Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

Résultats des élections de Fedora 12/19

Charles-Antoine Couret

Comme je vous le rapportais il y a peu, Fedora a organisé des élections pour renouveler partiellement le collège de ses organes FESCo, Mindshare et Council.

Le scrutin est comme toujours un vote par valeurs. Nous pouvons attribuer à chaque candidat un certain nombre de points, dont la valeur maximale est celui du nombre de candidat, et le minimum 0. Cela permet de montrer l'approbation à un candidat et la désapprobation d'un autre sans ambiguïté. Rien n'empêchant de voter pour deux candidats avec la même valeur.

Les résultats pour le Conseil sont :

# votes |  noms
520     Dennis Gilmore
--------------------------------------------
259     Alberto Rodríguez Sánchez
237     John M. Harris, Jr.

À titre indicatif le score maximal possible était de 243 * 3 votes soit 729.

Les résultats pour le FESCo sont (seuls les cinq premiers sont élus) :

# votes |  noms
1490 Miro Hrončok
1350 Kevin Fenzi
1115 Zbigniew Jędrzejewski-Szmek
879     Fabio Valentini
877     David Cantrell
--------------------------------------------
868     Justin Forbes
813     Randy Barlow
534     Pete Walter

À titre indicatif le score maximal possible était de 273 * 8 soit 2184.

Les résultats pour le Mindshare sont donc :

# votes |  noms
134     Héctor Louzao

À titre indicatif le score maximal possible était de 172 * 1 soit 172.

Nous pouvons noter que globalement le nombre de votants pour chaque scrutin avec un réel enjeu était proche aux alentours de 275-250 votants ce qui est un peu plus que la fois précédente (150-200 en moyenne). Les scores sont aussi plutôt éparpillés.

Bravo aux participants et aux élus et le meilleur pour le projet Fedora.

PHP version 7.2.26RC1 et 7.3.13RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt de test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.3.13RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 30-31 ou remi-php73-test pour Fedora 29 et Enterprise Linux.

Les RPM de PHP version 7.2.26RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 29 ou remi-php72-test pour Enterprise Linux.

 

emblem-notice-24.pngIl s'agira de la dernière version de PHP version 7.2 qui est désormais en mode maintenance de sécurité.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-test install php73

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.2 :

yum --enablerepo=remi-test install php72

Mise à jour, de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php73-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.3
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.2:

yum --enablerepo=remi-php72,remi-php72-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.2
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

A noter : la version 7.4.0 est dans Fedora rawhide et la version 7.3.13RC1 dans updates-testing de F31 pour la QA

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-8 on été construit à partir de RHEL-8.0

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-7 on été construit à partir de RHEL-7.7

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité)

 

Software Collections (php72, php73)

Paquets standards (php)

Installer PHP 7.4 sur CentOS, RHEL ou Fedora

Remi Collet

Voici un guide rapide pour mettre à jour le PHP fournit par Fedora, RHEL ou CentOS par la dernière version 7.4.

 

Configuration des dépôts:

Sur Fedora, les dépôts standards sont suffisant, sur Enterprise Linux (RHEL, CentOS) il est aussi nécessaire de configurer le dépôt Extra Packages for Enterprise Linux (EPEL), et sur RHEL 7 d'activer le canal optional.

Fedora 31

dnf install http://rpms.remirepo.net/fedora/remi-release-31.rpm

Fedora 30

dnf install http://rpms.remirepo.net/fedora/remi-release-30.rpm

RHEL version 8.1

dnf install https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-8.noarch.rpm
dnf install http://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-8.rpm

RHEL version 7.7

wget https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-7.noarch.rpm
wget http://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-7.rpm
rpm -Uvh remi-release-7.rpm epel-release-latest-7.noarch.rpm
subscription-manager repos --enable=rhel-7-server-optional-rpms

CentOS version 8.0

dnf install https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-8.noarch.rpm
dnf install http://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-8.rpm

CentOS version 7.7

wget https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-7.noarch.rpm
wget http://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-7.rpm
rpm -Uvh remi-release-7.rpm epel-release-latest-7.noarch.rpm

 

Utilisation du module php

Pour Fedora modular et RHEL / CentOS 8, il suffit d'utiliser le flux remi-7.4 du module php

dnf module reset php
dnf module install php:remi-7.4

 

Activation du dépôt remi-php74

Les paquets sont dans les dépôts remi-safe (activé par défaut) et remi-php74 qui n'est pas activé par défaut (choix de l'administrateur en fonction de la version de PHP souhaitée).

RHEL et CentOS 7

yum install yum-utils
yum-config-manager --enable remi-php74

Fedora

dnf config-manager --set-enabled remi-php74

 

Mise à jour de PHP

Par choix, les paquets ont le même nom que les paquets fournit par défaut avec le système, une simple mise à jour est donc suffisante :

yum update

Et c'est tout :)

$ php -v
PHP 7.4.0 (cli) (built: Nov 26 2019 20:13:36) ( NTS )
Copyright (c) The PHP Group
Zend Engine v3.4.0, Copyright (c) Zend Technologies
    with Zend OPcache v7.4.0, Copyright (c), by Zend Technologies

 

Problèmes connus

La mise à jour peut échouer (c'est voulu) lorsque certaines extensions présentes ne sont pas encore compatibles avec PHP 7.4.

Voir la liste des compatibilités : PECL extensions RPM status

Si elles ne sont pas indispensables, vous pouvez les désinstaller avant la mise à  jour, sinon, il faudra patienter.

Attention : quelques extensions sont encore en phase de développement, mais il m'a semblé utile de les fournir afin de permettre la mise à jour au plus grand nombre, et aussi permettre leur test et des retours vers les auteurs.

 

Plus d'informations

Si vous souhaitez une installation en parallèle de la version par défaut de PHP, cela est possible en utilisant les paquets préfixés php74 Voir le billet PHP 7.4 en Software Collection.

Vous pouvez aussi utiliser l'assistant de configuration.

