Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Planet de Fedora-Fr : la communauté francophone autour de la distribution Linux Fedora

A propos

Cette page est actualisée toutes les heures.

Cette page est une sélection de blogs autour de Fedora. Fedora-Fr.org décline toute responsabilité au sujet des propos tenus par les auteurs des blogs de ce planet. Leurs propos sont leur entière responsabilité.

Le contenu de ce planet appartient à leurs auteurs respectifs. Merci de consulter leur blogs pour obtenir les licences respectives.

PHP 7.2 est mort

Remi Collet

Après PHP 7.1, et comme annoncé, PHP version 7.2.34 était la dernière version officielle de PHP 7.2

Pour maintenir une installation sécurisée, la mise à jour vers une version maintenue est fortement conseillée :

  • PHP 7.4 est en mode maintenance active, et sera maintenu jusqu'en novembre 2021 (2022 pour la sécurité).
  • PHP 8.0 est en mode maintenance active, et sera maintenu jusqu'en novembre 2022 (2023 pour la sécurité).

Voir :

Cependant, compte tenu du nombre important de téléchargements par les utilisateurs de mon dépôt la version présente dans le dépôt remi pour Enterprise Linux (RHEL, CentOS...) et Fedora (Software Collections) est conservée et intègrera les derniers correctifs de sécurité.

Attention : il s'agit d'un action réalisée avec la meilleure volonté, en fonction de mon temps disponible, sans aucune garantie, afin de donner plus de temps aux utilisateurs pour migrer. Cela ne peut être que temporaire et la migration doit rester la priorité.

Installer PHP 8.0 sur CentOS, RHEL ou Fedora

Remi Collet

Voici un guide rapide pour mettre à jour le PHP fournit par Fedora, RHEL ou CentOS par la dernière version 8.0.

Vous pouvez aussi suivre les instructions de l'assistant de configuration.

 

Configuration des dépôts:

Sur Fedora, les dépôts standards sont suffisant, sur Enterprise Linux (RHEL, CentOS) il est aussi nécessaire de configurer le dépôt Extra Packages for Enterprise Linux (EPEL), et sur RHEL 7 d'activer le canal optional.

Fedora 33

dnf install https://rpms.remirepo.net/fedora/remi-release-33.rpm

Fedora 32

dnf install https://rpms.remirepo.net/fedora/remi-release-32.rpm

RHEL version 8.3

dnf install https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-8.noarch.rpm
dnf install https://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-8.rpm

RHEL version 7.9

wget https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-7.noarch.rpm
wget https://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-7.rpm
rpm -Uvh remi-release-7.rpm epel-release-latest-7.noarch.rpm
subscription-manager repos --enable=rhel-7-server-optional-rpms

CentOS version 8

dnf install https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-8.noarch.rpm
dnf install https://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-8.rpm

CentOS version 7

wget https://dl.fedoraproject.org/pub/epel/epel-release-latest-7.noarch.rpm
wget https://rpms.remirepo.net/enterprise/remi-release-7.rpm
rpm -Uvh remi-release-7.rpm epel-release-latest-7.noarch.rpm

 

Utilisation du module php

Pour Fedora modular et RHEL / CentOS 8, il suffit d'utiliser le flux remi-8.0 du module php

dnf module reset php
dnf module install php:remi-8.0

 

Activation du dépôt remi-php80

Les paquets sont dans les dépôts remi-safe (activé par défaut) et remi-php80 qui n'est pas activé par défaut (choix de l'administrateur en fonction de la version de PHP souhaitée).

RHEL et CentOS 7

yum install yum-utils
yum-config-manager --enable remi-php74

Fedora

dnf config-manager --set-enabled remi-php80

 

Mise à jour de PHP

Par choix, les paquets ont le même nom que les paquets fournit par défaut avec le système, une simple mise à jour est donc suffisante :

yum update

Et c'est tout :)

$ php -v
PHP 8.0.0 (cli) (built: Nov 24 2020 17:04:03) ( NTS gcc x86_64 )
Copyright (c) The PHP Group
Zend Engine v4.0.0-dev, Copyright (c) Zend Technologies
    with Zend OPcache v8.0.0, Copyright (c), by Zend Technologies

 

Problèmes connus

La mise à jour peut échouer (c'est voulu) lorsque certaines extensions présentes ne sont pas encore compatibles avec PHP 8.0.

Voir la liste des compatibilités : PECL extensions RPM status

Si elles ne sont pas indispensables, vous pouvez les désinstaller avant la mise à  jour, sinon, il faudra patienter.

Attention : quelques extensions sont encore en phase de développement, mais il m'a semblé utile de les fournir afin de permettre la mise à jour au plus grand nombre, et aussi permettre leur test et des retours vers les auteurs.

 

Plus d'informations

Si vous souhaitez une installation en parallèle de la version par défaut de PHP, cela est possible en utilisant les paquets préfixés php80 Voir le billet PHP 8.0 en Software Collection.

Vous pouvez aussi utiliser l'assistant de configuration.

Les paquets présents dans le dépôt seront utilisés comme sources pour Fedora 35 (si la demande de changement est acceptée).

En fournissant une pile complète, environ 130 extensions disponibles, 7 versions de PHP, paquets de base et SCL, pour Fedora et Enterprise Linux, et avec 300 000 téléchargements par jour, le dépôt remi est devenu en 15 ans une référence pour les utilisateurs de PHP sur les distributions RPM, maintenu par un contributeur actif aux différents projets (Fedora, PHP, PECL...).

Et aussi :

PHP version 8.0.0 est publiée !

Remi Collet

La RC5 était bien GOLD, donc la version 8.0.0 GA vient juste d'être publiée, à la date prévue.

Un grand merci à tous les développeurs qui ont contribué à cette nouvelle version majeure de PHP, et à tous les testeurs des versions RC qui ont permit de livrer une version de qualité.

Les RPM sont disponibles dans le dépôt remi-php80 pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7 (RHEL, CentOS) ainsi qu'en Software Collection dans le dépôt remi-safe.

Les RPM sont aussi disponibles dans le module php:remi-php8.0 pour Fedora et Enterprise Linux 8.

Lire l'annonce de version PHP 8.0.0 Release Announcement et son Addendum pour la description détaillée des nouveautés (en anglais).

