochrome sauf le rouge, imiter un filtre polarisant, etc), correction des distorsions des objectifs (grâce à lensfun), balance des blancs, courbes, etc
  • Support des profils icc: sRGB, Adobe RGB, xyz, et RGB linéaire.
  • Exportation vers différents formats (.jpg, .png, .tiff) mais aussi en 16 bits (.ppm et .tiff) et en HDR linéaire (.exr, .pfm)
  • Lecture et écriture des données EXIF (grâce à libexiv2)
  • Re-importation automatique des images si celles-ci ont été modifié entre temps (grâce à inotify)
  • Fonctionne sous Linux et Mac OS X
  • Système d'exportation modulaire supportant les albums picasaweb, sur disque ou par mail.
  • Des plugins artistiques

Du coup, j'ai fais une demande pour packager ce logiciel, il est maintenant dans les dépôts update-testing et devrait être disponibles dans les jours qui suivent. N'hesitez pas à l'essayer:

su -c yum install --enablerepo=updates-testing darktable

Sortie de Gauffr 0.4

Guillaume Kulakowski

gauffr_logo.pngC'est la première fois que j'aborde le sujet de Gauffr sur ce blog alors que le projet vient d'atteindre sa 3ème release : la 0.4.

Si c'est la première fois que j'en parle c'est que, selon moi, la version 0.4 de Gauffr est la première version vraiment utilisable (même si Fedora-Fr carbure à la Gauffr depuis la v0.1). Mais tout d'abord, qu'est-ce que Gauffr ?

Gauffr est une solution d'authentification unique, qui permet de définir un GauffrMaster (dans le cas de Fedora-Fr, notre forum FluxBB) et des GauffrSlave (Trac, Dotclear, eZ Publish, MediaWiki, etc...). Les GauffrSlave vont alors, grâce à des plugins se connecter en utilisant les informations (login/mot de passe) de Gauffr donc du GauffrMaster. Gauffr est donc une couche d'abstraction entre votre base de membres et vos autres applications permettant de se connecter avec 1 seul et même identifiant. A la différence d'un SSO, la session n'est pas propagée avec Gauffr.

Gauffr in Fedora-Fr

Technologiquement Gauffr repose sur :

Schéma de fonctionnement de Gauffr

Les autres points forts de Gauffr sont :

  • Gestion de logs : on sait, par exemple, qui tente de se connecter sur une application sans en avoir le droit.
  • Gestion des AltLogin : par exemple, mon identifiant sur les forums de Fedora-Fr est llaumgui alors que sur le wiki c'est GuillaumeKulakowski, Gauffr sait faire la conversion et retrouver le bon compte sur le GauffrMaster.
  • Gestion des accréditations : on peut gérer les accès aux différentes applications (GauffrSlaves) directement depuis Gauffr.
  • htacess : Gauffr est coupable avec des htacess via mod_auth_mysql.
  • API : Gauffr possède une API documentée.

Voila, le projet est encore tout jeune mais les prochaines versions devraient amener la GaufrAdmin qui permettra de configurer les droits et les GauffrSlave à partir d'une interface web.

En attendant Gauffr 0.4 est disponible sur le site du projet et également en RPM depuis mon dépôt.

gnome-gmail : intégration de Gmail avec Gnome

Guillaume Kulakowski

J'ai découvert aujourd'hui gnome-gmail. Ce paquet permet de définir Gmail comme client mail par défaut de Gnome.

Applications préférées avec gnome-gmail

Comme le logiciel n'était pas disponible dans Fedora, j'en ai profité pour faire un RPM et enchainer sur une review request qui vient d'être validée, le paquet devrait donc arriver dans Fedora d'ici quelques jours.

Mise à jour (27/07/2010) : Disponible dans les dépôts de fedora-testing.