Les paquets présents dans le dépôt ont été utilisés comme source pour Fedora 32 (la proposition de changement, a déjà été acceptée et est testable).

En fournissant une pile complète, environ 130 extensions disponibles, 5 versions de PHP, paquets de base et SCL, pour Fedora et Enterprise Linux, et avec 300 000 téléchargements par jour, le dépôt remi est devenu en 14 ans une référence pour les utilisateurs de PHP sur les distributions RPM, maintenu par un contributeur actif aux différents projets (Fedora, PHP, PECL...).

Et aussi :

Fin de vie de Fedora 29

Charles-Antoine Couret

C'est en ce mardi 26 novembre 2019 que Fedora 29 a été déclaré comme en fin de vie.

Qu'est-ce que c'est ?

Un mois après la sortie d'une version de Fedora n, ici Fedora 31, la version n-2 (donc Fedora 29) est déclarée comme en fin de vie.

Ce mois sert à donner du temps aux utilisateurs pour faire la mise à niveau. Ce qui fait qu'en moyenne une version est officiellement maintenue pendant 13 mois.

En effet, la fin de vie d'une version signifie qu'elle n'aura plus de mises à jour et plus aucun bogue ne sera corrigé. Pour des questions de sécurité, avec des failles non corrigées, il est vivement conseillé aux utilisateurs de Fedora 29 et antérieurs d'effectuer la mise à niveau vers Fedora 31 ou 30.

Que faire ?

Si vous êtes concernés, il est nécessaire de faire la mise à niveau de vos systèmes. Vous pouvez télécharger des images CD ou USB plus récentes.

Il est également possible de faire la mise à niveau sans réinstaller via DNF ou GNOME Logiciels.

GNOME Logiciels a également dû vous prévenir par une pop-up de la disponibilité de Fedora 30 ou 31. N'hésitez pas à lancer la mise à niveau par ce biais.

12/19 Élections pour le Conseil, FESCo et Mindshare pendant encore une semaine

Charles-Antoine Couret

Comme le projet Fedora est communautaire, une partie du collège des organisations suivantes doit être renouvelée : Council, FESCo et Mindshare. Et ce sont les contributeurs qui décident. Chaque candidat a bien sûr un programme et un passif qu'ils souhaitent mettre en avant durant leur mandat pour orienter le projet Fedora dans certaines directions. Je vous invite à étudier les propositions des différents candidats pour cela.

J'ai voté

Pour voter, il est nécessaire d'avoir un compte FAS actif et de faire son choix sur le site du scrutin. Vous avez jusqu'au vendredi 6 décembre à 1h heure française pour le faire. Donc n'attendez pas trop.

Par ailleurs, comme pour le choix des fonds d'écran additionnel, vous pouvez récupérer un badge si vous cliquez sur un lien depuis l'interface après avoir participé à un vote.

Je vais profiter de l'occasion pour résumer le rôle de chacun de ces comités afin de clarifier l'aspect décisionnel du projet Fedora mais aussi visualiser le caractère communautaire de celui-ci.

Council

Le Council est ce qu'on pourrait qualifier le grand conseil du projet. C'est donc l'organe décisionnaire le plus élevé de Fedora. Le conseil définit les objectifs à long terme du projet Fedora et participe à l'organisation de celui-ci pour y parvenir. Cela se fait notamment par le biais de discussions ouvertes et transparentes vis à vis de la communauté.

Mais il gère également l'aspect financier. Cela concerne notamment les budgets alloués pour organiser les évènements, produire les goodies, ou des initiatives permettant de remplir les dits objectifs. Ils ont enfin la charge de régler les conflits personnels importants au sein du projet, tout comme les aspects légaux liés à la marque Fedora.

Les rôles au sein du conseil sont complexes.

Ceux avec droit de vote complet

Tout d'abord il y a le FPL (Fedora Project Leader) qui est le dirigeant du conseil et de facto le représentant du projet. Son rôle est lié à la tenue de l'agenda et des discussions du conseil, mais aussi de représenter le projet Fedora dans son ensemble. Il doit également servir à dégager un consensus au cours des débats. Ce rôle est tenu par un employé de Red Hat et est choisi avec le consentement du conseil en question.

Il y a aussi le FCAIC (Fedora Community Action and Impact Coordinator) qui fait le lien entre la communauté et l'entreprise Red Hat pour faciliter et encourager la coopération. Comme pour le FPL, c'est un employé de Red Hat qui occupe cette position avec l'approbation du conseil.

Il y a deux places destinées à la représentation technique et à la représentation plus marketing / ambassadrice du projet. Ces deux places découlent d'une nomination décidée au sein des organes dédiées à ces activités : le FESCo et le Mindshare. Ces places sont communautaires mais ce sont uniquement ces comités qui décident des attributions.

Il reste deux places communautaires totalement ouvertes et dont tout le monde peut soumettre sa candidature ou voter. Cela permet de représenter les autres secteurs d'activité comme la traduction ou la documentation mais aussi la voix communautaire au sens la plus large possible. C'est pour une de ces places que le vote est ouvert cette semaine !

Ceux avec le droit de vote partiel

Un conseiller en diversité est nommé par le FPL avec le soutien du conseil pour favoriser l'intégration au sein du projet des populations le plus souvent discriminées. Son objectif est donc de déterminer les programmes pour régler cette problématique et résoudre les conflits associés qui peuvent se présenter.

Un gestionnaire du programme Fedora qui s'occupe du planning des différentes versions de Fedora. Il s'assure du bon respect des délais, du suivi des fonctionnalités et des cycles de tests. Il fait également office de secrétaire du conseil. C'est un employé de Red Hat qui occupe ce rôle toujours avec l'approbation du conseil.

FESCo

Le FESCo (Fedora Engineering Steering Committee) est un conseil entièrement composé de membres élus et totalement dévoués à l'aspect technique du projet Fedora.