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir le mode d'installation, ou utiliser l'assistant de configuration.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.4 (le plus simple) :

Fedora modular ou Enterprise Linux 8 :

dnf module reset php
dnf module install php:remi-8.0

Fedora ou Enterprise Linux 7 :

yum-config-manager --enable remi-php80
yum update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 8.0 (x86_64 uniquement, recommandée pour les tests) :

yum install php80

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php80)

TTL pour les DNS locaux sur OpenWRT

Guillaume Kulakowski

Récemment, je me suis un peu amusé avec AdGuard Home sur mon routeur OpenWRT. J’y ai rapidement constaté que mon serveur NAS ainsi que ma box domotique faisaient énormément d’appels au DNS. En effet, avec l’utilisation systématique de baux statiques et de noms de domaine locaux, j’ai remplacé les IPs de certain composant par leur […]

Cet article TTL pour les DNS locaux sur OpenWRT est apparu en premier sur Guillaume Kulakowski's blog.

PHP version 7.3.25 et 7.4.13

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.4.13 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 32-33 et dans le dépôt remi-php74 pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.3.25 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 31 et dans le dépôt remi-php73 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

emblem-notice-24.pngPas de correctifs de sécurité ce mois ci, donc pas de mise à jour de la version 7.2.34.

emblem-important-2-24.png PHP version 7.1 a atteint sa fin de vie et n'est plus maintenu par le projet PHP.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections dans le dépôt remi-safe et en module pour Fedora 31-33 et EL-8.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.4 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php74
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.4
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.4

yum install php74

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.3 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.3

yum install php73

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • les paquets EL-8 sont construits avec RHEL-8.2
  • les paquets EL-7 sont construits avec RHEL-7.9
  • les paquets EL-6 sont construits avec RHEL-6.10
  • les paquets EL-7 utilisent désormais libicu65 (version 65.1)
  • les paquets EL utilisent désormais oniguruma5php (version 6.9.5, au lieu de la version ancienne du système)
  • l'extension oci8 utilise désormais le client Oracle version 19.9 (sauf EL-6)
  • beaucoup d' extensions sont aussi disponible, voir PHP extensions RPM status (from PECL and other sources) page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php72 / php73 / php74)

OpenWRT et mise en place du Wi-Fi 802.11r

Guillaume Kulakowski

On continue l’aventure autour d’OpenWRT avec ce coup-ci, la mise en place du Wi-Fi 802.11r. Tout d’abord, qu’est ce que le Wi-Fi 802.11r ? Si on simplifie à lextrême, c’est pouvoir passer d’une borne Wi-Fi à une autre sans coupure. En image : je suis dans mon salon, je suis connecté à la borne la […]

Cet article OpenWRT et mise en place du Wi-Fi 802.11r est apparu en premier sur Guillaume Kulakowski's blog.

12/20 Élections pour le Conseil, FESCo et Mindshare pendant encore quelques jours

Charles-Antoine Couret

Comme le projet Fedora est communautaire, une partie du collège des organisations suivantes doit être renouvelée : Council, FESCo et Mindshare. Et ce sont les contributeurs qui décident. Chaque candidat a bien sûr un programme et un passif qu'ils souhaitent mettre en avant durant leur mandat pour orienter le projet Fedora dans certaines directions. Je vous invite à étudier les propositions des différents candidats pour cela.

J'ai voté

Pour voter, il est nécessaire d'avoir un compte FAS actif et de faire son choix sur le site du scrutin. Vous avez jusqu'au vendredi 4 décembre à 1h heure française pour le faire. Donc n'attendez pas trop.

Par ailleurs, comme pour le choix des fonds d'écran additionnel, vous pouvez récupérer un badge si vous cliquez sur un lien depuis l'interface après avoir participé à un vote.

Je vais profiter de l'occasion pour résumer le rôle de chacun de ces comités afin de clarifier l'aspect décisionnel du projet Fedora mais aussi visualiser le caractère communautaire de celui-ci.

Council

Le Council est ce qu'on pourrait qualifier le grand conseil du projet. C'est donc l'organe décisionnaire le plus élevé de Fedora. Le conseil définit les objectifs à long terme du projet Fedora et participe à l'organisation de celui-ci pour y parvenir. Cela se fait notamment par le biais de discussions ouvertes et transparentes vis à vis de la communauté.

Mais il gère également l'aspect financier. Cela concerne notamment les budgets alloués pour organiser les évènements, produire les goodies, ou des initiatives permettant de remplir les dits objectifs. Ils ont enfin la charge de régler les conflits personnels importants au sein du projet, tout comme les aspects légaux liés à la marque Fedora.

Les rôles au sein du conseil sont complexes.

Ceux avec droit de vote complet

Tout d'abord il y a le FPL (Fedora Project Leader) qui est le dirigeant du conseil et de facto le représentant du projet. Son rôle est lié à la tenue de l'agenda et des discussions du conseil, mais aussi de représenter le projet Fedora dans son ensemble. Il doit également servir à dégager un consensus au cours des débats. Ce rôle est tenu par un employé de Red Hat et est choisi avec le consentement du conseil en question.

Il y a aussi le FCAIC (Fedora Community Action and Impact Coordinator) qui fait le lien entre la communauté et l'entreprise Red Hat pour faciliter et encourager la coopération. Comme pour le FPL, c'est un employé de Red Hat qui occupe cette position avec l'approbation du conseil.

Il y a deux places destinées à la représentation technique et à la représentation plus marketing / ambassadrice du projet. Ces deux places découlent d'une nomination décidée au sein des organes dédiées à ces activités : le FESCo et le Mindshare. Ces places sont communautaires mais ce sont uniquement ces comités qui décident des attributions.

Il reste deux places communautaires totalement ouvertes et dont tout le monde peut soumettre sa candidature ou voter. Cela permet de représenter les autres secteurs d'activité comme la traduction ou la documentation mais aussi la voix communautaire au sens la plus large possible. C'est pour une de ces places que le vote est ouvert cette semaine !

Ceux avec le droit de vote partiel

Un conseiller en diversité est nommé par le FPL avec le soutien du conseil pour favoriser l'intégration au sein du projet des populations le plus souvent discriminées. Son objectif est donc de déterminer les programmes pour régler cette problématique et résoudre les conflits associés qui peuvent se présenter.

Un gestionnaire du programme Fedora qui s'occupe du planning des différentes versions de Fedora. Il s'assure du bon respect des délais, du suivi des fonctionnalités et des cycles de tests. Il fait également office de secrétaire du conseil. C'est un employé de Red Hat qui occupe ce rôle toujours avec l'approbation du conseil.

FESCo

Le FESCo (Fedora Engineering Steering Committee) est un conseil entièrement composé de membres élus et totalement dévoués à l'aspect technique du projet Fedora.

Ils vont donc traiter en particulier les points suivants :

  • Les nouvelles fonctionnalités de la distribution ;
  • Les sponsors pour le rôle d'empaqueteur (ceux qui pourront donc superviser un débutant) ;
  • La création et la gestion des SIGs (Special Interest Group) pour organiser des équipes autour de certaines thématiques ;
  • La procédure d'empaquetage des paquets.

