Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Mot-clefs : yum

Fedora 17 in da place !

Guillaume Kulakowski

Après un petit yum update suivie d'un preupgrade, ma station de travail (enterprise) est enfin sous Fedora 17 !

Mais une fois sous le nouvel opus il ne faut pas oublier de faire quelques contrôles notamment avec les commande suivante :

Détection des éventuels problèmes :

package-cleanup --problems

Détection des éventuels doublons :

package-cleanup --dupes

Détection des éventuels paquets qui ne seraient plus disponibles dans les dépôts :

package-cleanup --orphans

Détection des éventuels paquets qui ne seraient plus reliés à aucun autres RPM (leaves) :

package-cleanup --leaves

Et puis on réinstalle les paquets qui peuvent subsister en F16 :

root@zhukov ~> rpm -qa --qf "%{NAME} %{RELEASE}\n" | grep fc16 | cut -d' ' -f1 > list.txt
root@zhukov ~> yum reinstall $(cat list.txt)

Voila une Fedora 17 qui tourne.

La GUI du Jeudi : Remmina - Une interface de gestion de connexion à distance

Paquet Fedora du jour

remmina Remmina est une application de gestion d'accès aux machines type Unix et Windows. Ce logiciel libre est un gestionnaire de connexions disponible sous notre distribution préférée qui permet de conserver, classer et échanger différentes connexions à des serverus ou pc.

Il permet de se connecter via les protocoles suivants :

  • RDP (Terminal Server)
  • VNC (VNC Server)
  • NX (FreeNX Server)
  • XDMCP (X11 Server)

Personnelement, je trouve dans un cet outil un bon remplaçant de tsclient !

Installation en ligne de commande : yum install remmina remmina-plugins-rdp remmina-plugins-vnc remmina-plugins-nx remmina-plugins-xdmcp

Installation avec l'interface graphique : Outils d'administration > Remote Desktop Client

Localisation dans le menu : Applications > Internet > Client de bureau à distance Remmina

Lancement en ligne de commande : /usr/bin/remmina

Site web : http://remmina.sourceforge.net

Migration Fedora 15 à Fedora 16 via preupgrade

Alexandre Frandemiche

fedora-16.jpgVoilà, après quelques semaines, je me décide enfin à passer à Fedora 16 ! Au vu des nouveautés je n'ai pas pu attendre plus longtemps ! (Notamment tout ce qui touche à la virtualisation ;) )

Seulement voilà, quelques petits problèmes sont apparus lors de cette mise à jour ... c'est rare, mais ca arrive !

Voici la procédure à suivre, si après le preupgrade,, vous arrivez sur un écran "Oh no! ..." ou "Oh mince! ...

Changement uid et gid

Tout d'abord il faut éditer 2 fichiers, dans lequel nous allons remplacer les uid de notre (nos) utilisateur(s), le tout avec les droits root :

# vi /etc/passwd
# vi /etc/group

J'ai passé mon uid de 500 à 1000. Rappel pour vi : i pour insérer, /monuser pour rechercher la chaine monuser, [echap]wq pour enregistrer et quitter et [echap]q! pour quitter sans enregistrer.

Ensuite :

# find / -gid 500 -exec chgrp -h 1000 {} \; # find / -uid 500 -exec chown -h 1000 {} \;

Enfin on change le propriétaire de /home/monuser :

# chown -Rf 1000 /home/monuser

Voilà, en théorie, plus de problèmes au niveau des droits ...

Problème avec Gnome

J'ai été contraints de supprimer l'ensemble des extensions :

# yum remove gnome-shell-extension*

Par sécurité, j'ai aussi enlevé le driver propriétaire Nvidia :

# yum remove *nvidia*

Après tout cela, j'avais toujours cette erreur.

# yum reinstall gnome-shell

Et voilà, je peux enfin me connecter !
Fedora 16 me voilà !

Création d'un dépôt RPM à base de Fedora

Alexandre Frandemiche

Introduction

Je vais partir du principe que nous allons créer un dépôt RPM pour Fedora 14 et CentOS/RHEL 5 dans /var/www/html/linux/. Voici l'arborescence :

/var/www/html/linux/fedora/14/i386/
/var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/
/var/www/html/linux/el5/5/i386/
/var/www/html/linux/el5/5/x86_64/

Chacun des chemins cités ci-dessus est un dépôt. Ainsi, dans ce qui suit on remplacera /path/myrepo par /var/www/html/linux/fedora/14/i386/ puis pour l'ensemble des commandes par /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/ et ainsi de suite pour chacune des architecture des distributions que concerne notre dépôt.

Vos rpm seront donc présents avant la génération de createrepo et repoview ;)
MyRepo

Préparation des chemins contenant les RPM

su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/fedora/14/i386/'
su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/'
su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/el5/5/i386/'
su -lc 'mkdir -p /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/'


Pour el5, on peut installer des pré-configuration lors de l'installation de l'OS, du coup, $releaseversion n'est pas forcément 5, mais peut être 5Workstation, 5client ou 5Server. Dans ce cas on en profite pour créer des liens symboliques :
su -lc 'ln -s /var/www/html/linux/el5/5/ /var/www/html/linux/el5/5Workstation'
su -lc 'ln -s /var/www/html/linux/el5/5/ /var/www/html/linux/el5/5Client'
su -lc 'ln -s /var/www/html/linux/el5/5/ /var/www/html/linux/el5/5Server
'

Installer un dépôt RPM

Installation d'un serveur web

Tout d'abord commençons par installer un serveur Apache :
su -lc 'yum install httpd'

Configuration du dépôt

Pour configurer notre dépôt, nous allons utiliser l'outil createrepo :
su -lc 'yum install createrepo'

Créons dans /etc/httpd/conf.d/ un fichier de configuration pour notre dépôt dans Apache :
su -lc 'vi /etc/httpd/conf.d/repository.conf'

Voici le contenu du fichier :

<Directory /var/www/html/>
    Options Indexes
    Options Indexes FollowSymLinks
    Order allow, deny
    Allow from all
</Directory>

Création du dépôt

La commande de base pour créer une dépôt est createrepo :
createrepo /path/monrepo

Le plus souvent, on crée un dépôt en générant une base sqlite (cela nous sera utile pour repoview), pour cela, il faut utiliser l'option -d :
createrepo -d  /path/monrepo

L'option -g permet de prendre en compte un groupe de RPM définit dans un fichier comps.xml :
createrepo -d -g /path/comps.xml /path/monrepo

Ainsi, nous pourrons utiliser les commandes yum grouptruc avec notre dépôt !