Ils vont donc traiter en particulier les points suivants :

  • Les nouvelles fonctionnalités de la distribution ;
  • Les sponsors pour le rôle d'empaqueteur (ceux qui pourront donc superviser un débutant) ;
  • La création et la gestion des SIGs (Special Interest Group) pour organiser des équipes autour de certaines thématiques ;
  • La procédure d'empaquetage des paquets.

Le responsable de ce groupe est tournant. Les 9 membres sont élus pour un an, sachant que chaque élection renouvelle la moitié du collège. Ici 5 places sont à remplacer.

Mindshare

Mindshare est une évolution du FAmSCo (Fedora Ambassadors Steering Committee) qu'il remplace. Il est l'équivalent du FESCo sur l'aspect plus humain du projet. Pendant que le FESCo se préoccupera beaucoup plus des empaqueteurs, la préoccupation de ce conseil est plutôt l'ambassadeur et les nouveaux contributeurs.

Voici un exemple des thèmes dont il a compétence qui viennent du FAmSCo :

  • Gérer l'accroissement des ambassadeurs à travers le mentoring ;
  • Pousser à la création et au développement des communautés plus locales comme la communauté française par exemple ;
  • Réaliser le suivi des évènements auxquels participent les ambassadeurs ;
  • Accorder les ressources aux différentes communautés ou activités, en fonction des besoin et de l'intérêt ;
  • S'occuper des conflits entre ambassadeurs.

Et ses nouvelles compétences :

  • La communication entre les équipes, notamment entre la technique et le marketing ;
  • Motiver les contributeurs à s'impliquer dans différents groupes de travail ;
  • Gérer l'arrivé de nouveaux contributeurs pour les guider, essayer de favoriser l'inclusion de personnes souvent peu représentées dans Fedora (femmes, personnes non américaines et non européennes, étudiants, etc.) ;
  • Gestion de l'équipe marketing.

Il y a 9 membres pour gérer ce nouveau comité. Un gérant, 2 proviennent des ambassadeurs, un du design et web, un de la documentation, un du marketing, un de la commops et les deux derniers sont élus. C'est pour un de ces derniers sièges que le scrutin est ouvert.

PHP version 7.4.0 est publiée !

Remi Collet

La RC6 était bien GOLD, donc la version 7.4.0 GA vient juste d'être publiée, à la date prévue.

Un grand merci à tous les développeurs qui ont contribué à cette nouvelle version majeure de PHP, et à tous les testeurs des versions RC qui ont permit de livrer une version de qualité.

Les RPM sont disponibles dans le dépôt remi-php74 pour Fedora 29 et Enterprise Linux 7 (RHEL, CentOS) ainsi qu'en Software Collection dans le dépôt remi-safe.

Les RPM sont aussi disponibles dans le module php:remi-php7.4 pour Fedora et Enterprise Linux 8.

Lire l'annonce de version PHP 7.4.0 Release Announcement (en anglais).

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir le mode d'installation, ou utiliser l'assistant de configuration.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.4 (le plus simple) :

Fedora modular ou Enterprise Linux 8 :

dnf module reset php
dnf module install php:remi-7.4

Fedora ou Enterprise Linux 7 :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.4 (x86_64 uniquement, recommandée pour les tests) :

yum install php74

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • la version EL8 est construite avec RHEL-8.0
  • la version EL7 est construite avec RHEL-7.7
  • pas de paquet pour EL6
  • cette version sera la version par défaut de Fedora 32, voir PHP 7.4
  • la plupart des extensions sont déjà disponibles, voir la page PECL extension RPM status.

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php73)

PHP version 7.2.25 et 7.3.12

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.3.12 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 30-31 et dans le dépôt remi-php73 pour Fedora 29 et Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.2.25 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 29 et dans le dépôt remi-php72 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

emblem-notice-24.pngPas de correctifs de sécurité ce mois ci, donc pas de mise à jour de la version 7.1.33.

emblem-important-2-24.png PHP version 5.6 et version 7.0 ont atteint leur fin de vie et ne sont plus maintenus par le projet PHP.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections dans le dépôt remi-safe et en module pour Fedora 29-31 et EL-8.

emblem-important-2-24.pngLa version 7.1 étant proche de sa fin de vie, en décembre 2019, une mise à jour vers une version supérieure est conseillée.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.3 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.3

yum install php73

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.2 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php72
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.2
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.2

yum install php72

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • les paquets EL-8 sont construits avec RHEL-8.0
  • les paquets EL-7 sont construits avec RHEL-7.7
  • les paquets EL-6 sont construits avec RHEL-6.10
  • les paquets EL-7 utilisent désormais libicu62 (version 62.1)
  • les paquets EL utilisent désormais oniguruma5 (version 6.9.3, au lieu de la version embarquée)
  • l'extension oci8 utilise désormais le client Oracle version 19.3 (sauf EL-6)
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php71 / php72 / php73)

Revue de presse de Fedora 31

Charles-Antoine Couret

Cela fait depuis Fedora 19 que je publie sur la liste de diffusion de Fedora-fr une revue de presse de chaque sortie d'une nouvelle version. Récapituler quels sites en parle et comment. Je le fais toujours deux semaines après la publication (pour que tout le monde ait le temps d'en parler). Maintenant, place à Fedora 31 !

Bien entendu je passe sous silence mon blog et le forum de fedora-fr.

Sites web d'actualité

Soit 6 sites sur les 25 contactés.

Blogs, sites persos ou sites non contactés

Soit 2 sites.

Autre activité promotionnelle

En marge de la sortie de Fedora 31, j'ai participé à une vidéo sur Youtube sur la chaine Linuxtricks suite à l'invitation d'Adrien D.

C'était l'occasion de présenter Fedora, la communauté francophone et certains projets à venir de Fedora comme Silverblue. Fedora 31 étant plus une excuse que le réel sujet de conversation.