Le responsable de ce groupe est tournant. Les 9 membres sont élus pour un an, sachant que chaque élection renouvelle la moitié du collège. Ici 5 places sont à remplacer.

Mindshare

Mindshare est une évolution du FAmSCo (Fedora Ambassadors Steering Committee) qu'il remplace. Il est l'équivalent du FESCo sur l'aspect plus humain du projet. Pendant que le FESCo se préoccupera beaucoup plus des empaqueteurs, la préoccupation de ce conseil est plutôt l'ambassadeur et les nouveaux contributeurs.

Voici un exemple des thèmes dont il a compétence qui viennent du FAmSCo :

  • Gérer l'accroissement des ambassadeurs à travers le mentoring ;
  • Pousser à la création et au développement des communautés plus locales comme la communauté française par exemple ;
  • Réaliser le suivi des évènements auxquels participent les ambassadeurs ;
  • Accorder les ressources aux différentes communautés ou activités, en fonction des besoin et de l'intérêt ;
  • S'occuper des conflits entre ambassadeurs.

Et ses nouvelles compétences :

  • La communication entre les équipes, notamment entre la technique et le marketing ;
  • Motiver les contributeurs à s'impliquer dans différents groupes de travail ;
  • Gérer l'arrivé de nouveaux contributeurs pour les guider, essayer de favoriser l'inclusion de personnes souvent peu représentées dans Fedora (femmes, personnes non américaines et non européennes, étudiants, etc.) ;
  • Gestion de l'équipe marketing.

Il y a 9 membres pour gérer ce comité. Un gérant, 2 proviennent des ambassadeurs, un du design et web, un de la documentation, un du marketing, un de la commops et les deux derniers sont élus. C'est pour un de ces derniers sièges que le scrutin est ouvert.

Fin de vie de Fedora 31

Charles-Antoine Couret

C'est en ce mardi 24 novembre 2020 que Fedora 31 a été déclaré comme en fin de vie.

Qu'est-ce que c'est ?

Un mois après la sortie d'une version de Fedora n, ici Fedora 33, la version n-2 (donc Fedora 31) est déclarée comme en fin de vie.

Ce mois sert à donner du temps aux utilisateurs pour faire la mise à niveau. Ce qui fait qu'en moyenne une version est officiellement maintenue pendant 13 mois.

En effet, la fin de vie d'une version signifie qu'elle n'aura plus de mises à jour et plus aucun bogue ne sera corrigé. Pour des questions de sécurité, avec des failles non corrigées, il est vivement conseillé aux utilisateurs de Fedora 31 et antérieurs d'effectuer la mise à niveau vers Fedora 33 ou 32.

Que faire ?

Si vous êtes concernés, il est nécessaire de faire la mise à niveau de vos systèmes. Vous pouvez télécharger des images CD ou USB plus récentes.

Il est également possible de faire la mise à niveau sans réinstaller via DNF ou GNOME Logiciels.

GNOME Logiciels a également dû vous prévenir par une pop-up de la disponibilité de Fedora 32 ou 33. N'hésitez pas à lancer la mise à niveau par ce biais.

OpenWRT derrière une Freebox: IPv6, DMZ et Bridge

Guillaume Kulakowski

Bien que je sois le très récent et heureux possesseur d’une Freebox Pop, j’ai fait le choix de continuer à déléguer la gestion de mon réseau ainsi que de mon partage Wi-Fi, non pas à la Pop, mais à OpenWRT. Les avantages pour moi sont les suivants : Plus de contrôle au niveau des règles […]

Cet article OpenWRT derrière une Freebox: IPv6, DMZ et Bridge est apparu en premier sur Guillaume Kulakowski's blog.

PHP version 7.3.25RC1 et 7.4.13RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt de test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.4.13RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 32-33 ou remi-php74-test pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7-8

Les RPM de PHP version 7.3.25RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 31 ou remi-php73-test pour Enterprise Linux.

emblem-notice-24.pngPHP version 7.2 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.4 :

yum --enablerepo=remi-test install php74

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-test install php73

Mise à jour, de PHP 7.4 :

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php74-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.4
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.3:

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php73-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.3
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

A noter : la version 7.4.13RC1 est aussi dans Fedora rawhide pour la QA

emblem-notice-24.pngles paquets x86_64 utilisent désormais le client Oracle version 19.8

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-8 on été construit à partir de RHEL-8.2

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-7 on été construit à partir de RHEL-7.8

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité)

emblem-notice-24.pngLa version 8.0.0bRC4 est également disponible

 

Software Collections (php73, php74)

Paquets standards (php)

Revue de presse de Fedora 33

Charles-Antoine Couret

Cela fait depuis Fedora 19 que je publie sur la liste de diffusion de Fedora-fr une revue de presse de chaque sortie d'une nouvelle version. Récapituler quels sites en parle et comment. Je le fais toujours deux semaines après la publication (pour que tout le monde ait le temps d'en parler). Maintenant, place à Fedora 33 !

Bien entendu je passe sous silence mon blog et le forum de fedora-fr. Je prends le parti pris de parfois pointer les annonces de la Bêta quand elles sont plus complètes pour décrire les nouveautés que pour la version finale. C'est notamment le cas de NextINpact qui évidemment ont toujours un petit mot que la version sort en version finale. ;-)" class="smiley

Sites web d'actualité

Soit 6 sites sur les 25 contactés.

Blogs, sites persos ou sites non contactés

Soit 3 sites.

Bilan

Le nombre de sites parlant de Fedora 33 est en stabilisation.

La semaine de sa sortie, nous avons eu globalement une augmentation de visites par rapport à la semaine d'avant de cet ordre là :

  • Forums : hausse de 18,1% (environ 1200 visites en plus)
  • Documentation : hausse d'environ 13,6% (soit environ 650 visites en plus)
  • Le site Fedora-fr : hausse de 12,3% (soit 200 visites en plus)
  • Borsalinux-fr : hausse de 225% (soit 45 visites en plus)

À tenir compte de la situation particulière avec le confinement. Cela semble cependant assez similaire à ce qu'on a vécu en mai avec la précédente version.

Si vous avez connaissance d'un autre lien, n'hésitez pas à partager ! Rendez-vous pour Fedora 33.