L'option --unique-md-filenames semble utile, notamment lorsque 'lon a plusieurs mirroir, permet ede donner un nom unique aux metadatas.
L'option --checksum sha est indispensable pour le dépôt EL-5 (la valeur par défaut, sha256, est ok pour fedora >= 11 et EL >= 6)

Donc au final on se retrouve avec :

createrepo --unique-md-filenames --checksum sha -d -g /path/comps.xml /path/monrepo

Génération de repoview

Un dépôt, c'est bien, de quoi le parcourir avec un design sympa, c'est mieux !

Installation de Repoview

su -lc 'yum install repoview'

Utiliser l'option -d sur la commande createrepo afin de créer la base sqlite qui sera utilisée par repoview.

Création des page html via repoview

Ensuite, c'est très simple on demande à repoview de créer les pages qui permettront de naviguer dans notre dépôt !
repoview /path/monrepo

Pour terminer, assurons-nous de disposer des droits pour l'utilisateur apache :
su -lc 'chmod o+rX /path/monrepo'

Exemple de fichier Comps.xml afin de créer des groupes de rpm

Si vous désirez installer l'ensemble de vos rpm dans votre repo, ou un sous-ensemble spécifique, vous devrez créer un fichier de groupes : comps.xml. Pour notre exemple, si nous voulions que myrpm.noarch.rpm soit installé par défaut et mybinrpm.i386.rpm soit une option, nous créerions un fichier de comps.xml comme ceci :

    <comps>
    <!--  <meta> -->
    <!-- Meta information will go here eventually -->
    <!--  </meta> -->
      <group>
        <id>mygroup</id>
        <name>MyGroup</name>
        <default>true</default>
        <description>Default RPMS from MyRepo</description>
        <uservisible>true</uservisible>
        <packagelist>
          <packagereq type="default">myrpm</packagereq>
          <packagereq type="optional">mybinrpm</packagereq>
        </packagelist>
      </group>
    </comps>

Pensez à relancer createrepo afin que vos groupes soient accessibles par les personnes ayant votre dépôt de configuré !

Ajout de pages manquantes

Cette opération est effectuée qu'un seule fois à la création de l'arborescence, puis à l'ajout d'un release ou d'une distribution.

Index principal dans /var/www/html/

Notre dépôt est prêt, reste à y ajouter quelques pages et feuilles de style !
su -lc 'vi /var/www/html/index.html
Voici le contenu :

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">
<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml">
   
<meta http-equiv="content-type" content="text/html;charset=UTF-8">
<head>
        <meta content="text/html; charset=utf-8" http-equiv="content-type" />
        <title>RepoView: MyRpo</title>
        <link href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/css/repostyle.css" type="text/css" rel="stylesheet" />
        <meta content="index,follow" name="robots" />
        <link rel="shortcut icon" href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/favicon.ico" />
</head>
<body>
    <div id="page">
        <div id="top">
            <h1><span><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html">My - Packages</a></span></h1>
        </div>
        <p id="prelude"><a href="http://www.opti-time.com/">Site</a> | <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html">Dépôt</a></p>
        <div id="wrapper">
            <div id="main">
                <div id="content">
                    <h2>Download mirrors</h2>
                    <ul class="pkglist">
                        <li><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html" class="inpage">http://monurl/linux/</a> - <strong>primary</strong></li>
                    </ul>
                    <h2>Distribution choice</h2>
                    <h3>Fedora - Maintained version</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/fedora/14/index.html" class="inpage">Fedora 14 (Laughlin)</a> -
                                                        repository auto-configuration package : <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/fedora/14/x86_64/my-repo-fedora-2.0-0.0.fc14.noarch.rpm">My-repository-fc-14.rpm</a>
                        </li>
                    </ul>
                    <h3>Enterprise Linux (RHEL / CentOS / Other clones)</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/el5/5/index.html" class="inpage">Enterprise Linux 5.5</a> -
                            repository auto-configuration package : <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/el5/5/x86_64/my-repo-el5-2.0-0.0.el5.noarch.rpm">My-repository-el-5.rpm</a>
                        </li>

                    </ul>
                    <h2>Other resources</h2>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/linux/RPM-GPG-KEY-MyRepo.gpg" class="inpage">RPM-GPG-KEY-MyRepo</a>: the GnuPG public key of the key pair used to sign MyRepo's packages
                        </li>
                    </ul>
                </div>
            </div>
        </div>
        <div id="footer">
            <ul id="w3c">
                <li>
                    <a id="vxhtml" href="http://validator.w3.org/check/referer">XHTML 1.1 valide</a>
                </li>
                <li>
                    <a id="vcss" href="http://jigsaw.w3.org/css-validator/check/referer">CSS 2.0 valide</a>
                </li>
            </ul>
            <p>
                by <a href="http://mricon.com/trac/wiki/Repoview">Repoview</a> | Designed for <a href="http://www.myRepo.org/">MyRepo</a>
            </p>
        </div>
    </div>
</body>
<meta http-equiv="content-type" content="text/html;charset=UTF-8">
</html>