Ce fut une expérience agréable de mon côté, j'espère que ce genre d'expérience se renouvellera pour toucher un autre public et pour communiquer autrement. Merci de donner des retours pour savoir si cela vous a plu et si éventuellement certaines choses pourraient être améliorées.

Et merci à Adrien D. pour cela.

Bilan

Le nombre de sites parlant de Fedora 31 est en légère hausse cette fois. Beaucoup d'articles se fondent sur ce que j'ai moi même rédigé (que ce soit la version courte ou longue).

La semaine de sa sortie, nous avons eu globalement une augmentation de visites par rapport à la semaine d'avant de cet ordre là :

  • Forums : baisse de 9% (environ 110 visites en moins)
  • Documentation : stable (soit environ 25 visites en plus)
  • Le site Fedora-fr : hausse de 32% (soit 250 visites en plus)
  • Borsalinux-fr : hausse de 311% (soit 60 visites en plus)

À tenir compte de la situation particulière avec une sortie lors de la semaine des vacances de la Toussaint en France et en Belgique. D'ailleurs le forum et même d'autres sections du site ont connu une hausse de fréquentation la semaine suivant la sortie.

Si vous avez connaissance d'un autre lien, n'hésitez pas à partager ! Rendez-vous pour Fedora 32.

PHP version 7.2.25RC1 et 7.3.12RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt de test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.3.12RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 30-31 ou remi-php73-test pour Fedora 29 et Enterprise Linux.

Les RPM de PHP version 7.2.25RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 29 ou remi-php72-test pour Enterprise Linux.

 

emblem-notice-24.pngPHP version 7.1 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-test install php73

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.2 :

yum --enablerepo=remi-test install php72

Mise à jour, de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php73-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.3
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.2:

yum --enablerepo=remi-php72,remi-php72-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.2
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

A noter : la version 7.4.0R53 est dans Fedora rawhide pour la QA

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-7 on été construit à partir de RHEL-7.7.

emblem-notice-24.pngLes paquets pour 7.4.0RC5 sont aussi disponibles.

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité).

 

Software Collections (php72, php73)

Paquets standards (php)

Déployer votre application php avec Deployer

Guillaume Kulakowski

Cela va maintenant faire un peu plus d’1 an que ce blog est motorisé par WordPress et non plus par Dotclear. Pour rappel, lors de cette migration vers WordPress, afin d’avoir quelque chose d’un minimum industrialisé, de propre mais surtout qui me satisfasse, j’ai fait plusieurs choix techniques : Utiliser Timber pour gérer mon thème. […]

Cet article Déployer votre application php avec Deployer est apparu en premier sur Guillaume Kulakowski's blog.

Fedora 31 est disponible

Charles-Antoine Couret

En ce mardi 29 octobre, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de la version Fedora 31.

Cette version apporte beaucoup de changements concernant l'expérience utilisateur, la migration vers Wayland, l'abandon du 32 bits pour x86 et le début de l'abandon de Python 2.

GNOME-Bureau.png

Expérience utilisateur

GNOME-Nouveau panneau de configuration des fonds d'écran.png

Passage de l'environnement par défaut GNOME à la version 3.34. Cette version apporte de nombreux changements.

  • La création de groupes d'applications dans l'overview a été simplifiée et est plus intuitive.
  • Les processus de rendus Web du navigateur Epiphany sont maintenant dans des bacs à sable pour plus de sécurité. Par ailleurs, les onglets peuvent être épinglés et le bloqueur de pub est plus performant.
  • Le gestionnaire de machines virtuelles Machines peut activer ou désactiver l'accélération du rendu 3D pour chaque machine virtuelle, il accepte de démarrer un média temporaire, comme un LiveCD, pour réparer la machine virtuelle et dispose d'une interface de création de machines virtuelles plus complète.
  • Le panneau de configuration du fond d'écran a été remanié pour visualiser la configuration actuelle et permet d'ajouter facilement de nouvelles images dans la liste.
  • L'application Musique vérifie automatiquement la présence de nouveaux morceaux dans le répertoire personnel et permet de lire un album en entier sans coupure entre les morceaux. Les albums conçus ainsi peuvent être écoutés comme un tout cohérent.
  • Certaines applications ont reçu une nouvelle icône pour avoir un style plus moderne.

Xfce-Bureau.png

Xfce-Profils des couleurs.png

La roue tourne pour Xfce avec la version 4.14. Après plus de quatre années de développement, cette version propose de nombreux changements. Le portage vers GTK+ 3 et GDBus est terminé, ce qui permet la prise en charge native des écrans à très haute définition. Cela apporte en outre :

  • la gestion de la synchronisation verticale pour le rafraichissement de l'écran ;
  • les barres du bureau disposent d'un meilleur regroupement des applications dans la liste des applications ouvertes, tout comme une horloge retravaillée et la possibilité d'avoir des tailles d'icônes différentes entre les différentes barres ;
  • la prise en charge des différents profils de couleurs pour permettre un calibrage des couleurs entre l'écran et différents périphériques comme une imprimante ;
  • la configuration du multi-écran peut être sauvegardée et restaurée, et est spécialement conçue pour ceux qui ont un ordinateur portable avec un dock ;
  • le navigateur de fichiers Thunar dispose d'une nouvelle barre d'adresse ;
  • un nouveau thème et un mode ne pas déranger pour désactiver temporairement les notifications sont aussi de la partie ;
  • et tant d'autres.

Deepin-Batterie.png

Mise à jour de l'environnement de bureau DeepinDE 15.11. Depuis la version 15.9 disponible dans Fedora 30, les améliorations sont :

  • une moindre consommation mémoire et plus de performances pour le gestionnaire de fenêtres ;
  • les fichiers du bureau peuvent être automatiquement regroupés par type dans des répertoires comme Musiques ou Vidéos ;
  • le fond d'écran peut être une collection d'images affichées les unes après les autres ;
  • les sons systèmes peuvent être activés ou désactivés individuellement ;
  • l'icône de charge de batterie peut révéler au survol la capacité et l'autonomie restante ;
  • l'application de lecture vidéo accepte le glisser / déposer d'un fichier de sous-titres pour les afficher ;
  • le navigateur de fichiers peut graver des CD et DVD ;
  • et beaucoup d'autres corrections.