Passage à Fedora 33

Didier Fabert Le passage de Fedora 32 à Fedora 33 s’est bien passé et sans incident. Comme d’habitude, il faut sauvegarder ses données au préalable et il peut être judicieux d’avoir à disposition un live CD ou clé , au cas où… (Voir le post concernant la création d’une clé USB) Montée de version On met à […]

PHP version 7.3.24 et 7.4.12

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.4.12 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 32-33 et dans le dépôt remi-php74 pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.3.24 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 31 et dans le dépôt remi-php73 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

emblem-notice-24.pngPas de correctifs de sécurité ce mois ci, donc pas de mise à jour de la version 7.2.34.

emblem-important-2-24.png PHP version 7.1 a atteint sa fin de vie et n'est plus maintenu par le projet PHP.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections dans le dépôt remi-safe et en module pour Fedora 31-33 et EL-8.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.4 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php74
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.4
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.4

yum install php74

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.3 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.3

yum install php73

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • les paquets EL-8 sont construits avec RHEL-8.2
  • les paquets EL-7 sont construits avec RHEL-7.8
  • les paquets EL-6 sont construits avec RHEL-6.10
  • les paquets EL-7 utilisent désormais libicu65 (version 65.1)
  • les paquets EL utilisent désormais oniguruma5php (version 6.9.5, au lieu de la version ancienne du système)
  • l'extension oci8 utilise désormais le client Oracle version 19.8 (sauf EL-6)
  • beaucoup d' extensions sont aussi disponible, voir PHP extensions RPM status (from PECL and other sources) page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php72 / php73 / php74)

Nouvelle version de Fedora dite 33

Charles-Antoine Couret

En ce mardi 27 octobre, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de la version Fedora 33.

Fedora est une distribution communautaire développée par le projet Fedora et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour le monde du logiciel libre, cest pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora garde un rôle central dans le développement de ces nouveautés via le développement en amont. En effet, les développeurs de la distribution contribuent également directement au code dun certain nombre de logiciels libres contenus dans la distribution, dont le noyau Linux, GNOME, NetworkManager, PackageKit, PulseAudio, Wayland, systemd, la célèbre suite de compilateurs GCC, etc. Cliquez ici pour voir lensemble des contributions de Red Hat.

Cela a été aussi abordé dans une série d'articles ici, et par ici encore.

GNOME-Bureau.png

Expérience utilisateur

Passage à GNOME 3.38. Cette mise à jour apporte de nombreux changements :

  • Les grilles d'applications fréquemment utilisées et toutes ont fusionné.
  • L'application Visite a été revisitée pour guider les utilisateurs lors de leur première utilisation de GNOME, pour présenter les fonctionnalités de base et être plus accessible aux débutants.
  • Un contrôle parental a été ajouté au panneau de configuration des utilisateurs. Des applications peuvent ne pas être lancées ou installées par un utilisateur particulier.
  • Quelques améliorations ergonomiques avec l'option pour afficher le pourcentage de batterie (sans recourir aux paramètres avancés) ou la possibilité de redémarrer la machine directement depuis le menu principal.
  • Certaines applications ont été redessinées comme l'outil de capture d'écran ou l'enregistrement vocal. De nombreuses icônes d'application ont été aussi redessinées.
  • Amélioration des performances lors de l'enregistrement de l'écran.
  • Avec Wayland uniquement, les écrans peuvent avoir un taux de rafraichissement différent, selon les spécifications de la machine.
  • Le navigateur Web de GNOME active par défaut une protection contre le pistage, permet de rendre un onglet muet et désactive la lecture automatique des vidéos.
  • Le gestionnaire d'index de fichiers Tracker a été mis à jour vers la version 3 et la plupart des applications GNOME en tire profit. Il permet principalement à chaque application d'avoir son propre index, ce qui est aussi utile dans le cas des applications fonctionnant avec Flatpak.

Nettoyage de la fonction pour cacher le menu du chargeur de démarrage. Cette fonction introduite avec Fedora 29 permet de mettre à jour le noyau de manière transparente pour l'utilisateur. Si après une mise à jour du noyau le démarrage échoue, le chargeur de démarrage le détectera pour choisir le noyau précédent automatiquement par la suite. Cette fonction était spécifique à Fedora et l'objectif ici est de la rendre disponible en amont et sera également plus maintenable en tirant parti de l'API de systemd et de sa variable d'environnement SYSTEMD_REBOOT_TO_BOOT_LOADER_MENU.

C'est le retour des fonds d'écran animés par défaut, le fond d'écran a une teinte qui varie en fonction de l'heure de la journée. Fedora avait introduit cette nouveauté dans Fedora 7 avant de la rendre facultative par la suite.

L'environnement de bureau LXQt 0.15.0 a été mis à jour. Cette version apporte entre autres :

  • Un nouveau widget pour la barre principale pour changer la luminosité de l'écran.
  • La luminosité de l'écran peut également se réduire automatiquement si l'ordinateur est inactif trop longtemps.
  • Depuis la barre des tâches il devient possible de changer le bureau virtuel d'une application.
  • Le navigateur de fichiers peut sauvegarder les mots de passe pour monter un système de fichier, si le démon gnome-keyring est actif.

GNOME-Redémarrer.png

L'éditeur de texte en console nano devient l'éditeur de texte par défaut en lieu et place de vi . En réalité la variable $EDITOR n'a jamais été configurée par défaut dans Fedora et pour de nombreux outils tels que git, vi devenait le choix alternatif privilégié. Cependant nano est considéré comme plus intuitif pour les utilisateurs en ne nécessitant pas de connaissances particulières pour s'en servir. Que les amateurs de l'éditeur du diable se rassurent, le paquet vim-minimal qui installe vi (mais pas vim) est installé par défaut, il reste donc disponible sur une nouvelle installation. Seule la variable $EDITOR est ici affectée.

L'extension de mémoire avec le mécanisme du swap utilise maintenant zram par défaut. En effet, quand la mémoire vive physique vient à manquer, le noyau peut utiliser la pagination pour transférer des programmes ou données en mémoire sur la mémoire de masse comme le disque dur ou un SSD. Cela est transparent pour l'utilisateur et les programmes mais cependant cette procédure est lente car ces périphériques ne sont pas aussi rapides d'accès que la RAM. Il n'est pas rare en effet que l'usage de swap puisse ralentir un ordinateur trop fortement, nécessitant de le redémarrer brutalement. Pour améliorer la réactivité et les performances, on peut à la place compresser en RAM ces données. Cela libère de la place tout en étant plus rapide que d'utiliser la mémoire de masse en échange d'un léger surcoût en mémoire de 0,1% à 0,04%. C'est ce que propose zram. Ce changement concerne aussi les systèmes existants. Les partitions ou fichiers swap existants sont préservés et obtiennent une priorité d'utilisation plus faible, donc uniquement quand zram aura atteint ses propres limites. Par défaut zram sera configuré pour avoir une taille équivalente à la moitié de la RAM du système, borné à 4 Gio si l'ordinateur a plus de 8 Gio de RAM.