su -lc 'vi /var/www/html/css/repostyle.css
Voici le contenu :

ul, ul li {
    list-style: none;
    }
a:link, a:visited {
    color: #000;
    text-decoration: underline;
    }
a:hover {
    color: #000;
    text-decoration: none;
    }
.nav {
    text-align: right;
    color: gray;
    font-size: small;
    }
.nactive {
    border-bottom: 1px dotted blue;
    background-color: lavender;
    color: blue;
    font-size: small;
    text-decoration: none;
    }
.ninactive {
    color: gray;
    font-size: small;
    }
.nlink {
    text-decoration: none;
    color: blue;
    font-size: small;
    }
.nlink:hover {
    background-color: lavender;
    border-bottom: 1px dotted blue;
    font-size: small;
    }
.inpage {
    text-decoration: none;
    color: blue;
    }
.inpage:hover {
    background-color: mistyrose;
    color: red;
    border-bottom: 1px dotted red;
    }
.levbar {
    position: absolute;
    top: 0px;
    left: 0px;
    width: 11em;
    height: 100%;
    border-right: 4px dotted gray;
    border-bottom: 4px dotted gray;
    background-color: gainsboro;
    }
.main {
    position: absolute;
    left: 13em;
    width: 75%;
    }
h1,h2,h3,h4,h5 {
    border-bottom: 1px dotted gray;
    border-top: 1px dotted gray;
    background-color: whitesmoke;
    font-weight: normal;
    }
.pagetitle {
    border-top: 1px dotted gray;
    border-bottom: 1px dotted gray;
    padding-top: 5%;
    padding-bottom: 5%;
    margin-top: 5%;
    margin-bottom: 5%;
    text-align: center;
    width: 100%;
    color: gray;
    background-color: white;
    }
dt  {
    font-weight: bold;
    margin-top: 1%;
    }
th  {
    background-color: whitesmoke;
    text-align: left;
    }
.field  {
    background-color: whitesmoke;
    text-align: right;
    }
.levbarlist {
    list-style-type: none;
    padding: 5%;
    border-top: 1px dotted gray;
    border-bottom: 1px dotted gray;
    background-color: whitesmoke;
    }
.pkglist {
    padding-top: 2%;
    padding-bottom: 2%;
    list-style-type: circle;
    }
.letterlist {
    background-color: whitesmoke;
    }
.letterlist a {
    padding-left: 0.2em;
    padding-right: 0.2em;
    }
.footernote {
    text-align: right;
    font-size: small;
    background-color: whitesmoke;
    border-top: 1px dotted gray;
    color: gray;
    }
.repoview {
    text-decoration: none;
    color: gray;
    border-bottom: 1px dotted gray;
    font-size: small;
    }
.repoview:hover {
    background-color: lavender;
    border-bottom: 1px dotted blue;
    color: blue;
    font-size: small;
    }

NB : Ce style est très fortement/probablement inspiré de celui qu'utilise Remi pour ses dépôts !

Index de redirection dans /var/www/html/linux/

su -lc 'vi /var/www/html/linux/index.html'
Voici le contenu :

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">
<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml">
<head>
<meta http-equiv="content-type" content="text/html; charset=UTF-8" />
<meta http-equiv="refresh" content="0; url=../index.html" />
<title>Repository MyRepo</title>
<meta name="robots" content="noindex,follow" />
<link href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../css/repostyle.css" type="text/css" rel="stylesheet" />
</head>

<body>
<p><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../index.html">Packages MyRepo</a></p>
</body>
</html>

Index dans chacun des dépôts

Ici placez cet index autant de fois que de distributions supportée par votre dépôt
su -lc 'vi /var/www/html/linux/fedora/14/index.html'
Voici le contenu :

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Strict//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd">
<html>
<head>
    <meta content="text/html; charset=utf-8" http-equiv="content-type" />
    <title>Opti-Time - Fedora 14</title>
    <link href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/i386/repoview/layout/repostyle.css" type="text/css" rel="stylesheet" />
    <meta content="index,follow" name="robots" />
    <link rel="shortcut icon" href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../../favicon.ico" />
</head>
<body>
    <div id="page">
        <div id="top">
            <h1><span><a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../../../index.html">MyRepo- Packages</a></span></h1>
        </div>
        <p id="prelude"><a href="http://www.myrepo.com/">Site</a> | <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/index.html">Dépôt</a></p>
        <div id="wrapper">
            <div id="main">
                <div id="content">
                        <h2>Fedora 14 (Laughlin)</h2>
                    <h3>MyRepo</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/i386/repoview/index.html" class="inpage">i386</a>
                        </li>
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/x86_64/repoview/index.html" class="inpage">x86_64</a>
                        </li>
                    </ul>
                    <!--<h3>MyRepo-test</h3>
                    <ul class="pkglist">
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/test/i386/repoview/index.html" class="inpage">i386</a>
                        </li>
                        <li>
                            <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/test/x86_64/repoview/index.html" class="inpage">x86_64</a>
                        </li>
                    </ul>-->
                </div>
            </div>
            <div id="sidebar">
                <h2>fedora 14</h2>
                <ul class="levbarlist">
                    <li>
                        <a href="http://www.slobberbone.net/dotclear/index.php?post/2011/08/17/../../../index.html" class="nlink" title="Back to distribution choice">Back to distribution choice</a>
                    </li>
                </ul>
            </div>
        </div>
        <div id="footer">
            <ul id="w3c">
                <li>
                    <a id="vxhtml" href="http://validator.w3.org/check/referer">XHTML 1.1 valide</a>
                </li>
                <li>
                    <a id="vcss" href="http://jigsaw.w3.org/css-validator/check/referer">CSS 2.0 valide</a>
                </li>
            </ul>
            <p>
                by <a href="http://mricon.com/trac/wiki/Repoview">Repoview</a> | Designed for <a href="http://www.myrepo.com/">MyRepo</a>
            </p>
        </div>
    </div>
</body>

<meta http-equiv="content-type" content="text/html;charset=UTF-8">
</html>

NB : changez donc fedora et 14 par el5 et 5 pour CentOS et RHEL.