Plymouth indicateur clavier.png

Plymouth indique au démarrage des informations sur l'état du clavier lors de la saisie du mot de passe pour déchiffrer les partitions. Si vous chiffrez vos partitions pour améliorer la sécurité de vos données, vous aurez constaté qu'il y a un mot de passe à saisir au démarrage de la machine pour accéder à son contenu. Plymouth qui récupère ce mot de passe affiche maintenant la disposition clavier utilisée et si le verrouillage majuscule est actuellement actif. Cela permet à l'utilisateur qui n'a pas de possibilité de vérifier comment son clavier est configuré d'avoir cette information lors de la saisie.

Migration vers Wayland

Firefox utilise Wayland nativement par défaut avec GNOME. Cela permet d'améliorer la gestion des ressources dans un tel cas, XWayland n'étant plus nécessaire par défaut. Firefox devrait bénéficier d'une expérience plus fluide et plus cohérente, en particulier pour les écrans à haute densité de pixels qui seront correctement pris en charge. Le paquet firefox-x11 reste à disposition pour utiliser Firefox avec X11 comme avant.

Les applications Qt utiliseront de manière analogue Wayland lors d'une session GNOME sous Wayland. Les mêmes bénéfices que pour Firefox sont à attendre. En réalité GNOME était le seul bureau où les applications Qt se comportaient ainsi car le module Qt Wayland n'était pas activé pour une telle session. En effet, le gestionnaire de fenêtres de GNOME, mutter, demande aux applications l'utilisation d'un Client-Side Decorations pour définir la décoration des fenêtres ce qui n'était pas possible avec Qt jusqu'ici. Les décorations de fenêtre proviennent du programme QGnomePlatform.

Abandon de l'architecture 32 bits pour x86

Fedora abandonne l'architecture x86 32 bits. Le noyau Linux i686 n'est plus généré et les dépôts associés sont également supprimés. De fait, il n'y aura plus d'images amorçables de Fedora pour cette architecture, ni mise à niveau possible depuis Fedora 30 pour ces installations. Des paquets i686 peuvent subsister dans les dépôts à destination des utilisateurs ayant l'architecture x86_64 uniquement.

Cela résulte d'un processus amorcé depuis Fedora 27 où cette architecture était une architecture dite secondaire, c'est-à-dire avec une maintenance minimale et qui ne pouvait pas bloquer la procédure de sortie d'une nouvelle version de Fedora.

Cette architecture qui était finalement assez peu utilisée ces derniers temps, avec environ 1% des utilisateurs, souffrait de nombreux bogues souvent découverts et corrigés tardivement faute de testeurs et de développeurs pour identifier et corriger ces problèmes.

Le projet espère ainsi libérer des ressources matérielles, en espace disque et bande passante, mais aussi humaines pour se concentrer sur les autres architecture plus émergentes comme AArch64. Les utilisateurs concernés sont invités soit à utiliser une image x86_64 si leur matériel le leur permet, ou alors à envisager de changer de distribution d'ici la fin du support de Fedora 30.

Migration vers Python 3

Le binaire /usr/bin/python fait référence dorénavant à Python 3 et non plus à Python 2. En effet, Python 2 ne sera plus supporté par le projet officiel en janvier 2020, le projet Fedora respecte donc la PEP 394 pour entamer cette transition. En cas de problèmes, vous pouvez créer le lien symbolique de ~/.local/bin/python, pour un utilisateur, ou de /usr/local/bin/python, pour le système entier, vers /usr/bin/python2 afin de restaurer le comportement historique.

Le nom des paquets suit également ce nouveau schéma, le paquet python-requests installera par exemple la version compatible Python 3 de ce paquet. Il faudra nommer spécifiquement python2-requests pour préciser le paquet compatible avec Python 2 de ce module.

De plus, il y a une suppression massive de paquets Python 2 pour ne garder essentiellement que les derniers projets non convertis à Python 3 aujourd'hui. Seuls les paquets nécessitant Python 2 qui n'ont pas une version Python 3, ou qui sont une dépendance à de tels paquets, sont conservés. Cela réduit la tâche de maintenance nécessaire après janvier 2020 et permet d'amorcer la transition en plusieurs étapes.

Les mainteneurs du projet Fedora continueront à maintenir Python 2 dans Fedora 30 et 31 jusqu'à leur fin de vie respective, c'est-à-dire vers juin et décembre 2020. Python 2 sera par contre totalement supprimé pour Fedora 32. Cette décision permet de garder une compatibilité fonctionnelle importante au sein d'une même version de Fedora.

YUM 3 tire sa révérence, seuls des liens symboliques vers DNF sont maintenus. Son API n'est également plus accessible.

La communauté francophone

L'association

Logo.png

Borsalinux-fr est l'association qui gère la promotion de Fedora dans l'espace francophone. Nous constatons depuis quelques années une baisse progressive des membres à jour de cotisation et de volontaires pour prendre en main les activités dévolues à l'association.

Nous lançons donc un appel à nous rejoindre afin de nous aider.

L'association est en effet propriétaire du site officiel de la communauté francophone de Fedora, organise des évènements promotionnels comme les Rencontres Fedora régulièrement et participe à l'ensemble des évènements majeurs concernant le libre à travers la France principalement.

Si vous aimez Fedora, et que vous souhaitez que notre action perdure, vous pouvez :

  • Adhérer à l'association : les cotisations nous aident à produire des goodies, à nous déplacer pour les évènements, à payer le matériel ;
  • Participer sur le forum, les listes de diffusion, à la réfection de la documentation, représenter l'association sur différents évènements francophones ;
  • Concevoir des goodies ;
  • Organiser des évènements type Rencontres Fedora dans votre ville.