Btrfs devient le système de fichier par défaut des variantes orientées bureautiques dont Fedora Workstation. Il remplace ainsi ext4 qui reste évidemment possible d'utiliser pour ceux le souhaitant. Notons que OpenSuse 13.4 avait sauté le pas en 2014, et Facebook l'utilise en interne depuis un moment, un employé de l'entreprise ayant d'ailleurs participé à ce changement dans Fedora. Les bénéfices attendus sont :

  • La correction de certains bogues liés à la séparation stricte entre les partitions / et /home.
  • Une compression native des données redondantes, réduisant l'espace de stockage pris et l'usure des périphériques de stockage.
  • La possibilité de réserver des IO minimum à certains processus via l'usage des cgroups, ce que Btrfs gère bien.
  • Réduction de la complexité du stockage en ayant Btrfs qui gère l'ensemble depuis le noyau.

Les systèmes existants ne sont pas concernés par ce changement pour éviter les problèmes liés à une telle migration qui serait compliquée d'automatiser de manière fiable.

DXVK devient l'implémentation de référence de wine3d en étant basé sur Vulkan. Cela améliorera les performances et la compatibilité des programmes graphiques prévus pour Windows et fonctionnant sous Fedora, en particulier les jeux vidéo. Le paquet wine-dxvk était disponible depuis Fedora 31 pour activer ce changement manuellement.

Alors que earlyoom était apparu sur Fedora Workstation 32, la variante Fedora KDE le propose désormais par défaut. En somme, quand la mémoire vive descend en dessous de 4% de mémoire disponible et que la mémoire swap descend en dessous des 10%, un signal SIGTERM sera envoyé au processus choisi pour être coupé proprement afin de libérer assez de mémoire pour que la machine continue de tourner dans ces conditions. Si cela descend respectivement à 2% pour la RAM et 5% pour la swap, un signal SIGKILL sera envoyé ce qui mettra fin au processus immédiatement. L'objectif est de garder un système fluide et utilisable pour l'utilisateur, en évitant de devoir recourir à un redémarrage forcé.

Un cgroups a été créé pour réserver des ressources minimum aux sessions graphiques actives. Un utilisateur actif avec une session graphique a 250 Mio de réservé, plafonné à 10% de la mémoire vive disponible. Ce dispositif repose sur le démon uresourced pour le moment, l'objectif sera de le l'intégrer dans les projets en amont plus tard.

Gestion du matériel

Activation des techniques Arm Pointer Authentication et de Branch Target Identification pour l'architecture Aarch64 pour améliorer la sécurité des programmes par défaut. La première technique permet de se protéger contre les attaques de type Return Oriented Programming, les pointeurs reçoivent un tag qui est ensuite vérifié pour s'assurer qu'il n'a pas été altéré. Le second consiste en identifiant les sauts et branchements dans le code pour qu'ils ne puissent aller que dans une liste d'instructions autorisées, limitant le risque d'exécution de code arbitraire. Les paquets sont donc compilés avec GCC et son option -mbranch-protection=standard.

Meilleure gestion des pics d'activité et de la chauffe des processeurs Intel, entre autre via le démon thermald. En effet les processeurs modernes, notamment ceux d'Intel, disposent d'une grande variété de capteurs de températures et de différents modes pour limiter la fréquence du processeur afin de réduire ou contenir la température. Ce démon va collecter les données du processeur pour choisir le mode le plus optimal de fonctionnement.

Pourcentage batterie.png

L'écosystème .NET Core est disponible pour Aarch64 et non plus uniquement pour l'architecture x86_64.

L'édition Internet des objets de Fedora devient une édition officielle de Fedora. Il obtient donc le même statut que l'édition Workstation ou Server. Cette édition qui cible les architectures x86_64, Aarch64 et ARMv7 repose sur rpm-ostree comme Fedora Silverblue et les applications dans des conteneurs pour faciliter la maintenance et la mise à jour des composants internes. C'est également une édition minimaliste par défaut.

Internationalisation

La plateforme de traduction Zanata tire complètement sa révérence de l'écosystème Fedora. Cela met fin à la transition de la plateforme de traduction de Zanata vers Weblate qui a franchi une grande étape déjà dans Fedora 32. Ainsi il n'y a plus qu'une seule plateforme de traduction active, ce qui simplifie la maintenance et la gestion des traductions.

Weblate apporte aussi entre autre pour les contributeurs :

  • De simplifier l'accès aux nouveaux, en n'ayant pas besoin d'approuver les comptes avant qu'ils ne puissent contribuer.
  • La possibilité d'ajouter des notifications ou des commentaires pour simplifier le travail.
  • D'utiliser un outil utilisé par d'autres projets libres, permettant de mutualiser les développements autour de cet outil.
  • D'automatiser certaines tâches comme la mise à jour automatique des fichiers de traduction.

Administration système

La synchronisation du temps par le réseau sécurisé (NTS) est prise en charge dans le client NTP chrony et l'installateur anaconda. Cela permet d'éviter les attaques de type homme du milieu pour le changement d'heure, trop loin dans le futur ou dans le passé. Cette synchronisation utilise le protocole de sécurité TLS.

Les dépôts modulaires sont proposés dans un paquet à part : fedora-repos-modular. Ce paquet reste installé par défaut. Cela permet aux utilisateurs de désactiver facilement les dépôts en supprimant le paquet plutôt qu'en changeant la configuration des dépôts ce qui empêche les mises à jour ultérieur de ces fichiers de configuration.

Renforcement de la politique globale du système :

  • désactivation des protocoles TLS 1.0 et TLS 1.1 ;
  • rejet des clés Diffie-Hellman 1024 bits et de la fonction de hashage SHA-1 en guise de signature.

En cas de problèmes, pour revenir à une politique plus souple, vous pouvez exécuter la commande :

# update-crypto-policies --set LEGACY

Ajout de PARSEC pour proposer une API pour le matériel de sécurité ou des services de cryptographie en étant indépendant du matériel. Il peut exploiter les matériels de sécurité suivants : TPM2, HSM et Arm TrustZone. L'édition Internet des Objets propose cette API par défaut.

Storage Instantiation Daemon fait son arrivée en grande pompes. L'objectif est d'avoir un démon unique pour étendre udev pour la gestion des espaces de stockage pour éviter d'aboutir à des règles complexes que l'on pouvait avoir dans des systèmes complexes. Cela permet de collecter facilement tous les évènements relatifs à un périphérique de stockage comme son insertion ou son retrait du système. Il prend en charge des périphériques employés à travers plusieurs sous systèmes comme LVM, multipath ou MD avec les mêmes commandes.