Terminons par redonner la propriété du répertoire /var/www/html/ à apache :
su -lc 'chown -Rf apache:apache /var/www/html/'Merci Remi !
su -lc 'chmod o+rX /path/monrepo'

Scripts de régénération automatique des dépôts

Tâche que vous allez vous trouvez à faire souvent, voici donc un script pour le dépôt el5.5 (effectué avec les droits root) :

#!/bin/sh

chown -R apache:apache /var/www/html/linux/el5/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/el5/5/i386/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/
repoview /var/www/html/linux/el5/5/i386/
repoview /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/
#permet d'avoir le même style que l'index.html
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/el5/5/i386/repoview/layout/
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/el5/5/x86_64/repoview/layout/
/etc/init.d/httpd reload

Et pour Fedora 14 :

#!/bin/sh

chown -R apache:apache /var/www/html/linux/fedora/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/fedora/14/i386/
createrepo -g ~/comps.xml -d /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/
repoview /var/www/html/linux/fedora/14/i386/
repoview /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/
#permet d'avoir le même style que l'index.html
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/fedora/14/i386/repoview/layout/
cp -f /var/www/html/css/repostyle.css /var/www/html/linux/fedora/14/x86_64/repoview/layout/
/etc/init.d/httpd reload

Génération de la clé GPG et du fichier myrepo.repo

Pour finaliser votre dépôt, il vous faut une clé GPG qui va authentifier vos rpm présents sur le dépôt, je vous invite à lire GnuPG : Signature et Chiffrement afin de créer votre propre clé GPG.
Ensuite, il va falloir ajouter la définition de votre dépôt et la clé GPG à chacun de vos "clients" de votre dépôt.
Voici le fichier qui sera dans /etc/yum.repo.d/
su -lc 'vi /etc/yum.repo.d/myrepo.repo'

[MyRepo]
name=MyRepo Repository for Enterprise Linux $releasever - $basearch
baseurl=http://repository.opti-time.net:81/linux/el5/$releasever/$basearch/
enabled=1
#failovermethod=priority
metadata_expire=7d
gpgcheck=1
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-MyRepo.gpg

Et comme un exemple est toujours mieux qu'un beau discours, voici le contenu de mon fichier myrepo.spec qui me permet de générer un rpm pour ajouter MyRepo !

Name:           myrepo-repo-el5
Version:        1.0
Release:        0.0%{?dist}
Summary:        This package is the repository of MyRepo

Group:          Applications/ProjectManagement
License:        GPL
URL:            http://www.myrepo.org/linux/
Vendor:        Slobberbone
Source0:        %{name}.tar.gz
BuildRoot:      %{_tmppath}/%{name}-%{version}-%{release}-root-%(%{__id_u} -n)
BuildArch:    noarch

%description
Repository RHEL / Centos for MyRepo

%prep

%setup -q

%install
rm -rf %{buildroot}
mkdir -p %{buildroot}%{_sysconfdir}/yum.repos.d/
mkdir -p %{buildroot}%{_sysconfdir}/pki/rpm-gpg/
install -c -m 755  optitime.repo %{buildroot}%{_sysconfdir}/yum.repos.d/
install -c -m 755 RPM-GPG-KEY-Opti-TimeSA.gpg %{buildroot}%{_sysconfdir}/pki/rpm-gpg/

%clean
rm -rf %{buildroot}

%files
%defattr(-,root,root,-)
%{_sysconfdir}/yum.repos.d/optitime.repo
%{_sysconfdir}/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-Opti-TimeSA.gpg

%changelog
* Wed  Aug 17 2011 MyRepo <slobberbone@myrepo.org> 1.0-1.1
- initial release

Bien-sur, il faudra en faire un pour Fedora 14, en remplaçant el5 par fc ;)
Il ne faut pas oublier que lorsque vous mettez vos RPM sur le dépôt que ceux-ci soient signés grâce à la commande :
rpmsign --addsign monrpm.rpm

Conclusion

Vous voilà fin prêt ! La technique n'est peut-être pas orthodoxe, mais ça a le mérite de fonctionner ! Comme d'habitude, je vous invite à me laisser des commentaires afin de l'améliorer !

New repoquery

Pierre-Yves Chibon

rpm.png

The new version of repoquery can do nice things.

English version (French version)

You might remember that sometime ago I played a bit with dependency tree, I have made it up to propose a patch to yum-utils to change repoquery directly.

This patch has been accepted and is now part of the latest version (v1.1.31) of yum-utils (currently in updates-testing).

There has therefore been quite some changes in repoquery. The old function --tree-* while still present and still working are no longer displayed in the --help.

In order to generate a similar output the command has changed to:

 for --tree-requires -> --requires --output=ascii-tree
 for --tree-conflicts -> --conflicts --output=ascii-tree
 for --tree-obsoletes -> --obsoletes --output=ascii-tree
 for --tree-whatrequires -> --whatrequires --output=ascii-tree

But you remember the last time you run --tree-requires R or something similar ? The output is really really big.