Nous serions ravis de vous accueillir et de vous aider dans vos démarches. Toute contribution, même minime, est appréciée.

Si vous souhaitez avoir un aperçu de notre activité, vous pouvez participer à nos réunions hebdomadaires chaque lundi soir à 20h30 (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-meeting-1 sur Freenode).

Vous pouvez aussi nous rencontrer lors du prochain Paris OpenSource Summit le 10 et 11 décembre (c'est un mardi et un mercredi) aux Docks de Paris à Aubervilliers. Un stand sera installé pour présenter Fedora, obtenir vos retours et répondre à vos questions.

La documentation

Depuis juin 2017, un grand travail de nettoyage a été entrepris sur la documentation francophone de Fedora, pour rattraper les 5 années de retard accumulées sur le sujet.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le travail abattu est important : près de 90 articles corrigés et remis au goût du jour. Un grand merci à Charles-Antoine Couret, Nicolas Berrehouc, Édouard Duliège, José Fournier et les autres contributeurs et relecteurs pour leurs contributions.

L'équipe se réunit tous les lundis soir après 21h (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-doc-fr sur Freenode) pour faire progresser la documentation par un travail collaboratif. Le reste de la semaine cela se passe sur les listes de diffusion.

Si vous avez des idées d'articles ou de corrections à effectuer, que vous avez une compétence technique à retransmettre, n'hésitez pas à participer.

Comment se procurer Fedora 31 ?

Mediawriter.png

Si vous avez déjà Fedora 30 ou 29 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers Fedora 31. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

Autrement, pas de panique, vous pouvez télécharger Fedora avant de procéder à son installation. La procédure ne prend que quelques minutes.

Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

De plus, pour éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons aussi de lire au préalable les bogues importants connus à ce jour pour Fedora 31.

PHP version 7.1.33, 7.2.24 et 7.3.11

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.3.11 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 30-31 et dans le dépôt remi-php73 pour Fedora 29 et Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.2.24 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 29 et dans le dépôt remi-php72 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.1.33 sont disponibles dans le dépôt remi-php71 pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS).

emblem-important-2-24.png PHP version 5.6 et version 7.0 ont atteint leur fin de vie et ne sont plus maintenus par le projet PHP.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections dans le dépôt remi-safe et en module pour Fedora 29-31 et EL-8.

security-medium-2-24.pngCes versions corrigent une faille de sécurité, la mise à jour est donc vivement recommandée.

emblem-important-2-24.pngLa version 7.1 étant proche de sa fin de vie, en décembre 2019, une mise à jour vers une version supérieure est conseillée.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.3 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.3

yum install php73

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.2 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php72
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.2
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.2

yum install php72

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • les paquets EL-8 sont construits avec RHEL-8.0
  • les paquets EL-7 sont construits avec RHEL-7.7
  • les paquets EL-6 sont construits avec RHEL-6.10
  • les paquets EL-7 utilisent désormais libicu62 (version 62.1)
  • les paquets EL utilisent désormais oniguruma5 (version 6.9.3, au lieu de la version embarquée)
  • l'extension oci8 utilise désormais le client Oracle version 19.3 (sauf EL-6)
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php71 / php72 / php73)

Déployer et enrichir CentOS 8

Didier Fabert Avec la sortie de CentOS 8, j’ai eu le besoin de déployer facilement la distribution et de construire des paquets personnels pour l’enrichir. Le déploiement sera fait via un cobbler existant et la construction de RPM avec un système Koji déjà opérationnel. Cobbler Il y a peu de chances que votre cobbler connaisse déjà CentOS […]

Utilisation de l'extension FFI avec PHP 7.4

Remi Collet

L'extension FFI (Foreign Function Interface) permet d'accéder aux fonctionnalités de bibliothèques systèmes directement depuis PHP sans recours à une autre extension.

Voici quelques exemples, résultats de mes tests de cette extension.

1. Pré-chargement

Une autre nouveauté de PHP 7.4 est la possibilité de pré-charger des classes, qui seront ensuite utilisables comme des classes natives du language, ou d'une extension.

  • Fichier de déclaration de la classe: preload-foo.inc
  • Fichier de test vérifiant lexistence de la classe: foo.php

Utilisation

$ php -dopcache.preload=preload-foo.inc foo.php
Class Remi\Foo exists

Nous utiliserons donc cette fonctionnalité avec FFI.

2. Compression ZSTD

Zstandard est un algorithme de compression très efficace et très répandu. La bibliothèque libzstd offre une implémentation de référence.

Il existe déjà une extension zstd pour PHP, que nous utiliserons aussi pour contrôler les performances de notre solution FFI.

  • Fichier de déclaration de la biblothèque, copié/collé/nettoyé depuis le fichier zstd.h de la bibliothèque: preload-zstd.h
  • Fichier de la classe Remi\Zstd qui pourra donc être préchargé: preload-zstd.inc
  • Fichier de test utilisant cette classe, ainsi que l'extension zstd pour comparaison: zstd.php

A noter: si la classe n'est pas pré-chargée, elle sera incluse par le script de test, utilisation simple :

$ php zstd.php

Si seul le script est préchargé, les entêtes seront chargées par un  appel à FFI;load(), utilisation :

$ php -d opcache.preload=preload-zstd.inc zstd.php

A partir de 7.4.0RC5 (ou avec les RPM de mon dépôt), il est aussi possible de précharger les entêtes qui seront récupérés avec FFI:scope(), utilisation:

$ php d ffi.preload=preload-zstd.h -d opcache.preload=preload-zstd.inc zstd.php

Dans les versions précédentes, le préchargement des entêtes ne fonctionnent qu'en utilisateur normal, et donc ne fonctionnement pas avec mod_php ou php-fpm qui est administrateur (root) lors de son lancement.