LxQT-Bureau.png

Mise à jour de Stratis 2.1. Cette version apporte le chiffrement des données avec notamment une interface DBus pour leur gestion. Les clés de chiffrement sont ensuite gérés dans le noyau. L'utilitaire en ligne de commandes peut aussi initialiser le cache avec la commande init_cache. Les sous commandes report et key sont ajoutés pour gérer ou voir respectivement les rapports générés par Stratis et les clés de chiffrement.

Le gestionnaire de paquets RPM 4.16 a été mis à jour. Le parseur des fichiers specs et macro a été amélioré. Les macros disposent de nouvelles fonctionnalités comme l'opérateur ternaire ou une comparaison des versions nativement. Les meta dépendances sont également ajoutées.

Les bases de données RPM passent du format Berkeley DB à SQLite. Ceci arrive grâce à la nouvelle version de RPM. L'ancien format n'était plus maintenu depuis des années car la nouvelle version de l'utilitaire Berkeley DB 6.x a adopté une licence incompatible. De plus ce format n'était pas transactionnel, donc incapable de détecter et de corriger lui même les erreurs suite à un crash ou à une corruption de données par exemple. SQLite offre donc une solution plus robuste.

La communauté francophone

L'association

Logo.png

Borsalinux-fr est l'association qui gère la promotion de Fedora dans l'espace francophone. Nous constatons depuis quelques années une baisse progressive des membres à jour de cotisation et de volontaires pour prendre en main les activités dévolues à l'association.

Nous lançons donc un appel à nous rejoindre afin de nous aider.

L'association est en effet propriétaire du site officiel de la communauté francophone de Fedora, organise des évènements promotionnels comme les Rencontres Fedora régulièrement et participe à l'ensemble des évènements majeurs concernant le libre à travers la France principalement.

Si vous aimez Fedora, et que vous souhaitez que notre action perdure, vous pouvez :

  • Adhérer à l'association : les cotisations nous aident à produire des goodies, à nous déplacer pour les évènements, à payer le matériel ;
  • Participer sur le forum, les listes de diffusion, à la réfection de la documentation, représenter l'association sur différents évènements francophones ;
  • Concevoir des goodies ;
  • Organiser des évènements type Rencontres Fedora dans votre ville.

Nous serions ravis de vous accueillir et de vous aider dans vos démarches. Toute contribution, même minime, est appréciée.

Si vous souhaitez avoir un aperçu de notre activité, vous pouvez participer à nos réunions hebdomadaires chaque lundi soir à 20h30 (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-meeting-1 sur Freenode).

La documentation

Depuis juin 2017, un grand travail de nettoyage a été entrepris sur la documentation francophone de Fedora, pour rattraper les 5 années de retard accumulées sur le sujet.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le travail abattu est important : près de 90 articles corrigés et remis au goût du jour. Un grand merci à Charles-Antoine Couret, Nicolas Berrehouc, Édouard Duliège, José Fournier et les autres contributeurs et relecteurs pour leurs contributions.

L'équipe se réunit tous les lundis soir après 21h (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-doc-fr sur Freenode) pour faire progresser la documentation par un travail collaboratif. Le reste de la semaine cela se passe sur le forum.

Si vous avez des idées d'articles ou de corrections à effectuer, que vous avez une compétence technique à retransmettre, n'hésitez pas à participer.

Comment se procurer Fedora 33 ?

Mediawriter.png

Si vous avez déjà Fedora 32 ou 31 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers Fedora 33. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

Autrement, pas de panique, vous pouvez télécharger Fedora avant de procéder à son installation. La procédure ne prend que quelques minutes.

Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

De plus, pour éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons aussi de lire au préalable les bogues importants connus à ce jour pour Fedora 33.

PHP version 7.3.24RC1 et 7.4.12RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt de test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.4.12RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 32-33 ou remi-php74-test pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7-8

Les RPM de PHP version 7.3.24RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 31 ou remi-php73-test pour Enterprise Linux.

emblem-notice-24.pngPHP version 7.2 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.4 :

yum --enablerepo=remi-test install php74

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-test install php73

Mise à jour, de PHP 7.4 :

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php74-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.4
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.3:

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php73-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.3
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

A noter : la version 7.4.12RC1 est aussi dans Fedora rawhide pour la QA

emblem-notice-24.pngles paquets x86_64 utilisent désormais le client Oracle version 19.8

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-8 on été construit à partir de RHEL-8.2

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-7 on été construit à partir de RHEL-7.8

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité)

emblem-notice-24.pngLa version 8.0.0bRC2 est également disponible

 

Software Collections (php73, php74)

Paquets standards (php)

PHP version 7.2.34, 7.3.23 et 7.4.11

Remi Collet

Les RPM de PHP version 7.4.11 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 32-33 et dans le dépôt remi-php74 pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.3.23 sont disponibles dans le dépôt remi pour Fedora 31 et dans le dépôt remi-php73 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

Les RPM de PHP version 7.2.34 sont disponibles dans le dépôt remi-php72 pour Enterprise Linux 6 (RHEL, CentOS).

emblem-important-2-24.png PHP version 7.1 a atteint sa fin de vie et n'est plus maintenu par le projet PHP.

Ces versions sont aussi disponibles en Software Collections dans le dépôt remi-safe et en module pour Fedora 31-33 et EL-8.

security-medium-2-24.pngCes versions corrigent quelques failles de sécurité, la mise à jour est donc vivement recommandée.

Annonces des versions :

emblem-notice-24.pngInstallation : voir l'assistant de configuration et choisir la version et le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.4 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php74
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.4
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.4

yum install php74

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 7.3 (le plus simple) :

yum-config-manager --enable remi-php73
yum update

ou, en utilisant le module (Fedora et EL-8) :

dnf module enable php:remi-7.3
dnf update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 7.3

yum install php73

Et bientôt dans les mises à jour officielles:

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • les paquets EL-8 sont construits avec RHEL-8.2
  • les paquets EL-7 sont construits avec RHEL-7.8
  • les paquets EL-6 sont construits avec RHEL-6.10
  • les paquets EL-7 utilisent désormais libicu65 (version 65.1)
  • les paquets EL utilisent désormais oniguruma5php (version 6.9.5, au lieu de la version ancienne du système)
  • l'extension oci8 utilise désormais le client Oracle version 19.8 (sauf EL-6)
  • beaucoup d' extensions sont aussi disponible, voir PHP extensions RPM status (from PECL and other sources) page

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php72 / php73 / php74)

Fedora 33 Beta est de sortie

Charles-Antoine Couret

En ce mardi 29 septembre, la communauté du Projet Fedora sera ravie d'apprendre la disponibilité de la version Beta Fedora 33.