With this new version of repoquery comes the --level argument which enables you to specify how many levels you want to see (1,2,3..., all). So you can do

$ repoquery --requires R --output=ascii-tree --level=1
  R-2.13.1-1.fc15.x86_64 [cmd line]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]

or

$ repoquery --requires R --output=ascii-tree --level=2 
  R-2.13.1-1.fc15.x86_64 [cmd line]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  bzip2-devel-1.0.6-3.fc15.i686 [1: bzip2-devel]
   |   \_  bzip2-devel-1.0.6-3.fc15.x86_64 [1: bzip2-devel]
   |   \_  gcc-c++-4.6.0-10.fc15.x86_64 [1: gcc-c++]
   |   \_  gcc-gfortran-4.6.0-10.fc15.i686 [1: gcc-gfortran]
   |   \_  gcc-gfortran-4.6.0-10.fc15.x86_64 [1: gcc-gfortran]
   |   \_  libX11-devel-1.4.3-1.fc15.i686 [1: libX11-devel]
   |   \_  libX11-devel-1.4.3-1.fc15.x86_64 [1: libX11-devel]
[...]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  R-core-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-core = 2.13.1-1.fc15]
   |   \_  bzip2-devel-1.0.6-3.fc15.i686 [1: bzip2-devel]
[...]

But I promised repoquery could make us some pictures so check this:

$ repoquery --requires fedora-packager --output=dot-tree --level=2 > fedora-packager.dot
$ twopi -Tpng fedora-packager.dot -o fedora-packager-twopi.png

This gives you this nice pictures: fedora-packager-twopi.png

Another example:

$ repoquery --requires --output=dot-tree --level=1 R-Biobase R-tkWidgets R-DynDoc R-widgetTools > Rtree.dot
$ dot -Tpng Rtree.dot -o Rtree-dot.png

Which gives you this nice graph showing nicely the order in which this packages can be built: Rtree-dot.png

Une nouvelle version de repoquery

Pierre-Yves Chibon

rpm.png

La nouvelle version de repoquery permet de faire des choses amusantes.

French version (English version)

La nouvelle version de repoquery (v1.1.31, dans updates-testing) inclut un patch que j'ai soumis suite à mes essais sur les graph de dépendances.

Avec cette version les commandes changent un petit peu puisque même si toutes les commandes --tree* sont encore disponible et fonctionnelles, elles ne sont plus affiché dans le --help.

À la place, vous devez maintenant spécifier le format de sorti:

 for --tree-requires -> --requires --output=ascii-tree
 for --tree-conflicts -> --conflicts --output=ascii-tree
 for --tree-obsoletes -> --obsoletes --output=ascii-tree
 for --tree-whatrequires -> --whatrequires --output=ascii-tree

De même, vous pouvez en limiter la taille:

$ repoquery --requires R --output=ascii-tree --level=1
  R-2.13.1-1.fc15.x86_64 [cmd line]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  R-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: R-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.i686 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]
   \_  libRmath-devel-2.13.1-1.fc15.x86_64 [1: libRmath-devel = 2.13.1-1.fc15]

Enfin vous pouvez en faire des image:

$ repoquery --requires fedora-packager --output=dot-tree --level=2 > fedora-packager.dot
$ twopi -Tpng fedora-packager.dot -o fedora-packager-twopi.png

Ce qui vous donne: fedora-packager-twopi.png

Un autre exemple:

$ repoquery --requires --output=dot-tree --level=1 R-Biobase R-tkWidgets R-DynDoc R-widgetTools > Rtree.dot
$ dot -Tpng Rtree.dot -o Rtree-dot.png

Ce qui retourne cette image, montrant les dépendances entre les paquets: Rtree-dot.png

Tester des paquets sans tout casser

Patrice Ferlet

Une des raisons pour laquelle j'utilise Fedora depuis des années c'est l'aptitude (clin d'oeil de geek...) de yum à permettre des manipulations de paquets assez rapide. J'avais justement besoin de tester llvm 2.9 qui est pour le moment dans les dépôts rawhide (c'est à dire dans les dépôts de développement de la future version de fedora). Donc, me voilà avec un dilemme: comment tester sans tout casser et sans me prendre la tête à installer une VM? La réponse est dans yum l'ami.

yum a deux options (en fait une commande et une option) qui me permettent de tester sans massacrer mon système: distro-sync et --releasever. La première fait en sorte de synchroniser mes versions de paquets à la version de fedora en cours, et l'autre me permet de spécifier la version de fedora à utiliser.

Et bien allons y gaiement:

su -
yum clean all
yum --releasever=rawhide --nogpgcheck --disablerepos=rpmfusion\* update llvm

Cela à pour effet de lancer une installation en spécifiant que je cherche des paquets pour rawhide. L'installation terminée, j'ai bien un llvm 2.9 qui est installé alors que sur Fedora 15 nous sommes en version 2.8.

Mes tests terminés (et non concluant) j'ai eut envie de revenir à ma version de base. Et bien c'est simple:

yum clean all
yum distro-sync

Et voilà, yum trouve des paquets à downgrader (réduire la version) et me réinstalle tous les paquets estampillés pour la version fedora supérieure à la version actuelle (ici fedora 15). Du coup j'ai resynchronisé ma fedora. Attention tout de même à ne pas faire ça pour n'importe quoi... n'oubliez pas que des fichier .rpmnew peuvent apparaître ou encore peuvent vraiment planter le système.

Personnellement j'évite de faire ça pour tout, par exemple pour le moment j'évite de jouer avec des version de gnome qui se trouve dans rawhide, mais pour ce qui est de certaines librairies, compilateurs, ou encore apache, php... j'aime bien tester de la sorte.

Effectivement lxc ou carrément une machine virtuelle pourrait faire l'affaire, mais c'est tellement sympa avec yum... non ?

My TODOs

Pierre-Yves Chibon

The ideas I would like to do/see.

Une petite liste d'idées que je voudrais faire/voir.

English format

The good point of spending 2 weeks without touching a keyboard is that it gives you ideas on what you want to do or see done.