Exécution:

PHP version 7.4.0RC4
Use preloaded class
Using FFI::scope OK

Src length           = 8673632
ZSTD_compress        = 1828461
Src length           = 1828461
ZSTD_decompress      = 8673632
Check                = OK
Using FFI  extension = 0,09"

Src length           = 8673632
ZSTD_compress        = 1828461
Src length           = 1828461
ZSTD_decompress      = 8673632
Check                = OK
Using ZSTD extension = 0,09"

Pour l'utilisateur, le code utilisant FFI ou l'extension Zstd est équivalent, ainsi que les performances (aucune différence notable).

3. Client Redis

Il existe déjà plusieurs implémentation du client Redis en C ou en PHP, Cet exemple utilisera FFI pour accéder aux fonctions de la bibliothèque hiredis.

  • Fichier de déclaration de la biblothèque, copié/collé/nettoyé depuis les fichiers hiredis/hredis.h et hiredis/read.h de la bibliothèque: preload-redis.h
  • Fichier de la classe Remi\Redis qui pourra donc être préchargé: preload-redis.inc
  • Fichier de test utilisant cette classe: redis.php

Utilisation (extrait) :

$ php74 -d ffi.preload=preload-redis.h -d opcache.preload=preload-redis.inc redis.php
...
+ Remi\Redis::__construct(localhost, 6379)
+ Remi\Redis::initFFI()
+ Remi\Redis::del(foo)
int(1)
+ Remi\Redis::get(foo)
NULL
+ Remi\Redis::set(foo, 2019/10/23 12:45:03)
string(2) "OK"
+ Remi\Redis::get(foo)
string(19) "2019/10/23 12:45:03"
+ Remi\Redis::__destruct

Ce code simplissime, écrit en quelques heures fonctionne est rempli sa mission.

4. Liens

  • Documentation complète et très détaillée : https://www.php.net/ffi
  • Projet FFIme d'Anthony Ferrara permettant d'automatiser une partie du travail (expérimental)
  • Dépôt git des examples utilisés

5. Conclusion

FFI apparait comme un nouveau moyen de développement, directement en PHP, et permettant plus de fonctionnalités, sans devoir recourir à la création et la maintenance d'extension écrite en langage C.

Son utilisation nécessite tout de même de solides connaissances en C, pour comprendre les entêtes et la documentation des bibliothèques et pour éviter les fuites de mémoire, mais devrait attirer plus de développeurs / contributeurs.

L'avenir nous dira si elle tient ses promesses pour une utilisation en production, et si elle permettra de diminuer le nombres d'extensions existantes et qui devront être  maintenues et adaptées pour les prochaines versions de PHP.

Fedora-Fr au Paris Open Source Summit 2019

Emmanuel Seyman

Je vous informe que la communauté Fedora-fr sera présente à l'édition 2019 de Paris Open Source Summit. Cette année, POSS se tiendra le 10 et 11 décembre de 9h à 18h et, comme tous les ans, aura lieu au Dock Pullmann, à Aubervilliers. Nous aurons un stand sur le village associatif (le stand A34, pour être tout à fait exact).

Nous serons présents pour répondre à toutes les questions sur Fedora, proposer de graver une image de Fedora 31 (qui sera sorti d'ici là) sur votre clé USB. Nous aurons des goodies Fedora pour les gens qui sont intéressés. N'hésitez pas à venir au Salon si vous avez du temps pendant les 2 jours en question et passez nous dire bonjour si vous y êtes !

DNSSEC sur les sous-domaines

Matthieu Saulnier

Bonjour à toi Lecteur, ça faisait un moment.

Aujourd'hui on va parler de quelque chose dont on a beaucoup entendu parler, qui inspire la crainte et l'espoir, l'orgueil et la peur. DNSSEC, ce système, permet de bloquer les serveurs DNS menteurs. Les serveurs DNS menteurs sont les résolveurs utilisés par les utilisateurs d'Internet, ce sont ceux des FAI pour le grand public, ce sont ceux des entreprises dans les grandes entreprises, et ceux d'OpenDNS ou Google pour les geeks.

Ces résolveurs ne sont pas trop à craindre, il y a peu d'abus, sauf sur les résolveurs des FAI qui suivent les censures d'État, OpensDNS qui applique une politique non-neutre, Google qui doit bien défendre ses intérêts, etc...

Et puis, en dehors des résolveurs, il y a d'autres mécanismes pour résoudre les noms en adresse IP directement implanté dans le système de chaque machine (/etc/hosts), et il y a le cache du navigateur en plus.

Comme tu le constates, cher lecteurs, il y a plein d'endroits où trouver des réponses à des requêtes DNS, mais il n'y a rien qui dit que la réponse est la bonne !

C'est pour résoudre ce problème simple qu'a été inventé DNSSEC. Il est très compliqué à mettre en place et demande beaucoup d'actions manuelles. Et le pire, c'est qu'il faut renouveler toutes ces actions tous les mois pour compenser la petite taille des clés cryptographiqes afin de maintenir un bon niveau de sécurité sur la zone DNS.

Autant dire qu'il parait impensable de le mettre en place dans ces conditions. Ceci était mon premier constat.

Il y a plein d'articles sur Internet qui expliquent comment installer DNSSEC, je mets de coté le fait qu'ils ont l'air compliqués, ce n'est pas le problème. Il y a deux problèmes en réalité.

Le premier est que tout ces articles expliquent comment mettre en place DNSSEC avec un bureau d'enregistrement (Registrar), sans expliquer le principe de base. Pour moi, c'est trop obscure, et je pense que ça a dû rebutter beaucoup de personnes.

Le second problème est que, s'il on ne peux pas comprendre le principe de base, comment peut-on appliquer le principe à ses sous-domaines. Je ne critique pas le fait qu'il n'y ai presque aucune documentation (vraiment aucune) sur le DNSSEC pour ses sous-domaine. Je ne suis pas un consommateur et je n'aime pas quand c'est tout cuit.

J'ai donc écumé le web, et j'ai trouvé cet article, qui explique à la perfection le principe de base, et qui rend applicable la technique à ses sous-domaine. On chauffe...