Malgré les risques concernant la stabilité dune version Beta, il est important de la tester ! En rapportant les bogues maintenant, vous découvrirez les nouveautés avant tout le monde, tout en améliorant la qualité de Fedora 33 et réduisant du même coup le risque de retard. Les versions en développement manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts.

La version finale est pour le moment fixée pour le 20 ou 27 octobre. Voici les nouveautés annoncées pour cette version :

Expérience utilisateur

  • Passage à GNOME 3.38.
  • Nettoyage de la fonction pour cacher le menu du chargeur de démarrage. Cette fonction introduite par le passé permet de mettre à jour le noyau de manière transparente pour l'utilisateur, si après une mise à jour du noyau le démarrage échoue, le chargeur de démarrage le saura pour choisir le noyau précédent automatiquement au redémarrage. Cette fonction était spécifique à Fedora et l'objectif ici est de le rendre disponible en amont.
  • C'est le retour des fonds d'écran animés par défaut, le fond d'écran a une teinte qui varie en fonction de l'heure de la journée.
  • L'environnement de bureau LXQt 0.15.0 a été mis à jour.
  • Le service dmraid-activation.service ne sera pas activé si aucun système RAID n'est détecté lors de l'installation.
  • L'éditeur de texte nano devient l'éditeur de texte par défaut en lieu et place de vi car il est considéré comme plus intuitif.
  • L'extension de mémoire avec le mécanisme du swap utilise maintenant zram par défaut pour améliorer la réactivité et les performances. Cela est effectué aussi pour les systèmes existants. Les partitions ou fichiers swap existants sont préservés et obtiennent une priorité d'utilisation plus faible.
  • Btrfs devient le système de fichier par défaut des variantes orientées bureautiques dont Fedora Workstation. Il remplace ainsi ext4 qui reste évidemment possible d'utiliser. Notons que OpenSuse avait sauté le pas il y a déjà plusieurs années.
  • DXVK devient l'implémentation de référence de wine3d en étant basé sur Vulkan. Cela améliorera les performances des programmes graphiques prévus pour Windows et fonctionnant sous Fedora, en particulier les jeux vidéo.
  • Alors que earlyoom était apparu sur Fedora Workstation 32, la variante Fedora KDE le propose désormais par défaut
  • Un cgroups a été crée pour réserver des ressources minimum aux sessions graphiques actives.

Gestion du matériel

  • Activation des techniques Arm Pointer Authentication et de Branch Target Identification pour l'architecture Aarch64 pour améliorer la sécurité des programmes par défaut.
  • Meilleure gestion des pics d'activité et de la chauffe des processeurs Intel, entre autre via le démon thermald.
  • L'écosystème .NET Core est disponible pour Aarch64 et non plus uniquement pour l'architecture x86_64.
  • L'édition Internet des objets de Fedora devient une édition officielle de Fedora.

Internationalisation

  • Mise à jour d'IBus 1.5.23.
  • La plateforme de traduction Zanata tire complètement sa révérence de l'écosystème Fedora.

Administration système

  • La synchronisation du temps par le réseau sécurisé (NTS) est prise en charge dans le client NTP chrony et l'installateur anaconda.
  • Les dépôts modulaires sont proposés dans un paquet à part : fedora-repos-modular.
  • La résolution des noms de domaine dans les applications se fera via systemd-resolved. La bibliothèque glibc utilisera nss-resolve au lieu de nss-dns jusqu'à aujourd'hui.
  • Renforcement de la politique globale du système : désactivation des protocoles TLS 1.0 et TLS 1.1, rejet des clés Diffie-Hellman 1024 bits et des hash SHA-1 en guise de signature.

En cas de problème, pour restaurer à une politique plus souple, vous pouvez exécuter la commande :

# update-crypto-policies --set LEGACY
  • La prise en charge du format dbm dans NSS a été supprimée.
  • Ajout de PARSEC pour proposer une API pour le matériel de sécurité ou des services de cryptographie en étant indépendant du matériel. Il peut exploiter les matériels suivants : TPM2, HSM et Arm TrustZone.
  • Storage Instantiation Daemon fait son arrivée en grande pompes. L'objectif est d'avoir un démon unique pour étendre udev pour la gestion des espaces de stockage pour éviter d'aboutir à des règles complexes que l'on pouvait avoir dans des systèmes complexes.
  • La collection d'outils X.org sera proposée via des paquets plus individuels que les paquets génériques xorg-x11-{apps,font-utils,resutils,server-utils,utils,xkb-utils} employés jusqu'ici. Certains utilitaires sont également supprimés.
  • Mise à jour de Stratis 2.1.
  • Le paquet device-mapper-multipath a été supprimé des LiveCD (et de fait des installations par défaut) ce qui améliore le temps de boot pour les usages bureautiques. Les serveurs et data center qui en ont besoin pour leur usage pourront toujours l'installer ou en disposer via une image plus adaptée.
  • Les profils de connexion de NetworkManager seront sauvegardés dans le format officiel keyfile au lieu d'utiliser le format spécifique à Red Hat qui est ifcfg-rh. Cela ne concerne que les nouveaux profils, la compatibilité est pour l'instant conservée pour les profils pré-existants.
  • Le gestionnaire de paquets RPM 4.16 a été mis à jour.
  • Les bases de données RPM passent du format Berkeley DB à Sqlite.

Développement

  • LLVM passe à la 11e version.
  • Make prépare sa 4.3 version.
  • Mise à jour de la bibliothèque C glibc 2.32.
  • Mise à jour des outils Binutils 2.34.
  • Petit coup de Boost 1.73 pour la bibliothèque générique C++.
  • Mise à jour de l'environnement MinGW pour la compilation d'applications Windows sous Linux.
  • Passage de Golang à la version 1.15.
  • OpenJDK 11 danse la Java.
  • Node.js fait un 14e nœud.
  • Erlang 23 est disponible.
  • Mise à jour de GHC 8.8 et de Haskell Stackage LTS 16.
  • Le langage Perl est proposé à la version 5.32.
  • Ruby On Rails embarque dans la voiture 6.0.
  • La version 3.9 de Python débarque.
  • Alors que les versions 2.6 et 3.4 de Python sont supprimées.
  • À propos de Python, le paquet python-pytoml est déprécié et sera supprimé prochainement.
  • mod_php est supprimé, il permettait au serveur Apache d'exécuter du PHP directement.
  • La bibliothèque libdb est dépréciée et sera supprimée définitivement dans une prochaine version de Fedora.
  • Le paquet glibc-headers.i686 et glibc-headers.x86_64 ont fusionné dans le nouveau paquet glibc-headers-x86.noarch. Pour les autres architectures le paquet glibc-headers a fusionné dans glibc-devel.
  • Les paquets de BLAS/LAPACK seront compilés avec FlexiBLAS qui est un wrapper pour pouvoir choisir la bibliothèque compatible BLAS de référence de son choix.