There is what I have been thinking of:

  • R2spec is a tool to create spec file, and now rpm, for R packages. It has quite evolve since I first write it and my python knowledge for sure has changed. I therefore would like to clean it and rewrite it to a more logical and hopefully cleaner code.
  • cran2rpm, this is a tool to generate the order in which the R packages should be built for a given repo. This would be used with R2spec to generate RPMs for the whole CRAN or Bioconductor. There has been some thoughts about it on the Fedora-R-devel mailing-list and it is something I would like to help as I don't think I'd have time to do it myself.
  • Revelation is a password management tool. If I had time I would like to remove its warnings and even implement a pgp encryption for the database. At some point I started to rewrite it but it would be simpler to just work on revelation rather than rewrite everything.
  • pkgdb-cli would be a tool to query the package database of Fedora. It would give you the version of the package in the different repo, the owner of the package on the different branches and if possible maybe it could also handle ACL request. So basically a CLI version of pkgdb.
  • Make yum-utils a python library. At the moment most of yum-utils' code are simple python file, I was thinking that making it a python library would be nice as it would allow people to import yumutils and use the code easily.
  • ABRT report upstream. This is something I have been thinking about but I never shared it nor did I check if the discussion already happened, but I was thinking that there cases were one would like ABRT to report its bug to the bug tracker of the project rather than Fedora's bugzilla. I was thinking that there could be a plugin system on ABRT with a plugin for each bug tracker system (trac, bugzilla, google code...) and a small database containing for each packages concerned the url of the bug tracker, its system and username and password. When a bug would be detected, ABRT would check if the package is present in the database, if it is, then the bug is opened against this bug tracker otherwise it is opened in Fedora's bugzilla.

So there are my few ideas. I don't know whether they are good nor if I will have time to work on them. But what do you think about them?

If there are people interested about them, maybe I could make some time ;-)

Passage de Fedora 13 à Fedora 14

Edouard Bourguignon

La procédure se répète comme pour chaque nouvelle Fedora, à croire que maintenant yum se sort de presque toutes les situations possibles.

En premier lieu, il faut télécharger les paquets fedora-release et fedora-release-notes de la Fedora 14:

Après les avoir téléchargées, l'installation de ces mises à jour se fait avec la commande yum ou rpm:

rpm -Uvh fedora-release-14-1.noarch.rpm fedora-release-notes-14.0.3-1.fc14.noarch.rpm

ou

yum install fedora-release-14-1.noarch.rpm fedora-release-notes-14.0.3-1.fc14.noarch.rpm

Premier soucis, le seul d'ailleurs, kudzu l'utilitaire de detection et configuration de nouveau matériel à disparu de la Fedora 14. Je ne sais pas par quoi il sera remplacé, mais il faut le supprimer si on veut éviter des problèmes de dépendances.

yum remove kudzu

Ensuite on met comme toujours en priorité à jour yum et rpm:

yum upgrade yum
yum upgrade rpm

Après quelques dizaines (voire centaines) de paquets mis à jour, un redémarrage s'impose. Il ne reste plus qu'à vérifier que le système a bien démarré sur un kernel Fedora 14 avec la commande "uname -r" par exemple.

Passage de Fedora 12 à Fedora 13

Edouard Bourguignon

La procédure se répète comme pour chaque nouvelle Fedora, à croire que maintenant yum se sort de presque toutes les situations possibles. Mais cela n'empêche pas de faire une sauvegarde avant, et surtout de tester la procédure dans une machine virtuelle par exemple. Vaut mieux être prudent.

Il faut d'abord télécharger les informations pour les RPMs de la Fedora 13, à savoir les paquets fedora-release et fedora-release-notes. Ils sont disponibles sur n'importe quel mirroir:

A installer avec yum install paquet.rpm ou rpm -Uvh paquet.rpm.

Ensuite on met comme toujours en priorité à jour yum et rpm:

yum upgrade yum
yum upgrade rpm

Et enfin terminer par la mise à jour globale:

yum update

On termine par un redemarrage, histoire de passer sur le kernel de la Fedora 13. Et voilà!

Passage de Fedora 11 à Fedora 12

Edouard Bourguignon

On suit la méthode habituelle, en commençant par un éventuel nettoyage des RPMs installés sur la machine avec la commande package-cleanup. Le but étant de trouver les doublons et les paquets orphelins (qui ne sont plus dans les dépôts). Normalement seuls les paquets en double peuvent poser problème.

package-cleanup --cleandupes
package-cleanup --orphans

Il peut être intéressant aussi avant de faire une mise à jour d'une telle ampleur de vérifier les fichiers de configuration non actualisés (les .rpmnew).

find / -name "*.rpmnew"

Nous pouvons commencer la mise à jour, en mettant d'abord à jour les paquets fedora-release:

rpm -Uvh ftp://ftp.free.fr/mirrors/fedora.redhat.com/fedora/linux/releases/12/Fedora/i386/os/Packages/fedora-release-12-1.noarch.rpm ftp://ftp.free.fr/mirrors/fedora.redhat.com/fedora/linux/releases/12/Fedora/i386/os/Packages/fedora-release-notes-12.0.0-4.fc12.noarch.rpm

Maintenant que notre Fedora pense être une Fedora 12, nous pouvons lancer la mise à jour à proprement parler:

yum clean all
yum upgrade rpm yum

Il vaut mieux commencer par nettoyer la base yum, histoire que celui-ci télécharge bien les informations des dépôts de la Fedora 12. Ensuite il est recommandé de mettre à jour yum et rpm, afin de gérer de nouvelles fonctionnalités éventuelles dans la gestion des paquets RPM.