Et là, cher Lecteur, tu te dis :

Aoutch, il faut multiplier le travail par le nombre de zone DNS pour les sous-domaines ! /o\

Oui mais non. Grâce à cet article, j'ai pu suffisament bien comprendre la technique pour faire un script qui automatise *tout*.

Absolument "tout" ?

C'est obligatoire, le DNSSEC est une chaine, on ne peut pas reprendre la chaine à mi-chemin, en cours de route. Ça ne fonctionne pas comme ça.

C'est pourquoi le script ne peut pas fonctionner si l'on ne lui indique pas le domaine principal. Si on lui indique que le domaine principal, il va faire le job. Mais l'idée de ce script, c'est de lui indiquer autant de zones DNS de sous-domaine que l'on veut : il va faire le travail pour intégrer les sous-domaines à la zone du domaine principal. Le gain de temps est monstrueux.

On peut le relancer tous les mois ou toutes les semaines pour changer le salage. On peut le lancer tous les 3 mois pour changer toutes les clés cryptographiques. Il affiche dans la console toutes les informations utiles pour mettre à jours les enregistrements chez son Registrar.

Alors certes, ce billet n'est pas une énième doc sur le DNSSEC, mais je tenais à partager mon script, je le fais tourner intensément depuis 2 petites semaines, et les résultats sont bons...

Voici les dessins produits par un validateur en ligne, un schéma vaut mieux qu'un long discours :

Capture décran du 2019-09-28 23-04-09.png

Une idée d'amélioration : pouvoir intégrer DNSSEC sur une zone DNS d'un sous-sous-domaine.

Capture décran du 2019-09-28 23-04-54.png

PHP version 7.2.24RC1 et 7.3.11RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt de test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.3.11RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 30-31 ou remi-php73-test pour Fedora 29 et Enterprise Linux.

Les RPM de PHP version 7.2.24RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 29 ou remi-php72-test pour Enterprise Linux.

 

emblem-notice-24.pngPHP version 7.1 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-test install php73

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.2 :

yum --enablerepo=remi-test install php72

Mise à jour, de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php73-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.2:

yum --enablerepo=remi-php72,remi-php72-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module enable php:remi-7.2
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

A noter : la version 7.4.0RC3 est dans Fedora rawhide pour la QA

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-7 on été construit à partir de RHEL-7.6.

emblem-notice-24.pngLes paquets pour 7.4.0RC3 sont aussi disponibles.

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité).

 

Software Collections (php72, php73)

Paquets standards (php)

PHPUnit 8.4

Remi Collet

Les RPM de PHPUnit version 8.4 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora ≥ 29 et pour Enterprise Linux (CentOS, RHEL...).

Documentation :

emblem-notice-24.pngCette nouvelle version nécessite PHP ≥ 7.2 et n'est pas rétro-compatible avec les versions précédentes, donc s'installe en parallèle des versions 5, 6 et 7.

Installation, Fedora et:Enterprise Linux 8 :

dnf --enablerepo=remi install phpunit8

Installation, Enterprise Linux 6 et 7 :

yum --enablerepo=remi install phpunit8

Remarque: cet outil est une pièce essentielle de la QA PHP dans Fedora. Cette version sera rapidement disponible dans Fedora ≥ 30.

PHP version 7.2.23 et 7.3.10

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.3.10 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 30-31 et dans le dépôt remi-php73 pour Fedora 29 et Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.2.23 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 29 et dans le dépôt remi-php72 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

emblem-notice-24.pngPas de correctifs de sécurité ce mois ci, donc pas de mise à jour de la version 7.1.32.

emblem-important-2-24.png PHP version 5.6 et version 7.0 ont atteint leur fin de vie et ne sont plus maintenus par le projet PHP.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections dans le dépôt remi-safe et en module pour Fedora 29-31 et EL-8.

emblem-important-2-24.pngLa version 7.1 étant proche de sa fin de vie, en décembre 2019, une mise à jour vers une version supérieure est conseillée.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.3 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.3

yum install php73

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.2 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php72
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.2
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.2

yum install php72

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • les paquets EL-8 sont construits avec RHEL-8.0
  • les paquets EL-7 sont construits avec RHEL-7.7
  • les paquets EL-6 sont construits avec RHEL-6.10
  • les paquets EL-7 utilisent désormais libicu62 (version 62.1)
  • les paquets EL utilisent désormais oniguruma5 (version 6.9.3, au lieu de la version embarquée)
  • l'extension oci8 utilise désormais le client Oracle version 19.3 (sauf EL-6)
  • beaucoup de nouvelles extensions sont aussi disponible, voir PECL extension RPM status page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php71 / php72 / php73)

Dépôt pour CentOS 8

Remi Collet

Peu de temps après RHEL-8CentOS 8 est sortie et bien sur mon dépôt est déjà ouvert et complet.

 

Installation du dépôt :

# dnf install https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-8.noarch.rpm
# dnf install https://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-8.rpm

Et par exemple, pour installer PHP 7.3 (flot alternatifs)

# dnf module install php:remi-7.3
# php --version
PHP 7.3.10 (cli) (built: Sep 24 2019 12:06:35) ( NTS )
Copyright (c) 1997-2018 The PHP Group
Zend Engine v3.3.10, Copyright (c) 1998-2018 Zend Technologies

À noter, si vous voulez installer plusieurs versions en parallèle, les Software Collections de PHP 5.6, 7.0, 7.1, 7.2, 7.3 et 7.4 sont aussi disponibles.

# dnf install php56
# module load php56
# php --version
PHP 5.6.40 (cli) (built: Apr 30 2019 11:08:08) 
Copyright (c) 1997-2016 The PHP Group
Zend Engine v2.6.0, Copyright (c) 1998-2016 Zend Technologies

 

N'oubliez pas de suivre les instructions plus détaillées de l'assistant

 

Page générée le 07 déc 2019 à 12:00