Projet Fedora

  • CMake peut être utilisé pour faire des compilations dans différents répertoires pour la conception des RPM.
  • Mise à disposition de ELN qui est un nouveau buildroot qui permettra de simuler un environnement RHEL afin d'évaluer les impacts des changements de Fedora dans RHEL directement.
  • Les paquets sont maintenant compilés avec l'optimisation au niveau de l'éditeur des liens qui supprime le code inutile.
  • Phase 3 pour supprimer les éléments automagiques pour la constructions des paquets RPM autour de Python.
  • Les dépendances additionnelles des paquets Python seront automatiquement générées.
  • La macro non versionnée %{__python} génèrera une erreur.
  • Ajout des macros %make_build et %make_install pour la conception des RPM afin d'avoir un usage plus uniforme de la commande make pour créer ces paquets.

Tester

Durant le développement d'une nouvelle Fedora, comme cette version Beta, quasiment chaque semaine le projet propose des journées de tests. Le but est de tester pendant une journée une fonctionnalité précise comme le noyau, Fedora Silverblue, la mise à niveau, GNOME, linternationalisation, etc. L'équipe d'assurance qualité élabore et propose une série de tests en général simples à exécuter. Suffit de les suivre et indiquer si le résultat est celui attendu. Dans le cas contraire, un rapport de bogue devra être ouvert pour permettre l'élaboration d'un correctif.

C'est très simple à suivre et requiert souvent peu de temps (15 minutes à une heure maximum) si vous avez une Beta exploitable sous la main.

Les tests à effectuer et les rapports sont à faire via la page suivante. J'annonce régulièrement sur mon blog quand une journée de tests est planifiée.

Si l'aventure vous intéresse, les images sont disponibles par Torrent ou via le site officiel.

Si vous avez déjà Fedora 32 ou 31 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers la Beta. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

En cas de bogue, n'oubliez pas de relire la documentation pour signaler les anomalies sur le BugZilla ou de contribuer à la traduction sur Weblate.

Bons tests à tous !

SeedboxSync v3 réécriture complète !

Guillaume Kulakowski

Je viens de publier une nouvelle version de SeedboxSync, la v3 ! Et cette version est une version majeure avec un grand « M ». En effet, si la v1 était la première version de mon script sous Python 2 (pour des raisons de dépendances Debian), la v2 était alors une adaptation plus qu’une réécriture en Python […]

Cet article SeedboxSync v3 réécriture complète ! est apparu en premier sur Guillaume Kulakowski's blog.

PHP version 7.3.23RC1 et 7.4.11RC1

Remi Collet

Les versions Release Candidate sont disponibles dans le dépôt de test pour Fedora et Enterprise Linux (RHEL / CentOS) afin de permettre au plus grand nombre de les tester. Elles sont  fournit en Software Collections, pour une installation en parallèle, solution idéale pour ce type de tests.et également en paquets de base.

Les RPM de PHP version 7.4.11RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 32-33 ou remi-php74-test pour Fedora 31 et Enterprise Linux 7-8

Les RPM de PHP version 7.3.23RC1 sont disponibles en SCL dans le dépôt remi-test et les paquets de base dans le dépôt remi-test pour Fedora 31 ou remi-php73-test pour Enterprise Linux.

emblem-notice-24.pngPHP version 7.2 est désormais en mode maintenance de sécurité, il n'y aura donc plus de Release Candidate.

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir la version.

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.4 :

yum --enablerepo=remi-test install php74

Installation en parallèle, en Software Collections de PHP 7.3 :

yum --enablerepo=remi-test install php73

Mise à jour, de PHP 7.4 :

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php74-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.4
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

Mise à jour, de PHP 7.3:

yum --enablerepo=remi-php73,remi-php73-test update php\*

ou, en utilisant le module (Fedora et RHEL 8) :

dnf module reset php
dnf module enable php:remi-7.3
dnf --enablerepo=remi-modular-test update php\*

A noter : la version 7.4.11RC1 est aussi dans Fedora rawhide pour la QA

emblem-notice-24.pngles paquets x86_64 utilisent désormais le client Oracle version 19.8

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-8 on été construit à partir de RHEL-8.2

emblem-notice-24.pngLes paquets pour EL-7 on été construit à partir de RHEL-7.8

emblem-notice-24.pngLa version RC est généralement identique à la version finale (aucun changement accepté, à l'exception de correctifs de sécurité)

emblem-notice-24.pngLa version 8.0.0beta4 est également disponible

 

Software Collections (php73, php74)

Paquets standards (php)

PHP en route vers la sortie de la version 8.0.0

Remi Collet

La version 8.0.0 Beta 3 a été publiée. C'est maintenant la phase de stabilisation qui commence pour les développeurs, et de test pour les utilisateurs.

Les RPM sont disponibles dans le dépôt remi-php80 pour Fedora 31 et et Enterprise Linux 7 (RHEL, CentOS) ou dans le stream php:remi--8.0 ainsi qu'en Software Collection dans le dépôt remi-safe (ou remi pour Fedora).

 

emblem-important-4-24.pngLe dépôt contient actuellement des versions en cours de développement qui ne sont pas destinées à être utilisées en production.

Lire aussi : PHP 8.0 en Software Collection

emblem-notice-24.pngInstallation : voir la Configuration du dépôt et choisir le mode d'installation.

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 8.0 avec les modules (le plus simple pour Fedora et EL-8) :

dnf module disable php
dnf module install php:remi-8.0
dnf update

Remplacement du PHP par défaut du système par la version 8.0 avec le dépôt (le plus simple pour EL-7) :

yum-config-manager --enable remi-php80
yum update php\*

Installation en parallèle, en Software Collection de PHP 8.0 (recommandée pour les tests) :

yum install php80

emblem-important-2-24.pngÀ noter :

  • la version EL8 est construite avec RHEL-8.2
  • la version EL7 est construite avec RHEL-7.8
  • beaucoup d'extensions sont aussi disponibles, voir la page PECL extension RPM status.
  • suivre les commentaires pour les mise à jour jusqu'à la version finale.

emblem-notice-24.pngInformations, lire :

Paquets de base (php)

Software Collections (php74)

Page générée le 01 déc 2020 à 08:02