Ensuite nous terminons avec la mise à jour globale:

yum update

NB: Pour rappel je teste ces mises à jour sur des machines virtuelles avant de passer aux machines physiques. Et celà concerne des Fedora installées pour jouer le rôle de serveur, donc avec un minimum de RPMs. Sur une installation classique (bureautique), il y aura plus de RPMs installés (> 1000 paquets), et donc d'autant plus de chance qu'un problème de dépendance se glisse dans votre mise à jour. N'oubliez donc pas de sauvegarder avant!

PS: désolé du retard, je n'ai pas eu le temps de valider la procédure plus tôt. Celle pour passer de F12 à F13 ne devrait pas tarder.

Dependency graph v2

Pierre-Yves Chibon

source.png

Small update about the dependency graph story.

Quelques nouvelles sur cette histoire de graphique de dépendances.

English version (Pas de française)

Few days ago (one week to be precise), I was presenting a small python script to generate dependency graph.

I was then pointed that, it is similar to rpmorphan, that it does not deal with Provides and that the story was anyway more complicated than what I was doing. So it was nice but unfinished business.

Yesterday, akurtakov asks me if I could have a look at

repoquery --tree-requires <package>

and see if I could make a dot file out of it.

So I gave it a shot and wrote generateDependencyList2.py. This script takes a folder with spec files or a given package name, runs repoquery --tree-requires <package> and parse the output to generate a SVG picture of the first level dependencies.

This was nice and looked nice until sochotni asked this morning if we could get the same picture but for the command:

repoquery --tree-whatrequires <package>

Of course, the script works in the same way, but it is kinda quick and dirty solution. So I decided that the best would actually to try to get this within repoquery.

After speaking with Seth I therefore wrote another small python script (package-graph.py) which I have submitted for comments on yum-devel. If this work out, we should be able to quickly and simply get the graph of packages depending / requiring the given package.

Feel free to test this new version and make RFE :-)




To use it:

  • Download the script from http://pingou.fedorapeople.org/package-graph.py
  • Put it in /usr/bin (it needs repoquery's code)
  • package-graph.py --package=foo > foo.dot
  • twopi -Tsvg -O foo.dot
  • eog foo.dot.svg

2 de mes PC sur 3 sous Fedora 13 a.k.a Goddard

Guillaume Kulakowski

J'ai profité du week-end dernier pour passer ma station de travail sous Fedora 13 bêta. Comme c'est le cas depuis quelques versions déjà, la mise à jour via preupgrade est passée comme une lettre à la poste et j'ai pu redémarrer sous une F13 sans (trop de) problèmes.

Quelques package-cleanup et quelques yum update plus tard, j'ai pu découvrir une F13 beta plus que fonctionnelle et up2date.

J'ai voulu profiter de cette migration pour me libérer d'un chaine propriétaire en la personne des drivers NVIDIA mais également pour tester les drivers nouveau, drivers par défaut sous Fedora 13 pour les carte NVIDIA. Pour ce qui est de la 2D, nouveau marche aussi bien si ce n'est mieux que les drivers nv, cependant la gestion de la 3D (avec mesa-dri-drivers-experimental) n'est pour le moment pas satisfaisante selon moi (problème de couleurs, problème de clipping, etc..). J'ai donc du réinstaller les drivers NVIDIA propriétaires (via RPM fusion).

Parmi les nombreuses nouveautés présentes dans Fedora 13, l'outil de sauvegarde Déjà Dup m'a agréablement surpris. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un frontend pour duplicity. Le logiciel est super simple mais terriblement efficace, il ravira voir convaincra ceux qui n'utilisent pas encore de solution de backup. Pour ma part, le format de sauvegarde via duplicity ne m'a pas convaincu (les backups sont découpées en archives de 30Mo) et je continuerai donc à utiliser backup-manager pour ma station de travail.

Autre nouveauté de Fedora 13, le remplacement de gThumb par ShotWell qui m'a convaincu de gérer mes photos intelligemment avec des tags.

Bref, j'oublie pleins de nouveautés que je vous laisse découvrir par vous même ou en vous aidant des notes de version. Pour rappel, Fedora 13 nom de code Goddard est attendue pour le 8 mai.

Fedora 7 est de retour !

Thomas Canniot

Et oui, mieux vaut tard que jamais ! Alors que le Projet Fedora nous mijote Fedora 13, dont la première version Alpha n’est pas prévue avant mars, il faut donc vous occuper un peu en cette période de vache maigre : Fedora 7 remet donc le couvert, à table !

  • Fedora 7, c’est un peu comme le renouveau. Le moment tant attendu par la communauté du Projet Fedora, le moment où, enfin, elle se voit confier le développement de la distribution ; le moment où tous les paquets du systèmes sont buildables par tous les volontaires. Le moment où Core n’existe plus. Le moment où l’entreprise et le communautaire ne font plus qu’un. Et oui ! Fedora 7 voit la fin des dépôts Core et Extras. Qu’ils brûlent en enfer ! Fedora 7 abat les murs et réunit les amis d’antan. Un seul et même grand dépôt où les spécifications de construction des paquets sont respectées aussi bien par RedHat que par la communauté.
  • Fedora 7 c’est aussi l’émergence des Spins, ces versions personnalisées de Fedora qui nous donne : un live CD GNOME, un live CD KDE… les premières briques qui donneront naissance au portail dédié (toujours en construction).
  • Fedora 7 rime avec amélioration : amélioration de yum, amélioration de NetworkManager, amélioration de Xorg et de la gestion de l’énergie… et j’en passe !
  • Fedora 7 c’est aussi le dernier thème réalisé par Diana Fong. Fly High. Silence, respect. I love you Diana !

Et vous, Fedora 7 c’était quoi ?

Mise à jour un peu douloureuse d’edoras en Fedora 11

Fabien Amann Et passage à l'OS 3.0 dans la foulée

Serveurs Fedora réparés

Nicolas Rodt Après environ un mois d'indisponibilité, les serveurs de Fedora fonctionnent à nouveau et les les mises à jour peuvent enfin s'effectuer.
En effet, en allumant Fedora ce soir, j'ai eu droit au message suivant :


Pour rappel, une tentative d'intrusion sur les serveurs Fedora avait provoqué la fermeture des dépôts pour éviter tout risque de sécurité lié à une corruption de paquets. Les équipes de Fedora ont réagit en générant une nouvelle clé destinée à signer les paquets. Ceux-ci sont à présent disponibles sur un nouveau dépôt.
Le paquet fedora-release est la mise à jour qui permettra à Fedora (yum ou PackageKit) de se connecter sur ces nouveaux dépôts pour les futures mises à jour.
En effet, comme le montre l'image suivante, une fois ces mises à jour de sécurité installées, une quasi centaine de mises à jour nous attend sur le nouveau dépôt updates-newkey (relancer yum update) !

Installer skype via yum sous Fedora

Inal Djafar Une méthode qui va vous permettre d’installer skype via yum, je là trouve plus intéressante et plus facile et ça vous permettra de rester à jour avec les dernières versions stables. Cette méthode consiste à ajouter un repo Skype et l’installer tout simplement via yum. La manœuvre : 1- Passez en mode root : $su [...]

Astuce Fedora du Week-End - Installation d'un paquet rpm en local via Yum

Alexandre Frandemiche

Souvent, il arrive que l'on ait un paquet RPM qui n'apparait pas dans les dépots, et que l'on est besoin de l'installer, seulement, il se peut que ces paquets aient des dépendances.

Dans ce cas la commande # rpm -ivh monpaquet.rpm est utilisée, il reste ensuite à utiliser yum pour installer les dépendances en les précisant/devinant.

Cependant, ce que tout le monde ne sait pas, c'est que Yum permet de gérer les dépendances d'un paquet rpm ne venant pas d'un dépot !

Celà consiste à utiliser la commande yum localinstall :

# yum localinstall monpaquet.rpm

Et voilà votre gestionnaire de paquet favoris, vous installant votre paquet.rpm, ainsi que toutes ces dépendances, si besoin il y a !

Fedora, dell repositories and BIOS updates (UPDATED)

Maxime Carron

en.gif Dell provides special repositories for Fedora/RHEL/CentOS to update BIOS and other firmwares. Then ... just YUM it!! :-)" class="smiley
Actually there are also repositories for Ubuntu and Suse.

Dell's firmware-tools project and dell software repository provide a mechanism which can be used to update the BIOS and other firmware on our systems. We used the mkbiosrepo.sh script in the dell-repo-tools package to build a repository of all the BIOS and firmware images available on http://support.dell.com (only the latest version for each system is in the repository). Now our systems' BIOS and firmware stays up to date automatically by the same method our operating system software stays up to date.

fr.gif Dell met à disposition des dépôts pour Fedora/RHEL/CentOS pour mettre à jour son BIOS et les autres firmwares depuis Linux.

L'utilitaire firmware-tools de Dell et le dépôt dell software offre un mecanisme pour mettre à jour le BIOS et les autres firmwares de nos systemes. Nous utilisons un script - mkbiosrepo.sh inclus dans le paquet dell-repo-tools - pour contruire un dépôt pour tous les BIOS et firmwares disponibles sur http://support.dell.com (seulement les dernieres versions pour cahque systemes sont disponibles dans les dépôts). Ainsi nos BIOS et nos firmwares peuvent être mis à jour automatiquement, de la même manière que les logiciels de votre systeme.

Instalation :

# wget -q -O - http://linux.dell.com/repo/firmware/bootstrap.cgi | bash
# wget -q -O - http://linux.dell.com/repo/software/bootstrap.cgi | bash
# yum install dell-hw-specific-repository

On peut donc voir maintenant que de nouveaux dépôts sont actifs :

# yum repolist
Loading "dellsysidplugin" plugin
Loading "presto" plugin
repo id              repo name                                 status
dell-hardware-auto   Dell unofficial hardware repository - ha  enabled
dell-hardware-main   Dell unofficial hardware repository - ha  enabled
dell-software        Dell Software                             enabled
fedora               Fedora 8 - x86_64                         enabled
fwupdate             Firmware updates                          enabled
livna                Livna for Fedora Core 8 - x86_64 - Base   enabled
updates              Fedora 8 - x86_64 - Updates               enabled

Utilisation :
Normalement firmware-tools et firmware-addon-dell ont été installés.

Mise à jour du BIOS :

# yum install $(bootstrap_firmware)
# update_firmware --yes

Il faudra ensuite redemarrer l'ordinateur.
Si vous utilisez un ordianteur portable, la batterie doit être branchée.

en.gif Relative docs :

Le bon boulot de yum-presto

Maxime Carron
...
Dependencies Resolved

=============================================================================
 Package                 Arch       Version          Repository        Size 
=============================================================================
Updating:
 evolution               x86_64     2.12.3-3.fc8     updates            12 M
 evolution-help          x86_64     2.12.3-3.fc8     updates            36 M

Transaction Summary
=============================================================================
Install      0 Package(s)         
Update       2 Package(s)         
Remove       0 Package(s)         

Total download size: 48 M
Is this ok [y/N]: y
Downloading Packages:
Downloading DeltaRPMs:
(1/2): evolution-2.12.3-1 100% |=========================| 310 kB    00:03     
(2/2): evolution-help-2.1 100% |=========================| 191 kB    00:02     
Rebuilding rpms from deltarpms
...

48Mo de mises à jour, et seulement 501 Ko de téléchargés.

PS : Pour les mécontents aux capacités de recherche amoindries : https://hosted.fedoraproject.org/presto